Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Autoriser la géo-ingénierie à Rhode Island ?

27 Mars 2015, 07:20am

Karen MacBeth

Karen MacBeth

Exclusif: une première loi sur la géo-ingénierie

http://www.journaldelenvironnement.net/article/exclusif-une-premiere-loi-sur-la-geo-ingenierie,56935

Le 24 mars 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg

La députée Karen MacBeth veut autoriser la géo-ingénierie.
DR

Le Rhode Island pourrait être le premier Etat du monde à autoriser la géo-ingénierie climatique. Une législation qui serait pourtant contraire à 5 conventions internationales.

C’est un petit pas pour les juristes. Mais un grand bond dans le dérèglement climatique. Depuis quelques jours, les représentants de Rhode Island (le plus petit Etat des Etats-Unis) examinent une curieuse proposition de loi. Porté par les députés Karen MacBeth et James McLaughlin, le texte veut encadrer les expérimentations et les éventuelles applications industrielles de géo-ingénierie du climat. Une première mondiale!

Des dangers nombreux

Et d’encadrement, la géo-ingénierie en a bien besoin, à en croire l’exposé des motifs. Les techniques permettant d’extraire du CO2 de l’atmosphère, de renvoyer vers l’espace une partie du rayonnement solaire ou de brumiser des particules refroidissantes ne sont pas sans danger. «En accroissant les concentrations de contaminants et de pollutions de l’air, la géo-ingénierie pourrait avoir des effets sur l’économie de l’Etat.»

Les deux législateurs rappellent, à juste titre, que ces techniques de rafraichissement artificiel n’influent en rien sur les autres conséquences des émissions croissantes de CO2, telle l’acidification des océans (sujet sensible dans cet Etat dont la première industrie a longtemps été la pêche). Enfin, nombreux sont les possibles dégâts collatéraux: bouleversement du régime des précipitations et des moussons, accélération de l’acidification des mers, rejets polluants dans l’air. Autant d’arguments pêchés dans des rapports scientifiques, à commencer par le dernier opus du Giec[1].

Juste un accord

En toute logique, Karen MacBeth et James McLaughlin devraient interdire tout recours à la géo-ingénierie. Or c’est précisément l’inverse que font les deux élus démocrates. Leur proposition de loi pose comme seul principe que les scientifiques (ou les entreprises) souhaitant tester leurs technologies puissent le faire. Seules conditions: que deux réunions de concertation du public aient été organisées au préalable et que le ministère de l’environnement de Rhode Island n’y voit pas d’inconvénient. Etonnant.

Lire la suite :

http://www.journaldelenvironnement.net/article/exclusif-une-premiere-loi-sur-la-geo-ingenierie,56935

Commenter cet article