Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Diminution de la population de l'UE de moins 36% de 2014 à 2025 selon Deagel !

30 Juin 2015, 19:17pm

Publié par Ciel Voilé

Diminution de la population de l'UE de moins 36% de 2014 à 2025 selon Deagel !

http://www.deagel.com/country/forecast.aspx

Le site Deagel est au top des informations sur l'armement dans le monde entier. Ses sources d'information seraient "officielles" en majeure partie : l'ONU, la Banque Mondiale, le FMI, l'UE, le gouvernement américain, la CIA, etc. Celui qui tient ce site prétend qu'il s'agit d'un passe-temps. Vue la masse de données collectées, précises et d'actualité, on a du mal à le croire. Les prévisions d'évolution de la population présentées là sont tout à fait choquantes. Pourtant elles n'incluent ni pandémie ni guerre atomique !

Concernant, la population de l'UE : elle passerait de 511 403 327 personnes en 2014 à 326 498 653 en 2025, soit près de 185 millions d'habitants en moins ! Certes les personnes âgées sont très nombreuses mais cela n'explique pas tout. Les royautés seraient particulièrement touchées, ainsi que la Grèce et l'Irlande ( - 69 % ). Trois pays n'ont pas de prévisions pour 2025 : la Corée du Nord, Gibraltar, le Groenland.

William Pace Head dans son livre "Night Hunters" mentionne le site Deagel de nombreuses fois en notes.

De France, comme des Etats-Unis, le site a déjà été inaccessible : " Votre adresse IP n'est pas autorisée sur ce site " !

Que de telles informations soient sources de réflexion et d'interrogation. Nous présentons ci-dessous la mise au point de Deagel du 26 octobre 2014, en réponse à des réactions de lecteurs choqués. Le tableau des prévisions européennes figure en fin d'article.

Ciel voilé

Précisions de Deagel publiées le 26 octobre 2014

Traduction Ciel voilé

"Il y a eu beaucoup de questions sur les prévisions par pays spécialement pour les États-Unis d'Amérique. Nous n'y répondrons pas en détail, mais vous trouverez ci-dessous quelques explications, pensées et réflexions. Nous serons aussi concis que possible.

La majorité des données économiques et démographiques utilisées pour le calcul des prévisions est largement disponible auprès d'institutions telles que la CIA, le FMI, l'ONU, le gouvernement des Etats-Unis, etc. Vous pouvez voir les données les plus pertinentes sur la page de chacun des pays. Une petite partie des données provient de diverses sources anonymes tels les gourous de l'Internet, des rapports non signés et d'autres. Mais toutes ces sources sont sur Internet dans le domaine public pour au moins une minorité.

Par exemple, il y a plusieurs années Dagong, l'agence de notation chinoise, a publié un rapport analysant l'économie physique des États-Unis comparée à celles de la Chine,de l'Allemagne et du Japon. La conclusion était que le PIB américain s'élevait à 5 à 10 000 milliards US $ au lieu des 15 000 milliards US $ officiellement annoncés par le gouvernement américain.

Nous faisons l'hypothèse que les données officielles, en particulier économiques, publiées par les gouvernements sont fausses, dépassées ou déformées dans une certaine mesure. Historiquement, il est bien connu que l'ancienne Union soviétique présentait de fausses statistiques avant son effondrement. Les pays de l'Ouest ainsi que d'autres pays aujourd'hui font tout pour cacher le véritable état des choses. Nous sommes sûrs que beaucoup de gens peuvent trouver des statistiques gouvernementales dans leur propre pays qui, selon leur propre expérience personnelle, sont difficiles à croire ou sont si optimistes qu'elles pourraient concerner un pays différent.

Malgré les données numériques quantitatives, il existe un modèle qualitatif qui n'a pas de traduction directe en données numériques. La souche 2014 du virus Ebola provoque la mort dans 50 à 60 % des cas, mais essayez d'imaginer ce qui se passerait s'il y avait une pandémie du virus Ebola avec des centaines de milliers ou des millions de personnes infectées par le virus. Jusqu'à présent, les quelques personnes infectées par le virus Ebola ont "bénéficié" des soins de santé, d'antiviraux à haute dose et d'une assistance respiratoire, mais surtout d'un soutien humain important de la part des médecins et des infirmières. Dans un scénario de pandémie de ce genre, les soins de santé ne seraient plus disponibles pour la majorité des personnes touchées, ce qui provoquerait une augmentation spectaculaire du taux de mortalité dû à l'absence de soins de santé appropriés. Le facteur qualitatif est que le taux de décès pourrait augmenter de 80 à 90% dans un scénario de pandémie au lieu des 50 à 60% prévus. Le pourcentage en lui-même n'a pas d'importance, ce qui est pertinent c'est le fait que le scénario puisse évoluer au-delà des conditions initiales à partir d'un nombre de morts de 50% à plus de 90%. D'ailleurs, il n'y a aucune guerre nucléaire ou pandémie comprise dans les prévisions.

L'élément clé pour comprendre le processus par lequel passeront les Etats-Unis durant la décennie à venir est la migration. Dans le passé, spécialement au XX ème siècle, le facteur clé qui a permis aux Etats-Unis de s'élever au statut de colosse a été l'immigration, avec les avantages d'une expansion démographique soutenant l'expansion du crédit et l'arrivée de cerveaux du monde entier au profit des Etats-Unis. L'effondrement du système financier occidental va faire disparaître le niveau de vie de sa population entrainant la baisse de la bourse et des fonds de pension. La population sera si sévèrement frappée par une gamme complète de bulles et d'enchaînements à la Ponzi que le moteur de la migration commencera à fonctionner en sens inverse, et une accélération due aux effets d'entraînement, conduira ainsi à la disparition des Etats-Unis.

Cette situation invisible pour les États va se développer dans un modèle en cascade avec des effets dévastateurs sans précédent pour l'économie. La délocalisation des emplois conduira sûrement de nombreuses sociétés américaines à partir à l'étranger, devenant ainsi des sociétés étrangères !!!!

Nous prévoyons qu'une partie importante de la population américaine migrera vers l'Amérique latine et l'Asie, alors que la migration vers l'Europe – elle- même touchée par les mêmes maux - ne serait pas pertinente. Néanmoins, le taux de mortalité sera horrible. Rappelez-vous que la population de l'Union soviétique était plus pauvre que la population américaine actuelle, ou même de cette époque. Les ex-soviétiques ont souffert pendant les années 1990 et leur taux de mortalité était important, accompagné d'une perte de fierté nationale. Pourrions-nous dire " Double fierté, double chute ? " Non. Le niveau de vie américain est un des plus élevés, bien plus que le double du niveau de vie des soviétiques, sans compter une économie de services qui disparaîtra avec le système financier. Lorsque les retraités voient leur retraite disparaître devant leurs yeux et qu'il n' y a plus d'emplois de services, vous pouvez imaginer ce qui se passera ensuite. Au moins, les jeunes peuvent migrer. Jamais dans l'histoire humaine, les personnes âgées n'ont été si nombreuses dans l'ensemble de la population. Au cours des siècles passés, les gens s'estimaient heureux de vivre jusqu'à l'âge de 30 ou 40 ans. La chute américaine devrait être bien pire que celle de l'Union soviétique. Une confluence de crises au résultat dévastateur.

La crise démographique dans les pays de l'ex-Union soviétique s'est prolongée pendant plus de deux décennies, si nous acceptons qu'elle se soit achevée au début des années 2010. La crise démographique frappera le monde dans un avenir proche et devrait durer entre trois et huit décennies plus ou moins, en fonction des percées technologiques et des problèmes environnementaux. La suite est probablement une image figée avec des chiffres de population identiques pour une très, très longue période de temps. Les prévisions de population par pays reflètent le rapport naissances / décès mais aussi les mouvements migratoires. De nombreux pays vont augmenter leur population brute par l'immigration alors que leur population indigène pourra diminuer.

Au cours des deux mille dernières années, la civilisation occidentale s'est construite autour de la Méditerranée se déplaçant ensuite vers l'Europe du Nord, puis au milieu du XXème siècle vers l'Atlantique pour finalement se stabiliser aux États-Unis au cours des 30 dernières années. L'étape suivante verra la civilisation centrée en Asie, avec la Russie et la Chine au- dessus. Historiquement un changement de paradigme économique entraîne un taux de mortalité rarement mis en évidence par les historiens traditionnels. Lorsque la transition des zones rurales vers les grandes villes est arrivée en Europe, beaucoup de gens incapables d'accepter le nouveau paradigme se sont tués. C'est un facteur psychologique qui a entraîné leur mort. Ce n'est pas le plus courant, mais cela existe. Une nouvelle crise lie d'anciens schémas bien connus à des nouveaux.

Désolé de décevoir beaucoup d'entre vous par nos prévisions. C'est de pire en pire chaque année depuis le début de la pré-crise en 2007. Nous avons déjà mentionné que ce site n'est pas à but lucratif, construit sur du temps libre et nous fournissons nos informations et services TELS QUELS, sans autres explications et / ou garanties. Nous ne sommes liés à aucun gouvernement en aucune manière, quelque soit sa forme. Nous ne représentons pas un culte de la mort, ni un culte satanique, nous ne sommes pas des dealers en armement, comme certains commentaires le laissent supposer sur Internet. Pensez que les prévisions ne sont rien de plus qu' un modèle, imparfait ou juste. Ni la parole de Dieu ni les pratiques magiques ne permettent de prévoir l'avenir."

Deagel

Commenter cet article

Jacques 01/10/2015 14:33

Pourrais-t-on savoir d'ou proviennent les "Précisions de Deagel publiées le 26 octobre 2014"? Un lien vers l'article original serait apprécié. Merci.

Ciel voilé 01/10/2015 22:01

Le texte est sous les prévisions 2025 :

http://www.deagel.com/country/forecast.aspx

le brebis galleux blog 01/07/2015 07:42

ça promet !!