Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Le magazine "National Geographic" collabore maintenant avec les multinationales empoisonneuses qui poussent à détruire la planète autrefois si photographiée

25 Octobre 2015, 07:02am

Le magazine "National Geographic" collabore maintenant avec les multinationales empoisonneuses qui poussent à détruire la planète autrefois si photographiée

Vendredi 23 Octobre 2015 - Julie Wilson – Traduction Ciel voilé

http://www.naturalnews.com/051682_National_Geographic_corporate_propaganda_anti-science.html#ixzz3pT54m4eY


Ce qui était autrefois considéré comme une excellente référence pour éduquer les jeunes esprits en science et en écologie fait actuellement la promotion agressive d'une "science" financée par l'industrie, allant jusqu'à soutenir que la fluoration de l'eau serait absolument sans danger et accusant quiconque le remettant en question de théoricien du complot peu recommandable.

Créée en 1888, le magazine "National Geographic" est l'une des plus grandes institutions scientifiques et éducatives à but non lucratif au monde, instruisant les esprits en géographie, en archéologie et en sciences naturelles, promouvant ainsi la préservation de l'environnement et de l'histoire.

Bien que cela puisse avoir été une fois le cas, cette association scientifique largement influente se consacre désormais à servir les intérêts des multinationales empoisonneuses qui détruisent la planète.

Pour ceux d'entre nous qui ont reçu une éducation scientifique, la couverture du "National Geographic" de mars 2015 est choquante. Le thème tend à plonger les lecteurs dans la confusion, en comparant les théories du complot telle que l'alunissage américain "truqué", à des préoccupations légitimes quant à l'innocuité des OGM ou au lien entre les vaccins et l'autisme.

On peut lire sur la couverture : "Le changement climatique n'existe pas", "Il n'y a jamais eu d'évolution", "L'alunissage américain est faux", "Les vaccinations peuvent conduire à l'autisme"
"Les OGM sont mauvais", le gros titre étant : "La guerre contre la sci
ence".

Le message ici est que, si vous réfutez la «science» financée par l'industrie tel que remettre en cause l'innocuité des OGM ou la véritable cause des changements dans les modèles climatiques (un sujet qui est encore très débattue dans la communauté scientifique), alors vous êtes un rigolo qui croit aussi probablement que l'évolution n'existe pas et que l'homme n'a jamais été sur la lune.

En plaçant "Les vaccinations peuvent conduire à l'autisme» (une déclaration qui s'appuie sur des preuves scientifiques), à côté de "Les OGM sont une mauvaise nourriture" (une déclaration subjective qui ne parvient pas à répondre aux préoccupations généralisées d'une partie significative de la communauté scientifique), Nat Geo assimile à tort des questions sur le vaccin et l'innocuité des OGM aux archétypes des «théories du complot».

Nat Geo: "Pourquoi tant de gens raisonnables doutent-ils de la science?"

C'est en fait "National Geographic" qui mène une guerre contre la science, pas l'inverse. La question de savoir si les OGM sont sans danger pour la consommation humaine à long terme est à peine convenue dans la communauté scientifique, mais la revue déclare que ceux qui remettent en question les OGM mènent une guerre contre la science.

Comme le rapporte Timothy A. Wise de l'Institut du développement et de l'environnement mondial (GDAE), "Depuis quand l'innocuité des OGM est-elle considérée comme une « science établie » au même titre que la réalité de l'évolution? "

Wise a écrit encore mieux :

"Les OGM sont mauvais ? Tout d'abord, que vient faire le mal dans un article sur le consensus scientifique? Comment l'auteur Joel Achenbach définit-il le "consensus scientifique" dans le monde? "

De toute évidence, Achenbach et "National Geographic" assimilent le «consensus scientifique» aux déclarations tendancieuses diffusées par les scientifiques au service de l'industrie pour promouvoir trompeusement ses propres intérêts.

Le sujet du premier article : "Pourquoi tant de gens raisonnables doutent-ils de la science?" décrit les avantages pour la santé de la fluoration de l'eau comme étant « bien établis », et se moque ainsi des militants anti-fluoration, appelant les idées de ces derniers des " trucs de comédie".

Les commentaires de Nat Geo sur la fluoration de l'eau sont incroyablement irresponsables, quand la recherche récente suggère qu'elle augmente l'hypothyroïdie, une maladie où la glande thyroïde ne produit pas assez d'hormones, entraînant des symptômes tels que la fatigue, l'obésité et la dépression. Les preuves suggèrent également que le fluorure réduit le QI, affectant particulièrement l'esprit des enfants en développement.

Cette preuve est si largement acceptée que l'agence de protection de l'environnement américaine a modifié ses recommandations pour l'ajout de fluorure dans l'eau du robinet, en diminuant la dose de 1,2 à 0,7 milligrammes, soit une réduction de près de moitié.

Même si c'est décevant, vous commencez à reconstituer le puzzle une fois que vous comprenez que Nat Geo est financé presque à 100 % par des annonceurs tels que Big Pharma et Big Food, ainsi que par les industries de la biotechnologie et des vaccins.

http://www.robertscottbell.com

http://www.naturalnews.com http://www.nationalgeographic.com

http://www.ase.tufts.edu [PDF]

En apprendre encore plus: http://www.naturalnews.com/051682_National_Geographic_corporate_propaganda_anti-science.html#ixzz3pT3zMuTA

http://www.naturalnews.com/049458_autism_infanrix_vaccine_glaxosmithkline.html

http://www.ase.tufts.edu/gdae/Pubs/rp/GC83Feb15Wise.pdf

http://www.naturalnews.com/049212_water_fluoridation_hypothyroidism_depression.html

http://www.hsph.harvard.edu/news/features/fluoride-childrens-health-grandjean-choi/

Commenter cet article