Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

27 octobre 2017 : épandages aériens clandestins sur l'Aquitaine ?

5 Novembre 2017, 11:09am

Publié par Ciel Voilé

Sur Flight radar 24, le suivi en live est devenu le seul possible : les avions qui transportent voyageurs, fret, courrier, ceux qui n'ont rien à dissimuler sont visibles. Pour les autres, la trajectoire de vol est modifiée informatiquement une fois qu'ils ont terminé "leur besogne". La mission " vol d'essai" sert souvent de couverture sur Toulouse.

Commenter cet article

André R 22/01/2018 21:50

Bien sûr que si, c'est flightradar, tout dépend si on regarde sur smartphone ou pc, ou Mac. Et aussi si on a un compte dessus ,et des réglages.
En ce qui concerne le code Medoc qu'on voit voler, c'était simplement une évacuation sanitaire, bref c'est bien marrant d'écouter l'interprétation dans la vidéo.
De même ,tous les vols d'essais partant de Toulouse sont simplement ...des vols d'essais...eh oui chaque avion qui sort de l'usine Airbus fait au moins un vol d'essai...rien d'exceptionnel.
La plupart vont faire un vol, puis un deuxième vol Toulouse-Chateauroux. Pour aller se faire peindre aux couleurs du client. Puis l'avion rentre à Toulouse,ou part directement chez le client.
J'ai toute la liste de ces vols à disposition, ils n'ont pas été modifié, il y a assez de photographes qui les surveillent grâce à flightradar. Même en archive, le vol reste le même qu'en direct.
Sur Google,cherchez les vols: AIB CHR-TLS et vous trouverez des sites de passionnés où tout est répertorié

sentinelle 05/11/2017 15:26

J'avais déjà vu cette vidéo il y a quelque temps . Cela n'a pas été pris à partir de flight radar car ce n'est pas le même graphisme et les avions empoisonneurs banalisés, sauf les avions civils, n'apparaissent pas sur flight radar. Je surveille.Cela ne ressemble pas non plus au site radar virtuel. Il serait intéressant d'en connaître la source et le site du radar virtuel fort intéressant. Cette vidéo a le mérite de démontrer que les avions citernes opèrent à partir de certaines bases aériennes de notre territoire qui doivent donc entreposer les produits chimiques.