Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Le Pacte sur les migrations s'imposera à tous les pays membres de l'ONU s'il est voté

16 Décembre 2018, 09:53am

Ils ont menti: le Pacte des Nations Unies sur les migrations est juridiquement contraignant et pourrait s'imposer à TOUS les pays

 

https://voiceofeurope.com/2018/12/they-lied-the-un-migration-pact-is-legally-binding-and-could-be-valid-for-all-countries/#.XBUfe5gi9UQ.twitter


De Laura Cat le 15 décembre 2018 - Traduction Ciel voilé

Ils ont menti.


Pendant des mois, les partisans du Pacte des Nations Unies sur la migration nous ont dit que ce pacte n’était pas contraignant. La réponse aux nombreux citoyens des États-nations du monde entier signataires des pétitions spécifiques à leur pays était que le Pacte n'était pas contraignant et qu'il n'y avait donc pas de quoi s'inquiéter, ce serait bien.


Le document désastreux auquel beaucoup s'opposent déclare la migration sans limite comme étant un droit humain, rendant ainsi obsolète le terme «migrants illégaux» et criminalisant toute critique des migrations comme discours de haine.


Le point qui a alarmé le plus grand nombre de personnes est que ce Pacte cherche à éliminer toute forme de dissidence. Les médias, par exemple, qui critiqueraient les migrations seraient privés de subventions publiques. Ceux qui seront considérés comme racistes ou coupables de discours de haine seront désormais condamnés.

 

Ce pacte effacera littéralement nos frontières. Ma question : les pays qui ont refusé de signer ce Pacte, sont-ils tenus de s'y soumettre parce qu'ils restent membres de l’ONU. La plupart des gens pensaient que cela ne toucherait que les signataires.


Maintenant nous savons. Lors d’un échange franc avec M. Hebner de l’AFD, la chancelière allemande Angela Merkel a reconnu que ce Pacte était en réalité juridiquement contraignant. De plus, il s'imposera comme règle à tous les États membres de l'ONU une fois adopté.

 

Hebner demande: « Lors de la conférence,vous avez constaté clairement que le porte-parole du Maroc soulignait que l'accord était juridiquement contraignant. Il a dit clairement, au sens littéral, qu'il existait un lien juridique pour toutes les nations participantes ainsi qu'une obligation de mise en œuvre. Votre délégation et vous-même n’avez soulevé aucune objection à cette déclaration, mais vous l’avez acceptée sans réaction. Je voudrais souligner que la motion parlementaire n'a pas été présentée à la conférence. »


La réponse de Mme Merkel a non seulement confirmé ce que nous soupçonnions depuis le début chez Voice of Europe, la confirmation que le Pacte est effectivement contraignant, mais qu’une fois voté et accepté, il s'imposerait à tous: « Ainsi, lors de l'Assemblée Générale des Nations Unies, la semaine prochaine, le pacte sera de nouveau soumis à un débat et une décision sera prise quant à son acceptation. À ce stade, un État membre peut exiger un vote. Lorsque les deux tiers des pays représentés sont d’accord, le vote s'impose à tous. C’est comme ça que les décisions à la majorité fonctionnent. »

 

Commenter cet article

PAM2/3 16/12/2018 12:15

Il faut sortir de ces organisations mondiales vérolées par la franc-maçonnerie et le satanisme.