Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Avez-vous des yeux pour voir ?

17 Novembre 2019, 21:29pm

Avez-vous des yeux pour voir ?

Anna Von Reitz - N°2101 http://annavonreitz.com/doyouhaveeyes.pdf

 

Voici le blason Belcher, également appelé Belle Cher, dont la devise française est « Loyal jusqu'à la mort ».

 

C’est là, historiquement, incontestablement et factuellement, le fondement des Grands Sceaux et Emblèmes des États-Unis d’Amérique, ainsi que des Grands Sceaux dépendants des «États-Unis d’Amérique» et des «États-Unis». Les armoiries de base généralement utilisées pendant la période comprise entre le début de la Réforme protestante et une bonne partie du XIXe siècle étaient simplement "modifiées" en un jeu de couleurs rouge, blanc et bleu, afin de permettre un nouvel objectif et utiliser comme emblèmes et sceaux nationaux pour les États-Unis d'Amérique.

 

L'Amérique a été fondée par les Armoricains - les Celtes franco-normands qui ont également peuplé une grande partie de l'Angleterre. Tous les soi-disant royaux et nobles «britanniques» depuis la conquête normande de 1066 sont en fait français. Même les descendants du roi Jean, les soi-disant «rois du Commonwealth» - sont français. Cela devrait être une évidence pour tout le monde et enseigné dans les écoles du monde entier, mais au lieu de cela, on nous raconte des histoires de grands chevaliers, comme George Washington et le cerisier, ou que l'Amérique aurait été « découverte » par Christophe Colomb et que le mot Amérique viendrait du prénom du cartographe italien Amerigo Vespucci - au lieu du fait évident que « l'Amérique » a pris le nom de ceux qui l'ont peuplée au début, les « Armoricains » normands français.

 

Voici ce que Wikipedia a à dire: Armorica ou Aremorica est le nom donné jadis à la partie de la Gaule située entre la Seine et la Loire qui comprend la péninsule bretonne, s'étendant à l'intérieur des terres jusqu'à un point indéterminé et le long de la côte atlantique. [1] Le toponyme est basé sur la phrase gauloise are-mori « sur / à [la] mer », transformée en nom de lieu gaulois Aremorica (* are-mor-ika) « Place au bord de la mer ». Le suffixe -ika a d'abord été utilisé pour créer des formes adjectivales, puis des noms (voir des régions telles que le Pays d'Ouche d'Utica et le Perche de Pertica). La désignation d'origine était vague, englobant une grande partie de ce qui allait devenir la Normandie au Xème siècle et, selon certaines interprétations, l'ensemble de la côte jusqu'à la Garonne. Plus tard, le terme a été utilisé seulement pour la Bretagne.

 

En breton, lequel appartient à la branche brittonique des langues celtiques insulaires, aux côtés du gallois et du cornique, « on [the] sea » est war vor (gallois ar fôr, « f » étant exprimé et prononcé comme l'anglais « v »), mais l'arvor plus ancien est utilisé pour désigner les régions côtières de la Bretagne, contrairement à argoad (ar « on / at », coad « forêt » [arbres gallois ou mixte]] pour les régions intérieures. [2 ] Les usages modernes apparentés suggèrent que les Romains ont d’abord contacté les habitants de la côte de la région intérieure et ont supposé que le nom régional Aremorica faisait référence à l’ensemble de la région, côtière et continentale. 

 

La côte de mer qui fait face à l’autre côté de la Manche, dont les habitants sont directement liés aux Gallois, aux Cornouailles et aux familles irlandaises au pouvoir, fait partie des plus grandes nations du monde depuis le temps des Romains.


Réveillez-vous. Sachez que ce qu'on vous a « enseigné », ne colle pas.Et je n'y suis pour rien.

 

Commenter cet article