Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Un décret contre le traitement du Pr Raoult

27 Mars 2020, 06:54am

Un décret contre le traitement du Pr Raoult

Depuis cette après- midi, je lis partout que : "Le gouvernement autorise par décret le traitement à la chloroquine pour tous les patients atteints du coronavirus".

Or, ce n'est pas ce que dit le nouveau décret pris le 25 mars 2020. IL N'A JAMAIS ETE INTERDIT EN FRANCE DE TRAITER LES PATIENTS ATTEINTS DU COVID 19 PAR LA CHLOROQUINE. Ce nouveau décret INTERDIT au médecin généraliste de la prescrire.

Analyse des textes:

Depuis 1945, la chloroquine est utilisée pour lutter contre le paludisme.


Selon le professeur RAOULT, elle a, déjà, été administrée à plus de 1 milliard de personnes.


Depuis de nombreuses années, la chloroquine était en vente libre en pharmacie sans prescription médicale.

Le 13 janvier 2020, au moment où, la Chine subissait l’épidémie de COVID 19, la Ministre de la santé a pris un décret et a classé la Chloroquine (l’hydroxychloroquine) « sur la liste II des substances vénéneuse. »


Cela veut dire que dès parution de ce décret, la chloroquine ne pouvait plus être délivrée sans ordonnance.

Ce qui veut dire que n’importe quel médecin généraliste pouvait la prescrire à ses patients.

Depuis que le professeur RAOULT a décidé de traiter ses patients atteint du COVID 19.

Le 23 mars 2020, Le Haut conseil de la Santé Publique a recommandé de ne pas utiliser ce traitement en l’absence de recommandation, à l’exception de formes graves, hospitalières sur décision collégiale des médecins et sous surveillance médicale stricte.


Ce Haut Conseil n’a pas de pouvoir législatif il ne donne que des recommandations.

Le 25 mars 2020, le Premier Ministre a pris un Décret relatif au PLAQUENIL (hydroxycloroquine), je cite « La spécialité pharmaceutique PLAQUENIL© et les préparations à base d'hydroxychloroquine ne peuvent être dispensées par les pharmacies d'officine que dans le cadre d'une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d'un renouvellement de prescription émanant de tout médecin. »

Ce qui implique que depuis hier, PLAQUENIL ne PEUT PLUS être délivré par les médecins généralistes.

Son utilisation est réservée dans le cadre « classique » (ex : paludisme) et dans le cadre de renouvellement d’ordonnance. Il ne pourra être utilisé pour traiter le COVID 19 que dans le cadre d’une hospitalisation.

Or, pour être hospitalisé il faut présenter des symptômes graves (Forte fièvre, et surtout atteinte des poumons) ce qui implique que si un patient va chez son médecin avec des symptômes « non graves » et qu’il est testé positif au COVID 19, il sera renvoyé chez lui sans être hospitalisé et DONC sans possibilité de bénéficier du traitement CHLOROQUINE et AZYTROMICINE (l’antibiotique).

Avant ce décret pris le 25 mars 2020, un patient présentant des symptômes non graves pouvait bénéficier du traitement à base de chloroquine.

Ce n’est, selon moi, plus le cas.

Pour finir, les Chinois ainsi que le professeur RAOULT ont mis en avant que la Chloroquine devait être administrée le plus tôt possible aux patients atteints de COVID 19 pour permettre la réduction rapide (4 à 6 jours) de la charge virale et permettre aux patients de ne pas avoir de grave complications pulmonaires.

OR, LORSQU’ON EST TESTE POSITIF AU COVID 19 COMMENT BENEFICIER DU TRAITEMENT « CHLOROQUINE » EN AMONT, SI LES SYMPTOMES QUE NOUS AVONS NE NOUS PERMETTENT PAS D’ETRE HOSPITALISES ?

Auteur : un abonné de Franck Buhler FB
 
 
 

Commenter cet article