Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Lien entre Covid et 5G ?

7 Avril 2020, 15:54pm

Lien entre Covid et 5G ?

John Rappoport le 7 avril 2020

https://blog.nomorefakenews.com/2020/04/07/covid-and-a-5g-connection/


Pas d'affirmation générale ici.  Aucune affirmation selon laquelle la technologie 5G « activerait le virus ».  Pas de réponses générales.  Au contraire, plusieurs questions clés et quelques indices possibles.

Je dois mettre le contexte en place.  Comme je l'ai souligné, ce que l'on appelle COVID-19 n'est pas une maladie ayant une seule cause.  Ce n'est pas une seule chose.

Au contraire, les personnes atteintes de DIVERSES maladies traditionnelles sont rassemblées, regroupées et comptées par les responsables de la santé publique sous un faux terme générique, "COVID-19".

J'ai également souligné que dans ces situations de faux regroupement, certaines personnes peuvent souffrir de nouvelles affections.  Par exemple, les effets d'une campagne de vaccination--qui, soit dit en passant, a apparemment été menée dans une région du nord de l'Italie avant "l'émergence de la COVID".

Dans cet article, j'ai des commentaires sur la technologie sans fil 5G -- non pas comme une explication globale de "COVID" -- mais comme une explication possible de ce que plusieurs médecins observent chez certains patients à New York et en Italie.

Qu'observent-ils ?  Un essoufflement extrême, mettant la vie en danger, mais sans les indicateurs habituels d'insuffisance respiratoire ou d'incapacité des poumons à fonctionner.  Les poumons peuvent fonctionner.  Les patients souffrent apparemment d'une simple privation d'oxygène.  Manque d'oxygène.  Comme s'ils étaient soudainement poussés en haute altitude.

Plusieurs médecins disent que ces patients doivent être alimentés en oxygène par des respirateurs - mais pas à haute pression, car cela pourrait endommager les poumons et même causer la mort.  Au lieu de cela, l'augmentation de l'oxygène doit être effectuée en douceur.

Par exemple, un médecin des urgences de Brooklyn a réalisé une vidéo dans laquelle il décrit ce qu'il appelle une nouvelle situation désastreuse.  Il s'appelle Cameron Kyle-Sidell.  Regardez la vidéo et écoutez ce qu'il dit.  Il prévient qu'une mauvaise utilisation des respirateurs pourrait nuire aux patients et les tuer.

https://www.youtube.com/watch?v=1EWQPgF6-UQ



https://www.youtube.com/watch?v=QWaq8HoEROU



En Italie, plusieurs médecins affirment une situation très similaire, voire identique : Covid-19 ne conduit pas à un syndrome de détresse respiratoire aiguë "typique"", par Luciano Gattinoni1, Silvia Coppola, Massimo Cressoni3, Mattia Busana, Davide Chiumello :

"Cependant, les patients atteints de pneumonie Covid-19... présentent une forme atypique du syndrome. En effet, la principale caractéristique que nous observons (confirmée par des collègues d'autres hôpitaux) est la dissociation entre leur mécanique pulmonaire relativement bien préservée et la gravité de l'hypoxémie [niveau d'oxygène anormalement bas]... l'intubation [avec des ventilateurs respiratoires] doit être prioritaire pour éviter les pressions négatives intrathoraciques excessives et les lésions pulmonaires auto-infligées.  Après avoir considéré cela, tout ce que nous pouvons faire pour ventiler ces patients est de "gagner du temps" avec un minimum de dommages supplémentaires : la PEP la plus basse possible [une méthode de ventilation dans laquelle la pression des voies respiratoires est maintenue au-dessus de la pression atmosphérique] et une ventilation douce. Nous devons être patients".

https://www.atsjournals.org/doi/pdf/10.1164/rccm.202003-0817LE



Des patients qui ne souffrent pas d'insuffisance respiratoire, dont les poumons fonctionnent, qui sont en manque d'oxygène.  Qu'est-ce qui pourrait expliquer cela ?

Ici, d'après un article de rfglobalnet.com de 2001, nous avons peut-être un indice : « À la fréquence d'onde millimétrique de 60 GHz, l'absorption est très élevée, 98 % de l'énergie transmise [par les ondes 5G] étant absorbée par l'oxygène atmosphérique. Alors que l'absorption d'oxygène à 60GHz limite fortement la portée, elle élimine également les interférences entre les terminaux de même fréquence ».

https://www.rfglobalnet.com/doc/fixed-wireless-communications-at-60ghz-unique-0001



En d'autres termes, a) 60GHz est une très bonne bande de fréquence pour les transmissions 5G, et b) presque toute l'énergie 5G est absorbée par l'oxygène.  Supposons que cela soit également vrai pour l'oxygène dans le corps humain ?

Quels seraient les effets des transmissions 5G sur le corps ?  Ces ondes pourraient-elles déformer l'oxygène et/ou son absorption par l'hémoglobine, qui transporte cet élément vital vers les cellules du corps ?  La déficience pourrait-elle créer une privation pure et simple d'oxygène dans l'organisme - sans affecter structurellement les poumons eux-mêmes - créant ainsi la nouvelle condition décrite par les médecins que j'ai cités plus haut ?

--En plus de tout cela--le fait que 60GHz est une bande de fréquence sans licence, ce qui signifie que les sociétés de télécommunications peuvent l'utiliser sans avoir à payer des frais très importants qu'elles paieraient pour des bandes sous licence.

La 5G à 60 GHz est-elle déployée à New York, en Italie et à Wuhan ?

Je dois également ajouter : ces médecins devraient envisager l'utilisation de chambres à oxygène hyperbares pour leurs patients.  Les techniciens, les médecins et les chercheurs impliqués devraient être des experts, et d'après ce que j'ai vu, peu le sont.  L'utilisation d'oxygène hyperbare sous forme de formules à la sauvette ne fera pas l'affaire.  Il pourrait en résulter des dommages.  L'appareil lui-même est, bien sûr, non invasif.

Les médecins intéressés peuvent consulter le Dr Paul Harch à hbot.com.




 

Commenter cet article

jean-jacques 08/04/2020 16:45

C'est peut-être là que l'utilisation du "bol d'air Jacquier" prend tout son sens!!
Cela consiste en une amélioration du transport de l'oxygène vers nos cellules, grâce à
Un oxygène hautement assimilable

Les pinènes de l’huile essentielle Orésine®, transformés par peroxydation, deviennent des facilitateurs de l’oxygénation cellulaire. D’où le nom de biocatalyseurs que leur donnait René Jacquier.
Le mécanisme est triple :
• l’oxygène est mieux distribué aux cellules. En effet, l’hémoglobine “capte” plus volontiers les
pinènes oxygénés que l’oxygène seul. A quantité équivalente dans l’air inspiré, elle en transporte
davantage vers les cellules
• l’oxygène est plus facilement libéré dans les tissus : transporté par l’intermédiaire des pinènes, il
est moins solidement lié à l’hémoglobine
• l’oxygène est délivré sous une forme naissante, hautement assimilable par la cellule.
Une oxygénation équilibrée

Avec le Bol d’air, l’organisme est simplement et naturellement mieux oxygéné :
• la respiration cellulaire s’effectue sans risque de stress oxydatif lié au déficit ou à l’excès d’oxygène
• la fonction mitochondriale s’améliore :
– accroissement de la production d’énergie
– renforcement des défenses anti radicalaires
• la biodisponibilité de l’oxygène est améliorée.

Cette approche n’a rien à voir avec une oxygénation quantitative qui consiste à inhaler plus d’oxygène qu’il n’y en a naturellement dans l’air. Elle est naturelle, sans danger et sans accoutumance.

Voilà... je vous ai fait un copier coller de l'explication sommaire du fonctionnement de cet appareil...
à savoir que je n'ai rien a y gagner et ce n'est juste qu'une supposition de ma part dans l'amélioration de détresse respiratoire incomprise du covid...