Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Non à la légalisation de l'euthanasie pour les seniors atteints par le covid 19

10 Avril 2020, 12:04pm

Non à la légalisation de l'euthanasie pour les seniors atteints par le covid 19

Pétition lancée par Bruno Lafontaine

M. Le Premier ministre EDOUARD PHILIPPE, M. Le ministre des solidarités et de la santé, OLIVIER VÉRAN,

 


Votre décret en date du 28 mars 2020 autorise la délivrance de Rivotril© hors AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). Il rend accessible à tout médecin dans sa forme injectable (à la différence de la forme orale), la prescription de Rivotril© . 

Ce médicament est un anticonvulsivant non barbiturique qui appartient à la famille des benzodiazépines. Selon vos préconisations, ce traitement a pour objectif la prise en charge palliative des patients confrontés à un état asphyxique et ne pouvant être admis en réanimation ou pour lesquels une décision de limitation de traitements actifs a été prise.

Cette décision d'administration de Rivotril pouvant être prise hors de toute collégialité présente un risque de perversion de la législation française interdisant l'euthanasie active.

L'euthanasie demeure interdite, selon la loi Leonetti de 2005, cette loi autorise, après avis collégial et autorisation des proches ou du patient, à appliquer un traitement anti-douleur «qui peut avoir pour effet secondaire d’abréger sa vie», mais non de provoquer la mort.

Il serait utile au demeurant de revenir sur les raisons qui interdisent l'accès en réanimation pour les personnes plus âgées dont plusieurs cas de guérison sont connus après avoir contracté le COVID-19. 

La défaillance de l'état dans la gestion des capacités de soin doit-il se traduire par le sacrifice de nos parents ?

Tenant à vous alerter sur les risques de nombreuses dérives  éthiques que votre décret comporte, je reste attentif aux précisions du cadre légal que vous voudrez bien lui apporter.


 

 

Mise à jour du 09/04/2020

Merci à chacun de vous pour sa mobilisation !

Plus de 35 700 signatures de soutien rassemblées en une semaine. Il s’agit d’un signe fort, du trouble jeté par le décret promulgué par M. Edouard PHILIPPE (Premier Ministre) et M. Olivier VERAN (Ministre des Solidarités et de la Santé) en date du 28 mars 2020.

De nombreuses dénégations ont été publiées dans la presse, notamment par le biais de la Société Française de Gériatrie et Gérontologie (que vous pouvez interpeller) https://sfgg.org/nous-contacter/ qui est à l’initiative de ce décret et affirme que le Rivotril ne sert pas à précipiter les décès, qu’il est prescrit dans des cas spécifiques et encadrés.

Nous l’avons tous compris, ce décret, au regard des drames qui se déroulent actuellement en France et de la gestion gouvernementale chaotique de cette crise, présente un risque de perversion de la législation française qui encadre avec précision les soins palliatifs et interdit l'euthanasie active. Ce décret mis en cause, y compris par de nombreux médecins comme le Dr Nicole Delépine (ancien chef de service d’oncologie pédiatrique de l’hôpital de Garches) https://www.youtube.com/watch?v=QDLNScOavf4 comporte un risque de dérive éthique ainsi que de possible déviances. Ces interrogations ont d’ailleurs été portées par plusieurs députés lors de la dernière séance de questions au Gouvernement - Mardi 7 avril 2020.http://videos.assemblee-nationale.fr/video.8931812_5e8c9193c6f28.questions-au-gouvernement---mardi-7-avril-2020-7-avril-2020

Nous devons rester vigilants et mobilisés en vue d’introduire une requête auprès du Conseil d’Etat pour faire abroger ce décret, ceux et celles parmi vous ayant des compétences juridiques sont les bienvenus.

 

SIGNER

 

Commenter cet article