Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Bill Gates : philanthrope ou eugéniste?

16 Mai 2020, 19:52pm

Bill Gates : philanthrope ou eugéniste?

Bill Gates - philanthrope ou eugéniste?

Ty Bollinger - 13 mai 2020

 

https://thetruthaboutcancer.com/bill-gates-eugenicist-philanthropist/

 

Que savez-vous vraiment de Bill Gates ?

 

Voyons voir ... il a cofondé Microsoft et possède des milliards de dollars. Selon Wikipedia, Gates est "un magnat américain des affaires, un développeur de logiciels, un investisseur et un philanthrope".

Vous avez peut-être entendu que M. Gates a récemment démissionné du conseil d'administration de Microsoft pour se consacrer à plein temps à la "philanthropie" et aussi à la "santé mondiale et aux vaccins".

 

Il a l'air d'être un type formidable !

 

Mais quelles sont exactement les qualifications requises pour que le fondateur d'un géant du logiciel de mille milliards de dollars devienne un leader dans le domaine de la "santé mondiale et des vaccins" ?

 

AUCUNE.

 

Néanmoins, les "lecteurs de téléprompteurs" des grands médias (pardon, je voulais dire "présentateurs") ont été ravis, surtout à la lumière de l'annonce faite en février que la Fondation Bill et Melinda Gates s'engageait à verser 100 millions de dollars supplémentaires pour lutter contre COVID-19.

 

LA FONDATION BILL & MELINDA GATES

 

La BMGF est la plus grande fondation privée au monde avec plus de 50 milliards de dollars d'actifs. Elle est le deuxième plus grand donateur de l'OMS après le gouvernement américain.

Mais vous êtes-vous déjà demandé comment et pourquoi la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF) a vu le jour ?

 

Saviez-vous que la BMGF a été créée à l'origine pour aider à "dissimuler" la réputation en lambeaux de Bill lors du procès antitrust de Microsoft à la fin des années 1990 ?

 

Vous voyez, Microsoft a été accusé d'avoir tenté de créer un monopole qui a conduit à l'effondrement de son concurrent Netscape en donnant gratuitement son logiciel de navigation. Au cours du procès de 18 mois qui a débuté en mai 1998, M. Gates a donné des heures de témoignages enregistrés sur vidéo, dans lesquels il s'est montré de manière transparente, évasif, pompeux et égoïste. Vous pouvez regarder le témoignage ici, si vous avez l'envie de regarder Gates pendant une période prolongée.

 

Pendant la déposition, il a régulièrement donné des réponses nébuleuses et ambiguës et a marmonné "Je ne me souviens pas" si souvent que même le président du tribunal a dû ricaner. Il a également fait une longue liste de revendications qui ont été directement réfutées au tribunal par rapport à ses propres courriels. (Traduction : Gates a menti ... beaucoup)

 

Tout au long du procès, Gates et Microsoft ont pris une raclée en matière de relations publiques. Ils ont donc lancé ce que l'on a appelé une "offensive de charme" visant à améliorer leur image. C'est à cette époque que Gates a découvert les "merveilles du don de charité". (clin d'œil) Souvenez-vous ... la "philanthropie" financée par des milliardaires est généralement une tromperie à destination du public.

 

Le fait est qu'entre le début du procès et le verdict, M. Gates a versé 20,3 milliards de dollars (oui, MILLIARDS) à la BMGF. Selon Ken Auletta, auteur du livre "World War 3.0" de 2001 : Microsoft et ses ennemis, les contributions "sont devenues une partie de l'investissement en relations publiques de Microsoft pour humaniser Gates". En d'autres termes, M. Gates a utilisé les dons pour aider à "relooker" son nom en tant que philanthrope, alors qu'en réalité, les dons n'étaient rien de plus qu'une feuille de vigne pour reconstruire sa réputation d'impitoyable, de prédateur, de condescendant et de prétentieux de la classe dirigeante. Et les grands médias ont été plus qu'heureux de contribuer à redorer son blason en tant que "généreux bienfaiteur de l'humanité" plutôt qu'en tant qu'ordure mesquine et intimidante.

 

Entre 2002 et 2012, Gates a vendu pour 22 milliards de dollars d'actions Microsoft, mais n'a versé que 3,7 milliards de dollars à la BMGF. Cela représente moins de 20 %. Disons simplement que Bill n'était pas trop préoccupé par "l'argent de la nourriture" ou "le paiement du loyer" avec les 18,3 milliards de dollars restants.

 

 

GATES, OGM et GÉO-INGENIERIE

 

En 2006, la BMGF a fait un don de 100 millions de dollars et a formé une alliance avec la Fondation Rockefeller pour contribuer à l'impulsion d'une "révolution verte" en Afrique, avec pour objectif principal d'encourager l'utilisation de pesticides et de semences "avancées" (c'est-à-dire OGM).

 

En 2010, la BMGF a acheté 500 000 actions de Monsanto, le plus grand producteur mondial d'aliments OGM et de pesticides comme le glyphosate (Roundup), ce qui montre clairement que cette organisation caritative dite bienveillante ne cherche pas seulement à éradiquer les maladies et à nourrir les pauvres du monde.

 

Depuis 2015, la BMGF a donné un total de 15 millions de dollars à deux campagnes mondiales visant à "mettre fin à la faim dans le monde" en encourageant les petits agriculteurs du monde entier à utiliser des OGM.

 

Il est intéressant de noter que si la BMGF promeut fortement les OGM auprès des agriculteurs, elle investit en même temps dans la "Doomsday Crop Diversity Vault", une banque de semences située en Norvège. Parmi les autres investisseurs figurent le gouvernement norvégien, la Fondation Rockefeller et de grandes entreprises de semences OGM et de produits agrochimiques.

 

Réflexion ... Pourquoi la BMGF pousse-t-elle les semences OGM (qui détruisent les variétés de semences végétales) tout en investissant des dizaines de millions de dollars pour préserver toutes les variétés de semences connues dans une chambre forte à l'épreuve des bombes près du lointain cercle arctique "afin que la diversité des cultures puisse être conservée pour l'avenir" ? Pensez-y.

 

Depuis 2007, M. Gates finance personnellement et participe étroitement au Fonds pour la recherche innovante sur le climat et l'énergie (FICER), basé à l'université de Harvard, qui mène des recherches sur la possibilité de bloquer le soleil afin d'atténuer le réchauffement climatique, en utilisant des produits chimiques ou des particules de métaux tels que l'aluminium.

 

En 2012, le FICER a annoncé son intention de pulvériser des particules de sulfate pour renvoyer dans l'espace le rayonnement solaire afin de refroidir artificiellement la planète, et il a également envisagé d'utiliser l'aluminium dans le même but.

 

C'est vrai, ce n'est plus une « théorie d complot » les gars. Ces quadrillages dans le ciel ne sont pas des nuages aux formes étranges et ne sont pas des gaz d'échappement normaux des avions. Il s'agit de traînées chimiques (ou "chemtrails") qui sont intentionnellement pulvérisées dans l'atmosphère. En fait, il existe de nombreux brevets sur cette technologie.

 

L'HÉRITAGE DE LA FAMILLE GATES

 

Le père de Bill (William H. Gates, Sr.) était un banquier et un avocat, qui a servi le même "agenda caché" que son fils tout en promouvant "l'hygiène raciale" pendant le mouvement eugéniste financé par Rockefeller dans les années 1930 et 1940.

 

Gates Sr. est depuis longtemps impliqué dans le groupe eugéniste Planned Parenthood( Planning familial), une nouvelle organisation issue de l'American Eugenics Society. Dans une interview accordée à PBS en 2003, Bill Gates a reconnu que son père était à la tête de Planned Parenthood, qui a été fondé sur le concept que la plupart des êtres humains ne sont que des "éleveurs imprudents" et des "mauvaises herbes humaines" qui ont besoin d'être éliminées.

 

Au cours de l'entretien, Bill Gates a également admis que sa famille s'était beaucoup impliquée dans les "questions de reproduction", faisant référence à sa propre adhésion antérieure aux convictions de l'eugéniste Thomas Robert Malthus, qui pensait que la population mondiale devait être contrôlée par des restrictions en matière de reproduction.

 

Mary Gates, la mère de Bill, était une éminente femme d'affaires de Seattle. Son père, Willard Maxwell, était vice-président de la Pacific National Bank, qui est devenue plus tard la First Interstate. Mary a aidé son fils Bill "à obtenir le contrat qui a conduit à une relation lucrative avec I.B.M. pour sa jeune société Microsoft", selon sa nécrologie du New York Times.

 

Il s'avère que l'héritage de la famille Gates a longtemps consisté à essayer de dominer et de contrôler les systèmes mondiaux, y compris dans les domaines de la technologie, de la médecine et maintenant de l'agriculture. Grâce à la BMGF, Bill Gates est en mesure d'éviter les impôts tout en conservant le contrôle des actifs et en utilisant ce contrôle pour influencer les politiques privées et publiques concernant les produits pharmaceutiques, les vaccins et les OGM. L'argent parle.

Parle de vaccins...

 

GATES ET VACCINS

 

Les vaccins sont l'entreprise "philanthropique" pour laquelle Gates et la BMGF sont les plus connus.

 

Le "bienveillant Bill Gates" est né en décembre 1998 - pendant le procès antitrust de Microsoft - lorsque la BMGF a annoncé un don de 100 millions de dollars pour établir le Programme Bill et Melinda Gates de vaccination des enfants.

 

L'année suivante, la BMGF a promis 750 millions de dollars comme "capital de départ" pour mettre en place l'Alliance mondiale pour les vaccins et l'immunisation (GAVI). Parmi les partenaires de la GAVI figurent certains pays, le Programme Bill et Melinda Gates de vaccination des enfants, la Fédération internationale de l'industrie du médicament, la Fondation Rockefeller, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, l'OMS et la Banque mondiale. Le conseil d'administration de la GAVI « l’Alliance Globale pour les Vaccins et l’Immunisation », est composé de représentants des "Big Pharma".

 

  1. Gates a été associé à de nombreuses initiatives de vaccination dans les pays du tiers monde qui sont non seulement immorales et contraires à l'éthique, mais qui ont eu des conséquences désastreuses.

 

Par exemple, dans un rapport de 2013 au Parlement indien, le BMGF a été accusé de cibler des adolescents analphabètes sans consentement pour des essais sur le VIH (virus du papillome humain) en Inde. Ces prétendues expériences médicales ne prévoyaient aucune enquête ni aucun rapport sur les effets indésirables connus des médicaments.

 

L'année suivante, en août 2014, l'Economic Times India a publié un rapport qui affirmait que des "études d'observation" (c'est-à-dire des "expériences" de vaccination) avaient été menées sur 30 000 écoliers tribaux dans l'Andhra Pradesh et à Vadodara, Gujarat, en Inde, en utilisant les vaccins anti-papillomavirus (Gardasil et Cervarix) et que dans le mois suivant la réception du vaccin, des centaines d'enfants étaient tombés malades et sept enfants étaient morts. Il est choquant de constater que de nombreux formulaires de consentement utilisés pour vacciner les filles ont été signés "illégalement", soit par les directeurs des foyers où vivaient beaucoup de filles, soit par des parents illettrés qui ne savaient même pas écrire et qui ont utilisé l'empreinte de leur pouce.

 

Les enquêtes du gouvernement indien ont montré que les chercheurs financés par la BMGF ont commis des violations éthiques généralisées : pressions exercées sur les villageoises vulnérables pour qu'elles participent au procès, intimidation des parents, falsification des formulaires de consentement et refus de soins médicaux aux jeunes filles endommagées.

 

Cependant, après que ces effets indésirables aient été connus, un rapport financé par la BMGF a été publié, expliquant qu'il n'y avait "aucune corrélation" entre les effets indésirables et le vaccin contre le HPV.

 

L'enfant va bien - se fait vacciner - tombe malade - puis meurt. Aucune corrélation ? Mmmm ouais... C'est vrai !

 

En 2000, le vaccin oral contre la polio (OPV) a finalement été retiré des programmes américains après quatre décennies, lorsque les autorités ont enfin admis que le vaccin causait plus de cas de polio que le virus de type sauvage lui-même. Cependant, malgré ce fait, la BMGF s'est engagée dans une campagne agressive pour promouvoir le OPV en Inde.

 

Selon un rapport de 2018 de Prakash et Puliyel, depuis le début de la campagne en faveur du OPV, alors que les taux de "polio" ont diminué, il y a eu 491 000 nouveaux cas de NPAFP ("non-polio acute flaccid paralysis") qui est cliniquement indiscernable de la paralysie de la polio mais deux fois plus mortelle.

 

La polio a-t-elle donc été éradiquée ? Ou ont-ils simplement créé une "nouvelle" définition et l'ont appelée NPAFP, qui est maintenant 12 fois plus élevée que prévu ?

 

M. Gates ne savait-il pas que le OPV avait été abandonné aux États-Unis, car il avait laissé entendre qu'il voulait apporter la "bonne santé" aux pays pauvres du tiers monde ? Quelqu'un de la BMGF s'est-il précipité en Inde pour suspendre ses vaccins contre la polio jusqu'à ce que l'on puisse répondre à des questions importantes sur les causes de la NPAFP et les décès qu'elle entraîne ?

Je parie que vous pouvez deviner les réponses à ces deux questions rhétoriques.

 

En décembre 2012, dans le petit village de Gouro, au Tchad (Afrique), 500 enfants ont été enfermés dans leur école et ont été menacés de ne plus recevoir d'éducation s'ils n'"acceptaient" d'être vaccinés avec un vaccin contre la méningite non homologué (MenAfriVac). Les "travailleurs humanitaires" ont alors procédé à la vaccination forcée des enfants sans que leurs parents en soient informés ni qu'ils y consentent.

 

En quelques heures, plus de 100 enfants ont commencé à souffrir de maux de tête, de vomissements, de graves convulsions incontrôlables et de paralysie. Des dizaines d'enfants ont été transférés dans un hôpital de Faya et plus tard emmenés par avion dans deux hôpitaux de N'Djamena, la capitale du Tchad.

 

Les journaux sud-africains se sont plaints : "Nous sommes des cobayes pour les fabricants de médicaments". Finalement, beaucoup de ces enfants endommagés par des vaccins ont été renvoyés à Gouro sans diagnostic et chaque famille a reçu du gouvernement une somme non confirmée de 1000 livres sterling. Elles ont été informées que leurs enfants n'avaient pas subi de dommages dûs au vaccin. (Hmmmm .... si c'était vrai, pourquoi le gouvernement aurait-il donné à chaque famille un "prix de silence" ?)

 

Quel groupe était responsable de ce désastre vaccinal qui pourrait être décrit comme un "crime contre l'humanité" au Tchad ?

 

(Roulement de tambour)

 

C'est exact ! Le BMGF a financé la distribution du vaccin contre la méningite (MenAfriVac) au Tchad où des dizaines d'enfants ont souffert d'hallucinations, de convulsions et finalement de paralysie.

 

Surprise !

 

Malgré le fait que la BMGF qualifie les vaccins de "l'un des meilleurs achats en matière de santé mondiale", une enquête gouvernementale au Pakistan a révélé le contraire.

 

ISLAMABAD : Une enquête gouvernementale a révélé que les vaccins contre la polio pour les nourrissons, financés par l'Alliance mondiale pour la vaccination et l'immunisation, causent des décès et des handicaps dans les pays de la région, dont le Pakistan.

 

Cette révélation surprenante fait partie d'un rapport d'enquête préparé par la Commission d'inspection du Premier ministre (PMIC) sur le fonctionnement du Programme élargi de vaccination (PEV). La PMIC, dirigée par Malik Amjad Noon, a recommandé au Premier ministre Yousaf Raza Gilani de suspendre immédiatement l'administration de tous les types de vaccins financés par la GAVI"« l’Alliance Globale pour les Vaccins et l’Immunisation » .

 

Les principales vaccinations en question étaient le vaccin contre la polio et le vaccin pentavalent 5 en 1, qui seraient responsables de la mort et de l'invalidité d'un certain nombre d'enfants au Pakistan, en Inde, au Sri Lanka, au Bhoutan et au Japon.

 

Ah oui, j'allais oublier. Le BMGF a financé la distribution au Kenya d'un vaccin antitétanique contenant de la gonadotrophine chorionique humaine (HCG) qui rend la femme stérile et provoque des fausses couches. C'est l'Église catholique qui a découvert l'antigène.

 

Une erreur ?

 

Souvenez-vous, c'est le même Bill Gates qui a dit : "Le monde d'aujourd'hui compte 6,8 milliards de personnes. Ce qui fait environ neuf milliards. Maintenant, si nous faisons vraiment un excellent travail sur les nouveaux vaccins, les soins de santé, les services de contraception, nous pourrions réduire ce chiffre de dix ou quinze pour cent". (Voir la vidéo ci-dessous).

L'obsession de Bill Gates pour les vaccins semble être alimentée par une volonté mégalomaniaque d'expérimenter avec la vie des "petits humains".

 

MICROPUCES & COVID-19

 

Lors du sommet mHealth à Washington, D.C. en 2010, Bill Gates a proposé un plan visant à utiliser la technologie sans fil pour enregistrer chaque nouveau-né de la planète dans une base de données de vaccins, afin de garantir que tous les enfants soient vaccinés à temps. La BMGF a financé le développement par le MIT d'une puce informatique contraceptive pouvant être contrôlée à distance. La puce est implantée sous la peau d'une femme, libérant une petite dose de l'hormone lévonorgestrel. Le BMGF a également financé le MIT pour développer un implant de microparticules qui permettra d'administrer automatiquement des vaccins aux bébés.

 

Plus troublant encore est la preuve que Bill Gates a activement mené le scénario du coronavirus en utilisant son influence. Selon le Washington Times, "l'OMS n'a annoncé que le coronavirus était une pandémie que le jour après que Gates - qui souhaitait depuis un certain temps que l'OMS déclare le coronavirus comme une pandémie - fasse un don très important à une cause qui bénéficie à l'OMS".

 

Il n'est pas surprenant que M. Gates soit activement impliqué dans la recherche d'une "solution" à la pandémie avec un consortium de partenariats d'entreprises, des investissements dans les vaccins et des solutions de "recherche des contacts" dans le secteur technologique.

 

Gates s'est récemment fait prendre lors d'un "TED Talk" et a fait supprimer une phrase, mais Gary Franchi (et ZeroHedge) ont obtenu la séquence originale. Pourquoi l'auraient-ils supprimée, à moins qu'ils ne veuillent la cacher ?

 

Découvrez ce que Gates veut vraiment. (Il suffit de passer la vidéo et elle commencera à l'endroit approprié).

 

Un certificat numérique ou une preuve de vaccination - c'est le plan ! Pourquoi M. Gates insiste-t-il sur ce point ? Voici pourquoi : Microsoft et GAVI prévoient de contrôler le programme "d'identification numérique de la vaccination mondiale", annoncé en 2019 lors du sommet annuel de l'Alliance ID2020 à New York.

 

Dans la dernière vague de folie, il semble qu'il y ait un mouvement vers un système d'enregistrement où les gens seront désignés comme "immunisés" ou "vaccinés" ; et ce n'est qu'avec des ID de registre appropriées et vérifiables que les citoyens seront autorisés à s'engager dans la société.

 

Il y a quelques années, il a parlé de la nécessité de se préparer à une pandémie. L'automne dernier, il a parrainé un exercice de planification mondiale en cas de pandémie, en association avec John Hopkins. Et puis, dans ses récents écrits et ses financements technologiques, nous voyons son récit pour une "solution" utilisant des identités numériques et des puces électroniques.

 

Vous souvenez-vous, il y a quelques années, lorsque le président Trump allait nommer notre ami de l'industrie alimentaire, Robert F. Kennedy Jr, à la tête de la Commission sur la sécurité vaccinale et l'intégrité scientifique ? Finalement, Bobby a déclaré que l'administration Trump ne l'avait jamais contacté après les premières réunions. Nous nous sommes toujours demandé pourquoi le président Trump avait apparemment laissé tomber sur cette question.

 

Voici l'une des raisons. (Il suffit de passer la vidéo et elle commencera à l'endroit approprié).

 

Alors Gates a dit à M. Trump : "Non, c'est une mauvaise chose, ne faites pas ça" - n'examinez PAS les vaccins ! ... Parce que si nous commencions à étudier les vaccins, nous pourrions bien découvrir la VÉRITÉ !

 

Eugéniste convaincu et mondialiste de l''élite", Gates vit pour vacciner. Après avoir commodément abandonné le conseil d'administration de Microsoft au moment où la "pandémie" COVID-19 commençait à battre son plein, Gates n'a fait que plaider en faveur d'une vaccination de masse et le confinement indéfini jusqu'à ce que tous les habitants de la planète soient vaccinés.

 

Bien que beaucoup remettent en question leur intégrité et leur éthique, Bill et Melinda Gates ne sont pas des gens stupides. Ils sont assez intelligents pour savoir que les vaccins, les médicaments et les industries médiatiques qu'ils promeuvent génèrent des MILLIARDS de dollars tout en causant des MILLIARDS de pertes humaines et de tragédies.

 

QUESTION : Sur la base des FAITS présentés dans cet article, Gates est-il le type de personne à qui vous feriez confiance pour être le leader "de facto" dans la course mondiale à la création d'un vaccin COVID-19 ? Est-il qualifié ? A-t-il l'intégrité morale nécessaire ?

 

Il est difficile de croire que, malgré les preuves de plus en plus nombreuses qui soulignent les nombreux crimes contre l'humanité qui ont été commis par la BMGF et la GAVI, nombreux sont ceux qui considèrent encore Bill Gates comme un "héros".

 

Cependant, selon la définition du mot "héros" dans le dictionnaire Oxford, le mot "héros" signifie "Une personne, généralement un homme, qui est admirée ou idéalisée pour son courage, ses réalisations exceptionnelles ou ses nobles qualités."

 

J'ai consulté le dictionnaire Mirriam-Webster et d'autres dictionnaires, mais je n'ai jamais trouvé de définition du mot "héros", qui désigne quelqu'un qui vaccine des enfants innocents et vulnérables avec des vaccins non testés et dangereux, ce qui leur cause des souffrances et des morts prématurées.

 

Pour votre information, il existe une pétition de la Maison Blanche avec plus de 550 000 signatures pour enquêter sur le BMGF pour "crimes contre l'humanité".

 

( Consultez l'article en anglais pour les différents liens)

Commenter cet article