Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Arthur Firstenberg : enfermer la Terre dans un ordinateur à grande vitesse

7 Juin 2020, 14:12pm

Arthur Firstenberg : enfermer la Terre dans un ordinateur à grande vitesse

ENFERMER LA TERRE DANS UN ORDINATEUR À GRANDE VITESSE

 

Arthur Firstenberg – Le 4 juin 2020

Traduction Ciel voilé



LE 26 MAI, SPACEX A DÉPOSÉ une demande auprès de la Federal Communications Commission pour 30 000 satellites de « nouvelle génération » («Gen2»). Ils orbiteraient entre 328 km (203 miles) et 614 km (380 miles) d'altitude. Ils utiliseraient des fréquences de 10,7 GHz à 86 GHz. Ils viseraient des faisceaux focalisés qui couvriraient la Terre d'une mosaïque de cellules qui se chevaucheraient, chaque cellule ayant environ 8 kilomètres de diamètre.

Les bases de données déposées auprès de la FCC par SpaceX indiquent que 40 700 canaux de 1 MHz sont disponibles pour chaque satellite, et qu'un minimum de 7,8125 MHz du spectre est nécessaire pour chaque utilisateur, si je les interprète correctement. Les satellites Gen2 Starlink pourraient ainsi desservir jusqu'à 150 millions d'internautes en même temps.

Ce n'est pas une bonne chose.

Dans ma dernière newsletter, j'ai sollicité des témoignages de personnes qui avaient des palpitations cardiaques depuis le 22 avril. Avec son lancement de 60 satellites supplémentaires le 22 avril, SpaceX a porté à 420 le nombre de ses satellites de « première génération » («Gen1»), nombre dont il avait précédemment annoncé qu'il en avait besoin pour une couverture "mineure" des latitudes moyennes à environ 56 degrés nord et sud. Les réponses à ma demande sont venues de loin et je les trouve extrêmement inquiétantes. En voici quelques-unes:


« J'ai eu une horrible crise de palpitations un soir alors que j'étais à l'étage », a écrit Julie de Bulgarie. «Je tiens un journal et je l'ai enregistré, comme si j'avais l'impression de m'évanouir ou pire ! La date ? Le 23 avril. »

«J'ai vérifié mon calendrier le 22 avril», a écrit Crystal de Californie. « Oui, en effet, j'étais en vrac ce jour-là avec des palpitations cardiaques. J'étais aussi extrêmement étourdi, fatigué, confus, irritable et ballonné. J'étais tellement mal. »

«Non seulement j'ai des palpitations cardiaques depuis trois semaines maintenant», a écrit Elena de France le 20 mai, « J'ai eu du mal à respirer. Je n'ai que 33 ans et en parfaite santé par ailleurs, je fais beaucoup de sport et je mange bien. Quelques nuits, j'ai cru que j'aurais une crise cardiaque, j'étouffais, je ne pouvais pas respirer et mon cœur battait si fort et si vite qu'on aurait pu l'entendre d'une autre pièce. »

«En avril, vers le 22, je me suis réveillé et je voyais double », a écrit John de l'Alabama. «Je suis allé aux urgences et un scanner a été fait et on m'a envoyé chez un neurologue. Il a dit que j'avais eu un accident vasculaire cérébral. »

«J'adore marcher pieds nus sur la terre», a écrit Suzy d'Angleterre. « J'ai remarqué ces derniers jours que lorsque je pose mes pieds sur la terre, j'ai l'impression qu'il y a une vibration irrégulière au lieu de la paix que je ressens habituellement.»

«Depuis environ un mois, je ressens les palpitations cardiaques les plus lourdes et les plus intenses que j'aie jamais connues», a écrit Ivan de la Colombie-Britannique, au Canada, le 20 mai dernier. Aussi, durant ce dernier mois, je n'ai plus pu bien dormir, j'ai perdu le sommeil de manière significative sans raison apparente. »

«J'ai eu des palpitations cardiaques», a écrit Rebecca de l'État de Washington le 21 mai, «et ma fille de neuf ans se plaint de ressentir des battements cardiaques dans la tête et même les jambes. Cela a commencé il y a quelques semaines. »

«Je vis dans le sud de la Suède, à la campagne, j'ai 25 ans», a écrit Nanna. «J'ai eu des palpitations cardiaques, entre autres symptômes comme des courbatures, des douleurs, des démangeaisons et beaucoup de fatigue. Pas normal pour moi. Nous n'avons pas d'antennes relais à proximité ni de routeur. »

« Ma femme et moi avons souffert de fatigue chronique depuis quelques semaines, et cela ne semble jamais disparaître », a écrit John du Nouveau-Mexique le 20 mai. « Pour la première fois de ma vie, je peux prendre trois tasses de café et être prêt à me rendormir seulement deux heures plus tard ».

« Depuis un mois, je passe des nuits à me réveiller parce que mon cœur accélère », a écrit Gerilee de Californie le 21 mai. « J'ai dû faire des techniques de respiration profonde pour calmer mon système nerveux pendant la nuit. »

« J'ai commencé à ressentir des palpitations cardiaques intenses le 23 avril », a écrit Jennifer de Californie, « avec des épisodes qui duraient des heures entières et où j'avais l'impression que mon cœur sortait de ma poitrine. Je n'ai jamais rien vécu de tel de toute ma vie ».

« Ma santé a régressé de façon spectaculaire au cours du dernier mois », a écrit Rachel du nord du Michigan le 21 mai. « Vers la mi-avril, j'ai commencé à ressentir une fatigue extrême, des douleurs musculaires et une tension dans la poitrine. Si je n'avais pas su mieux, j'aurais pensé que j'avais le virus, mais je n'ai pas eu de fièvre et les symptômes sont allés et venus. Je suis âgée d'un peu plus de 40 ans.»

« J'ai moi aussi eu des palpitations cardiaques au cours du dernier mois », a écrit Dignan, de Colombie-Britannique, le 21 mai. « Elles sont devenus si graves que je n'arrive pas à m'endormir. »

« Je suis l'une des nombreuses personnes qui subissent les effets néfastes du dernier lancement de SpaceX », a écrit Leanna de l'Indiana. « Douleurs à la poitrine, palpitations cardiaques, hypoxie et soif excessive. Nous avons construit une maison saine, à faible CEM, au milieu d'un bois de 3 hectares. Les satellites ont aussi un impact sur mon mari, mon chat âgé et mes poulets. »

« Ma soeur et moi avons toutes les deux eu une augmentation anormale et soudaine de palpitations cardiaques », a écrit Billie de Floride. « Nous venons d'admettre que nous toussons presque tous les jours pour que notre cœur reprenne son rythme. J'ai la cinquantaine et je suis en très bonne santé ».

« Au cours du dernier mois, j'ai eu des palpitations cardiaques », a écrit Mustafa du Michigan le 21 mai. "Je suis un jeune homme de 32 ans en très bonne santé qui mène une vie holistique. »

« J'ai eu des palpitations cardiaques ces dernières semaines », a écrit Eva du Luxembourg le 20 mai. « Je suis aussi plus vite essoufflée qu'avant et j'ai commencé à prendre du poids sans changer mon régime alimentaire. J'ai 46 ans ».

« Je souffre de palpitations cardiaques à 100% depuis le 22 avril », a écrit Luke de Londres. Elles semblent s'être calmées, mais je n'ai jamais rien ressenti de tel. Je suis coach et thérapeute, en contact avec mon corps ».

« Je ressens des palpitations cardiaques depuis le 22 avril », a écrit Ellen de Leyde, aux Pays-Bas. « Elles étaient déjà présentes, une fois de temps en temps, mais elles ont augmenté en intensité. »

« Ces dernières semaines, je me suis parfois réveillée avec des palpitations nocturnes », a écrit Deborah de l'Indiana le 20 mai. « Pas graves, mais étranges. Et un de mes amis a remarqué la même chose. »

« J'ai été aux urgences les 28 avril et 16 mai et j'ai dû être envoyé deux fois en cardiologie à cause d'un rythme cardiaque très irrégulier », a écrit Michael, de l'État de Washington. « Ils m'ont donné des médicaments après la première attaque qui n'ont rien fait pour la deuxième attaque. De plus, j'ai eu un caillot de sang dans la jambe si grave qu'ils vont devoir enlever la veine, tant elle est endommagée. Tout cela est sorti de nulle part ».

« Ces dernières semaines, je vis et je dors pieds nus dans le jardin et je m'allonge constamment au sol », a écrit Evelina de Californie, « Et pourtant, quand je me couche le soir, il y a cette charge et cette agitation dans mon corps, j'ai l'impression que je vais exploser ».

« Nous vivons en France et nous avons des essoufflements et des palpitations sans raison parfois, y compris mes enfants », a écrit Veronika. « Nous vivons dans la nature, complètement perdus dans le néant pour ainsi dire, sans antenne relais à proximité, sans téléphone portable ni WiFi ni aucun autre appareil sans fil. Je croyais avoir le COVID-19, c'était effrayant car j'avais vraiment du mal à respirer et des palpitations cardiaques constantes. La plus grande surprise pour moi a été, et je l'ai fait savoir autant que possible, que je ne me sentais pas malade comme aucune autre maladie virale que j'ai eue. Je me suis sentie IRRADIÉE ! C'était la seule façon pour moi d'expliquer ce qui m'arrivait à ma famille et à mes amis ».

« Je souffre d'arythmie cardiaque pour la première fois de ma vie », a écrit Humphrey depuis l'Angleterre. « Ma respiration est également affectée. Je ne semble plus pouvoir retenir mon souffle aussi longtemps ».

« Moi aussi, j'ai des palpitations cardiaques et des douleurs dans le sternum depuis le lancement », a écrit Jacquie de Colombie britannique.

« J'ai des palpitations cardiaques depuis le lancement des satellites », a écrit Jennifer d'Angleterre. « J'ai aussi les yeux brûlants, des maux de tête faibles en haut du crâne et des problèmes de mémoire. »

« J'ai eu des palpitations cardiaques, des accélérations cardiaques et des rythmes cardiaques irréguliers au cours des six dernières semaines, comme par hasard », a écrit Megan du Colorado le 27 mai.

« Je me suis réveillée à 1h30 du matin il y a environ un mois et mon cœur battait à toute allure jusqu'à 3h du matin », a écrit Appley, d'Irlande, le 22 mai. « Mon partenaire était très inquiet, tout mon corps tremblait pendant tout le temps où mon coeur battait la chamade. »

« Je viens de lire votre bulletin d'information d'hier et j'ai découvert que les satellites ont augmenté en même temps que mes symptômes », a écrit Ali de Floride. « Je me suis effondré et je n'ai pas pu rester éveillé plus de 5-6 heures d'affilée pendant presque trois jours."

« Depuis la fin avril, plusieurs personnes que je connais et qui normalement n'ont pas de maux de tête et de migraines ont commencé à en ressentir », a écrit Danica de l'Etat de Washington. « En particulier, ma nièce qui n'a que 4 ans a eu deux crises de migraine alors qu'elle jouait dehors, et elle a dû être hospitalisée à cause des vomissements ».

« J'ai également eu des problèmes cardiaques à cette époque sans raison reconnaissable », a écrit Veronika d'Autriche. « J'ai été très somnolente pendant des semaines sans raison et dormir la nuit est devenu un effort ».

« Ma femme et moi avons en effet tous les deux remarqué que nous avions très récemment des palpitations cardiaques », a écrit Stijn de Belgique. « Et moi-même, je ressens de très petites piqûres sur tout le corps. »


 

Je ne sais pas dans quelle mesure les 420 satellites sont testés. Ils communiquent avec dix stations terrestres situées aux États-Unis. Ils sont actuellement testés par l'US Air Force pour être utilisés par des avions militaires. SpaceX a l'intention de continuer à lancer 60 satellites à la fois toutes les deux semaines. Le prochain lancement est prévu pour ce soir, le 3 juin, à 21 h 25. Heure avancée de l'Est. SpaceX prévoit de commencer ce qu'il appelle des tests bêta avec peut-être 10 000 clients privés dans environ trois mois, alors qu'il a environ 840 satellites en orbite. Le test bêta à lui seul pourrait avoir des conséquences dévastatrices. Si ou quand Starlink aura des millions de clients payants, il est possible que rien ne survive - ni humains, ni animaux, ni insectes. Il est probable qu'on attribuera cela au COVID-19, à moins que ce monde ne se réveille à temps.

 

La Numérisation de l'ionosphère
 

 

Les dommages causés par les satellites ne sont pas principalement dus aux niveaux de rayonnement à la surface de la Terre. Les satellites sont en orbite basse, mais ils sont toujours à des centaines de kilomètres au-dessus de nous, et les niveaux de rayonnement auxquels ils nous exposent ici au sol sont au plus d'environ 0,00001 μW / cm2. Cela représente environ un millionième des niveaux auxquels nous sommes exposés à partir des téléphones portables, des ordinateurs et des antennes relais.

La menace pour la vie vient plutôt du fait que tous ces satellites sont situés dans l'ionosphère. L'ionosphère est une source de haute tension qui contrôle le circuit électrique mondial, qui à son tour fournit l'énergie nécessaire à la vie. Une brève discussion de la science peut être trouvée dans mon article de 2018, «Planetary Emergency». Ceux qui souhaitent plus de détails peuvent consulter le chapitre 9 de mon livre, « L'arc-en-ciel invisible : Une histoire de l'électricité et de la vie », et la bibliographie fournie avec ce chapitre. Ce chapitre est intitulé « Enveloppe électrique de la Terre ».

Très brièvement, tous les animaux et plantes sont polarisés de positif à négatif de la tête aux pieds ou des feuilles aux racines. Un courant électrique de picowatt par mètre carré s'écoule du ciel chargé positivement vers la terre chargée négativement par beau temps, parcourt la terre sous nos pieds et retourne au ciel via les éclairs pendant les orages. Chaque être vivant fait partie de ce circuit. Le courant pénètre dans nos têtes depuis le ciel, circule à travers nos méridiens et pénètre dans la terre par la plante des pieds. Ce courant fournit l'énergie pour la croissance, la guérison et la vie elle-même. Nous ne vivons pas uniquement de pain, mais de l'énergie que nous fournit la biosphère. La médecine orientale l'appelle qi ou ki, la médecine ayurvédique l'appelle prana et les physiciens de l'atmosphère l'appellent électricité. Il nous fournit de l'énergie pour la vie et des informations qui organisent notre corps. Si vous polluez ce circuit avec des milliards de pulsations numériques, vous détruirez toute vie.

C'est une chose de s'asseoir devant un ordinateur toute la journée ou d'en tenir un en main. C'est tout autre chose de vivre à l'intérieur d'un ordinateur.

Il faut l'éviter. Il n'y a pas de tâche plus importante sur Terre en ce moment - ni le changement climatique, ni la déforestation, ni les plastiques dans l'océan, ni l'arrêt de la 5G au sol. Rien de tout cela n'aura d'importance si SpaceX est autorisé à aller de l'avant avec Starlink.

Merci de votre soutien continu au Groupe de travail sur le téléphone cellulaire et aux activités éducatives, juridiques, de défense des intérêts et des réseaux que nous finançons.

 

 

DONNEZ...

 

Arthur Firstenberg

P.O. Box 6216 Santa Fe,

NM 87502 USA

phone: +1 505-471-0129

info@cellphonetaskforce.org

 

 

June 3, 2020

 

Commenter cet article