Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Nestlé envisage de vendre ses marques d’eau en bouteille aux États-Unis et au Canada – Qu’est-ce qui se cache derrière cette manœuvre ?

17 Juin 2020, 21:03pm

Nestlé envisage de vendre ses marques d’eau en bouteille aux États-Unis et au Canada – Qu’est-ce qui se cache derrière cette manœuvre ?

Franklin Frederick - Mondialisation.ca, 17 juin 2020


 

La semaine dernière, plusieurs articles ont été publiés dans la presse suisse, canadienne et américaine pour informer que Nestlé S.A. envisageait de vendre toutes ses marques d’eau en bouteille aux États-Unis et au Canada.  Tel qu’écrit dans cet article : Nestlé sharpens water focus on international, premium mineral and functional brands while exploring strategic options for parts of North American business (Nestlé renforce l’accent mis sur les marques minérales et fonctionnelles internationales de qualité supérieure tout en explorant des options stratégiques pour certaines parties de ses activités en Amérique du Nord).

« Le conseil d’administration de Nestlé S.A. a approuvé aujourd’hui une nouvelle orientation stratégique pour son activité Eau. La société va se concentrer sur ses marques internationales emblématiques, ses principales marques d’eau minérale de qualité supérieure, et investir dans une hydratation saine et différenciée, comme des produits d’eau fonctionnels (…) Dans le même temps, le conseil d’administration a conclu que ses marques régionales d’eau de source, son activité d’eau purifiée et le service de livraison de boissons de son unité Nestlé Waters North America ne relèvent pas de cette orientation. En conséquence, la société a décidé d’explorer des options stratégiques, y compris une vente potentielle, pour la majorité des activités de Nestlé Waters en Amérique du Nord (États-Unis et Canada), à l’exclusion de ses marques internationales. Cet examen devrait être achevé au début de l’année 2021″.

Toutefois, il semble qu’il s’agisse de bien plus qu’une simple décision commerciale : il s’agit plutôt d’une manœuvre visant à protéger de la sensibilisation du public la relation étroite entre Nestlé et le gouvernement suisse.

Cette stratégie a déjà été utilisée par Nestlé au Brésil en 2018, lorsque la société a annoncé la vente de toutes ses marques d’eau à une société brésilienne. Depuis plus de 15 ans, des mouvements de citoyens dans la région de Circuito das Águas, dans l’État du Minas Gerais luttaient contre les prélèvements et l’embouteillage de l’eau par Nestlé dans la ville de São Lourenço. En 2006, le mouvement des citoyens a remporté sa première victoire importante : Nestlé a dû arrêter la production de « Pure Life » à São Lourenço. Cette victoire n’a été possible que grâce au fait que le mouvement citoyen a porté son combat en Suisse où plusieurs ONG ont apporté leur soutien à sa campagne. Des articles sur Nestlé à São Lourenço ont été publiés dans la presse suisse française, italienne et allemande, et la télévision suisse italienne a réalisé un court documentaire sur São Lourenço. Cela s’est avéré être un facteur décisif dans la lutte des citoyens contre le géant suisse : la campagne suisse était trop préjudiciable à l’image de Nestlé en Suisse.

En 2018, le Forum mondial de l’Eau – World Water Forum en anglais (WWF) – a eu lieu à Brasilia, capitale du Brésil. Le WWF est l’événement international le plus important sur le calendrier des entreprises privées engagées dans la privatisation de l’eau. En 2018, pour la première fois, le WWF a bénéficié d’un parrainage massif du secteur de l’eau en bouteille : Coca-Cola, Nestlé et AB InBEV. Le « message » du WWF 2018 au Brésil était le suivant : nous voulons votre eau. Nestlé a annoncé qu’elle allait vendre ses marques d’eau embouteillées brésiliennes quelques mois seulement après ce forum de sociétés multinationales. La décision de Nestlé de vendre les marques d’eau qu’elle embouteille au Brésil n’avait aucun sens, à moins qu’elle ne soit destinée à autre chose.

Nestlé était présente au WWF au Brésil dans le pavillon officiel suisse, aux côtés des ONG suisses HELVETAS et Caritas Suisse ainsi que de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC). Bien que la Suisse dispose d’un des meilleurs services publics de l’eau au monde, le gouvernement suisse demande à la DDC de soutenir pleinement la privatisation de l’eau à l’étranger et Nestlé est un partenaire proche de la DDC. Le Water Resources Group (WRG), une initiative lancée par Nestlé, Coca-Cola et Pepsi pour faire pression dans le monde entier en faveur de la privatisation de l’eau, a été financé par la DDC et le directeur de la DDC siège à son « Conseil de Gouvernance » (2030wrg.org)

 

La suite

 

 

Commenter cet article