Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Forçage génétique : 16 associations appellent à son interdiction

29 Juillet 2020, 10:34am

Forçage génétique : 16 associations appellent à son interdiction

 

synthèse de presse bioéthique - 27 Juillet 2020


 

Cosmo, un veau mâle génétiquement modifié afin que « 75 % de sa progéniture soit mâle » a vu le jour en avril à l'université de Californie Davis. « Dans l’industrie de la viande, les mâles sont préférés aux femelles car ils sont plus lourds et 15% plus efficaces pour convertir les aliments en masse corporelle ».

 

Alors qu’il était un embryon, les chercheurs « ont inséré un gène appelé SRY dans le chromosome 17 » du veau en ayant recours à l’outil d’édition du génome CRISPR. Un gène connu pour induire un « développement mâle ». « Les descendants de Cosmo qui hériteront de ce gène SRY grandiront et ressembleront à des mâles, qu'ils héritent ou non d'un chromosome Y », explique Alison Van Eenennaam, généticienne animale au département des sciences animales de l'université de Californie Davis. Ainsi, la moitié de sa descendance sera constituée de mâles dotés de chromosomes XY, mais « un quart supplémentaire sera génétiquement constitué de femelles (XX) qui hériteront du gène SRY et grandiront en tant que mâles ». Le reste de sa progéniture sera des femelles, sans le gène SRY.

 

Le veau qui « entrera dans un programme d'élevage dans 12 mois » transmettra la modification génétique à sa descendance. Et « sa progéniture sera alors analysée pour voir si la présence de SRY sur le chromosome 17 est suffisante pour déclencher un développement mâle chez les animaux qui sont XX ». Mais « les animaux issus de sa lignée ne serviront pas à l’alimentation humaine », Cosmo étant une « créature purement expérimentale » à ce stade.

 

En France, dans une lettre ouverte au premier ministre, 16 organisations[1] demandent « l’interdiction de la production, de l’utilisation et de la dissémination de tout OGM issu du forçage génétique ». Cette technique « est une nouvelle manière d’utiliser la transgénèse en l’accompagnant d’un contournement des lois de l’hérédité via CRISPR, une technique récente de modification génétique d’un organisme – animal sauvage ou domestique (insecte, oiseau, mammifère, etc.) et à terme, certaines plantes » explique le document. Une modification qui « pourra ainsi se propager en quelques générations à l’ensemble d’une population, voire à toute une espèce » précisent les organisations.

 

La suite sur Gènethique

 

 

Commenter cet article