Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Michel Dogna : port du masque et santé

16 Septembre 2020, 12:11pm

Michel Dogna : port du masque et santé

Maltraitance des enfants dans les écoles
Maladies liées au port du masque permanent obligatoire en classe

 Michel Dogna – 15 septembre 2020 - https://micheldogna.fr/

Voici un petit panorama des conséquences du port obligatoire du masque à l’école pendant toute la journée pour les élèves à partir de 11 ans. Ceci est révélé par des médecins généralistes qui donnent l’alerte sur le fait que 25% des pathologies actuellement rencontrées en cabinet sont les conséquences dues au port du masque.

En voici une liste non exhaustive :

  • Bronchites sévères

  • Conjonctivites graves (cause expirs rejetés vers le haut)

  • Furonculoses

  • Grande fatigue

  • Herpès labiaux

  • Impétigo

  • Staphylococcies sur les lèvres et les joues

  • Streptocoques

Sans compter les allergies cutanées dues au frottement du masque et les irritations aux oreilles dues aux élastiques

Çà ce n’est que la partie visible, il faut rappeler encore une fois :

  1. Que le masque prive de 19,5% d’oxygène, ceci abaissant le rendement du cerveau (sympa pour des étudiants) et les défenses immunitaires.
     

  2. Que le masque augmente de 25 à 30% la concentration du CO² dans l’organisme, ceci occasionnant très souvent de violents maux de tête par intoxication générale chez de nombreux élèves (sympa pour être concentré !)
     

  3. Que le masque réinjecte en circuit fermé les charges virales et bactériologiques, ceci faisant appel à un gros travail immunitaire (cela tombe mal vu ce que nous avons vu au step 1) donc risquant d’aboutir à des infections ORL et pulmonaires graves - d’autant plus que par la vapeur d’eau rejetée à chaque expir on entretien derrière le masque une mini atmosphère chaude très humide. Or tout le monde sait que dans les pays chauds humides les maladies infectieuses prolifèrent allègrement.

 

  • Honte aux dirigeants du gouvernement vendus à Big pharma et à l’OMS.

  • Honte à la police en armes de guerre qui contrôle les masques des enfants à l’entrée de lycées.

  • Honte aux maires qui obéissent docilement à des décrets illogiques et mortifères.

  • Honte aux chefs d’établissements collabos.

  • Honte aux profs soumis acceptant la fonction de tortionnaires des élèves.

  • Honte aux syndicats qui ne défendent pas les enseignants.

  • Honte aux associations de parents d’élèves qui ne se mobilisent pas contre cette dictature mortifère prétendument médicale.

  • Honte à tous ceux qui ne cherchent pas à s’informer autrement que par la télé-mensonges.

Les risques face au port continuel du masque annoncés par des médecins non soumis.

  • Les bactéries qui se collent sur les masques se transforment en champignons.

  • Il existe 3000 bactéries par centimètre carré sur une main.

  • Porter un masque rend malade. En quelques semaines, vous allez faire de l’hyperventilation, vous allez tousser et avoir mal à la gorge, vous allez avoir d’énormes soucis de bronches car vous allez développer un champignon interne dû à la respiration de la moisissure, champignons des bactéries.

Voici comment ils vont créer la "deuxième vague Covid 19" promise : ils diront que c’est une nouvelle épidémie respiratoire. Il est logique que si tout le monde porte un masque, une nouvelle vague va arriver ; or, elle ne sera pas due à un virus grippal, mais le résultat d’une infection bactériologique des bronches, due à une respiration constante dans un cloaque de "cuvette de WC".

CONFIRMATION : j’ai vu personnellement des personnes que je connais autour de moi qui portaient continuellement le masque, être victimes d’une bronchite épouvantable alors qu’elles sont - au départ - dotées d’une santé robuste et travaillent en plein air.

Ultime rappel

Les trous d’un masque font 3 microns ce qui correspond à 3.000 nanomètres alors qu’un virus ne fait que 15 à 20 nanomètres (cherchez l’erreur !).

Il ne faut pas sortir de Saint-Cyr pour comprendre qu’on se paye notre tête…

Tous les médecins dignes de ce nom savent qu’il n’existe aucun masque antivirus.

Même les masques chirurgicaux pour les salles d’opération ne protègent que des bactéries, levures et champignons, et doivent être changés toutes les 3 ou 4 heures.

Regardez ce qui est marqué sur l’étiquette des paquets de 50 masques vendus par les pharmaciens :

Ce produit ne protège pas des contaminations virales ou infectieuses.


 

 

Commenter cet article