Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Tests PCR : 90% de faux positifs ?

16 Septembre 2020, 12:14pm

Commenter cet article

collecte ADN 19/09/2020 20:11

Facture de 2,2 milliards pour la sécurité sociale avec les tests PCR gratuits ; cela démontre que ces prélèvements cachent un autre programme, à savoir la collecte massive d'ADN de la population pour fichage qui constitue un énorme marché pour la sécurité, surveillance , biométrie, médecin digitale, génomique et personnalisée à l'heure de la santé numérique et du health data web. L'UE et les Etats se sont engagés à collecter massivement l'ADN de leurs populations.

https://www.lefigaro.fr/sciences/tests-pcr-une-facture-salee-pour-la-secu-a-2-2-milliards-20200918

L'Estonie participe aussi à un programme européen qui a pour objectif de collecter et partager un million de génome de 20 pays d'ici trois ans. La France, elle, se donne, seule, trois ans de plus pour en prélever le quart.
https://www.franceinter.fr/info/comment-et-pourquoi-l-estonie-fiche-l-adn-de-sa-population


Le plan « Médecine France génomique 2025 », piloté par AVIESAN et soutenu par l’État, doit d’ici 10 ans positionner la France dans le peloton de tête des grands pays engagés dans la médecine génomique. S’il répond à un enjeu de santé publique, il ambitionne aussi de faire émerger une filière médicale et industrielle nationale en médecine génomique et d’exporter ce savoir-faire. (plan rédigé par Yves Levy)
https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/recherche-et-innovation/france-genomique

La déclaration sur la coopération en matière de génomique: `` Vers un accès à au moins 1 million de génomes séquencés dans l'UE d'ici 2022 '', a été lancée lors de la Journée numérique 2018 et est déjà signée par 21 États membres (Autriche, Bulgarie, Croatie, Chypre, République tchèque, Estonie , Finlande, Allemagne, Grèce, Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Portugal, Slovénie, Espagne, Suède et Royaume-Uni) et, depuis le 14 juin 2019, par la Norvège. L'initiative est également ouverte aux pays de l'Espace économique européen et à l'Association européenne de libre-échange. Il fait partie de l’agenda de l’UE pour la transformation numérique de la santé et des soins, tel qu’énoncé dans sa communication récemment adoptée.
Ce mécanisme de coopération est soutenu et facilité par la Commission européenne, qui travaille en étroite collaboration avec les États membres afin de garantir qu'en 2022 il y aura au moins une cohorte de 1 million de génomes séquencés accessibles pour la recherche et la médecine personnalisée dans l'UE.
https://ec.europa.eu/digital-single-market/en/european-1-million-genomes-initiative