Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Premier décès dans l'essai du vaccin Covid-19 d'AstraZeneca

22 Octobre 2020, 21:46pm

La victime était un jeune médecin brésilien de 28 ans en bonne santé

La victime était un jeune médecin brésilien de 28 ans en bonne santé


Premier décès signalé dans l'essai du vaccin Covid-19 d'AstraZeneca, mais l'expérimentation sur l'homme se poursuivra quand même


Jeudi 22 octobre 2020 - Lance D Johnson – Natural News

Les essais hâtifs et contraires à l'éthique du vaccin Covid-19 ont fait leur première victime humaine [signalée]. Les autorités brésiliennes ont confirmé le premier décès dans l'essai du vaccin covid-19 d'AstraZeneca. Le décès a été signalé aux autorités le 19 octobre, soit quatre jours après qu'il se soit réellement produit. La victime était un homme de 28 ans, originaire de Rio de Janeiro.


Le fabricant du vaccin ne sera pas poursuivi en justice pour ce décès, et ne sera même pas obligé de suspendre ses essais. Au lieu de cela, AstraZeneca et l'université d'Oxford poursuivront leurs expériences sur les vaccins sans relâche, sans aucun interrogatoire ni enquête formelle sur leur méthode scientifique et leurs ingrédients toxiques.


Les organismes de réglementation des vaccins ne se préoccupent pas des décès


Anvisa, l'autorité qui supervise l'affaire, n'arrêtera pas les essais de vaccins. Ils ont également déclaré qu'aucun détail sur le décès ne sera rendu public. AstraZeneca est l'une des quatre entreprises financées par les contribuables américains, alors que le gouvernement fédéral continue de pousser les produits biologiques expérimentaux et les inoculations d'ARNm pour obtenir une autorisation d'urgence.


Anvisa a indiqué que "les données sur les volontaires de la recherche clinique doivent rester confidentielles, conformément aux principes de confidentialité, de dignité humaine et de protection des participants". En d'autres termes, tout décès causé par des vaccins sera balayé sous le tapis, car tuer des gens avec des vaccins est un processus "confidentiel" qui protège la "dignité humaine".


Anvisa s'est abstenue de toute enquête supplémentaire parce que les agences de régulation au Brésil n'ont "reçu que des données partielles liées à l'enquête". Les agences de régulation n'ont pas fourni un compte-rendu complet sur la mort du volontaire et n'ont pas fourni un ensemble complet de données au comité d'Anvisa. En fin de compte, les organismes de réglementation ont "suggéré de poursuivre l'étude" - poussant sans pitié l'essai du vaccin.


L'arrogance effrayante et la science frauduleuse des fabricants de vaccins sont révélées au grand jour


Les essais d'AstraZeneca sont coordonnés au Brésil par l'Université fédérale de Sao Paulo. Les épidémiologistes de l'université d'État de São Paulo n'étaient pas trop inquiets de la mort et ont supposé que le mort avait pu prendre la dose de placebo. "Le fait que les essais n'aient pas été suspendus pourrait indiquer que la personne a pris une dose de placebo", a déclaré Carlos Fortaleza, un épidémiologiste de l'université de l'État de São Paulo. La dose de placebo pour les essais du vaccin covid-19 n'est pas un placebo inerte et salin. Le "placebo" pour cette expérience du vaccin de la corruption est un vaccin contre la méningite. Les fabricants de vaccins utilisent d'autres vaccins comme placebo pour fausser les données, ce qui donne au nouveau vaccin l'air plus sûr et plus efficace qu'il ne l'est en réalité. Quel que soit le type de dose reçue par la victime, sa mort a été causée par une expérience du vaccin de la corruption !


Mais AstraZeneca a écrit dans une déclaration : "Nous ne pouvons pas commenter les cas individuels dans un essai en cours du vaccin d'Oxford car nous respectons strictement la confidentialité médicale et les règlements des essais cliniques, mais nous pouvons confirmer que tous les processus d'examen requis ont été suivis".


La Food and Drug Administration américaine, actuellement sous pression pour délivrer une autorisation d'urgence pour tout vaccin covid-19 présentant une efficacité factice d'au moins 50 %, a en fait mis l'essai clinique de phase avancée d'AstraZeneca en attente aux États-Unis, empêchant les volontaires américains de recevoir la deuxième dose de ce vaccin frauduleux. Le vaccin a déjà provoqué une maladie chez un patient au Royaume-Uni, mais les essais du vaccin continuent à reprendre dans le monde entier, malgré tout.


Le décès le plus récent [signalé] au Brésil est balayé sous le tapis en plein jour, mettant en lumière l'arrogance effrayante des fabricants de vaccins qui assassinent des volontaires innocents en plein jour, sans pitié, sans recours et sans justice. Cette recherche sur les coronavirus rappelle étrangement le programme Auschwitz-Birkenau dirigé par le médecin Josef Mengele.

 

L'expérimentation médicale de Mengele, faite pour le "bien de la société", a exposé environ 3000 jumeaux à la maladie, au défigurement et à la torture sous le couvert de la "recherche" médicale sur la maladie - laissant finalement beaucoup de gens souffrir et mourir.

https://www.naturalnews.com/2020-10-22-first-death-reported-in-astrazeneca-covid-19-vaccine-trial.html#

Lien photo

Commenter cet article

Literato 24/10/2020 13:33

Tant qu'il y aura des couillons qui se prêteront à ce genre d'expérimentation, il y aura des morts et toujours plus de vaccins en préparation !.
Paix à son âme mais en plus jeune médecin en pleine santé et avec tout ce que l'on sait aujourd'hui sur ces nouveaux vaccins à ARN, faut vraiment ne pas avoir grand chose à perdre pour se lancer là dedans ou alors ne plus avoir d'instinct de conservation. Car notez bien que dans cette affaire, personne ne l'y a contraint et que cela a été son choix. Et oui la connerie tue de nos jours et plutôt deux fois qu'une !

Le plus dangereux dans cette histoire du Covid, ce sont tous ces gogos (et ils sont légion) qui n'ont encore rien compris et surtout ne veulent rien comprendre ni apprendre tellement ils font naivement confiance à leurs bourreaux. Et quand on y regarde bien, ce sont eux qui nous font le plus grand tort et permettent au système de se renforcer pour mieux nous broyer. Malheureusement quand ceux là ouvriront enfin les yeux il sera trop tard.

mort sur ordonnance 24/10/2020 02:22

Un article choquant : calcul des excès d'ampoules prescrites utilisées de mars à août 2020 après la parution du décret autorisant la prescription du rivotril injectable en médecine de ville pour tout patient covid n'ayant pas eu la chance d'être soigné (et ayant donc été "achevé") ; soit par rivotril injectable ou à défaut 3 autres benzodiazépines injectables recommandées par la SFAP pour euthanasier (soulager) les patients covid non hospitalisés (EHPAD+domicile) ; on arrive à un excès de près de 20.000 ampoules pour le rivotril injectable et 70.000 ampoules pour les 3 autres benzodiazépines en injectable.
Il s'agit d'une hécatombe et les chiffres de mortalité qui nous sont officiellement donnés sont donc très en deçà de la réalité. Il faut une enquête sérieuse.
Pour information et selon le maire de Mougins interrogé suite aux 39 décès dans l'EHPAD de Mougins, le protocole était pour les résidents atteints non soignés, avant décès de: 2 jours de doliprane +2 jours d'injection au rivotril.
http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/chronique-covid-ndeg33-combien-de-morts-sur-ordonnances-dans-les-ehpads-ou
On peut donc présumer un plan génocidaire sachant que ce sont massivement les plus de 65 ans (donc les retraités et pensionnés) qui ont été ciblés et touchés. Il y a de sérieuses craintes pour la vie de nos aînés survivants malades, sachant que l'abominable décret de rivotril vient d'être reconduit le 16 octobre. L'hécatombe ne leur a pas suffi et ils veulent encore prendre des vies.
http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/au-secours-le-droit-deuthanasier-nos-aines-en-ehpad-revient-dans-le-decret-du-16

João Pedro Rodrigues Feitosa 23/10/2020 13:58

João Pedro Rodrigues Feitosa était un jeune médecin brésilien de 28 ans, rappelez-vous ce visage. Il n'avait pas de comorbidités, il s'est uniquement porté volontaire pour le vaccin # ExperimentalCovid19 de # AstraZeneca et il est décédé
https://twitter.com/Maferba6/status/1319018505140948992
10:51 PM · 21 oct. 2020
(avec photo du jeune médecin de 28 ans décédé du vaccin covid)

Asrazeneca continue ses essais vaccinaux, sachant pour autant que début septembre, le groupe anglo-suédois a également dû suspendre les essais cliniques de son vaccin après l'apparition d'une «maladie potentiellement inexpliquée»

stendek 24/10/2020 10:12

Merci , ce com juste pour signaler qu’en fait étant considéré d’une part que les soit disant vaccins qui sont en fait des cocktails de recombination / re programmation génétiques + micropuces RFID, et d’autre part que les VRAIS injections qui seront appelées fallacieusement « vaccins » sont pretes par milliards dans les labos lmilitaires de BIG PHARMA puisque tout ceci fait partie d’un gigantesque plant orchestré par les milliardaires affidés de satan. Donc tout ce a quoi nous assistons actuellement y compris les décès ne sont que des morts dommages collatéraux avec des « idiots utiles » naïfs (paix a son ame) qui ont cru etre humanistes en se portant volontaires leur mort est une execution sommaire pour servir d’illustration au populo bœuf « vous voyez nous faisons des essais et on se donne du mal ! ohhhhhh un mort comme c’est dommage mais bon c’est pour le « bien commun » n’est ce pas ! et pendant ce temps là les milliards d’injections sont au frigo juste a coté !
Il ne faut pas s’imaginer une seule seconde qu’ils vont renoncer sans tenter nous assassiner militairement si nous resistons avec toutes les coercitions qu ils mettent en place febrilement pendant les confinement comme la 5g les militaires partout les camps de concentration ,les cercueilms collectifs genre FEMA les drones les armes non letales a energie dirigée ,les robots DARPA donc armaguedon aura bien lieu , prions DIEU et ses légions célestes qu’il nous vienne en aide . DERNIER POINT / TOUS LES POLITIQUES DE TOUTE LA PLANETE EN SONT !il n y aura jamais de democratie tant qu il y aura des politichiens

Ciel voilé 23/10/2020 14:51

Merci pour le partage. Sa photo a été ajoutée à l'article. Quelle tristesse !