Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Sanofi, conseiller scientifique du président français ?

29 Octobre 2020, 07:57am

Publié par France Soir

Sanofi, conseiller scientifique du président français  ?

Croyances et sciences seraient-elles mêlées à des conflits d’intérêt ? La France sombrerait-elle dans un drame inévitable ?

France-Soir le 26 octobre 2020

 

Dans une vidéo parue ce 26 octobre, le professeur Raoult explique qu’avec l’ancien directeur de l’ANSM (agence nationale de la santé et du médicament) « ils ont demandé une RTU (règlement temporaire d’utilisation) pour l’hydroxychloroquine. »  Dans cette même vidéo il rajoute que « Quelques mois plus tard, l’IHU reçoit une réponse négative à sa demande de RTU au motif que l’on ne savait pas»  et déclare « ceci ne peut pas être une position scientifique consensuelle car il y a des tas d’études qui rapportent que l’hydroxychloroquine est efficace ».  De plus il y rapporte que « Sanofi nous dit que le ministère de la Santé, et j’en attends confirmation, mets des freins sur les commandes faites à partir de l’IHU.  Cela nous empêche de soigner avec ce que nous pensons être le meilleur traitement possible.  J’espère que nous aurons rapidement un courrier du ministère de la Santé nous disant qu’il ne mette pas d’opposition.  Actuellement nous ne pouvons pas traiter les patients ».

 

Sanofi, ministère de la Santé, ANSM qui refuse une RTU pour un médicament qui pendant 70 ans n’a pas connu de problème majeur.  Revenons un peu sur le classement de l’hydroxychloroquine comme substance devant être  prescrite par les médecins après avoir été en vente libre pendant des décennies.

Des liens d’intérêt et des croyances

En pleine crise sanitaire mondiale majeure et sans précédent, le président Emmanuel Macron choisit d’être conseillé par Bertrand Thirion, mari de la collègue de sa belle-fille, Christelle Lorenzato Auzière qui mène des essais cliniques chez SANOFI, entreprise pharmaceutique en première ligne depuis le début de la crise du COVID 19.  

A travers de ses actes et décisions, le président aurait-il favorisé ainsi l’émergence d’un traitement 200 fois plus cher que celui du professeur Didier Raoult et laisser notre destin en d’autres mains que ceux des experts reconnus mondialement ?

 

Un petit rappel des faits rétrospectifs sur les liens avec Bertrand Thirion et Sanofi

  • Le 12 mai 2001, Bertrand Thirion épouse Marie Frappé sous les yeux du christ cosmique et vivent dans une petit village de l’Essonne. Bien intégrés dans cette paroisse et sa vie religieuse, madame chante dans la chorale et monsieur cultive le mélange des genres entre science et religion.  Voici ce qu’il déclare concernant le projet qu’il est en train de mettre en place : « Le Centre Teilhard de Chardin pourra être le lieu d’un dialogue exigeant entre foi et science, si nécessaire alors que prospèrent les approximations, fake news et 'vérités alternatives' : une maison pour des chercheurs ! ». Son mentor, Pierre Teilhard de Chardin, prêtre jésuite et scientifique disait ceci : « Le point Ω représente le pôle de convergence de l'évolution. Le Christ cosmique manifeste l'avènement d'une ère d'harmonisation des consciences fondée sur le principe de la coalescence des centres ».

  • Le 1er octobre 2007, Marie Thirion Frappé est embauchée chez SANOFI, comme manager d’essais cliniques tout comme Jérôme Msihid dont elle est collègue et amie sur les réseaux sociaux.

  • 27 mai 2004, le Plaquenil® (hydroxychloroquine) obtient une autorisation de mise sur le marché par SANOFI-AVENTIS France au prix de 4.17€.

  • Le 16 décembre 2015, ENSAI Alumni propose aux anciens élèves de l’ENSAI de se retrouver à l’occasion d’une conférence suivie d’une discussion autour de la création d’un médicament, dans les locaux du cabinet de conseil Acceniom, 43-45 Avenue Kléber, 75016 PARIS. Jérôme Msihid (Promotion 2001) et sa collègue Christelle Lorenzato Auzière (Promotion 1999) animent cette conférence.

 

La suite sur France Soir

 

 

Commenter cet article