Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Une biologiste décrit l’utilisation de bébés encore vivants dans la recherche pour les vaccins contre le Covid-19

14 Janvier 2021, 12:27pm

Une biologiste décrit l’utilisation de bébés encore vivants dans la recherche pour les vaccins contre le Covid-19

 Pierre-Alain Depauw — 13 janvier 2021 - Media presse info


 

Pamela Acker est  biologiste et auteur du livre récemment  publié (et très instructif)  Vaccination: une perspective catholique. Elle y développe avec précision les éléments à partir desquels les catholiques devraient penser aux vaccins. 


 

Pamela Acker évoque les différentes lignées cellulaires de fœtus utilisées dans les vaccins.

Pamela Acker parle de ses recherches sur la lignée cellulaire HEK-293 en particulier, et parle du nombre qui se trouve à la fin de cette lignée cellulaire . «HEK» signifie Human  Embryonic  Kidney et le «293»  révèle en fait  le nombre d’expériences qu’un chercheur spécifique a fait pour développer cette lignée cellulaire. 

« Cela ne veut pas dire qu’il y a eu deux  cent  quatre-vingt-treize avortements, mais pour deux cent quatre-vingt-treize expériences, vous auriez certainement besoin de bien plus d’un avortement. Nous parlons probablement de centaines d’avortements », explique Pamela Acker. 

Pamela Acker poursuit en expliquant pourquoi les chercheurs choisiraient une lignée cellulaire foetale plutôt qu’une lignée cellulaire adulte. Les détails se résument à une seule réponse : parce qu’ils dureront plus longtemps, ayant une durée de vie beaucoup plus longue. Cependant, ces lignées cellulaires rencontrent des effets secondaires dangereux, tels que des gènes favorisant le cancer.

https://www.youtube.com/watch?v=joWZmcHhfBg


La suite


 

 


 

Commenter cet article