Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Vaccination et identité numérique

30 Juin 2020, 21:08pm

Publié par kla tv

Voir les commentaires

Chine : des inondations record menacent le barrage des Trois Gorges

28 Juin 2020, 11:20am

Voir les commentaires

ICNIRP : Conflits d’intérêts, Capture réglementaire et 5G

28 Juin 2020, 08:15am

Publié par Michèle Rivasi

ICNIRP : Conflits d’intérêts, Capture réglementaire et 5G

Michèle Rivasi – Le 19 juin 2020


 

Que dit le rapport des députés européens Klaus Buchner et Michele Rivasi sur l’indépendance de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP) ?

L’ICNIRP se présente, et est décrite par la Commission européenne et dans les médias, comme une commission indépendante donnant des conseils basés sur des preuves scientifiques. Nous pensons que plusieurs raisons exposées dans notre rapport remettent en question cette vision.

La Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP) est une organisation privée de droit allemand située près de Munich, résidant à l’Office fédéral allemand de protection contre les rayonnements et fournissant depuis sa création en 1992 des avis et des conseils scientifiques sur les effets sanitaires et environnementaux des rayonnements non ionisants. L’OMS, la Commission européenne et la plupart des pays utilisent les lignes directrices de l’ICNIRP pour les limites d’exposition aux champs électromagnétiques, publiées en 1998.

La composition de l’ICNIRP est très unilatérale et déséquilibrée. Avec un seul expert médical (qui n’est pas un spécialiste des effets des rayonnements sans fil) parmi les 14 membres de la Commission ICNIRP, et un nombre très restreint d’experts de formation médicale au sein du Groupe d’Experts Scientifiques (SEG), nous pouvons dire que l’ICNIRP a été, et est toujours, dominée par des spécialistes des sciences physiques, ce qui n’est peut-être pas la composition la plus sage lorsque votre mission consiste à donner des conseils sur la santé et la sécurité humaines aux gouvernements du monde entier. Comme on peut le lire dans les portraits des membres de la Commission de la ICNIRP et du SEG, tous partagent la même position sur les questions de sécurité : les rayonnements non ionisants ne présentent aucune menace pour la santé et les seuls effets admis sont thermiques.

 

La suite

 

Voir les commentaires

Témoignage d'une mère sur le retour à l'école

27 Juin 2020, 21:55pm

Voir les commentaires

La 5G sur l'Everest

27 Juin 2020, 19:23pm

La 5G

Voir les commentaires

Michel Onfray : la presse ment comme un seul homme

27 Juin 2020, 17:45pm

Voir les commentaires

Coronavirus : le vaccin serait-il obligatoire ?

27 Juin 2020, 17:22pm

Publié par kla tv

Voir les commentaires

Les abeilles robots

27 Juin 2020, 17:20pm

Publié par kla.tv

Voir les commentaires

Audition du professeur Didier Raoult par les députés

25 Juin 2020, 06:18am

Voir les commentaires

Ghislaine Maxwell, l'acolyte de Jeffrey Epstein, née en France, réfugiée à Paris

24 Juin 2020, 17:55pm

Ghislaine Maxwell, l'acolyte de Jeffrey Epstein, née en France, réfugiée à Paris

Ghislaine Maxwell, la "madame" de Jeffrey Epstein, se cache dans un appartement de luxe à Paris, à quelques minutes de l'appartement de 7 millions de livres du pédophile

Paul Sims Emma James Paris 20 juin 2020 – The Sun

 

https://www.thesun.ie/news/5565267/jeffrey-epstein-ghislaine-maxwell-hiding-luxury-paris-flat/

 



Ghislaine Maxwell, une mondaine fugitive, se cache dans un vaste appartement à Paris, près de l'appartement de Jeffrey Epstein, qui vaut 7 millions de livres sterling, nous pouvons le révéler.


Maxwell, l'une des femmes les plus recherchées au monde, s'est enfuie en France, où elle est née, pour éviter d'être interrogée aux États-Unis par le FBI sur ses liens avec le défunt milliardaire disgracié.


Cette femme de 58 ans, qui a disparu de la vie publique en 2016, s'est installée dans une cachette secrète de l'avenue Matignon, dans le 8e arrondissement de Paris, pour ne pas être repérée.


Cette luxueuse propriété est liée à un contact d'affaires millionnaire basé en Normandie, qui lui a proposé de la lui prêter pendant que la chasse mondiale se poursuivait.


Et il n'y a que cinq minutes de route le long des Champs Elysées pour rejoindre le vaste appartement d'Epstein sur l'avenue Foch, qui a été perquisitionné par la police française en septembre dernier.


Maxwell, qui est un ami de longue date du Duc de York, a été repéré sur l'avenue Matignon dans les jours précédant l'annonce par la France du verrouillage du Covid-19 en mars.

Elle est restée à Paris pendant la crise du virus et espère profiter de son statut de citoyenne française pour éviter l'extradition, si elle devait faire face à des accusations criminelles aux États-Unis.


Selon une source : "Ghislaine change de lieu de résidence tous les mois pour éviter que les détectives privés ne la talonnent et elle séjourne chez des collègues et des contacts de confiance.


"Elle veut rester en France aussi longtemps que possible pour profiter des lois d'extradition et dispose d'un vaste réseau de contacts prêts à la garder cachée.


"En vertu du droit français, toute personne née sur le sol français est à l'abri d'une extradition vers un autre pays, quel que soit le crime allégué.

"Cela ne veut pas dire qu'elle ne sera pas poursuivie pour ses liens avec Epstein, mais si elle doit faire face à des accusations, ce sera en France et non aux États-Unis".


Maxwell, qui est accusée d'avoir procuré des jeunes filles mineures à Epstein, est sortie de sa cachette à plusieurs reprises, chaque fois avec un foulard enroulé autour du visage pour dissimuler son identité.


Elle s'est promenée le long des galeries d'art haut de gamme de l'avenue Matignon et des restaurants et cafés haut de gamme, dont le chic Market, Le Berkeley et Le Bristol.


Un parisien a déclaré "Elle était ici juste avant que la France n'annonce le confinement dû au coronavirus.

"Elle sortait rarement, mais quand elle sortait, elle portait une grande couverture à motifs qu'elle enroulait autour de son visage et qu'elle portait sur ses épaules.


"Elle ne voulait manifestement pas être reconnue et a pu se fondre dans la masse.
"Mais elle portait sa bague « souverain » en or à la main gauche et une bague plus grande et plus brillante à la main droite".


D'autres affirment l'avoir vue s'éloigner de l'ambassade d'Israël, un bâtiment en verre fortifié gardé 24 heures sur 24 par des gendarmes armés à des points de contrôle situés à chaque bout de la rue, avec des agents du Mossad sous couverture qui patrouillent régulièrement.


La proximité de Maxwell avec l'ambassade est susceptible d'alimenter des théories du complot sur qui la protège.


Il a été dit qu'elle était un agent des services de renseignement étrangers travaillant pour Israël, où son défunt père, le magnat des médias Robert Maxwell, est enterré.


SAFE HAVEN


Elle a passé du temps dans un kibboutz après avoir quitté l'école, elle a un bon réseau de contacts et on lui aurait offert un refuge.


Le lieu exact où elle se trouve reste un mystère, mais on dit qu'elle est déterminée à rester à Paris.
Elle a d'abord disparu lorsque les procureurs ont commencé à réexaminer des centaines de plaintes pénales contre son ancien petit ami Epstein à l'automne 2016.


Le Sun a offert une récompense de 10 000 livres sterling à toute personne pouvant fournir des informations qui nous permettent de la contacter en personne.


La dernière observation publique aurait eu lieu en août dernier, lorsqu'elle aurait été photographiée au fast-food In-N-Out Burger de Los Angeles, en train de lire un livre sur les espions de la CIA.
Mais les photos - prises quelques jours seulement après le suicide d'Epstein en prison – étaient en fait des faux, créées avec Photoshop.

Leurs métadonnées, ou informations numériques intégrées, porteraient le mot Meadowgate, qui est également le nom d'une société dont la présidente, Leah Saffian, est une amie proche de Maxwell.


La recherche s'est ensuite étendue à la côte est des États-Unis, où elle aurait été aperçue dans la riche ville de Manchester-by-the-Sea, dans le Massachusetts.


Elle vivrait avec son amant de l'époque, Scott Borgerson, dans sa maison isolée de 2,2 millions de livres sterling en bord de mer, située sur une route privée.


Selon les voisins, Maxwell utilisait l'initiale G plutôt que son prénom distinctif, et promenait son chien sur la plage.

 

Borgerson a plus tard insisté sur le fait que Maxwell n'était pas chez lui, la décrivant comme une "ancienne amie".


La piste s'est également refroidie dans le sud de la France où sa sœur Christine possédait un vaste manoir dans la jolie ville de Meyreuil, en Provence.



La propriété a été vendue il y a deux ans et les nouveaux propriétaires - ainsi que les voisins - n'ont pas revu les sœurs Maxwell depuis.


Même les propres avocats de Maxwell ne connaissent pas son emplacement exact.


Elle ne communique avec eux que par courrier électronique.


Les avocats des victimes d'Epstein ont engagé des détectives privés pour tenter de la retrouver et ont délivré des mandats à un certain nombre d'adresses dans le monde entier, sans succès.


Le FBI veut également interroger Maxwell sur ses liens avec Epstein, dont les crimes ont été détaillés dans le documentaire Filthy Rich de Netflix.


On dit qu'elle aurait également présenté au prince Andrew l'"esclave sexuelle" américaine Virginia Roberts, aujourd'hui connue sous le nom de Virginia Giuffre.( Ndt : c'est Virginia qui le dit)


DERNIÈRE CACHETTE


L'appartement de Paris d'Epstein a été perquisitionné quelques jours plus tard et le procureur général de la ville a annoncé qu'il ouvrait une enquête après que des enquêteurs américains aient identifié des liens avec la France.


Les bureaux de l'agence de mannequins Karin Models, qui appartient à Jean-Luc Brunel, l'ancien copain d'Epstein, et qui se trouve près de la dernière cachette de Maxwell, ont également été perquisitionnés.


Puis, en novembre, le prince Andrew a démissionné de son poste de haut dignitaire royal après une désastreuse interview à Newsnight qui remettait en question sa relation avec Epstein.


Le prince avait espéré que cela permettrait de clarifier les choses, mais les échanges avec la présentatrice de la BBC Emily Maitlis ont été décrits plus tard comme un "désastre".


Au cours de l'interview, Andrew a déclaré qu'il aiderait l'enquête américaine si son "conseil juridique lui disait de le faire".


Mais en janvier, Geoffrey Berman, l'avocat américain à la tête de l'enquête Epstein, a déclaré que le duc n'avait "apporté aucune coopération".
 

https://www.thesun.co.uk/news/11913207/jeffrey-epstein-ghislaine-maxwell-hiding-paris-flat/

 

 

 

Commentaire de Ciel voilé : Pendant que Lynda Thyers est enfermée à la prison de Fleury Mérogis depuis août 2019, que David Noakes a été extradé vers la France pour y être enfermé aussi à Fleury Mérogis depuis le 15 juin 2020, sur de faux chefs d'accusation, pendant que Stan Maillaud croupit en prison depuis des mois sans soins, ce sont des journaux étrangers qui donnent des informations sur ce qu'il se passe à Paris. La presse française est aux aguets !

 

Ci-dessous, la dernière vidéo de la compagne de Stan Maillaud et l'article de RT sur une expérience de 30 ans en Allemagne.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>