Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

L'empoisonnement illégal de ce qu’il reste d’eau en Californie

8 Octobre 2014, 17:04pm

Publié par Ciel Voilé

  

big-pump-300x300


7 octobre 2014 - Dane Wigington -
geoengineeringwatch.org


Cet après-midi, j'ai reçu un message choquant d'un contact de l’EPA de Californie : une partie des aquifères de Californie est empoisonnée illégalement par des eaux usées industrielles hautement toxiques injectées dans les puits. Cela ressemble à un film de Steven Seagal, mais c’est réel, et cela doit être dénoncé. Cela ne peut pas être pire ou plus dément, sauf à aller plus loin dans ce sens. Les ingénieurs climatiques continuent de couper le cycle hydrologique de l'Etat de Californie, ils ont créé une sécheresse d'une ampleur sans précédent qui a causé l’épuisement quasi total de la nappe phréatique. Maintenant, quelques-uns des derniers aquifères restants pourraient être en danger de contamination permanente. Des milliards de litres de déchets industriels remplis de produits chimiques hautement toxiques ont été illégalement injectés dans des puits de Central Valley. Les gens au pouvoir poussent rapidement  la Californie à devenir un désert toxique ravagé par la sécheresse. Tous ceux qui participent à ces crimes doivent être tenus responsables, y compris les médias qui cachent tous les aspects des crimes mentionnés. Des épandages aériens de produits toxiques qui nous volent la pluie à l'empoisonnement de nos puits restants, les médias traditionnels sont complices de dissimulation. Quiconque se préoccupe de l'avenir de ses enfants doit relever les défis auxquels nous sommes confrontés. Tout le monde doit se lever et se joindre à la lutte pour le bien commun. Nous devons complètement changer le cours de la race humaine maintenant, ou nous n'aurons pas de lendemain. La structure du pouvoir mène rapidement la race humaine  à l'extinction totale. Les questions essentielles doivent être la priorité, ou bientôt plus d'autres questions n’auront d'importance. Pas d'eau, pas de vie. Eau empoisonnée, pas de vie. La géo-ingénierie empoisonne l'air, les sols et les eaux de surface. Maintenant, les puits d'injection très toxiques empoisonnent irrémédiablement ce qu’il  reste de nos eaux souterraines. Les deux doivent être immédiatement arrêtés, chacun est requis, désespérément, dans ce combat. Le document ci-dessous qui vient d’être publié doit être une alarme pour nous tous.

 

fracking-2


Documents révélant que des milliards de litres d'eaux usées de l’industrie

pétrolière ont été illégalement injectés dans les aquifères de Californie du Centre


Des analyses ont révélé des niveaux élevés d’arsenic et de thallium dans l'eau à proximité des puits.


SAN FRANCISCO Près de 3 milliards de litres d'eaux usées de l’industrie du pétrole ont été déversés illégalement dans les aquifères qui approvisionnent en eau potable le centre de la Californie et l'irrigation agricole, selon des documents obtenus de l'Etat par le Centre pour la Diversité Biologique. Les eaux usées sont entrées dans les aquifères par au moins neuf puits  d'injection utilisés par l'industrie pétrolière pour éliminer des déchets contaminés par des liquides de fracturation et d'autres polluants.


Les documents révèlent aussi que les analyses de l’Office des eaux de Central Valley révèlent des niveaux élevés d'arsenic, de thallium et de nitrates - les contaminants trouvés dans les eaux usées de l'industrie pétrolière - dans les puits d'approvisionnement en eau à proximité de ces opérations d'élimination des déchets.


« L'eau potable est l'une des ressources les plus cruciales de la Californie, et ces documents montrent clairement que les organismes de réglementation de l'État ont totalement échoué à protéger notre eau contre la pollution de l'industrie pétrolière », a déclaré Houssaye Kretzmann, un avocat du centre. « Beaucoup d'autres analyses sont nécessaires pour évaluer l'ampleur de la pollution de l'eau et la menace pour la santé publique. Mais le gouverneur Brown devrait agir rapidement pour mettre fin à la fracturation hydraulique et éviter une forte augmentation des eaux usées de l'industrie pétrolière dont la Californie n'est tout simplement pas prête à se débarrasser en toute sécurité ».


L’Agence de l’eau de l'Etat a confirmé, sans le moindre doute, qu’au moins neuf puits d'évacuation des eaux usées ont injecté des déchets dans les aquifères qui contiennent de l'eau de haute qualité censée être protégée par la loi fédérale et l'Etat.

.
Le thallium est un produit chimique extrêmement toxique couramment utilisé dans le poison à rat. L'arsenic est une substance chimique toxique qui peut causer le cancer. Certaines études montrent que l'exposition, même de faible niveau, à l'arsenic dans l'eau potable, peut compromettre la capacité du système immunitaire à combattre la maladie.

 
« Arsenic et thallium sont des produits chimiques extrêmement dangereux », a déclaré Timothy Krantz, un professeur d'études environnementales à l'Université de Redlands. « Le fait que des concentrations élevées fassent leur apparition dans plusieurs puits d'eau potable à proximité de sites d'injection d'eaux usées soulève d'importantes préoccupations concernant la santé et la sécurité des riverains ».

 
Le Centre pour la Diversité Biologique a obtenu une lettre de la Commission de contrôle des ressources en eau de l’État envoyée à l'Agence de protection de l'environnement. La lettre dit que le Conseil régional de l'eau de Central Valley a confirmé que des déchets de l'industrie du pétrole ont été déversés dans les puits d’injection vers les aquifères légalement protégés en vertu de la Loi fédérale sur la sécurité de l'eau potable. La commission reconnait également que 19 autres puits peuvent aussi avoir contaminé des aquifères protégés, et des dizaines d'autres ont reçu des déchets injectés dans des aquifères de qualité inconnue.


L'Office des eaux de Central Valley a analysé huit puits d'approvisionnement en eau sur plus de 100 dans le voisinage de ces puits d'injection. L’arsenic, le nitrate et le thallium dépassent le niveau maximum de contaminant, dans la moitié des échantillons d'eau.


Bien que l'ampleur actuelle de la contamination soit une cause de grave préoccupation, la menace à long terme posée par l'élimination illégale des eaux usées peut être encore plus dévastatrice. Le benzène, le toluène et les autres produits chimiques nocifs utilisés dans le fluide de fracturation se retrouvent régulièrement dans l'eau de reflux sortant des puits de pétrole en Californie, souvent à des niveaux des centaines de fois plus élevé que ce qui est considéré comme sûr, et ce fluide de reflux est envoyé vers des puits d'évacuation des eaux usées. La migration souterraine de substances chimiques comme le benzène peut prendre des années.


En Juillet, le service du pétrole, du gaz et des ressources géothermiques de l'Etat a fermé 11 puits d’injection de l’industrie pétrolière dans le Comté de Kern et a commencé à observer de plus près 100 autres puits qui contaminent peut-être les eaux souterraines protégées. L'Agence de protection de l'environnement, qui a l'autorité juridique ultime sur l'injection souterraine, a ordonné aux fonctionnaires de l'Etat de fournir une évaluation du risque de contamination de l'eau dans les 60 jours, et la lettre de l'état des eaux confirme que la contamination illégale a eu lieu sur plusieurs sites.


Les champs de pétrole et de gaz de la Californie produisent des milliards de gallons d'eaux usées contaminées chaque année, et une grande partie de ce liquide contaminé est injecté sous terre.La Californie possède environ 2583 puits d’injection d’eaux usées, dont 1552 sont actuellement actifs.  Les puits d'injection d'eaux usées sont situés tout au long de l'Etat, de la région de Chico en Californie du Nord à Los Angeles, dans le sud, et même comprennent des puits en mer près de Santa Barbara.


Le Centre pour la Diversité Biologique est un organisme national de conservation à but non lucratif comprenant plus de 775 000 membres et militants en ligne se consacrant à la protection des espèces menacées et des lieux sauvages.



http://www.geoengineeringwatch.org/the-illegal-poisoning-of-californias-remaining-water-supply/

 

Commenter cet article