Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Wi-Fi : une menace pour l'avenir de l'espèce, invisible et omniprésente

9 Juillet 2014, 17:24pm

Publié par Ciel Voilé


 de Jim Fetzer – Le 5 juillet 2014 - Traduction Ciel voilé

 

http://www.veteranstoday.com/2014/07/05/wifi-an-invisible-but-ubiquitous-threat-to-the-future-of-the-species/ 

 

 « 47.7 % des femmes exposées aux micro-ondes ont fait des fausses couches avant la 7e semaine de grossesse » selon le Professeur John R. Goldsmith, Consultant International / Conseiller pour la communication sur les ondes, l'épidémiologie et les sciences à l'OMS

Aujourd'hui j'ai fait l'une des interviews radiophoniques les plus troublantes de ma vie en accueillant dans l’émission « La vraie question  », le physicien britannique et expert de la guerre électronique, Barrie Trower.


Barrie-Trower


A la fin de son service militaire, Barrie avait acquis une grande expérience dans le domaine des micro-ondes et il a étendu ses recherches aux systèmes électroniques courants, y compris les téléphones cellulaires, les iPods, les jeux informatiques et les fours à micro-ondes.

 

 

                               Vidéo en anglais :

 


 

 

 

Il a été consterné de découvrir que le rayonnement micro-ondes est omniprésent et extrêmement dangereux, surtout pour les femmes enceintes et les jeunes enfants. Les risques sont si grands que l'utilisation du Wi-Fi, qui est extrêmement répandu, peut conduire à des dommages génétiques permanent chez vos enfants et les enfants de vos enfants. Voici son avertissement personnel et ses propres mots:

« Au tout début des années 1960, j’ai été formé dans l’armée à la guerre des micro-ondes. J'ai observé tous les aspects de cette guerre et quand mon temps de service dans l'armée s’est achevé, parce que j'avais beaucoup de connaissances dans le domaine des micro-ondes, on m'a demandé si je voulais poursuivre cette recherche. Nous sommes dans une nouvelle guerre froide et c'est pourquoi les pays développent les micro-ondes. Le nombre d’émetteurs de micro-ondes ne cesse d’augmenter partout dans le monde : quelqu'un, s'il le voulait, pourrait les utiliser pour d'autres effets. Le système est en marche.

Il y a des années, notre gouvernement a demandé à nos scientifiques : «  A propos des micro-ondes, vous ne parlez de rien d’autres que de chaleur : c'est tout ! ». Donc, ils n’ont même pas discuté de quoi que ce soit d'autre. Ils nieront tout ce qui n'a rien à voir avec la chaleur. Ils nient même l'ensemble de leurs 40 ans de recherche où ils ont découvert que cela peut causer le cancer et bien des dommages. Ils diront que non, ce n’est pas possible. « Nous faisons des recherches seulement sur la chaleur et la chaleur seule compte. ». Donc, ces quarante dernières années, le gouvernement anglais a menti à la population. Et en Amérique, au Canada, en Australie, les gouvernements ont menti aussi à leurs citoyens. Ils ont menti pour protéger l'industrie, pour protéger leurs bénéfices, pour se protéger contre les poursuites.

Donc, ce sont vraiment des menteurs et c’est prouvé par l'Organisation Mondiale de la Santé, sans l'ombre d'un doute. Ce sont les mêmes personnes qui siègent sur ​​le certificat de l’ICNAP (International Conference on Nuclear and Atomic Physics), qui font partie des organismes gouvernementaux de protection de la santé, de l'OMS, ce sont les mêmes personnes. Elles ne sont probablement pas plus de vingt. Mais, oui, elles vont, à mon avis, commettre le pire génocide que cette planète ait jamais connu, pas seulement sur les personnes, mais sur les animaux et sur les plantes. Elles vont probablement causer plus de destruction qu’une guerre mondiale. Et dans plusieurs centaines d'années, les gens, du moins les survivants, chercheront dans le passé pour voir ce que nous avons essayé de faire pour arrêter ce génocide ».
 
Wi-Fi, micro-ondes et conséquences sur notre santé
 
Les personnes les plus fortement touchées sont les femmes enceintes, les enfants, les femmes en général, les personnes âgées, les moins touchés : les hommes et ceux en bonne forme physique. Certaines personnes semblent être invulnérables à l'exposition, mais un pourcentage significatif de 47,7% à 57,7%, semble être particulièrement vulnérable, même si la plupart d'entre nous considérons que de  faibles doses représenteraient un risque minime. Pourtant, c’est le contraire en réalité.


La femme humaine naît avec 400.000 follicules dont environ 400 deviendront finalement à échéance des œufs potentiellement fécondables par le sperme pour produire un zygote, qui se développera en un embryon puis en fœtus et, dans des conditions favorables, se traduira par une naissance vivante. C’est durant les 4 à 6 premières semaines de la grossesse que l'embryon est le plus vulnérable, en particulier parce que la femme peut ne pas savoir qu'elle est enceinte et qu’elle ne prend pas de précautions.

Les risques d'exposition au Wi-Fi

Comme Trower l’a expliqué, parce que les tissus du cerveau et de la moelle osseuse des enfants ont des propriétés de conductivité électrique différentes de celles des adultes, l'absorption du rayonnement micro-ondes par un enfant peut être dix fois plus élevée que celle d'un adulte. Même une faible exposition de fréquence de rayonnement  micro-ondes peut être extrêmement dommageable et induire l'oxydation et des formes de stress « nitrosatif » (NO), ce qui peut provoquer des dommages irréversibles au matériel génétique mitochondrial qui se manifesteront en fausses couches, enfants morts- nés ou en malformations congénitales.

Les effets au fil des générations sont cumulatifs, les études de l'OMS ont établi que les femmes exposées à une irradiation de faible dose aux micro-ondes (en dessous du niveau thermique, où c’est ressenti comme de la chaleur) ont un taux de fausses couches de 47,7% avant la septième semaine de gestation. Le niveau d'exposition dans ce cas était de cinq microwatts par centimètre carré, ce qui est inférieur à ce que la plupart des filles de l'école recevront dans une salle de classe avec Wi-Fi à partir de l'âge de cinq ans environ. Les effets peuvent inclure cancer, perte de mémoire et malformations de naissance pour leur descendance.



foetusimages

Pourquoi la situation est-elle si désespérée ?
 
L'ADN mitochondrial est dix fois plus sensible à l'oxydation et au stress « nitrosatif » ( ndt :au monoxyde d’azote) que l'ADN du noyau de la cellule. Mais ces effets sont transmis à chaque génération successive de femmes et, si ces 47.7% deviennent 57,7% ou 67,7%, ce n’est pas une différence significative. La conséquence sera la réduction de moitié environ d'enfants normaux à la naissance, à chaque génération, ce qui représente une catastrophe pour l’espèce.

 
Lors de notre entretien, j'ai expliqué à Barrie que je pensais que les perspectives pour remédier à cette situation sont sombres parce que (1) le public américain est scientifiquement analphabète, (2) que nous aimons la commodité des téléphones cellulaires, des iPods et autres appareils électroniques et (3) les sociétés qui les produisent vont faire tout ce qui est en leur pouvoir pour maintenir leurs marges bénéficiaires. J'encourage donc chacun à considérer son appel à l'aide à la population américaine en diffusant son étude.


Un des aspects les plus déconcertants de cette situation est que, non seulement tout cela était déjà connu et documenté bien avant que les enfants n’aient le WI-FI à l’école, mais que les effets biologiques dangereux ont été cachés au public pour protéger les profits de l'industrie:


wifi2images
L’accord de recherche de l'OMS : « Symposium international » N° 05 - 609-04 (Varsovie  1973) : «  Effets biologiques et dangers pour la santé des rayonnements micro-ondes », souligne dans ses 350 pages: excès de mortalité par irradiation artificielle aux micro-ondes : des effets biologiques sur la santé. La section 28 traite des problèmes concernant la fonction reproductive. Ce document a été classé « Top Secret » et son contenu n’a pas été rendu public par l'OMS et l'ICNIRP (International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection).

 

Jim Fetzer : ancien officier du Corps des Marines, professeur émérite à l'Université du Minnesota-Duluth


Liens en français :


http://www.next-up.org/pdf/Biologic_effects_and_health_hazards_of_microwave_radiation_23_04_2010.pdf


http://www.next-up.org/pdf/Telephonie_mobile_et_vraies_pandemies_04_01_2010.pdf


http://www.next-up.org/questionnaire/index.php


http://fr.wikipedia.org/wiki/Wifi


Liens en anglais :


http://rense.com/general96/trower.html


http://www.geoengineeringwatch.org/barrie-trower-wifi-report-humanity-at-the-brink/

 

Commenter cet article