Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

La 5G : une catastrophe annoncée

9 Août 2019, 09:07am

La 5G : une catastrophe annoncée

 

« Installer des dizaines de millions d’antennes 5G sans effectuer un seul test biologique de sécurité est sans doute l’idée la plus stupide que l’on ait jamais eue dans l’histoire du monde. » – Martin L. Pall, professeur émérite de biochimie (Washington State University)

La 5G est encore beaucoup plus dangereuse que les 2G, 3G et 4G, or voici les effets des technologies existantes :

  1. Fertilité réduite

  2. Effets neurologiques / neuropsychiatriques

  3. Dommages à l’ADN cellulaire

  4. Apoptose – Mort cellulaire programmée

  5. Stress oxydatif et effets néfastes des radicaux libres

  6. Problèmes endocriniens (hormonaux)

  7. Excès de calcium intracellulaire

  8. Cancer

La docteure Sharon Goldberg a interpellé le Sénat américain en ces termes : « La 5G est une application non testée d’une technologie dont la science nous a appris qu’elle était nuisible. Dans les universités, c’est ce que l’on appelle faire de la recherche sur des sujets humains ».

Martin Blank, du Département de physiologie et de biophysique cellulaire de l’Université de Columbia, explique que les rayonnements électromagnétiques tels qu’ils existent aujourd’hui « endommagent les cellules de notre corps et tuent beaucoup d’entre nous prématurément ».

Claire Edwards, membre du personnel de l’ONU, a lancé un avertissement fort aux membres de haut rang des Nations Unies, qualifiant la 5G de « guerre contre l’humanité ».

Source : Prominent Biochemistry Professor Warns – 5G is the ‘Stupidest Idea In The History of The World’

https://www.sante-nutrition.org/un-important-professeur-de-biochimie-met-en-garde-la-5g-est-lidee-la-plus-stupide-de-lhistoire-du-monde/


 

Des scientifiques d’une quarantaine de pays ont lancé un appel international contre la 5G, que tout le monde peut signer : www.5gspaceappeal.org (ce texte, disponible en français, mérite d’être lu intégralement). Les rédacteurs et rédactrices de l’appel s’appuient sur plus de 10.000 études qui concluent à la nocivité des ondes électromagnétiques. Voir la liste des pathologies induites par ces ondes (p 3). Pour le moment, l’industrie et les gouvernements s’agitent sans se soucier de l’avis des scientifiques et en l’absence totale de débat démocratique.


 

Dans certaines régions du monde, la population résiste : Mill Valley (dans la Silicon Valley) a interdit la 5G à cause de ses effets sur la santé ; à Gateshead (Grande-Bretagne), la population a gagné son procès contre la municipalité en faisant valoir le taux de cancer anormal constaté dans la zone où la 5G avait été déployée ; en Suisse, les cantons de Vaud, de Genève et du Jura ont adopté un moratoire contre cette technologie mais sont en délicatesse avec la Confédération, qui les accuse d’outrepasser leurs compétences.


 

Pendant ce temps-là, que font nos instances dirigeantes ?

Dans un commentaire du 4 avril 2019, l’eurodéputée Michèle Rivasi constate que la Commission européenne n’a pas fait et n’envisage pas de faire réaliser d’étude sur l’impact biologique et sanitaire de la 5G : « La Commission avoue qu’elle ne veut pas savoir… Elle brûle les étapes et ne respecte pas les règles qu’elle s’est elle-même fixées… (Elle) adopte une politique de l’autruche irresponsable… C’est d’autant plus scandaleux que la Commission menace la Belgique de l’attaquer pour infraction si elle ne respecte pas le calendrier de déploiement alors que c’est la Commission elle-même qui se met en infraction en refusant d’appliquer les règles communes et de produire une étude d’impact préalable ».


 

En France, le Parlement a donné son aval au déploiement de la 5G. En juillet 2019, le Sénat a adopté un texte visant à sécuriser juridiquement ledit déploiement.

Et localement ? Roland Ries, maire de Strasbourg, a fait abattre des arbres (à la Meinau, par exemple) pour faciliter l’installation de la 5G. Je l’ai interpellé à ce sujet dès 2018, mais mes messages sont restés sans réponse…


 

Que dit la presse ?

Le 16 juillet 2019, les Dernières Nouvelles d’Alsace annoncent l’arrivée de la 5G fin 2020. Le 25 juillet, le même quotidien signale une difficulté : « la 5G expose aussi, de par sa puissance, à une vulnérabilité inédite, notamment en termes de sécurité nationale ». Les journalistes en question ne jugent pas utile de mentionner l’appel scientifique international (que je leur ai pourtant transmis) ni la résistance des populations à ce fléau à venir, et passent complètement sous silence le problème sanitaire majeur que pose la technologie en question.


 

Pourtant, il existe des solutions saines et sûres :

Comme le note le Collectif Stop Linky-5G de Montpellier, « Investir dans le développement du réseau de fibre optique permettrait une vitesse de communication 10 000 fois plus grande que celle du sans-fil à l'abri des cyberattaques et sans danger pour la santé et l'environnement ».

de Natalie Roulon

Relue par Patrice Goyaud, ingénieur retraité de l'EDF et docteur en physique

Commenter cet article