Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Covid-19 : maltraitance traumatique

21 Septembre 2020, 09:25am

Voir les commentaires

David Bruno : la 5G

20 Septembre 2020, 13:06pm

Voir les commentaires

Qui peut manipuler à grande échelle les élections ?

20 Septembre 2020, 11:41am

Voir les commentaires

Rennes : abattage des arbres pour la 5G

19 Septembre 2020, 18:22pm

Voir les commentaires

NON à une Europe toxique

18 Septembre 2020, 16:56pm

NON à une Europe toxique

NON à une Europe toxique

À Frans Timmermans (Vice-Président de la Commission européenne)

Pétition

Nous vous demandons de garantir que la nouvelle stratégie de l'UE en matière de substances chimiques protège notre santé et l'environnement, et qu'elle respecte pleinement les engagements de la Commission en faveur de l'objectif de pollution zéro pour un environnement sans produits toxiques. La nouvelle stratégie doit s'appuyer sur des preuves scientifiques concernant tous les effets des substances chimiques sur la santé et l'environnement.

Pourquoi est-ce important ?

Pensez à votre canapé dans votre salon. Il y a de fortes chances qu'il ait été recouvert de produits chimiques toxiques pour éviter les gros incendies. Mais que se passe-t-il en cas d'incendie ? Il est de plus en plus évident que l'inhalation de fumée toxique provenant de ces produits chimiques risque de vous blesser autant que les flammes elles-mêmes [1]. Les produits chimiques nocifs sont utilisés partout, y compris dans les jouets, les matériaux de construction, et bien d'autres choses encore. Nous y sommes littéralement tous exposés [2].

Et maintenant, des documents ayant fait l'objet de fuites prouvent qu'au lieu de protéger notre santé et l'environnement, l'UE envisage d'autoriser encore plus de toxines dans nos produits quotidiens [3] ! Ces nouveaux plans vont être finalisés et présentés à la mi-octobre, mais nous avons encore une chance de nous battre.

Selon les statistiques européennes, deux tiers des substances chimiques produites dans l'UE sont dangereuses pour la santé. Et selon l'Organisation mondiale de la santé, 1,6 million de vies ont été perdues en raison de l'exposition à certains produits chimiques rien qu'en 2016, ce qui est probablement une sous-estimation [4].

Il est scientifiquement prouvé que les meubles fabriqués à partir de tissus naturels tissés serrés ne sont pas plus susceptibles de prendre feu que les meubles traités avec des retardateurs de flamme, et produisent beaucoup moins de gaz toxiques [5]. Mais l'utilisation de retardateurs de flammes toxiques est moins coûteuse pour les grandes entreprises, et l'UE les laisse faire.

La Commission ne s'attend pas à ce que des personnes comme vous et moi suivent de trop près l'actualité sur les produits chimiques toxiques, car ils savent que nous sommes déjà préoccupés par d'autres sujets comme le COVID-19 et le plan de relance. C'est justement pour cela que si nous élevons la voix, nous sommes sûr·e·s que nous serons entendu·e·s.


 

Références :

  1. [en anglais] https://ehp.niehs.nih.gov/doi/10.1289/ehp.1003089

  2. Selon les statistiques européennes, deux tiers des substances chimiques produites dans l'UE sont dangereuses pour la santé. Selon l'Organisation mondiale de la santé, 1,6 million de vies ont été perdues en raison de l'exposition à certains produits chimiques rien qu'en 2016, ce qui est probablement une sous-estimation.
    https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php/Chemicals_production_and_consumption_statistics
    [En anglais] https://www.who.int/ipcs/publications/chemicals-public-health-impact/en/

  3. https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/07/16/produits-chimiques-bataille-au-sein-de-la-commission-sur-la-nouvelle-strategie-durable_6046300_3244.html

  4. https://www.env-health.org/revealed-european-commission-frictions-over-the-chemicals-strategy-for-sustainability-heals-concerns-for-health-protection/
    https://ec.europa.eu/info/law/better-regulation/have-your-say/initiatives/12264-Chemicals-strategy-for-sustainability-

  5. [En anglais] https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php/Chemicals_production_and_consumption_statistics


  6. [En anglais] https://www.who.int/ipcs/publications/chemicals-public-health-impact/en/

 

[En anglais] https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0045653517319781

 

Signer la pétition

 


 

 

 

 

Voir les commentaires

Lettre ouverte des policiers indignés

18 Septembre 2020, 16:33pm

Lettre ouverte des policiers indignés

Policiers en colère contre l’obligation du port du masque en France: « Nous exigeons l’abrogation des textes obligeant le port du masque »

16 septembre 2020 | Rubrique: Actualités, Tribune 

Dans une vidéo du 8 septembre 2020, Me Carlo Alberto Brusa, avocat réputé car présenté comme celui des stars du football, fait la lecture d’une lettre ouverte envoyée par un groupe de policiers indignés à Emmanuel Macron, Président de la République Française et son gouvernement, en la personne de Jean Castex premier ministre et Gérald Darmanin ministre de l’intérieur. Une copie en avait aussi été envoyée à l’association Réaction 19. Bien que la source de la lettre ne soit pas vraiment identifiable, elle participe des multiples interventions de groupes de policiers contre la gestion de la pandémie. C’est un appel à la désobéissance civile qui ne doit pas nous laisser indifférents.

Le lendemain, dans une seconde vidéo, Me Brusa s’expliquait ainsi : « J’ai mis sur le mur de Facebook la copie de la lettre qui était adressée à Réaction 19. Cela a fait beaucoup de bruit. Je vous ai mis le texte. Il est signé « Les Policiers Indignés ». Je ne sais pas qui sont ces policiers. Je l’ai mis par devoir de conscience parce que c’est une lettre ouverte, donc je n’ai pas à juger de la pertinence ou la gravité de cette lettre qui ne comporte pour ma part aucune injure, ni d’informations. C’est quelque chose qui pouvait être fait parce qu’en plus, elle était bien rédigée. Donc je l’ai mise en ligne et je tenais à faire part de cela à toutes les personnes parce que j’ai lu des extraits, et quand on lit des extraits, il faut mettre en ligne le contenu pour ne pas avoir des malentendus. »

La vidéo de Me Carlo Alberto Brusa a été censurée sur Youtube. Je l’ai donc sécurisée sur Internet Archive.  (Voir la vidéo ICI )

Maître Carlo Alberto Brusa préside le cabinet CAB Associés et coordonne l’ensemble des dossiers traités par les avocats collaborateurs. Il a été chargé de cours de Droit à l’Université de Paris II Assas et de l’Université Paris IV, Panthéon Sorbonne et a commencé son activité d’avocat en 1994. En 1996 il créait son cabinet individuel dont l’enseigne est devenue Cabinet Brusa en 2001. Le Cabinet Brusa s’est développé jusqu’à devenir, au 1er janvier 2017, la société d’avocats CAB Associés, dont Maître Carlo Alberto Brusa est le président. Il a créé avec Riccardo Mereu et Hélène Plumet une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour dénomination « Réaction 19 ». Le premier objectif de cette association est :

« De mettre en œuvre toutes les voies de droit, toutes les actions juridiques et judiciaires, tant civiles que pénales, pour voir sanctionner et réparer toutes les atteintes portées aux personnes physiques et morales à la suite notamment des mesures législatives, décrétales et réglementaires, des décisions administratives individuelles et collectives, prises par toutes les autorités de l’Etat français et de l’Union européenne dans le cadre de la pandémie du Covid-19, ayant eu comme effet de priver les citoyens de leurs droits essentiels, notamment le droit à la santé, le doit d’aller et venir, le droit au travail, le droit d’entreprendre, le droit au commerce ainsi que le droit à sauvegarder un lien générationnel avec les personnes âgées. »


 

Lettre ouverte des Policiers Indignés

Lettre ouverte des Policiers Indignés. Acte 1 — Le 01-09-2020

A l’attention de Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République Française et son gouvernement, en la personne de Jean CASTEX premier ministre et Gerald DARMANIN ministre de l’intérieur. Copie aux politiques, à la presse ; radios ; personnalités médiatique. Saisie des organisations syndicales, de la médecine du travail, du tribunal administratif.

Objet : Policiers en colère contre l’obligation du port du masque, NOUS exigeons l’abrogation des textes obligeant le port du masque.

Monsieur le Président de la République, monsieur le premier ministre, monsieur le ministre de l’intérieur, à la suite des derniers décrets et arrêtés rendant obligatoire le port du masque (ffp1 dit chirurgicaux) dans l’espace public mais aussi dans les locaux professionnels, nous vous faisons part de notre profonde indignation pour les motifs suivants :

  1. Selon les propos publics d’éminents Professeurs en médecine (liste en annexe) aucune étude sérieuse ne valide l’emploi de masques dans la lutte contre la propagation d’un virus.

  2. Bien au contraire, diverses voix scientifiques plus nombreuses chaque jour, remettent publiquement en cause l’efficacité de ces masques, et chose plus inquiétante encore, alarment sur la dangerosité d’une telle pratique généralisée à l’ensemble de la population. Certains évoquent un Risque d’hypoxie avéré. Réfléchissons un seul instant : comment peut-il être inoffensif de respirer quotidiennement son propre air vicié pendant plusieurs heures d’affilés, parfois pendant plus de 8h, comme on voudrait nous l’imposer aujourd’hui ? Il appert donc un risque de santé publique majeur par cette obligation du port du masque, c’est pourquoi nous engageons les syndicats à saisir la médecine du travail ainsi que les tribunaux administratifs compétents afin de faire cesser immédiatement cette obligation.

  3. Les décrets obligeant le port du masque se basent sur les recommandations de l’OMS ainsi que du Haut conseil de la santé publique. Or l’OMS a déjà fait preuve de son incompétence en la matière en l’année 2009, déclarant la grippe HIN1 pandémie mondiale, ce qui s’est avéré faux. Le Haut conseil de la santé publique quant à lui, est composé de membres qui ont des liens d’intérêts, (pour certains cela se compte en centaines de milliers d’euros, voir annexe) avec des entreprises pharmaceutiques privées. L’objectivité de leurs avis est donc largement remise en question, car nous le savons, les intérêts privés guidés par la quête aveugle de la rentabilité, s’opposent trop souvent à l’intérêt général et au bien commun.

Dans ces conditions, ces décrets représentent une grave atteinte aux libertés individuelles et un danger sanitaire. Nous revendiquons pour nous et pour nos concitoyens la liberté pour chacun de décider à porter des masques ou non, et nous dénonçons fermement ces décrets arbitraires comme illégaux avec le soutien de plusieurs personnalités juridiques. Par ailleurs, Monsieur le Président, sachez qu’en respectant scrupuleusement les recommandations (changer son masque toute les 4 heures) l’achat des masques ffp1 représente un surcoût de 350 euros / mois en moyenne pour une famille. Or nous le constatons, beaucoup de personnes ont déjà des difficultés financières, ont du mal à se procurer ne serait-ce qu’un titre de transport, à s’alimenter dignement, à « joindre les deux bouts ». Ce qui revient en pratique pour ces personnes, à porter fatalement le même masque plusieurs jours de suite, masque devenant un véritable nid à bactéries et à s’infecter. (Voir annexe)

Dans ce contexte, il nous semble vraiment insupportable d’harceler cette même population à coup de 135 euros d’amendes. Car outre les difficultés financières, nos concitoyens nous attendent surtout pour régler leurs problèmes d’insécurité. Précisément la raison même de notre engagement, Nous, Forces de l’Ordre, que ce soit Police Nationale, Gendarmes, Police municipale, nous avons a cœur de lutter contre les crimes et les délits, parfois au péril de notre vie, dans une société, vous le savez, toujours plus violente.

Monsieur le Président, nous vous le demandons officiellement : faites abroger ces décrets et arrêtés qui ne font ni honneur à la France, ni à notre vocation. En effet, avec nos moyens d’actions limités, (nous manquons cruellement d’effectifs et d’équipements) et les enjeux de sécurité publique qui sont les nôtres, nous vous le garantissons : nous avons mieux à faire que de faire la chasse aux masques de papiers d’autant que ces derniers sont inutiles dans la lutte contre le covid !

Lors de l’un de vos discours télévisé, Monsieur le Président, vous faisiez remarquer que nous étions en guerre sanitaire contre un ennemi invisible, insaisissable mais qui progresse… Aujourd’hui, malgré un tapage médiatique assourdissant et terrorisant la population, nous pouvons faire un premier bilan de cette crise grâce aux chiffres officiels de I’Insee : la courbe de la mortalité en France, n’est pas bien plus importante que les années précédentes. (Et ce n’est pas grâce au port du masque, puisque toujours selon I’Insee, le pic de mortalité se situe en mars-avril 2020, précisément lorsque votre gouvernement disait tout le contraire au sujet des masques ; à savoir qu’ils étaient inutiles…) Toujours selon I’Insee, c’est le cancer (et non le covid) qui reste la première cause de mortalité en France (150 000 décès en France par an, le cancer tue cinq fois plus que le covid…) Curieusement, on ne vous pas entendu sur ce sujet, vous à qui la santé des Français tient visiblement tant à cœur, vous qui êtes si prompt à déclarer la guerre à des ennemis invisibles. On s’étonne de l’absence d’arrêtés interdisant le tabac ou l’utilisation de pesticides dans l’agriculture. On ne vous a pas entendu déclarer de mobilisation nationale contre ce fléau qui n’est pas insaisissable lui, et qui décime chaque années des centaines de milliers de vies. Curieusement, aussi, il n’y a pas eu de décompte macabre quotidien sur les chaînes « d’information » pour ces oubliés. Comme c’est troublant… Pourquoi ce deux poids, deux mesures ?

Monsieur le Président, comme vous le savez, Nous aussi, Forces de l’Ordre, nous menons une guerre implacable. Cette guerre nous la menons contre une criminalité et une délinquance bien réelle, de plus en plus visible, qui ne se cache même plus, et qui chaque jour s’avère plus redoutable. C’est une guerre contre des individus toujours plus déterminés et « ensauvagés ». Alors, Monsieur le Président, nous vous le demandons : est-il bien raisonnable d’obliger ces derniers à dissimuler leurs visages dans l’espace public aux dépend des victimes qui attendent de nous que nous identifions ces auteurs ? Car si les masques sont inutiles contre le virus, en revanche ils sont très utiles aux délinquants.

En conclusion, Monsieur le Président, quelque-soit la suite que vous donnerez à cette lettre ouverte, elle se veut avant tout pour I’Histoire, pour l’honneur des Forces de |’Ordre, mais aussi pour notre liberté. Que nos concitoyens sachent qu’il y a des Policiers, des Gendarmes qui sont scandalisés par ces mesures liberticides. Nous Policiers Indignés, nous ne collaboreront à ce sinistre projet qui voudrait bâillonner les Français jusqu’à leur dénier le droit de respirer normalement. Nous pensons aussi à nos collègues chauffeurs RATP à qui on impose cela depuis des semaines, à nos militaires, à nos enseignants, nous pensons à nos enfants ! Honte à vous, honte à ce gouvernement ! Lorsque des ordres sont manifestement illégitimes, c’est un devoir impérieux pour tout policier de ne pas obéir, mais de résister aux lois scélérates ! Dès lors, nous enjoignons à présent toutes les autorités compétentes : sanitaires ; judiciaires ; syndicales ; politiques ; intellectuels, à se saisir de cette question. Car au-delà du masque il s’agit des libertés individuelles qui sont menacées au profit d’une infime minorité non élue. Nous ne nous laisserons pas faire et nous allons vous demander des comptes. Ça suffit !

Chers collègues, chers concitoyens, chers Français, vous n’êtes pas seuls ! Résistons de toutes nos forces contre ce qui appert comme étant une brimade et un danger réel pour notre santé, celles de nos enfants et surtout les personnes les plus fragiles, nos anciens. Si rien n’est fait aujourd’hui — maintenant — d’autres mesures plus liberticides et arbitraires verront le jour, c’est inévitable. C’est pourquoi nous appelons tous nos collègues, et ceux d’autres corporations, de la santé, du transport, les associations, le privé, citoyens, camarades, toutes personnes de bonne volonté à rejoindre notre mouvement, à résister en imprimant ce message, en le diffusant, et surtout en faisant barrière a cette dictature sanitaire qui voudrait chaque jour, insidieusement, se faire plus pressante.

Faisons bloc ENSEMBLE pour une France libre. À BAT LA MUSELIÈRE, pour que VIVE LA FRANCE !

Les Policiers Indignés.

http://www.profession-gendarme.com/policiers-en-colere-contre-lobligation-du-port-du-masque-en-france-nous-exigeons-labrogation-des-textes-obligeant-le-port-du-masque/


 

Voir les commentaires

Nicole Delépine le 17 septembre sur LCI

18 Septembre 2020, 14:36pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

«Bouche masquée » - Les dentistes préviennent que les maladies des gencives et les caries dentaires ont augmenté de 50% depuis le début du port obligatoire du masque

18 Septembre 2020, 12:30pm

«Bouche masquée » - Les dentistes préviennent que les maladies des gencives et les caries dentaires ont augmenté de 50% depuis le début du port obligatoire du masque

«Bouche masquée » - Les dentistes préviennent que les maladies des gencives et les caries dentaires ont augmenté de 50% depuis le début du port obligatoire du masque


Par Phillip Schneider le 2 septembre 2020

À la lumière des obligations nationales et mondiales de porter des masques à l'intérieur, les dentistes ont découvert que les patients revenant pour des examens de santé connaissent une augmentation de 50% des maladies des gencives et des caries dentaires.

Les dentistes l'ont appelé le symptôme « bouche masquée » après la fameuse «bouche de méthamphétamine» qui tend à affliger les utilisateurs de méthamphétamine. Elle affecte même ceux qui n'ont jamais eu de problèmes auparavant et on pense qu'elle est causée par une accumulation de bactéries dans un environnement sec riche en Co2 et pauvre en oxygène.


«Nous constatons une inflammation des gencives chez des patients qui sont en bonne santé depuis toujours et des caries chez des personnes qui n'en ont jamais eu auparavant», déclare le Dr Rob Raimondi, copropriétaire de One Manhattan Dental à New York.

Le partenaire du cabinet dentaire de Raimondi, le Dr Marc Scalfani, prévient que l’augmentation du port du masque n’entraîne pas seulement une détérioration des gencives et des dents, mais qu’elle «entraînera éventuellement des accidents vasculaires cérébraux et un risque accru de crise cardiaque» sur toute la ligne.

«
La respiration par la bouche provoque la sécheresse de la bouche, ce qui entraîne une diminution de la salive - et la salive est ce qui combat les bactéries et nettoie vos dents. La salive est également ce qui neutralise l'acide dans la bouche et aide à prévenir la carie dentaire et les maladies des gencives.» - Dr Marc Sclafani [SOURCE]

Les médecins préviennent depuis des mois que le port d'un masque peut exacerber les affections respiratoires existantes telles que l'asthme, mais il semble maintenant que les dommages ne s'étendent pas seulement aux poumons, mais également à la bouche.


«Les patients viennent nous voir en disant : « Oh ! Mon haleine sent, j'ai besoin d'un nettoyage »», déclare le Dr Sclafini. « Lorsque vous avez mauvaise haleine, soit vous avez déjà une maladie parodontale, soit vous avez beaucoup de bactéries qui sont présentes sur votre langue à cause de la sécheresse de la bouche.»

Pour cette raison, Sclafini recommande à ceux qui doivent porter des masques de boire beaucoup d'eau, de se brosser les dents régulièrement et d'éviter de respirer par la bouche tout en en portant un, à tout le moins, pour éviter d'autres complications.

Alors que des centaines de médecins ont déclaré publiquement que les mesures draconiennes prises par les gouvernements du monde entier pour lutter contre les infections à coronavirus étaient `` disproportionnées '' par rapport au problème, il devient clair que forcer les individus à fermer leurs entreprises, à s'isoler et à porter les masques où qu'ils aillent causent également des dommages et coûtent en fait des vies.

Le confinement et l'obligation du port du masque ont non seulement provoqué une flambée des taux de suicide et de la toxicomanie, mais une augmentation des maladies des gencives signifie une augmentation inévitable des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques, provoquant des décès qui ne se seraient jamais produits sans le port obligatoire du masque.


Des données récentes des Centers for Disease Control (CDC) montrent que seulement 6 % des décès par coronavirus sont attribués au Covid-19 seul, tandis que les 94% restants ont été associés à une moyenne de 2,6 comorbidités, ajoutant à l'idée que l'isolement des personnes en bonne santé au lieu des malades et des vulnérables, cela ne fera qu’aggraver le problème.

Après avoir effectué un examen de l'efficacité des masques chirurgicaux, l'Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) a conclu qu '«
aucune preuve n'a été trouvée en faveur de l'utilisation de masques chirurgicaux pour réduire la fréquence des infections sur le site opératoire » et « aucune preuve n'a été trouvée de l'efficacité du port de masques chirurgicaux pour protéger le personnel des matières infectieuses dans la salle d'opération. »

Pendant ce temps, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de renoncer aux travaux dentaires jusqu'à ce que nous en sachions davantage sur le virus ou jusqu'à ce que davantage d'équipement soit disponible pour protéger les travailleurs de la santé contre les aérosols.

«La probabilité que le COVID-19 soit transmis par des aérosols, des microparticules ou des particules en suspension… aujourd'hui, je pense est inconnue, elle est au moins sujette à caution. Cela signifie que des recherches supplémentaires sont nécessaires. » - Benoit Varenne, dentiste de l'OMS [SOURCE]

Même l'Organisation mondiale de la santé admet dans un rapport du 5 juin que la science concernant l'utilisation actuelle à grande échelle des masques fait défaut.

«
À l'heure actuelle, l'utilisation généralisée des masques par des personnes en bonne santé dans le cadre de la communauté n'est pas encore étayée par des preuves scientifiques directes de haute qualité et il y a des avantages et des inconvénients potentiels à prendre en compte.» - OMS, Directives provisoires, p. 6

Il est peut-être temps de discuter de l'aptitude des individus à prendre leurs propres décisions pour lutter contre la pandémie, plutôt que d'obligations générales émanant de gouvernements et de bureaucrates qui semblent nous causer du tort.

 

https://phillipschneider.com/mask-mouth-dentists-warn-gum-disease-and-tooth-decay-have-increased-50-since-mask-mandates-began/

 

Voir les commentaires

Programme Stop 5G Lyon 19 septembre 2020

17 Septembre 2020, 20:27pm

Programme Stop 5G Lyon 19 septembre 2020


 LYON – 19 septembre 2020

Journée de mobilisation : STOP A LA 5G ET AU TOUT NUMERIQUE

A l’initiative des collectifs Stop linky 5G Région Auvergne Rhône Alpes, Saône et Loire, Gard, Montpellier

contact local : la coordination Stop 5G Lyon – stop5glyon@protonmail.com

 

contact inscription village des associations stop 5G en indiquant la zone d’inscription

(santé, environnement, libertés/mouvement social/démocratie, techno-critique, international et anti-nucléaire)

Stands limités  : villagestop5glyon@protonmail.com

 

Programme de la journée d’action

Déroulement

10h30Rassemblement devant le CIRC (Centre International de la Recherche Contre le Cancer), avec point presse
11h00 – Déambulation jusqu’à la place Bellecour
12h30Chaîne humaine sur la place Bellecour, avec point-presse (apportez vos rubans !)
13h30-18h – Village associatif Stop à la 5G et au tout numérique, sur les berges du Rhône
14h30-17h15Ateliers thématiques (lieu précisé ultérieurement)
14h30-22hPalais de la Mutualité : tables rondes et conférence

Village associatif Stop à la 5G et au tout numérique

sur les berges du Rhône entre les ponts Guillotière et Wilson

de 13h30 à 18h : scène ouverte, buvette, cantine récup et aire de pique-nique
13h30 : Ouverture du village et prise de parole de délégations internationales (point presse)

Liste non exhaustive des stands associatifs

Santé : CCARRA, collectif 1815, Ly’ondes, POEM26, Priarterm, Robin des Toits, SERA…
Environnement : Agir pour l’environnement, Alternatiba, Anciela, Faucheurs volontaires, L’atelier paysan, Maison de l’écologie…
Technocritique : Ecran Total, Extinction Rebellion (Lyon), Halte au contrôle Numérique (St Etienne), Les décâblés (Lyon), Office de l’anti-tourisme (Grenoble), Technologos…
Presse/édition : Age de faire, Fakir, Kairos, Silence…
Collectifs : Stop Linky 5G Auvergne-Rhône-Alpes, Saône et Loire, Gard, Montpellier…

ateliers thématiques

lieu précisé ultérieurement

14h30-15h15C’est quoi la 5G, animé par Stop 5G Montpellier, avec Isabelle Vauglin, astrophysicienne
Construire des mobilisations autour de la 5G et du tout numérique, animé par Halte au contrôle numérique,
La Quadrature du Net, Stop 5G Lyon
 

15h30-16h15Mesurer les Ondes, animé par Ly’ondes
 Echange avec les délégations internationales, animé par la coordination régionale AURA


16h30-17h155G et Cybernétique, animé par Les Décâblés
Actions juridiques, animé par Info Linky 5G SOL, avec Agir pour l’environnement, Priarterm, Soleil la Vie, Maître Raffin

 

Palais de la Mutualité : tables rondes et conférence

1 bis place Antonin Jutard, Lyon 3e 

14h30-15h45 : 5G et santé – animée par Ly’ondes et POEM 26
Avec Annie Sasco, médecin épidémiologiste (sous réserve de confirmation)
Marc Arazi, médecin, président d’Alerte Phonegate (sous réserve)
Pierre-Marie Théveniaud, biologiste, président de Robin des Toits


16h00-17h15 : 5G et enjeux environnementaux – animée par Info Linky 5G SOL
Avec Nicolas Bérard, journaliste à L’âge de Faire, auteur de “5G mon amour”
Guillaume Dupuis, Maison de l’écologie (Lyon)


17h30-18h45 Libertés – société de surveillance – smartcity – animée par Halte au contrôle numérique
Avec Félix Tréguer, chercheur au CNRS et co-créateur de La Quadrature Du Net, auteur de “L’utopie déchue, une contre histoire d’Internet”
Maryse Artiguelong, vice-présidente nationale de la Ligue des Droits de l’Homme
Jean-Philippe Peyrache, enseignant-chercheur en informatique, Université de Saint Etienne et membre d’Halte au contrôle numérique
 Marie-Laure Rebreyrend et Jean-Luc Coëdic, membres d’Ecran Total
 

20h-22h Conférence
Animée par l’Association Les Décâblés
Nicolas Bérard, journaliste à L’âge de Faire, auteur de “5G mon amour”
Annie Sasco, médecin épidémiologiste (sous réserve de confirmation)
 Des délégations internationales


22h Synthèse artistique avec le slameur Cocteau Molotov

 

https://linky-non-merci.info/appel-circ-2020/#programme

Voir les commentaires

11 maires de grandes villes demandent un moratoire sur la 5G

17 Septembre 2020, 16:50pm

11 maires de grandes villes demandent un moratoire sur la 5G

EXCLUSIF. Lyon, Bordeaux, Marseille : les maires de 11 grandes villes demandent un moratoire sur la 5G


 

le 12 septembre 2020 Redaction JDD


 

TRIBUNE - Une soixantaine d'élus (dont les maires de Bordeaux, Lyon, Marseille ou encore Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, François Ruffin, Eric Piolle, Julien Bayou, Alexis Corbière...) exhortent le gouvernement à décider d'un moratoire sur le déploiement de la 5G. Ils plaident pour "la tenue d'un débat démocratique décentralisé".

"Le gouvernement a identifié la 5G comme un enjeu stratégique pour la France dans sa feuille de route et décidé que les fréquences seraient attribuées aux opérateurs téléphoniques dès septembre 2020. Cette décision intervient sans étude d'impact climatique et environnemental ni aucune consultation publique préalable. Pourtant l'utilité réelle de la 5G est loin d'être aussi évidente que le prétendent les opérateurs de téléphonie mobile ou le gouvernement. Malgré les alertes de nombreux citoyens, associations, élus, les attributions de fréquences sont prévues dans les semaines qui viennent sans qu'aucun véritable débat n'ait jamais eu lieu, le gouvernement justifiant sa précipitation au nom d'un prétendu retard français. Pourtant, des questions environnementales, sanitaires et démocratiques sont posées.

L'impact environnemental induit par les usages numériques ne cesse d'augmenter, et, avec l'explosion des usages, les gains attendus par la faussement nommée 'dématérialisation' ne sont pas démontrés. Les industriels s'accordent sur la promesse de multiplication par 1.000 des données échangées sur les réseaux dans les prochaines décennies. La technologie 5G est conçue pour permettre des débits dix fois supérieurs à la 4G sur les smartphones, mais son déploiement en France aboutira à un 'effet rebond' par la hausse de la consommation de données et d'usage des télécommunications, synonyme d'une très forte consommation d'énergie par la sollicitation des antennes et des serveurs.

 

La suite


 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>