Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Ciel du Perche, Normandie, août 2017

8 Août 2017, 08:45am

Merci pour le partage

Le 7 août à l'aube

Le 7 août à l'aube

Voir les commentaires

Confirmation : le carburant d'avion Jet-A1 est léthal

6 Août 2017, 13:38pm

Publié par Ciel Voilé

Rosario Marciano – Tanker Enemy – le 27 juillet 2017 - Traduction : Ciel voilé

 

http://www.tankerenemy.com/2017/07/e-confermato-il-carburante-jet-a1-e.html

 

En avril 2016, nous avons obtenu quelques échantillons de carburant d'aviation à usage civil (Jet-A1). Nous avons donc décidé de contacter deux laboratoires certifiés à l'étranger afin de les faire analyser. Après plus d'un an, nous pouvons divulguer les résultats de l'analyse menée par le laboratoire français Analytika, dirigé par le Dr. Bernard Tailliez.

 

 

 

Le rapport confirme toutes les informations que nous avons publiées ces dernières années. Les résultats correspondent à ceux des études menées par la scientifique suisse, Ulrike Lohmann, en toute transparence. En outre, le Dr Tailliez a analysé des filaments de rechute déjà étudiés en 2012 et 2013. De plus, des échantillons d'air prélevés dans le poste de pilotage des avions commerciaux ont été analysés, et ces analyses confirment la présence de contaminants neurotoxiques déjà connus: l'aluminium, le baryum , le strontium, etc. Les documents en format PDF et brève introduction peuvent être consultés ici.


Nous remercions notre ami et collaborateur Jacques pour sa précieuse et irremplaçable contribution. Nous exprimons notre reconnaissance au Dr Tailliez pour sa ténacité et ses efforts louables pour protéger la santé de tous.

 


- Rapport 160503 du centre Analytika: constituants inorganiques des filaments aéroportés
- Rapport 160413 du centre Analytika: constituants inorganiques du carburant d'aviation Jet fuel A-1
- Syndrome aérotoxique - Aviation commerciale: nombreux contaminants chimiques organiques toxiques dans l'air des cabines et cockpits



 

Effets biologiques et sanitaires de l'exposition aux carburants à base de kérosène et aux additifs de performance.


Ritchie G1, Still K, Rossi J 3ème, Bekkedal M, Bobb A, Arfsten D.

 

J Toxicol Environ Health B Crit Rev. 2003 Jul-Aug; 6 (4): 357-451.
 

Résumé

Plus de 2 millions de personnel militaire et civil par an (plus d'un million aux États-Unis) sont exposés dans leur travail, respectivement, au carburant propulseur-8 (JP-8), JP-8 +100 ou JP-5, ou aux équivalents de l'aviation civile le Jet A ou le Jet A-1. Environ 227 milliards de litres de ces carburants à base de kérosène sont consommés annuellement dans le monde entier ( 98 milliards de litres aux États-Unis), y compris plus de 19 milliards de litres de JP-8 par les militaires des États-Unis et d'autres pays de l'OTAN. Par exemple, le JP-8, représente la plus importante exposition chimique aux États-Unis (10 milliards de litres en 2000), tandis que Jet A et A-1 sont parmi les sources les plus communes d'exposition chimique professionnelle non militaire. Bien que des chiffres plus récents ne soient pas disponibles, en 1990, environ 15 milliards de litres de kérosène ont été consommés aux États-Unis (IARC, 1992). Ces expositions peuvent se produire à plusieurs reprises au combustible brut, à la phase vapeur, à la phase aérosol ou à l'échappement de la combustion du carburant par absorption cutanée, inhalation pulmonaire ou ingestion orale. En outre, le public peut être exposé de manière répétée à des niveaux inférieurs de vapeur / aérosol de carburéacteur ou aux produits de combustion du carburant, par pollution atmosphérique ou à des composants de combustibles bruts par contact avec des eaux souterraines ou des sols contaminés. Les combustibles hydrocarbonés à base de kérosène sont des mélanges complexes comprenant jusqu'à plus de 260 composés hydrocarbonés
aliphatiques* et aromatiques (C (6) -C (17+), éventuellement 2000 formes isomères, y compris des concentrations variables de substances toxiques potentielles telles que le benzène, le n-hexane, le toluène, les xylènes, le triméthylpentane, le méthoxyéthanol, les naphtalènes (y compris les hydrocarbures aromatiques polycycliques [HAP] et certaines autres fractions C (9) -C (12) (c'est-à-dire les isomères de n-propylbenzène et de triméthylbenzène). Bien que les expositions aux hydrocarbures se produisent typiquement à des concentrations inférieures aux limites actuelles d'exposition admissibles (PEL) pour le carburant principal ou ses produits chimiques constitutifs, on ne sait pas si des interactions additives ou synergiques entre les constituants hydrocarbonés, jusqu'à six additifs de performance et d'autres facteurs d'exposition environnementale peuvent entraîner une toxicité imprévisible. Peu de preuves épidémiologiques de mort induite par du carburant, le cancer ou d'autres maladies organiques graves parmi les travailleurs exposés au carburant, mais un grand nombre de plaintes de santé individuelles dans cette cohorte semblent justifier l'étude des conséquences subtiles sur la santé. Un certain nombre d'études récemment publiées ont signalé des effets biologiques ou de santé aigus ou persistants provenant d'une exposition aiguë, subchronique* ou chronique des carburants hydrocarbonés à base de kérosène, aux produits chimiques constitutifs des carburants ou à des produits de combustion de carburants. Le présent artile fournit un résumé approfondi des analyses des effets biologiques ou sanitaires résultant de l'exposition au JP-8, JP-8 +100, JP-5, Jet A, Jet A-1 ou au kérosène, sur l'être humain, l'animal ou in-vitro.

* Une e
xposition subchronique est une exposition de durée intermédiaire entre une exposition aiguë et une exposition chronique (se rapporte à une période de vie comprise entre quelques jours et quelques années).

* En chimie organique, une molécule est dite aliphatique lorsque sa(ses) chaîne(s) carbonée(s) est(sont) acyclique(s).

Voir les commentaires

La géo-ingénierie est déjà en cours, confirme un ancien premier ministre canadien

4 Août 2017, 17:24pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

EXCLUSIF: Une étude constate que les ajustements de température comptent pour «presque tout le réchauffement» en données climatiques

27 Juillet 2017, 08:53am

EXCLUSIF: Une étude constate que les ajustements de température comptent pour «presque tout le réchauffement» en données climatiques

 

http://dailycaller.com/2017/07/05/exclusive-study-finds-temperature-adjustments-account-for-nearly-all-of-the-warming-in-climate-data/

 

Michael Bastach – Le 5 juillet 2017 - Traduction Ciel voilé

 

 Une nouvelle étude a révélé que les ajustements apportés aux lectures globales de la température de surface par les scientifiques au cours des dernières années « sont totalement incompatibles avec les données de température publiées et crédibles des États-Unis et d'ailleurs».


« Donc, il est impossible de conclure à partir des trois ensembles de données [température de surface moyenne mondiale globale (GAST)] publiées que les années récentes ont été les plus chaudes jamais enregistrées - malgré les déclarations courantes de réchauffement », selon une étude publiée le 27 juin par deux scientifiques et un statisticien chevronné.


L'étude revue par des pairs a essayé de valider les ensembles de données de température de surface gérés par la NASA, la NOAA et le Met Office du Royaume-Uni, qui font tous des ajustements aux lectures brutes du thermomètre. Les sceptiques du réchauffement climatique d'origine anthropique ont critiqué ces ajustements.


Les scientifiques du climat appliquent souvent des ajustements aux températures de surface relevées pour tenir compte des «biais» dans les données. La nouvelle étude ne remet pas en question les ajustements eux-mêmes, mais remarque que les ajustements ont augmenté la tendance au réchauffement dans l'enregistrement de la température publié au cours des années.

Fondamentalement, «la courbe cyclique des données enregistrées les plus anciennes a été ajustée par rapport aux lectures de température des stations météorologiques, des bouées, des navires et d'autres sources.

Les dernières versions publiées de température de surface donnent des températures passées plutôt fraîches et des températures actuelles plus chaudes, augmentant la tendance au réchauffement, selon les auteurs de l'étude. Au fil du temps, les versions plus récentes de l'évolution de la température montrent plus de réchauffement que celles du passé.


« Presque tout le réchauffement qu'ils montrent vient des ajustements », a déclaré le météorologue Joe D'Aleo, un co-auteur de l'étude, à la fondation du Daily Caller News lors d'une entrevue. « Chaque jeu de données a poussé le réchauffement des années 1940 et a poussé le réchauffement actuel."


« Vous pensez qu'en effectuant des ajustements, parfois cela se réchauffe et parfois cela se refroidit. Cela n'est presque jamais arrivé », a déclaré M. D'Aleo, co-auteur de l'étude avec le statisticien James Wallace et le scientifique climatique Craig Idso, de l'Institut Cato.


Leur étude a révélé que les mesures « ont presque toujours montré une tendance linéaire réchauffante plus raide durant toute son histoire », ce qui a été « presque toujours accompli en supprimant systématiquement le modèle de température cyclique précédemment existant ».


« Les conclusions de cette recherche sont que les trois ensembles de données [température de la surface moyenne mondiale] ne constituent pas une représentation valide de la réalité », a déclaré l'étude. « En fait, l'ampleur de leurs ajustements des données historiques, supprimant les températures cycliques, est totalement incompatible avec les données américaines crédibles et publiées et d'autres données de température ».


De ces résultats, les auteurs de l'étude affirment que la science qui sous-tend l'autorité de l'Environmental Protection Agency (EPA) pour réglementer les gaz à effet de serre «est invalidée».


La nouvelle étude sera incluse dans les pétitions de groupes conservateurs à l'EPA pour reconsidérer la constatation du risque en 2009, qui a fourni à l'agence son autorité légale pour réglementer le dioxyde de carbone et d'autres gaz à effet de serre.


Sam Kazman, un avocat de l'institut de la concurrence (CEI), a déclaré que l'étude a apporté une

« nouvelle preuve importante dans ce débat » sur la possibilité de rouvrir la recherche de mise en danger. CEI a demandé à l'EPA de rouvrir la recherche de mise en danger en février.
« Je pense que cela apporte un nouvel élément très fort », a déclaré Kazman au Daily Caller. « C'est une raison suffisante pour agir officiellement et entamer un débat public sur les accusations que nous soutenons. »


Comme le président Donald Trump a ordonné à Scott Pruitt, administrateur de l'EPA, d'examiner le Clean Power Plan, on a supposé que l'administration rouvrirait la recherche de mise en danger pour un nouvel examen.


Le document de l'ère d'Obama a utilisé trois éléments de preuve pour décider que « les émissions des véhicules mettaient en danger la santé publique et le bien-être public des générations actuelles et futures ».


D'Aleo et Wallace ont déposé une requête auprès de l'EPA au nom de leur groupe, le Conseil des consommateurs concernés de l'énergie (CHECC). Ils ont compté sur leurs recherches antérieures, qui ont trouvé que l'un des axes directeurs de l'EPA « n'existe tout simplement pas dans le monde réel ».


Leur étude de 2016 « n'a pas permis de constater que les concentrations de CO2 atmosphériques en constante augmentation aient eu un impact statistiquement significatif sur l'une des 13 données chronologiques importantes analysées ».


« En somme, les trois éléments de preuve invoqués par l'EPA pour attribuer le réchauffement aux émissions de GES humaines sont invalides », lit la requête de CHCC. « Le prétexte d'un risque devient donc invalide et devrait être reconsidéré."


Pruitt est resté silencieux sur la question de savoir s'il ouvrirait ou non la recherche de mise en danger, mais ce responsable a déclaré diriger une équipe d'urgence pour s'attaquer aux sciences du climat.
 

Le secrétaire à l'énergie, Rick Perry, a aussi déclaré être en faveur d'exercices en équipe de pro contre anti, lesquels sont utilisés par les militaires et les services secrets pour tester les vulnérabilités de systèmes ou de stratégies.
 

Les militants écologistes et les scientifiques du climat, en majorité, dénoncent l'idée, certains d'entr'eux au prétexte qu'il serait « dangereux » de mettre en avant les opinions scientifiques d'une minorité.
 

« De tels appels à des équipes d'enquêteurs ne font pas partie d'un débat scientifique honnête », ont écrit les climatologues Ben Santer et Kerry Emanuel et l'historienne militante Naomi Oreske.

«  Ce sont des atteintes dangereuses pour faire connaître l'opinion d'une minorité et pour couper cours à toute la légitimité, l'objectivité et la transparence de la science du climat déjà existante. », ont-ils écrit dans un récent article du Washington Post.

« Franchement, je pense que vous pourriez mener un tel type d'exercice pour vérifier l'affirmation de « dangerosité » » , a déclaré Kazman.

Pour autant, Kazman a averti que ce type d'exercice pourrait être une arme à double tranchant s'il n'était pas fait correctement. Il s'inquiète du fait que des scientifiques ne soutenant pas l'idée puissent saper le processus du dedans et fournir au public une information biaisée.


 


 

Voir les commentaires

Qui est responsable de 71% des émissions de gaz à effet de serre depuis 1988 ?

23 Juillet 2017, 21:02pm

Voir les commentaires

Qui finance les alarmistes du climat ?

16 Juillet 2017, 21:19pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Michael Mann refuse de produire ses données devant un tribunal canadien

15 Juillet 2017, 11:38am

Un acte fatal en salle d'audience ruine la crosse de hockey de Michael Mann


Publié le 4 juillet 2017 Écrit par John O'Sullivan - Traduction Ciel voilé

http://principia-scientific.org/breaking-fatal-courtroom-act-ruins-michael-hockey-stick-mann/

 



Le scientifique du climat de Pennsylvanie, Michael Mann, spécialiste de la crosse de hockey, a été condamné par le tribunal dans le « procès du siècle de la science du climat ». Cet alarmiste connu défie le juge de façon choquante, et refuse de lui remettre les données pour que la Cour les examine. Seul résultat possible: l'humiliation de Mann, la défaite et une enquête criminelle probable aux États-Unis.


Le défenseur dans ce procès en diffamation, le climatologue canadien de 79 ans, le Dr Tim Ball (ci-dessus, à droite) devrait demander à ses avocats de Colombie Britannique de déclencher des sanctions judiciaires punitives obligatoires, y compris une décision selon laquelle Mann a agi avec une intention criminelle en utilisant des fonds publics pour commettre des fraudes sur des données climatiques. La défaite imminente de Mann devrait envoyer des ondes de choc dans le monde entier au sein de la communauté des scientifiques du climat car le résultat sera à la fois une revendication légale et scientifique des affirmations du président américain Donald Trump selon lesquelles l'alarmisme climatique serait une tromperie.


Comme on peut le voir sur les graphiques ci-dessous, la nouvelle version de la science de Mann fait disparaître la période de chaleur médiévale et montre une augmentation prononcée à la fin du 20e siècle (la lame de sa crosse de hockey). Mais en-dessous, le graphique de Ball, utilisant des données publiques plus fiables et largement disponibles, montre une période médiévale beaucoup plus chaude, avec des températures plus élevées qu'aujourd'hui et indique que les températures actuelles correspondent bien à une variabilité naturelle.

 

 

Michael Mann, qui a choisi de porter plainte pour diffamation, ce que beaucoup considèrent comme une poursuite judiciaire cynique à la Cour suprême de Colombie Britannique, Vancouver, il y a plusieurs années, a étonné les experts juridiques en refusant de se conformer à l'ordre du tribunal de remettre toutes les données de son graphe contesté. La crosse de hockey emblématique de Mann a été invoquée par le GIEC des Nations Unies et les gouvernements occidentaux comme preuve cruciale de la science d'un « réchauffement climatique artificiel ».


Comme l'a signalé pour la première fois dans Principia Scientific International (1er février 2017), le défenseur dans l'affaire, le climatologue canadien Dr. Tim Ball, avait obtenu des « concessions » contre Mann, mais à l'époque les détails restaient confidentiels, dans l'attente d'une réponse de Mann.


Les actions négatives et irresponsables du Dr Mann et de son avocat, Roger McConchie, devraient rendre furieux le juge et être le signal de l'effondrement du procès en diffamation de plusieurs millions de dollars intenté par Mann contre le Dr Ball. Ce sera du miel pour les soi-disant « sceptiques du climat » comme le président Donald Trump et le chef de l'EPA, Scott Pruitt.


Comme l'explique le Dr Ball:


« Michael Mann a voulu un ajournement du procès prévu le 20 février 2017. Nous avons eu peu de choix parce que les tribunaux canadiens accordent toujours des ajournements avant un procès estimant qu'un règlement extrajudiciaire est préférable. Nous avons accepté un ajournement à certaines conditions. La principale était qu'il [Mann] fournisse tous les documents, y compris les codes informatiques d'ici le 20 février 2017. Il n'a pas respecté le délai prévu. »

 


Sanction pour outrage à la cour


L'outrage à la cour, à présent prouvé, de Mann signifie que Ball a le droit de faire en sorte que le tribunal prononce contre Mann la peine la plus forte. Les sanctions contre l'outrage pourraient raisonnablement inclure que le juge déclare que la déclaration du Dr Ball selon laquelle Mann « travaille pour le gouvernement fédéral et non pour la Pennsylvanie » est une déclaration de fait précise et vraie. C'est parce que sous le principe unique au Canada : « Défense de la Vérité», il est maintenant prouvé que Mann a délibérément caché ses données, de sorte que le tribunal peut décider qu'il les a cachées parce qu'elles sont fausses. En tant que tel, le tribunal doit alors débouter Mann de sa plainte pour diffamation et payer les dépens accordés à Ball et à son équipe.


La montée et la chute spectaculaires de l'ancienne vedette de l'alarmisme du climat est une bataille judiciaire qui compte encore plus de ramifications que l'infâme Scopes Monkey Trial de 1925. En grand fracas à l'époque, Mann avait poursuivi Ball pour avoir osé publier un commentaire critique disant que Mann « travaille pour le gouvernement fédéral, et pas pour la Pennsylvanie. ». Le Dr Ball a brillamment soutenu ses révélations sur l'arnaque de réchauffement climatique mondial dans son livre étonnant,« The Deliberate Corruption of Climate Science ».


Dans ses livres, ses articles, ses émissions de radio et de télévision, Dr. Ball s'est montré déterminé dans sa guerre longue d'une génération contre ceux qui ont corrompu la science du climat à laquelle il a consacré sa vie, de façon désintéressée. Maintenant âgé de 79 ans, Ball est à la pointe de la revendication complète. Malgré les pressions exercées sur lui-même et sa famille, Tim est l'avant-garde des scientifiques qui demandent plus d'ouverture et de transparence aux chercheurs financés par le gouvernement.


Comme l'explique Ball:
 

« Nous croyons qu'il [Mann] a conservé ses données en vertu d'une décision judiciaire américaine selon laquelle elles seraient sa propriété intellectuelle. Cette décision a été prise alors que le contribuable américain a payé la recherche et que les résultats de la recherche ont servi de base à des politiques littéralement ruineuses en matière d'énergie et d'environnement. Le problème pour lui, c'est que selon la loi canadienne vous ne pouvez pas refuser de produire les documents essentiels à votre accusation de diffamation, quelle que soit la décision des États-Unis » .

 

Répercussions probables pour la politique scientifique et climatique


Une défaite amère et embarrassante pour le prétendu « prix Nobel» qui a agi comme s'il était l'incarnation de la vertu, ce résultat éclabousse non seulement Michael Mann, mais provoque une crise au sein de la communauté des sciences du climat. Des centaines de publications revues par des pairs citent le travail de Mann, qui est à présent définitivement compromis. Bien que ses riches sponsors soient prêts à nourrir son ego en tant que porte-parole attitré face aux sceptiques, la crédibilité de Mann en tant que champion de l'écologie se retrouve en lambeaux.


Mais cela s'envenime pour le procédurier professeur de Pennsylvanie. Pas loin derrière le Dr Ball se trouve le célèbre écrivain Mark Steyn. Steyn se défend également contre un autre action en diffamation de Mann - cette fois à Washington DC. Steyn affirme hardiment que Mann « a perverti les normes de la science à une échelle industrielle ». L'éminente climatologue américaine, le Dr Judith Curry, a soumis au tribunal un mémoire juridique d'Amicus Curiae démasquant Mann. Le monde peut maintenant voir que sa stratégie judiciaire, depuis six ans, pour calmer ses critiques les plus efficaces et pour apaiser le débat scientifique, a été spectaculairement renversée.


Mais à un moment où l'on dénonce les "fausses nouvelles", il semble que l'alarmisme climatique sera pris sous un nouvel angle maintenant que les États-Unis se sont officiellement retiré du Traité sur le climat de Paris. Le président Trump a été élu avec mission d'éliminer la fraude climatique, de sorte que ses partisans feront valoir ce résultat juridique comme une justification pour une purge complète. Il se moque des déclarations faites par Mann en février dernier, lorsque Hans Schreuder et John O'Sullivan de PSI ont publiquement soutenu leur collègue, le Dr Ball, et ont approuvé les révélations de son livre. Mann réagit en gémissant :


« Il est difficile de suivre ce vertigineux assaut continu contre la science ».


L'auteur du plus grand « assaut continu contre la science » est maintenant devenu clair: le Dr Mann, complètement décrédibilisé par son refus de présenter ses données comme le lui ordonne le tribunal.


Il ne fait aucun doute que, depuis la décision de la Cour suprême de Colombie Britannique, Mann a commis une fraude de données, à Washington DC, Scott Pruitt de l'EPA sentira une pression intense des sceptiques pour mener une enquête complète sur Mann, son université et tous ceux qui conspirent pour maintenir une taxe carbone de milliards de dollars sur les contribuables.


Le parfum de victoire en salle d'audience revigorant le retraité Ball, il annonce être déterminé à défendre une deuxième victoire juridique à l'automne prochain. Ensuite, il se défendra dans un procès en diffamation similaire à Vancouver, déposé contre lui par son collègue scientifique canadien, Andrew Weaver.
 

Sur ce cas Tim rapporte:


« Le deuxième procès en diffamation implique Andrew Weaver et est prévu au tribunal en octobre 2017. Nous ne sommes pas sûrs de ce qui se passera, alors que Weaver, l'auteur principal du chapitre sur les modèles informatiques de quatre rapports du GIEC (1995, 2001, 2007 et 2013 ), est devenu un homme politique. Il a participé et été élu chef du parti écologiste de Colombie Britannique et il est député du corps législatif de la province. Nous devons continuer à nous préparer au procès, mais la vision dominante dans le système judiciaire est que, si un scientifique devient homme politique, son objectivité scientifique est compromise - elle est considérée comme un parti pris pour une « cause noble ».


En tant que défenseur de la méthode scientifique durant toute sa carrière, comprenant une vérification ouverte et transparente d'une recherche gouvernementale importante, Ball fait cette promesse à ses loyaux partisans :


« Indépendamment des résultats, je prévois une campagne majeure pour révéler au monde entier comment ils ont utilisé le système judiciaire pour me faire taire parce que j'ai osé m'élever contre leurs affirmations et leurs actions. Je ne suis pas particulièrement brillant, mais je présentais deux menaces majeures : j'étais qualifié, et j'avais une aptitude à expliquer d'une manière que le public pouvait comprendre. J'ai affiné cette dernière compétence en enseignant les sciences à des étudiants en art pendant 25 ans ».


Prévoyant un dernier mot pour ses amis et collègues de Principia Scientific International (PSI), le Dr Ball a conclu :


« Il va sans dire que je n'aurais pas pu faire cela sans le soutien de personnes, comme Gregg Thomspon, qui ont apporté leur soutien financier et John O'Sullivan qui a donné de superbes conseils d'un point de vue juridique et d'expérience de la vie ».


Le Dr Ball et ses collègues de l'ISP sont parmi ceux qui demandent maintenant aux gouvernements d'accorder un financement adéquat aux scientifiques et aux experts de l'équipe bleue compétents pour examiner de manière critique les affirmations faites par de soi-disant experts gouvernementaux qui influent sur les politiques publiques. Dans le résultat final, ces « défenseurs du diable » de la science (ou « sceptiques ») constituent la meilleure défense contre le gaspillage et la corruption.


À cette fin, l'astronome et entrepreneur australien Gregg Thompson a joué un rôle crucial en finançant la création de l'ISP en tant qu'institution de charité britannique, enregistrée et consacrée à l'intérêt général. PSI a besoin de davantage de dons des citoyens ordinaires pour aider et renforcer la création de plus d'initiatives « équipe bleue / équipe rouge" destinées à surveiller les sciences gouvernementales et préparées à exposer courageusement la négligence et le mauvais usage intentionnel des deniers publics.

En savoir plus sur Tim Ball sur son site web: drtimball.com.

 

 

Voir les commentaires

Les français vendus à Big Pharma ?

6 Juillet 2017, 19:49pm

Les français vendus à Big Pharma ?

Grande Pétition

De 3 à 11 vaccins obligatoires :

les Français ont-il été vendus comme cobayes à Big Pharma ?


 

à l’attention
de Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn,
de Monsieur le Premier Ministre, Edouard Philippe,
de Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron,


Madame la Ministre,
Monsieur le Premier Ministre,
Monsieur le Président de la République,

Vous avez décrété mardi 4 juillet 2017 que les 8 vaccins actuellement facultatifs deviendront obligatoires.

Il s’agit bien du programme de vaccination pour les nouveau-nés !?

C’est-à-dire que nos nourrissons recevront 11 vaccins obligatoires (contre 3 actuellement). Et c’est sans compter les rappels pour chaque vaccin. Ainsi un bébé recevra entre 25 et 40 injections de cocktails bourrés d’additifs toxiques. Ça fait beaucoup d’agressions pour des petits êtres dont le système immunitaire n’est pas encore rodé.

Aucun pays au monde n’a jamais testé pareille mesure ! Personne ne peut prévoir les conséquences de santé publique.

Des centaines de milliers d’enfants sont concernés, et de nombreux accidents inutiles pourraient avoir lieu du fait de cette situation.

Nous refusons que les laboratoires pharmaceutiques pratiquent cette expérimentation à grande échelle sur la population française.

Voici la position du Conseil Scientifique du Collège National des Médecins Généralistes Enseignants (CNGE) :

« Il n’y a aucun élément scientifique pour attester que cette mesure aboutisse à une meilleure protection, notamment pour les enfants. Il est à craindre que son caractère autoritaire renforce la défiance et la suspicion d’une partie croissante de la population ».

Le résultat est que les parents ont 2 choix :

CHOIX N°1 :

Vacciner les enfants contre 11 maladies graves. Or c’est un geste médical risqué qui peut déclencher un choc anaphylactique (emballement du système immunitaire) qui augmente le risque de maladies auto-immunes à long terme. Le risque est d’autant plus réel que parmi les 11 vaccins obligatoires se trouve le tristement célèbre Infanrix Hexa.

 

CHOIX N°2 :

Laisser leur enfant sans couverture vaccinale, ce qui revient à :

  • S’exposer à des poursuites pénales prévues par la loi. En commettant le délit de « soustraction par un parent à ses obligations légales compromettant la santé […] de son enfant », vous encourez jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende[1].

  • Être menacé d’exclusion des crèches, écoles, et autres services publics

  • S’exposer à des risques médicaux

Aucun parent ne devrait être mis face un dilemme aussi insupportable.

Pourquoi ne voulez-vous pas considérer les Français comme des adultes en supprimant les obligations vaccinales comme c’est le cas au :

  1. Royaume-Uni

  2. Irlande

  3. Allemagne

  4. Autriche

  5. Pays-Bas

  6. Suède

  7. Danemark

  8. Norvège

  9. Finlande

  10. Islande

  11. Lituanie

  12. Lettonie

  13. Estonie

  14. Suisse

  15. Luxembourg

  16. Espagne

  17. Portugal

  18. Chypre [2]

Nous tous, parents, patients, citoyens et professionnels de santé, nous tournons vers vous, pour vous demander de revenir sur cette mesure brutale d’obligation vaccinale, et de cesser toute répression. Ainsi que de commander des études honnêtes sur le rapport risque/bénéfice des vaccins.

Veuillez agréer Madame la Ministre, Monsieur le Premier Ministre et Monsieur le Président de la République, l’expression de mes salutations respectueuses.


 


Signez la grande pétition

 

Voir les commentaires

Oliver Stone : Non à la guerre !

3 Juillet 2017, 21:02pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Propositions d'un géobiologue

2 Juillet 2017, 21:41pm

Publié par Jacques Cléret

Propositions d'un géobiologue

Association Géorésonance

Jacques CLERET

Rondel 56800 AUGAN 0781572121

rondeljiac@orange.fr

 

Les effets redoutables de l'électro-smog, des hyper-fréquences dues au mobile (stress, cancers etc) et les manipulations climatiques qui en découlent pour palier à l'effet thermique de ces fréquences méritent des propositions constructives à la portée de tous et de toutes !

 

Après études précises et relevés de terrains probants pendant nos 20 années d'expérience en Géobiologie dont 10 avec l'association lanceuse d'alerte climatique "ACSEIPICA" et face à cette forme d’Écocide que sont les 'chemtrails' (traînées chimiques), les outils maintes fois éprouvés que nous vous proposons aujourd'hui de mettre en œuvre visent à rétablir l’Équilibre atmosphérique.

 

Comment ?

 

Par le déphasage et la transformation des pollutions fréquentielles (travail sur les causes) et en même temps par la transformation énergétique des chemtrails.

Ainsi nous pouvons contribuer collectivement à transformer ces phénomènes en amont comme en aval.

Depuis quelques décennies, aux pollutions fréquentielles et électrostatiques des antennes relais qui sont en bonne part à l'origine du réchauffement climatique de la Terre et des déséquilibres de Santé se sont ajoutés les systèmes WI-FI notamment mobiles et satellitaires..

De plus, du fait notamment des effets thermiques de ces systèmes hyperfréquences se sont rajoutés des programmes de modification du climat (géo-ingénierie) pour contenir le réchauffement climatique par la pulvérisation d’aérosols, notamment des particules et nano-particules d'aluminium

Ce sont des effets constatés réels et de multiples clichés et vidéos en attestent.

Il est temps de prendre collectivement conscience que nous sommes entre autres co-créateurs de cette réalité par l'usage quotidien de nos systèmes WI-FI et téléphonie cellulaire. Les outils écologiques et bienveillants que nous mettons en œuvre visent à limiter l’échauffement atmosphérique et les les effets des chemtrails.

 

 

Comment procéder et être acteur chez soi ?

 

1) avec les GEV bocaux pouzzolane/huile bio/ cristal vous pouvez déphaser et transformer les pollutions issues des antennes relais et box.

2) avec les coquilles de pétoncle et-ou- les 'lichens-crapauds' vous pouvez faire de même

pour vos portables.

3) avec le GEV bambou scalaire à modulation de fréquence 'Climat vivant' nous vous proposons l'expérience de transformer les pollutions des hyper-fréquences comme le voile chimique tout aussi bien dans vos Têtes vos Corps et vos Cœurs comme dans vos Jardins, vos véhicules,vos Maisons et vos Villes . Puis de constater que le Climat local se rééquilibre, que les précipitations normales reviennent et que les réseaux cristallins se réactivent.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mise en œuvre du GEV bambou :

 

- Trouvez un bambou d'une taille minimum de 80 cms ou multiple de votre taille ou de la coudée du Lieu

 

- un cristal de quartz et un cristal de Sélénite

 

- puis prévoir deux fils de cuivre chacun d'une longueur quadruple de la hauteur du bambou

 

- Plier chacun des fils en leur milieu et enrouler les deux fils dédoublés, l'un dans le sens des aiguilles d'une montre et l'autre dans le sens inverse. Aux intersection des fils prévoir une isolation avec du ruban adhésif ou de la colle .

 

- On placera sur chacun des fils dédoublés un curseur pour moduler la fréquence. Le réglage des deux curseurs l'un par rapport à l'autre se fera en radiesthésie ou 'au feeling' en fonction du climat. Les deux curseurs sont reliés l'un à l'autre à la base à la sélénite et au sommet du GEV au quartz . Le quartz et la sélénite peuvent être entourés pour le quartz par de la feuille d'or et pour la sélénite par de la feuille d'argent en utilisant de l'huile végétale bio par première pression à froid pour l'adhérence.

 

 

Enfin ou pourra ancrer le bambou climat vivant soit :

 

- dans un pot de Terre cuite contenant de la pouzzolane imprégnée à cœur d'huile biologique, ce qui génère un charge d'orgone ENERGIE UNIVERSELLE permanente.

- soit dans "une dame Jeanne" remplie d'eau vortexée comme support supplémentaire.

On peut ajouter une spirale de coquilles St Jacques face au Ciel dans le sens des aiguilles d'une montre et deux autres spirales face à la Terre dans le sens anti horaire pour former une 'antenne terrestre connectée au Ciel' - les charnières des coquilles sont face au Nord.

 

* Les 2 cristaux sont préférentiellement entourés d'un condensateur spirale Cuivre/ cuivre plaqué or/ cuivre plaqué argent spécialement activés que je peux vous fournir (voir contact ci-dessous).

 

C'est la résonance entre le binôme sélénite /condensateur et le binôme quartz/ condensateur additionnés et la modulation de fréquence qui œuvrent pour générer un tourbillon vital ascendant.

 

 

On pourra utiliser les symboles actifs en les plaçant sous le bambou pour activer le GEV . Le bambou étant un végétal siliceux et le GEV Climat vivant étant surmonté d'un quartz(silice cristallisée) il fonctionne comme une antenne cristalline.

 

Sachant que le quartz est l'élément immédiatement supérieur à l'aluminium sur le tableau des éléments cette antenne transmute l'aluminium des chemtrails.

*codes d'activation :

97133195-75148179 = guérison pour la Terre sur tous les plans

568924847576/Ciel Pur-Climat-vivant!

 

Le GEV peut être placé sur un point géo-actif tel que croisement de courants d'eaux ou de lignes géo-magnétiques et mieux sur un point de diffusion de l'énergie

 

Voici un petit didacticiel (proposé par Monique F du Puy) :

 

 

Résonateur de Schuman réglable :

une antenne tellurique pour se caler sur la résonance de la Terre

 

La résonance de Schumann est la Résonance fondamentale de la Planète Terre qui se décline en une fondamentale et quatre harmoniques.

 

Par le déplacement du curseur en position horizontale sur l'un des cinq circuits oscillants correspondant à un état de Conscience et une Harmonique de Schuman nous nous mettons en Résonance avec la Planète Terre et pouvons orienter notre état de Conscience .

 

- Premier Circuit oscillant proche du Centre de la figure = première Harmonique de la résonance de Schumann entre les ondes Thêta et les ondes Alpha = détente et mise à la Terre -7,8Hz-

- Deuxième Circuit oscillant =deuxième Harmonique = onde Alpha (relaxation et

connexion 2 Hémisphères du Cerveau)-14,3 H

- Troisième et quatrième Circuit oscillant

=Ondes Bêta-20,81 et 27,3 Hz- en progression vers toujours plus d'activité organisatrice

 

- Cinquième Circuit oscillant = Ondes Gamma-33,8 Hz-=Ondes de la Co-Création et de la Synchronisation collective

 

*Vous pourrez optimiser votre chembuster GEV en plaçant le résonateur de Schumann réglable en dessous, ainsi il y aura une parfaite communication Terre/Ciel

 

** pour la totale efficacité du dispositif :

il est impératif de le redessiner en encre ou peinture conductrice (par exemple peinture au cuivre maquette)

 

Pratiques testées en groupe local

depuis une année avec le GEV Climat Vivant

pour la santé de la Terre et du Ciel

 

* Dessiner dans le Ciel un symbole de l'infini en commençant à l’extrémité arrière du chemtrail croiser au niveau du fuselage et reprendre en avant pour créer une onde de déphasage puis dessinez un Z inversé (symbole de transformation) pour la transmutation des particules et un 4 pour la mise à la Terre du tout en visualisant les couleurs OR TURQUOISE et INDIGO* et continuer la série autant de fois que nécessaire

 

** pour les adeptes du chi cong le mouvement des spirales est à conseiller et aussi la visualisation de la couleur verte et l'émission du son CHOU (en lien avec le vent, l'air, la gentillesse et l'élément BOIS qui sont les contre-poisons à l'énervement suscité par les C.T.)

 

*** pour l'aspect santé prenez *Alumina et Baryta carbonica **en 15 ou 30 ch*

**** Nouveau ! importants éléments concernant de nouvelles applications = Le GEV bambou scalaire placé au milieu d'un véhicule, condensateur-cristal orienté vers l'arrière améliore sensiblement les performances du véhicule tout en faisant le 'nettoyage du ciel' pendant le trajet

***** enfin trouées de ciel bleu au dessus d'un immeuble parisien signalés par une amie parisienne avec un nombre actif de Grabovoï placé sur les fenêtres.

 

Agissons Ensemble

pour devenir des Êtres co-créateurs

et soutenir l’Éveil planétaire en cours

afin que nos Enfants ne disent pas

'Vous le saviez et vous n'avez rien fait !'

Vous souhaitez vous impliquer davantage ? Vous avez besoin de conseils de mise en œuvre ? vous pouvez m’appeler au 07 81 57 21 21 ou me contacter par mail : rondeljiac@orange.fr

Dans la mesure du possible et des souhaits des uns et des autres en lien avec Ciel Voilé, je peux aider à la mise en réseau de ceux qui le désirent ..

Jacques CLERET


 


 

 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>