Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Hold-up : panique, injures, censure et miracle !

15 Novembre 2020, 08:34am

Hold-up : panique, injures, censure et miracle !

Jean-Dominique Michel – Le 14 novembre 2020


 

Le moins que l’on puisse dire est que la sortie, en ligne, du documentaire de Pierre Barnérias a mis le feu à la toile. Et à vrai dire tant mieux puisqu’il permet l’irruption dans le débat public de questions qui étaient restées soigneusement tues jusque-là dans les médias établis et les discours politiques.

Posons tout de suite une clarification : suis-je en accord avec l’entier des thèses ou propositions du film ? Non.

J’y interviens comme expert interviewé sur mon propre domaine de compétences - l'anthropologie de la santé publique. Pierre Barnérias déroule son propos de réalisateur d’une manière qui correspond à ses convictions, et c’est bien là toute la liberté qu’on puisse et doive accorder inconditionnellement à un cinéaste ! Si j’avais moi-même réalisé ce documentaire, j’aurais assurément partagé nombre des questionnements, interpellations et critiques qu’il énonce mais pas d’autres.

Je reste fondamentalement un agnostique et un sceptique, surtout sur les nombreuses questions qui n’ont pas trouvé réponse à ce stade – l’affaire est complexe. Il n’empêche que les options de Pierre ont le mérite -immense mais surtout collectivement vital- d’ouvrir certains sujets et de poser de vraies questions.

 

Cette adhésion au débat et à sa provocation (et pas forcément à l’ensemble des thèses d’un auteur), je vois qu’elle semble poser aussi problème sur les réseaux sociaux. Quand je partage l’article d’un auteur par exemple, il m’arrive d’être pris à partie par certains lecteurs comme si chacun des propos exprimés étaient les miens et que j’avais à m’en justifier.  

Bien sûr, je ne posterais pas plus que quiconque des productions qui seraient par trop contraires à mes idées ou mes valeurs. Mais il peut arriver que je sois en accord avec 60%, 80% ou 90% des propos tenus tout en considérant que ceux avec lesquels ce n’est pas le cas ont malgré tout vocation à nourrir utilement le débat.

En ce qui concerne HOLD-UP, il est une vérité que personne n’a sérieusement prise en considération à ce jour dans les médias et les responsables politiques : il y a bel et bien des intérêts cachés qui organisent toute une partie -majeure- des réponses sanitaires apportées depuis mars.

Il est amusant d’observer que dans le concert de hurlements et d’injures qu’a déclenché la diffusion de HOLD-UP, comme dans les critiques des « débunkeurs » (et rappelons que débunker est vital donc certes : débunkons, débunkons !) personne n’ait réellement mis en lumière le FOND de la perspective développée. On a préféré -comme de coutume avec le détournement d’attention idoine- focaliser sur de possibles erreurs de détails.

La question de fond est donc bien qu’au-delà de l’origine du coronavirus (et quoi qu’il en soit de celle-ci), il y a bel et bien une orchestration mondiale des mesures visant avant tout à garantir et à optimiser le marché pharmaco-vaccinal.

De manière très pertinente, Pierre Barnérias reprend les principales observations de l’analyse post-mortem de la crise H1N1 par la commission d’enquête du Sénat français. Quoique d’une ampleur limitée, cette épidémie avait permis à Roche de fourguer aux états pour des milliards de dollars d’un médicament inutile (le Tamiflu)  et à ces mêmes états d’acheter en masse (90 millions de doses pour la France) un vaccin fait à la vite et qui aura provoqué de terribles effets secondaires (200 enfants sacrifiés et des milliers d’adultes atteints de narcolepsie chez nos voisins).

Dans son analyse, le Sénat français identifiait les principaux leviers de cette mauvaise gestion : dramatisation des chiffres et de la pandémie par l’OMS, conflits d’intérêts majeurs au sein de cette organisation, mauvaises décisions des autorités sanitaires françaises, conflits d’intérêts (bis) au sein des comités d’experts, etc.

Les rapports servent en général à corriger les choses. L’aviation nous en donne une belle illustration puisque chaque accident est mis à profit pour réduire les risques en tirant les bons enseignements permettant de faire évoluer les équipements, les dispositifs ou les procédures.

Ici, c’est un peu l’inverse : H1N1 aura montré comment l’on peut faire les meilleurs profits d’une épidémie (en en fournissant le business modèle en quelque sorte). Onze ans plus tard, c’est une opération à plusieurs centaines de milliards qui est mise en œuvre sous nos yeux d’une manière aussi méticuleuse qu’implacable.

 

Hystérie et censure

 

La suite

 

 

 

Voir les commentaires

Lettre ouverte au gouvernement britannique, aux gouvernements du monde et aux citoyens du monde

14 Novembre 2020, 17:26pm

Lettre ouverte au gouvernement britannique, aux gouvernements du monde et aux citoyens du monde

Le pdf de la lettre ouverte traduite en français par Ciel voilé

Nous, The world doctors alliance, appelons le gouvernement britannique, les gouvernements du monde et les citoyens du monde, à mettre fin à tout confinement par des mesures immédiates.

 

Introduction

 

On nous a dit au départ que le principe du confinement était d'"aplatir la courbe" et d'empêcher ainsi que le NHS (Le service national de santé) soit débordé.

 

Il est clair qu'à aucun moment le National Health Service (NHS) n'a risqué d'être débordé, et depuis mai 2020, les salles covid sont en grande partie vides; et surtout, le nombre de décès dû au covid est resté extrêmement faible.

 

Nous avons maintenant des centaines de milliers de "cas" d'"infections", et de "tests positifs", mais pratiquement aucune personne malade. Rappelons que les quatre cinquièmes (80 %) des "infections" sont asymptomatiques. (1) Les salles covid sont restées presque vides tout au long des mois de juin, juillet, août et septembre 2020.Mais surtout, le nombre de décès du covid est à son plus bas niveau historique. Il est clair que ces "cas" ne sont en fait pas des "cas" mais plutôt des cas normaux de personnes en bonne santé.

 

Les cas dits asymptomatiques n'ont jamais, dans l'histoire des maladies respiratoires étaient le moteur de la propagation de l'infection. Ce sont plutôt les personnes symptomatiques qui propagent des infections respiratoires – pas les personnes asymptomatiques.(2)

 

Il est également très clair que la "pandémie" est vraiment terminée et ce depuis juin 2020. (3)

 

Nous avons atteint l'immunité "collective" et n'avons donc pas besoin d'un vaccin.

 

Nous disposons de traitements sûrs et très efficaces ainsi que de traitements préventifs contre le covid, nous demandons donc l'arrêt immédiat de tous mesures de confinement, éloignement social, port de masque, tests de personnes en bonne santé, suivi et localisation, passeports d'immunité, le programme de vaccination, etc.

 

Il existe un catalogue de politiques non-scientifiques et sans aucun sens, qui portent atteinte à nos droits inaliénables, tels que - la liberté de mouvement, la liberté d'expression et la liberté de réunion. Ces mesures totalitaires draconiennes ne devraient jamais se reproduire.

 

Confinement

 

- Le Covid s'est avéré moins mortel que les saisons précédentes de la grippe - De décembre 2017 à mars 2018, 50 100 personnes sont mortes de la grippe en Angleterre et au Pays de Galles. Il y a eu 80 000 décès dûs à la grippe en 1969. À ce jour, nous avons environ 42 000 décès liés au Covid au Royaume-Uni.

 

- Nous n'avons jamais confiné la société pour un virus respiratoire auparavant.

 

- Le fondement du confinement reposait sur un modèle mathématique du Professeur Neil Ferguson. Sa modélisation qui prévoyait un demi-million de morts au Royaume-Uni a été fermement condamnée comme inadaptée à son objectif. Son estimation du nombre de décès était clairement fausse d'un facteur de 10 à 12. (1)

- La modélisation du professeur Ferguson n'a même pas été revue par des pairs, avant d'être mise en œuvre dans plusieurs nations. D'éminents épidémiologistes tels que le professeur Gupta d'Oxford

Université ont été ignorés, ils estimaient que le nombre de morts au Royaume-Uni serait beaucoup plus faible.

 

- Le professeur Ferguson a une longue expérience de modélisations erronées, il s'est entièrement trompé sur le Sars, le mers, la vache folle (MCJ), et la grippe porcine. Pourquoi le monde l'a-t-il encore écouté ? (2)

 

- Les pays qui n'ont pas confiné : la Suède, le Japon, Taïwan, la Corée du Sud et le Belarus ont tous fait beaucoup mieux que nous en terme de pourcentage de décès dans la population. Ils ont également une immunité collective et des économies intactes.

 

- Le confinement n'a pas sauvé de vies, et cela a été publié dans le Lancet « .... selon notre analyse, des confinements complets et des tests Covid-19 étendus n'ont pas réduit le nombre de cas critiques ou la mortalité globale ». (3)

 

- La grande majorité des décès sont survenus chez des personnes âgées et très âgées.

 

- La grande majorité des décès se sont produits chez des personnes présentant de graves problèmes de santé préexistants, tels que le cancer, les maladies cardiovasculaires, la maladie d'Alzheimer, le diabète, etc...

 

- Le Covid ne présente pratiquement aucun risque pour les moins de 45 ans qui ont plus de

risque d'être touchés par la foudre plutôt que de mourir du Covid.

 

- Le Covid présente un risque très faible pour les moins de 60 ans en bonne santé qui ont plus de chances de se noyer accidentellement que de mourir du covid.

 

- La nation entière a été entièrement placée en résidence surveillée. Nous n'avions jamais isolé les personnes en bonne santé auparavant.

 

- Isoler les malades et ceux qui sont immunodéprimés a du sens. Isoler des personnes en bonne santé a empêché la propagation d'une immunité collective et n'a aucun sens.

 

- Pour mettre les choses en perspective, nous avons eu 115 000 morts de tabagisme au Royaume-Uni en 2015, contre les 42 000 décès dûs au covid.

 

- Nous avons habituellement environ 600 000 décès par an au Royaume-Uni, environ 1600 morts par jour.

 

Les dommages collatéraux : le remède est pire que le virus

 

- Le placement de la population en résidence surveillée virtuelle a causé des dégâts considérables

à la santé physique et mentale(1)

 

- La ventilation des patients au lieu de leur oxygénation s'est avérée être une politique mortelle et un échec injustifié. La ventilation a entraîné de nombreux décès inutiles. (2)

 

- Envoyer les personnes contaminées des hôpitaux vers les maisons de retraite a placé les personnes âgées et fragiles en situation de risque inutile et a entraîné de nombreux décès inutiles. (3)

 

- Des ordres généraux de ne pas réanimer (DNR) ont été imposés à des milliers de personnes sans leur consentement ni celui de leurs familles - ceci est à la fois illégal et immoral et a conduit à

des décès inutiles dans les maisons de retraite. (4)

 

- Les hôpitaux sont devenus uniquement des centres "réservés au Covid". Des patients ont été délibérément négligés, ce qui a eu pour conséquence des milliers de morts inutiles. (5)

 

- Le rapport du gouvernement lui-même estime qu'environ deux cent mille (200 000) personnes vont mourir en conséquence directe du confinement - pas du virus. La fermeture des hôpitaux, le suicide et la pauvreté entraîneront plus de décès que le virus. (6)

 

-Le remède est pire que le mal !

 

Certificats de décès (1)

 

- La majorité des personnes qui sont mortes avaient des comorbidités importantes, tels que la maladie d'Alzheimer, le cancer, les maladies cardiovasculaires et le diabète.

 

- Enregistrer les certificats de décès comportant la "mention" covid comme étant un décès causé par le covid est une déformation grossière des faits et a largement exagéré le nombre de morts.

 

- Les règles relatives à la signature des certificats de décès ont été modifiées uniquement pour le Covid par la loi Coronavirus 2020.

 

- Les médecins n'ont même pas besoin d'avoir vu physiquement le patient pour signer le certificat de décès.

 

- La loi a supprimé la nécessité d'un certificat médical de confirmation pour les crémations.

 

- Les autopsies ont été pratiquement interdites, ce qui a sans doute conduit à mal diagnostiquer la véritable cause des décès; et aussi à réduire notre compréhension de la maladie elle-même.

 

- Pire encore, le personnel des maisons de retraite, qui n'a pratiquement pas de formation médicale

est autorisé à faire une déclaration sur la cause du décès.

 

- Le Covid a été inscrit sur les certificats de décès simplement parce qu'on "soupçonnait" que les personnes en étaient atteintes. Cela pourrait bien être illégal, puisqu'il s'agit d'un délit de falsification de certificats de décès.

 

- Les personnes qui meurent dans les 28 jours suivants un test PCR positif sont considérées comme mortes du Covid, même si elles meurent dans un accident de voiture ou d'une crise cardiaque; ce qui gonfle nettement le nombre de morts (2)

 

Ruine économique

 

- Des rapports estiment maintenant que jusqu'à six millions et demi (6 500 000) de personnes au Royaume-Uni vont perdre leur emploi en raison du confinement. (1)

 

- Il est bien connu que la pauvreté a des effets néfastes directs sur la santé, nous pouvons nous attendre à voir de nombreuses personnes en mauvaise santé et de nombreux décès prématurés, conséquence directe du confinement.

 

Censure

 

- Les gouvernements ont agi avec malveillance en censurant les médecins, les infirmières et le personnel du service public de santé. Les gens ont parfaitement le droit de savoir ce qui se passe dans les hôpitaux et les professions médicales ont le devoir de veiller sur le public et de le rassurer. (1)

 

- Les professions médicales n'ont pas l'autorisation de dire au public que les salles de covid sont vides depuis des mois, ni que les décès du covid ont atteint un record de bas niveau record depuis des mois, et cela s'est inutilement ajouté à la détresse et à l'anxiété du public.

 

- Les médecins et les scientifiques dont les opinions diffèrent de la version du gouvernement voient leurs vidéos et articles supprimés sur Internet.

 

Tests - Faux positifs

 

- La précision des tests PCR ne peut être vérifiée avec précision car il n'y a pas de valeur standard à laquelle les comparer. Le virus n'a pas été purifié. (1)

 

- Les tests PCR ne peuvent pas détecter les charges virales et créent des faux positifs. (2)

 

- Un test PCR positif ne signifie pas qu'un individu est infecté ni infectieux. (3)

 

- En fait, environ 90 % des "cas" positifs de PCR sont faux positifs. Nous n'avons donc pas de deuxième vague et pas de pandémie. (4 , 5)

 

- Le rapport du gouvernement estime un taux de faux positif s entre 0,8 et 4,0 % en utilisant les données d'autres infections virales - pas du covid. (6)

 

- Les fragments viraux peuvent rester dans le corps des personnes pendant plusieurs semaines après la guérison de l'infection. (7)

 

- La crise ne s'arrêtera jamais si nous attendons le zéro positif aux tests. Tout le monde a probablement déjà eu un rhume causé par un coronavirus et aura probablement quelques fragments viraux correspondant à ceux du virus cousin SRAS-CoV-2 (8)

 

- Le fait de tester des personnes asymptomatiques en bonne santé n'a rien de logique, c'est

non scientifique et un gaspillage d'argent colossal. Le programme gouvernemental Moon Shot de tests quotidiens coûtera environ 100 milliards de livres, les deux tiers du budget annuel du NHS.

 

- Les tests de dépistage des anticorps ne sont pas la référence absolue, car chez de nombreuses personnes l'immunité des cellules T, et les anticorps peuvent ne pas circuler après un rétablissement post infection.

 

Hydroxychloroquine

 

- Le médicament controversé Hydroxychloroquine (HCQ) a été injustement sali, par l'OMS, le CDC, le NIH et les médias.

 

- Cependant, HCQ bénéficie d'un soutien très ferme de la part, entre autres, du professeur Harvey Risch, épidémiologiste de Yale, de l'Association américaine des médecins et chirurgiens (AAPS),

des médecins américains de première ligne, du système de santé Henry Ford et du Professeur Didier Raoult microbiologiste et infectiologue pour n'en citer que quelques-uns. (1)

 

- The Lancet a même été obligé de se rétracter d'une étude sur HCQ après que le journal Guardian révèle qu'elle avait été entièrement fabriquée et écrite par un auteur de science-fiction et une star du porno. Même après cette stupéfiante révélation, HCQ était encore interdite dans la plupart des pays. (2)

 

- Selon l'AAPS, le taux de guérison avec HCQ est de quatre-vingt-dix pour cent (90 %)

lorsqu'administrée précocement et en même temps que le zinc (3)

 

- HCQ est plus sûre que de nombreux médicaments en vente libre comme l'aspirine, le Benadryl et le Tylenol.

 

- L'AAPS souligne également qu'il n'y a jamais eu de vaccin comme aussi sûr que HCQ. (4)

 

- HCQ est agréé depuis plus de soixante ans et a été utilisée par des milliards de personnes dans le monde. Il existe un risque très faible d'arrythmie qui est facilement contrôlable.

 

- Pourquoi la HCQ a-t-elle été interdite alors ? Se pourrait-il qu'il n'y ait pas d'énormes profits à tirer de ce médicament hors brevet ?

 

- HCQ a été utilisée avec succès lors de l'épidémie de Sars1 en 2005 (5)

 

- En bref, si HCQ avait été disponible, il n'y aurait pas eu de pandémie !

 

 

Prévention

 

- Des mesures préventives telles que l'hydroxychloroquine ou les vitamines D, C et le zinc auraient dû être recommandées au public. (1)

 

- Le traitement précoce au calcifédiol (25-hydroxyvitamine D) pour les patients hospitalisés pour le Covid-19 ont réduit de manière significative les admissions en unité de soins (2)

 

- La vitamine D réduit la gravité de la maladie. (2,3)

 

- L'isolement volontaire des personnes fragiles - si elles le souhaitent, accompagné de mesures préventives aurait été une bien meilleure stratégie. Le reste de la société aurait pu et aurait dû continuer comme si de rien n'était.

 

Vaccin

 

- Un vaccin précipité n'est clairement pas dans l'intérêt du public.

 

- L'indemnisation des fabricants de vaccins contre toute responsabilité n'est manifestement pas dans l'intérêt du public.

 

Conflits d'intérêts

 

- Le directeur scientifique Sir Patrick Vallance dispose de 600 000 livres sterling d'actions de GSK Glaxo Smith Klein. Il a vendu ces dernières années 5 millions de livres sterling d'actions de GSK qu'il a "gagnées" en tant que chef de GSK (1)

 

- Sir Chris Whitty, médecin en chef du Royaume-Uni, a accepté un financement de plus de 30 millions de livres sterling de la part de la Fondation Bill et Melinda Gates pour étudier les vaccins contre la malaria. (2)

 

- Il est devenu évident que les membres de SAGE, Santé publique Angleterre (PHE), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Centre pour le contrôle des maladies (CDC), l'Institut national de la santé (NIH) etc. ont de nombreux conflits d'intérêts. Ils acceptent tous des "dons" très importants de la part de l'industrie pharmaceutique et de l'industrie des vaccins. Ces conflits d'intérêts pourraient bien avoir effectivement corrompu leur intégrité. (3)

 

Il est également clair que les gouvernements sont fortement sollicités par l'industrie pharmaceutique et l'industrie des vaccins, encore une fois, cela a pu compromettre leur intégrité. (4)

 

Cui bono ? Qui en bénéficie ?

 

- Les fabricants de vaccins en tireront des milliards de milliards, tout comme les fabricants de produits de traçage et les laboratoires pharmaceutiques pourraient gagner des milliards de milliards grâce aux tests de dépistage du covid.

 

- Le Premier ministre Boris Johnson a annoncé que le nouveau programme de tests "Moon Shot"

coûtera 100 milliards de livres sterling, soit environ les deux tiers du budget annuel du NHS.

 

- Il est certain que ces sommes considérables seraient bien mieux dépensées pour traiter tous les patients négligés qui ont été délibérément négligés pendant le confinement et qui sont maintenant confrontés à d'énormes listes d'attente.

 

Conclusions

 

Nous disposons de traitements et de médicaments préventifs efficaces et sûrs pour le covid, il n'est donc pas nécessaire d'imposer des restrictions de confinement et les mesures associées. La pandémie est essentiellement terminée comme on peut le voir par le taux de mortalité faible et constant et par le nombre d'hospitalisations sur les quatre derniers mois.

 

Nous exigeons l'arrêt immédiat et permanent de toutes mesures de confinement.

 

Les confinements ne sauvent pas de vies, c'est pourquoi ils n'ont jamais été utilisés avant. Les libertés civiles et les libertés fondamentales ont été inutilement supprimées et cela ne doit jamais se produire de nouveau.

 

Des mesures préventives telles que l'hydroxychloroquine, la vitamine C, La vitamine D et le zinc doivent être mises à la disposition du public.

 

L'isolement doit être volontaire. Les gens sont parfaitement capables de faire leur propre évaluation des risques et doivent être libres de vivre comme ils l'entendent. Les gens doivent avoir le droit de choisir de s'isoler ou non.

 

De même, les entreprises doivent avoir le droit de rester ouvertes si elles le choisissent.

 

Nous exigeons que les médecins, les infirmières, les scientifiques et les professionnels de santé soient autorisés à s'exprimer librement et ne soient jamais censurés de nouveau.

 

Le professeur Mark Woolhouse, épidémiologiste et spécialiste en maladies infectieuses, de l'Université d'Edimbourg, membre du comité scientifique sur les comportements en cas de pandémie de grippe, affirme au gouvernement :

 

« ...Le confinement a été une catastrophe monumentale à l'échelle mondiale. Le remède a été pire

que le mal ».

 

« Je ne veux plus jamais voir de confinement national. Cela a toujours été une mesure qui n'a fait que retarder le stade de l'épidémie que nous connaissons aujourd'hui. Cela n'allait jamais rien changer fondamentalement, même si le nombre de cas a baissé ».

 

« Nous ne devons absolument pas revenir à une situation où les enfants ne peuvent pas jouer ou aller à l'école ».

 

« Je crois que le mal que le confinement cause à notre éducation, à notre accès aux soins de santé,

et aux aspects plus importants de notre économie et de notre société, sera au moins aussi grave que la maladie du Covid-19 »(1).

 

L'Alliance Mondiale des Médecins est entièrement d'accord avec les propos du professeur Woolhouse, il a raison ! Nous ne devons plus jamais être confinés !

 

NB : le terme "covid" a été utilisé pour représenter Sars-CoV-2 et Covid-19

 

Signez la lettre ouverte

 

Références

 

Introduction

(1) https://www.bmj.com/content/369/bmj.m1375

  1. https://edition.cnn.com/2020/06/08/health/coronavirusasymptomatic-spread-who-bn/index.html

www.ncbi.nim.nih.gov/pmc/articles/PMC7219423/

  1. https://www.england.nhs.uk/statistics/wp-content/uploads/sites/2/2020/09/COVID-19-total-announced-deaths-28-Septembre-2020.xlsx

 

Confinement

  1. https://www.telegraph.co.uk/news/2020/05/23/lockdownsaved-no-lives-may-have-cost-nobel-prize-winner-believes/

    (2)https://www.thetimes.co.uk/article/professors-model-forcoronavirus-predictions-should-not- have-been-used-z7dqrkzzd

    (3)https://www.thelancet.com/journals/eclinm/article /PIIS2589-5370(20)30208-X/fulltext

 

Dommages collatéraux

  1. https://www.bmj.com/content/369/bmj.m1931

(2)https://time.com/5820556/ventilators-covid-19/

(3)https://drmalcolmkendrick.org/2020/05/11/how-to-make-acrisis-far-far-worse/

(4)https://www.qni.org.uk/news-and-events/news/major-newsurvey-of-care-home-leaders-confirms-severe-impact-of-covid-19/

  1. https://www.bbc.co.uk/news/health-53300784

  1. https://www.telegraph.co.uk/news/2020/07/19/lockdown-maycost-200k-lives-government-report-shows/

 

 

Certificats de décès

  1. https://www.spectator.co.uk/article/the-way-covid-deaths-arebeing-counted-is-a-national-scandal

  1. https://www.telegraph.co.uk/news/2020/09/18/almost-onethird-covid-deaths-july-august-primarily-caused-conditions/

 

Ruine économique

  1. https://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/coronavirus-lockdown-job-losses-emploi-récession-universités-essex-study-a9472966.html

 

Censure

  1. https://www.theguardian.com/society/2020/apr/09/nhs-staffforbidden-speaking-out-publicly-about-coronavirus

 

Tests

(1)https://www.bmj.com/content/bmj/369/bmj.m1808.full.pdf

(2) https://www.spectator.co.uk/article/how-many-coviddiagnoses-are-false-positives-

(3)https://www.cebm.net/covid-19/infectious-positive-pcr-testresult-covid-19/

  1. https://lockdownsceptics.org/lies-damned-lies-and-healthstatistics-the-deadly-danger-of-false-positives/

https://www.nytimes.com/2020/08/29/health/coronavirustesting.html

  1. https://www.anhinternational.org/news/why-your-positivetest-result-is-likely-wrong/

  1. https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/895843/S0519_Impact_des_faux_positifs_et_négatifs.pdf

  1. https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIISO-140-6736(20)30868-0/fulltext

  1. https://aapsonline.org/covid-19-what-does-a-positive-pcr-testmean/

 

HCQ

(1)https://www.newsweek.com/key-defeating-covid-19-alreadyexists-we-need-start-using-it-opinion-1519535

(2)https://www.ijidonline.com/article/S1201-9712(20)30534-8/

  1. https://www.theguardian.com/world/2020/jun/03/covid-19-

  1. https://www.thelancet.com/lancet/article/s0140673620313246

  1. https://aapsonline.org/hcq-90-percent-chance/

(6)https://aapsonline.org/patients-need-ability-to-choosehydroxychloroquine-states-aaps/

(7)https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1232869/

 

Prévention

  1. https://www.bmj.com/content/368/bmj.m1101/rr-10

(2)https://doi.org/10.1016/j.jsbmb.2020.105751

(3)https://doi.org/10.1016/j.virusres.2020.198148

 

Conflits d'intérêts

  1. https://www.telegraph.co.uk/news/2020/09/23/revealed-sirpatrick-vallance-has-600000-shareholding-firm-contracted/

  1. https://www.telegraph.co.uk/news/2020/03/13/chris-whittygoing-viral/

  1. https://aapsonline.org/cdc-compromised-by-bias-andconflicts-of-interest/

  1. https://www.statnews.com/feature/prescription-politics/prescription-politique

 

Conclusion

(1)https://www.express.co.uk/life-style/health/1320428/Coronavirus-news-lockdown-mistake-seconde-vague-Boris

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Leipzig : le peuple allemand se lève pour défendre les libertés

14 Novembre 2020, 08:20am

Leipzig : le peuple allemand se lève pour défendre les libertés

Publié le 13 novembre 2020 - Nicole Delépine

 

Senta Depuydt la journaliste belge qui ne compte pas son énergie pour sauver la liberté et la civilisation de notre monde a partagé avec nous la vidéo de la manifestation de Leipzig qui fait suite à celle de berlin occulté par les médias, mais qui malgré tous les énormes efforts du camp mondialiste avait été une réussite formidable avec plus d’un million de participants. La présence de Robert Jr Kennedy, neveu de l’illustre président des USA avait galvanisé les foules avec son évocation du « i bin ein berliner « de son oncle à Berlin quelques décennies plutôt.

 

Senta raconte : « 7 novembre… « Das Folk », le peuple est à nouveau dans la rue. Des milliers de personnes se sont rassemblées au cœur de la ville de Leipzig lors d’un autre événement pour la paix, l’amour et la liberté. Des manifestations ont eu lieu dans toute l’Europe ces dernières semaines, mais ce qui se passe en Allemagne est vraiment unique… »

(…) Oui, nous savions que l’Allemagne serait un moment historique, quelque chose de significatif. Et c’était… au-delà de notre imagination !!!
Malgré tous les efforts déployés par les responsables de la ville de Berlin pour interdire l’événement et décourager les gens de venir, plus d’un million de personnes de toutes les régions d’Allemagne et d’Europe se sont jointes à l’un des plus grands rassemblements pour la liberté du siècle. Le discours inoubliable de Robert F. Kennedy, Jr., faisant écho aux paroles de son oncle en 1963 dans un message pour défendre le « peuple libre de Berlin » contre la menace du communisme et de la dictature, a instantanément atteint des dizaines de millions de personnes dans le monde. Et son avertissement était très clair. La démocratie est à nouveau en danger, cette pandémie est un coup d’État et nous sommes ici ensemble pour lutter pour nos droits ».

Senta raconte également ce que nous percevons des messages de nos amis allemands qui se battent bec et ongles pour libérer le monde de ce nouvel ordre mondial qui ne se cache plus ! Les avocats appellent à un Nuremberg 2.

Le « plus jamais cela » a une énorme signification pour eux, alors même que les petits français et même certains médecins qui appliquent des vaccins obligatoires ou euthanasient des patients sans leur consentement, ne connaissent même pas ce que signifie le code de Nuremberg .

Les Allemands ne sont pas remis de la honte du nazisme, tandis que les français ont intériorisé le combat de magnifiques résistants, comme le leur, mais sont prêts aujourd’hui à dénoncer leur voisin pour une fête familiale interdite par le sieur Castex … sans compter les monceaux de lettres anonymes de dénonciation encore en stock à la bibliothèque nationale. Des héros ? Non certains oui le furent au-delà de notre imagination ; mais pas tous les français.

La suite sur Riposte Laïque

 

 

Voir les commentaires

Royaume-Uni : appel d'offre gouvernemental concernant le vaccin

14 Novembre 2020, 07:55am

Royaume-Uni : appel d'offre gouvernemental concernant le vaccin

Royaume-Uni : appel d'offre gouvernemental pour utiliser l'intelligence artificielle dans un logiciel de traçage des effets adverses d'un vaccin

Vidéo sous-titrée en 7 langues dont le français.

La vidéo a été censurée par YouTube le jour même.

Nous la mettons en ligne ce jour 15/11/2020, sur Brighteon, mais les sous-titres sont perdus.

Vidéo en anglais : cliquez sur la ligne bleue :

Suivi des effets adverses des vaccins par l'intelligence artificielle

 

Voir les commentaires

Covid-19(84) Saison 3 épisode 1: l'Empire des complotophobes contre-attaque !

14 Novembre 2020, 07:41am

Covid-19(84) Saison 3 épisode 1: l'Empire des complotophobes contre-attaque !
Michel Rosenzweig pour France Soir - 13/11/2020 - 18:52


TRIBUNE Depuis la première vague du tsunami thanatophobe qui n'en finit pas de submerger nos vies, voilà une nouvelle vague qui déferle à présent depuis la sortie du film Hold-Up : celle des complotophobes qui se déchaînent en meute depuis la sortie du documentaire le 11/11à 11h.

En France comme en Belgique, les chaînes de propagande sortent leurs arsenaux et leurs contre-mesures à coups de ré-informations et de "debunkings". Chacun y va de sa plume acérée, style infantilisant et scolaire proverbial en Belgique avec ses copistes promus au rang de covid-commissaires toujours friands de métaphores stupides à deux balles promulguant leurs conseils aux pauvres âmes égarées avec des modes d'emploi et des notices "boîte anti complotistes" prêts à être utilisés en famille autour du sapin virtuel, dans le sillage de la lettre adressée par deux ministres (Santé et Intérieur) à Saint-Nicolas, sans oublier le déjà très célèbre virologue Van Laethem qui nous a gratifié d'un sketch viral hallucinant que ne renieraient pas les Inconnus.

En France, le style a toujours plus de panache et France Culture nous a gratifiés de deux minutes d'entretien dans lequel l'universitaire Tristan Mendès France essaye de discréditer le film à coups d'accusations parsemées du mot "complotiste", comme autant de perles enfilées pour former un chapelet en guise d'antidote.

Vade retro satanas, les cohortes de prêtres guerriers sanitaires sont lâchées dans une croisade anti-complotiste, chassant sur les terres des mécréants et des apostats qui refusent obstinément de rentrer dans le rang, qui résistent de toute leur raison et de toutes leurs facultés de juger, refusent d'abdiquer leur sens critique, leur bon sens et leur intelligence, et rejettent avec obstination l'abjuration qui leur est réclamée avant l'excommunication et la mort sociale et professionnelle définitive.

On se croirait vraiment entre Star Wars et Le Seigneur des anneaux, en se demandant si le sénateur Palpatine et le Jedi Skywalker ne vont pas croiser bientôt Gandalf et Gollum en sortant de la pellicule numérique dans un combat entre le Bien et le Mal où la lumière affronte les ténèbres.

Complotiste.

Ils n'ont que ça à la bouche depuis la sortie du film, ils, les détenteurs de la vérité du récit, les chiens de garde du narratif officiel du Covid, et Ils ont peur, et leur peur les pousse à sortir du bois jusqu'à en perdre leur sang-froid pour certains, comme Mme Ilana Cicurel, eurodéputée et porte-parole de LaREM qui décompensait hier en mode hystérique sur le plateau de CNews face à la journaliste Sonia Mabrouk qui l'a fermement recadrée.

Mais de quoi ont-ils peur au juste et pourquoi tant de réactions épidermiques, exacerbées, oui pourquoi tant de haine même, comme s'il y avait réellement le feu au lac, ou péril en la demeure?

De quoi donc cette peur est-elle constituée et de quoi nous parlent les croisés enragés de la foi du Covid qui tiennent tant à défendre leur dogme incontestable, ne supportant aucune contradiction ni aucune remise en question ?

C'est là qu'il est utile de convoquer l'inconscient, car quoi qu'on puisse en penser, nous sommes encore tous et toujours gouvernés par ce continent immergé décrit par le père Freud il y a un siècle.

Ce qui est frappant, ces dernières 24h, c'est l'embrasement des réactions des complotophobes et leur acharnement parfois violent contre les protagonistes du film.

La suite sur France Soir

Voir les commentaires

Le scandale du projet PLUTON de Sanofi

13 Novembre 2020, 18:55pm

Le scandale du projet PLUTON de Sanofi

Projet "Pluton" : Sanofi va se désengager d'une partie de sa production de médicaments

Par Violaine Des Courières

Publié le 09/11/2020 à 19:41

 

Sanofi projette d’externaliser six usines européennes, dont deux françaises, dans une entité autonome. Ce projet - surnommé "Pluton" - pose des questions sociales, alors même que le Groupe présente un chiffre d’affaires en hausse de 5,7 % et des perspectives R&D de vaccin contre le COVID-19.

"Pluton". C’est le nom du projet d’externalisation de six usines européennes de Sanofi dans une entité autonome, placée en bourse à l’horizon 2022. En France, deux sites, soit 1.200 salariés, sont concernés. Celui d’Elbeuf (biochimie), situé en Seine-Maritime et celui de Vertolaye (corticostéroïdes et hormones), dans le Puy-de-Dôme. Ces usines produisent des principes actifs, c'est-à-dire des molécules pour des médicaments. Bien sûr, le groupe annonce être actionnaire de cette nouvelle entité. Mais uniquement à hauteur de 30 %. Pour le moment, personne ne connaît l’identité des autres investisseurs – seul circule le nom de la banque publique BPI.

Restructuration

Dans un document présenté aux syndicats le 5 novembre 2020 – que Marianne a pu consulter -, la direction justifie avec enthousiasme son désengagement de deux-tiers de sa production de médicaments. Elle invoque la volonté de créer un "champion européen des API (pour Active Pharmaceutical Ingredient, les principes actifs)". Selon elle, cette délocalisation massive serait une réponse au "besoin pour l’Europe de recouvrer une souveraineté thérapeutique, comme l’a montré la situation de pandémie Covid-19, en produisant des API critiques localement". Seulement, ces paroles ne se traduisent pas par la création de nouvelles usines ou des investissements dans les usines existantes.

Le contexte dans lequel ce projet est annoncé fait plutôt craindre aux syndicats des conséquences sociales majeures : "Ces délocalisations s’exercent dans le cadre d’un plan d’économie de 2 milliards d’euros, notamment par l’intermédiaire de suppressions d’emplois et d’externalisations d’activité", dénonce à Marianne Thierry Bodin, le coordinateur CGT de Sanofi. Pour lui, ces délocalisations ne sont que la suite logique des restructurations de ces deux dernières années. De fait, fin 2018, Sanofi fermait le site de distribution pharmaceutique de Marly-la-Ville dans le Val-d’Oise. En 2019, le groupe externalisait nombre de ses fonctions supports (la comptabilité, les achats, l'informatique...) dont une partie en Hongrie, tandis que le site de recherche et développement de Vitry-Alfortville fermait ses portes.

La suite sur Marianne

 

 

Voir les commentaires

Le journal le Monde dénonce le test PCR !

13 Novembre 2020, 18:01pm

Voir les commentaires

Une députée LREM se déchaîne sur le film Hold-up

13 Novembre 2020, 17:53pm

Voir les commentaires

Voir le film Hold-up, retour vers un chaos

13 Novembre 2020, 17:31pm

Le film ayant été censuré aussi sur Viméo, le réalisateur a décidé de l'offrir à la diffusion.

Voir le film Hold-up, retour vers un chaos

Cliquez sur la ligne bleue :

Le film de 2h43'

Voir les commentaires

Le conseil de défense de la France

13 Novembre 2020, 08:47am

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>