Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Articles avec #actualite

Mathilde Panot sur les néonicotinoïdes

8 Octobre 2020, 10:48am

Voir les commentaires

Reiner Fuellmich - version longue

8 Octobre 2020, 10:37am

Voir les commentaires

Martine Wonneur sur Sud Radio le 6 octobre 2020

8 Octobre 2020, 07:39am

Voir les commentaires

A qui profite la voiture électrique ?

7 Octobre 2020, 14:57pm

Voir les commentaires

Hold-up sur les colonnes montantes !

7 Octobre 2020, 14:32pm

Hold-up sur les colonnes montantes !

Comment s’opposer au hold-up d’Enedis sur les propriétaires et copropriétaires !


Page mise en ligne le 15 novembre 2019, modifiée le 22 septembre 2020.


 

Rédaction : Annie Lobé, journaliste scientifique indépendante.


 

Veuillez cliquer ici pour lire le Communiqué du 22 septembre 2020


 

À la faveur d’un tour de passe-passe législatif, ENEDIS va automatiquement et gratuitement devenir propriétaire, le 22 novembre 2020, des colonnes montantes électriques de toutes les copropriétés, ce qui lui confèrera un droit de servitude automatique lui permettant d’accéder 24h/24 aux compteurs électriques des copropriétés.

ENEDIS aura de surcroît le droit d’imposer aux copropriétaires des travaux de rénovation qu’ils devront financer eux-mêmes, sans que cela ne lui coûte un centime !

Pour éviter cela, une solution existe, mais il faut que l’AG des copropriétaires se prononce avant le 22 novembre 2020.

L’article 176 de la loi ELAN n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 dispose que dans les biens immeubles détenus en copropriété par plusieurs copropriétaires différents, ou en cas de bâtiments séparés situés sur une même parcelle cadastrale, la propriété des « colonnes montantes électriques » sera automatiquement transférée, à l’issue un « délai de deux ans », « à titre gratuit » et « sans contrepartie », au « gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité » (ENEDIS), sauf si les copropriétaires en « revendiquent la propriété » (art. L. 346-2. du Code de l’énergie).

 

La suite sur santé publique éditions

 

 

 

Voir les commentaires

Néonicotinoïdes : qui a voté pour ?

7 Octobre 2020, 12:47pm

Voir les commentaires

L'Assemblée Nationale vote le retour des néonicotinoïdes

7 Octobre 2020, 07:20am

L'Assemblée Nationale vote le retour des néonicotinoïdes

L’Assemblée valide le retour des néonicotinoïdes : un record de votes contre chez les députés LREM

Le vote solennel pour l’adoption de ce projet de loi a été remporté par 313 voix pour et 158 contre, ce mardi 6 octobre, avec un record de votes contre et d’abstentions parmi les députés LREM.

Les députés ont donné mardi 6 octobre leur feu vert à la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes afin de sauver la filière betteraves, malgré l’opposition des défenseurs de l’environnement.

L’Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif aux conditions de mise sur le marché de certains produits phytopharmaceutiques en cas de danger sanitaire pour les betteraves sucrières, lors d’un vote solennel par 313 voix pour, 158 contre et 56 abstentions. Dans ces votes, un nombre record de députés LREM ont voté contre, ou se sont abstenus. Ainsi, ils sont 32 députés LREM à avoir voté contre et 36 à s’être abstenus. Seuls 175 des 271 membres du groupe macroniste ont voté en faveur du texte.

En juillet 2019, lors de la ratification du controversé traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta), neuf députés LREM avaient voté contre et 52 s’étaient abstenus, ce qui constituait le précédent record.

Sauver la filière betterave selon le gouvernement

 

La suite sur Ouest France

 

 

 

Rappel de toxicité des néonicotinoïdes comparativement au DDT :

 

"Nos fleurs de balcon tuent les papillons et les abeilles"

Interview en français

Voir les commentaires

Université citoyenne à Avignon les 23 et 24 octobre 2020

7 Octobre 2020, 07:05am

Université citoyenne à Avignon les 23 et 24 octobre 2020
Université citoyenne à Avignon les 23 et 24 octobre 2020

Voir les commentaires

Vaccin contre le SRAS lié à des lésions hépatiques dans une étude sur le furet

7 Octobre 2020, 07:03am

Vaccin contre le SRAS lié à des lésions hépatiques dans une étude sur le furet

Vaccin contre le SRAS lié à des lésions hépatiques dans une étude sur le furet

Amy L. Becker – Le 6 décembre 2004 – Nouvelles du CIDRAP

( Centre de recherche et de politique sur les maladies infectieuses )

Des chercheurs au Canada ont découvert une hépatite chez les furets après leur avoir injecté un vaccin expérimental contre le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère). Ils exhortent à la prudence alors que d'autres chercheurs développent et testent des vaccins contre le SRAS.

Comme indiqué dans le numéro de novembre du Journal of Virology, l'étude portait sur un vaccin mis au point par l'auteur principal Jingxin Cao, PhD, du Laboratoire national de microbiologie de l'Agence de la santé publique du Canada à Winnipeg, au Manitoba. Cao avait créé un vaccin à partir d'un virus de vaccin modifié recombinant Ankara (rMVA) et de la protéine de pointe distinctive qui marque le coronavirus du SRAS (SARS-CoV). Le vaccin d'essai est appelé rMVA-S.

L'équipe a choisi les furets pour l'étude du fait de leur sensibilité à l'infection par le SRAS, a déclaré Cao à CIDRAP News.

Au laboratoire de niveau 4 de biosécurité du Centre scientifique canadien pour la santé humaine et animale à Winnipeg, trois furets ont reçu une injection du vaccin rMVA-S, trois le MVA parental et trois une solution saline. Ils ont reçu des vaccinations de rappel 2 semaines plus tard.

Ensuite, les furets ont été exposés par voie intranasale au virus du SRAS, qui a infecté plus de 8 000 personnes et tué 774 personnes entre novembre 2002 et juillet 2003.

Du côté positif, l'immunisation avec rMVA-S a induit une réponse immunitaire rapide après une exposition au virus, ont écrit les chercheurs. Les furets ne présentaient aucun signe clinique de maladie, mais de l'ARN viral a été trouvé dans des écouvillons pharyngés et des échantillons de sang prélevés sur tous les furets.

Mais les chercheurs ont découvert de manière inattendue un inconvénient lorsqu'ils ont vérifié la santé du foie des furets. Les furets vaccinés avec rMVA-S et exposés au SRAS-CoV avaient des niveaux élevés d'une enzyme qui indique des lésions hépatiques. L'examen des coupes hépatiques a montré que les furets avaient une hépatite sévère. Seule une hépatite légère a été trouvée chez les furets ayant reçu une injection de MVA parentale ou de solution saline.

Il est rare d'effectuer les tests qui ont révélé l'hépatite, a déclaré Kelly Keith, directrice des communications par intérim pour le Centre scientifique canadien de la santé humaine et animale. Cette étude contribuera à garantir que tout autre vaccin contre le SRAS sera plus sûr, car les scientifiques devraient vérifier cet effet secondaire possible connu.

« Des précautions supplémentaires doivent être prises dans les essais proposés sur l'homme des vaccins contre le SRAS en raison des dommages potentiels au foie dus à la vaccination et à l'infection virale », indique le rapport de recherche.

Cao a dit qu'il espère que d'autres reconnaissent l'importance de l'hépatite chez les furets vaccinés. « Pour le développement futur d'un vaccin humain, nous devons prêter attention à cet effet », a-t-il déclaré.

L'auteure principale de l'étude, Hana Weingartl, PhD, responsable des pathogènes spéciaux pour le Laboratoire national de microbiologie du Canada à Winnipeg, a déclaré qu'elle et ses collègues chercheurs recherchaient une subvention pour poursuivre leurs travaux. «Nous aimerions examiner de plus près les raisons pour lesquelles nous avons constaté des lésions hépatiques chez ces animaux», a-t-elle déclaré. "Ce serait bien de savoir quoi ne pas faire."

Les résultats soulignent à quel point on comprend mal le SRAS, qui est apparu dans le sud de la Chine en novembre 2002. Depuis sa découverte, les scientifiques se sont empresser de le contenir et de développer un vaccin. L'étude de Weingartl et Cao est l'une des nombreuses enquêtes vaccinales à différents stades dans plusieurs pays.

Les chercheurs doivent mieux comprendre comment le virus endommage l'hôte, a déclaré Weingartl.

Dans une recherche de vaccin contre le SRAS, sans rapport avec la précédente, le gouvernement chinois a annoncé hier qu'un vaccin s'est avéré sûr et efficace dans un essai clinique de phase 1. Trente-six volontaires qui avaient été vaccinés n'ont signalé aucune réaction physique inhabituelle après 56 jours, a rapporté l'Agence France-Presse (AFP). En outre, des anticorps ont été trouvés dans 24 des personnes vaccinées, selon l'article.

Les tests ont commencé en mai avec 18 hommes et 18 femmes âgés de 21 à 40 ans à la suite de ce que le gouvernement a qualifié de succès des tests sur les animaux, a rapporté l'AFP. Le vaccin ne sera pas prêt pour une utilisation commerciale tant que deux autres phases de test ne seront pas terminées.

Weingartl H, Czub M, Czub S, et al.L'immunisation avec le virus de la vaccine modifié Le vaccin recombinant à base d'Ankara contre le syndrome respiratoire aigu sévère est associée à une hépatite accrue chez les furets. J Virology 2004; 78 (22): 12672-6 [Résumé]


 

https://www.cidrap.umn.edu/news-perspective/2004/12/sars-vaccine-linked-liver-damage-ferret-study

 

 

Voir les commentaires

Interview du Dr Zach Bush

5 Octobre 2020, 20:55pm

Publié par kla.tv

Voir les commentaires