Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Articles avec #actualite

Interventions de Martine Wonner sur l'état d'urgence

11 Novembre 2020, 13:46pm

Voir les commentaires

Victoire majeure dans le New Hampshire

11 Novembre 2020, 12:46pm

Victoire majeure dans le New Hampshire

En 2019, l'État du New Hampshire a adopté la loi HB522 établissant une commission chargée d'étudier les effets sur la santé et l'environnement de la technologie 5G en pleine évolution. Cette commission, connue sous le nom de « Commission pour l'étude des effets de la technologie 5G en évolution sur la santé humaine et l'environnement », a publié son rapport final de 390 pages(pdf).

.

Le rapport est considéré comme une victoire majeure pour la communauté de la santé publique car il contient un certain nombre de recommandations importantes pour protéger la santé publique et l'environnement naturel contre les expositions aux radiations sans fil nocives.

 

Nous devons une fière chandelle aux éducateurs, aux défenseurs et aux législateurs de la sécurité des technologies qui ont travaillé si dur pour que cela se réalise.

 

Les cinq principales recommandations émises par la Commission 5G du New Hampshire

 

1. Recommande que les organismes d'État incluent sur leurs sites web des informations et des avertissements concernant les radiofréquences (RF) de toutes les sources, y compris les petites cellules 5G installées sur les voies publiques et les avertissements spécifiques concernant les nouveau-nés, les jeunes enfants et les femmes enceintes.

 

2. Recommande que toute nouvelle antenne sans fil située sur une voie publique ou municipale ou sur une propriété privée soit placée en retrait des résidences, des entreprises et des écoles.

 

3. Recommande que les écoles et les bibliothèques publiques abandonnent les connexions sans fil et utilisent plutôt des connexions câblées ou optiques.

 

4. Recommande une politique à l'échelle de l'État qui encouragerait le déploiement de la connectivité par câble à fibre optique, des connexions câblées internes et des connexions optiques pour desservir toutes les propriétés commerciales et publiques de l'État.

 

5. Recommande que l'État engage des agences ayant une expertise scientifique appropriée, y compris des connaissances écologiques, pour développer des limites de sécurité en matière de radiations RF qui protégeront les arbres, les plantes, les oiseaux, les insectes et les pollinisateurs.

 

Voir les commentaires

Film à venir : Ceci n'est pas un complot

11 Novembre 2020, 10:08am

Voir les commentaires

Manifestants à Leipzig et Madrid

11 Novembre 2020, 09:55am

Manifestants

Voir les commentaires

Avis d'un médecin sur les masques

11 Novembre 2020, 09:50am

Voir les commentaires

Gestion de la crise du Covid en BD

11 Novembre 2020, 09:43am

Voir les commentaires

Le conseil mondial de l’OMS dicte très officiellement la conduite sanitaire des pays signataires dont la France

11 Novembre 2020, 09:31am

Le conseil mondial de l’OMS dicte très officiellement la conduite sanitaire des pays signataires dont la France

 


 

Publié le 06/11/2020 à 15:54 – Nicole Delépine – France Soir


 

Tribune : Inspirée du « Décryptage de la Pandémie de Covid-19 : un exercice d’ingénierie sociale machiavélique » d’après Amar − Septembre 2020 sur Saker francophone

Une des réflexions les plus fréquentes des internautes pour tenter de justifier les aberrations mortifères qui nous sont imposées par notre gouvernement est que les autres pays font comme nous et de citer le Canada [1], l’Australie ou la Nouvelle-Zélande ! Pourtant ces pays introduisent des méthodes totalitaires qui font frémir, et complètement dénuées, à l’évidence, de raison sanitaire sollicitant nos interrogations. Pourquoi ?

Les personnes normales, honnêtes, de bon sens ne peuvent pas croire que des puissances occultes dicteraient leur politique à notre chef d’état, aux italiens, espagnols ou belges qui imposent des lois liberticides ruinant leurs peuples et continuent malgré les échecs patents de leur politique sanitaire[2]. C’est vrai, ces puissances ne sont pas occultes, sinon occultées et le gouvernement mondial de la santé est une réalité que nous avons accepté et validé par des traités, cachés au peuple car non médiatisés.

Amar sur Le Saker francophone qui nous inspire cette chronique nous donne les éléments d’information objectifs nécessaires pour comprendre enfin le comment et peut-être le pourquoi commente l’attitude de nos grands et honnêtes médecins :

« Monsieur Peronne fait radicalement fausse route comme d’ailleurs la plupart « des gens normaux » qui pensent que Boris Johnson s’est retrouvé à côté de la plaque ou encore qu’Agnès Buzyn et son Comité scientifique « se sont retrouvés dépassés ».

En réalité, les gouvernements de la planète n’ont commis aucune erreur même si c’est ce que l’on voudrait bien nous faire croire. Ils n’ont fait que suivre les consignes qui leur étaient données par le Conseil Mondial lequel est sous l’emprise totale des eugénistes et malthusiens tels que Bill Gates ou David Rockefeller ».

 

Le conseil mondial de l’OMS

 194 états dans le monde ont ratifié le Règlement Sanitaire International (RSI – 2005) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Ce règlement prévoit : « en cas de crise sanitaire majeure, tous les états membres s’engagent à respecter toutes les consignes émanent du Conseil Mondial et à faire en sorte que toutes ces consignes priment sur les lois et les codes juridiques des états ».

Et il semble bien que ce soit exactement ce qui s’est passé et continue plus ou moins à se passer car quelques états ont néanmoins résisté comme la Suède [3], les Pays-Bas et la Biélorussie.


 

La suite sur France Soir

 


 


 


 


 


 

Voir les commentaires

Appel aux organisations écologiques

11 Novembre 2020, 08:51am

Appel aux organisations écologiques

 

Arthur Firstenberg – Le 10 novembre 2020


Vous trouverez ci-dessous un modèle de lettre que j'envoie au Sierra Club, à la Société Audubon, à Greenpeace, et à des centaines d'autres organisations écologiques.


Veuillez écrire aux organisations avec lesquelles vous êtes en relation dans votre pays. Composez votre propre lettre, ou n'hésitez pas à utiliser ce que j'ai rédigé. Veuillez m'envoyer des copies de toutes les réponses favorables que vous recevrez. Contactez-moi si vous souhaitez travailler avec moi à cet appel.
_________________


Sujet : Appel urgent à collaboration


Cher ___________ ,


En 1962, lorsque Rachel Carson a publié Silent Spring, les insectes étaient si nombreux sur Terre que vous ne pouviez pas conduire en voiture très loin, partout dans le monde, sans le pare-brise éclaboussé par leurs corps. Cela était encore vrai bien avant les années 1990.

 

En 1970, Jacques Cousteau a averti que les océans se mouraient. Aujourd'hui, la situation est bien pire : on prévoit que dans moins de 30 ans, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les mers.


"Où sont passés tous les oiseaux chanteurs ?" écrivait Joseph Wallace dans le numéro de mars/avril 1986 du magazine Sierra. Mais en 1986, des millions d'oiseaux n'étaient pas encore morts, tombés du ciel, par manque d'insectes à manger, une circonstance qui s'est produite en Amérique du Nord lors des migrations de l'automne 2020.


J'écris à (nom de l'organisation) aujourd'hui pour deux raisons. Premièrement, parce que le mouvement écologique est divisé, il doit se réunifier pour sauver cette planète. Deuxièmement, parce qu'il y a une une menace omniprésente pour les insectes, les océans, la faune et les forêts qui n'a pas été reconnue et qui ne peut continuer à l'être. Il s'agit de l'électromagnétisme dans lequel nous avons plongé notre monde depuis les années 1990, grâce à la technologie sans fil. La rapidité avec laquelle ces radiations s'intensifient en ce moment sur terre et la mer grâce aux antennes 5G et aux satellites est incroyable. Les êtres vivants ne peuvent pas résister. Si nous ne nous unissons pas pour y mettre un terme, nous n'aurons aucune chance de survie.


J'écris aujourd'hui pour vous inviter (nom de l'organisation) à travailler avec nous et d'autres organisations écologiques, représentant les différents milieux de la nature, à faire tout ce qui est nécessaire pour assurer l'avenir de la vie sur Terre et pour arrêter les moteurs de sa destruction imminente.


Veuillez consulter les ressources qui sont énumérées dans l'Appel international pour mettre fin à la  5G sur la Terre et dans l'espace et les informations sur www.cellphonetaskforce.org

Je vous invite également à lire mon livre révolutionnaire, L'arc-en-ciel invisible : Une histoire de l'électricité et du vivant e (White River Junction, VT : Chelsea Green 2020), et consultez sa bibliographie de 139 pages.


Je me réjouis de travailler avec vous.


Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments distingués,
_________________
 


LE POINT SUR LES SATELLITES


L'altération de l'environnement électromagnétique de la Terre s'accélère rapidement.


SpaceX commence les tests bêta publics

 

SpaceX a accéléré les lancements de sa constellation de satellites Starlink, en ajoutant 180 nouveaux satellites au cours du mois d'octobre. Soixante satellites ont été lancés le 6 octobre, soixante autres le 18 octobre, et soixante autres le 24 octobre. Cela porte à environ 858 le nombre de satellites SpaceX en orbite autour dans l'ionosphère de la Terre.


Le 26 octobre, SpaceX a envoyé un courriel aux clients potentiels, leur disant qu'il commençait son programme public de tests bêta. Pour 499 $, plus 99 $ par mois, SpaceX envoie à tous les participants au programme un terminal d'utilisateur, un trépied de montage et un routeur WiFi. Jusqu'à présent, le fonctionnement des satellites n'a été testé que par des employés de SpaceX.


Les bêta-testeurs publics sont informés qu'ils sont tenus de monter leurs terminaux d'utilisateurs dans des lieux fixes sur leur propre propriété. Toutefois, une fois que le service commercial commencera, Les terminaux utilisateurs pourront également être montés sur des véhicules, ainsi que sur des navires en mer.


Pendant la semaine du 26 octobre, certains habitants de Washington, Idaho, Montana, Le Minnesota, le Wisconsin et le Michigan ont eu accès au programme de test bêta public. La semaine suivante, SpaceX a envoyé plusieurs milliers d'invitations supplémentaires aux résidents du nord des États-Unis. Des bêta-testeurs dans le sud du Canada vont bientôt les rejoindre. Le 6 novembre, l'Agence canadienne pour l'innovation, la science et l'économie (ISED) a accordé à SpaceX l'autorisation d'opérer au Canada.


Le début des tests bêta publics a coïncidé avec des rapports d'intensification de palpitations cardiaques de certains de mes correspondants, et avec une augmentation soudaine les hospitalisations et les décès au COVID-19 dans de nombreux pays.


Incitation à la déforestation ?


La disponibilité de la 5G depuis l'espace pourrait accélérer la déforestation. Le courrier électronique de SpaceX est livré avec une série de questions fréquemment posées, qui stipule :

"Starlink a besoin d'une vue dégagée du ciel pour assurer un service continu de la meilleure qualité. Votre Starlink doit avoir une vue du ciel sans obstructions telles que des arbres...Votre Starlink doit être capable de "voir" chaque partie du ciel où pourrait voler un satellite avec lequel il communique. C'est le "champ de vision" de votre Starlink... C'est important car même de petits obstacles (un seul arbre, un seul poteau, etc.) peuvent interrompre votre service".
 

Etant donné que 700 000 Américains qui vivent et voyagent dans des endroits reculés ont déjà exprimé leur intérêt pour recevoir l'Internet de l'espace une fois que Starlink sera en place et en fonction, cela pourrait inciter à couper des arbres partout dans le monde.


Les stations terrestres de SpaceX


Le système Starlink nécessite des stations terrestres, réparties dans le monde entier, pour pour surveiller, contrôler et relayer les signaux de tous les satellites. Jusqu'à présent, SpaceX a a demandé et/ou construit des stations terrestres aux endroits suivants, uniquement aux États-Unis.
États :
Alabama : Robertsdale
L'Alaska : L'un au champ pétrolifère de la rivière Kuparuk, et un autre à proximité de Prudhoe Bay au début du pipeline Trans-Alaska
Arizona : Roll
La Californie : Adelanto, Arbuckle, Hawthorne, Robbins, Tionesta
Connecticut : Litchfield
La Floride : Cap Canaveral, De Leon Springs, Punta Gorda
La Géorgie : Baxley
Idaho : Colburn
Kansas : Inman
Le Maine : Loring
Michigan : Manistique
Le Minnesota : Hitterdal
Missouri : Warren
Montana : Butte, Conrad
Nebraska : Nemaha
Le Nevada : Panaca
New York : Beekmantown
La Caroline du Nord : Mandale, Sage
Le Dakota du Nord : Comté de Cass, comté de Slope
Oklahoma : Springer
Oregon : Charleston

Pennsylvanie : Greenville

La Caroline du Sud : Gaffney

Tennessee : Savannah, Tracy City

Texas : Boca Chica, Dumas, McGregor, Sanderson

L'Utah : Coalville, Vernon

Washington : Brewster, Kalama, North Bend, Prosser, Redmond

Wisconsin : Merriland

Wyoming : Evanston

 

SpaceX exploite, ou exploitera, 8 dômes d'antennes à chacun des endroits mentionnés ci-dessus, afin de suivre 8 satellites en même temps.

 

En Europe, SpaceX a déjà obtenu des licences pour trois stations terrestres en France, à Gravelines(59), Villenave-d'Ornon(33), et Belin-Béliet(33).

 

LA 5G DANS LES RÉSERVES INDIENNES

 

L'expansion de la 5G sur le terrain s'accélère également. Le 23 octobre 2020, la Commission fédérale des communications a accordé des licences pour le spectre 5G à 175 tribus indiennes des États-Unis qui en ont fait la demande. Ces tribus sont :

 

L'Alabama : Poarch Band of Creek

L'Alaska : Akiak, Algaaciq, Aniak, Asa'carsarmiut, Chignik Lagoon, Curyung, Metlakatla,Nanwalek, Barrow Inupiat, Chenega, Marshall, Paimiut, Port Heiden, Orutsararmiut,Station de pilotage, Port Graham, Ruby, Tatitlek, Yupiit

Arizona : Gila River, Havasupai, Hopi, Hualapai, Kaibab, San Carlos Apache, Tohono O'odham, Apache de la Montagne Blanche, Yavapai-Prescott

L'Arizona et la Californie : Tribu du fleuve Colorado

La Californie : Berry Creek Rancheria, Big Pine Paiute, Bishop, Ewiiaapaayp Band of Kumeyaay, Fort Independence Community of Paiute, Jackson Rancheria Band of Miwuk, Kathia Band of Pomo, La Posta Band of Mission, Lone Pine Paiute-Shoshone, Los Coyotes band of Cahuilla and Cupeño, Manchester Point Arena Band of Pomo, Bande Manzanita de la mission Diegueño, bande Paskenta de Nomlaki, Rancheria Resighini,Sherwood Valley Band of Pomo, Twenty-Nine Palms Band of Mission, Wiyot Tribeca, Yocha Dehe Wintun, Yurok

La Californie et le Nevada : Timbisha Shoshone

Le Colorado : Ute du Sud

Colorado, Nouveau-Mexique et Utah : Ute Montagne Ute

La Floride : Séminole : Réserve de Big Cypress, Réserve de Brighton,

Hawaii : Molokaʻi (8 pays d'origine hawaïens), Kauaʻi (8 pays d'origine hawaïens), Maui (9 Hawaiian Home Lands), Lānaʻi (1 Hawaiian Home Land)

Idaho : Coeur d'Alene, Kootenia, Nez Perce

Idaho et Nevada : Shoshone-Paiute

Iowa : Nation Meskwaki - Tribu Sac et Fox du Mississippi

Kansas et Nebraska : Tribu de l'Iowa

Louisiane : Coushatta, Bande de Choctaw de Iéna, Tunica-Biloxi

Michigan : Bay Mills, Keweenaw Bay, Little Traverse Bay Band of Odawa

Le Minnesota : Prairie Island, Red Lake, Upper Sioux

Mississippi : Bande de Choctaw du Mississippi

Montana : Blackfeet, Chippewa Cree, Confederated Salish et Kootenai, Crow, Fort Belknap, Fort Peck Assiniboine & Sioux, Nord Cheyenne

Nebraska : Communauté indienne du Nebraska

Le Nevada : Ely Shoshone, Fallon Paiute Shoshone, Lovelock Paiute, Moapa Band of Paiute, Pyramid Lake Paiute, Summit Lake Paiute et Te-Moak Bands of Western Shoshone : Colonie d'Elko, colonie de Wells, réserve de Battle Mountain, South Fork Réservation

Le Nevada et l'Utah : Tribus confédérées de la Goshute

Nouveau Mexique : Fort Sill Apache, Jicarilla Apache, Mescalero Apache, Ohkay Owingeh, Pueblo Acoma, Pueblo Laguna, Pueblo Nambe, Pueblo Picuris, Pueblo Pojoaque, Pueblo Santa Clara, Pueblo Taos, Pueblo Tesuque, Pueblo Zia

Le Nouveau-Mexique et l'Arizona : Zuni Pueblo

New York : Saint Regis Mohawk, et Seneca : Territoire d'Allegany, Buffalo Creek

Territoire, Territoire des sources de pétrole

La Caroline du Nord : Bande orientale des Cherokees

Le Dakota du Nord : Trois tribus affiliées de Fort Berthold, bande de Turtle Mountain de Chippewa

Dakota du Nord et Dakota du Sud : Sisseton Wahpeton Oyate, Sioux de Standing Rock

Oklahoma : Cheyenne et Arapaho, Choctaw, Citizen Potawatomi, Kaw, Ponca, Sac et Fox, Seneca-Cayuga, Tonkawa, Trace Fiber Networks, Wichita et Affiliated

Tribus (Keechi, Waco et Tawakonie)

 

Oregon : Tribus confédérées de la communauté de Grand Ronde, Tribus confédérées de la bande d'Umatilla, Coquille, Cow Creek de Umpqua, Warm Springs

Le Dakota du Sud : Sioux de la rivière Cheyenne, Sioux de Rosebud, Sioux de Yankton

Dakota du Sud et Nebraska : Oglala Sioux

Texas : Alabama-Coushatta, Kickapoo

L'Utah : Paiute, Tribu Ute de l'Uintah & Ouray

Washington : Tribus confédérées des Colville, Hoh, Kalispel, Makah, Nisqually,

Quinault, Sauk-Suiattle, Skokomish, Spokane, Yakama

Wisconsin : Lac Courte Oreilles, Lac du Flambeau Band of Lake Superior Chippewa, Mole Lake, Oneida, St. Croix Chippewa

 

LES SYMPTÔMES DU MAL DES ONDES RADIO

 

Voici la liste des symptômes du mal des ondes radio que j'ai publiée en 2001 :

Symptômes du mal des ondes radio. Et voici une enquête contenant la liste des symptômes COVID19 que les chercheurs de la faculté de médecine de l'université de l'Indiana font circuler actuellement : Enquête COVID-19 sur l'impact des symptômes. Les deux listes sont sensiblement les mêmes.

 

La maladie des ondes radio était à l'origine une maladie professionnelle. Elle s'est répandue après la Seconde Guerre mondiale parmi les travailleurs exposés aux ondes radio. Ces travailleurs fabriqué, inspecté, réparé ou utilisé des équipements radio ou à micro-ondes. Certains travaillaient à des installations de radar, d'autres pour des stations de radio ou de télévision, ou des compagnies de téléphone. D'autres encore faisaient marcher des chauffages et des machines à sceller à radiofréquence dans un nombre croissant d'industries en utilisant des technologies développées pendant la guerre.

 

Ces travailleurs souffraient de maux de tête, de fatigue, de faiblesse, de troubles du sommeil, d'irritabilité, de vertiges, de troubles de la mémoire, de troubles sexuels, d'éruption cutanée, de perte de cheveux, d'une diminution de l'appétit, d'indigestion, et parfois de sensibilité au soleil. Certains avaient des palpitations cardiaques, des douleurs lancinantes dans la région du cœur et de l' essoufflement après l'effort. Beaucoup ont développé une instabilité émotionnelle, de l'anxiété ou une dépression, et certains étaient maniaques ou paranoïaques.

 

À l'examen physique, ils présentaient une acrocyanose (doigts et orteils bleus), une diminution de la sensibilité aux odeurs, de la transpiration, des tremblements, l'altération des réflexes, une inégalité de la taille de la pupille, des arythmies cardiaques, un pouls et une pression artérielle instables. Ils avaient des EEG et des ECG anormaux et, à un stade avancé, des signes de manque d'oxygène au niveau du cœur et du cerveau. Certains ont développé une cataracte.

 

Les analyses sanguines ont montré une hyperactivité de la thyroïde, une élévation de l'histamine et une élévation de la glycémie, un taux élevé de cholestérol et de triglycérides, une augmentation des protéines sanguines, une diminution du rapport albumine-globuline, la diminution des plaquettes et des globules rouges, et une augmentation ou une diminution des globules blancs.

 

Il ne s'agit plus seulement d'une maladie professionnelle. Aujourd'hui, grâce aux téléphones portables, au WiFi, et à l'infrastructure du sans fil, le monde entier est exposé à des niveaux d'ondes radio qui, auparavant, n'était accessible qu'aux travailleurs de certaines industries. La maladie des ondes radio est désormais universelle dans la population générale. Mais jusqu'à cette année, les gens souffraient en silence sans parler de leurs symptômes à leurs voisins. Cela a a maintenant changé.

 

Les gens parlent maintenant publiquement de leurs symptômes. Mais ils n'en identifient pas encore la cause.

 

A moins que les scientifiques, les médecins et les décideurs politiques se réveillent quant à la soupe de radiations dans laquelle nous vivons tous, nous n'avons pas de prière pour sauver notre environnement. Et à moins que les scientifiques, les médecins et les décideurs politiques apprennent à distinguer un virus respiratoire d'une maladie des radiations, nous ne sortirons jamais de la pandémie de COVID-19.

 

Arthur Firstenberg

Auteur, The Invisible Rainbow :

Une histoire de l'électricité et du vivant

B.P. 6216

Santa Fe, NM 87502

ÉTATS-UNIS

téléphone : +1 505-471-0129

info@cellphonetaskforce.org

10 novembre 2020

 

Merci de faire suivre ce bulletin d'information à un large public.

Pour l'envoyer via les médias sociaux, utilisez ce lien :

https://www.cellphonetaskforce.org/wp-content/uploads/2020/11/Outreach-toEnvironmental-Organizations.pdf

Les 11 dernières lettres d'information, dont celle-ci, peuvent être téléchargées

et le partage sur la page des bulletins d'information de la Task Force sur les téléphones portables.

Certaines de ces lettres d'information sont également disponibles dans

allemand, espagnol, italien et français.

Voir les commentaires

Tricastin : tritium dans l'eau potable

10 Novembre 2020, 21:54pm

Voir les commentaires

La Commission européenne accuse Amazone

10 Novembre 2020, 21:29pm

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>