Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Articles avec #actualites

La Minute de Ricardo : tout est une question de chiffres !

20 Janvier 2021, 14:06pm

Voir les commentaires

Grève des agents EDF

20 Janvier 2021, 11:40am

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Tests PCR condamnés en justice, mais toujours imposés à répétition aux hospitalisés et aux soignants !

19 Janvier 2021, 21:10pm

Tests PCR condamnés en justice, mais toujours imposés à répétition aux hospitalisés et aux soignants !

 

« Nous sommes tous des Indiens maintenant »

Dr Nicole Delépine – Le 19 janvier 2021


 

Faux et usages de faux

Depuis plusieurs mois, la politique dite sanitaire des pays qui suivent les consignes de l’OMS, prend comme prétexte le taux des contaminations basées sur les tests PCR, pour justifier des mesures antidémocratiques inefficaces, quel que soit l’état épidémique réel de leur propre pays[3].

À partir de mai-juin 2020, les vrais malades Covid (ceux qui consultent leurs médecins de ville, vont aux urgences et sont hospitalisés pour traitement) se sont raréfiés. Pour continuer à imposer les mesures liberticides du projet Schwab (forum de Davos), nos dirigeants ont remplacé le décompte des malades par de faux malades, « les cas » simples porteurs d’un test PCR positif, même asymptomatiques (quand ce ne fut pas par le décompte des consultations de SOS Médecins ou aux urgences pour crainte de covid !).

Contexte des plaintes multiples

Les auditions d’une centaine de scientifiques, médecins, économistes, avocats et personnes invitées par le Comité coronavirus de Berlin depuis le 10 juillet 2020 organisé par Maître Reiner Fuellmich et al. ont montré que le scandale Corona n’a jamais porté sur la santé.

Le coronavirus provoquant le covid19 n’est pas plus dangereux que celui des grandes grippes de l’ère des transports aériens. La dangerosité de cette nouvelle souche de coronavirus est semblable à celui d’une grippe sévère, non seulement selon les études du Pr J. Ioannides (Université Stanford), mais aussi selon l’évaluation de l’OMS récente.

En résumé, voici les constatations majeures de Reiner Fuellmich et coll. qui ont permis d’éclairer l’escroquerie mondiale[4].

Les tests PCR sont de faux étalons-or qui permettent toutes les manipulations

 

La suite

Voir les commentaires

L'ARS ne peut imposer des tests antigéniques à l'école

19 Janvier 2021, 12:26pm

Voir les commentaires

Alerte de Georgia Pouliquen

18 Janvier 2021, 23:41pm

Voir les commentaires

Les montagnards polonais reprennent une vie normale

18 Janvier 2021, 23:02pm

Voir les commentaires

Les experts sanitaires chinois demandent la suspension des vaccins COVID

18 Janvier 2021, 21:26pm

Les experts sanitaires chinois demandent la suspension des vaccins COVID

Les experts sanitaires chinois demandent la suspension des vaccins COVID alors que la Norvège enquête sur 33 décès et que l'Allemagne enquête sur 10 décès

 

La Norvège a augmenté le nombre de décès sous enquête, de 23 la semaine dernière à 33, tandis qu'en Allemagne, les autorités sanitaires ont déclaré qu'elles enquêtaient sur 10 décès survenus chez des patients âgés ayant reçu le vaccin COVID.

 

L'équipe de défense de la santé des enfants Le 18 janvier 2021

 

https://childrenshealthdefense.org/defender/china-health-experts-suspension-covid-vaccines-norway/

 

 

Les experts chinois de la santé affirment que la Norvège et d'autres pays devraient suspendre l'utilisation de vaccins à ARNm comme ceux produits par Pfizer et Moderna, en particulier chez les personnes âgées, selon le Global Times.

Les autorités sanitaires norvégiennes ont déclaré la semaine dernière qu'elles enquêtaient sur le décès de 23 personnes âgées qui sont décédées peu après avoir reçu le vaccin, et qu'elles avaient confirmé que 13 d'entre elles étaient directement liées au vaccin.

 

Aujourd'hui, Bloomberg a indiqué que le nombre de décès faisant l'objet d'une enquête en Norvège était passé à 33 et que tous étaient survenus chez des personnes âgées de 75 à 80 ans. Selon Bloomberg, Camilla Stoltenberg, directrice de l'Institut norvégien de la santé publique, a déclaré lors d'une conférence de presse aujourd'hui :

"Il est important de se rappeler qu'environ 45 personnes meurent chaque jour dans les maisons de retraite en Norvège, il n'est donc pas évident que cela représente une surmortalité ou qu'il y ait un lien de cause à effet.

 

L'Agence norvégienne des médicaments a précédemment déclaré à Bloomberg que tous les décès sont survenus chez des personnes ayant reçu le vaccin Pfizer-BioNTech, qui était jusqu'à vendredi le seul vaccin COVID approuvé pour une utilisation en Norvège.

 

L'Institut norvégien de la santé publique, qui avait initialement donné la priorité aux personnes âgées pour le vaccin, a depuis révisé ses conseils afin d'inciter à plus de prudence lors de la vaccination des personnes âgées, en particulier celles souffrant de maladies sous-jacentes.

 

L'institut a déclaré à Bloomberg que "pour les personnes les plus fragiles, même les effets secondaires relativement bénins du vaccin peuvent avoir des conséquences graves. Pour ceux qui ont de toute façon une durée de vie restante très courte, le bénéfice du vaccin peut être marginal ou sans importance".

 

L'Institut a également admis au Global Times que les essais cliniques qui ont abouti à l'approbation d'urgence du vaccin comprenaient "très peu de personnes de plus de 85 ans", mais a ajouté que "nous supposons que les effets secondaires seront en grande partie les mêmes chez les personnes âgées que chez celles de plus de 65 ans".

 

Selon le Global Times, un immunologiste basé à Pékin qui a demandé l'anonymat a déclaré que les vaccins à ARNm ne s'étaient pas avérés sûrs pour une utilisation à grande échelle ou pour la prévention des maladies infectieuses. Notant que les personnes de plus de 80 ans ont un système immunitaire plus faible, il a déclaré qu'elles ne devraient pas recevoir le vaccin, mais plutôt prendre des médicaments pour améliorer leur système immunitaire.

 

Pendant ce temps, le BMJ et d'autres médias ont rapporté la semaine dernière qu'en Allemagne, l'Institut Paul Ehrlich enquête sur 10 décès de personnes âgées de 79 à 93 ans qui sont mortes peu après avoir reçu le vaccin COVID.

 

Les autorités sanitaires américaines continuent à promouvoir la vaccination COVID dans les maisons de retraite, malgré la résistance croissante des employés de ces établissements à l'utilisation du vaccin.

 

Jusqu'à présent, aucune enquête n'a été ouverte sur le décès de 29 personnes âgées dans une maison de retraite de New York. Selon un rapport de Syracuse.com du 9 janvier, une seule maison de retraite du nord de l'État de New York a vacciné 193 résidents à partir du 22 décembre et a ensuite signalé 24 décès en l'espace de quelques semaines.

 

L'établissement a attribué les décès à une "épidémie" de COVID-19, même s'il n'y avait eu aucun décès dû au COVID-19 dans les maisons de retraite de tout le comté "jusqu'à ce que les trois premiers décès ... soient signalés le 29 décembre".

 

Les autorités sanitaires de Floride et les centres américains de contrôle et de prévention des maladies enquêtent sur la mort d'un médecin de 56 ans, décédé d'une maladie auto-immune rare 15 jours après avoir reçu le vaccin Pfizer. Un scientifique de Johns Hopkins a déclaré au New York Times qu'il était "médicalement certain" que le décès était lié au vaccin de Pfizer.

 

La Food and Drug Administration américaine enquête sur de nombreuses réactions allergiques graves, dont l'anaphylaxie, chez les travailleurs de la santé qui ont reçu le vaccin.

 

Dimanche soir, les autorités sanitaires californiennes ont demandé une pause dans l'utilisation d'un énorme lot du vaccin COVID de Moderna en raison de son "nombre plus élevé que d'habitude de réactions allergiques possibles". Comme l'a rapporté le Défenseur ce matin, la principale épidémiologiste californienne, le docteur Erica S. Pan, recommande aux fournisseurs de suspendre l'administration du lot "041L20A" du vaccin COVID de Moderna.

 

Selon les derniers chiffres, mis à jour le 7 janvier, du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), 66 décès ont été signalés aux États-Unis comme pouvant être liés à un vaccin COVID. On estime que seulement 1% des accidents vaccinaux sont signalés au VAERS.

 

Toute personne qui suspecte un accident ou un décès lié au vaccin COVID, ou à tout autre vaccin, peut se rendre sur le site du VAERS et déposer un rapport.

 

Voir les commentaires

Vaccin Pfizer : étude bidouillée et conclusions douteuses

18 Janvier 2021, 16:45pm

Vaccin Pfizer : étude bidouillée et conclusions douteuses

Jean-Dominique Michel - dimanche 17 janvier 2021


 

Dans l’acte où nous nous trouvons de cette triste tragicomédie collective, les zautorités et les médias se gargarisent de notre « unique planche de salut vaccinale ». Dans ce rétrécissement de la pensée caractéristique des uns et des autres, on nous explique que l’efficacité du vaccin est de 95%, qu’il n’a pas d’effets secondaires graves, que les normes de sécurité ont été respectées et que seuls des irresponsables et des inconscients (suivez notre regard !) peuvent encore s’entêter à poser quelques questions…

Le narratif officiel a en effet l’air cohérent :

  1. Nous sommes face à une épidémie d’une gravité sans précédents depuis la terrible grippe espagnole de 1918.

  2. Cette épidémie tue massivement.

  3. Il n’y a pas de remèdes pour soigner les personnes infectées avant qu’elles aient éventuellement besoin d’être hospitalisées aux soins intensifs.

  4. Tout notre espoir repose donc sur la perspective d’un vaccin.

  5. Le virus est tout, donc il ne sert à rien de perdre son temps avec des mesures autres que vaccinales (prévention, promotion de la santé et soutien à l’immunité).

  6. Des équipes scientifiques ont réalisé la prouesse de réaliser un vaccin en un temps record.

  7. Malgré cette vitesse, toutes les étapes de sécurité ont été respectées grâce à l’immensité des moyens mis à disposition.

  8. Les résultats montrent que le vaccin est sûr, efficace et avec très peu d’effets secondaires.

  9. Il est donc urgent de vacciner la population dans son ensemble, en commençant par les groupes les plus à risque.

  10. Ceux qui s’opposent ou mettent en doute le vaccin sont dangereux pour la collectivité puisqu’ils risquent de mettre en échec notre seule planche de salut.

  11. Contrairement à ce qui est avancé par ces « irresponsables » et même si on n’a pas de recul quant à leur usage, les vaccins géniques à ARN sont sûrs et ne peuvent en rien endommager notre ADN.

  12. Vaccinons, vaccinons, vaccinons et nous reviendrons (enfin !) à la vie d’avant.

 

Le problème ? C’est que chacun des items de cette liste est faux.

La suite

 

 

Voir les commentaires

Eric Verhaeghe au Défi de la vérité : Great Reset, un complot ?

18 Janvier 2021, 15:49pm

Voir les commentaires

Me Clarisse Sand : « Il n’existe aucun document rendant compte des travaux du Comité scientifique Covid-19 »

17 Janvier 2021, 22:03pm

Me Clarisse Sand : « Il n’existe aucun document rendant compte des travaux du Comité scientifique Covid-19 »

Me Clarisse Sand -15 janvier 2021 - Boulevard Voltaire

 

À la suite d’une requête de Maître Clarisse Sand, la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) reconnaît qu’il n’existe aucun enregistrement ou compte rendu des séances du Comité scientifique Covid-19  qui propose au gouvernement les mesures liées à la crise sanitaire. De même, aucune liste des experts sollicités n’est accessible, contrairement à ce que prévoient la loi et le règlement.

Au micro de Boulevard Voltaire, explications de Me Clarisse : Enregistrement audio 7'

La suite

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>