Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Articles avec #actualites

Les lendemains d’une lettre ouverte qui a fait du bruit

2 Janvier 2021, 09:24am

Publié par Ciel Voilé

Les lendemains d’une lettre ouverte qui a fait du bruit

Frédéric Vidal - le 01/01/2021 – France Soir

La lettre ouverte aux journalistes de France et d’ailleurs semble avoir attisé les réseaux sociaux et quelques journalistes.

Si 99 % des réactions ont été très positives et je remercie leurs auteurs pour ce soutien massif, parmi les 1 % restants, certains ont soulevé plus ou moins poliment la question des statistiques sur laquelle, pour être franc, je les attendais un peu. Une petite mise au point s’impose donc.

Car c’est bien sur les chiffres de l’INSEE que je m’appuie pour dire que le COVID-19 est à ce jour un non-événement statistique. Entendez par-là qu’il n’y a pas de surmortalité significative en 2020 en France par rapport aux décennies précédentes. Ceux qui m’ont parfois brutalement contredit n’ont à l’évidence rien vérifié d’eux-mêmes, ils ont gobé la propagande telle quelle et en ont fait la leur. Ce point est capital, parce que lorsqu’on élimine ce sur quoi s’appuie la politique de la peur, plus rien de cette politique ne devrait avoir le moindre sens sous l’angle de vue strictement sanitaire.

Il convient donc d’être factuel. Lorsqu’on observe la courbe ci-dessous, on place d’un coup d’œil l’année 2020 et son pic de mars/avril dans son ensemble par rapport aux 70 dernières années. Vous retrouverez les concordances de cette courbe dans les tableaux visibles un peu plus bas. N’oublions pas que depuis 10 ans la mortalité annuelle augmente avec plus de 600.000 morts en France, en raison d’un vieillissement graduel de la population et l’arrivée de la génération des premiers baby-boomers à l’âge moyen de la mortalité, comme le montre la seconde courbe ci-dessous.

La suite

 

 

Voir les commentaires

Seattle : spectacle du Nouvel An

2 Janvier 2021, 08:34am

Voir les commentaires

Catherine Austin Fitts

1 Janvier 2021, 22:52pm

Voir les commentaires

Bonne Année 2021

1 Janvier 2021, 18:20pm

Voir les commentaires

Entretien Louis Fouché- François Asselineau

30 Décembre 2020, 17:49pm

Voir les commentaires

Covid-19 : Les Technologies Vaccinales à la loupe

29 Décembre 2020, 22:31pm

Voir les commentaires

LA FAUSSE PANDÉMIE

29 Décembre 2020, 21:44pm

LA FAUSSE PANDÉMIE

Arthur Firstenberg - Le 29 décembre 2020
  
On les voit partout. Des hommes et des femmes marchent dans la rue, tous avec des masques sur le visage et des téléphones portables à la main. Des gens qui font du jogging, avec des masques sur le visage et des téléphones portables à la main. Des mères conduisant leur bébé d'une main, tenant un téléphone portable dans l'autre, avec un masque couvrant leur visage.

Le monde est devenu fou.

En mai dernier, le président de la Tanzanie a annoncé qu'une chèvre, une caille et une papaye avaient été testées positives au COVID-19. Les gens n'ont pas cessé de manger des papayes. Mais lorsque les visons d'élevage ont commencé à être testés positifs, la réaction a été de tous les tuer.

Après que quelques visons aux Pays-Bas aient été testés positifs en avril, 570 000 visons ont été abattus. Les visons ont commencé à être testés positifs et à être tués au Danemark en juin, et le 4 novembre, le Danemark a annoncé qu'il détruirait le reste de ses 17 millions de visons. L'ordre public a finalement été rétabli dans ce pays, et la campagne d'éradication s'est arrêtée après l'abattage de seulement 2,5 millions de visons. Mais des visons ont également été tués en Espagne, en Suède, en Grèce, en France et aux États-Unis.

Des lions, des tigres et des léopards dans les zoos ont été testés positifs.

Des gens ont testé leurs chiens et leurs chats, et voilà que certains d'entre eux ont été testés positifs. Le 6 mai, les Centres de contrôle des maladies ont créé une page web intitulée "Que faire si votre animal est testé positif pour le virus qui cause la COVID-19". C'est ce que vous êtes censé faire : "Isoler l'animal de tous les autres, y compris les autres animaux de compagnie." "Tenez votre animal à au moins 1,80 m des autres animaux et des gens." "Si vous avez une cour privée où votre chien peut aller aux toilettes, ne le promenez pas." Mais, le CDC met en garde : "N'essuyez pas ou ne baignez pas votre animal avec... du désinfectant pour les mains," et "N'essayez pas de mettre un masque à votre animal."

Il devient évident que peu importe ce que vous testez - visons, lions, chiens, papayes, personnes, ou quoi que ce soit d'autre - vous obtiendrez des résultats positifs, et que les résultats ne signifient rien. Il suffit d'attendre que quelqu'un teste une vache. Tuez toutes les vaches, et plus de viande ni de produits laitiers ! Vaccinez tous les animaux de compagnie et de ferme du monde ! Faites une recherche de contact pour chaque animal qui entre en contact avec un animal infecté !

Nous avons bien une pandémie, mais c'est une pandémie de folie, pas de COVID-19. Le monde entier, pas seulement quelques personnes, quelques pays ou quelques cultures, a oublié ce qu'est la vie. La vie, c'est la communauté. C'est le contact social, le toucher, la respiration, le partage. C'est l'oxygène. Les gens meurent parce que leurs masques provoquent l'hypoxie. Les cellules cancéreuses se développent en l'absence d'oxygène. Si vous avez un cancer et que vous portez un masque, vous faites croître votre cancer. Et la vie, ce sont les bactéries et les virus. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent des bactéries et des virus sont bénéfiques et nécessaires, nécessaires à la vie et à l'évolution. Si vous désinfectez la surface de la terre, vous mettez fin à la vie. Nous n'avons pas désinfecté le monde pour la variole, la grippe, la rougeole ou la tuberculose. Mais nous le faisons pour "COVID-19".

Et nous attribuons au "COVID-19" tous les symptômes connus de l'homme. Le COVID-19 est un virus respiratoire, étroitement lié au rhume. Mais nous en avons fait une caricature. Soudain, un coronavirus est un morceau d'ARN magique, créé par Dracula, qui endommagera vos reins ou votre cœur ou vous donnera une attaque.

Il y a une autre pandémie, très réelle, qui est hors de contrôle : une pandémie de radiations. Une pandémie qui, en plus de la pneumonie, provoque des lésions rénales et cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. Les radiations sont produites par les téléphones portables. Les téléphones portables avec lesquels les mères irradient leurs bébés, et les joggeurs irradient leurs cœurs. Les téléphones portables avec lesquels 7 milliards de personnes irradient les oiseaux, les insectes et les fleurs qui les entourent. Les radiations qui vont nous tuer tous, si nous n'y mettons pas fin.
 
CONFÉRENCE "REPRENEZ VOTRE SANTÉ", 23-24 JANVIER 2021
 
Je parlerai de ces questions lors de la conférence "Retrouvez votre santé" (TBYH) de 2021. La conférence de cette année, à laquelle participeront des médecins, des virologues, des experts en environnement et d'autres personnes, est intitulée "Notre microbiome mondial" : Comprendre notre relation aux virus, aux bactéries et aux moisissures qui nous entourent. 

La conférence se tiendra en ligne les 23 et 24 janvier. Les détails et les informations relatives à l'inscription sont disponibles à l'adresse suivante : https://conference.tbyhguide.com

.



Arthur Firstenberg
Auteur, The Invisible Rainbow : Une histoire d'électricité et de vie
Fondateur, ECHOEarth (End Cellphones Here On Earth)
B.P. 6216
Santa Fe, NM 87502
ÉTATS-UNIS
téléphone : +1 505-471-0129
info@cellphonetaskforce.org


https://www.5gSpaceAppeal.org


29 décembre 2020

Les 12 dernières lettres d'information, dont celle-ci, peuvent être téléchargées
et le partage sur la page des bulletins d'information de la Task Force sur les téléphones portables.
Certaines de ces lettres d'information sont également disponibles dans
Allemand, espagnol, italien et français.


 

Voir les commentaires

Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine : la mesure de restriction de mouvement et de port de masques est une violation des droits humains fondamentaux — Affaire AP-3683/20

29 Décembre 2020, 09:13am

Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine : la mesure de restriction de mouvement et de port de masques est une violation des droits humains fondamentaux — Affaire AP-3683/20

 Guy Boulianne - Mondialisation.ca, 28 décembre 2020

 

La Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine a tenu une session le 22 décembre au cours de laquelle il a été décidé que la mesure de restriction de mouvement et de port de masques pendant une pandémie de coronavirus est une violation des droits humains fondamentaux.

La 120e session ordinaire du Grand Conseil de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine s’est tenue le 22 décembre dernier par voie électronique. Plusieurs décisions ont été prises, et la plus pertinente pour la Bosnie-Herzégovine. L’opinion publique est que les décisions de la cellule de crise de la FB-H sur l’interdiction de circuler et le port obligatoire de masques de protection sont « une ingérence dans les libertés et droits fondamentaux de l’homme garantis par la Constitution de la Bosnie-Herzégovine et la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme ». (Affaire AP-3683/20)

Dans ce cas particulier, il y a des violations du droit à la vie privée et à la liberté de mouvement, qui ont été commises par des ordonnances de segments restreints du pouvoir exécutif sur le port obligatoire de masques de protection et la restriction de mouvement, siège de crise des ministères de la Santé », a déclaré la Cour constitutionnelle.

Il est également indiqué que la décision de la cellule de crise des ministères de la santé de la FBiH est une violation de ces droits de l’homme, étant donné qu’« il n’y a pas eu de participation active à l’adoption et à la révision des mesures ordonnées par les plus hautes autorités législatives et exécutives ».

La mesure d’interdiction de mouvement de 23 heures à 5 heures du matin a été introduite le 10 novembre en raison de l’augmentation du nombre de nouveaux infectés par le coronavirus, et a été suivie de mesures visant à porter des masques à l’intérieur et à l’extérieur.

Après l’adoption des mesures, les avocats de Sarajevo ont adressé un recours à la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine et leur ont demandé de reconsidérer les mesures adoptées, ainsi que d’annuler la mesure de la cellule de crise du ministère fédéral de la Santé jusqu’à la décision finale.

Le 23 décembre, le ministère fédéral de la Santé a indiqué qu’il n’avait pas reçu la décision de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine relative à l’ordonnance de la cellule de crise de la FBiH. Le ministère compétent de la FB-H a déclaré qu’il ne pouvait pas commenter la décision de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine, mais qu’après avoir reçu et analysé le raisonnement de la décision, dans le cadre de ses compétences, prendra des mesures pour mettre en œuvre la décision de la Cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine.

la suite


 


 

Voir les commentaires

Délit de blasphème médical sous contrôle inquisiteur du conseil de l’ordre des médecins ?

29 Décembre 2020, 08:21am

Délit de blasphème médical sous contrôle inquisiteur du conseil de l’ordre des médecins ?

Dr Gérard Delépine - le 27/12/2020 – France Soir

La volonté dictatoriale de l’exécutif

En ce mois qui rappelle les sacrifices de l’équipe de Charlie hebdo pour la liberté d’expression, et pendant que le gouvernement proclame que celle-ci est la première valeur de la France, le premier ministre a décidé de bâillonner les médecins. La propagande n’ayant pas réussi à convaincre suffisamment du bien-fondé de sa politique sanitaire (qui nous a placé dans le top 5 européen des plus fortes mortalités attribuées au Covid19), il tente de recourir à la répression accrue des opposants.

Le 21 décembre, il avait présenté un projet de loi donnant le pouvoir aux autorités administratives (les préfets), de supprimer la liberté de circuler, de travailler des citoyens.[1] Devant le tollé soulevé par son projet de loi, il l’a transitoirement retardé en espérant l’imposer à la prochaine occasion, le projet étant sur le bureau de l’assemblée nationale pour les 19 et 20 janvier 2021.

Le 24 décembre, jour symbolique s’il en est, il s’est attaqué à la liberté d’expression des médecins en publiant un décret modifiant l’Article R. 4127-19-1 du code de santé publique afin d’interdire aux médecins d’exprimer des opinions divergentes de la doxa officielle (celle entérinée par le conseil de l’Ordre des médecins).

Il restera à savoir quelle est la doxa du conseil de l’ordre, celui-ci n’ayant aucune fonction scientifique ou médicale, et ne devant trancher théoriquement que les problèmes déontologiques entre médecins et entre praticiens et/ou patients. Qui sortira du chapeau la doxa autorisée ?

 

Le décret du Premier ministre Castex instaurant la censure des médecins

La suite
 

 


 

Voir les commentaires

Attention à la propagande

27 Décembre 2020, 20:46pm

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>