Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Articles avec #appel a contribution

URGENT : avant minuit, consultation publique 5G

4 Septembre 2019, 03:04am

Depuis 2 ans le déploiement de la 5G est mené au pas de charge en France,

.. sous nos yeux recouverts de peaux de banane !

Auteur : Génération Onde

Trois Agences étatiques servent de "poupées russes" pour mener à bien ce déploiement :

- l'ANFR (Agence Nationale des FRéquences) (1)

- l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) (2)

- l'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) (3)

 

Petit historique :

En Juillet 2018, l’Etat s'est doté d’une feuille de route pour faciliter le développement et le déploiement de la 5G, incluant le programme de travail de l'Arcep . (4)

Un projet de texte a été déposé le 25 janvier 2019 par le Gouvernement au Sénat en tant qu'amendement n° 874 au projet de loi croissance et transformation des entreprises (PACTE), visant à instaurer un régime d'autorisation préalable de l'exploitation des équipements de réseaux radioélectriques sur le territoire national....

Le 31 janvier 2019 : Le Gouvernement et l’Arcep lancent un appel à la création de plateformes d’expérimentations 5G dans la bande 26 GHz. (5)

En Mai 2019, le Gouvernement communique à l’Arcep ses orientations en vue de l’élaboration des prochaines attributions de fréquences pour la 5G . (6)

Le 26 juin 2019, lors d’un atelier Territoires connectés, l’Arcep présente aux collectivités territoriales, associations de collectivités et aux opérateurs ses travaux de préparation des attributions des fréquences 5G en France. (7)

Le 15 juillet 2019 : l'Arcep consulte les "acteurs" sur les modalités et conditions d'attribution des fréquences 5G dans la bande 3,4-3,6 GHz. (8)

Cette consultation publique se termine le 4 Septembre !

Et puisqu'elle est publique,

les citoyens peuvent en profiter pour s'exprimer ! 

(suggestion de contribution ci-dessous, à envoyer par mail à : CP5G@arcep.fr.)

(ou par courrier à : CP 5G, Direction mobile et innovation,

ARCEP, 14 rue Gerty Archimède, CS 90410, 75613 PARIS Cedex 12)


 

Petit historique (suite) :

17 juillet 2019 : « Deux tiers de la population aura accès à la 5G en 2025 » Sébastien Soriano, président de l'Arcep, répond aux questions du journal La Croix. (9)

Le 1er août 2019 : publication au Journal officiel de l'arrêté homologuant la décision n° 2019-0862 de l’Arcep en date du 2 juillet 2019 relative à la synchronisation des réseaux terrestres dans la bande 3,4-3,8 GHz en France métropolitaine. (10)

Depuis plus d'un an, la France est un territoire d'expérimentation 5G !

En Juillet, on recensait 273 stations 5G expérimentales dans nos villes ! (11) (12)

toutes dûment autorisées par l'ARCEP dans la bande 3,5 GHz (expérimentations en cours ou terminées) .

Comptant sur votre contribution - grain de sable

dans le cadre de la consultation publique en cours !

Salutations anti 5G . Jacques Adam, membre de Priartem et des Amis de la Terre France.

(1) : https://www.anfr.fr/toutes-les-actualites/actualites/observatoire-anfr-pres-de-46-000-sites-4g-autorises-en-france-au-1er-avril-2019/

(2) : https://www.anses.fr/fr/content/radiofr%C3%A9quences-t%C3%A9l%C3%A9phonie-mobile-et-technologies-sans-fil

(3) : https://www.arcep.fr/larcep/nos-missions.html

(4) : https://www.arcep.fr/fileadmin/cru-1538472894/reprise/dossiers/programme-5G/Feuille_de_route_5G-DEF.pdf

(5) : Le communiqué de presse

(6) : https://www.arcep.fr/fileadmin/cru-1566917039/user_upload/grands_dossiers/5G/communique-et-lettre-de-cadrage-orientations-5G_mai2019.pdf

(7) : La 5G, une nouvelle technologie pour les réseaux mobiles (pdf - 882 Ko)
et :Attribution des fréquences pour la 5G : calendrier, fréquences, procédure, obligations (pdf - 546 Ko)

(8) : https://www.arcep.fr/actualites/les-consultations-publiques/p/gp/detail/les-modalites-dattribution-de-la-bande-3490-3800-mhz-en-france-metropolitaine-15-juillet-2019.html

(9) : L'interview

(10) : L'arrêté (pdf - 140 Ko) / La décision de l'Arcep

(11) : https://www.clubic.com/5G/actualite-866227-barometre-anfr-orange-maitre-experimentations-5g-free-mobile-4g.html

  et : https://wwhw.bulletindescommunes.net/orange-sempare-5g-operateur-totalise-plus-dautorisations/

 

(12) : https://www.arcep.fr/cartes-et-donnees/nos-publications-chiffrees/experimentations-5g-en-france/tableau-deploiements-5g.html

 

Message à envoyer à : CP5G@arcep.fr

 

Contribution dans le cadre de la consultation publique organisée par l’ARCEP

et portant sur le projet de décision proposant les modalités d’attribution

de la bande 3490 - 3800 MHz en France métropolitaine

 

Madame la Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Economie et des Finances,

Monsieur le Secrétaire d’État auprès du premier ministre, chargé du numérique,

Monsieur le Président de l’Autorité de Régulation des Communications Éléctroniques et des Postes,

Dans le document « 5G : Une feuille de route ambitieuse pour la France », paru en Juillet 2018, Monsieur Sébastien SORIANO, Président de l’ARCEP, écrit :

« Le secteur des télécoms peut et doit conduire de front un déploiement ambitieux de la 5G et un rattrapage de la 4G. » Et il affirme en introduction de son éditorial :

«  La 5G promet d’être une génération de rupture ».

Pour ma part, j’ai plutôt l’impression de faire partie d’une génération de cobayes !

Mais je fais partie des citoyens Français qui sont déterminés à reprendre leur avenir en main, face au champ laissé libre pour diverses expérimentations de nouvelles technologies menées par l’industrie du Big Data et du « New deal mobile »……protocoles CPL G1 et G3 pour Linky, 3G, 4G, 5G pour la téléphonie mobile, Smart City…..

C’est pourquoi je m’invite dans votre consultation publique lancée en plein été et destinée surtout à paufiner avec vos amis des sociétés opérateurs de télécoms la manière dont celles-ci vont pouvoir se partager le gâteau de la 5G …..

Vous comprendrez, Madame, Messieurs, qu’en tant que citoyen je sois préoccupé des effets sanitaires engendrés par le déploiement d’une nouvelle technologie sur le territoire de notre pays.

J’ai bien noté que dans l’interview donné au journal La Croix en date du 17 Juillet 2019, M.Sébastien Soriano, Président de l’ARCEP, avait déclaré : « la protection de la santé ne fait pas partie du rôle de régulateur indépendant de l’ Arcep ».

J’ai donc cherché par moi-même qui pouvait bien s’occuper de protéger ma santé…..j’ai bien noté que l’Anses a été saisie le 9 février 2019 par les ministères en charge de la santé, de l’environnement et de l’économie afin de conduire une expertise relative à l’exposition de la population aux champs électromagnétiques liée au déploiement de la technologie de communication « 5G » et aux effets sanitaires associés, mais qu’ils en étaient au stade de l’appel à candidatures d’experts scientifiques afin de procéder à la constitution d’un groupe de travail !!!

J’ai aussi découvert l’appel du 13 Septembre 2017, à l’initiative des Pr Hardell et Nyberg, par lequel plus de 180 scientifiques et médecins de 37 pays, demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G jusqu’à ce que des études d’impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché. Cet appel a été remis à l’OMS.

C’est pourquoi je me vois contraint, par application du principe de précaution pour ma propre santé,

de vous demander un moratoire sur toute décision d’ordre technique, réglementaire ou législative concernant le déploiement de la 5G en France, tant que des études sur les impacts sanitaires et environnementaux de cette technologie n’auront pas été réalisées et jointes aux dossiers de consultations publiques .

Espérant que ma demande sera prise en compte dans le cadre de la consultation publique,

Veuillez agréer, Madame, Messieurs, l’expression de mes meilleures salutations.

Nom :

Adresse :

 

 

 

Autres sources documentaires :

 

Appel du 13 Septembre 2017, à l’initiative des Pr Hardell et Nyberg, par lequel plus de 180 scientifiques et médecins de 37 pays, demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G jusqu’à ce que des études d’impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché. Cet appel a été remis à l’OMS :

http://www.priartem.fr/IMG/pdf/170913_scientist_5g_appeal_final.fr.pdf

Mais oui, on s’occupera de votre santé…….quand le déploiement de la 5G sera terminé !

https://www.anses.fr/fr/content/appel-%C3%A0-candidatures-d%E2%80%99experts-scientifiques-afin-de-proc%C3%A9der-%C3%A0-la-constitution-d%E2%80%99un-grou-11

 

Vous trouverez aussi à cette page toutes les infos sur le chantier 5G mené par l'ARCEP : https://www.arcep.fr/la-regulation/grands-dossiers-reseaux-mobiles/la-5g.html

Quand Orange parle de « tests 4G + » …. :

https://www.clubic.com/5G/actualite-862931-5g-tests-huawei-cohabitation-wifi-4g-orange-point.html

Réseau 5G : 12 choses à savoir sur l'arrivée de la technologie 5e génération en France :

https://www.clubic.com/5G/article-850611-1-5g-10-questions-technologie-cinquieme-generation-france.html

Articles La Croix des 16 et 17 Juil. 2019 :

https://www.la-croix.com/Economie/France-lance-encheres-5G-2019-07-16-1201035684

https://www.la-croix.com/Economie/France/Deux-tiers-population-aura-acces-5G-2025-2019-07-17-1201035977

 

Recencement pétitions / 5G sur internet :

 

-Stop Linky – 5G Montpellier sur mesopinions.com : 15 860

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/5g-exigeons-arret-immediat-toute-experimentation/46193

- Eric Müller (rédac. Scientif. Lettre Néo-nutrition) sur leslignesbougent.org : 117 684

https://www.leslignesbougent.org/petitions/stop-5g-en-france/

- Stop5G.ch : Collectif citoyens Suisses sur change.org : 65 446

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Notre flyer pour ADP service public national

14 Juillet 2019, 10:44am

Publié par Ciel Voilé

Notre flyer pour ADP service public national

NON Á LA PRIVATISATION DES AÉROPORTS DE PARIS !

 

ADP fleuron français

 

« La société ADP est une entreprise stratégique qui exploite en sus des aéroports de Paris, dix autres aérodromes en Île de France et possède des participations dans les aéroports d'Amsterdam-Schiphol et d'Istanbul-Atatürk. Elle dispose d'un monopole de fait sur le trafic aérien passagers, en particulier le trafic long-courrier." L'État en est actionnaire à 50,3% en 2019.

 

Depuis 2011, la France est la 3ème grande destination long-courrier parmi 10. En 2017, la France a accueilli 90 millions de touristes qui ont dépensé 44,3 milliards. 10% de l'emploi salarié, soit 2,8 M d'emplois sont liés au secteur du voyage et du tourisme.

 

Le chiffre d'affaires d'ADP a bondi de 22% en 2017 et a rapporté 173 millions à l'État en 2018. ADP est la 2ème valeur boursière de l'État après EDF. Ses potentialités de développement sont exponentielles.

 

Privatiser ADP : une aberration économique, stratégique, environnementale

 

La loi Pacte prévoit la privatisation d'ADP, d'ENGIE et de la Française des Jeux lesquelles rapportent ensemble 800 millions d'euros par an à l'État. La vente d'ADP n'est pas imposée par l'Union Européenne.

 

ADP compte 6680 hectares de bâtiments, de pistes, d'infrastructures, équivalents aux 2/3 de la surface de Paris et 300 hectares de réserves foncières. La vente d'ADP fait courir un grand risque de spéculation financière.

 

Avec 101 millions de voyageurs en 2017, ADP est la plus grande porte d'entrée du pays. C'est dire si l'enjeu du contrôle de cette structure est stratégique tant pour notre économie que pour la sécurité des passagers.

 

Une étude confirme que les aéroports privatisés sont plus chers.

 

La loi Pacte prévoit une privatisation sous forme d'une concession de 70 ans aux termes de laquelle l'État devra payer les futurs actionnaires pour récupérer son actif, une disposition inédite et fort peu réalisable.

 

Pour privatiser ADP, l'État prévoit de payer un milliard aux actuels actionnaires minoritaires, dont Vinci qui est candidat au rachat !

 

Vendre ADP, c'est créer un lobby aérien qui s'opposera à la taxation du kérosène.

 

 

Deux échecs précédents de privatisations

 

La Cour des comptes a qualifié « d'échec » la privatisation de l'aéroport Toulouse-Blagnac. Vendu pour 308 millions à un groupe chinois sans aucune expérience en matière aéroportuaire, revendu 200 millions plus cher après vidage des caisses par les actionnaires. Plus value en 5 ans : 70%.

 

La privatisation des autoroutes : vendues 14,8 milliards alors que la Cour des comptes les estimait à 24 milliards. Depuis 2006, les actionnaires se sont octroyés 27 milliards d'euros de dividendes, non réinvestis dans les infrastructures, alors que les tarifs des péages ont dépassé l'inflation.

 

Pétition pour un référendum

 

Le 11 avril 2019, 218 parlementaires ont signé un texte contre la privatisation du groupe ADP. Le 9 mai, le Conseil constitutionnel a jugé recevable et conforme à la Constitution la proposition de loi référendaire (RIP) : «  L'aménagement, l'exploitation et le développement des aérodromes de Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly et de Paris- Le Bourget revêtent le caractère d'un service public national au sens du neuvième alinéa du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946. »

 

La procédure pour obtenir un référendum d'initiative partagée (RIP) sur l'avenir d'ADP a été gagnée. Cette première victoire ouvre un processus complexe qui va durer 9 mois.

 

L'article 11 de la Constitution prévoit une consultation populaire sur une proposition de loi « à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs. »

 

Le recueil des signatures a commencé le 13 juin avec l'ouverture du site :

            https://www.referendum.interieur.gouv.fr

4,7 millions de signatures doivent être collectées avant le 13 mars 2020.

 

Dernière restriction : si la proposition de loi n'a pas été examinée au moins une fois par chacune des deux assemblées parlementaires, dans un délai de 6 mois, le président de la République la soumet au référendum. Chaque maire peut organiser une consultation sur sa commune. Le Vaucluse compte 398 376 électeurs et 5 circonscriptions, Deux députés du Vaucluse ont signé la proposition de loi : Julien Aubert et Jean-Claude Bouchet.

 

SIGNEZ ET FAITES SIGNER

 

Association Ciel voilé

35, rue du Collège

84200 Carpentras

Email : ciel.voile@orange.fr

site : www.cielvoile.fr

 

 

Si vous souhaitez distribuer ce flyer, veuillez nous contacter.

Voir les commentaires

Votez contre la privatisation des Aéroports de Paris

10 Juin 2019, 16:38pm

Vote à partir du 20 juin :

https://www.referendum.interieur.gouv.fr/

Voir les commentaires

Pacte mondial de l'ONU pour les migrations : interpellez vos élus

5 Décembre 2018, 19:37pm

Empêchez Macron de signer le pacte mondial de l’ONU pour les migrations, lundi prochain 10 décembre à Marrakech.

 

Vous trouverez le nom et l’adresse mail de votre député sur le site : 

http://www.assemblee-nationale.fr/

Cliquer sur l’onglet « 577 députés », puis sur « contacter son député »,

 

Et celui de votre sénateur sur : http://www.senat.fr/

onglet « vos sénateurs » puis sur « votre sénateur ».

Texte proposé :

 

Monsieur le député (ou Monsieur le sénateur),

 

En ma qualité de citoyen Français de la commune de...................., par ce courriel, j'attends de vous que vous fassiez ouvrir une saisine au Conseil constitutionnel, en application de la loi constitutionnelle du 29 octobre 1974, pour le motif suivant :

Exigence de l'application de l'article 53 de la Constitution pour autoriser le Président de la République à signer le pacte mondial pour l'immigration les 10 et 11 décembre 2018, à Marrakech, pacte mondial qui, dans ses dispositions à caractère obligatoire, engagera de fait les finances de l'état et des modifications sur nos dispositions législatives (il y a 23 objectifs à remplir et 187 actions à faire par les pays d’accueil).

Il doit donc être ratifié et approuvé.

Cela ne peut se faire qu'en vertu d'une loi, en application de la loi organique du 15 avril 2009.

Signature.

CONTRIBUTION :

 
Contribution :
 
Bonsoir à toutes et tous,
 
Emmanuel Macron a l'intention de signer le pacte mondial de l'ONU pour les migrants les 10 et 11 décembre 2018 dans le dos des français, ceci en passant outre l'article 53 de la Constitution. Cette signature enlèverait à la France le peu de souveraineté qui lui reste, pèserait sur ses finances et engendrerait des modifications de ses dispositions législatives.
 
IL Y A URGENCE A CONTACTER SON/SES SENATEURS ET DEPUTES POUR STOPPER CETTE FORFAITURE SUPPLÉMENTAIRE . Vous trouverez la marche à suivre sur le site. Je veux bien me mettre à la disposition de celles et ceux qui rencontreraient des difficultés.
Bien à vous.
Martine
martinelarrosa@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Pétitions :

https://damocles.co/non-pacte-marrakech/

https://volontaires-france.fr/petition-non-a-la-signature-du-pacte-mondial-pour-migrations-sures-ordonnees-et-regulieres-qui-doit-etre-adopte-par-les-etats-membre-de-lonu-a-la-conference-intergouvernementale-les-10/?fbclid=IwAR3rne0DiSiheX1CAWgIqN0AH7cGVNsxFh1-OGZhl3Up8eMtIFy4o-Np0jE

 

Voir les commentaires

Appel à contribution de Tanker Enemy pour des prélèvements d'air en altitude par drône

22 Janvier 2017, 19:19pm

Publié par Tanker enemy

Tanker Enemy organise le premier prélèvement d'air en altitude par drône semi-professionnel

 

Le prélèvement fera usage du drône «DJI Phantom Drone 4 », équipé d'une caméra de haute résolution (12 MP / 4K) et d'un système de contrôle GPS. A bord de l'avion radio-commandé, un équipement ad-hoc aspirera l'air en altitude et réglera le filtre de façon appropriée. Le filtre permettra de recueillir des fragments de poussière dans diverses zones non peuplées, mais connues, comme les couloirs de descente utilisés par des avions civils à l'approche d'un aéroport.

Les échantillons seront analysés et les résultats publiés sur Tankerenemy.com. Le but final est de sensibiliser la population et les organismes impliqués dans la protection de l'environnement et de la santé humaine au problème des nanoparticules présentes dans les poussières d'échappements, potentiellement mortelles, expulsées par les avions.

Afin d'être en mesure de mettre en place le plus tôt possible notre prélèvement d'air en altitude, nous avons besoin de la contribution de tous, même de quelques euros, pour des initiatives fortes visant à contrer la guerre climatique en cours et à démontrer la neurotoxicité des carburants de l'aviation. Le carburant Jet-A1 est, en fait, comme l'ont démontré les études récentes du Dr Lohmann, la principale cause de chute d'éléments chimiques neurotoxiques tels que l'aluminium, le baryum, le manganèse.

D'accord  ... Agissons!

Le lien pour financer la campagne est: https://www.paypal.me/jetfuelcampaign

Merci à tous

 

Voir les commentaires

Appel de la CRIIRAD : Mobilisation contre les dangers des rayonnements ionisants

21 Septembre 2016, 17:49pm

Publié par CRIIRAD

Appel de la CRIIRAD : Mobilisation contre les dangers des rayonnements ionisants

Consultation publique sur le projet de décret

relatif à la protection contre les dangers des rayonnements ionisants

La CRIIRAD appelle à se mobiliser contre l’adoption de niveaux de référence très élevés

pour la gestion des accidents nucléaires et de leurs conséquences.

Les autorités françaises s’apprêtent à fixer les critères de gestion des zones contaminées après un accident nucléaire (ou après un attentat affectant une installation nucléaire). Quel niveau d’exposition aux rayonnements, et donc de risque, sera pris en référence pour décider de la nécessité ou non d’engager telle ou telle action pour protéger la population ? Très concrètement : jusqu’à quel niveau de risque serez-vous condamné à vivre en zone contaminée ? À partir de quel niveau de risque pourrez-vous espérer être indemnisé et relogé dans un environnement sain ?

Les autorités françaises ont retenu les niveaux de dose efficace les plus élevés possible : 100 mSv pour la phase accidentelle et 20 mSv/an pour la phase poste accidentelle (alors que pour le public, la limite maximale de dose est normalement de 1 mSv/an et que cette valeur correspond déjà à un niveau de risque élevé). Plus les limites sont élevées, moindre sont les dépenses liées à la protection et à l’indemnisation des dommages. Ce choix est malheureusement cohérent avec le plafonnement des indemnités pour les victimes d’un accident nucléaire majeur. Le nucléaire est dispensé de l’application du principe pollueur-payeur : ce sont ses victimes qui supporteront les conséquences sanitaires et économiques de la catastrophe.

Cette décision n’arrive pas par hasard. Elle est le fruit de 20 ans d’efforts du lobby nucléaire, et plus précisément du lobby nucléaire français via son cheval de Troie, le CEPN[1]. L’idée clef est de convaincre les populations que l’on peut tout-à-fait vivre en zone contaminée. Il suffit d’un peu de formation et d’équipement pour contrôler son environnement, ses aliments. Ces experts ont juste « oublié » le problème central de la dégradation de l’état de santé des habitants, et tout particulièrement des enfants.

Si vous êtes choqué par l’image de ces enfants japonais qui portent autour du cou un dosimètre en guise de pendentif, si ce n’est pas l’avenir que vous souhaitez pour vos enfants, agissez !

Le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a lancé une consultation sur le projet de décret relatif à la Directive 2013/59.. Cette consultation est une opportunité pour dénoncer les propositions que nous jugeons inacceptables et manifester d’ores et déjà nos exigences. Nous avons tardivement pris connaissance de cette consultation qui se terminera le 30 septembre.

Participez à la consultation publique

et dites NON à l’obligation de vivre en zone contaminée !

Comment participer à la consultation publique ?

Pour participer à la consultation, rendez-vous sur le site http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-de-decret-relatif-a-la-protection-sanitaire-a1504.html ou cliquez sur ce lien pour accéder à la page de présentation et donner votre avis.

Il vous faudra inscrire : un titre, un message, votre nom (ou pseudonyme) et votre adresse mail.

Vous pouvez rédiger vos propres messages ou utiliser des extraits de notre présentation ci-après :

Proposition de titre : « Accident nucléaire : des niveaux de référence inacceptables »

Proposition de message :

« Le projet de décret retient des niveaux de référence excessivement élevés pour la gestion des situations accidentelles et post-accidentelles. Je demande qu’ils soient fixés à la borne inférieure et non pas supérieure de l’intervalle défini par la directive 2013/59/Euratom sur la base des recommandations de la CIPR :

  • 20 mSv et non pas 100 mSv pour la phase d’urgence
  • 1 mSv/an et non pas 20 mSv/an pour la phase post-accidentelle.

Je demande également qu’une limite et non pas une simple référence soit établie pour la gestion des territoires contaminés et que des garanties spécifiques soient définies pour les enfants et les femmes enceintes.

Je refuse d’être contraint de vivre et de laisser vivre mes enfants dans un environnement aussi dangereux pour notre santé. Si les pouvoirs publics ne peuvent pas garantir un niveau de risque plus faible, il est impératif de mettre à l’arrêt les installations nucléaires susceptibles de conduire à cette situation. »

Attention, vos commentaires doivent être déposés d’ici le 30 septembre !

Merci de nous adresser un message une fois que vous aurez déposé votre commentaire sur le site du ministère à l’adresse contact@criirad.org !

La Directive traite de nombreux sujets que nous analyserons plus avant. D’autres actions seront mises en place dans les semaines qui viennent. Nous comptons d’ores et déjà sur votre aide pour les relayer !

En savoir plus sur les valeurs proposées par le décret

Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité

CRIIRAD

29 Cours Manuel de Falla 26000 VALENCE- 04 75 41 82 50

asso@criirad.orgwww.criirad.org

Voir les commentaires

Pétition : le secteur aéronautique doit réduire ses émissions, pas les compenser !

21 Septembre 2016, 17:39pm

Publié par Attac FRance

Pétition : le secteur aéronautique doit réduire ses émissions, pas les compenser !
Pétition : le secteur aéronautique doit réduire ses émissions, pas les compenser !
Pétition : le secteur aéronautique doit réduire ses émissions, pas les compenser !

Pétition : le secteur aéronautique doit réduire ses émissions, pas les compenser !

mardi 20 septembre 2016, par Attac France

https://france.attac.org/se-mobiliser/changeons-systeme-pas-climat/article/petition-le-secteur-aeronautique-doit-reduire-ses-emissions-pas-les-compenser

L’aviation est un des deux seuls secteurs au monde sans objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Il est même prévu que ses émissions augmentent de 300 % à 700 % d’ici à 2050 si rien n’est fait. Du 27 septembre au 7 octobre, à Montréal, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a l’intention de repousser à 2027 tout véritable engagement, tout en introduisant de la compensation carbone. Avec de nombreuses autres organisations, nous rejetons cette proposition contradictoire avec l’impératif climatique et nous appelons l’OACI à réduire ses émissions sans tarder et à exclure, comme première étape, tout dispositif de compensation.

Les gaz à effet de serre issus du transport aérien ont doublé depuis 1990, faisant de l’aviation mondiale le septième plus gros pollueur au monde. C’est particulièrement disproportionné quand on sait que ces émissions sont causées par moins de 10 % de la population mondiale. Epargné par l’Accord de Paris (voir cet article), le secteur de l’aviation ne doit plus tarder pour se conformer à l’impératif climatique : la proposition de l’OACI, qui vise à atteindre une « croissance neutre en carbone », manque sérieusement d’ambition, notamment parce qu’elle repose principalement sur la compensation carbone.

La compensation carbone est un dérivatif facile pour qui ne veut pas réduire ses émissions de GES. Elle permet de se limiter à déplacer les émissions de GES d’un secteur à un autre avec à la clé, au mieux, un résultat nul. Si l’OACI prévoit la mise en œuvre de plusieurs principes pour que son dispositif de compensation évite notamment le double comptage et les préjudices aux populations locales, ils ne sont pas suffisants. L’expérience du Mécanisme de développement propre (MDP) a profondément et durablement discrédité l’idée selon laquelle la compensation pourrait offrir quelque bénéfice que ce soit du point de vue de la lutte contre les dérèglements climatique.

Les projets de compensation ont prouvé qu’ils n’étaient pas en mesure de respecter les principes posés par l’OACI. Ainsi, un nombre significatif de projets, notamment ceux visant à « réduire les émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts » (REDD+), sont contestés, notamment par les populations locales, parce qu’ils font comme si l’agriculture paysanne et l’utilisation de la forêt par les peuples autochtones étaient responsables de la déforestation, tout en gardant le silence sur les causes réelles de la destruction à grande échelle de la forêt. Les projets REDD+ imposent des restrictions sur l’utilisation actuelle des terres, dans le but de générer des crédits carbone utilisés dans le cadre de dispositifs de compensation. En introduisant un dispositif mondial de compensation, l’OACI ne ferait qu’aggraver la situation.

Les organisations à l’initiative de la pétition ci-dessous et signataires de la déclaration publiée au mois d’avril, exigent des membres de l’OACI de s’assurer que les mesures qui seront adoptées à Montréal représentent une contribution juste et adaptée à l’effort global pour limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C, ou idéalement en-deçà de 1,5°C comme le prévoit l’article 2 de l’Accord de Paris. Il ne saurait y avoir de propositions sérieuses sans objectif contraignant et ambitieux de réduction d’émissions, et ce, sans utilisation de la compensation carbone.

Le gouvernement français, en tant que président de la COP 21, ne doit pas accepter un dispositif de compensation carbone qui ne ferait que nous éloigner des objectifs fixés dans le cadre de l’Accord de Paris : sans objectifs clairs et sans règles strictes, un accord de l’OACI sur le climat sera un vol sans destination d’arrivée.

Signez la pétition !
Pour en savoir plus

Voir les commentaires

Financer des analyses d'eau de pluie en Suisse

25 Mai 2016, 19:36pm

Financer des analyses d'eau de pluie en Suisse

Le comité genevois contre la géo-ingénierie souhaite faire faire des analyses d'eau de pluie à travers toute la Suisse pour connaître les mesures de métaux lourds s'y trouvant.

Merci de bien vouloir nous aider et partager ce lien autour de vous :

https://www.leetchi.com/c/projets-de-comite-genevois-contre-la-geoenginierie

Avec nos cordiales salutations,

Le Comité genevois

Voir les commentaires

La Commission européenne veut renouveler l'autorisation du glyphosate pour 15 ans !

5 Mars 2016, 08:20am

La Commission européenne veut renouveler l'autorisation du glyphosate pour 15 ans !

Catastrophe ! La Commission européenne est sur le point de renouveler l'autorisation du glyphosate pour une durée de 15 ans.

Cette substance, que l'on retrouve dans l'herbicide RoundUp de Monsanto, a pourtant été classée cancérogène "probable" par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2015. Classement que réfute en bloque l'Autorité européenne de la sécurité des aliments (AESA), affirmant qu'au contraire la substance ne serait probablement pas cancérogène.

Malentendu ? Cafouillage administratif ? Pas du tout… loin de là ! Il s'agit ici tout simplement d'un cas flagrant de prise de pouvoir des multinationales aux dépens de notre santé. En effet, la ré-autorisation proposée les 7 et 8 mars à Bruxelles, se base sur des évaluations fournies par la Glyphosate Task Force (GTF - groupe de travail sur le glyphosate), un consortium d'entreprise de l'agrochimie auquel appartient -- avec d'autres géants de l'agrochimie -- Monsanto. Quelle bonne surprise !

Dites aux gouvernements des pays membres de l'UE de voter contre le renouvellement de l'autorisation du glyphosate. Notre santé doit passer avant leurs profits !

La suite est ici: http://action.sumofus.org/fr/a/glyphosate-vote-2016-french/?akid=17583.1422574.erneqy&rd=1&sub=fwd&t=1

Voir les commentaires

Soutenez notre action par un don ou une adhésion

13 Janvier 2016, 18:17pm

Publié par Ciel Voilé

Soutenez notre action par un don ou une adhésion

Nous sommes des citoyens indépendants et bénévoles qui diffusons des informations censurées ou discréditées par les grands médias français. Si vous avez pris conscience du phénomène et de sa gravité, merci de soutenir notre action en nous faisons parvenir un chèque de don ou d'adhésion à l'ordre de l'association Ciel voilé à l'adresse suivante :

Association Ciel voilé
35, rue du Collège
84200 Carpentras
Ciel voilé Bulletin d’adhésion année 2016

Nom :________________________ Prénom : ___________________________

Adhésion □ Renouvellement □

Adresse postale : ________________________________________________________

______________________________________________________________________

Téléphone :____________________ Adresse mail : __________________________

Date : Signature :

J’adhère à l’association Ciel voilé et verse pour l’année civile 2016 la somme de : ----- €

Règlement : □ par chèque □ en espèces

Le montant de l’adhésion annuelle est fixé à 15 €.Tout don supplémentaire est le bienvenu.

Association Ciel voilé, 35, rue du collège 84200 Carpentras

Téléphone : 09 79 55 32 15 Adresse mail : ciel.voile@orange.fr Site: www.cielvoile.fr

Voir les commentaires

1 2 > >>