Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

COVID-19 : Le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale envisage déjà de commencer à vacciner les enfants à partir de cet été !

17 Mai 2021, 10:19am

 COVID-19 : Le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale envisage déjà de commencer à vacciner les enfants à partir de cet été !


COVID-19 : Le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale envisage déjà de commencer à vacciner les enfants à partir de cet été !

14 mai 2021 - Nexus

Alors que la balance bénéfice-risque n’est pas encore établie, le Conseil d’Orientation de Stratégie Vaccinale dans son avis du 30 avril 2021 semble avoir déjà tout prévu pour une vaccination massive prochaine des enfants à partir de de 3 ans, et peut-être même à partir de 6 mois. Les enfant dès 12 ans pourraient être vaccinés à partir de la rentrée 2021, les adolescents de 16 ans à partir de cet été, et pour les autres, à partir de l’automne 2021, ou au début de l’année 2022. Pour le COSV, les injections devraient se faire en milieu scolaire dans l’idéal, et une campagne de communication spéciale à l’égard des enfants devra être menée.

 


 


 


 


 


 

Commenter cet article

leur stratégie 17/05/2021 16:35

Synthèse du rapport (de 29 pages) de la stratégie de vaccination proposée à compter de cet été/automne 2021, publié.

Ainsi, le DGS a saisi le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale sur la stratégie de vaccination pour la campagne de rappel des adultes cet automne et la vaccination des enfants.

Ce Conseil, présidé par le Pr Alain Fisher, a déposé un Avis publié du 30 avril 2021 actualisé au 11 mai 2021. Il préconise la vaccination des adolescents dès cet été puis des enfants à partir de cet automne depuis l’âge de 15 ans jusqu’à 3 ans, en évoquant aussi la possibilité avec réserves de vacciner les enfants de plus de 6 mois.

Ils prévoient : un rappel de vaccination pour les personnes vulnérables à l’automne 2021, environ 6 à 9 mois après la primo-vaccination (EHPAD, +65ans, malades), et pour les autres sans facteurs de risques, 12 mois après la primo-vaccination, courant 2022 ; ils veulent aussi prioritairement vacciner tout le personnel médical plus confronté au virus et du fait de l’inefficacité des vaccins ADN et des vaccins hétérogènes (astrazeneca+mélange)

Ils veulent une campagne de promotion de la vaccination s’appuyant sur les méthodes de «marketing social » et sélectionner les vaccins à ARNm (Pfizer/Moderna/Cure Vac) et les vaccins sousunitaires (Nonavax et Sanofi-Pasteur) dont ceux de seconde génération (efficaces contre les variants).

Ils ont l’espoir de vacciner aussi ceux qui ont refusé la vaccination mais consentiraient à une primo-vaccination cet automne, outre les enfants et adolescents, disposant de stocks suffisants ajoutés à des prévisions d’approvisionnement.

Ils veulent vacciner les enfants car même s’ils présentent peu de formes symptomatiques du virus, ils participent à la circulation virale ; car on a besoin de leur nombre pour atteindre l’immunité de groupe nécessaire de 48 millions de vaccinés selon la modélisation de l’institut Pasteur, (soit 51 millions avec ceux bénéficiant d’une immunité naturelle) ; et cette immunité collective leur serait bénéfique (vivre dans une société protégée, système d’éducation opérationnel, limitation des troubles psychologiques liés à la crise) ; car certains enfants ont été hospitalisés à cause du virus (4523 cas) et affectés par le syndrôme kawasaki (434 cas) lié aussi au virus.

Ils veulent vacciner les adolescents dès cet été 2021 (Pfizer a obtenu les autorisations européennes) ; les enfants de 12 à 15ans dès la rentrée 2021 (essais cliniques pour eux chez Pfizer avec 100% d’efficacité/ pas d’effets indésirables) ; pour les enfants de moins de 12 ans, entre l’automne 2021 et le début de l’année 2022.

La vaccination des enfants sera réalisée en milieu scolaire (mobilisation de la médecine scolaire+ professionnels de santé extérieurs au système scolaire) avec nécessité d’une double communication (parents + ciblage enfants selon degré de maturité)

Type de vaccin pour les enfants : vaccins à ARNm ou vaccins sous-unitaires, de première ou seconde génération en fonction des variants (voir pour des doses pédiatriques)

La vaccination antigrippale à l’automne doit être menée largement avec vigueur ; option privilégiée d’administration des deux vaccins en même temps (grippe+covid) pour les sujets à risque de grippe ; a priori, faibles risques d’immunogénicité.

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_du_cosv_30_avril_2021_-_maj_11_mai_-_perspectives_strategie_vaccinale_automne.pdf?fbclid=IwAR1EMQk1uzWwGO3VmcXOpsa4ET78kTIkzW01ORrGTMhU4Z
( plus facile à accéder avec duckdugo)
sinon consultable ici : https://www.gloria.tv/post/LKVDf1CGYo4q1ofYorNxG4D3c

Origan 17/05/2021 15:57

les merdes sataniques qui ont usurpé le pouvoir s'attaquent systématiquement aux faibles , vieux , enfants ..aux .... morts ! (violation de cimetières)

il faudra vraiment faire le grand menage lorsque nous aurons recupéré les commandes sans quoi ce sera un eternel recommencement et une eternelle souffrance des peuples c'est inevitable un cancer comme celui là il faut l’extirper au napalm , qu'on se le dise