Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Résultat pour “effet secondaire en attente”

A Bergame en Italie, on étudie aussi maintenant les chemtrails à l'école!

13 Novembre 2012, 23:48pm

Publié par Ciel Voilé

 


Milena Battaglia, le 4 Novembre 2012bergamo1.jpg


La preuve de ce qui se passe au-dessus de nos têtes est tellement évidente que le déni n'a plus lieu d’être si ce n'est pour les débunkers gaspilleurs de temps ou les corrompus.

 

Libro1.jpg


Les médias ont commencé à  diffuser  de plus en plus d’informations sur la possible « bonne » utilisation de la géo-ingénierie, considérée comme l’outil miracle pour agir sur  le réchauffement mondial manipulé.


A l’évidence, pour que l’effet de l'endoctrinement soit assuré, il doit impliquer les médias et aussi le système scolaire. Voici donc  un livre «  magique »  de Sciences Naturelles de la neuvième année, plus précisément « Des éléments de sciences de la Terre » de Tarbuck et Lutgens - éditions Pearson, parlant sereinement de ce qui pour certains provient toujours, à tort, de conspirationnistes à l’esprit tordu : la géo-ingénierie et, plus précisément, le changement climatique par l'émission d'aérosols dans la stratosphère.


Le livre contient textuellement:


« Un nombre croissant de scientifiques mènent des études spécifiques pour appliquer la science et l’ingénierie actuelles à la réduction des causes du changement climatique: cette nouvelle discipline appelée la géo-ingénierie [...] La géo-ingénierie est donc présentée comme une discipline en mesure de développer des moyens de manipulation à grande échelle de l'environnement terrestre, en intervenant artificiellement sur les systèmes météorologiques  pour tenter de contrer les effets induits par l’activité humaine. [...] Pour augmenter l'albédo de la Terre et diminuer le rayonnement solaire [...] les scientifiques ont proposé d'augmenter l’obscurcissement du ciel dans certaines régions du globe, en libérant des aérosols pour créer  des nuages ​​artificiels, tandis que d'autres ont proposé d’envoyer dans l’atmosphère des milliers de tonnes de soufre, en utilisant des ballons: à la suite d'une série de réactions chimiques, le soufre formerait de minuscules particules de sulfate, et créerait un « bouclier » capable d'absorber le rayonnement solaire. »

 

libro4.jpg


Certes, si les auteurs avaient écrit baryum et aluminium au lieu de soufre, l'information aurait été plus correcte. […]

libro3.jpg

http://www.losai.eu/a-bergamo-le-scie-chimiche-si-studiano-a-scuola/#.UKLKjnKCeSr

 

Voir les commentaires

« Vaccin » Covid : marchands de tapis ou médecins ?

24 Janvier 2021, 09:12am

« Vaccin » Covid : marchands de tapis ou médecins ?

Jean-Dominique Michel – Le 23 janvier 2021


 

La marche en avant de l’agenda vaccinal se poursuit inéluctablement. Avec un motif désormais familier : peu importe la science, peu importe l’éthique et même peu importe le droit !

On a beau avoir compris ce dans quoi nous nous trouvons, chaque nouvelle étape estomaque malgré tout.

Sur un plan personnel, une personne de ma famille, âgée de 83 ans, vient d’accepter de se faire vacciner sur pression de son médecin généraliste. Celui-ci, un homme expérimenté, dévoué et compétent, l’a en effet persuadée que c’était important pour éviter le risque de développer une forme grave en cas d’infection. L’argument s’est révélé imparable.

Avec toutefois un blème : l’argument en question est rien moins que mensonger à ce stade. C’est l’espoir des autorités de santé, mais comme nous l’avons montré dans un récent article, rien actuellement ne documente de quelque manière que ce soit un tel effet, en particulier sur les personnes âgées !

Dans la Tribune de Genève de ce jour, la Pre Anne-Claire Siegrist (qui fait autorité dans le domaine) affirme que "la deuxième dose est donc indispensable pour augmenter l’efficacité à 95% – en augmentant les taux d’anticorps et les réponses cellulaires."

BIG BIG BLÈME AGAIN : l’efficacité du « vaccin » n’est absolument pas de l’ordre de 95% actuellement, hormis dans la publicité -mensongère- du laboratoire Pfizer et les conclusions -erronées- de l’article de Polack et al., publiée dans le NEJM, dont nous avons montré les failles.

Nous avons ainsi mis en lumière comment leur étude avait modifié rétrospectivement le protocole de recherche  pour pouvoir arriver -de manière forcée- à un tel résultat. Si on corrige ce bidouillage, on trouve au mieux 75%.

En tenant compte d'une second bidouillage majeur (également décrit dans notre précédent article), l'efficacité probable du "vaccin" chute pour se retrouver même très en-dessous du seuil nécessaire à sa mise sur le marché, comme le révèle Peter Doshi, professeur en pharmacologie clinique à l'Université du Maryland et rédacteur associé au British Medical Journal. Selon lui, l'estimation approximative de l'efficacité du vaccin montrerait en réalité :

(...) une réduction du risque relatif de 19% - bien en dessous du seuil d'efficacité de 50% pour l'autorisation fixé par les régulateurs. Même après avoir éliminé les cas survenant dans les 7 jours suivant la vaccination (409 sur le vaccin de Pfizer contre 287 sur le placebo), qui devraient inclure la majorité des symptômes dus à la réacto-génicité à court terme du vaccin, l'efficacité du vaccin reste faible : 29%.

 

 

 

Voir les commentaires

Victoire majeure dans le New Hampshire

11 Novembre 2020, 12:46pm

Victoire majeure dans le New Hampshire

En 2019, l'État du New Hampshire a adopté la loi HB522 établissant une commission chargée d'étudier les effets sur la santé et l'environnement de la technologie 5G en pleine évolution. Cette commission, connue sous le nom de « Commission pour l'étude des effets de la technologie 5G en évolution sur la santé humaine et l'environnement », a publié son rapport final de 390 pages(pdf).

.

Le rapport est considéré comme une victoire majeure pour la communauté de la santé publique car il contient un certain nombre de recommandations importantes pour protéger la santé publique et l'environnement naturel contre les expositions aux radiations sans fil nocives.

 

Nous devons une fière chandelle aux éducateurs, aux défenseurs et aux législateurs de la sécurité des technologies qui ont travaillé si dur pour que cela se réalise.

 

Les cinq principales recommandations émises par la Commission 5G du New Hampshire

 

1. Recommande que les organismes d'État incluent sur leurs sites web des informations et des avertissements concernant les radiofréquences (RF) de toutes les sources, y compris les petites cellules 5G installées sur les voies publiques et les avertissements spécifiques concernant les nouveau-nés, les jeunes enfants et les femmes enceintes.

 

2. Recommande que toute nouvelle antenne sans fil située sur une voie publique ou municipale ou sur une propriété privée soit placée en retrait des résidences, des entreprises et des écoles.

 

3. Recommande que les écoles et les bibliothèques publiques abandonnent les connexions sans fil et utilisent plutôt des connexions câblées ou optiques.

 

4. Recommande une politique à l'échelle de l'État qui encouragerait le déploiement de la connectivité par câble à fibre optique, des connexions câblées internes et des connexions optiques pour desservir toutes les propriétés commerciales et publiques de l'État.

 

5. Recommande que l'État engage des agences ayant une expertise scientifique appropriée, y compris des connaissances écologiques, pour développer des limites de sécurité en matière de radiations RF qui protégeront les arbres, les plantes, les oiseaux, les insectes et les pollinisateurs.

 

Voir les commentaires

Climat : changement dans la version officielle

2 Janvier 2020, 10:52am

Climat : changement dans la version officielle
Climat : changement dans la version officielle
Climat : changement dans la version officielle

Harold William Saive - Décembre 2019

 

« Avez-vous remarqué un changement dans la version officielle ?


Wikipedia : « Le réchauffement climatique est l'augmentation à long terme de la température moyenne du système climatique de la Terre. C'est un aspect majeur du changement climatique ... »


Le GIEC a maintenant identifié 2 systèmes climatiques qui peuvent ou non être liés selon l'intention de la propagande : (1) Réchauffement climatique et (2) Changement climatique.


Le GIEC a ouvert la voie vers une nouvelle définition du « changement climatique » comme étant le résultat de facteurs ayant peu ou rien à voir avec les émissions de gaz à effet de serre.


Dans la vidéo «  La géo-ingénierie pourrait être la réponse au changement climatique », lorsque le modérateur parle du changement climatique, il n'implique pas nécessairement les gaz à effet de serre comme cause principale. 


Il s'agit d'une version officielle délicate à maintenir, mais gardez les yeux et les oreilles ouverts car les fissures dans la définition du réchauffement climatique / changement climatique commencent à inclure (1) l'ingénierie climatique (accidentelle ou délibérée) et (2) le grand minimum solaire.


Peu importe ce que prétendent les kleptocrates, la réalité, c'est la pression accrue sur l'approvisionnement alimentaire mondial, laquelle permet aux perpétrateurs d'exercer un contrôle régional et local sur le comportement et le dépeuplement tout en créant des zones de « nutrition » protégées pour les « politiquement conformes ». Il s'agit d'une méthode d'application de l'ingénierie sociale qui ne nécessite aucun camp FEMA.


Le déploiement de la 5G permettra des sanctions ou des privilèges personnalisés en fonction des scores de crédit social. Réfléchissez. »


Notez également le nouveau terme « nuages ​​de traînée » (contrail cloud) au lieu de « traînée de condensation » (contrail).

 

Voir les commentaires

Canicule de 1911 : 40 000 morts en France

1 Juillet 2019, 17:45pm

Publié par Ciel Voilé

Canicule de 1911 : 40 000 morts en France

 

L'été 1911 en France : deux mois et demi de fournaise et 40 000 morts

 

https://www.retronews.fr/sciences-societe/echo-de-presse/2018/08/08/la-canicule-de-1911-en-france?fbclid=IwAR27T6r4IXE2TvVOhAHu6Q3hmpwV69j6-zT6hZx_iEVXYeLscNxV7Ulds-I

 

le 08/08/2018 par Marina Bellot - modifié le 23/06/2019

 

En 1911, les Français vivent deux mois et demi d’extrême sécheresse et de températures anormalement élevées. Une canicule parmi les plus longues de l'histoire qui fera quelque 40 000 morts, principalement des enfants en bas âge.

En juillet 1911, une vague de chaleur exceptionnelle déferle sur l’Europe, après avoir fait des dizaines de morts aux États-Unis.

Russie, Angleterre, Belgique, Pays-Bas, Suisse, France... Partout l'on suffoque sous l'effet de températures en hausse continue.


 

En France, c’est le début d’un épisode caniculaire inédit – sujet brûlant dont se saisissent les journalistes, tour à tour pédagogues, rassurants, fatalistes, ironiques ou exaspérés.
 
La vague de chaleur est « encombrante, envahissante, indiscrète, partout elle pénètre, elle s'insinue, elle se glisse, et sa présence pesante, alourdissante, migraineuse, se fait sentir, s'impose impérieusement », commente le très littéraire Gil Blas, tandis que Le Petit Caporal tente d'en prendre son parti en se réjouissant des conséquences sur l’agriculture : 

«​ La vague de chaleur passe pour tout de bon sur la France : elle produit un relèvement de température progressif sur l'ouest et le nord de l'Europe. Il faut s’en réjouir pour notre agriculture, que les pluies récentes avaient largement gratifiée. Quelques semaines de ce temps chaud nous promettent de belles récoltes avec du grain beau, bien nourri, et d'un bon rendement. [...]

Que cette perspective des lauta segetes fasse prendre patience aux citadins brusquement inondés de soleil ! »


 

Les jours passent et la fournaise ne faiblit pas :  le 22 juillet, la température atteint à Paris 7,6 degrés de plus que la normale ; le 23 juillet, il fait 40 degrés à l'ombre aux quatre coins de la France.

Le pays sombre dans l’engourdissement général. 

Dans sa rubrique scientifique, le quotidien Les Annales politiques et littéraires commente les effets de cette chaleur prolongée :

La suite sur le site retronews

Voir les commentaires

Christian Perronne ou l’honneur de la médecine

12 Avril 2021, 09:19am

Christian Perronne ou l’honneur de la médecine

Jean-Dominique Michel – Le 11 avril 2021 - Anthropologiques

 

Un lecteur m’a interpelé aimablement au sujet de l’article que j’avais publié le 16 ars dernier intitulé « Covid-19 : fin de partie ? » Reprenant les résultats que le Pr Didier Raoult venait d’annoncer, faisant état d’une forte réduction de la charge virale observée suite à la prescription conjointe d’hydroxychloroquine et d’azithromycine sur un petit groupe de patients atteints du Covid, j’y exprimais mon espoir que cette épidémie puisse se gérer sans grands dommages.

On savait en effet déjà que le Sars-CoV-2 étaient bien moins létal qu’annoncé, que l’infection qu’il provoquait était bénigne pour l’immense majorité des gens et que les catégories à risque (grand âge et maladies chroniques) avaient été identifiées. Et dès lors que l’on disposait du moyen de les traiter précocement et de les monitorer pour repérer le développement éventuel d’une hypoxie heureuse (cette désaturation en oxygène redoutable puisque ceux qui la vivent ne la remarquent pas avant qu’il soit trop tard…), un optimisme serein semblait de mise.

Nous disposions alors bel et bien (dans le cadre des plans pandémie de qualité qui avaient été élaborés) de tout ce dont nous avions besoin pour gérer au mieux cette épidémie et limiter les dégâts pour qu’elle n’excède pas l’équivalent en termes de morbidité et de mortalité de la grippe saisonnière.

Ce constat ne s’en jamais démenti, les dernières évaluations du Pr John Ioannidis de Stanford venant de confirmer un taux de létalité pour le Covid (Infection Fatality Rate) à l’échelle mondiale de 0,15% c’est-à-dire peu sur l’échelle des pandémies. Avec il est vrai un taux deux fois plus élevé dans les pays occidentaux, sous le double effet du vieillissement de la population et de réponses sanitaires aberrantes.

Par contre, cet espoir s’énonça sans compter avec la déliquescence de nos systèmes de gouvernance, la prégnance imparable de la corruption systémique (dont je suis pourtant un des bons connaisseurs actuels comme mon livre « Anatomie d’une crise sanitaire » le documente) et d’une désorientation de la population parfaitement orchestrée par les milieux qui nous gouvernement avec une presse aux ordres qui a démissionné dans le déshonneur de son éthique comme de sa mission sociétale.

Et donc, depuis une année, nous vivons à la fois un Hold-Up, une prise d’otages et une fuite en avant vers un Great Reset qui est aujourd’hui (sauf pour les indécrottables crédules) la finalité du prétexte sanitaire exploité de manière éhontée.


 

 

 

Voir les commentaires

Comment la traque au CO2 va faire s’envoler votre note d’électricité et vos impôts

29 Mai 2021, 06:28am

Comment la traque au CO2 va faire s’envoler votre note d’électricité et vos impôts
Comment la traque au CO2 va faire s’envoler votre note d’électricité et vos impôts

28 mai 2021 Simone Wapler – Le courrier des stratèges


 

À en juger par nos factures d’électricité, l’ouverture à la concurrence en France n’a pas tenu ses promesses comme cela a été le cas pour la téléphonie et l’aviation. L’électricité low cost n’est pas pour demain au contraire ! Les lubies écologiques prévues par le plan de relance post-covid vont contribuer à alourdir la note et à subventionner la décroissance.


 

Depuis 2009, les prix de l’électricité ont augmenté de plus de 50 %, et connaissent une hausse plus forte que l’inflation. La concurrence est artificielle et ne concerne que lese services et l’administratif ; les revendeurs s’alimentent essentiellement auprès d’EDF à des tarifs fixés par l’État. La loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) contraint EDF à vendre à ses concurrents un quart de sa production d’électricité nucléaire à prix coûtant.

 

Le renchérissement de l’électricité est en réalité la conséquence directe de la lutte contre le changement climatique. Il nous arrive dix ans plus tard ce qui est arrivé en Allemagne.

 

Les Allemands, sous l’influence de leurs écologistes, ont voulu se mettre à l’électricité verte. Au début des années 2000, ils ont banni le nucléaire de leur sol et ont appliqué un plan dit EnergieWende. Résultats : pour les consommateurs, électricité la plus chère d’Europe ; pour tout le monde, pollution du fait de la combustion de charbon. En effet, pour boucher les trous de production de l’éolien ou du solaire, il faut faire appel à des centrales thermiques qui brûlent ce combustible fossile. C’est ce désastreux schéma que nous nous apprêtons à imiter en France (au charbon prêt). Les politiques semblent ignorer le principe scientifique qui veut que les mêmes causes produisent les mêmes effets. La production d’électricité ne se fait pas à coup de danses du ventre, de chants tribaux et d’invocations de druides mais fait appel à la physique.

 

Énergies renouvelables = énergies intermittentes

 


 

Voir les commentaires

Alerte sur les données VAERS : "67% des décès enregistrés arrivent dans les 21 jours après l'injection"

10 Août 2021, 07:10am

Alerte sur les données VAERS : "67% des décès enregistrés arrivent dans les 21 jours après l'injection"

Publié le 09/08/2021 à 17:37 – France Soir

 

Analyse exclusive : la biostasticienne Christine Cotton, forte de 23 ans d'expérience, revient pour un nouveau debriefing, après nous avoir fourni son expertise des résultats des essais des quatre vaccins il y a quatre mois. Elle a fait une analyse complète des données de pharmacovigilance américaine, seule base de données disponible en téléchargement. Plus de 400 000 lignes de données analysées depuis les trois derniers mois, représentant des centaines d’heures de travail bénévole. Christine Cotton est indépendante et sans lien avec l’industrie pharmaceutique.

 

Son analyse est faite pour apporter un éclairage aux lecteurs et auditeurs dans le plus grand nombre. Elle porte sur tous les effets indésirables graves : mycoardites, effets sur les femmes enceintes, sur les jeunes. Les chiffres sont édifiants, car beaucoup des évènements se passent dans un laps de temps de moins de 21 jours après la vaccination, dont les deux tiers des décès.

Elle déplore que l’Agence nationale de sécurité du médicament ne communique pas ou ne fasse pas cette analyse importante, alors que le gouvernement est engagé dans une campagne massive d’injection avec des thérapies toujours en phase d’essai clinique avec des autorisations temporaires de mise sur le marché.

Son message fort peut se résumer dans ce graphique ou l’on voir que 28% des décès enregistrés ont lieu dans les trois jours suivant l’injection, 40% dans les sept jours et 67% dans les 21 jours.

Christine Cotton a donc des questions pour nos autorités : elle demande l’accès à l’information, aux données brutes, ainsi que d’en faire l’analyse médicale pour les « évènements reliés » - elle déplore que cette fameuse causalité soit balayée d’un revers de la main sans analyse spécifique.

Christine Cotton a aussi analysé les données sur les femmes enceintes et le problème est similaire.

Ce travail colossal a requis un nettoyage - la base de données n’est pas renseignée de manière harmonieuse et homogène. Elle s’est appuyée sur son expérience ainsi que celle de médecins dans la reclassification des données quand c'était nécessaire. Cela représente quelque 9% des données qui ont dû être supprimées, car elles présentaient un caractère incomplet ou incohérent.

Télécharger la présentation en PDF.
Les tableaux Excel sont téléchargeables ici.

Un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org


 

 

 

Voir les commentaires

Dérive liberticide : des avocats montent au front

24 Juillet 2021, 20:10pm

Dérive liberticide : des avocats montent au front
 

Jean-Dominique Michel – Le 23 juillet 2021


 

La situation en France a quelque chose de terrifiant : nous voyons basculer dans l’abjection et l’ignominie une nation qui a été une référence mondiale en termes de droits de l’homme et de défense des libertés.

Je sais combien la comparaison agace, mais combien cela fleure-t-il bel et bien l’Allemagne des années ’30. Les quelques lucides à cette époque virent basculer une nation de culture, de pensée, de littérature, de grande musique dans cet état barbare, emportés par la fureur démoniaque d’un vrai psychopathe. En ce qui concerne Emmanuel Macron, la question se pose désormais, comme le relèvent certains journaux britanniques…


 

Comment peut-on en effet pareillement maltraiter, violenter, truander, asservir et même (selon les définitions légales prévalant en la matière) torturer son peuple sans la moindre vergogne ni le sens de la parole donnée.

Faut-il rappeler les assurances que l’autocrate donnait encore il y a peu, la bouche en cœur, sur le fait qu’il ne saurait y avoir de pass sanitaire ou de vaccination obligatoire dans le pays des Lumières, ajoutait-il, qu’était la France ?

Au même moment où il proférait ces fieffés mensonges, ses équipes travaillaient sur les projets qui nous sont maintenant imposés au mépris de la parole présidentielle et de tout état de droit comme de toute éthique. Comme cette inique obligation du pass sanitaire pour se faire soigner à l’hôpital public…

Faudra-t-il rappeler un fois de plus la parole de Racamier, le psychiatre qui a conceptualisé le profil de « manipulateur pervers » décrivant celui-ci comme quelqu’un « pour qui un mensonge réussi vaut une vérité »  ?!

Les quelques penseurs et scientifiques intègres qui s’épuisent à nommer cette ignominie sont enfin rejoints par de plus en plus de citoyennes et citoyens de plus en plus choqués par cette violence et ce mépris.

Un front se lève, un front citoyen, patriotique, mais aussi des corps et des métiers. Comment oser en effet faire une telle brutalité aux soignants héroïques au printemps et à l’automne, et qu’on ne cesse de mépriser en détruisant leur outil de travail ?

Voir les commentaires

Fertilité des femmes vaccinées

3 Novembre 2021, 13:45pm

Fertilité des femmes vaccinées

ETUDE DU LANCET SUR LA FERTILITE DES FEMMES VACCINEES/ PAS DE PROBLEME MAIS DIX FOIS MOINS DE NAISSANCES QUE DANS LA VIE REELLE

Publié le 2 novembre 2021 par pgibertie

Nouveau Lancet gate, les résultats sur la fertilité des femmes vaccinées sont incohérents

Et si une fois de plus quelques connaissance en démographie faisaient exploser les plus gros mensonges  du Lancet ? La revue entend démontrer que la vaccination n’a pas d’effet sur la fertilité des femmes enceintes. Problème les résultats  donnent 10 fois moins de naissances que dans la vie réelle…

61 naissances pour près de 10000 femmes suivies pendant 9  mois … C’est comme si chaque année en France nous n’avions que 100 000 naissances et non 700 000  pour 17 millions en âge de procréer …Les études ont été réalisées en partie au Brésil et en Afrique… De quoi se poser des questions …

https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2821%2902282-0

Je cite :

Les craintes d’effets indésirables de la vaccination COVID-19 sur la fertilité ont affecté la vaccination dans certaines communautés. Malgré l’absence de preuves à l’appui d’un tel risque, une faible plausibilité biologique et des données préliminaires soutenant l’innocuité des vaccins à ARNm pendant la grossesse, cette affirmation s’est généralisée et a été contestée par l’OMS.

 L’hésitation à la vaccination pendant la grossesse, ou chez les femmes en âge de procréer, pourrait avoir des conséquences importantes sur la santé publique, car l’infection par le SRAS-CoV-2 pendant la grossesse est un facteur de risque de maladie maternelle grave et de complications.

Nous avons analysé les grossesses survenues dans quatre essais cliniques de phase 1, phase 2 et phase 3 en cours sur ChAdOx1 nCoV-19 (AZD1222)

Voir les commentaires