Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Résultat pour “effet secondaire en attente”

5G : écrivez à votre maire

10 Mai 2020, 22:08pm

5G : écrivez à votre maire

Voici un modèle de lettre à compléter et à envoyer à votre maire pour l'alerter des dangers de la 5G.

Dans ce fichier enlevez les mots en rouge, remplacez-les par ce qu'il convient et envoyez la lettre à votre maire en RAR. Soyons nombreux à le faire.

Prénom Nom

Adresse

Email

Téléphone

Monsieur / Madame

Prénom Nom

Maire de

Adresse

 

Date

 

 

Objet : Appel à propos de la situation présente et à venir

Cher/Chère Monsieur/Madame le Maire,

 

« Nous sommes en guerre » a proclamé, d’un ton martial et à six reprises, Monsieur Emmanuel Macron le 16 mars 2020 dans son allocution aux Français. Le 28 avril 2020, Monsieur Édouard Philippe a parlé de « protéger, tester, isoler » et d’obligation, de réquisition, de déploiement, d’appel au civisme (sous autorité de l’Etat), de phase I, II, etc., ce qui ressemble en effet à une stratégie de guerre.

 

Et vous, Monsieur/Madame Le Maire, vous êtes en première ligne car, oui, c’est bien le service public qui assume la mise en place des directives provenant du gouvernement, lequel compte bien continuer de s’appuyer sur vous dans les semaines et les mois à venir. Dans le même temps, et paradoxalement, le Conseil d’Etat ne cherche-t-il pas à limiter, si ce n’est à anéantir vos capacités d’action1 ? L’industrie aurait-elle plus de pouvoirs que vous ?

 

Cependant, vos décisions et actions sont et seront primordiales pour la protection et la liberté de vos administrés. Quel avenir souhaitons-nous ? Un avenir fait d’ordres, de contraintes, de menaces, de brigades spécialisées, de surveillance extrême, de censure, d’intimidation, de peur, de méfiance, du mépris du libre choix thérapeutique, etc., initié par des lobbies ayant infiltré les sphères économique, scientifique et politique de notre pays ; un état policier dont les intérêts ne sont en rien comparables à ceux de la majorité des citoyens de votre commune ? Ou bien un avenir basé sur les valeurs de la République, à savoir la liberté si chère à la France par le respect des droits de l’homme et du citoyen, l’égalité afin qu’il n’y ait ni imposition, ni discrimination de traitement et la fraternité par l’entraide, le partage, la reconnaissance, l’échange des biens et des services ?

 

Les médias officiels n’ont de cesse de nous parler de la vie du « monde d’après » ou du fait que « la vie et la mort se réinventent sur Internet »2. Pensez-vous que le numérique, le virtuel, les drones, les objets connectés, l’artificialisation de la terre et de la vie humaine pourraient remplacer la relation à autrui et à la nature ?

 

Alors, serait-ce pour créer ce « monde d’après » ou « réinventer la vie et la mort » que la récente loi d’urgence sanitaire et les nombreux arrêtés qui ont suivi favorisent et accélèrent l’implantation ou la modification des installations de communications électroniques ? Les opérateurs de téléphonie mobile ont, en effet, été autorisés à déroger aux règles élémentaires de la sécurité sanitaire et environnementale et ce, dès le début de la période de confinement et de « distanciation ». D’innombrables actions et pétitions d’opposition ont eu lieu, eu égard aux effets délétères causés par la modification artificielle des champs électromagnétiques sur la santé humaine et sur l’environnement, notamment sur la biodiversité ; cette opposition massive, unanime, globale pourrait-on dire, puisque provenant de scientifiques de plus de 40 pays et réunissant des citoyens du monde entier, a été balayée et ignorée.

 

Or, les preuves de la dangerosité des champs électromagnétiques sont déjà accablantes à ce jour. Le Syndrome d’hyper électro-sensibilité toucherait 8% de la population et ce chiffre ne cesse d’augmenter. La vie de ces personnes est un véritable cauchemar : difficultés respiratoires, troubles du rythme cardiaque, troubles cognitifs, troubles du comportement, pertes de mémoire, hypoxie cérébrale, maux de tête, vertiges, acouphènes, insomnies, dépression, fatigue chronique, etc. La grande majorité d’entre elles a dû quitter son travail, déménager plusieurs fois à cause du déploiement des infrastructures et n’a pas de prise en charge sanitaire pour le handicap consécutif à cette pollution électromagnétique ; les « EHS » vivent pour certains dans des caravanes, dorment dans leur cave ou en forêt, ne peuvent plus se déplacer ni même aller voir leurs proches.

 

Monsieur Macron, dans un courrier qui lui a été adressé le 3 avril, ainsi que le Secrétaire d’Etat chargé du numérique, Monsieur Cédric O, dans un courrier du 6 avril, ont été sollicités par nombre d’associations de France venant en aide aux personnes développant les symptômes de l’électro-sensibilité afin que soient prises des mesures encourageant la réduction de la pollution électromagnétique et le maintien des zones blanches. En dépit de cela, un déploiement précipité d’antennes 5G et compatibles 5G, de petites cellules 4G – LTE, de mobiliers urbains, etc., s’effectue en ce moment dans nombre de communes, sans l’accord de l’ANSES ni du vôtre.

 

Connaissez-vous en réalité la technologie 5G ? Savez-vous qu’elle n’est pas la continuité des 3 et 4G déjà néfastes pour la santé ? C’est une technologie de rupture et non la suite de la 2G, 3G et 4G comme énoncé dans les slogans marketing des opérateurs, et elle utilise des ondes d’une toute autre nature ou plutôt devrions-nous dire de « contre-nature ». Savez-vous que cette « nouvelle » technologie a plus de 70 ans d’âge et qu’elle est étudiée, contrôlée et utilisée dans le domaine militaire depuis les années 60 ? De très nombreuses études scientifiques émanant d’experts reconnus n’ont cessé de le prouver depuis.

 

Que diriez-vous d’examiner des études scientifiques indépendantes, réalisées par des personnes aux compétences reconnues avant d’accepter la mise en opération de pareilles infrastructures ? 3

De nombreux agriculteurs ont vu leurs animaux tomber subitement malades lorsque des antennes ont été implantées à proximité de leurs exploitations, voire leurs troupeaux décimés, sans parler d'une diminution de la fécondité masculine et féminine ainsi que de la recrudescence de fausses couches : « Nous n'avons pas rencontré de jeune femme exposée au rayonnement d'antennes-relais, ayant eu une grossesse normale avec la naissance d'un enfant indemne. » Dr Eliane Spitery4

 

Monsieur/Madame le Maire, vous pouvez compter sur nous pour vous appuyer dans vos choix et actions éclairés. Nous souhaitons pouvoir avoir confiance en votre détermination à protéger la population et à prendre vos responsabilités.

 

Je vous remercie personnellement de l’attention scrupuleuse que vous voudrez bien accorder à cet appel, et également de bien vouloir revenir vers moi pour que nous puissions en discuter. Veuillez agréer, Monsieur/Madame le Maire, l’expression de ma reconnaissance.

 

A ______________________, le_______________________ 2020

 

1 En application de la loi d’urgence n° 2020-290 du 23 mars 2020 pour faire face à l’épidémie de Covid-19, vingt-cinq ordonnances ont été prises par le Conseil des ministres. La 6ème ordonnance, n° 2020-320 du 25 mars 2020, a été confirmée au JORF n°0074 du 26 mars 2020 texte n° 45.

Selon cette ordonnance, « quatre procédures administratives préalables en vue de l’implantation ou de la modification d’une installation de communications électroniques sont ainsi aménagées : la suspension de l’obligation de transmission d’un dossier d’information au maire ou au président d’intercommunalité en vue de l’exploitation ou de la modification d’une installation radioélectrique ; la possibilité pour l’exploitant d’une station radioélectrique de prendre une décision d’implantation sans accord préalable de l’Agence nationale des fréquences ; la réduction du délai d’instruction des demandes de permissions de voirie ; et la dispense d’autorisation d’urbanisme pour les constructions, installations et aménagements nécessaires à la continuité des réseaux et services de communications électroniques ayant un caractère temporaire. »

 

2 (France Inter, 13 h le 28 avril 2020)

Voir les commentaires

Le Pentagone : l'éléphant du climat

13 Septembre 2014, 08:49am

Publié par Ciel Voilé

sarahflouders

 
Sara Flounders - Le 4 septembre 2014   - Traduction  Ciel voilé -

 

http://www.workers.org/articles/2014/09/04/pentagon-climate-elephant/

Il y a un éléphant dans le débat sur le climat qui à la demande des États-Unis ne peut être contesté ou même évoqué. Cet accord consistant à ignorer l'éléphant constitue à présent la base tacite de toutes les négociations internationales sur le changement climatique.

Toutes les données le prouvent, le Pentagone, la machine militaire américaine, est le plus gros consommateur institutionnel mondial de produits pétroliers et le pire pollueur de la planète en émissions de gaz à effet de serre et autres polluants toxiques. Pourtant, le Pentagone bénéficie d’une exemption générale dans tous les accords internationaux sur le climat.

Depuis les Accords de Kyoto ou les négociations du Protocole de Kyoto en 1998, dans le but d’obtenir l’accord des États-Unis, toutes les opérations militaires des États-Unis à travers le monde et au sein de l'US ne sont pas prises en compte dans les mesures et les accords sur la réduction. Le Congrès américain a adopté une disposition explicite des États-Unis garantissant ces exemptions militaires. (Interpress Service, le 20 mai 1998)

 


L'exemption complète de l'armée américaine pour le calcul des émissions de gaz à effet de serre comprend plus de 1000 bases américaines dans plus de 130 pays à travers le monde, ses 6000 installations aux États-Unis, ses porte-avions et son avion à réaction. Sont également exclus les essais d'armes et toutes les opérations multilatérales telles que l'alliance militaire du géant américain, l'OTAN et d’Africom, l'alliance militaire des États-Unis couvre maintenant l'Afrique. La disposition exonère également les activités américaines sous l’égide de l'ONU pour le « maintien de la paix» et  « l’aide humanitaire».

Même après l’obtention de cette concession gigantesque, le gouvernement américain refuse toujours de signer l'accord de Kyoto, sabotant ainsi des années d'efforts internationaux visant à forger un accord.


Les dispositions du Protocole de Kyoto ont néanmoins servi de base à toutes les futures réunions internationales proposées pour un traité sur le climat, y compris à Copenhague en 2009, à Cancun en 2010, à Durban en  2011, à  Doha en 2012 et lors de la prochaine Conférence des Nations Unies des Parties sur les changements climatiques, la XXIème qui se tiendra à Paris en 2015.

Lors de toutes les dernières conférences internationales, à maintes et maintes reprises, le gouvernement américain a saboté les réunions et refusé d'être lié par un traité. L'administration Obama, le 27 août dernier, a de nouveau confirmé que lors de la réunion de l'ONU à New York en septembre, préparatoire de celle de Paris en 2015, seul un accord non contraignant pourrait être mis en avant.


Rôle des militants de base


À moins que les militants de base du climat ne contestent cette exemption de l'armée américaine et ne fassent connaître la source la plus dangereuse du réchauffement planétaire et du changement climatique, le mouvement se perdra dans de vagues généralités, des espoirs utopiques et des accords insuffisants.

Le seul espoir que la manifestation de masse en septembre à New York ait un impact, serait que des voix indépendantes contestent consciemment le plus grand pollueur mondial. Exposer les coûts sociaux horribles du militarisme américain doit également faire partie du défi. Le rôle militaire de Washington renforce en permanence à tous les niveaux de l'appareil d'Etat, la répression.

Pendant des décennies, et à un rythme accéléré depuis 2001, l'armée a fourni librement un flot ininterrompu de matériel de guerre aux villes, aux polices locales, aux unités de la Garde Nationale et aux bureaux des shérifs. La jeunesse des nations opprimées des Etats-Unis devient la cible d'un état ​​policier considérablement élargi. Les nouvelles images de chars et de blindés de la police à Ferguson, au Missouri, ont confirmé à des millions de spectateurs, les résultats de cette politique raciste.

Exposer les ravages des guerres américaines en Irak, en Afghanistan et en Libye est essentielle. Ces guerres américaines ont répandu des centaines de tonnes de déchets radioactifs de missiles à l'uranium appauvri. Elles ont contaminé le sol et l'eau de vastes régions sous occupation américaine au benzène et au trichloro-éthylène par des opérations militaires aériennes et par le perchlorate, une substance toxique utilisée pour la propulsion des fusées. Plus de 1000 sites militaires aux Etats-Unis sont contaminés par ces toxines. Les bases militaires sont à la tête des sites états-uniens les plus contaminés. Les communautés les plus pauvres, en particulier les communautés de couleur, sont les plus durement touchées par cet empoisonnement militaire continu.

Il est essentiel de faire le lien entre l'exemption du Pentagone dans les négociations internationales et son rôle principal comme protecteur et responsable de l’expansion du pouvoir des multinationales américaines dans le monde entier. Les sociétés les plus puissantes et les plus rentables sont les sociétés pétrolières et militaires. Ce sont les autres principaux pollueurs.


Le Pentagone admet le changement climatique


Contrairement aux fanatiques de droite qui nient les changements climatiques au Congrès, le Pentagone ne nie pas l'impact dévastateur que le changement climatique aura sur tous les aspects de la vie sur la planète.
Ses propres études publiées confirment le danger. Mais le corps des officiers des États-Unis s'est engagé à ce qu'ils appellent « la domination totale ». Ainsi, chaque étude du changement climatique par les planificateurs militaires est basée sur l'évaluation de la façon de tirer profit de la crise à l'avenir et d’implanter plus fermement le pouvoir des entreprises américaines et de protéger l'irrationnel système capitaliste qui a créé cette crise et qui menace l'humanité tout entière.

Les études du Pentagone ne prévoient pas d’apporter une aide d'urgence en cas de catastrophes climatiques telles qu’inondations, sécheresses, famines, épidémies, typhons, tornades, ouragans, tempêtes de verglas, pénuries d'eau et dommages aux infrastructures. Les plans de leurs collèges de guerre et des think tanks portent sur ​​la façon d'obtenir des concessions politiques sur les droits d'accueil et le futur accès militaire à l'heure du plus grand besoin d'urgence d'un pays assiégé.

Par exemple, le département américain de la Défense publie tous les quatre ans un rapport quadriennal de la Défense. C'est, dans les grandes lignes, la stratégie militaire américaine. (tinyurl.com/pn4awm8)

Le rapport 2014 décrit la menace du changement climatique comme « un problème de sécurité nationale très grave. » Semblable au rapport 2010, il s’interroge sur la façon de maintenir l'hégémonie militaire globale des États-Unis face à l'aggravation continue des perturbations climatiques mondiales.

La caste des officiers militaires se concentre sur le maintien de la loi de Wall Street et la propriété capitaliste au cours d'une crise. Elle se soucie de préserver l'autorité de ses marionnettes, de ses alliés et de ses collaborateurs. Le rapport souligne qu’il est important de développer de nouvelles politiques, stratégies et plans.

« Le changement climatique pose un autre défi important aux Etats-Unis et au monde en général. Car les émissions de gaz à effet de serre, le niveau des mers, et les températures mondiales moyennes augmentent, les événements météorologiques extrêmes s'accélèrent.»

« Les impacts du changement climatique peuvent augmenter la fréquence, l'ampleur et la complexité des missions futures, y compris le soutien de la Défense aux autorités civiles. ... L’entraînement opérationnel du Ministère repose sur l'accès sans entrave à la terre, à l'air et à la mer. »


Les plans prévisionnels des militaires et des multinationales américaines sont sans pitié  sur la façon de tirer parti des changements climatiques dangereux pour le vivant. Un exemple des plus effrayants : « Stratégie Nationale pour la région de l'Arctique. » Ce rapport de la Maison Blanche ouvre sur un éloge de l'Arctique comme « endroit incroyable. » Mais très rapidement, il décrit la nécessité de se concentrer sur les priorités stratégiques pour relever les défis et les opportunités à venir.

Selon ce rapport la fonte de la calotte glaciaire arctique et le « nouvel environnement de l'Arctique » signifient que « Les ressources de l'océan sont plus facilement accessibles quand la banquise diminue. » C’est l’occasion d'accéder aux grandes réserves inexploitées de pétrole, de gaz et de ressources minérales et d’accroître la consommation d’énergies fossiles. En d'autres termes, de gros profits pour les compagnies pétrolières. (tinyurl.com/cw2dvhk)

Le Centre d’Analyses Naval a également préparé des rapports inquiétants sur la politique américaine en cette période de crise climatique mondiale. Onze généraux et amiraux à la retraite se sont réunis en 2007 pour examiner les implications sécuritaires du changement climatique.

En 2014, ce centre de recherche et développement financé par le gouvernement fédéral a réalisé une étude dirigée par Michael Chertoff, ancien secrétaire à la Sécurité intérieure, et Leon Panetta, ancien secrétaire de la Défense, intitulée : « La sécurité nationale et les risques d’accélération du changement climatique ». Ce rapport voit le changement climatique comme la source de l'instabilité internationale et la plus grande menace à l'ordre capitaliste établi.

Cette étude, encore une fois, ne porte pas sur la façon d'utiliser l'énorme capacité technologique de la machine militaire américaine pour fournir des solutions ou une aide d'urgence. Tout est posé en termes de sécurité nationale face à de supposées menaces terroristes potentielles.

« En Afrique, en Asie et au Moyen-Orient, nous voyons déjà comment les impacts des phénomènes météorologiques extrêmes, comme les sécheresses prolongées et les inondations - et les pénuries alimentaires qui en résultent, désertification, éparpillement de la population, migrations de masse, et l'élévation du niveau de la mer - posent des problèmes de sécurité aux gouvernements de ces régions. Nous voyons ces tendances croître et s’accélérer ».

 
« Le changement climatique agit comme un multiplicateur de menace d'instabilité dans certaines des régions les plus instables du monde. Il ... constitue une grave menace pour la sécurité nationale de l'Amérique. » Le rapport appelle à « l'amélioration de la puissance de combat des États-Unis » et à « l’évaluation de l'impact sur ​​les installations militaires américaines à travers le monde de l'élévation du niveau de la mer et des événements météorologiques extrêmes. » (Tinyurl.com/lreswx8)

Au vu de ces rapports et du rôle égocentrique et destructeur des États-Unis lors de toutes les conférences climatiques depuis plus de 20 ans, il est clair que  le pouvoir des entreprises américaines et la machine militaire monstrueuse qu'il a financée, en expropriant plus de la moitié du budget fédéral chaque année depuis des décennies est l’ennemi des peuples du monde entier et une menace pour toutes les formes de vie sur terre. Cela doit devenir l’argument choc pour la conscience de classe des militants du climat. Cela contribuerait grandement à la compréhension de l’origine de cette crise mondiale et à la création de vraies solutions.

Voir les commentaires

End Ecocid : oui, mais...

11 Juillet 2014, 22:38pm

Publié par Ciel Voilé

!cid 104C9E4F-8A99-46EE-A70E-78F44B9740EB@home


Nous publions l’appel de End ecocide, pourtant cette initiative citoyenne ne reconnait pour l’instant pas la géo-ingénierie comme un écocide !

 

1 APPEL MONDIAL DE « END ECOCIDE »


Voici un appel mondial à signer la Charte de Bruxelles 2014 qui appelle officiellement à la création d’une Cour Pénale européenne et Internationale de l’Environnement et de la Santé, et demande la reconnaissance du crime environnemental comme crime contre l’Humanité et crime contre la Paix par les Nations Unies.

La Charte propose une approche progressive en trois étapes :

 

  • Soutenir la mise en place d’un Tribunal Moral permettant à la société civile de s’emparer et de juger les responsables des crimes et délits environnementaux
  • La création d’une Cour Pénale Européenne de l’Environnement et de la Santé
  • La création d’une Cour Pénale Internationale de l’Environnement et de la Santé

Nous souhaitons remettre officiellement la Charte au Secrétaire Général des Nations Unies, monsieur Ban Ki-Moon, lors de l’Assemblée Générale des Nations Unies en septembre, ainsi qu’aux Présidents de la Commission européenne et du Conseil de l’Union Européenne. A cette fin, et pour donner un véritable poids à notre démarche nous avons plus que jamais besoin que vous vous mobilisiez ! 

Comment ?  

  1. En relayant l’initiative auprès de vos membres et de vos réseaux via votre site internet, votre page facebook, votre newsletter…et en les incitant à signer la Charte de Bruxelles.
  2. En vous mobilisant activement pour faire connaître cette démarche auprès des différents acteurs influents et décideurs de votre pays afin de les amener à soutenir notre projet d’amendement du statut de la CPI qui sera présenté en 2015.
  3. Un groupe d'experts juridiques est en cours de constitution pour travailler de façon concertée à un projet d'amendement du statut de la CPI et à une réforme du droit européen. Vous pouvez demander à y participer. 
  1.  
    • Les outils mis à votre disposition

§  Le site internet de notre initiative (en 10 langues)  a été refait, vous permettant de mieux relayer la Charte auprès de vos membres et de votre réseau : http://iecc-tpie.org

 

 §  Un kit de communication reprenant les grands principes et objectifs de notre initiative, décliné par public cible, est disponible en téléchargement sur le site.

 

Nous avons besoin de vous ! Ensemble, nous pouvons faire entendre nos voix !

L'alliance pour une Justice Internationale de l’Environnement et de la Santé

Contact : (chartedebruxelles2014@gmail.com)

Bien amicalement


To join the movement : www.endecocide.eu

To call for International Justice of Environment & Health : http://iecc-tpie.org

2 REPONSE DE END ECOCIDE A SKYGUARDS et Mme Mona

 

Chères Mona et  Josefina,


Merci beaucoup pour vos messages et excusez mon retard pour vous répondre. Comme vous le savez, nous menons cette initiative entièrement bénévolement- et par conséquent, il est parfois difficile de jongler avec les choses à temps.


Merci beaucoup aussi pour la mise à jour de votre stratégie politique. Très intéressant en effet. Avez-vous plus d'informations concernant la pétition? Quand recevrez-vous une réponse? Nous serions très intéressés par leur réponse.

 
Nous avons discuté de vos demandes à notre dernière réunion du groupe de pilotage.
Nous sommes en effet profondément préoccupés par les impacts potentiels de la géo-ingénierie, si elle n'a jamais été appliquée. Toutefois, l'accent est mis sur le mot « potentiel ». Tant qu'il n'y a aucune preuve scientifique
et aucun impact visible( !!!), nous ne pouvons malheureusement pas les inclure sur notre site internet. Et avec des preuves scientifiques, je ne parle pas de preuves sur les impacts sur la santé - c'est en effet un gros problème, mais qui ne concerne pas End écocide - mais la preuve que l'écosystème est menacé ou détruit par ces pratiques.


Permettez-moi de rappeler la définition de l'écocide: écocide est l'étendue des dommages, destruction ou perte de l'écosystème (s) d'un territoire donné à un point tel que la jouissance paisible par les habitants de ce territoire est ou sera gravement atteinte. Afin d'évaluer si un certain dommage écologique constitue un écocide, une étude doit être réalisée afin d'évaluer la taille, la durée et l'impact de la détérioration, la destruction ou la perte d'un écosystème. Il appartient à la juridiction de décider de la taille, de la durée ou de l'impact d'une telle destruction, pour le définir comme un écocide.


Pour prendre cette décision, le tribunal peut se référer à une loi existante, comme la Convention des Nations Unies sur l'interdiction militaire ou sur toute utilisation hostile des techniques de modification de l'environnement (1977), qui précise les termes «généralisée», «durable »et« grave »comme suit:
(A) à grande échelle: une zone de plusieurs centaines de kilomètres carrés;
(B) de longue durée: Pour une période de plusieurs mois, ou environ une saison;
(C) sévère: provoquer des perturbations graves ou des dommages importants à la vie humaine, les ressources naturelles ou économiques, ou d'autres aspects.


Actuellement, la géo-ingénierie ne cause pas de dommages qui répondraient à notre définition de l'écocide. Pour l'instant, elle n’en est qu’au stade de la recherche. Par conséquent, je crains que nous ne puissions pas inclure la géo-ingénierie à l'heure actuelle sur notre site.


Nous sommes certainement exposés à une grande quantité de différents produits chimiques  régulièrement, mais le défi est de les identifier et de montrer ensuite comment ils détruisent l'écosystème, pour être en mesure d’en attribuer la responsabilité. Tant que nous ne pouvons  prouver ce lien, nous ne pouvons pas l’inclure dans les exemples d 'écocide. Je suis vraiment désolée de cela, mais j'espère que vous pourrez comprendre. Nous avons un objectif politique et juridique et il est de la plus haute importance que nous nous en tenions à des cas où nous sommes capables de façon certaine de déterminer la responsabilité pour les dommages causés.
 
D’un point de vue moral, il est sûrement néfaste d’entreprendre des recherches sur les techniques de géo-ingénierie. Cependant, comme je vous le disais, nous ne pouvons pas les classer à l'heure actuelle comme écocides, car les conséquences ne sont pas encore claires et  même les risques ne sont pas déterminés de manière fiable.


Je suis désolée de ne pas avoir de meilleures nouvelles pour vous pour l’instant.


Cordialement,

 

 

3 REPONSE DE Josefina FRAILE pour SKYGUARDS

 

Chère équipe de End Ecocide

Tout d'abord, permettez-moi de vous féliciter pour votre initiative. J'ai été l'une des signataires de votre pétition comme tous les membres de nos associations en Europe. D'une certaine manière, nous avons pris pour acquis que les problèmes qui nous concernent tous, tels que la géo-ingénierie, la gestion du rayonnement solaire, les programmes HAARP, etc… allaient être survotre liste ...

Quelle déception de trouver dans ma correspondance avec M. Mona de Suède, que ces questions graves sont considérées par le comité comme conspirationistes! J'espère vraiment que vous reverrez votre position et inclurez ces questions dans la liste de l'écocide. Cela requiert juste un effort d’information de votre part. Cet effort pourrait être réduit si vous oubliez le terme chemtrails et que vous vous concentriez uniquement sur ​​les termes scientifiques : géo-ingénierie, gestion du rayonnement solaire, HAARP, et que vous visitiez les sites internet appropriés tels que geoengineerwatch.org qui fait de la recherche depuis plus de 10 ans. L'utilisation de mots qui n’expliquent rien a été planifiée de manière à empêcher l'action citoyenne et la riposte. Juste pour cacher les programmes militaires de contrôle du climat (en fait contrôle de la nourriture), et revenir 60 ans plus tôt !

L'an dernier, les 8 et 9 avril, nos associations dans Terra SOS-tenible ont présenté le problème au Parlement européen. Pendant deux jours, nous avons discuté avec succès, mais ni les membres du Parlement ni les médias n’étaient présents. Ce seul fait devrait vous expliquer beaucoup de choses. Le titre de la conférence était « Au-delà des théories de la modification du climat - la société civile contre la géo-ingénierie »

Après la conférence, nous avons déposé une pétition pour une enquête indépendante sur nos plaintes et nous venons d'être informés qu'elle a été acceptée. Un an plus tard ... juste avant les élections européennes.

À l'heure actuelle, nous nous engageons dans une campagne politique pour inciter les candidats européens à adopter une position publique sur la question. Voir l'article:
http://nsnbc.me/2014/04/17/eu-elections-candidates-challenged-to-come-clean-on-clandestine-geoengineering/

Telle quelle votre initiative perdra beaucoup de crédibilité si elle n’inclut pas ce qui est réellement la plus énorme atteinte à l'environnement de toute l'Histoire, qui affecte la santé des humains et la planète dans son ensemble.


Je serais heureuse de vous mettre en contact avec des chercheurs, mais s'il vous plaît, revoyez votre position à cet égard. Je me mets aussi à votre disposition pour tout ce dont vous pourriez avoir besoin.

Voici quelques documents deréférence. Et s'il vous plaît jeter un œil à notre modeste site internet qui se bonifie avec le temps et la volonté. Espérant recevoir de vos nouvelles.

Sincérement


Josefina Fraile / Président de Terra SOS-tenible

 

Voir les commentaires

Ne pas se laisser piéger par l'industrie pétrolière et les géo-ingénieurs

21 Avril 2014, 13:21pm

Publié par Ciel Voilé

Guinness-World-Records2011-300x181

8 avril 2014 Dane Wigington geoengineeringwatch.orgTraduction Ciel voilé


Comment la structure de pouvoir empêche-t-elle les gens de s'unir pour une cause commune ? Par la division et la conquête. Cette stratégie a été maintes fois appliquée à la communauté anti-géo-ingénierie.

Chacun de nous doit se faire sa propre opinion. Efforçons-nous d’abandonner nos idées préconçues et nos préjugés, quelle qu'en soit la source. Les gros titres ne sont pas une source de données et même les données de la recherche de sources reconnues doivent être vérifiées par les données du terrain. Nous avons tous besoin de penser par nous-mêmes et de ne pas suivre aveuglément le troupeau. Malheureusement, la majeure partie de la communauté de la science du climat suit docilement son clan dans le déni criminel de la manipulation climatique. Tout comme, malheureusement, beaucoup d’activistes du mouvement anti- géo-ingénierie sont influencés par la désinformation qui vise à les mettre en contradiction avec la communauté scientifique sur la réalité du  réchauffement  planétaire. Diviser et conquérir sont de nouveau à l’œuvre.


corporate-bickering
Qui à votre avis, voudrait vous faire croire que la planète refroidit ? Qui voudrait vous faire croire que la combustion de près de 15 milliards de litres d'hydrocarbures CHAQUE JOUR  n'est pas un problème pour la planète Terre ? Qui voudrait vous faire croire que couper et brûler les forêts de la Terre n'a pas d'effet sur ​​le climat ? Qui voudrait vous faire croire qu'il n'y a aucun problème avec le réchauffement climatique ou l’effondrement global ? Qui voudrait créer la division et de la dissidence au sein des communautés d'activistes ? Nous avons tous besoin de nous poser quelques questions sincères et de nous engager dans une recherche honnête et objective si nous voulons que nos conclusions tiennent la route. Pourquoi nos conclusions sur le véritable état de la question climatique importent-elles ? Parce qu’il faut être crédible pour exposer la manipulation climatique en cours et exiger son arrêt.

 

Qui pousse à la géo-ingénierie ?


funding-of-climate-denial-300x180

Qui paie qui pour faire croire quoi au public?

Bien que la discussion climatique soit très confuse, nous devons nous rappeler que c'est le but réel de ceux au pouvoir : confondre et  conquérir. Il y a des tonnes de cartes complètement frauduleuses, de graphiques, de statistiques , d’articles, etc, sur l'état du climat de la terre, comment savoir ce qui est réel ? Comment déterminer ce qui est juste?

Qui paie pour diffuser de fausses informations à ce sujet, à part Al Gore ?

 


total-foundation-funding-300x243
                                                            Financement de la Fondation Total

L'industrie des combustibles fossiles et les multinationales essaient-elles de nous tromper sur le véritable impact de ce qu'elles vendent  ? Qu’en pensez-vous ?

A votre avis les ingénieurs du climat, veulent-ils que les dirigeants du monde coopèrent à leurs programmes secrets et croient qu'ils ne travaillent pas pour refroidir la planète ? Ou est-il logique que les géo-ingénieurs et le complexe militaro/industriel et ses médias donnent à voir une planète qui  refroidit alors  même que la Terre se réchauffe ? Au minimum,  les médias grand public contrôlés n’essaieraient-ils pas de créer la confusion sur cette question si controversée ? Ne devrions- nous pas nous demander comment il pourrait être possible de brûler près de 15 milliards de litres d'hydrocarbures par jour, de défolier les forêts, d’empoisonner la terre, les eaux et les sols, sans affecter le système climatique ? Pour ceux qui au moins reconnaissent la réalité mortelle de la manipulation du climat mondial en cours, est-il logique de ne pas reconnaître le véritable effet de ces programmes sur le système climatique ? L’ingénierie climatique peut créer d'énormes anomalies de refroidissement à court terme au prix d’une aggravation du réchauffement global.

 
global-temperatures-300x203

 

 

                                                                                           Températures mondiales

 

 

Pensez par vous-même, et menez honnêtement votre enquête.

Question 1 :
Peu importe ce que dit qui que ce soit sur quelque sujet que ce soit,  la planète peut-elle refroidir si les glaciers fondent partout dans le monde ? Cette contradiction est-elle possible ? Non. Si vous ne croyez pas que les glaciers sont en déclin autour de la planète (et que vous teniez vraiment à la vérité), regardez « Ice Chasing » et voyez par vous-même ce que devient la glace autour du globe.

Question  2 :
Si la planète refroidit, pourquoi les dépôts d'hydrate de méthane autrefois congelés sont-ils en train de fondre et de se répandre dans le monde entier ? Comment est-ce possible si la planète refroidit ? Encore une fois, ce n'est pas possible sans un réchauffement significatif. Pour ceux qui ne croient pas que le méthane soit en train de fondre et de se répandre, toutes les données disponibles indiquent que vous vous trompez.

 Alors, quelle est la vraie vue d'ensemble sur le climat ?
Mensonges génie climatique et climatiques
http://www.geoengineeringwatch.org/climate-engineering-and-climate-lies/

 
sky-dirty-300x223
                                                                           Ciel sale

Le problème vient des militants anti-géo-ingénierie qui ont été convaincus du « refroidissement global » par le complexe militaro/ industriel et ses médias, extrêmement bien financés : ces militants devraient se poser la question des effets de la manipulation climatique contre laquelle ils sont engagés. Ils devraient au minimum observer la nature complètement artificielle des « tempêtes d'hiver» que les médias montent en épingle (pour aider secrètement à vendre l’efficacité de la géo-ingénierie). Le réchauffement global induit par les techniques de refroidissement artificiel et temporaire devrait également poser question. L'ingénierie de la guerre climatique en cours rend une situation déjà mauvaise, encore bien pire, de façon exponentielle, elle nous sort de la poêle pour nous jeter dans le feu !

Si nous voulons lutter efficacement contre le fléau du génie climatique, nous devrions nous concentrer sur cette question de fond. Si nous voulons être vraiment efficaces, il est impératif que nous soyons crédibles. Quelque information que ce soit qui ne s’appuie pas sur une recherche solide et des conclusions solides de la part des militants anti- ingénierie climatique donne à la communauté scientifique du climat (et tous ceux qui y sont reliés) l'excuse dont ils ont besoin pour jeter tout notre preuve de la géo-ingénierie par la fenêtre. Rien de tout cela ne concerne l’hypocrisie d'Al Gore, le sujet est la réalité en cours.

DW

 


Warming is NOT Part Of A Natural Cycle
http://www.skepticalscience.com/print.php?n=2433 


Last Hours (methane release mass extinction)
https://www.youtube.com/watch?v=sRGVTK-AAvw

 

Methane Thawing And Releasing Over The Arctic
http://arctic-news.blogspot.com/2014/02/high-methane-levels-over-the-arctic-ocean-on-february-17-2014.html

 

Chasing Ice
https://www.youtube.com/watch?v=eIZTMVNBjc4

 

Dollars for Deniers, Big Oil Funds Climate Science Denialism
http://www.dailykos.com/story/2013/01/26/1182365/-Dollars-for-Deniers-Big-Oil-Funds-Climate-Science-Denialism#

 

Dealing in Doubt, How Big Oil Funds Climate Denial
http://www.rtcc.org/2013/09/10/dealing-in-doubt-how-big-oil-funds-climate-denial/

http://www.theguardian.com/environment/2013/feb/14/funding-climate-change-denial-thinktanks-network

 

Scientific American, “Dark Money” Funds Climate Change Denial
http://www.scientificamerican.com/article/dark-money-funds-climate-change-denial-effort/

 

Not Just The Koch Brothers Funding Climate Warming Denial
http://phys.org/news/2013-12-koch-brothers-reveals-funders-climate.html

 

Helping the geoengineers to sell geoengineering
http://www.geoengineeringwatch.org/helping-the-geoengineers-to-sell-geoengineering-updated-jan-4-2014/

 

Engineered Snow Storms Wreaking Havoc Around The Globe
http://www.geoengineeringwatch.org/geoengineered-snow-storms-wreaking-havoc-around-the-globe/

 

Global oil consumption at almost 4 BILLION gallons a day
http://www.bloomberg.com/news/2013-12-11/iea-boosts-2014-global-oil-demand-estimate-amid-u-s-recovery.html

 

Fossil fuel industry pushes for geoengineering
http://thinkprogress.org/climate/2009/08/12/204499/british-coal-industry-flack-pushes-geo-engineering-ploy-to-give-politicians-viable-reason-to-do-nothing-about-global-warming-is-that-why-lomborg-supports-such-a-smoke-and-mirrors-approach/

 

Why the Fossil Fuel Industry Wants Us to Ignore Climate Change Risk
http://reneweconomy.com.au/2014/why-the-fossil-fuel-industry-wants-us-to-ignore-risk-80330

 

Climate Engineering and Climate Lies
http://www.geoengineeringwatch.org/climate-engineering-and-climate-lies/

 

Voir les commentaires

Du génie génétique à la géo-ingénierie

16 Février 2013, 16:10pm

Publié par Ciel Voilé

 

Geo-engineering.jpeg

 

Jim Thomas, ETC Group, janvier 2013

 

 

Même pour ceux qui sont habitués à la démesure de la manipulation génétique, les projets de modifications des équilibres des systèmes biologiques entiers de la Planète peuvent sembler fous, effrayants et somme toute, incroyables. Bienvenue dans le nouveau monde de la géo-ingénierie – un ensemble de technologies expérimentales en cours de développement, qui visent à modifier intentionnellement le climat à l’échelle globale et régionale – censée être la solution miracle au changement climatique.

 

D’abord rejetée comme à la limite de la science-fiction, la géo-ingénierie se place maintenant au cœur des débats politiques internationaux sur la façon de s’attaquer au réchauffement planétaire. Soutenus par des think tanks financés par l’industrie tels que le Newt Gingrich’s American Enterprise Institute ou Bjorn Lomborg’s Copenhagen Consensus Centre, un certain nombre de gouvernements - y compris les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, la Chine et la Russie – financent actuellement des recherches sur la géo-ingénierie. C’est aussi le cas d’une poignée de sociétés privées et de particuliers fortunés, comme Bill Gates et Richard Branson. Quelques expérimentations en milieu ouvert ont déjà eu lieu [1] et le nombre d’articles scientifiques et de brevets d’ingénierie du climat est en expansion.


La géo-ingénierie pour refroidir la planète

Les exemples les mieux connus des propositions de géo-ingénierie vont de l’envoi de nanoparticules réfléchissantes dans la haute atmosphère (pour refléter la lumière du soleil loin de la Planète et ainsi la refroidir) au largage de particules de fer dans les océans (pour stimuler artificiellement le plancton qui ainsi pourrait absorber plus de dioxyde de carbone). Cependant, alors que de plus en plus de propositions de géo-ingénierie sont programmées (et financées), les techniques de génie génétique et de la biologie synthétique sont en train d’apparaître comme un élément potentiellement important de la trousse à outils du géo-ingénieur. Comme les biotechnologies ont été vendues avec les promesses, non tenues à ce jour, de guérir les maladies et de nourrir les affamés, les géants du gène ajoutent actuellement une nouvelle prétention spéculative à leur boniment de relations publiques, à savoir que la biotechnologie pourrait aussi refroidir la Planète.
Il y a actuellement deux approches principales à la géo-ingénierie climatique. La plus controversée, et la plus évidemment risquée, est connue sous le nom de « gestion du rayonnement solaire » (en anglais, solar radiation management ou SRM). Il s’agit de procédés qui tentent de limiter le réchauffement climatique en réduisant la quantité de lumière du soleil qui atteint la Planète - soit en bloquant physiquement cette lumière (par exemple en plaçant des objets réflectifs dans le ciel pour imiter l’effet de refroidissement des nuages issus des éruptions volcaniques), soit en rendant la surface de la Planète plus brillante, afin qu’elle reflète plus de lumière solaire vers l’espace, c’est-à-dire en augmentant son albédo. Parmi les idées de gestion des rayonnements solaires, il y en a au moins une qui semble dépendre du génie génétique. Une équipe de géo-ingénieurs à l’Université de Bristol (Royaume-Uni) étudie la possibilité de modifier la blancheur et la réflectivité des feuilles des cultures de telle sorte que les champs agricoles puissent refléter plus de lumière du soleil loin de la Terre. Alors que le professeur Andy Ridgewell et ses collègues de la Bristol Bio-géo-ingénierie Initiative (BRISBI) ont d’abord exploré des approches classiques de sélection pour augmenter l’albédo des cultures, ils croient aussi que « en fin de compte, la modification génétique des cires se trouvant sur les feuilles ou des structures du couvert végétal permettrait d’obtenir des réductions de température supérieures ».
Une autre approche de SRM, défendue par le géo-ingénieur Russel Seitz de Harvard, est d’introduire des grandes quantités de petites microbulles à la surface des océans et des lacs afin de les rendre plus réfléchissants - ce procédé a été baptisé « l’initiative eau brillante ». Alors que Seitz se concentre actuellement sur l’utilisation de moyens mécaniques pour produire ces petites bulles, il reconnaît que d’autres peuvent en fin de compte essayer des approches biologiques telles que la modification de bactéries marines pour obtenir le même résultat.


Absorber plus de carbone avec des plantes transgéniques

Cependant, c’est dans la deuxième grande catégorie des approches de géo-ingénierie - connue sous le nom de techniques de stockage de dioxyde de carbone (en anglais Carbon Dioxide Removal techniques, CDR) - que le génie génétique est vraiment en train d’être mobilisé. Les techniques CDR tentent d’éliminer le CO2 et les autres gaz à effet de serre de l’atmosphère, par exemple, en construisant des machines chimiques de « capture de l’air » (chemical « air capture » machine) ou en modifiant la chimie des océans afin qu’ils puissent absorber plus de CO2. Bien sûr, le moyen le plus efficace, prouvé et largement déployé, d’éliminer les gaz atmosphériques est de planter des arbres, des prairies, des algues et d’autres plantes. La plupart des activités dans ce domaine se concentrent donc sur l’augmentation de la quantité de carbone qui peut être absorbée par la vie végétale.
Le controversé scientifique militaire Freeman Dyson s’est intéressé à la « bio-géo-ingénierie » quand il a proposé que les scientifiques développent des arbres « capteurs de carbone » qui seraient génétiquement modifiés pour absorber plus de carbone que les arbres normaux. Alors que les arbres magiques de Dyson ne sont même pas encore sur la planche à dessin, il y a une grande quantité de travail par des généticiens des plantes qui visent à accroître la biomasse (et donc la séquestration du carbone) d’une gamme de plantes – faisant ainsi exactement ce que Dyson a proposé [
2].
Les approches génétique de maximisation de la biomasse vont du travail payé par la Fondation Gates sous les hospices du Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale (GCRAI) et d’autres structures pour « améliorer » la photosynthèse dans le riz et dans d’autres cultures, au développement de ce qu’on appelle des cultures « adaptées au climat » (climate ready crops) qui permettront la production de biomasse sur ce qui était autrefois considéré comme des terres marginales (par exemple, les marécages, les zones arides, les sols salins). Ce faisant, les généticiens des plantes ont affirmé que de nombreuses astuces pourraient stimuler la biomasse (et donc la séquestration du carbone ) - y compris en utilisant les technologies de type Terminator (qui rendent les plantes stériles) afin que la plante ne gaspille plus son énergie dans les fonctions de reproduction !


Des algues modifiées pour capter le CO2 et produire du carburant

Le plus grand domaine du développement de la bio-géo-ingénierie est probablement le travail sur les algues génétiquement modifiées- la plupart du temps en utilisant les outils de la biologie synthétique. Dans son autobiographie, « Une vie décodée » [3], le pionnier de la biologie synthétique, Craig Venter, a écrit sur la possibilité de modifier les communautés de microbes marins présents en haute mer afin de réguler le climat de la Planète mais ses intérêts commerciaux restent sur la terre ferme. Ainsi, en travaillant main dans la main avec la compagnie pétrolière Exxon, l’équipe de Venter a mis au point des souches à croissance rapide d’algues qui, selon lui, seraient plus efficaces pour séquestrer le CO2 atmosphérique. Il travaille également à des algues permettant de produire des biocarburants. Sa société, Synthetic Genomics Inc, fait partie d’une liste croissante d’entreprises impliquées dans la modification d’algues synthétiques telles que Sapphire, Joule et Algenol qui prétendent utiliser la biologie synthétique pour séquestrer du CO2. En effet une de ces sociétés, Sapphire, connue pour être en partie la propriété de Monsanto, aurait conclu un accord avec l’entreprise privée de géo-ingénierie Energy Kilimanjaro qui a déployé des machines chimiques de « capture de l’air » pour extraire le CO2 de l’atmosphère et qui pourrait éventuellement alimenter directement les algues synthétiques de Sapphire. Deux des concurrents directs de Kilimanjaro, Thermostat Global Inc. et Carbon Engineering Inc. sont aussi supposés avoir conclu des accords avec des sociétés impliquées dans les algues. Des équipes universitaires, financées par des fonds publics aux États-Unis, au Canada et ailleurs, travaillent également sur les algues modifiées dans une approche de géo-ingénierie.
En bout de course, alors que l’activité de géo-ingénierie est aujourd’hui axée sur le changement climatique et essaye d’assujettir le cycle global du carbone, des travaux visant à modifier d’autres systèmes biologiques de la Planète comme le cycle de l’azote ou le cycle de l’eau pourraient émerger puisque génie génétique (fixation de l’azote par des plantes) et bactéries génétiquement modifiées pour nettoyer les eaux pourraient prendre une part de plus en plus importante dans la modification galopante de notre Planète.


-En savoir plus : ETC Group, « Géo-piraterie : argumentaire Contre la géo-ingénierie », 2011,

http://www.etcgroup.org/fr/content/g%C3%A9opiraterie-argumentaire-contre-la-g%C3%A9oing%C3%A9nierie 

 [1http://www.etcgroup.org/content/wor... 

[2]  En France, l’Inra d’Orléans travaille sur des peupliers transgéniques avec cet objectif (NDLR), cf. Inf'OGM, « FRANCE - Peupliers GM, agro-énergie, biodiversité : l’Inra s’explique », Christophe Noisette, juillet 2007

[3] Venter, C., « A life decoded », ed. Viking, 2007, 390 pages

 


http://www.infogm.org/spip.php?article5325

 




 

 

Voir les commentaires

La géo-ingénierie, arme ultime dans la guerre toxique contre l'humanité et la Terre-Mère

15 Novembre 2015, 22:31pm

Publié par Ciel Voilé

La géo-ingénierie, arme ultime dans la guerre toxique contre l'humanité et la Terre-Mère

Comment vous protéger dans cette bataille qui s'intensifie

http://juanmatus.com/geo-engineering-the-ultimate-weapon-in-the-toxic-war-on-humanity-and-mother-earth-how-to-protect-yourself-in-this-escalating-battle/


Publié le 1 Novembre 2015 - Traduction française : Ciel voilé


De façon irréversible et exponentielle, l'humanité prend conscience des attaques perpétrées par les psychopathes au pouvoir. De plus en plus, les gens se réveillent et comprennent la réalité du fait que nous sommes impliqués dans une guerre insidieuse et tous azimuts. Prendre conscience de cette réalité indéniable est une étape cruciale dans notre lutte pour sauver l'avenir de l'humanité et la planète elle-même. Des millions de personnes se rendent compte des conséquences et des effets dévastateurs des programmes de géo-ingénierie, du génie climatique et de la modification artificielle du temps. L'énorme quantité d'informations disponible sur la dynamique et les mécanismes de ces programmes et la façon dont ils fonctionnent ensemble, stimulent la prise de conscience générale d'une manière inédite. Maintenant, il est temps de franchir les étapes suivantes afin d'enclencher le mouvement inverse. Les agressions toxiques multiples sur notre santé nous affaiblissent et nous rendent impuissants, ce qui est exactement l'un des objectifs recherchés. Des épidémies de toutes sortes de maladies et de problèmes de santé explosent, alors que cette information est souvent ignorée ou falsifiée dans les médias traditionnels au service du pouvoir. Cependant, des informations factuelles sur la réalité de cette crise sanitaire ultime sont largement disponibles sur internet pour ceux qui cherchent vraiment. Mais ceux qui sont éveillés n'ont pas besoin de chercher bien plus loin que dans leur environnement immédiat pour réaliser qu'en matière de santé, quelque chose de grave se passe. Dans cette phase cruciale de guerre contre l'humanité, nous devons nous renforcer physiquement et psychologiquement, et la bonne nouvelle, c'est qu' il existe des moyens de nous protéger des attaques qui s'intensifient, menées par les maniaques qui perdent leur pouvoir.

La géo-ingénierie, arme ultime dans la guerre toxique contre l'humanité et la Terre-Mère

Réveiller le guerrier intérieur


Une étape très essentielle et puissante pour vous protéger des attaques en cours contre votre santé et votre vie, c'est de prendre conscience que vous êtes attaqué. Vous devez comprendre et accepter le fait que vous êtes impliqués dans une implacable guerre «silencieuse», et les multiples attaques dont vous faites l'expérience font partie d'un ordre du jour bien planifié, conçu par des psychopathes. C'est une guerre contre vous, vos proches et votre planète. Dès que vous en prenez conscience, votre réaction instinctive vis-à-vis de cette réalité, va réveiller votre guerrier intérieur. Et de ce fait, vous serez de nouveau présent dans le réel, indépendamment de la situation que vous vivez. A ce point,vous devez prendre une décision cruciale : est-ce que je reste victime, spectateur passif, ou bien vais-je agir comme un guerrier sans peur ? Lorsque la prise de conscience que vous êtes attaqué s'installe, votre mécanisme de combat va déclencher toutes sortes de puissantes réponses biochimiques qui vous protégeront physiquement contre l'ennemi. Peu importe de quel ennemi il s'agit, vos anciens instincts de lutte vont réveiller le guerrier intérieur. Et le guerrier en vous trouvera des stratégies de lutte.

Vous pouvez arrêter de creuser dans votre passé chez votre thérapeute ou psychiatre, parce que la plupart des problèmes de santé que vous rencontrez sont le résultat de l'exposition croissante à des attaques toxiques multiples, et n'ont rien à voir avec un stress que vous vous infligeriez. Les effets très dommageables physiquement et psychologiquement de l'exposition régulière aux programmes en cours qui sont une mise à mort lente, la géo-ingénierie, les rayonnements électromagnétiques, les OGM et les aliments transformés sont la véritable source de l'explosion de la crise sanitaire. Le message que vous vous envoyez à vous-même ne devrait pas être "Je ne suis pas OK, j'ai toutes sortes de problèmes de santé", mais " Je suis 100% OK et parfait, mon corps réagit uniquement aux attaques insidieuses et tous azimuts". Cette compréhension fondamentale et solide que vous êtes 100% OK, aura un effet profond au niveau cellulaire et vous protégera dans la vie, des ondes toxiques. Prendre conscience que vous êtes OK, permettra de réduire la tendance de votre système cellulaire à entrer en résonance avec des ondes électromagnétiques artificielles, étrangères et intruses. Cela permettra également de réduire la fréquence de réponse( Ndt : équivalent français inconnu ) dans le cerveau. Avec cette perspective libératrice, vos actions ne resteront plus longtemps concentrées à l'intérieur ou dans votre passé pour guérir ou trouver des solutions. Vous pourrez changer la dynamique de vos actions à 180 degrés. Vous n'êtes plus une victime impuissante dans la peur, mais un guerrier intrépide pleinement conscient prêt à engager toute action nécessaire à sa survie. Comme indiqué précédemment, vous êtes de nouveau présent dans le réel. De là, c'est vous qui décidez de ce que sera le prochain acte. Et la seule bonne décision que vous pouvez prendre, si vous êtes éveillé, c'est de participer à une action intelligente et puissante. MAINTENANT. Vous oublierez votre propre histoire, vos problèmes et objectifs personnels, quand vous comprendrez ce à quoi nous sommes confrontés. J'expliquerai plus en profondeur ce puissant élément de protection lors de ma prochaine tournée en Europe. Et aussi les différentes façons de détoxifier votre corps et votre esprit.


Se préparer à la pire de toutes les attaques sous fausse bannière


La saga de Vladimir Poutine dans les médias alternatifs distrait la société d'une manière très efficace. L'obsession passive vis-à-vis des actions de ce noble oligarque au Moyen-Orient, sert parfaitement un scénario géopolitique usé. Pendant que nous sommes distraits par la mise en scène du chaos géopolitique mondial, avec toutes les guerres et les crises insensées, les géo-ingénieurs ouvrent la voie à la pire de toutes les attaques sous fausse bannière. Bien que beaucoup se réveillent, la plupart des gens ne comprennent pas le concept d'attaques sous fausse bannière. Ils croient encore que l'ennemi que désignent leurs élus et les médias qui les servent, nous attaque et nous menace constamment. Pendant que le conditionnement de l'esprit des masses pour accepter la géo-ingénierie comme un phénomène normal s'installe, les cadres juridiques sont créés pour rendre ces programmes légaux. Lorsque cette étape sera achevée, la route sera libre pour un nouveau spectacle hégélien. Alors que dans l'Histoire, de nombreuses attaques sous fausse bannière comme les attaques du 11 septembre 2001 à New York, le naufrage du Lusitania, Pearl Harbor, les incidents au Tonkin, les bombardements de Sarajevo, Charlie Hebdo, les attentats du 7 juillet 2005 à Londres, le vol Malaysian Airlines MH-17, etc, etc,… ont été utilisées pour nous précipiter dans des guerres inutiles, dévastatrices, illégales qui servaient seulement l'élite mondialiste et pas les peuples, celle qui vient sera plus désastreuse que jamais. Les marionnettes corrompues de la pathétique arène politique mondiale et même le pape, préparent nos esprits: " Le réchauffement climatique est notre plus grande menace commune ". Ils prétendent : " Pour lutter contre cet ennemi, un gouvernement mondial centralisé est nécessaire pour sauver l'humanité et la planète". Et dans cette bataille, le slogan ridicule " Ou vous êtes avec nous, ou vous êtes avec les terroristes." sera encore plus appliqué. Le terroriste dans ce cas ne sera toutefois pas un terroriste synthétique dans une grotte, mais tous ceux qui s'opposeront à la géo-ingénierie, comme solution au réchauffement climatique. En d'autres termes: VOUS ! Observez le réel, réveillez le guerrier qui est en vous et alliez vos forces à une action intelligente et puissante. Nous vivons un temps emprunté, c'est le moment idéal pour perdre toutes vos craintes et agir hors de votre boîte. Nos enfants et la Terre-Mère nous appellent et ont attendu assez longtemps.

Amour et Lumière

Juan Matus

Voir les commentaires

L'Université Johns Hopkins confirme : les personnes vaccinées peuvent l'être à l'aide du test PCR.

19 Avril 2021, 10:40am

https://www.legitim.ch/post/johns-hopkins-university-best%C3%A4tigt-impfverweigerer-k%C3%B6nnen-mittels-pcr-test-geimpft-werden

 


Publié le 7 février 2021 - Jan Walter – Legitim.ch


Introduction


Dans cet article, Jan Walter décrit, avec de nombreuses citations de sources, les techniques possibles pour continuer à vacciner les populations alors que les gens sont de plus en plus critiques à l'égard des vaccinations. Cette situation est alimentée par la pression constante en faveur d'une "vaccination" de masse contre une maladie non mortelle pour 99,8 % des personnes, avec un nouveau type de "vaccin" qui est en fait une thérapie génique utilisant l'ARNm. Cela ressemble à de la science-fiction et c'est effrayant, mais les méthodes et les techniques sont disponibles. La question est de savoir jusqu'où nous allons nous laisser faire.


Les vaccins de plus en plus mis en question et l'alternative effrayante


En janvier 2019, l'OMS [1] a défini le nombre croissant de détracteurs des vaccins comme l'une des dix plus grandes menaces pour la santé mondiale, et depuis le fiasco sans précédent de la vaccination corona [2], le nombre de refus de vaccins s'est réellement multiplié. Pendant ce temps, des résistances apparaissent même au sein de la communauté médicale conventionnelle. Mais les cerveaux de l'OMS continuent d'insister sur un taux de vaccination irréaliste d'au moins 70 %.


Aujourd'hui, plusieurs experts et d'anciens journalistes grand public comme John O'Sullivan mettent en garde contre une campagne massive de tests PCR qui pourrait être un programme de vaccination de l'OMS déguisé. (voir Principia Scientific) [3] O'Sullivan fait référence à une nouvelle technologie développée à l'Université Johns Hopkins qui est censée permettre de procéder à des vaccinations secrètes par le biais d'un test PCR. (voir Johns Hopkins Universitiy) [4]


Inspirés par un ver parasite qui plante ses dents acérées dans les intestins de son hôte, des chercheurs de l'université Johns Hopkins ont mis au point de minuscules microdispositifs en forme d'étoile qui se fixent à la muqueuse intestinale et peuvent injecter des médicaments dans l'organisme.


Ces minuscules dispositifs, appelés "les agrippeurs", sont composés de métal et d'un film mince qui change de forme. Ils sont recouverts de cire de paraffine thermosensible et ne sont pas plus gros qu'une particule de poussière. (Voir la figure 1)
 

Figure 1 : Les agrippeurs

  
Lorsque le revêtement de paraffine de l'agrippeur atteint la température du corps, les dispositifs se ferment de manière autonome et se fixent sur la paroi du côlon. Grâce à l'effet d'étanchéité, les minuscules dispositifs à six pointes s'enfoncent dans la muqueuse et adhèrent au côlon, où ils sont retenus et libèrent progressivement leur charge médicamenteuse dans l'organisme. Finalement, l'agrippeur perd son emprise sur le tissu et est éliminé du côlon par la fonction musculaire gastro-intestinale normale.


Remarque : selon l'Université Johns Hopkins, les agrippeurs sont en fait administrés avec un coton-tige. (Voir figure 2)
 
 

 
Figure 2 : Les agrippeurs sur un coton-tige


L'équipe de recherche de l'université Johns Hopkins a publié les résultats positifs d'une étude sur des animaux en couverture de Science Advances le 28 octobre 2020 [5], confirmant que la nouvelle technologie fonctionne parfaitement :


Nous rapportons ici que des grappins thérapeutiques mécano-chimiques actifs inspirés de parasites GI, ou les agrippeurs, peuvent survivre 24 heures dans le tractus gastro-intestinal d'animaux vivants en adhérant de manière autonome aux tissus muqueux. Nous observons également une remarquable multiplication par six de la demi-vie d'élimination lors de l'administration par le « rippeur » ( ndt : défonceur) de l'analgésique modèle kétorolac trométhamine. Ces résultats constituent une excellente preuve que les microdispositifs à changement de forme et à verrouillage automatique améliorent l'efficacité de l'administration de médicaments à long terme.

 


 
Fig.3 : L'agrippeur à changement de forme comme dispositifs d'administration de médicaments à verrouillage automatique


Au même moment, le test PCR en Chine est désormais également effectué par voie orale, car la fiabilité des résultats est réputée meilleure et, bien entendu, cette pratique est immédiatement soutenue par les grands médias occidentaux. (Voir Business Insider) [6]


Note : Si vous ne pouvez pas imaginer que le gouvernement vous administre des toxines contre votre volonté et sans votre consentement, pensez à toutes les expériences horribles sur les humains qui ont été admises après coup et qui, selon Wikipedia [7], se sont poursuivies jusqu'à l'époque moderne.

 

En 2007, le CDC [8] a même admis qu'entre 1955 et 1963, 10 à 30 millions de citoyens ont été infectés par le cancérogène SV40 via la vaccination contre la polio.


La vaccination qui n'est pas une vaccination, mais une thérapie génique


Dans une vidéoconférence révélatrice [9] entre le Dr Judy Mikovits, Robert Kennedy Jr. et le Dr David Martin, il est expliqué que le vaccin à ARNm, selon la définition légale, n'est pas du tout un vaccin. Il est faussement appelé vaccin pour cacher le fait que le prétendu vaccin est, en fait, une thérapie génique.

 

Le Dr Wolfgang Wodarg, médecin et épidémiologiste expérimenté, a déclaré dans une interview censurée avec Rubikon : "En fait, ce vaccin "prometteur" devrait être INTERDIT à la grande majorité des gens parce qu'il s'agit de génie génétique !"

 

Mary Holland, vice-présidente et avocate en chef de l'Organisation de défense de la santé des enfants, met en garde : "Les nouvelles technologies de vaccination entraîneront probablement de nouveaux types de préjudices liés aux vaccins. Comme il n'y a jamais eu de vaccin à ARNm approuvé, nous ne savons pas vraiment à quoi ressembleront ces dommages. Comme les vaccins ont été développés si rapidement et que les essais cliniques sont si courts, les dommages à long terme sont totalement inconnus."


Ce qui est particulièrement effrayant, c'est que la grande majorité des gens ne savent même pas ce que le vaccin à ARNm provoque dans leur corps. Ils se laissent tout simplement vacciner aveuglément, et ce malgré le fait que de plus en plus d'experts médicaux indépendants et même orthodoxes mettent en garde contre cette pratique. (Voir les médecins du monde entier mettant en garde contre la vaccination par ARNm) [10]

 

Dans ce contexte, il ne faut pas oublier que la société américaine modeRNA Therapeutics a été fondée en 2010 non pas en tant que fabricant de vaccins, mais en tant que société GenTech. L'exemple des nombreux scandales de Monsanto montre clairement que le génie génétique ne sert pas à protéger les espèces, mais plutôt à acquérir du pouvoir. L'objectif caché est de modifier génétiquement les espèces afin de les breveter ou de les posséder. L'ancien secrétaire d'État américain Henry Kissinger a dit un jour : "Celui qui contrôle les semences contrôle le monde." (Voir le portail de presse) [11]


Quelle est la prochaine étape ? Vont-ils breveter nos corps après nous avoir génétiquement modifiés avec le vaccin à ARNm ?

Le Dr Carrie Madej[12], spécialiste en médecine interne de plus de 19 ans d'expérience, affirme que le vaccin COVID-19 pourrait en fait être un cheval de Troie pour breveter les humains car il modifie notre ADN.

Selon un article publié dans le magazine scientifique britannique Phys.org en janvier 2020[13], il est confirmé que l'ARN modifié pourrait bien avoir un impact direct sur notre ADN. Le passage suivant est particulièrement alarmant :

Plusieurs groupes de recherche collaborent actuellement pour étudier les effets que cela peut avoir sur la molécule d'ADN. Nous savons déjà que les régions en boucle R sont associées à des séquences d'ADN qui contiennent des gènes actifs, et que cela peut entraîner des cassures chromosomiques et une perte d'information génétique.


Le fait que les principaux fabricants de vaccins, tels que Pfizer, avertissent leurs sujets de ne pas se reproduire après la vaccination est également alarmant. (cf. Pfizer, p. 132) Ainsi, la société pharmaceutique confirme que le vaccin à ARNm peut avoir des effets négatifs sur la reproduction humaine, et elle continue à vacciner !

 


Conclusion

 

Toute personne connaissant un peu l'histoire sait que l'expérimentation génétique et l'expérimentation humaine ne sont pas nouvelles. Si l'eugénisme moderne trouve ses origines au XIXe siècle, les idées, mesures et justifications de l'intervention et de l'influence de l'État et de la société sur la reproduction existent depuis l'Antiquité. On les trouve déjà dans la "Politeia" de Platon, qui se limite toutefois à la sélection et à l'éducation par l'État.

 

À la Renaissance, on trouve des courants de pensée identiques dans les écrits d'utopie sociale "Utopia" de Thomas Morus, "Nova Atlantis" de Francis Bacon et "La città del Sole" de Tommaso Campanella. Toutefois, comme le bon sens résiste instinctivement à de telles interventions, l'establishment s'est toujours efforcé de masquer ses véritables intentions par des étiquettes trompeuses. Les nazis, par exemple, ont maquillé l'eugénisme en "théorie de la santé héréditaire" ou en "soins héréditaires" pour le rendre attrayant aux masses, et aujourd'hui, le même programme malsain nous est vendu avec un nouveau "vaccin" pour nous sauver d'une prétendue pandémie.

 

Références: 

[1] https://web.archive.org/web/20200812085538/https://www.who.int/news-room/feature-stories/ten-threats-to-global-health-in-2019 

[2] https://www.legitim.ch/post/schockierende-bilder-beh%C3%B6rden-verschweigen-massenhaft-corona-impfsch%C3%A4den 

[3] https://principia-scientific.com/are-pcr-tests-secret-vaccines/ 

[4] https://hub.jhu.edu/2020/11/25/theragripper-gi-tract-medicine-delivery/ 

[5] https://advances.sciencemag.org/content/6/44/eabb4133 

[6] https://www.businessinsider.com/microbiology-professor-china-anal-swab-test-covid-19-makes-sense-2021-1?r=MX&IR=T 

[7] https://en.wikipedia.org/wiki/Human_subject_research 

[8] http://web.archive.org/web/20110307094146/http:/www.cdc.gov/vaccinesafety/updates/archive/polio_and_cancer_factsheet.htm 

[9] https://www.bitchute.com/video/4fVFgHXPELoO/ 

[10] https://tinyurl.com/y32qpl74  

[11] https://www.presseportal.de/pm/62556/3331518 

[12] https://banthis.tv/watch?id=5f176746677a7f01e9302af6 

[13] https://phys.org/news/2020-01-rna-effect-dna.html 

[14 PDF]  https://pfe-pfizercom-d8-prod.s3.amazonaws.com/2020

Voir les commentaires

La justice française au service de Big Pharma

23 Avril 2021, 13:02pm

Publié par Ciel Voilé

Du jugement du Mediator le 29 mars, au verdict du GcMAF rendu le 14 avril, à la nouvelle arrestation du Pr Fourtillan le 16 avril, la même logique de chasse aux médecines naturelles bat son plein.

 

Des chiffres

 

Pendant 33 ans, de 1976 à 2009, le Mediator du groupe Servier, a bénéficié d'une autorisation de mise sur le marché ( AMM) en France. En 1995, une étude du Pr Abenhaim à Clamart démontrait déjà ses graves effets. Verdict après 11 ans de procès : amende de 2,7 millions €, quand le chiffre d'affaires 2019-2020 s'élève à 4, 7 milliards €, et les ventes de Mediator de 1976 à 2009 atteignent 400 millions €. L'escroquerie n'est pas retenue mais la « tromperie aggravée », et peine de prison de 3 ans. Et ce malgré les 6500 plaignants parties civiles et les 1500 à 2100 morts dûs au Mediator. Comme le rapporte le Canard Enchaîné : «  Le procès, on s'en fout ! » disait Servier.

 

Procès du GcMAF en France : aucun patient plaignant, aucun mort. 66 clients en France ! 4 ans de prison pour David Noakes, 3 ans pour Lynda Thyer.

 

Seconde arrestation de Jean-Bernard Fourtillan, auteur de 400 publications internationales, âgé de 77 ans, le 16 avril 2021 : déjà arrêté en décembre 2020 et interné en psychiatrie pour sa découverte de la valentonine, hormone de la glande pinéale et de patchs dont personne ne se plaint, mais interdits par l'ANSM.

 

Comme le remarque Jean-Marc Dupuis : « Pourquoi tant d’hostilité contre les médecines naturelles ?


 

Les médecines naturelles sont un domaine plus surveillé par les autorités que bien des activités criminelles. La vente de compléments alimentaires naturels (plantes, vitamines, acides gras, acides aminés, minéraux, etc.), par exemple, est réglementée de façon beaucoup plus stricte que la vente de tabac, d’alcool, d’armes, ou encore de films incitant à la violence

La vente de vitamine D à des doses suffisantes pour avoir un effet bénéfique réel est strictement interdite sans ordonnance d’un médecin. Ce qui explique que seule une infime proportion de la population, particulièrement bien informée et motivée, bénéficie des nouvelles découvertes sur la vitamine D


 

Interdiction des allégations thérapeutiques

Il est interdit aux fabricants de compléments alimentaires de mentionner sur leurs produits les effets escomptés sur la santé, les maladies, en termes de prévention comme de guérison. Si on suit la réglementation actuelle jusqu’au bout, il est interdit à une marque d’eau minérale d’indiquer sur l’étiquette que l’eau « aide à prévenir la déshydratation ». Ce n’est pas un canular, mais l’expérience réelle que viennent de réaliser deux chercheurs allemands, dont la demande a été refusée par l’agence européenne du médicament.

Cette interdiction d’information est imposée au nom de « la protection de la santé publique ».


 

Procès du GcMAF en France : des incohérences

 

* Dès le premier jour du procès le lundi 22 mars 2021, la juge a instruit à charge, travaillant pour les procureurs. Censée représentée la société et défendre la santé publique, la procureure déclare : « Savoir si le GcMAF fonctionne ou pas n'est pas le sujet », autrement dit elle ignore la santé publique et défend l'industrie pharmaceutique.

 

Le monopole de la pharmacie en France a été créé pour défendre la santé publique. Mais l'industrie pharmaceutique a-t-elle intérêt à faire disparaître les maladies ? Disparaitraient du même coup ses profits massifs...

 

* Extrait de UK Column :« En 6 ans, Immuno Biotech ( ndt : créée par David Noakes) a gagné 7,6 millions de livres sterling en vendant du GcMAF. Sur cette somme, ils ont payé une équipe de 27 personnes, dont 4 chercheurs, 7 médecins, 2 échographistes, 4 infirmières et du personnel administratif pendant 6 ans. Ils ont payé les laboratoires, les voyages du personnel (une dépense importante) et le logement. Tout revenu supplémentaire était réinjecté dans la recherche et le développement du GcMAF. Le PDG de Glaxo Smith Kline gagne environ 6 millions de livres sterling chaque année. »

 

* On a appris pendant le procès que David Noakes a mené une brillante carrière en informatique, son entreprise travaillant pour de très grands groupes à New-York, Bruxelles ou Londres. Lynda Thyer a travaillé comme biologiste pendant 30 ans en hôpital. Par quel miracle des personnes ayant contribué honnêtement à la vie sociale durant des décennies se transforment-elles en escrocs sans scrupule à enfermer ? Dans un article à charge, un journaliste de Dalloz écrit : « ... une fois aperçus les quatre prévenus, difficile de les imaginer en trafiquants chevronnés. Des pieds nicklelés perchés, version outre-Manche[...] mais tendances complotistes et paranoïaques. »

 

* L'expertise toxicologique réalisée par TOXLAB sur les produits saisis montre « qu'ils ne contenaient aucun médicament de la pharmacopée, ni stupéfiants ni toxiques. » Pourtant l'enquête évoque sans cesse la « dangerosité » du produit malgré l'absence de plainte de patients.

 

La recherche de la vérité n'est pas le but de la justice française. Elle relaie haut et fort le message très clair des autorités qui soutiennent les puissants et condamnent les « inutiles ».

 

Ci-dessous l'article de Scott C. Tips du 14 avril 2021 sur The nhf.

 

 

VERDICTS SUR le GcMAF RENDUS PAR LE TRIBUNAL FRANCAIS

 

 

https://thenhf.com/2021/04/14/verdicts-handed-down-in-french-gcmaf-trial/

 

 

Dans une décision très attendue, le collège de trois juges du Tribunal de Paris a rendu aujourd'hui sa décision dans le procès pénal lancé par l'OCLAESP, Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique , la version française de la Food and Drug Administration américaine et de la Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA) britannique.

 

L'OCLAESP avait porté plainte contre ce qu'il appelait un « gang d'escrocs » traitant des personnes avec du GcMAF (la protéine immunitaire naturelle présente chez tous les humains en bonne santé et utilisée généralement par injection pour traiter les patients atteints de cancer avec un taux de réussite stupéfiant de 75 % et plus).


Le principal problème de l'affaire du procureur français est que personne n'a été escroqué et que, au contraire, pratiquement tous les patients ont été aidés, la plupart même guéris ! En fait, à la fin du procès de quatre jours qui s'est tenu le mois dernier, le dossier de l'accusation s'est effondré, les avocats de la défense des cinq prévenus ayant démontré de manière concluante à la Cour qu'il n'y avait aucune victime et que l'accusation n'avait pas réussi à en produire une seule ! Aucun consommateur ou patient ne s'est plaint, aucun n'a été blessé et, en fait, de nombreux patients ont recouvré la santé grâce à la générosité des accusés David Noakes et Lynda Thyer qui ont traité gratuitement un quart des patients, ceux qui n'avaient pas les moyens de se payer un traitement.


Pire encore pour l'accusation, le fait est qu'il n'y a pas eu de ventes de GcMAF en France, et que cette affaire a été concoctée par la malicieuse MHRA comme un simple moyen de punir David Noakes et Lynda Thyer pour avoir eu la témérité de défier le monopole de Big Pharma sur le traitement du cancer, qui représente 200 milliards de dollars par an. [...]

.
Quoi qu'il en soit, les trois juges, sous la présidence de la juge Isabelle Prévost-Desprez, avaient annoncé à la fin du procès, le 25 mars 2021, qu'elles rendraient les verdicts pour les cinq accusés dans l'après-midi du 14 avril 2021. Ce jour est arrivé aujourd'hui.


La décision de la Cour, rendue cet après-midi, heure française, est la suivante et va malheureusement à l'encontre des faits révélés lors du procès :


David Noakes a été reconnu innocent d'avoir commis une fraude mais a néanmoins été condamné à quatre ans de prison pour avoir mené une activité non autorisée dans le domaine des médicaments.


Lynda Thyer a été reconnue coupable et condamnée à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis. Comme elle a déjà purgé 19 mois de détention provisoire (mais elle est maintenant sortie de prison et se trouve chez sa mère en Angleterre), elle ne purgera pas de peine supplémentaire dans une prison française.


Pour les autres accusés (Leslie Banks, David Halsall, et M. Norton), les verdicts ont été exactement comme l'accusation l'avait demandé, des peines de prison avec sursis.

 

Et bien sûr, l'État français conserve tout l'argent qu'il a ramassé et volé lors de ses raids sur les comptes bancaires et autres. Nous sommes vraiment les serfs de l'État !


Il va sans dire que ces verdicts incroyablement injustes pour ce qui n'était au pire qu'un délit de papier (un produit sans licence) feront l'objet d'un appel. Alors que le système judiciaire français a laissé les dirigeants de Big Pharma s'en sortir sans aucune peine de prison après avoir tué et blessé des milliers de personnes, ces trois juges ont clairement montré qu'elles ne devraient même pas siéger au banc des accusés car leur sens de la justice est clairement absent.[...]


David Noakes ne mérite pas d'être en prison pour avoir sauvé des vies alors que ceux qui ont tué et blessé des milliers de personnes sont en liberté !

 

 

Articles de Scott Tips traduits en français sur Ciel voilé:

 http://www.cielvoile.fr/2019/12/liberation-prochaine-de-lynda-thyer.html

 http://www.cielvoile.fr/2019/12/nouvelles-de-lynda-thyer-et-david-noakes.html

 http://www.cielvoile.fr/2019/12/gcmaf-le-remede-contre-le-cancer-qui-ne-disparaitra-jamais.html

 http://www.cielvoile.fr/2020/07/david-noakes-et-lynda-thyer-heros-du-gcmaf.html

 

Voir les commentaires

Dr Robert Young : La microscopie électronique à balayage et à transmission révèle la présence d'oxyde de graphène dans les vaccins contre le CoV-19

28 Août 2021, 11:47am

Dr Robert Young – Le 20 août 2021

https://www.drrobertyoung.com/post/transmission-electron-microscopy-reveals-graphene-oxide-in-cov-19-vaccines


La microscopie à contraste de phase, la microscopie électronique à transmission et à balayage et la spectroscopie à rayons X à dispersion d'énergie révèlent les ingrédients des vaccins contre le CoV-19 !

Les germes naissent en nous et de nous comme une infection et non comme une infection des cellules du corps. En d'autres termes, les germes sont des symptômes de désorganisation cellulaire et génétique et NON la cause spécifique de la désorganisation cellulaire et génétique ! Le GERME n'est RIEN et le TERRAIN est TOUT. Les germes ne peuvent que contribuer à un état de déséquilibre toxique, mais ils ne peuvent JAMAIS être à l'origine d'une maladie ou d'un malaise spécifique[55] - Dr Robert O. Young

Les germes naissent en nous et de nous comme une infection et non comme une infection des cellules du corps. En d'autres termes, les germes sont des symptômes de désorganisation cellulaire et génétique et NON la cause spécifique de la désorganisation cellulaire et génétique ! Le GERME n'est RIEN et le TERRAIN est TOUT. Les germes ne peuvent que contribuer à un état de déséquilibre toxique, mais ils ne peuvent JAMAIS être à l'origine d'une maladie ou d'un malaise spécifique[55] - Dr Robert O. Young

Résumé

Il existe actuellement quatre grandes sociétés pharmaceutiques qui fabriquent un vaccin contre le SRAS-CoV-2, maintenant appelé SRAS-CoV-19. Ces fabricants et leurs vaccins sont Pfizer-- le vaccin ARNm BioNTech, Moderna- le vaccin ARNm Lonza -1273, Serum Institute- le vaccin Oxford Astrazeneca et le vaccin Covid-19 Janssen, fabriqué par Janssen Biotech Inc, une société pharmaceutique Janssen de Johnson & Johnson, un adénovirus recombinant, inapte à la réplication, exprimant la protéine de pointe du SRAS-CoV-2. L'objectif de ces vaccins est de conférer une immunité contre le nouveau coronavirus infectieux ou SARS-CoV-2, désormais appelé SARS-CoV-19. Ces quatre sociétés pharmaceutiques n'ont pas fourni de divulgation complète à la FDA sur leur boîte de vaccin, leur fiche d'information ou leur étiquette pour bon nombre des ingrédients majeurs et/ou mineurs contenus dans ces soi-disant vaccins. Le but de cet article de recherche est d'identifier les ingrédients majeurs et mineurs spécifiques contenus dans le vaccin Pfizer, le vaccin Moderna, le vaccin Astrazeneca et le vaccin Janssen en utilisant divers tests scientifiques anatomiques, physiologiques et fonctionnels pour chaque vaccin SRAS-COV-2-19. En tant que droits de l'homme, régis en vertu du droit international par le Code de Nuremberg de 1947, l'information sur les ingrédients spécifiques du vaccin est essentielle, requise et nécessaire à connaître pour que tout être humain de n'importe quel pays au monde puisse prendre une décision éclairée quant à son consentement ou non à l'inoculation du SRAS-CoV-2-19. Nous avons effectué les tests scientifiques sur chaque vaccin et avons identifié plusieurs ingrédients ou adjuvants non divulgués qui sont contenus dans ces quatre vaccins contre le SRAS-CoV-2-19. Actuellement, ces vaccins sont administrés à des millions d'êtres humains dans le monde entier en vertu d'une autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) délivrée par chaque pays sans que tous les ingrédients soient divulgués et, dans certains cas, à la demande de gouvernements ou d'employeurs, ce qui constitue une violation des droits de l'homme en vertu du Code de Nuremberg de 1947.


Méthodologie et techniques


Quatre "vaccins" ont été analysés, à savoir le vaccin Pfizer-BioNtech, Moderna-Lonza mRNA-1273, Vaxzevria d'Astrazeneca, Janssen de Johnson & Johnson, en utilisant différents instruments et protocoles de préparation selon les nouvelles approches technologiques des nanoparticules. Les différents instruments comprennent la microscopie optique, la microscopie à champ clair, la microscopie à contraste de pHase, la microscopie à champ sombre, l'absorbance UV et la spectroscopie de fluorescence, la microscopie électronique à balayage, la microscopie électronique à transmission, la spectroscopie à dispersion d'énergie, le diffractomètre à rayons X et les instruments de résonance magnétique nucléaire, qui ont été utilisés pour vérifier la morphologie et le contenu des "vaccins". Pour les mesures de haute technologie et le soin de l'enquête, tous les contrôles ont été activés et les mesures de référence adoptées afin d'obtenir des résultats validés.


Microscopie à contraste de phase et à champ sombre du sang vivant


Des images des fractions aqueuses des vaccins ont ensuite été obtenues pour évaluer visuellement la présence éventuelle de particules de carbone ou de graphène.

Les observations en microscopie optique ont révélé une abondance d'objets laminaires 2D transparents qui présentent une grande similitude avec les images de la littérature (Xu et al, 2019), et avec les images obtenues à partir de la norme rGO (SIGMA)(Figures 1, 2 et 3).

Des images de grandes feuilles transparentes de taille et de formes variables ont été obtenues, montrant des formes ondulées et plates, irrégulières. Des feuilles plus petites de formes polygonales, également similaires aux flocons décrits dans la littérature (Xu et al, 2019) peuvent être révélées avec la microscopie à contraste de pHase et à champ sombre (Figure 3).

Tous ces objets laminaires étaient répandus dans la fraction aqueuse de l'échantillon de sang (Figure 1) ou de vaccin (Figures 2 et 3) et aucun composant décrit par le brevet déposé ne peut être associé à ces feuilles.

 

Figure 1, vous pouvez voir à quoi ressemble une bombe à fragmentation d'oxyde de graphène réduit (rGO) dans le sang humain vivant non taché après une inoculation de CoV-19 provoquant une coagulation sanguine pathologique ![1][2][55][56][57]
 

La figure 1 est une micrographie d'un amas de carbone d'oxyde de graphène réduit (rGO) visualisé dans le sang humain vivant non coloré avec une microscopie à contraste de pHase à 1500x. Notez que les globules rouges s'agglomèrent dans et autour du cristal rGO dans une condition connue sous le nom de Rouleau ! Un mot français qui signifie "empiler".

La figure 1 est une micrographie d'un amas de carbone d'oxyde de graphène réduit (rGO) visualisé dans le sang humain vivant non coloré avec une microscopie à contraste de pHase à 1500x. Notez que les globules rouges s'agglomèrent dans et autour du cristal rGO dans une condition connue sous le nom de Rouleau ! Un mot français qui signifie "empiler".

Quels sont les ingrédients non divulgués contenus dans les vaccins CoV-19 soi-disant Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Janssen ?


Pour répondre à cette question, une fraction aqueuse des vaccins Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Janssen a été prélevée dans chaque flacon, puis examinée séparément sous microscope à contraste de pHase à des grossissements de 100x, 600x et 1500x, montrant des preuves anatomiques de particules d'oxyde de graphène réduit (rGO) qui ont été comparées à des micrographies de rGO de Choucair et al, 2009 pour identification et vérification[3].


Étapes de l'analyse des fractions aqueuses du vaccin


Les échantillons réfrigérés ont été traités dans des conditions stériles, en utilisant une chambre à flux laminaire et du matériel de laboratoire stérilisé.


Les étapes de l'analyse sont les suivantes


1. Dilution dans du sérum physiologique stérile à 0,9 % (0,45 ml + 1,2 ml)

2. Fractionnement par polarité : 1,2 ml d'hexane + 120 ul d'échantillon RD1

3. Extraction de la phase aqueuse hydrophile

4. Balayage de l'absorbance UV et de la spectroscopie de fluorescence

 

Dr Robert Young : La microscopie électronique à balayage et à transmission révèle la présence d'oxyde de graphène dans les vaccins contre le CoV-19

5. Extraction et quantification de l'ARN dans l'échantillon

6. Microscopie électronique et optique de la pHase aqueuse.


Les ingrédients non divulgués du "vaccin" de Pfizer


Les micrographies des figures 2 et 3 ont été obtenues par microscopie optique à contraste de pHase 100X, 600X et 1500X, à champ sombre et à champ clair [3].


À gauche de chaque micrographie, vous verrez des micrographies obtenues à partir de la fraction aqueuse du vaccin Pfizer contenant du rGO.


À droite de chaque micrographie, vous verrez une correspondance avec des sources connues contenant du rGO pour la validation anatomique.


Les observations en microscopie à contraste de pHase, à champ sombre, à champ clair, en microscopie électronique à transmission et à balayage du produit vaccinal de Pfizer, ainsi que des produits vaccinaux de Moderna, Astrazeneca et Janssen ont révélé certaines entités qui peuvent être des bandes de graphène, comme le montre la figure 3 ci-dessous.

La figure 2 montre une image de la fraction aqueuse de l'échantillon de vaccin Pfizer (à gauche) et de l'oxyde de graphène réduit (rGO) standard (à droite) (Sigma-777684). Microscopie optique, 100X

La figure 2 montre une image de la fraction aqueuse de l'échantillon de vaccin Pfizer (à gauche) et de l'oxyde de graphène réduit (rGO) standard (à droite) (Sigma-777684). Microscopie optique, 100X

Figure 3 - Images de fractions aqueuses contenant de l'oxyde de graphène réduit provenant de l'échantillon de vaccin Pfizer (à gauche) et de l'oxyde de graphène réduit (rGO) standard soniqué (à droite) (Sigma-777684). Microscopie optique à contraste de pHase, 600X

Figure 3 - Images de fractions aqueuses contenant de l'oxyde de graphène réduit provenant de l'échantillon de vaccin Pfizer (à gauche) et de l'oxyde de graphène réduit (rGO) standard soniqué (à droite) (Sigma-777684). Microscopie optique à contraste de pHase, 600X

La figure 4 montre la capside du liposome contenant le rGO que Pfizer utilise pour son produit pour véhiculer l'oxyde de graphène en attachant la capside du liposome à des molécules d'ARNm spécifiques pour conduire le contenu du liposome de rGO vers des organes, des glandes et des tissus spécifiques, à savoir les ovaires et les testicules, la moelle osseuse, le cœur et le cerveau. L'image a été obtenue par une préparation SEM-Cryo.

La figure 4 montre la capside du liposome contenant le rGO que Pfizer utilise pour son produit pour véhiculer l'oxyde de graphène en attachant la capside du liposome à des molécules d'ARNm spécifiques pour conduire le contenu du liposome de rGO vers des organes, des glandes et des tissus spécifiques, à savoir les ovaires et les testicules, la moelle osseuse, le cœur et le cerveau. L'image a été obtenue par une préparation SEM-Cryo.

Pour une identification définitive du graphène par TEM, il est nécessaire de compléter l'observation par une caractérisation structurelle en obtenant un échantillon standard caractéristique par diffraction électronique (comme la figure 'b' montrée ci-dessous).

L'échantillon standard correspondant au graphite ou au graphène a une symétrie hexagonale, et présente généralement plusieurs hexagones concentriques.

La figure 4b révèle le diagramme de diffraction des rayons X des particules de graphène. Identification définitive de l'oxyde de graphène par microscopie TEM dans les 4 vaccins CoV-2-19

La figure 4b révèle le diagramme de diffraction des rayons X des particules de graphène. Identification définitive de l'oxyde de graphène par microscopie TEM dans les 4 vaccins CoV-2-19

En utilisant la microscopie électronique à transmission (MET), nous avons observé une matrice ou un maillage complexe de feuilles de rGO flexibles, translucides et pliées, avec un mélange d'agglomérations multicouches plus sombres et de monocouches dépliées de couleur plus claire, comme le montre la figure 5. [3]

La figure 5 montre un amas de nanoparticules de graphène dans un vaccin Pfizer. Elles semblent être agrégées.

La figure 5 montre un amas de nanoparticules de graphène dans un vaccin Pfizer. Elles semblent être agrégées.

Les zones linéaires plus sombres de la figure 5 semblent être un chevauchement local des feuilles et un arrangement local des feuilles individuelles parallèlement au faisceau d'électrons [4].


Après le maillage, une forte densité de formes claires arrondies et elliptiques non identifiées apparaît, correspondant peut-être à des trous générés par le forçage mécanique du maillage rGO pendant le traitement, comme on peut le voir sur la figure 6.[4]

La figure 6 montre une observation en microscopie TEM où l'on retrouve des particules d'oxyde de graphène réduit dans un vaccin Pfizer". La diffractométrie des rayons X révèle leur nature de nanoparticules cristallines de rGO à base de carbone.

La figure 6 montre une observation en microscopie TEM où l'on retrouve des particules d'oxyde de graphène réduit dans un vaccin Pfizer". La diffractométrie des rayons X révèle leur nature de nanoparticules cristallines de rGO à base de carbone.

La spectroscopie aux rayons X à dispersion d'énergie révèle la présence de rGO dans un vaccin Pfizer [5] [6] [7].

 


Le contenu chimique et élémentaire de la fraction liquide du vaccin Pfizer a ensuite été analysé par spectroscopie à rayons X à dispersion d'énergie (EDS), comme le montre la figure 6. Le spectre EDS a montré la présence de carbone, d'oxygène, vérifiant les éléments rGO, ainsi que de sodium et de chlorure, puisque les échantillons des figures 2, 3, 5 et 6 ont été dilués dans une solution saline.

La figure 7 montre un spectre EDS d'un "vaccin" Pfizer sous un microscope ESEM couplé à une microsonde à rayons X EDS (axe X =KeV, axe Y =Comptes) identifiant le carbone, l'oxygène, le sodium et le chlorure.

La figure 7 montre un spectre EDS d'un "vaccin" Pfizer sous un microscope ESEM couplé à une microsonde à rayons X EDS (axe X =KeV, axe Y =Comptes) identifiant le carbone, l'oxygène, le sodium et le chlorure.

La quantification de l'ARNm dans le vaccin Pfizer

 

 

La quantification de l'ARN dans l'échantillon Pfizer a été effectuée selon les protocoles conventionnels (Fisher).

 

Selon le logiciel spécifique de vérification de l'étalonnage du spectrophotomètre NanoDropTM 2000 (Thermofisher), le spectre d'absorption UV de la fraction aqueuse totale était corrélé à 747 ng/ul de substances absorbantes inconnues.

 

Cependant, après extraction de l'ARN à l'aide d'un kit commercial (Thermofisher), la quantification à l'aide de la sonde de fluorescence Qbit spécifique à l'ARN (Thermofisher) a montré que seuls 6t ug/ul pouvaient être liés à la présence d'ARN. Le spectre était compatible avec le pic du rGO à 270nm.

 

Selon les images microscopiques présentées ici, la majeure partie de cette absorbance pourrait être due à des feuilles de type graphène, abondantes dans les fluides en suspension dans l'échantillon.

 

Ces conclusions sont également étayées par la forte fluorescence de l'échantillon, avec un maximum à 340 nm, en accord avec les valeurs de pic pour le rGO. Il faut rappeler que l'ARN ne présente pas de fluorescence spontanée sous exposition aux UV.

Figure 8 - Spectre UV de la fraction aqueuse de l'échantillon de vaccin Pfizer. [1] [2] [3] [5] [6]

Figure 8 - Spectre UV de la fraction aqueuse de l'échantillon de vaccin Pfizer. [1] [2] [3] [5] [6]

Test de fluorescence Ultra Violet de la fraction aqueuse de Pfizer pour l'oxyde de graphène réduit (rGO) [5]

 

Les spectres d'absorption et de fluorescence ultraviolets ont été obtenus avec le spectrophotomètre Cytation 5 Cell Imaging Multi-Mode Reader (BioteK). Le spectre d'absorption UV a confirmé un pic maximum à 270nm, compatible avec la présence de particules de rGO.

 

Le maximum de fluorescence UV à 340 nm suggère également la présence de quantités importantes de rGO dans l'échantillon (Bano et al, 2019).

Figure 9 - Les spectres d'absorption UV et de fluorescence ont été obtenus avec le spectrophotomètre Cytation 5 Cell Imaging Multi-Mode Reader (BioteK). Le spectre d'absorption UV a confirmé un pic maximal à 270 nm, compatible avec la présence de rGO. Le maximum de fluorescence UV à 340 nm suggère également la présence de quantités importantes de rGO dans l'échantillon (Bano et al, 2019).

Figure 9 - Les spectres d'absorption UV et de fluorescence ont été obtenus avec le spectrophotomètre Cytation 5 Cell Imaging Multi-Mode Reader (BioteK). Le spectre d'absorption UV a confirmé un pic maximal à 270 nm, compatible avec la présence de rGO. Le maximum de fluorescence UV à 340 nm suggère également la présence de quantités importantes de rGO dans l'échantillon (Bano et al, 2019).

Figure 10 - L'analyse spectroscopique UV a montré une adsorption due à la présence d'oxyde de graphène réduit, ce qui est confirmé par l'observation en microscopie visible ultraviolette.

Figure 10 - L'analyse spectroscopique UV a montré une adsorption due à la présence d'oxyde de graphène réduit, ce qui est confirmé par l'observation en microscopie visible ultraviolette.

Les figures 11 et 12 ci-dessous montrent une micrographie de différentes micro et nano particules qui ont été identifiées dans les vaccins Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Janssen, dits " vaccins " et analysées sous un microscope électronique à balayage environnemental (SEM) couplé à une microsonde à rayons X d'un système dispersif en énergie (EDS) qui révèle la taille des particules, la distribution de la composition et la nature chimique des micro et nano particules observées[5][6][7].

La figure 11 montre des débris de 20 microns de longueur identifiés dans le soi-disant "vaccin" Pfizer contenant du carbone, de l'oxygène, du chrome, du soufre, de l'aluminium, du chlorure et de l'azote.

La figure 11 montre des débris de 20 microns de longueur identifiés dans le soi-disant "vaccin" Pfizer contenant du carbone, de l'oxygène, du chrome, du soufre, de l'aluminium, du chlorure et de l'azote.

 La figure 12 montre une particule de 20 microns de longueur identifiée dans le soi-disant "vaccin" Pfizer. Elle est composée de carbone, d'oxygène de chrome, de soufre, d'aluminium, de chlorure et d'azote.

La figure 12 montre une particule de 20 microns de longueur identifiée dans le soi-disant "vaccin" Pfizer. Elle est composée de carbone, d'oxygène de chrome, de soufre, d'aluminium, de chlorure et d'azote.

Les figures 13 et 14 ci-dessous montrent une micrographie de différentes micro et nanoparticules qui ont été identifiées dans les vaccins Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Janssen et analysées au microscope électronique à balayage (MEB) couplé à une microsonde à rayons X d'un système à dispersion d'énergie (SDE) qui révèle la taille des particules, la distribution de la composition et la nature chimique des micro et nanoparticules observées.

 

Y a-t-il des parasites dans les "vaccins" de Pfizer ?

 

Un corps allongé de 50 microns, comme on peut le voir sur la figure 13, est une présence mystérieuse et nette dans le vaccin Pfizer. Il apparaît et est identifié anatomiquement comme un parasite Trypanosoma cruzi dont plusieurs variantes sont létales et constituent l'une des nombreuses causes du syndrome d'immunodéficience acquise ou SIDA [Atlas of Human Parasitology, 4e édition, Lawrence Ash et Thomas Orithel, pages 174 à 178] [8].

La figure 13 montre un parasite Trypanosoma d'environ 20 microns de long trouvé dans le soi-disant "vaccin" Pfizer. Il est composé de carbone, d'oxygène, de chrome, de soufre, d'aluminium, de chlorure et d'azote.

La figure 13 montre un parasite Trypanosoma d'environ 20 microns de long trouvé dans le soi-disant "vaccin" Pfizer. Il est composé de carbone, d'oxygène, de chrome, de soufre, d'aluminium, de chlorure et d'azote.

Une micrographie par microscopie à contraste de phase : parasite Trypanosoma cruzi [8] vivant dans du sang

Une micrographie par microscopie à contraste de phase : parasite Trypanosoma cruzi [8] vivant dans du sang

La figure 14 identifie une composition de nanoparticules comprenant du carbone, de l'oxygène, du chrome, du soufre, de l'aluminium, du chlorure et de l'azote, que l'on retrouve également dans les "vaccins" CoV-19.

La figure 13 identifie une composition de nanoparticules

La figure 13 identifie une composition de nanoparticules

Les figures 15 et 16 ci-dessous montrent une micrographie de différentes micro et nanoparticules qui ont été identifiées et analysées sous un microscope électronique à balayage (MEB) environnemental couplé à une microsonde à rayons X d'un système à dispersion d'énergie (SDE) qui révèle la nature chimique des micro et nanoparticules observées et leur morphologie.

 

La particule blanche de 2 microns de long est composée de bismuth, carbone, oxygène, aluminium, sodium, cuivre et azote.

La figure 15 montre les particules de taille nanométrique et micronique identifiées dans le "vaccin" Pfizer. La particule blanche de 2 microns de long est composée de bismuth, carbone, oxygène, aluminium, sodium, cuivre et azote.

La figure 15 montre les particules de taille nanométrique et micronique identifiées dans le "vaccin" Pfizer. La particule blanche de 2 microns de long est composée de bismuth, carbone, oxygène, aluminium, sodium, cuivre et azote.

La figure 16 montre que la particule blanche de 2 microns trouvée dans le "vaccin" Pfizer est composée de bismuth, de carbone, d'oxygène, d'aluminium, de sodium, de cuivre et d'azote.

La figure 16 montre que la particule blanche de 2 microns trouvée dans le "vaccin" Pfizer est composée de bismuth, de carbone, d'oxygène, d'aluminium, de sodium, de cuivre et d'azote.

Les figures 17 et 18 montrent l'identification de particules organiques de carbone, d'oxygène et d'azote avec un agrégat de nanoparticules incorporées comprenant du bismuth, du titane, du vanadium, du fer, du cuivre, du silicium et de l'aluminium, qui ont toutes été trouvées dans le soi-disant " vaccin " Pfizer.

 

La figure 17 montre un agrégat organique (carbone-oxygène-azote) avec des nanoparticules de bismuth, de titane, de vanadium, de fer, de cuivre, de silicium et d'aluminium incorporées dans le "vaccin" Pfizer.

La figure 17 montre un agrégat organique (carbone-oxygène-azote) avec des nanoparticules de bismuth, de titane, de vanadium, de fer, de cuivre, de silicium et d'aluminium incorporées dans le "vaccin" Pfizer.

La figure 18 montre un agrégat organique (carbone-oxygène-azote) avec des nanoparticules de bismuth, de titane, de vanadium, de fer, de cuivre, de silicium et d'aluminium incorporées dans un "vaccin" Pfizer !

La figure 18 montre un agrégat organique (carbone-oxygène-azote) avec des nanoparticules de bismuth, de titane, de vanadium, de fer, de cuivre, de silicium et d'aluminium incorporées dans un "vaccin" Pfizer !

Les ingrédients non divulgués du "vaccin" d'Astrazeneca

 

Les figures 19 et 20 montrent un agrégat de fer, de chrome et de nickel, également connu sous le nom d'acier inoxydable, composé de micro et nanoparticules incorporées et identifiées dans le "vaccin" d'Astrazeneca, observé au microscope électronique à transmission (MET) et quantifié à l'aide d'une microsonde à rayons X d'un système à dispersion d'énergie qui révèle la nature chimique des micro et nanoparticules observées et leur morphologie.

Figure 19 - Agrégat manufacturé de fer, de chrome et de nickel, également connu sous le nom d'acier inoxydable.

Figure 19 - Agrégat manufacturé de fer, de chrome et de nickel, également connu sous le nom d'acier inoxydable.

La figure 20 montre les particules de nano quantifiées dans le "vaccin" Astrazeneca à l'aide d'une microsonde à rayons X d'un système à dispersion d'énergie qui révèle la nature chimique des micro et nanoparticules observées.

La figure 20 montre les particules de nano quantifiées dans le "vaccin" Astrazeneca à l'aide d'une microsonde à rayons X d'un système à dispersion d'énergie qui révèle la nature chimique des micro et nanoparticules observées.

L'instrument XRF (X-ray fluorescence) a été utilisé pour évaluer les adjuvants du "vaccin" Astrazeneca, ce qui a permis d'identifier les molécules suivantes : histidine, saccharose, polyéthylène glycol (PEG) et alcool éthylénique, également contenues dans les "vaccins" Pfizer et Moderna. Les résultats de ce test sont présentés figure 20 [9].

 

Le PEG et l'alcool éthylénique sont tous deux connus pour être cancérigènes et génotoxiques[9]. Le PEG était le seul adjuvant déclaré sur la fiche technique énumérant les ingrédients du "vaccin" Astrazeneca, mais contenu dans les "vaccins" Pfizer et Moderna.

La figure 21 identifie le spectre des adjuvants des vaccins AstraZeneca. Des couleurs différentes sont utilisées pour les quatre molécules identifiées à l'aide de spectres de référence. La concentration relative est calculée sur les intégrales des signaux de référence pour les molécules dans un spectre quantitatif acquis avec un rapport cyclique de 5 secondes. Le plus long T1 calculé étant de 5 secondes.

La figure 21 identifie le spectre des adjuvants des vaccins AstraZeneca. Des couleurs différentes sont utilisées pour les quatre molécules identifiées à l'aide de spectres de référence. La concentration relative est calculée sur les intégrales des signaux de référence pour les molécules dans un spectre quantitatif acquis avec un rapport cyclique de 5 secondes. Le plus long T1 calculé étant de 5 secondes.

Les ingrédients non divulgués du "vaccin" de Janssen

 

Les figures 22 et 23 montrent un agrégat organique-inorganique identifié dans le "vaccin" de Janssen. Les particules sont composées d'acier inoxydable et sont collées ensemble avec une "colle à base de carbone" d'oxyde de graphène réduit[10]. Cet agrégat est hautement magnétique et peut déclencher une coagulation sanguine pathologique et "l'effet Corona" ou "l'effet protéine en pointe" créé par la dégénérescence de la membrane cellulaire due aux interactions avec d'autres dipôles[10]. Vous pouvez voir ces réactions biologiques ou transformations cellulaires dans le sang vivant sous pHase Contraste et microscopie à fond noir dans les figures 24, 25 et 26[1][11].

 

Figure 22 : Agrégat d'acier inoxydable composé de carbone, d'oxygène, de fer et de nickel, maintenu par de l'oxyde de graphène.

Figure 22 : Agrégat d'acier inoxydable composé de carbone, d'oxygène, de fer et de nickel, maintenu par de l'oxyde de graphène.

La figure 23 montre des éléments de carbone, d'oxygène, de fer et de nickel réunis par de l'oxyde de graphène.

La figure 23 montre des éléments de carbone, d'oxygène, de fer et de nickel réunis par de l'oxyde de graphène.

L'effet Corona et l'effet protéine Spike

 

L'" effet Corona " et la " protéine de pointe " créés de manière endogène sont causés par un empoisonnement chimique et radiologique dû à l'oxyde de graphène réduit et aux rayonnements micro-ondes ![11]

Figure 24 "L'effet Corona" et la création endogène d'exosomes due à l'empoisonnement chimique et radiologique des fluides vasculaires et interstitiels de l'interstium.

Figure 24 "L'effet Corona" et la création endogène d'exosomes due à l'empoisonnement chimique et radiologique des fluides vasculaires et interstitiels de l'interstium.

La figure 25 montre "l'effet Corona" et la naissance endogène de pics de protéines S1 causés par les radiations et l'empoisonnement chimique ou ce que j'appelle "l'effet de pic de protéines".

La figure 25 montre "l'effet Corona" et la naissance endogène de pics de protéines S1 causés par les radiations et l'empoisonnement chimique ou ce que j'appelle "l'effet de pic de protéines".

Figure 26 Cette micrographie montre la création endogène des "pics de protéines" comme une infection et non une infection !

Figure 26 Cette micrographie montre la création endogène des "pics de protéines" comme une infection et non une infection !

Les figures 24 et 25 ci-dessus montrent "L'EFFET CORONA" sur les globules rouges et la figure 26 montre "L'EFFET PROTÉINE SPIKE", tous deux causés par une acidose décompensée des fluides interstitiels et vasculaires provenant d'un mode de vie acide et plus particulièrement d'une exposition à des champs électromagnétiques pulsés toxiques à 2,4 GHz ou plus, d'un empoisonnement chimique provenant de la nourriture et de l'eau ingérées, d'une pollution atmosphérique acide toxique, de chemtrails et, pour couronner le tout, d'une inoculation de CoV-19 à base de nana particules chargées de produits chimiques ! S'il vous plaît, laissez vos sentiments et vos fausses croyances à la porte avant que VOUS ne vous fassiez du mal prématurément[11] !

 

Les ingrédients non-divulgués du "vaccin" Moderna

 

Les figures 26 et 27 ont identifié une entité mixte de matières organiques et inorganiques contenue dans le "vaccin" Moderna.  
La microscopie électronique à transmission (TMS) et la quantification à l'aide d'une microsonde à rayons X d'un système à dispersion d'énergie (EDS) ont révélé la nature chimique des micro et nanoparticules observées.

Le "vaccin" Moderna est un substrat d'oxyde de graphène réduit à base de carbone dans lequel sont incorporées des nanoparticules. Ces nanoparticules sont composées de carbone, d'azote, d'oxygène, d'aluminium, de cuivre, de fer et de chlore[12].

Figure 26 La microscopie électronique à transmission révèle un composite d'oxyde de graphène dans lequel sont intégrées des matières organiques et non organiques.

Figure 26 La microscopie électronique à transmission révèle un composite d'oxyde de graphène dans lequel sont intégrées des matières organiques et non organiques.

La figure 27 révèle la présence de nanoparticules cytotoxiques intégrées.

La figure 27 révèle la présence de nanoparticules cytotoxiques intégrées.

Les figures 27 et 28 montrent une analyse qui a également été effectuée sous microscope électronique à transmission (TEM) et quantifiée avec une microsonde à rayons X d'un système dispersif en énergie (EDS) et qui a révélé la nature chimique des micro et nano particules observées. De nombreux corps étrangers ont été identifiés avec une morphologie sphérique avec quelques cavités en forme de bulles.

 

La figure 29 montre qu'ils sont composés de carbone, d'azote, d'oxygène, de silicium, de plomb, de cadmium et de sélénium. Cette composition de nanoparticules hautement toxiques sont des points quantiques de séléniure de cadmium qui sont cytotoxiques et génotoxiques [13] [14].

La figure 27 montre les nano-points dans l'oxyde de graphène trouvé dans le "vaccin" Moderna.

La figure 27 montre les nano-points dans l'oxyde de graphène trouvé dans le "vaccin" Moderna.

La figure 28 montre les nano-points dans l'oxyde de graphène trouvé dans le "vaccin" Moderna.

La figure 28 montre les nano-points dans l'oxyde de graphène trouvé dans le "vaccin" Moderna.

La figure 29 révèle la composition cytotoxique et génotoxique des nanoparticules d'oxyde de graphène trouvées dans le "vaccin" Moderna.

La figure 29 révèle la composition cytotoxique et génotoxique des nanoparticules d'oxyde de graphène trouvées dans le "vaccin" Moderna.

Les figures 30 et 31 analysent plus en détail le "vaccin" Moderna et révèlent un symplaste de 100 microns de composite de nanoparticules d'oxyde de graphène réduit. Le rGO est composé de carbone et d'oxygène avec une contamination de nanoparticules d'azote, de silicium, de phosphore et de chlore [15].

Figure 30 La microscopie électronique à transmission révèle un grand composite d'oxyde de graphène réduit de 100 microns.

Figure 30 La microscopie électronique à transmission révèle un grand composite d'oxyde de graphène réduit de 100 microns.

La figure 31 révèle le complexe de nanoparticules contenu dans le "vaccin" Moderna

La figure 31 révèle le complexe de nanoparticules contenu dans le "vaccin" Moderna

Les figures 32 et 33 montrent des entités d'oxyde de graphène réduit à base de carbone dans le "vaccin" Moderna, mélangées à des agrégats remplis de nanoparticules de silicate d'aluminium[16].

La figure 32 révèle un complexe d'oxyde de graphène et de silicate d'aluminium par microscopie électronique à transmission.

La figure 32 révèle un complexe d'oxyde de graphène et de silicate d'aluminium par microscopie électronique à transmission.

La figure 33 révèle les nano-éléments d'oxyde de graphène et de silicate d'aluminium contenus dans le "vaccin" Moderna

La figure 33 révèle les nano-éléments d'oxyde de graphène et de silicate d'aluminium contenus dans le "vaccin" Moderna

Discussion

 

La pandémie de SRAS-CoVid-2-19 a incité les industries pharmaceutiques à développer de nouveaux médicaments qu'elles ont appelés vaccins.

 

Le mécanisme d'action de ces nouveaux médicaments, tel qu'il est déclaré par l'industrie pharmaceutique, associé à ce qui est indiqué dans la fiche technique des vaccins, n'est PAS clair pour les savants médicaux actuels qui comprennent que ces nouveaux médicaments produits par Pfizer - le vaccin ARNm BioNTech, le vaccin ARNm-1273 Moderna-Lonza, le vaccin Serum Institute Oxford Astrazeneca et le vaccin Janssen COVID -19, fabriqué par Janssen Biotech Inc, une société pharmaceutique Janssen de Johnson & Johnson, ne sont PAS des vaccins mais des médicaments nanotechnologiques fonctionnant comme une thérapie génétique.

 

Le nom "vaccin" est probablement un escamotage (ruse) utilisé pour des raisons bureaucratiques et technocratiques afin de recevoir une approbation d'urgence, en ignorant toutes les règles normales nécessaires pour les nouveaux médicaments, en particulier pour ceux qui impliquent de nouveaux mécanismes nanotechnologiques qui n'ont jamais été développés ni expérimentés par l'homme, où que ce soit, à n'importe quel moment de l'histoire du monde.

 

Tous ces soi-disant "vaccins" sont brevetés et leur contenu réel est donc tenu secret, même pour les acheteurs, qui, bien sûr, utilisent l'argent des contribuables. Ainsi, les consommateurs (les contribuables) n'ont aucune information sur ce qu'ils reçoivent dans leur corps par inoculation.

 

L'humanité est maintenue dans l'ignorance en ce qui concerne les processus technologiques de nanoparticules impliqués, les effets négatifs sur les cellules du corps, mais surtout l'effet possible de la nano-bio-interaction magnétotoxique, cytotoxique et génotoxique sur le sang et les cellules du corps.

 

Cette étude actuelle, qui consiste en une analyse directe des soi-disant "vaccins" susmentionnés à l'aide d'instruments technologiques à nanoparticules, révèle des informations troublantes et susceptibles de changer la vie des personnes concernées, concernant la vérité sur le contenu acide toxique réel de ces soi-disant vaccins.

 

Dr Robert Young : La microscopie électronique à balayage et à transmission révèle la présence d'oxyde de graphène dans les vaccins contre le CoV-19

Les médicaments Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Janssen ne sont PAS des "vaccins" mais des agrégats complexes de nanoparticules d'oxyde de graphène composés de divers nano-éléments fixés à des acides nucléiques génétiquement modifiés d'ARNm provenant de cellules animales ou vero et de cellules fœtales humaines avortées, comme nous l'avons vu et décrit ci-dessus. Une fois de plus, les ingrédients de ces soi-disant vaccins sont hautement magnétotoxiques, cytotoxiques et génotoxiques pour les membranes cellulaires des plantes, des insectes, des oiseaux, des animaux et des humains, ainsi que pour leur génétique, ce qui a déjà entraîné de graves accidents (estimés à plus de 500 millions) et/ou la mort (estimée à plus de 35 millions)[17][18] à [54].

 

Les soi-disant "experts" ou "savants médicaux" VOUS disent que les vaccins contre le CoV -2 - 19 sont le SEUL moyen d'arrêter la propagation du CoV-19... même lorsqu'il n'y a AUCUNE PREUVE de son existence et AUCUNE PREUVE de sa propagation telle que déterminée par la méthode scientifique des postulats de Koch ou de Rivers ! [53]

Dr Robert Young : La microscopie électronique à balayage et à transmission révèle la présence d'oxyde de graphène dans les vaccins contre le CoV-19

Qu'ils sont sûrs - malgré les preuves documentées du contraire...[53]

 

Qu'ils sont efficaces - même si des millions de personnes "doublement piqués" tombent malades, s'exposent théoriquement à un VIRUS NON EXISTANT appelé CoV - 19, et meurent...[54] NON pas d'une infection virale fantôme mais de la PEUR ou de fausses preuves semblant réelles et du contenu acide toxique de l'oxyde de graphène réduit délivré via l'ARNm génétiquement modifié à des cibles spécifiques du corps humain entraînant une coagulation sanguine pathologique, un manque d'oxygène, une hypercapnie, une hypoxie et ensuite la mort par suffocation. [55][56][57]

 Coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) ou coagulation sanguine pathologique [56][57].

Coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) ou coagulation sanguine pathologique [56][57].

Que VOUS DEVEZ recevoir au moins deux injections PLUS des "rappels" pour vivre une "vie normale"...

 

Et bientôt, ils vous diront que VOUS n'avez pas d'autre choix que de vous conformer à TOUTES leurs OBLIGATIONS, même si le CDC et d'autres gouvernements, universités et instituts médicaux ont reconnus par écrit qu'ils n'ont AUCUN "STANDARD D'OR" d'isolement du CoV - 2 maintenant appelé le virus CoV-19 !

 

Il n'y a PAS DE VIRUS CORONA et il n'y en a JAMAIS eu ![55].

 

Rappelez-vous...

 

NE LAISSEZ PERSONNE VOUS ENLEVER VOTRE LIBERTÉ DE SANTÉ !

 

C'est VOTRE corps, VOTRE vie et VOTRE choix !

 

La connaissance est le pouvoir. Et c'est la clé pour comprendre pourquoi les vaccins expérimentaux CoV -19 sont si dangereux - malgré le récit officiel des médias aux ordres qui suppriment et censurent quiconque ose s'exprimer.

 

Vous avez le contrôle de votre propre santé. Ne soyez pas victime des gouvernements et des bureaucrates mondiaux qui poussent tout le monde à se faire vacciner. Le "philanthrope" milliardaire Bill Gates et les activistes milliardaires de Big Tech pensent savoir ce qui est le mieux pour vous et votre famille.

Vous devez être libre de décider ce qui est bon pour vous. Ne laissez PAS les gouvernements et les employeurs vous forcer à vous faire "vaxxer" "pour votre bien".

Et ne laissez jamais la culture de la censure vous rendre trop effrayé pour défendre vos droits !

Selon les mots du grand médecin et scientifique français, Antoine Béchamp, "Il n'y a rien de si faux qui ne contienne un élément de vérité et il en est ainsi de la théorie des germes". Dans ce cas, la théorie des virus, des vaccins et de l'immunité ![58]

 

 

 

Dr Robert Young : La microscopie électronique à balayage et à transmission révèle la présence d'oxyde de graphène dans les vaccins contre le CoV-19

Voir les commentaires

Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !

26 Juin 2021, 18:25pm

Publié par Ciel Voilé

Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !
Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !
Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !
Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !
Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !

 

Robert O Young DSc, PhD - 12 juin 2021

https://www.drrobertyoung.com/post/cdc-now-admits-no-gold-standard-for-the-isolation-for-any-virus

 

Au cours des derniers mois, nous avons demandé au Center of Disease Control (CDC) des preuves de l'isolement et de l'existence de tous les virus, y compris le CoV-2 et 19, le MERS, la grippe, la polio, la rougeole, le VIH, le XMRV, le HTLV-1, le HTLV-III/LAV, le HPV, l'Ebola, le Zika, pour ne citer que quelques-uns des soi-disant virus, divulgués en vertu de la loi sur la liberté d'information (FOIA).

Ces demandes écrites ont été adressées par Mme Christine Massey à M. Robert Andoh, responsable de la liberté d'information au CDC/ATSDR, afin de localiser et de fournir TOUT dossier, toute recherche et/ou tout résultat concernant l'isolement et la purification d'un "virus" (par n'importe qui, n'importe où, n'importe quand dans le monde) à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et/ou utilisation d'une ultracentrifugeuse ou ce que l'on appelle le "Gold Standard" pour isoler et identifier un micro-organisme pathologique ou un nano-organisme. Le "Gold Standard" pour isoler et identifier les microbes est connu sous le nom de Postulats de Koch et de Rivers, établis il y a de nombreuses années.

Le chef FOIA du CDC, M. Roger Andoh, a fourni des réponses directes à chacune de nos demandes, admettant par écrit qu'ils n'ont AUCUN ENREGISTREMENT DE QUELQUE NATURE QUE CE SOIT, pour les soi-disant "virus" fantômes suivants, y compris CoV - 2 -19, VIH, HPV, XMRV, HTMV-1, HTMV-111/LV, rougeole, grippe, MERS, EBOLA, ZIKA, POLIO, etc :

Bienvenue sur le site du Freedom of Information Act (FOIA) des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les CDC sont la principale agence de santé publique du pays, dont la mission est de sauver des vies et de protéger la santé des Américains. Le CDC veille à ce que ses activités scientifiques et de recherche et ses employés se conforment aux lois, réglementations et politiques fédérales afin d'exercer le plus haut niveau d'intégrité scientifique. Le partage de l'information est au cœur de cette mission - pas seulement les informations sur la santé et les résultats des études sur les maladies, mais aussi les informations que le CDC recueille dans le cadre d'un processus continu de mise en pratique de l'information. En tant qu'agence scientifique financée par les contribuables américains, le CDC s'engage à faire preuve d'ouverture et de responsabilité.  Comme toutes les agences fédérales, le CDC est tenu de divulguer les documents demandés par écrit par toute personne, à moins que les documents (ou une partie des documents) ne soient protégés de la divulgation par l'une des neuf exemptions prévues par la loi. Ce site fournit des informations sur le programme du bureau FOIA du CDC et sur la manière d'accéder aux documents du CDC.

1.  7 juin 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace d'un quelconque "virus COV - 2 ou 19" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais :

2.  Le 7 juin 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace d'un quelconque "virus HPV" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais : (note : les CDC ont fait une erreur dans leur réponse originale et ont ensuite fourni la version corrigée ci-dessous) :

3.  Le 7 juin 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace du "virus de la rougeole" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais !  Pas d'isolement, pas de purification et pas d'identification du virus de la rougeole !

4.  Une lettre du CDC concernant le "calendrier de vaccination" des enfants et des adultes aux Etats-Unis.

Note : il y avait une référence à la "grippe" dans cette demande, mais cela n'affecte en rien notre demande car c'était dans le contexte de notre exemple de dossier que nous cherchions à valider le fait que le CDC n'a AUCUN dossier ou recherche ou résultats pour TOUT soi-disant virus qui est responsable de TOUTE maladie - JAMAIS !

5.  10 juin 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace d'un quelconque "virus MERS" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais :

6.  CDC, 11 juin 2021 :  Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace du "virus POLIO" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par quiconque, n'importe où sur la planète, jamais :

7.  15 mars 2021 : réponse du CDC à la FOIA : aucune trace d'isolement ou de purification du "virus Ebola" à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

8.  Le 19 mars 2021, les CDC et l'Agency for Toxic Substances and Disease Registry (ATSDR) des États-Unis admettent qu'ils n'ont aucune trace du "virus Zika" isolé ou purifié à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

9.  Le 23 mars 2021, les CDC ont admis dans une réponse à la FOIA qu'ils n'avaient aucune trace d'un quelconque isolat purifié du "virus HIV", du "virus de l'hépatite", du "virus des MST" et de la "bactérie du bacille de la tuberculose" à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais.

10.  Le 7 avril 2021, les CDC déclarent qu'ils n'ont aucune trace de purification ou d'isolement du "virus XMRV" à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

11.  Le 7 avril 2021, les CDC déclarent qu'ils n'ont aucune trace de purification ou d'isolement du "virus HTLV-1" à partir d'un échantillon de patient, par quiconque, n'importe où sur la planète, jamais :

12.  Le 7 avril 2021, les CDC déclarent qu'ils n'ont aucune trace de purification ou d'isolement du "virus HTLV-III/LAV" à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

13.  Le 12 avril 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace d'un "virus de la grippe" isolé ou purifié d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

(Note : il y avait une référence à la "grippe" dans cette demande, mais cela n'affecte en rien notre demande car c'était dans le contexte de notre exemple de dossier que nous cherchions à valider le fait que le CDC n'a AUCUN dossier ou recherche ou résultats pour TOUT soi-disant virus qui est responsable de TOUTE maladie - JAMAIS !

 

Si personne, où que ce soit et à n'importe quel moment dans le monde, n'a isolé et prouvé l'existence d'un tel nouveau coronavirus ou d'un virus en tant qu'agent pathogène unique, comment diable une entreprise pharmaceutique peut-elle fournir un traitement ou un vaccin contre un virus qui n'existe même pas ?

Le virus ou l'agent pathogène est-il un virus mythique de conte de fées qui a besoin d'un vaccin mythique (mais coûteux et toxique !) pour le détruire ?

 

Ou ce virus fantôme est-il la création de "mauvais acteurs" et de "lucifériens" dans le but de redistribuer les richesses du monde à leur profit et de réduire en même temps la population excédentaire des "mangeurs inutiles" ?

Comme Voltaire nous a un jour mis en garde :

"Ceux qui peuvent vous faire croire à des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités".

Comme l'a déclaré très clairement le chef de service M. Roger Andoh dans ses lettres de la CDC FOIA :

"Comme aucun isolat quantifié du virus 2019 - nCoV n'est actuellement disponible, les tests [tests de diagnostic] conçus pour la détection de l'ARN du 2019 - nCoV ont été testés avec des stocks caractérisés d'ARN de pleine longueur transcrits in vitro..."

Comme l'a déclaré Rappoport ,

"Puisque c'est le cas, qu'il n'y a pas d'isolats de virus quantifiés, comment peut-on être sûr que ce qui est déterminé comme Covid-19 est, en fait, Covid-19 ?"

VOUS NE POUVEZ PAS UTILISER UN STOCK CARACTÉRISÉ DE MATÉRIEL GÉNÉTIQUE D'ORIGINE INCONNUE CULTIVÉ ET CONTAMINÉ DANS LES CELLULES D'UN FŒTUS HUMAIN AVORTÉ OU DANS LES CELLULES DE CHAUVE-SOURIS OU DE SINGE LORSQUE VOUS CHERCHEZ UN ISOLAT PUR PROVENANT D'UN ANIMAL OU D'UN HUMAIN SYMPTOMATIQUE POUR DÉTERMINER SON EXISTENCE ET SA VIRULENCE !

VOUS VOYEZ QUE LES SYMPTÔMES DU CoV - 19 SONT TOUS ASSOCIÉS AUX SYMPTÔMES D'EMPOISONNEMENT CHIMIQUE ET RADIOLOGIQUE ET NON À UN VIRUS THÉORIQUE SEUL.LE CORONA VIRUS N'EST PAS DU TOUT UN VIRUS MAIS UN SYMPTÔME DE DÉGÉNÉRESCENCE DE LA MEMBRANE CELLULAIRE QUE J'APPELLE "L'EFFET CORONA" !

L'"effet Corona" est causé par un empoisonnement chimique et radiologique systémique entraînant une coagulation sanguine pathologique, l'hypoxie et la mort.

Les deux micrographies ci-dessus montrent l'"EFFET CORONA" sur les globules rouges avec la "PROTEINE spike" causée par l'acidose décompensée des fluides interstitiels et vasculaires provenant d'un mode de vie acide et plus particulièrement, l'exposition à des champs électromagnétiques pulsés toxiques à 2,4 GHz ou plus, l'empoisonnement chimique de la nourriture et de l'eau ingérées, la pollution atmosphérique acide toxique et les chemtrails et pour couronner le tout, une inoculation chargée de produits chimiques !  Veuillez vérifier vos sentiments et vos fausses croyances avant de vous faire du mal prématurément !

Pour en savoir plus sur le mythe des virus, des vaccins et de la théorie virale mythique, lisez et étudiez le livre A Second Thoughts About Viruses, Vaccines and the HIV AIDS Hypothesis.  Vous pouvez commander ce livre à l'adresse suivante : https://www.phmiracleproducts.com/collections/books-audio-video/products/second-thoughts-about-viruses-vaccines-and-the-hiv-aids-hypothesis-booklet

 

 

Robert O Young CPT, MSc, DSc, PhD, ND

Voir les commentaires