Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Résultat pour “effet secondaire en attente”

Comment les émissions des avions contribuent au réchauffement ?

3 Février 2013, 10:14am

Publié par Ciel Voilé

 


 


Le trafic aérien contribue jusqu’à 20% au réchauffement dans certaines régions de l'Arctique.


Rex Dalton - Le 21 décembre 2009 - Nature

 

news.2009.1157.AirTraffic.jpg


Les émissions des avions pourraient  avoir un effet dramatique sur le réchauffement de l’Arctique. Magurean/iStockphoto

 


La première analyse des émissions provenant des vols commerciaux montre qu'elles sont responsables de 4 à 8% du réchauffement de la surface du globe depuis que les enregistrements des températures atmosphériques de surface ont commencé en 1850 - ce qui équivaut à une augmentation de température de 0.03 à 0.06 ° C en général.


L'analyse, par des scientifiques, spécialistes de l’atmosphère à l'Université de Stanford à Paolo Alto, en Californie, montre aussi que dans l'Arctique, les traînées de vapeur produisent 15 à 20% du réchauffement.


Les résultats de cette analyse sont susceptibles d'être largement étudiés  puisque certains  pays tentent d'aborder l'impact de l'aviation commerciale sur le réchauffement climatique. Il y a environ 35 millions de vols commerciaux chaque année. Des études ont été menées en Europe, les compagnies aériennes y sont soumises à une pression accrue car des  dirigeants européens envisagent la perception d'une taxe carbone sur les émissions des avions. Mais aux États-Unis, la recherche est peu avancée sur le sujet. Des études antérieures ont seulement évalué les incidences de l'aviation commerciale, mais c'est la première utilisation de données sur les émissions réelles -  de 2004 à 2006 - pour calculer le réchauffement dû à ces vols, explique Mark Jacobson, un ingénieur de Stanford, qui a présenté l'analyse le 17 Décembre à la réunion annuelle de l' « American Geophysical Union » à San Francisco, en Californie.


Dans cette dernière étude, Jacobson et son équipe ont développé un modèle pour les émissions des avions qui tient compte de la composition atmosphérique, des nuages et des propriétés physiques des émissions, en particulier du noir de carbone - une partie importante de la suie. Dans sa présentation, Jacobson a expliqué comment le modèle a été appliqué à une simulation de neuf ans couvrant une période de  2004 à 2013, après l’analyse des itinéraires de vol sur des grilles de 300 kilomètres carrés. Le modèle a permis de calculer les caractéristiques des traînées de vapeur en fonction de la taille réelle des particules émises et de leur évolution au fil du temps.


Perspective  « nuageuse »


  Beaucoup d'études précédentes ont supposé que l'impact des émissions des avions était le même partout. Mais la nouvelle analyse révèle que les émissions des avions augmentent la fraction des cirrus où les traînées de vapeur sont les plus abondantes, et diminuent même la fraction des cirrus en plusieurs endroits en augmentant les températures de basse atmosphère, et en en réduisant ainsi l'humidité relative. « Si on pouvait diviser par 20  le noir de carbone des émissions de ces avions, le réchauffement serait arrêté et un léger refroidissement se produirait », précise Jacobson.


L’étude de cette équipe a été évaluée par des pairs et devrait être publiée prochainement, a ajouté Jacobson. David Fahey, du laboratoire de recherche sur le système terrestre à Boulder, Colorado - partie de la « National Oceanic and Atmospheric Administration » -  estime  que des études telles que celle de Jacobson sont importantes pour combler le manque de données sur les émissions des avions aux Etats-Unis, où la recherche est restée « confuse ». Fahey pense qu’à présent que les dirigeants européens appellent à prélever une taxe carbone sur chaque vol commercial, les États-Unis seront poussés à rattraper leur retard dans la recherche sur les émissions des avions. Certaines des propositions de l'UE suggèrent l'imposition d'un vol pour des émissions tout  le long de son itinéraire. Ceci est « absurde », dit Fahey. Pour que la taxe soit  plus réaliste, une recherche de haute qualité est nécessaire sur l'impact réel de ces émissions, a-t-il ajouté.


http://www.nature.com/news/2009/091221/full/news.2009.1157.html 

 

 

Voir les commentaires

La loi fédérale interdit de rendre obligatoires les vaccins, tests et masques Covid à usage d'urgence

19 Mai 2021, 08:12am

Publié par Ciel Voilé

La loi fédérale interdit de rendre obligatoires les vaccins, tests et masques Covid à usage d'urgence

3 ressources à utiliser pour informer votre école ou votre employeur (article original)

 

En vertu de la loi fédérale, les employeurs et les universités ne peuvent pas légalement imposer les vaccins Covid, car il s'agit de produits non homologués bénéficiant d'une autorisation d'utilisation d'urgence qui sont, par définition, expérimentaux.

 

Aimee Villella McBride Stephanie Locricchio 18/05/21

 

Alors que plus d'une centaine d'établissements d'enseignement supérieur américains rendent obligatoires les vaccins Covid en cas de présence en personne et que les écoles rendent le masque obligatoire, il est essentiel que les gens comprennent leurs droits.

 

Voici l'essentiel : rendre obligatoire des produits autorisés en vertu du statut d'autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) viole la loi fédérale, comme l'indiquent les notifications légales suivantes.

 

Tous les vaccins Covid, les tests PCR et antigéniques Covid et les masques sont simplement autorisés par l'EUA, et non approuvés ou homologués par le gouvernement fédéral. Leur sécurité et leur efficacité à long terme n'ont pas été prouvées.

 

Les produits EUA sont par définition expérimentaux, ce qui exige que l'on donne aux gens le droit de les refuser. Selon le code de Nuremberg, fondement de la médecine éthique, personne ne peut être contraint de participer à une expérience médicale. Le consentement de l'individu est "absolument essentiel".

 

Plus tôt cette année, Mary Holland, présidente et avocate générale de Children's Health Defense, et l'avocat Greg Glaser ont déclaré que la loi fédérale interdit aux employeurs de rendre obligatoires les vaccins EUA Covid (ou les tests ou masques EUA Covid-19).

 

Holland et Glaser ont écrit :

 

"Si un vaccin a été délivré par autorisation d'urgence EUA par la FDA, il n'est pas entièrement homologué et nécessite le consentement. Une partie privée, telle qu'un employeur, une école ou un hôpital, ne peut contourner la loi EUA, qui interdit les obligations. En effet, la loi EUA interdisant les obligations est si explicite qu'il n'existe qu'un seul cas précédent concernant une tentative de rendre obligatoire un vaccin EUA."

 

Que faire si votre école ou votre employeur vous oblige à recevoir le vaccin Covid ?

 

L'équipe juridique de Children's Health Defense a rédigé trois notifications légales que toute personne confrontée à un vaccin Covid, un test Covid ou un masque obligatoire peut utiliser pour informer les employeurs et les universités qu'ils violent la loi fédérale. Vous pouvez télécharger les trois notifications ici.

 

Toutes les notifications comprennent cette formulation :

 

"La loi fédérale, Title 21 U.S.C. § 360bbb-3(e)(1)(A)(ii)(I-III) du Federal Food, Drug, and Cosmetic Act, stipule ce qui suit à propos des produits bénéficiant d'une autorisation d'utilisation d'urgence :

 

Les individus à qui le produit est administré sont informés :

 

(I) que le Secrétaire a autorisé l'utilisation d'urgence du produit ;

(II) des avantages et des risques significatifs connus et potentiels de cette utilisation, et de la mesure dans laquelle ces avantages et ces risques sont inconnus ; et

(III) de la possibilité d'accepter ou de refuser l'administration du produit, des conséquences, le cas échéant, du refus d'administration du produit, et des alternatives au produit qui sont disponibles et de leurs avantages et risques.

 

Toute entité ou organisation qui exige des vaccins EUA COVID-19, des tests COVID-19 ou des masques est en violation de la loi fédérale, et fera probablement l'objet de poursuites judiciaires si elle n'autorise pas les exemptions ou les alternatives."

 

Soumettre les avis préparés par Children's Health Defense est la première étape avant de demander une exemption ou d'engager une action en justice.

 

Les lois sur les exemptions de vaccins varient selon les États. Rendez-vous sur le site du National Vaccine Information Center pour en savoir plus sur les exemptions de votre État.

 

Il est essentiel de s'opposer aux obligations et de préserver les droits de l'homme fondamentaux et légalement protégés sur les questions liées à la liberté de santé. Ne soyez pas la proie de la coercition et de la pression, utilisez les ressources disponibles pour protéger vos droits légaux.

 

https://childrenshealthdefense.org/defender/resources-federal-law-prohibits-mandates-emergency-use-covid-vaccines-tests-masks/?

 

Voir les commentaires

Médecines naturelles Outre Atlantique

23 Avril 2021, 19:15pm

Médecines naturelles Outre Atlantique

Le gouvernement fédéral à propos des vitamines et du Covid : taisez-vous ou payez !

 

22 avril 2021 - https://anh-usa.org/feds-on-vitamins-and-covid-shut-up-or-pay-up/


Le gouvernement fédéral menace les médecins d'une amende de 10 000 $ s'ils vous disent comment les vitamines et les minéraux peuvent aider à combattre le COVID.

Alerte à l'action !


Le ministère de la Justice (DoJ) a récemment annoncé la première mesure d'application contre le "marketing trompeur" des traitements COVID. L'affaire concerne un chiropracteur du Missouri qui aurait fait de la publicité pour un supplément de vitamine D et de zinc afin de prévenir ou de traiter le COVID - des allégations qui sont bien étayées dans la littérature scientifique.


 

Il s'agit d'une escalade inquiétante et scandaleuse dans les actions du gouvernement fédéral contre les médecins et les professionnels de la santé qui informent le public sur les moyens naturels de rester en bonne santé pendant la pandémie, soulignant la nécessité de modifier la loi pour permettre la libre circulation des informations sur les aliments et les compléments.


Auparavant, la FDA et la FTC ont envoyé des centaines de lettres d'avertissement à des médecins et à des cliniques pour discuter du rôle des médecines naturelles dans la promotion de la santé publique pendant la pandémie. Puis une stratégie a été mise en place pour permettre à la FTC de s'en prendre avec plus de force à ces professionnels de la santé.


 

La loi COVID-19 sur la protection des consommateurs a été introduite le 20 décembre à la Chambre et au Sénat, puis ajoutée à un projet de loi de crédits le 21 décembre. Le 27 décembre, elle a été promulguée.


C'est exact : juste avant les vacances de Noël, alors que le gouvernement savait que l'attention serait ailleurs, cette loi a été introduite, enfouie dans un projet de loi de dépenses pour la dissimuler davantage, et promulguée - le tout en sept jours.


La loi "interdit les actes ou pratiques trompeurs associés au traitement, à la guérison, à la prévention, à l'atténuation ou au diagnostic du COVID-19", dont la violation peut entraîner des sanctions civiles.

La loi permet à la FTC d'imposer une amende de 10 000 dollars pour chaque violation ; plusieurs amendes peuvent être infligées à partir d'une seule réclamation. Les lois étatiques de protection des consommateurs pourraient également entrer en vigueur, autorisant d'éventuelles actions collectives.


Il s'agit d'un avertissement clair pour les professionnels de la santé naturelle : soit vous faites la promotion des vaccins et des médicaments contre le COVID-19, soit vous vous taisez.


Les actions du DoJ sont stupéfiantes. D'une part, nous sommes au milieu d'une pandémie et nous n'avons pas le temps d'attendre les essais cliniques randomisés en cours - qui peuvent prendre des années - alors que des preuves cliniques solides montrent que des compléments qui présentent peu de risques peuvent être utiles. Et les preuves que nous avons pour des choses comme la vitamine D et le zinc sont solides.


 

Nous avons récemment passé en revue les preuves du rôle de la vitamine D dans le COVID, en soulignant les douzaines d'études qui montrent que les patients COVID ayant un taux élevé de vitamine D ont de meilleurs résultats, sans parler du rôle clé de la vitamine D dans la fonction immunitaire. Des essais cliniques ont également confirmé la capacité de la vitamine D à prévenir les infections des voies respiratoires supérieures.


Le zinc est également incroyablement important pour la fonction immunitaire. Bien que cela soit plus fréquent dans les pays en développement, on estime que 12 % des Américains risquent de souffrir d'une carence en zinc. Nous savons que la fonction immunitaire est compromise en cas de carence en zinc ; en effet, les personnes présentant de faibles niveaux de zinc ont un risque beaucoup plus élevé d'être hospitalisées et de souffrir d'une maladie grave du COVID. Il existe de plus en plus de preuves du rôle du zinc dans la réduction de la gravité de la maladie COVID-19 et également dans la prévention du COVID.


Il est incroyablement irresponsable de la part du gouvernement fédéral de cibler les professionnels de la santé qui diffusent des informations sur ces nutriments vitaux. Nous pouvons contribuer à réparer cette erreur grâce à notre législation qui permet la libre circulation de l'information sur les compléments alimentaires.


Action Alerte ! Écrivez au Congrès et exhortez-le à soutenir la législation qui permet la libre circulation de l'information sur les compléments.

 

Voir les commentaires

5G et coronavirus

28 Février 2020, 12:02pm

5G et coronavirus

 Michel Dogna - 23 février 2020.

La Pandémie de coronavirus de Wuhan serait une MISE EN SCÈNE destinée à couvrir la crise de santé publique causée par le déploiement intensif de la 5G à Wuhan en 2019.

QUESTION: La pandémie de coronavirus bio-conçue se propage-t-elle délibérément à l'échelle mondiale afin de faciliter davantage le déploiement militaire de la 5G dans le monde?

La réponse à cette question critique est d'une importance primordiale pour chaque personne sur la planète en raison de la force avec laquelle le mastodonte 5G se déplace à travers les pays.

Nous savions tous qu'ils allaient faire quelque chose de grand - TRÈS GRAND!

Mais le scénario de dépopulation qui se déroule rapidement et qui utilise le coronavirus de Wuhan, la 5G, les vaccinations forcées et les chemtrails est assez ambitieux à tous points de vue.

Déploiement 5G

Il n'y a rien de plus sacré pour la mise en œuvre du programme du NWO (Nouvel Ordre Mondial) - DANS LE MONDE ENTIER - que le déploiement militaire fulgurant de la 5G et le développement ultérieur de l'Internet des objets (Internet of Things IoT).

Vraiment, ce projet absurdement impossible représente la pierre angulaire du complot néfaste de NWO pour inaugurer furtivement un gouvernement mondial unique.

Néanmoins, la cabale mondialiste NWO est devenue complètement folle et ses agents essaieront tout ce qu'ils peuvent pour mettre en place leur matrice de contrôle mondial planifiée depuis longtemps, qui nécessite un réseau énergétique 5G pleinement opérationnel comme condition préalable à un Internet des objets pleinement fonctionnel.

La ville de Wuhan a été établie comme zone de démonstration 5G officielle en 2019.

Le gouvernement chinois prévoyait d'utiliser cette grande métropole comme vitrine de tous les avantages «éblouissants» qu'un réseau énergétique 5G est censé offrir aux utilisateurs informatiques sans fil. Ils ont ensuite prévu de faire de la ville de Wuhan un fleuron urbain de l'Internet des objets.

La ville de Wuhan devait avoir 10000 stations de base 5G en service à la fin de 2019.
http://stateofthenation.co/?p=5697

Ne vous y trompez pas: l'activation d'un grand réseau énergétique 5G dans une mégalopole comme la ville de Wuhan aura inévitablement d'énormes impacts sur la santé et l'environnement.

A la seconde où ils ont actionné l'interrupteur sur la 5G à Wuhan, toute la population a été immédiatement exposée à des fréquences électromagnétiques extrêmement nocives et à des rayonnements micro-ondes.

En fait, les gammes spécifiques de signaux radiofréquences et la sortie de rayonnement micro-ondes nécessaires pour alimenter un réseau électrique 5G fonctionnel sont bien connues pour être excessivement dangereuses pour la santé humaine. Comme suit:

Un rapport MILITARY INTEL prouve que le gouvernement sait que les gammes de radiofréquences 5G et les rayonnements hyperfréquences sont nocifs pour la santé humaine.
http://themillenniumreport.com/…/military-intel-report-pro…/

Non seulement l'armée américaine a documenté scientifiquement les effets néfastes sur la santé associés à la 5G (ainsi qu'à la 4G et à la 3G), mais il existe maintenant des preuves tangibles qui prouvent que le gouvernement fédéral américain a sciemment menti sur ces nombreux risques pour la santé pendant des décennies. Comme suit:

Des preuves tangibles prouvent que les États-Unis ont menti sur la 5G. Le rapport de recherche de la Marine confirme de nombreux dangers pour la santé.
http://stateofthenation2012.com/?p=123687

Ce qui nous amène à l'aspect le plus périlleux du déploiement militaire de la 5G – ZONES MORTELLES.

Toutes les preuves scientifiques disponibles dans le domaine public indiquent maintenant que partout où l'infrastructure 5G est située dans la plus grande concentration générant les CEM (Champs électromagnétiques) et les micro-ondes les plus puissants, ces super-points chauds 5G fonctionneront efficacement comme des zones de mort. Comme suit:

5G Super-Points chauds: vous feriez mieux de savoir où se trouvent les «zones de mort»!
http://stateofthenation2012.com/?p=121694

Afin de saisir pleinement le potentiel hautement destructeur et mortel de ces super-points chauds 5G émergents, la vidéo suivante présente un scénario où les «armes à énergie dirigée» les plus puissantes seront situées dans ces zones de mort 5G.

ARME 5G: La technologie de rayonnement micro-ondes est déployée comme guerre de dépopulation, domination à spectre complet et contrôle humain total (vidéo)
http://stateofthenation2012.com/?p=119957

Voir les commentaires

L'OMS et la 5G

18 Août 2019, 20:20pm

L'OMS et la 5G
La dissimulation de l’OMS qui nous coûtera la vie sur Terre
 

Es-tu prêt à dire au revoir?

Le projet international sur les champs électromagnétiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est un pion de l’industrie qui nuit à la santé publique, dénonce Olga Sheean, une Irlandaise qui a travaillé à l’OMS et qui a développé une tumeur cérébrale liée à l’exposition au rayonnement micro-ondes des technologies de communication sans fil.

Déjà en 1973 –il y a 46 ans –l’OMS connaissait la vérité:que le rayonnement à micro-ondes provoque de multiples problèmes de santé.L’OMS a publié un document qui résulte d’un symposium tenu à Varsovie du 15 au 18 octobre 1973, avec la participation de60 chercheurs spécialisés dans les effets biologiques des micro-ondes sur le vivant. Voir: Biologic Effects and Health Hazards of Microwave Radiation(https://emfoff.com/symposium-fr).

Notre monde est sur le point de changer radicalement. Quand tu comprendras ce qui se passe et comment tu y contribues, j’espère que tu agiras en conséquence.

Les faits sur le rayonnement sans-fil ont été très habilement minimisés et dissimulés, ce qui fait croire à nombre de gens que ce n’est pas un problème.

Ce n’est que lorsque nous connaissons la vérité que nous pouvons prendre des décisions éclairées et faire des choix conscients.

Aucune industrie ne peut survivre sans notre soutien. Nos choix déterminent donc l’évolution des choses. Si nous ne prenons pas la responsabilité de nos choix, tout en attendant que les gouvernements gèrent les choses, nous leur cédons un immense pouvoir.

Si nous voulons que nos élus soient comptables et si nous voulons reprendre le contrôle de notre propre vie, nous devons assumer la responsabilité de notre façon de vivre.

Après tout, si nous continuons à faire des choix qui nuisent à notre santé et à notre planète, comment s’attendre à ce que les gouvernements règlent ces problèmes?

Et si nous continuons à soutenir les industries nuisibles, pourquoi diable cesseraient-elles de nous fournir les produits ou les services pour lesquels nous les payons?

La vérité est que nous sommes le problème, quoique également la solution.

Après avoir dit OUI aux appareils intelligents pour des raisons de confort et de facilité, ne nous étonnons pas que la technologie s’empare de nous, au détriment de notre humanité.

Si nous voulons rester maîtres de nos choix, nous devons changer radicalement. Mais nous devons également défier les promoteurs de technologies nuisibles qui cachent délibérément la vérité sur leurs conséquences et qui violent nos droits humains.1

En tête de liste se trouve l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’organisme des Nations Unies chargé d’assurer la protection de la santé mondiale et de conseiller les gouvernements en la matière.

Ayant personnellement travaillé pour l’OMS et d’autres organisations des Nations Unies, je suis consciente de la politique en jeu et de la corruption qui peut saper de maintes causes louables défendues par l’ONU.

Mais l’OMS a sérieusement outrepassé ses limites en ce qui concerne le rayonnement du sans-fil, avec une dissimulation qui nous coûtera la vie sur Terre.

Ce rayonnement de micro-ondes provient du Wi-Fi, des téléphones mobiles ou sans fil, des antennes, des compteurs intelligents et d’autres appareils sans fil. Depuis plus de 50 ans, il a été prouvé scientifiquement qu’il est nuisible à toute forme de vie et on a même démontré qu’il est cancérogène.

La plupart des gens ne ressentent pas ce rayonnement et ne voient aucun problème à utiliser leurs appareils sans fil; tout comme ils ne voient pas les conséquences de porter sur eux un émetteur générateur de données, d’être localisé à leur insu et de perdre le contrôle de leurs données privées.

Si tu n’es pas conscient des dangers qu’encoure ta santé et si l’exposition à ces rayonnements ne cesse d’augmenter, tu risques de tomber malade ou de devenir incapable de travailler—et tu tiendras probablement les gouvernements responsables de t’avoir caché la vérité. Pour des raisons d’ordre économique, ils en nient les dangers et tu fais de même en étant accro à tes appareils sans fil. Mais j’espère que tues plus malin que cela.

L’exposition au rayonnement sans fil m’a causé une tumeur au cerveau (au nerf trijumeau) qui a complètement changé ma vie.

Des millions d’autres personnes sont également atteintes d’une maladie ou d’une intolérance au rayonnement du sans-fil. Tout comme moi,nombre d’entre-elles ont passé des années à essayer de comprendre ce qui les rendait malades tout en dépensant des milliers de dollars.

Elles ont traversé un réel chemin de croix pavé de faux diagnostics, du douloureux mépris du corps médical ou étant même considérées comme des cas psychiatriques avant de finalement se rendre compte que leurs symptômes étaient dus au rayonnement du sans-fil.

Nombre d’autres personnes tardent à établir ce lien, souffrant de nombreuses affections causées ou aggravées par le rayonnement du sans-fil: insomnie, anxiété, dépression, maux de tête, perte auditive, troubles du système nerveux, perte de mémoire, trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), autisme, diabète, accidents vasculaires cérébraux.Elles continuent à souffrir inutilement, droguées, licenciées et/ou déniées par leur gouvernement…«grâce»à l’OMS.

Lorsque tu deviens conscient du conflit d’intérêts, de la corruption, des milliards de dollars générés par l’industrie du sans-fil, des campagnes de l’industrie pour créer le doute parmi le public, des scientifiques financés par l’industrie qui nient les faits scientifiques en réfutant l’évidence.

Lorsque tu réalises la nature addictive des gadgets sans fil, les campagnes de marketing visant à rendre la connexion du sans-fil si attrayante et si essentielle à notre sécurité et à notre développement économique, la surveillance masquée, la collecte de données personnelles à ton insu.

Lorsque tu apprends que les lignes terrestres sont progressivement éliminées pour qu’aucune autre solution sécuritaire que le téléphone portable ne soit disponible, tu commences à voir à quel point tout cela est magistralement cousu de fil blanc.

Voyons ce qui se passe au sein de l’Organisation mondiale de la santé et en quoi cela te concerne.

Au sein de l’OMS, il existe une unité nommée le Projet international CEM. Elle a été créée en 1996 pour étudier les effets sur la santé de l’exposition aux champs électromagnétiques (CEM) produits par l’homme, y compris les radiofréquences de rayonnement micro-ondes des appareils sans fil.

Elle est également censée«faciliter l’élaboration de normes internationalement acceptables limitant l’exposition aux champs électromagnétiques».

Mais cette unité est un pion de l’industrie. L’OMS peut bien prétendre établir des normes soi-disant sûres en évaluant des données scientifiques, mais la réalité est tout autre.

Elle cache délibérément la vérité, désinforme le public et élabore des normes de sécurité dénuées de sens, fondées sur des données pseudo-scientifiques.

Le Projet international CEM perçoit également des fonds de l’industrie contre laquelle il est censé nous protéger, et il emploie du personnel ayant travaillé pour elle. Il est noyauté par des personnes ayant des liens étroits avec cette industrie.

De plus, ceci ouvre la porte au déploiement de la 5G, une technologie extrêmement nocive qui, selon les scientifiques, va non seulement ravager notre santé et notre planète mais aussi permettre une surveillance de tout aspect de la vie.

L’OMS utilise des tactiques fallacieuses pour nous égarer de la vérité. Sur son site Web, elle accuse ceux qui ont été lésés par le rayonnement du sans-fil d’avoir des problèmes psychiatriques.

Je suis l’une de ces personnes mais je ne suis pas atteinte de maladie mentale. L’ancienne Directrice générale de l’OMS, le Dr Gro Harlem Brundtland,MD,2 médecin en santé publique hautement qualifiée, a également été touchée par ce rayonnement. Elle a démissionné de la direction de l’OMS à cause de son intolérance aux ondes—une intolérance dont son propre Projet international CEM nie toujours être causée par l’exposition aux ondes.

Elle non plus, n’est pas une malade mentale. Des millions d’autres personnes —médecins, cadres d’entreprises, informaticiens, électriciens, pilotes, femmes au foyer, enseignants, scientifiques et d’innombrables autres —sont touchées de la même manière, et nous sommes témoins d’épidémies de nombreuses affections liées au rayonnement électromagnétique. Notre monde n’a jamais été aussi malade «grâce»à l’Organisation mondiale de la santé.

Ce qui est vraiment insensé, c’est l’irradiation des humains et de la planète. En soutenant une industrie qui n’a ni conscience, ni humanité, ni respect pour notre santé, et en niant les maladies et les dégâts environnementaux qu’elle cause, l’OMS est coupable de nombreux crimes contre l’humanité.

En janvier 2017, j’ai envoyé ce document à trois des principaux acteurs de ce jeu mortel: l’ancienne Directrice générale de l’OMS, Dr Margaret Chan; la responsable du projet CEM, Emilie van Deventer, ingénieur électricien sans qualification médicale;et le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, également ingénieur en électricité.

Le document exposait la partialité de l’OMS à l’égard de l’industrie et sa dissimulation de la vérité sur le rayonnement du sans-fil, défiant les destinataires d’en être responsables. Ce document s’est propagé tel un virus, atteignant des milliers de personnes, mais aucun des destinataires n’a répondu.

De plus, ils n’ont pas tenu compte des centaines de scientifiques, de chercheurs, de médecins et de militants qui ont documenté la science et ont exhorté l’OMS à prendre les mesures appropriées.

Aujourd’hui, défiant toute logique, l’OMS facilite le déploiement de la 5G, la dernière génération de systèmes de télécommunication sans fil qui sera également utilisée pour la surveillance de nos vies au niveau mondial.

Cette technologie peut être jusqu’à 100 fois plus rapide et beaucoup plus puissante que les technologies 2G, 3G ou 4G et causera, selon les scientifiques, des dommages irréversibles à notre santé et à notre planète.

En date du 7juin 2019, plus de 100 000 personnes de 168 pays ont signé l’appel international «Stop 5G sur Terre et dans l’espace».

Le déploiement de la 5G provoque un tollé mondial carde plus en plus de gens se rendent compte de ce que ce rayonnement nous coûte. Ce rayonnement millimétrique à haute fréquence va élever la pollution électromagnétique à des niveaux alarmants, affectant profondément notre corps et notre esprit, tout en détruisant nos mécanismes de protection et nos rythmes naturels, ainsi qu’en affectant les cultures, les insectes,3les plantes, les arbres, notre environnement et notre climat.4

Avec l’installation de milliers de micro-cellules 5G dans les villes et les zones résidentielles, ce sera comme si tu avais une antenne relais cellulaire juste devant ta fenêtre, irradiant puissamment ta maison et tous ses occupants[ce que combat juridiquement la Conférence des maires des États-Unis].

Certains scientifiques ont qualifiée la 5G de «réseau de destruction».

«Le déploiement de la 5G est absolument insensé», déclare le Dr Martin Pall, biochimiste émérite américain, et le faire «sans un seul test biologique de sécurité est l’idée la plus stupide de l’histoire de l’humanité.»

On nous fait croire que la 5G va stimuler l’économie mondiale comme jamais auparavant. En réalité, cela rendra des millions de personnes malades et incapables de travailler et finira par provoquer l’effondrement de l’économie. Donc, ne te laisses pas berner par de tels arguments: la 5G ne stimulera pas l’économie; elle finira par la décimer.

La 5G utilise les mêmes fréquences que les armes de guerre furtives développées pour le contrôle des foules conçues pour causer des dommages neurologiques et physiologiques immédiats.

Il s’agit d’une arme furtive parfaite, silencieuse, invisible et potentiellement mortelle. Bien qu’ils aient tous les mêmes attributs, les systèmes de télécommunications sans fil ont été déployés sans contrôle.

De nombreux gouvernements sont conscients des dangers mais citent les informations erronées de l’OMS pour faire avancer leurs propres programmes économiques, résultant en de nombreuses maladies, des malaises, des douleurs, de l’isolement, de la dépendance, des suicides, des pertes matérielles et du désespoir.Ils empiètent également sur la vie privée des gens et utilisent des données personnelles pour surveiller, exploiter et contrôler la population.

Pendant ce temps, la prise de pouvoir technologique crée une société de surveillance axée sur les données, une société sans cœur et vénale.

Il s’agit d’une guerre silencieuse, dit le scientifique Joe Imbriano—une guerre menée au moyen de rayonnements invisibles émis par des gadgets auxquels les gens sont tellement accros qu’ils ne voient pas ce qui leur arrive.

Jamais n’avons-nous été autant connectés par le biais de la technologie, mais tout aussi déconnectés de nous-mêmes, des uns des autres et de la nature.

Si notre cœur et nos yeux pouvaient témoigner, le monde entier serait en larmes.

Avec les premiers satellites 5G lancés sur orbite—et les plus de 20000 sont prévus au cours des prochaines années—de plus en plus de personnes deviendront intolérantes aux ondes. Tu ne sauras jamais ce qui t’a happé, car tu ne le verras pas venir. Tu ne sauras pas pourquoi tu te sens si malade, si confus et tant d’autres choses.Parce que ces rayonnements brouillent le cerveau et engourdissent les sens, tout comme moi bien des millions de personnes les ressentent à divers degrés lorsqu’ils y sont exposés.

Les rayonnements du sans-fil nous parviennent d’innombrables sources qui se chevauchent. Ces rayonnements sont complètement hors contrôle et sans surveillance de qui que ce soit. Autant essayer de définir la quantité d’air que tu peux tenir dans une main.

Les normes de sécurité de l’OMS relatives au rayonnement ne protègent personne et mettent tout le monde en danger en donnant l’illusion de la sécurité.

Rien de tout cela n’a de sens pour une personne intelligente.•

L’industrie du sans-fil n’aurait pas documenté elle-même les dangers du rayonnement du sans-fil, évoquant des dommages à l’ADN et le cancer, comme l’a fait Swisscom dans sa demande de brevet internationale de 2003… si le rayonnement était réellement inoffensif.

Des centaines de scientifiques, chercheurs et médecins indépendants n’auraient pas demandé à l’OMS de fournir une meilleure protection … si le rayonnement était réellement inoffensif.•

Il n’y aurait pas de multiples cas de cancers à proximité des antennes, ni des millions de personnes dans le monde présentant des symptômes similaires ou des écoliers qui tombent malades à cause du Wi-Fi, certains allant même jusqu’à se suicider… si le rayonnement était réellement inoffensif.•

Certains enfants n’auraient pas les symptômes de l’autisme et du TDAH lorsqu’ils sont exposés au rayonnement, pour ensuite se rétablir dès qu’ils ne sont plus exposés… si le rayonnement était réellement inoffensif.

Ceci nous amène à nous poser des questions importantes:

Quel est l’intérêt d’avoir une connectivité sans fil haut débit si cela rend des millions de personnes si malades qu’elles peuvent à peine fonctionner?

Si tu as un cancer, n’arrives pas à dormir ou à penser clairement, ne peux plus travailler, n’as plus accès aux soins de santé ou ne peux même plus faire tes courses, est-ce que le nombre de «likes» sur ton smartphone reste encore une priorité?

POURQUOI ne demandons-nous pas pourquoi?

Pourquoi tant de maladies dans notre monde et pourquoi cela nous semble-t-il normal?

Pourquoi ne voyons-nous pas la situation dans son ensemble?

Pourquoi ne prenons-nous pas des mesures pour protéger notre santé,notre sécurité, notre vie privée et notre environnement naturel?

Si nos vies sont dirigées par la technologie, nous en perdons la maîtrise. Et si l’évolution de la technologie l’emporte sur l’évolution de l’humanité, notre soumission sera totale.

Cette dissimulation nous coûtera la vie sur Terre. Es-tu prêt à dire au revoir?

Nul besoin de davantage de preuves. On pourrait tapisser le monde avec le nombre d’études qui confirment les dommages causés par le rayonnement du sans-fil, et attends de voir ce qu’il en sera lorsque la 5G viendra s’ajouter à la liste!

Mais ce n’est pas de science qu’il s’agit, comme le sait trop bien l’OMS.Il s’agit plutôt de pouvoir et de vastes sommes d’argent. Avec le déploiement de la 5G, une course sans merci s’est engagée entre les super-puissances qui rivalisent pour une domination mondiale, voire éventuellement spatiale.

Si l’on continue à préférer le texto à la conversation, la raison au cœur, le gain à l’éthique, la dépendance à l’autonomie, l’industrie à l’humanité et la technologie à la nature… eh bien, à moins que tu aies perdu la tête quelque part en route, tu pourras probablement voir où nous mèneront ces choix.

Aucun compromis n’est possible avec notre planète. Le rayonnement sans fil sape tout simplement notre viabilité en tant qu’espèce et il détruit toute vie sur Terre. Nous devons assumer la responsabilité de ce qui se passe. Nous devons nous tenir responsables de nos choix et rendre les décideurs responsables de leur dissimulation de la vérité.

Voici ce que l’OMS doit faire:

Vous, gestionnaires de l’OMS, devez de toute urgence faire ce qui suit :

1. Demander l’arrêt immédiat du déploiement de la 5G.

2. Demander le démantèlement des systèmes sans fil existants et le développement de substitutions saines.

3. Demander le remplacement des appareils de télécommunication sans fil par des appareils câblés dans les lieux et transports publics.

4. Lancer une campagne mondiale de sensibilisation qui expose clairement les dangers avérés causés par une utilisation incontrôlée ou addictive du sans-fil, soit: la nature cancérigène du rayonnement, ses symptômes, ses effets multiples dont de nombreux troubles mentaux, comportementaux et de développement.

5.Lancer des programmes de santé pour les personnes ayant été affectées par le rayonnement, et des programmes de réadaptation pour celles devenues gravement dépendantes du sans-fil.

Il ne s’agit pas de vous demander de bien vouloir faire votre travail. Il s’agit de vous mettre face aux dissimulations dans lesquelles vous vous êtes intentionnellement impliquée, de votre manipulation de l’opinion publique et des résultats scientifiques afin que l’industrie du sans-fil puisse continuer à produire sans entrave. Vous êtes coupable de crimes contre l’humanité et de violation de presque tous les droits de l’homme et de toutes les conventions des Nations Unies créées pour nous protéger.

Chaque minute que vous attendez, chaque excuse que vous inventez, chaque tactique dilatoire que vous utilisez ne fait qu’augmenter les coûts, pour la vie humaine, pour notre précieux environnement et pour les gouvernements qui devront en assumer les mesures réparatrices. Tout retard réduira également considérablement toute chance de rétablissement, tout en augmentant de manière exponentielle les défis à relever.

Nous attendons de votre part une déclaration forte et claire quant aux actions d’urgence requises et comment elles seront réalisées afin de corriger le cours de choses.

Vous devez dire la vérité sur le rayonnement,toute la vérité et rien que la vérité. Et vous devez le faire maintenant.

1Selon un mémoire soumis au Conseil des droits humains de l’ONU par l’Association planétaire pour l’assainissement de l’énergie, en février 2019.

2En 2002, cet ancien premier ministre de la Norvège, auteure du Rapport Brundtland Notre avenir à tous de l’ONU ayant consacré le terme développement durable et en l’honneur de laquelle la Centrale des syndicats du Québec a créé le Réseau des établissements verts Brundtland.

3Selon des études allemandes et autres,jusqu’à75% des insectes auraient déjà disparu(voir: Des abeilles, des oiseaux et des hommes; Effets néfastes des ondes sur les fourmis; et déclin des insectes en Allemagne).

4Des études montrent que les champs électromagnétiques interagissent avec les moisissures et autres microbes, les produits chimiques et les métaux lourds. Voir: Toxines des moisissures multipliées par des ondes D’autres études sont nécessaires sur l’impact des CEM sur les oiseaux, les insectes et notre environnement naturel.

Remerciements :

Nous remercions Geneviève et Anton Fernhout pour leur contribution dans la réalisation de la version française de cette vidéo et de la transcription.Voir: https://www.alerte.ch/fr/. Un grand merci également à André Fauteux pour ses conseils éditoriaux.

Voir les commentaires

Crime Climatique Stop !COP21 - L’appel de la société civile

26 Août 2015, 10:30am

Publié par Attac France

Crime Climatique Stop !COP21 - L’appel de la société civile

Naomie Klein et les co-auteurs de ce livre, à l'exception de Vandana Shiva, et à notre connaissance, ne reconnaissent pas les manipulations climatiques en cours. Ce qui n'empêche pas de signer leur appel - Association Ciel voilé -

Communiqué 26 août 2015

Jeudi 27 août 2015, Attac et 350.org, publient aux éditions du Seuil Crime Climatique Stop ! L’appel de la société civile. Trois mois avant la Conférence climatique de Paris, cet ouvrage dénonce l’absence de prise en compte de l’urgence climatique pointée par les scientifiques et dévoile un appel de la société civile pour l’insurrection et la mobilisation de toutes et tous pour sortir d’un modèle économique fossile criminel.

Cet appel est initié par Naomi Klein, Desmond Tutu, Vandana Shiva, Kumi Naido, Yeb Saño, Erri de Luca, Bill McKiben, Claude Lorius, Gilles Boeuf, Marie-Monique Robin, Mike Davis, Noam Chomsky, Patrick Chamoiseau et une centaine d’autres intellectuels et militant.e.s pour la justice climatique des cinq continents.

Crime Climatique Stop ! L’appel de la société civile, Paris, Le Seuil, collection Anthropocène, parution le 27 août 2015.

L’appel, ouvert à signatures, est en ligne : http://crimesclimatiquesstop.org.

Le dérèglement climatique tue, et le crime climatique en cours est massif : des centaines de millions de vies sont d’ores et déjà irrémédiablement affectées par l’élévation du niveau des océans, les épisodes caniculaires, les sécheresses, les tempêtes tropicales, etc. À terme, ce sont les conditions d’existence de l’espèce humaine et de l’ensemble des êtres vivants qui sont menacées. Tel est le constat dénoncé collectivement par les auteurs de Crime Climatique Stop ! parmi lesquels Naomi Klein, Susan Georges, Vandana Shiva, Jean Jouzel, Desmond Tutu, Bill McKibben, Geneviève Azam, Pablo Solon… (voir ci-après la liste complète des auteurs).

350.org et Attac France ont rassemblé ces contributions, véritables coups de gueule de personnalités de la société civile mondiale, afin de dénoncer le crime en cours, pointer les responsabilités, mais aussi montrer que d’autres voies sont possibles. Les auteurs portent un regard sans concession sur ce que Naomi Klein qualifie de « rendez-vous manqué avec le changement climatique » et notre incapacité, jusqu’à présent, à construire des sociétés justes et durables. Pour l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, qui signe la préface de cet ouvrage, il s’agit pourtant d’un défi dont la portée et l’ampleur sont équivalentes aux enjeux de la lutte contre l’esclavagisme ou l’apartheid : « Réduire notre empreinte carbone n’est pas seulement nécessaire d’un point de vue technique et scientifique. C’est aussi devenu le plus grand chantier de défense des droits de l’Homme de notre époque ».

A moins de 100 jours de la Conférence de Paris sur le climat, les négociations ne semblent pourtant pas en mesure de déboucher sur un accord ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et les « contributions » actuelles nous conduisent tout droit vers un réchauffement global de +4 °C d’ici à la fin du siècle. Pour que notre planète reste vivable, et pour mettre fin au crime climatique, les scientifiques recommandent de laisser 80 % des combustibles fossiles dans le sol. C’est ce que les gouvernements et les lobbies économiques refusent d’entendre.

Il n’y a aucune fatalité à cela affirment les auteurs de Crime Climatique Stop ! : « L’histoire nous a montré que quand des êtres humains rassemblent leurs forces pour défendre une cause juste, rien ne peut leur résister » affirme Desmond Tutu dans la préface de l’ouvrage.

Ce livre s’accompagne donc d’un appel international à action pour le climat lancé par une centaine de personnalités et militant.e.s pour la justice climatique du monde entier : « Laissons les fossiles dans le sol pour en finir avec les crimes climatiques ». Cet appel entend rassembler d’ici la COP21 des millions de signatures. L’appel affirme notamment que « les gouvernements doivent mettre un terme aux subventions qu’ils versent à l’industrie fossile, et geler leur extraction en renonçant à exploiter 80% de toutes les réserves de carburant fossile. Nous savons que cela implique un changement historique majeur. Nous n’attendrons pas que les États agissent. L’esclavage et l’apartheid n’ont pas disparu parce que des États ont décidé de les abolir, mais par des mobilisations massives qui ne leur ont pas laissé le choix ».

Commandez le livre Crime Climatique Stop !

Vous pouvez commander le livre Crime Climatique Stop !, en vous rendant sur cette page. Le livre est disponible sur le stand d’Attac de l’Université d’été à Marseille.

Voir les commentaires

Meeting en ligne sur les satellites 5G le 13 août 2020

12 Août 2020, 06:44am

Meeting en ligne sur les satellites 5G le 13 août 2020

Chers amis,


En raison de problèmes avec mon service de marketing par courriel, beaucoup d'entre vous ne recevaient pas ces bulletins d'information importants pour notre avenir commun. J'ai donc temporairement cessé de les envoyer pendant que j'engageais un consultant pour dépanner et résoudre les problèmes. C'est ma première lettre d'information depuis le 18 juin. Par coïncidence, SpaceX a également eu des problèmes avec ses lancements et n'a pas envoyé de satellites Starlink dans l'espace pendant cette période. Le lancement de 57 satellites, le vendredi 7 août 2020, était le premier de SpaceX depuis le 13 juin.


Arthur


LA SITUATION ACTUELLE DANS L'ESPACE


SpaceX


Le lancement de 57 autres satellites par SpaceX, tôt le matin du vendredi 7 août à 1h12 EDT, a porté à 595 le nombre de satellites "Starlink" de SpaceX en orbite autour de l'ionosphère terrestre.
Bien que ce soit le premier lancement depuis le 13 juin, SpaceX n'est pas resté inactif pendant cette période. Il a construit des stations terrestres supplémentaires et a reçu l'autorisation de la Commission fédérale des communications d'exploiter (jusqu'à présent) 40 stations terrestres, réparties sur l'ensemble des États-Unis. Space X a inscrit des clients pour commencer les "tests bêta" des satellites qui sont déjà en orbite. Les tests bêta auront lieu dans un premier temps, selon SpaceX, avec des clients qui vivent entre 44 et 52 degrés de latitude dans le nord des États-Unis et le sud du Canada. SpaceX prévoit de commencer les tests en septembre.


Comme je l'ai indiqué dans un précédent bulletin d'information, le lancement de SpaceX le 22 avril, qui a porté le nombre de ses satellites à 420, a été accompagné de rapports faisant état de palpitations cardiaques de loin, y compris de la part de votre serviteur. J'ai de nouveau ressenti de fortes palpitations cardiaques qui ont commencé tôt le matin du 7 août. En fait, j'ai commencé à ressentir un sentiment d'oppression jeudi soir, environ deux heures avant l'heure du lancement. Veuillez me contacter si vous avez eu des palpitations cardiaques depuis le lancement de vendredi.


OneWeb


OneWeb, qui est basée au Royaume-Uni et qui avait déclaré faillite en mars, a été renflouée à hauteur d'un milliard de dollars par le gouvernement britannique et la société de télécommunications indienne Bharti Global. Et le 26 mai 2020, OneWeb a demandé à la FCC l'autorisation de concurrencer sur un pied d'égalité SpaceX en lançant 47 844 satellites dans l'ionosphère.


Bien que les bureaux de OneWeb se trouvent au Royaume-Uni, aucun de ses directeurs n'y vit. Son PDG, Adrián Steckel, est mexicain, et le reste de ses directeurs vivent aux États-Unis, en Allemagne, en Israël et au Mexique. Ses principaux actionnaires sont Qualcomm (Singapour), SoftBank Group (Japon) et 1110 Ventures (États-Unis).


Amazon


Le 29 juillet 2020, la FCC a accepté la demande d'Amazon de lancer 3 236 satellites dans l'ionosphère. Comme les satellites de SpaceX et OneWeb, les satellites d'Amazon fonctionneront à des fréquences d'ondes millimétriques et utiliseront la technologie des réseaux phasés pour couvrir la Terre de faisceaux de rayonnement focalisés permettant aux clients d'accéder à Internet depuis n'importe quel point de la Terre, sur terre ou sur mer.


Les satellites de SpaceX, OneWeb et Amazon seuls, s'ils sont tous lancés, totaliseront, ensemble, environ 92 000 satellites. Si l'on y ajoute Iridium et Globalstar, qui exploitent déjà de petites constellations, et les projets de Facebook, Link, des sociétés canadiennes Kepler et Telesat, de la China Aerospace Science and Industry Corporation, de la société russe Roscosmos et d'autres concurrents, il pourrait bientôt y avoir 100 000 satellites en orbite dans l'ionosphère.


"Mais vous réveillerez-vous par pitié "*


L'industrie incontrôlée des satellites est l'une des choses les plus stupides que l'humanité ait jamais créées. Elle traite l'enveloppe vitale de notre atmosphère comme si nous n'en dépendions pas. Elle représente une menace immédiate pour la vie sur Terre, à bien des égards.


Les 100 000 satellites 5G prévus, chacun d'une durée de vie de 5 à 10 ans, doivent être constamment désorbités et remplacés. Cela signifie qu'au moins 10 000 satellites devront être lancés chaque année, pour toujours dans l'avenir. Si une moyenne de 50 satellites peuvent être lancés sur chaque fusée, cela représente 200 lancements de fusée par an, juste pour maintenir les satellites utilisés pour les téléphones portables et l'Internet. Et cela signifie la désorbitation de 10 000 satellites usés par an, les brûlant dans l'atmosphère et les transformant en poussière et en fumée toxiques. Sans compter le nombre sans cesse croissant de satellites et de missiles météorologiques, de recherche, de poursuite, de surveillance, militaires et autres, lancés dans ce qui sera bientôt un défilé de fusées brûlant des quantités prodigieuses de combustibles fossiles, perçant quotidiennement des trous dans notre atmosphère et traitant la source de toute vie comme la plus grande fosse à ordures de la Terre.



Martin Ross de l'Aerospace Corporation et d'autres chercheurs ont modélisé les effets des lancements quotidiens de fusées sur l'ozone et les températures mondiales. Les gaz d'échappement des fusées, selon le type de carburant utilisé, peuvent contenir du chlore et/ou des oxydes d'azote, d'hydrogène et/ou d'aluminium, qui détruisent tous la couche d'ozone. Les fusées de SpaceX alimentées au kérosène déposent d'énormes quantités de suie noire dans la stratosphère, où elle s'accumule, absorbant le rayonnement solaire et réchauffant la stratosphère. Le réchauffement de la stratosphère accélère les réactions chimiques qui détruisent la couche d'ozone.

La plupart des fusées sont lancées depuis l'hémisphère nord. Et l'hiver et le printemps 2020 ont vu le trou dans la couche d'ozone arctique le plus grand et le plus durable de l'histoire. Les observateurs de la couche d'ozone ne savaient pas ce qui l'avait causé, mais ils ne communiquaient pas avec les scientifiques qui étudient les gaz d'échappement des fusées. Notre monde est plein de spécialistes, sourds et aveugles aux autres spécialités, collectivement endormis et en marche vers l'oubli.

Les physiciens de l'atmosphère n'étudient pas l'astronomie. Les astronomes n'étudient pas l'électricité. Les électriciens n'étudient pas la biologie. Les médecins n'étudient pas l'acupuncture. Les docteurs en médecine orientale n'étudient pas la physique de l'atmosphère. Mais l'univers n'est pas fragmenté, c'est un tout, et notre culture a oublié ce que c'est, à ses risques et périls et à ceux de tout ce qui vit.

L'ionosphère est une source de haute tension qui contrôle les circuits électriques de la biosphère et de tout ce qui s'y trouve, y compris les circuits fins de chaque humain, de chaque animal, de chaque arbre et de chaque poisson. Si nous n'arrêtons pas immédiatement la destruction de notre fragile couverture d'air électrifié, dont nous dépendons pour notre croissance, notre guérison et la vie elle-même, le changement climatique et la destruction de la couche d'ozone pourraient ne pas avoir d'importance. Les tests bêta commencent en septembre.

RÉUNION NATIONALE SUR LES SATELLITES, 13 AOÛT

Le jeudi 13 août 2020, de 19h à 21h EDT (2300 à 0100 UTC), Americans for Responsible Technology organise une réunion sur les satellites 5G sur Zoom qui sera diffusée en simultané sur Facebook. Au cours de la première heure, quatre présentateurs s'exprimeront pendant 15 minutes chacun :

Ben Levi, consultant en technologie, résumera la situation actuelle des satellites. Où en sommes-nous aujourd'hui et quelles sont les prévisions pour les prochaines années ?

Joe Sandri est diplômé en droit et a une formation et une expérience en ingénierie des radiofréquences. Il décrira le fonctionnement des satellites. Comment une transmission 5G typique utilisera-t-elle les satellites ? Quels types de stations terrestres seront nécessaires ?

Arthur Firstenberg parlera de l'impact des satellites sur les personnes et l'environnement. Comment l'environnement électrique de la terre sera-t-il modifié par la transmission constante de signaux 5G ?

Julian Gresser, avocat, parlera de ce qui est fait légalement pour y mettre fin. Quel droit la FCC ou toute autre agence a-t-elle d'autoriser l'utilisation de l'espace pour des intérêts commerciaux privés ? Quels sont les principes juridiques et éthiques en jeu ?

La deuxième heure de la réunion consistera en une discussion entre les présentateurs, suivie de questions de l'audience en ligne, qui comprendra des membres de la presse.

Assistez à la réunion par Zoom (places limitées). Les participants doivent s'inscrire à l'avance : https://us02web.zoom.us/meeting/register/tZwkdeqoqjIiGNx6dqXjti7HrZHqle3LNwrH



Regardez sur Facebook : https://www.facebook.com/events/1176845649355076



LA MENACE CACHÉE DU CORONAVIRUS

Lorsque SpaceX commencera ses essais bêta dans le nord des États-Unis et le sud du Canada plus tard cet été, le plus grand obstacle à la reconnaissance de ses effets sur l'homme sera le COVID-19. En effet, quel que soit le nombre de personnes malades ou décédées dans cette partie du monde, ce sera le coronavirus qui sera mis en cause.

Comme je l'ai souligné dans un bulletin d'information précédent, la pandémie a commencé avec le 5G. La 5G est arrivée à Wuhan peu avant l'apparition du COVID-19. La 5G est arrivée à New York City peu de temps avant l'apparition du COVID-19 dans cette ville. Le COVID-19 prive le sang d'oxygène, tandis que les ondes radio privent les cellules d'oxygène. Le COVID-19, à lui seul, n'est qu'un virus respiratoire comme le rhume. Mais avec le 5G, il est mortel. Pour lutter efficacement contre le COVID-19, la société doit d'abord reconnaître les dommages causés à l'organisme par les ondes radio. Le 5G est une onde radio sous stéroïdes.


La mort de ce travailleur n'a pas été causée par le temps chaud, comme l'ont rapporté les médias

Au lieu de reconnaître les dommages causés par les ondes radio, la société se déchire en instituant des mesures qui ne protègent personne et qui, au contraire, rendent les gens malades et les tuent. Je ne mentionnerai ici qu'une seule de ces mesures : les masques.

Ayant fait des études de médecine, j'ai été choqué lorsque j'ai lu l'étude de Neil Orr, publiée en 1981 dans les Annales du Collège royal des chirurgiens d'Angleterre. Le Dr Orr était chirurgien à l'unité chirurgicale de Severalls à Colchester. Et pendant six mois, de mars à août 1980, les chirurgiens et le personnel de cette unité ont décidé de voir ce qui se passerait s'ils ne portaient pas de masque pendant les opérations. Ils n'ont porté aucun masque pendant six mois et ont comparé le taux d'infection des plaies chirurgicales de mars à août 1980 au taux d'infection des plaies de mars à août des quatre années précédentes. Et ils ont découvert, à leur grand étonnement, que lorsque personne ne portait de masque pendant les opérations, le taux d'infection des plaies était inférieur de moitié à ce qu'il était lorsque tout le monde portait un masque. Leur conclusion : "Il semblerait qu'une contamination minimale puisse être obtenue au mieux en ne portant pas de masque du tout" et que le port d'un masque lors d'une opération chirurgicale "est une procédure standard qui pourrait être abandonnée".

 

J'ai été tellement étonné que j'ai parcouru la littérature médicale, sûr que c'était un coup de chance et que les nouvelles études doivent montrer l'utilité des masques pour prévenir la propagation des maladies. Mais, à ma grande surprise, la littérature médicale des quarante-cinq dernières années a été cohérente : les masques sont inutiles pour prévenir la propagation des maladies et, au contraire, sont des objets insalubres qui propagent eux-mêmes des bactéries et des virus.

 

En 1975, Ritter et al. ont constaté que "le port d'un masque chirurgical n'avait aucun effet sur la contamination environnementale globale de la salle d'opération".

 

Ha'eri et Wiley, en 1980, ont appliqué des microsphères d'albumine humaine à l'intérieur de masques chirurgicaux au cours de 20 opérations. À la fin de chaque opération, les lavages de plaies étaient examinés au microscope. "La contamination de la plaie par des particules a été démontrée dans toutes les expériences."

 

Laslett et Sabin, en 1989, ont découvert que les capuchons et les masques n'étaient pas nécessaires lors du cathétérisme cardiaque. "Aucune infection n'a été trouvée chez aucun patient, qu'un capuchon ou un masque ait été utilisé", ont-ils écrit. Sjøl et Kelbaek sont arrivés à la même conclusion en 2002.

 

Dans l'étude de Tunevall de 1991, une équipe de chirurgie générale n'a porté aucun masque pendant deux ans dans la moitié de ses opérations. Après 1 537 opérations réalisées avec des masques, le taux d'infection des plaies était de 4,7 %, tandis qu'après 1 551 opérations réalisées sans masque, le taux d'infection des plaies n'était que de 3,5 %.

 

Une étude réalisée par Skinner et Sutton en 2001 a conclu que "les preuves en faveur de l'arrêt de l'utilisation des masques chirurgicaux semblent plus solides que les preuves disponibles pour soutenir leur utilisation continue".

 

En 2001, Lahme et al. ont écrit que "Les masques chirurgicaux portés par les patients lors d'une anesthésie régionale n'ont pas réduit la concentration de bactéries aéroportées sur le champ opératoire dans notre étude. Ils sont donc inutiles".

 

En 2001, Figueiredo et al. ont rapporté qu'en cinq ans de dialyse péritonéale sans masque, les taux de péritonite dans leur unité n'étaient pas différents de ceux des hôpitaux où les masques étaient portés.

 

Bahli a effectué une revue systématique de la littérature en 2009 et a constaté que "aucune différence significative dans l'incidence de l'infection des plaies postopératoires n'a été observée entre les groupes portant des masques et les groupes opérés sans masque".

 

Les chirurgiens de l'Institut Karolinska en Suède, reconnaissant le manque de preuves en faveur du port de masques, ont cessé de les exiger en 2010 pour les anesthésiologistes et autres personnels non masqués en salle d'opération. "Notre décision de ne plus exiger de masques chirurgicaux de routine pour le personnel non opéré est une entorse à la pratique courante. Mais les preuves à l'appui de cette pratique n'existent pas", a écrit le Dr Eva Sellden.

 

En 2010, Webster et al. ont fait état de chirurgies obstétriques, gynécologiques, générales, orthopédiques, mammaires et urologiques pratiquées sur 827 patients. Tout le personnel non gynécologue portait un masque dans la moitié des opérations, et aucun des membres du personnel non gynécologue ne portait de masque dans la moitié des opérations. Des infections du site opératoire sont survenues dans 11,5 % des cas pour le groupe "Masques" et dans seulement 9 % des cas pour le groupe "Sans masque".

 

Lipp et Edwards ont passé en revue la littérature chirurgicale en 2014 et n'ont trouvé "aucune différence statistiquement significative dans les taux d'infection entre le groupe masqué et le groupe non masqué dans aucun des essais". Vincent et Edwards ont mis à jour cette revue en 2016 et la conclusion est la même.

 

Carøe, dans une revue de 2014 basée sur quatre études et 6 006 patients, a écrit qu'"aucune des quatre études n'a trouvé de différence dans le nombre d'infections postopératoires, que vous ayez utilisé un masque chirurgical ou non".

 

Salassa et Swiontkowski, en 2014, ont étudié la nécessité des blouses, des masques et des couvre-chefs dans la salle d'opération et ont conclu que "rien ne prouve que ces mesures réduisent la prévalence des infections du site chirurgical".

 

Da Zhou et al, en examinant la littérature en 2015, ont conclu qu'"il y a un manque de preuves substantielles pour soutenir les allégations selon lesquelles les masques protègent soit le patient soit le chirurgien de la contamination infectieuse".

 

En Chine, les écoles interdisent désormais aux étudiants de porter des masques pendant l'exercice physique. Pourquoi ? Parce que cela les tuait. Il les privait d'oxygène et les tuait. Au moins trois enfants sont morts pendant les cours d'éducation physique, dont deux en courant sur la piste de leur école alors qu'ils portaient un masque. Et un homme de 26 ans a souffert d'un collapsus pulmonaire après avoir couru deux miles et demi en portant un masque.

 

L'obligation de porter un masque n'a fait baisser le taux de mortalité nulle part. Les 20 États américains qui n'ont jamais ordonné aux gens de porter un masque à l'intérieur et à l'extérieur ont des taux de mortalité COVID-19 nettement inférieurs à ceux des 30 États qui ont rendu le port du masque obligatoire. La plupart des États sans masque ont un taux de mortalité COVID-19 inférieur à 20 pour 100 000 habitants, et aucun n'a un taux de mortalité supérieur à 55. Les 13 États qui ont un taux de mortalité supérieur à 55 sont des États qui ont imposé le port de masques dans tous les lieux publics. Il ne les a pas protégés.

 

"Nous vivons dans une atmosphère de maladie permanente, de séparation qui na pas de sens", écrit Benjamin Cherry dans le numéro de l'été 2020 du magazine New View. Une séparation qui détruit des vies, des âmes et la nature.

_____________

tiré de Christopher Fry, A Sleep of Prisoners, 1951.

 

 

Arthur Firstenberg

August 11, 2020
Cellular Phone Task Force
P.O. Box 6216
Santa Fe, New Mexico | 87502 | United States
(505) 471-0129 | info@cellphonetaskforce.org
 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Le lien entre l'exposition au glyphosate et l'autisme

21 Août 2018, 17:55pm

Publié par Ciel Voilé

Le lien entre l'exposition au glyphosate et l'autisme

Naturalnews – Dimanche 19 août – Edsel Cook

https://www.naturalnews.com/2018-08-19-the-link-between-glyphosate-exposure-and-autism.html

 

Les preuves accablantes contre le glyphosate continuent de s’accumuler, se rapprochant de plus en plus d’une masse critique qui pourrait finalement voir la fin du produit chimique toxique. Dans un article sur Green Med Info, l'exposition à l'ingrédient actif de l'herbicide Roundup était liée à une dysbiose intestinale dans le système digestif des enfants autistes.


Lors de la conférence AutismOne en mai 2018, le pédiatre et gastro-entérologue Dr. Arthur Krigsman a décrit la pathologie d'un intestin d'une personne autiste. La présentation ressemblait aux effets prévus du glyphosate sur l'intestin humain.


Ceci est contraire à la présomption du gouvernement américain. Le glyphosate est "officiellement" considéré non toxique pour les humains. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de tester la nourriture pour ce produit malgré son utilisation généralisée sur les cultures Roundup Ready et les autres cultures vivrières.


Cependant, des chercheurs indépendants comme Krigsman développent des recherches montrant que le glyphosate est loin d'être inoffensif. Ce pourrait même être la cause de la montée des cas d’autisme aux États-Unis. (En relation: Monsanto a obtenu 290 millions de dollars de responsabilité en cancérologie dans l’essai d’herbicide Roundup (glyphosate).)


La paralysie des muscles intestinaux des enfants autistes ressemble à un symptôme d'empoisonnement au glyphosate

 

Les recherches de Krigsman ont montré que 50 à 80% des enfants autistes ont des problèmes intestinaux. Ils souffrent également d'un type exclusif d'entérocolite qui semble être un mélange de constipation et de diarrhée.


Dans ce trouble unique, les muscles des intestins sont apparemment paralysés et ne peuvent pas repousser les fèces. Les selles se nourrissent ainsi dans l'intestin jusqu'à ce qu'il y ait suffisamment d'eau pour les expulser.


Pendant ce temps, un grand nombre de bactéries se développent sur les matières fécales stagnantes. Ce qui provoque une prolifération bactérienne intestinale (SIBO), une affection liée à l'autisme.


Il se trouve que le glyphosate est également connu pour paralyser l'intestin. Ceci est tiré d'une étude réalisée en 2014 par H. Nakae de l'Université Akita, qui a traité une femme ayant souffert de paralysie intestinale après avoir tenté de se suicider en buvant du glyphosate.


Les cellules musculaires lisses de l'intestin sont déclenchées par une protéine appelée myosine. L'un des acides aminés qui la composent s'appelle la glycine.


Le glyphosate est également un acide aminé. Il est assez similaire à la glycine pour pouvoir être absorbé par erreur par l'intestin. Si du glyphosate est ajouté à la protéine myosine au lieu de la glycine, la myosine perd sa capacité à déclencher des contractions dans le muscle intestinal. Les intestins sont paralysés, un peu comme dans le trouble de l'intestin décrit par Krigsman.


Des liens forts entre le glyphosate et l'autisme font leur apparition


En outre, la vésicule biliaire utilise également la myosine pour contracter les acides biliaires. Les excréments à faible teneur en acides biliaires ont une couleur très pâle.


Krigsman a montré des photos de tabourets d'enfants autistes. Les selles étaient également pâles en raison d'une carence en acides biliaires, a-t-il indiqué.


Il a été démontré que le glyphosate perturbe la production d’acides biliaires dans le foie en remplaçant la glycine par une enzyme différente. Il se pourrait que le produit chimique fasse la même chose dans la vésicule biliaire.


En plus du manque d'acides biliaires, les selles des enfants autistes ont souvent un grand nombre de particules alimentaires non digérées. Cette nourriture mal digérée peut provoquer une inflammation de l'intestin laquelle se propage au cerveau.


Ceci est un autre trait partagé avec le glyphosate. Le produit chimique affecte les enzymes digestives telles que la lipase, la pepsine et la trypsine. Il dégrade également la paroi épithéliale de l'intestin et la barrière intestinale, entraînant une grave inflammation.


Le glyphosate est clairement beaucoup plus dangereux pour l'homme que le gouvernement ne veut l'admettre. Son lien avec l'autisme n'est que la cerise toxique au sommet du gâteau des produits chimiques toxiques.


Êtes-vous et vos proches en danger de glyphosate? Visitez Glyphosate.news pour savoir comment vous protéger contre ce produit chimique.


 

Voir les commentaires

Des images de satellites de la NASA révèlent la preuve choquante de la manipulation du climat

20 Octobre 2016, 11:33am

Publié par Dane Wigington

Des images de satellites de la NASA révèlent la preuve choquante de la manipulation du climat

http://www.geoengineeringwatch.org/nasa-satellite-imagery-reveals-shocking-proof-of-climate-engineering/

5 octobre 2016 Dane Wigington geoengineeringwatch.org

Traduction Ciel voilé


Comme le dit le proverbe chinois, une image vaut mille mots. Les photos ci-dessous ont été prises par des satellites de la NASA, elles sont vraiment alarmantes. Elles fournissent la preuve choquante et indéniable de l'assaut mondial en-cours de manipulation climatique / géo-ingénierie / gestion du rayonnement solaire sur notre planète et ses écosystèmes. Les métaux lourds et les produits chimiques, hautement toxiques systématiquement pulvérisés dans notre atmosphère par des avions à réaction dans le cadre des programmes de géo-ingénierie déclenchent des signaux d'ondes radio extrêmement puissants.

 

Ces signaux sont transmis d'innombrables endroits autour du globe par différents émetteurs (installations de chauffage ionosphérique comme HAARP, radar SBX, NEXRAD, etc.). L'impact des transmissions à micro-ondes sur les formations nuageuses est profond et très visible (formations de nuages ​​carrés créés selon certains procédures).


Dans la série des photos satellite de la NASA ci-dessous, on peut observer de nombreuses variantes des impacts des ondes radio sur les nuages. Le degré atteint par la guerre de la manipulation du climat et de l'intervention continue sur la météo, perturbe l'atmosphère et les écosystèmes qui soutiennent la vie sur Terre, dépasse déjà le catastrophique et c'est partout dans le monde.

 

Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations
Consulter l'article original pour agrandissements et localisations

Consulter l'article original pour agrandissements et localisations

La suppression ou la manipulation des cyclones est à l'ordre du jour du calendrier des ingénieurs du climat. 85% des ouragans qui ont un impact sur les États-Unis proviennent de l'Afrique. Les systèmes de basse pression migrent vers l'ouest, au large de la côte africaine. Une grande partie de la manipulation du climat a lieu dans cette région, donc un certain nombre d'images satellites présentées s'y rapporte.Pour « dissimuler » ces interventions climatiques destinées à supprimer les cyclones au large de la côte africaine, on invoque officiellement comme cause la « poussière ». Bien sûr, les atrocités des interventions climatiques en cours ne sont pas reconnues. La citation ci-dessous est un extrait d'un article de FOX News :


« À l'heure actuelle, une grande partie du golfe du Mexique et certaines parties des Caraïbes ont des températures légèrement plus chaudes que la température habituelle des océans qui devrait normalement contribuer à la formation de tempête tropicale. Mais il y a tellement de poussière et l'air atmosphérique est si sec que les tempêtes sont étouffées avant même de commencer. »


 

Des images de satellites de la NASA révèlent la preuve choquante de la manipulation du climat

Même si certains estiment que la suppression des cyclones est bénéfique, une telle interférence avec les rythmes et les systèmes naturels de la Terre provoque en aval une longue liste d'effets catastrophiques. Les données disponibles indiquent que, dans d'autres cas, les ingénieurs climatiques augmentent effectivement l'intensité des cyclones et modifient leur direction pour servir leur propre programmation. L'ouragan Matthew peut être un exemple de guerre du temps à une échelle inimaginable. L'ouragan Matthew est-il fortement manipulé et dirigé par les ingénieurs du climat?

 

Les preuves continuent à s'accumuler. Ci-dessous, une photo satellite montrant clairement les « vagues » dans l'atmosphère entourant l'ouragan Matthew. SpaceWeather.com a indiqué pour ces dernières : « vagues de gravité », mais que sont en réalité ces « vagues » visibles ? Les photos satellites déjà montrées ici révèlent incontestablement une manipulation atmosphérique massive associant des ondes radio et micro-ondes extrêmement puissantes et aérosols atmosphériques.

 

Ces transmissions impriment leur signature aux formations de nuages ​​d'altitude saturés de nanoparticules de métaux lourds électriquement conductrices, dispersées par des avions à réaction dans le cadre de la folie de la manipulation climatique en cours.


La photo ci-dessus montre-t-elle vraiment « les ondes de gravité » entourant l'ouragan Matthew ? Ou faut-il y voir la signature d'ondes radio et micros-ondes extrêmement puissantes interagissant avec les aérosols atmosphériques dispersés par des avions ? Ces deux éléments sont au cœur de la manipulation de l'ouragan et de sa direction.

 

 

Photo: SpaceWeather.com

Photo: SpaceWeather.com

 


La structure du pouvoir mondial a choisi, depuis longtemps, de soumettre notre planète et toute la vie qu'elle porte, y compris l'espèce humaine, à un inimaginable assaut massif et destructeur de guerre du temps. Cette décision a été prise sans que la population mondiale soit consultée ou consentante. Si nous n'agissons pas et permettons à la folie du génie climatique de continuer cette décimation, très bientôt les écosystèmes de soutien de la vie sur Terre ne seront plus à même de se régénérer. Ce n'est pas une hypothèse, mais une certitude mathématique. Aidez-nous dans ce combat le plus critique à dénoncer et arrêter cette guerre du climat, chacun d'entre nous est précieux dans ce combat.

 

Dane Wigington

Voir les commentaires

Soros finance Al Gore sur le réchauffement climatique

25 Septembre 2016, 09:09am

Soros finance Al Gore sur le réchauffement climatique

Soros a versé des millions de dollars à Al Gore pour engager une action agressive aux Etats-Unis sur le réchauffement climatique

Michael Bastasch 10:08 17/08/2016

http://dailycaller.com/2016/08/17/soros-paid-al-gore-millions-to-push-aggressive-us-action-on-global-warming/#ixzz4KZrSPqnj


Le milliardaire libéral George Soros a donné au groupe écologiste de l'ancien vice-président Al Gore des millions de dollars, sur trois ans, pour créer un "espace politique pour une action agressive aux Etats-Unis" sur le réchauffement climatique, selon les documents divulgués.


Un document publié par DC Leaks montre que Soros, financier libéral d'origine hongroise, a voulu que sa fondation à but non lucratif, l'Open Society Institute (OSI) fasse davantage pour soutenir les politiques de réchauffement planétaire aux États-Unis. Ce qui comprenait la budgétisation de 10 millions de dollars annuels au groupe sur le climat d'Al Gore, sur trois années.


"Les subventions de programmes de lutte contre le réchauffement climatique aux États-Unis se sont engagées sur la question du réchauffement planétaire il y a quatre ans, à l'initiative de George Soros ", dit une note de service divulguée de l'OSI.

"Il y a eu un budget de 11 millions de dollars de subventions pour les programmes américains sur le réchauffement de la planète depuis plusieurs années," révèle la note de service." Ce poste budgétaire comprend l'engagement de George Soros à 10 millions de dollars par année pendant trois ans en faveur de l'Alliance pour la Protection du Climat d'Al Gore, qui mène l'éducation du public sur la question du climat dans la poursuite de la création d'un espace politique pour une action agressive aux États-Unis, en accord avec ce que disent les scientifiques, action nécessaire pour mettre notre pays sur la voie de la réduction de ses émissions de dioxyde de carbone hors norme. "

On ne connait pas la date d'envoi de cette note, mais Al Gore a co-fondé l'Alliance pour la Protection du Climat (ACP) en 2006, laquelle est devenue en juillet 2011, le Projet de Réalité Climatique. En 2008, l'Alliance a lancé une campagne de 300 millions de dollars pour encourager " les américains à des réductions agressives de leurs émissions de gaz à effet de serre", a rapporté le Washington Post.


L'ACP a obtenu 10 millions de dollars de l'Open Society Institute (OSI) en 2008, selon les déclarations fiscales de revenus des organismes à but non lucratif. L'OSI a versé encore 5 millions de dollars à l'ACP en 2009, selon les déclarations fiscales. Le groupe de journalisme d'investigation ProPublica tient une base de données des déclarations fiscales de l'OSI de 2000 à 2013. Il n'a pas pu trouver d'autres années ou L'OSI a versé de l'argent à l'ACP.


L'OSI est principalement un organisme à but non lucratif qui octroie des subventions de millions de dollars chaque année, la plupart du temps à des causes de « gauche ». Maintenant appelé Open Society Foundations, cet organisme à but non lucratif de Soros a distribué plus de 13 milliards de dollars au cours des trois dernières décennies.


L'OSI n'a pas seulement financer le groupe de climat d'Al Gore pour promouvoir des politiques de réchauffement planétaire aux États-Unis, l'OSI a également prévu de donner des millions de dollars pour stimuler le « mouvement pour le climat de la jeunesse. »

« Ce poste budgétaire permet également la poursuite du soutien de longue date des programmes américains de l' Energy Action Coalition, le principal organisateur du mouvement climatique de la jeunesse aux États-Unis, » dit la note.


« Nous incluons également un espace réservé pour un montant supplémentaire de 2 millions de dollars, en attendant la discussion sur le réchauffement planétaire et l'ordre du jour de l'OSI à ce sujet." dit la note. "Il y a une note de Nancy Youman sur les plans stratégiques qui recommande à l'OSI des voies à suivre sur la question du climat aux États-Unis, ainsi que dans d'autres parties du réseau de l'OSI."

Voir les commentaires