Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Résultat pour “effet secondaire en attente”

Covid et destruction psychique: SOS psychiatres !

30 Mai 2021, 16:15pm

Covid et destruction psychique: SOS psychiatres !

 

 Jean-Dominique Michel samedi 29 mai 2021 13h21

 

Nous pouvons nous demander à ce stade si la "Covid", entrée dans sa saison 2, n'est pas une fiction dystopique produite par un quarteron de scénaristes sociopathes !

Alors que l'efficacité des traitements précoces ne cesse de se confirmer, alors que la volumétrie de l'épidémie ne cessent de se confirmer rassurantes, la pression narrative ne se relâche point : des résurgences dans certains contextes sanitairement précaires (comme hier au Brésil et aujourd'hui en Inde) sont brandies par les médias comme de nouvelle évidences de la nature apocalyptique du virus.

Alors que rapportées à leurs populations et mis en perspectives des problèmes sanitaires endémiques qui s'y constatent, ces épisodes,  tout tragiques qu'ils soient dans la réalité de ceux qui les subissent, n'ont hélas rien d'exceptionnel.

Et alors que la campagne "vaccinale" confirme être hasardeuse, dangereuse même, ainsi que parfaitement contraire aux règles et aux principes éthiques devant prévaloir en la matière, l'emballement conduit maintenant à ce qu'il faut bien appeler de nouvelles monstruosités.

Comme l'ouverture dans le canton de Vaud de l'expérimentation génique aux femmes enceintes (malgré l'augmentation constatées des fausses-couches chez les "vaccinées"...), la marche en avant vers la "vaccination" absurde des enfants et adolescents, qui sacrifiera inévitablement un certain nombre d'entre eux qui n'auraient aucunement été à risque ni de faire une forme grave de la maladie ni de la transmettre.

Cette danse de Saint-Guy semblant pour l'instant inarrêtable, il nous restera donc à continuer à en énoncer la tragique et meurtrière absurdité, en soulignant au passage combien la presse (sorry les gars) continue de ne pas faire son travail.

En taisant par exemple les falsifications des études produites par l'industrie, la complicité crapuleuse au tout-vaccinal de certaines autorités de santé (les scandales de corruption se multiplient à l'échelon de l'Union européenne) ainsi que la réalité préoccupante du taux d'effets indésirables et des décès dus à la "vaccination" dans un contexte de reporting défaillant du nombre réel d'accidents.

Bref, le bon peuple-marionnette n'est pas près de cesser de danser au bout de son fil et bien malin qui peut prédire la fin de cette "psycho-pandémie" collective comme l'appelle si à propos Michel Maffesoli.

Restent donc, encore et toujours, quelques sources et ressources pour  raison garder et ne pas être dupes.

Parmi icelles, relevons le travail d'information remarquable produit par quelques collectifs ou médias indépendants -comme bien sûr Réinfo-Covid. Saluons par la même occasion (avec un lien d'intérêt que je m'empresse d'annoncer puisque j'ai l'honneur de participer à cette aventure !) la création en Suisse romande de la plateforme d'information CovidHub.ch. Dont la mission est de donner l'information manquante (parce que filtrée, occultée ou censurée par les médias grand public) qui permettrait à tout un chacun de se forger ses opinions et prendre ses décision en toute connaissance de cause.

Le rôle de la presse, traditionnellement, était de présenter l’information de manière neutre, documentée et nuancée, en évitant de prendre partie dans les querelles idéologiques ou de participer aux humaines magouilles. Depuis qu'elle a été instrumentalisée à cette fin -renonçant au passage à son travail d'investigation sur les questions embarrassantes- , non seulement laisse-t-elle nos démocraties orphelines d'un contre-pouvoir essentiel à leur santé mais participe-t-elle activement comme générateur principal à la psycho-pandémie.

Reste aussi heureusement l'apport salvifique de voix expertes ne cédant pas aux pressions et à la répression de l'omerta, qu'il s'agisse de scientifiques, de penseurs et philosophes, ou de professionnels détenant des pièces du puzzle essentielles à une compréhension restaurée de la relativité et de la complexité des choses.

Parmi celles-ci (je l'ai souvent affirmé, ayant eu l'honneur de recevoir et de re-publier de nombreux textes de qualité) figurent des voix de médecins-psychiatres.

 

 

Voir les commentaires

Étude : Les professionnels de la santé entièrement vaccinés ont une charge virale 251 fois supérieure, ce qui constitue une menace pour les patients et les collègues non vaccinés.

24 Août 2021, 18:58pm

Étude : Les professionnels de la santé entièrement vaccinés ont une charge virale 251 fois supérieure, ce qui constitue une menace pour les patients et les collègues non vaccinés.


Dr Peter McCullough - Global Research, 24 août 2021



Un article inédit du prestigieux groupe de recherche clinique de l'université d'Oxford, publié le 10 août dans The Lancet, présente des résultats alarmants qui ont un effet dévastateur sur le déploiement du vaccin COVID.

L'étude révèle que les personnes vaccinées portent dans leurs narines une charge 251 fois plus importante de virus COVID-19 que les personnes non vaccinées.

57 scientifiques et médecins de renom publient une étude choquante sur les vaccins COVID et demandent l'arrêt immédiat de toutes les vaccinations.

Tout en atténuant les symptômes de l'infection, le vaccin permet aux personnes vaccinées de transporter des charges virales exceptionnellement élevées sans être malades au départ, ce qui peut les transformer en super-diffuseurs présymptomatiques.

Ce phénomène pourrait être à l'origine des flambées post-vaccinales choquantes dans les populations fortement vaccinées du monde entier.

Les auteurs de l'article, Chau et al, ont démontré l'échec généralisé de la vaccination et la transmission dans des circonstances étroitement contrôlées dans un hôpital fermé à Ho Chi Minh Ville, au Vietnam.

Les scientifiques ont étudié des travailleurs de la santé qui n'ont pas pu quitter l'hôpital pendant deux semaines. Les données ont montré que des travailleurs entièrement vaccinés - environ deux mois après l'injection du vaccin Oxford/AstraZeneca COVID-19 (AZD1222) - ont acquis, porté et vraisemblablement transmis le variant Delta à leurs collègues

vaccinés.

Il est presque certain qu'ils ont également transmis l'infection Delta à des personnes sensibles non vaccinées, y compris leurs patients. Le séquençage des souches a confirmé que les travailleurs se sont transmis le SRAS-CoV-2 entre eux.

Ces résultats concordent avec les observations faites aux États-Unis par Farinholt et ses collègues, et avec les commentaires du directeur des Centers for Disease Control and Prevention, qui a reconnu que les vaccins COVID-19 n'ont pas réussi à stopper la transmission du SRAS-CoV-2.

Le 11 février, l'Organisation mondiale de la santé a indiqué que l'efficacité du vaccin AZD1222 était de 63,09 % contre le développement d'une infection symptomatique par le SRAS-CoV-2. Les conclusions de l'article de Chau corroborent les avertissements des principaux experts médicaux selon lesquels l'immunité partielle et non stérilisante des trois vaccins COVID-19 notoirement "fuyants" permet le transport d'une charge virale de SRAS-CoV-2 251 fois supérieure à celle des échantillons pré-vaccination en 2020.

Nous disposons donc d'une pièce maîtresse du puzzle expliquant pourquoi l'épidémie de Delta est si redoutable : des personnes entièrement vaccinées participent à l'épidémie en tant que patients COVID-19 et agissent comme de puissants propagateurs de l'infection, à la manière de Typhoid Mary.

Les personnes vaccinées propagent des explosions virales concentrées dans leurs communautés et alimentent de nouvelles poussées de COVID. Les professionnels de la santé vaccinés infectent presque certainement leurs collègues et leurs patients, causant d'horribles dommages collatéraux.

La poursuite de la vaccination ne fera qu'aggraver ce problème, en particulier chez les médecins et les infirmières de première ligne qui s'occupent des patients vulnérables.

Les systèmes de santé devraient abandonner immédiatement les obligations vaccinales, faire le point sur les travailleurs rétablis du COVID-19 qui sont solidement immunisés contre le Delta et considérer les relations des soignants actuellement vaccinés comme des menaces potentielles pour les patients à haut risque et leurs collègues.


https://www.globalresearch.ca/study-fully-vaccinated-healthcare-workers-carry-251-times-viral-load-pose-threat-unvaccinated-patients-co-workers/5753908

 

Voir les commentaires

Les ramifications psychologiques et sociales de la géo-ingénierie

14 Décembre 2012, 23:16pm

Publié par Ciel Voilé


Rédacteur en chef adjoint, Geoengineeringwatch.org

 

3 décembre 2012  
 
Il existe de nombreux documents dénonçant les effets dévastateurs pour l'environnement de la géo-ingénierie sur la planète et sur la santé physiologique de tous les organismes vivants. Cependant, ce qui est largement passé inaperçu, c’est la détresse psychologique que ces programmes de modification climatique (à l’agenda de la géo-ingénierie) ont sur la population, et comment ces programmes clandestins en cours ont finalement brisé la confiance entre les citoyens et le gouvernement.


Quelques-uns des philosophes les plus influents au monde ont professé que la confiance entre le peuple et l’institution au pouvoir est essentielle pour créer une société saine et durable. L’Histoire elle-même a montré que lorsque le lien de confiance entre le peuple et ses dirigeants est coupé, le gouvernement s'effondre. Plus concrètement, dans un passé très récent, on peut trouver des exemples de la manière la plus irrespectueuse et la plus irresponsable dont notre propre gouvernement américain a trahi notre confiance. Qu’est-ce qui est en jeu dans  la géo-ingénierie ? C’est non seulement la survie de notre environnement physique, mais aussi la survie de notre culture moderne et du rôle du gouvernement tel que nous le connaissons. Ces programmes furtifs violent le principe très concret qui lie les citoyens et les obligations de leur gouvernement, et donc, en l'absence de cette confiance, la légitimité du gouvernement est remise en cause.


Dès le 4ème siècle, les philosophes ont affirmé que la relation du citoyen au gouvernement prend ses racines dans la confiance et que cet élément est essentiel à la survie d'une telle relation symbiotique. Anonymous Iamblichi, un érudit du 4ème siècle, a écrit que « Le premier résultat de la stabilité, c'est la confiance, ce qui profite grandement à toutes les personnes est le plus grand bien ». De même John Locke (1690), considéré comme l'un des penseurs  les plus éclairés et les plus influents, proclamait qu’il existe un climat de confiance inhérent entre le peuple et son gouvernement. Il affirmait que le pouvoir est confié aux mains des  gouvernants que la société s’est choisis, avec cette confiance expresse ou tacite que ce pouvoir ne peut être employé que pour son bien et la préservation de ses biens ». Ces philosophes ont conclu que sans cette confiance tacite, la préservation de la vie, des libertés et des biens des personnes n'est pas possible, et que la légitimité du gouvernement est dissoute.


Historiquement, les gouvernements ne tombent qu'après des années de méfiance, d'abus, de négligence, de brutalité et de trahison. Du dernier tzar de Russie, à la monarchie française de Louis XVI, et même aux colonies américaines - quand les gens n'ont plus confiance en ceux qui ont le pouvoir - l'effondrement est imminent. Le long passé historique regorge  incontestablement d'exemples de gouvernements qui ont échoué. Presque sans exception, ces révolutions inévitablement se produisent lorsque le besoin psychologique de confiance n'est plus rempli.


Un exemple plus effrayant de la façon dont le gouvernement américain (via l'armée) a abusé de la confiance des citoyens et mis en danger leur sécurité et leur santé, ce sont les tests de guerre biologique menés sur le public américain entre 1949 et 1969. Ces tests ont été menés en secret, donc à l'insu du public et l’immunité a été quasi-totale pour ceux qui ont commis ces actes. Pendant cette période, l'armée a pulvérisé de tout, des substances pathogènes au zinc-cadmium-sulfure sur les villes de San Francisco, Panama City, FL Key West, et à travers les États du Minnesota et New York, y compris Washington, DC. Les chercheurs de l’Armée ont même secrètement relâché des substances pathogènes dans le réseau de métro de New York, l'aéroport national de Washington et sa gare d'autobus Greyhound. Une décennie plus tard, avant le sous-comité sénatorial de 1977 sur la recherche en santé et en science, l'armée a déclaré qu'au total 239 essais en plein air d'agents biologiques ont été réalisés entre 1949 et 1969 sur un public non averti. Il est important de noter que dans 80 de ces expériences, l'armée a déclaré utiliser des bactéries vivantes que ses chercheurs désignaient comme étant « sans danger ». Cela ne vous rappelle rien ?


Il est donc clair que l'armée est prête à pulvériser sur la population des substances dangereuses, même le cancer par des agents pathogènes, à son insu et sans son consentement. Le nier, c'est nier l'évidence des faits, l'histoire et la montagne de preuves maintenant disponibles. La triste vérité est que le gouvernement américain a pratiqué ces programmes clandestins de modification du climat depuis des décennies. Une simple recherche sur Internet vous montrera le plan réel pour l’actuel programme militaire mondial de modification climatique, appelé «  Le climat comme multiplicateur de force : posséder le climat  en 2025». Le document a été réalisé au département de la Défense et visait à mettre en œuvre  une directive du chef d'état major de la Force aérienne, « Examiner les concepts, capacités et technologies dont les États-Unis ont besoin pour rester dominants dans l’air et dans l’espace pour le futur ". La publication non classifiée a été examinée par les autorités et allégée pour la  diffusion publique.


Ces programmes sont déployés par le gouvernement américain en accord avec d'autres nations et des sociétés de sous-traitance militaire, et jusqu'à récemment, ils ont fait ça en secret sur une population sans méfiance. L’empreinte de la  géo-ingénierie est maintenant visible dans le monde entier. Des tests de laboratoire aux États-Unis et en Europe trouvent des contaminations de l'eau et du sol qui correspondent exactement aux brevets de géo-ingénierie.

Le ciel aujourd'hui est le plus souvent couvert de traînées persistantes d’aérosols d'un bout à l’autre de l’horizon qui voilent et blanchissent sa couleur bleue. L’obscurcissement du ciel, un phénomène récent, a considérablement augmenté, tout comme le rayonnement UV. En outre, une diminution massive des populations d’insectes aquatiques a été mesurée au cours de la dernière décennie dans les régions des États-Unis, alors qu'il semble que la couche d'ozone soit déchiquetée par les particules métalliques dispersées dans l'atmosphère.


Heureusement, peu importe quelle couverture de la propagande les médias diffusent, le coupable a été démasqué » - La modification du temps est réelle, et les gens sont au courant de ce qui se fait. Avec l'aide d'experts indépendants, le cinéaste Michael Murphy J, avec son film « Pourquoi donc pulvérisent-ils ? » touche  maintenant des millions de personnes. Le film offre l'une des analyses les plus approfondies de la géo-ingénierie à ce jour, décrivant les nombreuses motivations de ces programmes insidieux. De la sécheresse aux inondations, des tempêtes  aux super-tempêtes, il devient clair que ce dont nous avons fait récemment l’expérience est une manipulation de notre temps. D'autres pays étudient également cette technologie, et nul doute qu'ils commencent à participer à cette folie, si ce n’est déjà fait.


La géo-ingénierie place chacun d'entre nous dans une expérience, sans notre consentement, contre notre volonté et à notre insu pour des objectifs très contestables, expérience réalisée par ceux qui sont censés nous protéger. En fin de compte, nous sommes tous perdants dans ces programmes. Qu'il s'agisse de la gestion du rayonnement solaire pour refroidir la tendance au réchauffement des terres, ou de se battre contre le réchauffement climatique d’origine anthropique, ou de manipuler le climat terrestre pour maintenir la supériorité militaire de notre pays, les coûts réels de la géo-ingénierie et les effets à long terme de cette technologie pourraient s'avérer être la plus grave erreur de l’humanité. Il est maintenant évident que la géo-ingénierie ne dévaste pas seulement la planète et tous les êtres vivants, mais c'est une attaque directe contre notre santé personnelle, notre nourriture, notre eau et notre air, et les produits de première nécessité dont nous avons besoin pour survivre. La géo-ingénierie est une violation du plus fondamental des droits de l'homme, et par conséquent, de tels programmes devraient être arrêtés car ils portent atteinte à la légitimité de notre gouvernement.

 

Malheureusement, géo-ingénieurs et  militaires sous-estiment grossièrement les conséquences sociales de la poursuite du déploiement de ces programmes de modification du climat. Ces programmes portent atteinte à la structure même de notre société, en particulier notre confiance dans le gouvernement, ce qui provoque donc une fracture au sein de la population des États-Unis. Ces programmes menacent  même la stabilité de notre pays, nous laissant  sans  rien d'autre qu'un sentiment d'indignation morale, et nous faisant tous douter de la légitimité même de notre gouvernement national aujourd'hui. La cohésion entre les peuples et leur gouvernement a toujours été tendue, et à moins que nous ne nous levions vite pour exiger l'arrêt immédiat de ces programmes, nous pourrions être sur le point de connaître une révolution véritable.



 

http://www.geoengineeringwatch.org/the-psychological-and-social-ramifications-of-geoengineering/

 

 

Voir les commentaires

Le secteur privé prend le contrôle sur la COP19 et le climat

7 Novembre 2013, 12:16pm

Publié par Ciel Voilé

http://www.france.attac.org/articles/le-secteur-prive-prend-le-controle-sur-la-cop19-et-le-climat

Publié le 7 novembre 2013  

A l'occasion de la nouvelle conférence internationale sur le climat de Varsovie (Pologne - COP19 - 11-22 novembre), près de 140 organisations et réseaux du monde entier, dont près de trente français, publient une déclaration intitulée "Le secteur privé prend le contrôle sur la COP19 et le climat". Extension des marchés carbone défaillants et dangereux, plus de pouvoirs et de profits pour les pollueurs et lobbies de l'énergie fossile, moins de régulations contraignantes et à la hauteur des enjeux, tel semble être l'unique réponse de l'Union européenne et des pollueurs alors que la crise climatique s'accélère au détriment de la survie des populations et des écosystèmes.

Mettons fin à l'emprise du secteur privé sur le climat et à l'expansion des marchés carbone !

Depuis presque 20 ans, les politiques multilatérales sur le climat ont servi à créer des mécanismes financiers rentables qui font perdurer des systèmes dépendants des combustibles fossiles responsables de la crise climatique. Du 11 au 22 novembre à Varsovie, en Pologne, la 19e Conférence des Parties (COP19) de la Convention cadre des Nations-unies sur les changements climatiques (CCNUCC) ne fera pas exception. L'agenda de l'Union européenne (UE) pour cette COP19 vise à la fois à étendre les mécanismes de marché carbone et trouver d'autres moyens de soutenir un système industriel et financier dépendant du charbon, du pétrole et du gaz, qui est confronté à une crise multidimensionnelle.

Le programme de l'UE pour la COP19 : plus de marchés carbone

Afin d'accroître la portée des marchés carbone, l'UE fera part de son soutien continu à un ensemble de politiques qui ont échoué et qui ont été rejetées par plus de 140 organisations et mouvements sociaux du monde entier1. L'UE, la Norvège, l'Australie, les Etats-Unis, et une foule d'alliés du secteur privé veulent créer plus de marchés de l'environnement dans le cadre de la Convention sur le climat afin de compléter le marché carbone européen, qui est un désastre2. Les négociations autour de Nouveaux Mécanismes de Marché (NMM) permettraient d'élargir la portée des mécanismes de compensation tels que le Mécanisme de Développement Propre (MDP). En outre, les négociations intitulées Framework for Various Approaches (FVA) impliqueraient un accord avalisant le commerce international de titres provenant des différents marchés du carbone régionaux, nationaux et locaux existants afin de respecter les engagements découlant de la Convention.

Les décisions de 2012 de l'ONU, qui prévoient des principes directeurs pour les NMM, soulèvent un certain nombre de problèmes. Ainsi en est-il de l'extension des marchés du carbone visant à inclure les dispositifs portant sur les émissions liées aux usages de la forêt et du sol, tels que le problématique mécanisme REDD + (Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts)3. La structure du dispositif NMM reste indécis. Cependant, l'UE promeut un NMM qui couvre de larges secteurs des économies4 des pays du Sud. Cela reviendrait à multiplier les sévères effets que le MDP a déjà engendré sur les populations concernées, l'environnement et le climat.

En outre, le FVA permettrait que des droits à polluer provenant de divers marchés nationaux, régionaux ou locaux puissent être échangés dans le cadre de la Convention climat. Des permis à polluer créés par des systèmes fonctionnant selon des règles très différentes deviendraient ainsi négociables à une plus grande échelle dans l'optique d'un « marché mondial du carbone ». En conséquence, l'UE poursuit un objectif visant à étendre des marchés qui ont non seulement échoué à apporter une solution à la crise climatique, mais qui en plus bénéficient aux industries qui sont responsables de l'aggravation des dérèglements climatiques.

Les pollueurs amplifient leur emprise sur la convention climat

Non seulement, la COP19 risque d'en rajouter au catastrophique marché carbone de l'UE, mais elle étend également l'emprise du secteur privé sur les négociations climat, en lui fournissant une place à l'intérieur même du cœur des négociations. Le ministre de l'Environnement polonais, Marcin Korolec, chargé d'organiser ces négociations, a ainsi affirmer que « pour la première fois en 19 ans, depuis que les négociations sur le climat existent, les représentants du secteur privé mondial en feront partie »5. Cette capitulation face à l'emprise du secteur privé favorise une tendance dangereuse positionnant ouvertement les entreprises au coeur du processus de prise de décision et elle garantit en outre que les décisions politiques, orientées par le secteur privé, bénéficieront aux pollueurs plutôt que de les forcer à prendre des mesures efficaces.

Pour aggraver les choses, les entreprises sélectionnées sont celles qui ont quelques-uns des antécédents les plus préjudiciables6. Quelques exemples : ArcelorMittal, le géant de l'acier qui a massivement profité des marchés du carbone tout en causant des dommages aux populations vulnérables7 ; Alstom qui prévoit de construire la plus grande centrale au charbon en Pologne ; PGE, la plus grande entreprise d'énergie de Pologne, avec des investissements dans le charbon, le gaz de schiste et nucléaire ; la compagnie pétrolière LOTOS SA, qui est impliquée dans le gaz de schiste et mène un groupe de pression en la matière8 ; et des géants de l'industrie automobile tels que BMW, qui ont activement fait du lobbying contre les réductions d'émissions de CO2 pour les voitures9.

Forte présence du lobby du charbon à la COP19

L'industrie du charbon, une des sources d'énergie les plus polluantes contribuant à la crise climatique, sera fortement présente à la COP19. Le ministère polonais de l'Economie et l'Association mondiale du charbon (comprenant des membres tels que Rio Tinto, Katowice et BHP Billiton) ont publié un communiqué appelant l'ONU et les banques de développement à s'engager vers une utilisation accrue du charbon et des technologies utilisant le charbon10. En plus d'inviter les banques de développement à soutenir les pays du Sud pour accéder aux nouvelles technologies charbon, ils organisent un « Sommet mondial sur le charbon et le climat » pendant les négociations11.

La COP19 s'annonce comme un moment culminant de l'emprise du secteur privé sur les négociations de l'ONU. Avec des gouvernements tissant des partenariats avec certains des plus grands responsables de la crise climatique, la COP19 va accroître la capacité des pollueurs à tirer profit de la situation au détriment du climat. Les marchés du carbone ont démontré leur absolue incapacité à réduire les émissions de gaz à effets de serre à la source et à promouvoir une transition juste délaissant les combustibles fossiles, tous deux pourtant nécessaires pour réduire les impacts du changement climatique.

Nous, les organisations signataires, dénonçons les gouvernements, les Nations Unies et leurs alliés financiers qui cèdent au pouvoir des entreprises et de leurs groupes de pression au lieu de se lever face à eux et de rendre possible une transition juste vers une société post-fossile. Il est temps de mettre fin au marché carbone européen et aux autres tentatives visant à marchandiser la nature. Il est temps de laisser les combustibles fossiles et les minerais dans le sol. Il est temps d'entamer une véritable transition vers des solutions alternatives justes et menées par les populations.

Voir les commentaires

Les scientifiques réduisent le rayonnement solaire et capturent le dioxyde de carbone pour refroidir la planète

27 Août 2017, 09:24am

Publié par Ciel Voilé

 

 

26 juillet 2017 – Traduction Ciel voilé

 

http://www.reuters.com/article/us-climatechange-geoengineering-idUSKBN1AB0J3

 

OSLO (Reuters) - Les scientifiques capturent le dioxyde de carbone de l'air à l'aide de ventilateurs géants et se préparent à libérer des produits chimiques d'un ballon pour réduire le rayonnement solaire dans le cadre d'une « expérience » d'ingénierie climatique pour refroidir la planète.


Ces partisans affirment que des projets risqués, souvent coûteux, sont nécessaires de toute urgence pour trouver les moyens de respecter les objectifs de l'accord de Paris sur le climat pour freiner le réchauffement climatique que les chercheurs ont accusé d'avoir causé plus de vagues de chaleur, la baisse des cours d'eau et l'élévation croissante des niveaux des océans.


Les Nations Unies affirment que les objectifs sont loin d'être atteints et ne le seront pas simplement en réduisant les émissions, par exemple celles des usines ou des voitures - en particulier après la décision du président américain Donald Trump de sortir du pacte de 2015.


Ils demandent d'autres façons de réduire les températures.


À la campagne près de Zurich, la société suisse Climeworks a commencé à capturer les gaz à effet de serre de l'air en mai avec des ventilateurs et des filtres géants dans un projet de 23 millions de dollars qu'elle appelle la première «usine commerciale de capture de dioxyde de carbone».


Dans le monde entier, la recherche de « capture directe » par une poignée d'entreprises telles que Climeworks a recueilli des dizaines de millions de dollars ces dernières années de différentes sources, y compris des gouvernements, du fondateur Microsoft Bill Gates et de l'Agence spatiale européenne.


Si elles étaient enterrées sous terre, d'importantes quantités de gaz à effet de serre extraites de l'air contribueraient à réduire les températures mondiales, une étape radicale au-delà des réductions des émissions qui sont au cœur de l'Accord de Paris.


Selon Climeworks, cela coûterait environ 600 $ d'extraire une tonne de dioxyde de carbone de l'air et la capacité totale de l'usine prévue pour fin 2017 ne représente que 900 tonnes par an. Cela équivaut aux émissions annuelles de seulement 45 Américains.


Et Climeworks vend le gaz, à perte, aux serres voisines comme engrais pour faire pousser des tomates et des concombres et a un partenariat avec le constructeur automobile Audi, qui espère utiliser du carbone dans des carburants plus verts.


Jan Wurzbacher, directeur et fondateur de Climeworks, affirme que la société a l'ambition d'agir pour la planète en réduisant les coûts à environ 100 dollars la tonne et en capturant 1% des émissions mondiales de carbone d'origine anthropique par an d'ici 2025.


« Depuis l'accord de Paris, la situation a considérablement changé », a t-il déclaré, avec un changement d'intérêt des investisseurs et des actionnaires qui s'éloignent des utilisations industrielles du carbone et veulent freiner le changement climatique.


Mais les pénalités pour les usines, les centrales électriques et les voitures qui émettent du dioxyde de carbone dans l'atmosphère sont faibles ou inexistantes. Cela coûte 5 euros (5,82 USD) la tonne dans l'Union Européenne.


Et l'isolement du dioxyde de carbone est complexe car ce gaz ne représente que 0,04% de l'air. Le dioxyde de carbone pur livré par camion, utilisé dans des serres ou pour faire des boissons gazeuses, coûte jusqu'à environ 300 $ la tonne en Suisse.


Les autres entreprises impliquées dans la capture directe d'air comprennent Carbon Engineering au Canada, Global Thermostat aux États-Unis et Skytree aux Pays-Bas, un dérivé de l'Agence spatiale européenne initialement conçu pour trouver des moyens de filtrer le dioxyde de carbone exhalé par les astronautes dans les engins spatiaux.


Ce n'est pas de la science fiction


L'accord de Paris vise à limiter une hausse des températures mondiales durant ce siècle à moins de 2°Celsius (3.6°Fahrenheit), idéalement 1.5°C (2.7°F) au-dessus des temps préindustriels.


Mais les données de l'ONU montrent que les plans actuels pour les réductions des émissions seront insuffisants, en particulier sans les États-Unis, et que le monde devra passer aux «émissions négatives» nettes durant ce siècle en capturant le carbone de la nature.


Des solutions de «géo-ingénierie» plus risquées pourraient être la réduction du rayonnement solaire, le déversement de fer dans les océans pour absorber le carbone, ou la création de nuages.


Parmi les nouvelles recherches universitaires, un projet de géo-ingénierie de Harvard de réduction du rayonnement solaire pour refroidir la planète lancé en 2016 qui a recueilli 7,5 millions de dollars auprès de donateurs privés. Il prévoit une première expérience en plein air en 2018 au-dessus de l'Arizona.


« Si vous voulez à coup sûr atteindre 1,5°C, vous devez recourir à la géo-ingénierie solaire », a déclaré David Keith, de Harvard.

 


Une installation pour capturer du CO2 à partir de l'air de Swiss Climeworks AG a été placée sur le toit d'une usine d'incinération des déchets à Hinwil, en Suisse, le 18 juillet 2017.Arnd Wiegmann


L'équipe de Keith vise à disperser environ 1 kilo (ndt : ???) de matériel de réduction du rayonnement solaire, peut-être du carbonate de calcium, à partir d'un ballon en haute altitude au-dessus de l'Arizona, l'année prochaine, lors d'une expérience en pleine air pour voir comment cela affecte la microphysique de la stratosphère.


« J'estime que ce n'est pas de la science-fiction ... pour moi, c'est de la science atmosphérique normale », a-t-il déclaré.


Une certaine recherche laisse supposer que la géo-ingénierie utilisant des produits chimiques pour réduire le rayonnement solaire, par exemple, pourrait affecter les conditions climatiques mondiales et perturber les moussons vitales.


Et de nombreux experts craignent qu'attirer l'attention sur toute technologie de lutte contre le changement climatique ne soit qu'une distraction pour faire oublier les réductions d'émissions causes du réchauffement anthropique de la planète.


« Compter sur de grands déploiements futurs de technologies de capture du carbone, c'est comme manger beaucoup de desserts aujourd'hui, avec de grands espoirs pour la liposuccion demain », a déclaré Christopher Field, professeur de climatologie à l'Université de Stanford, en mai.

Jim Thomas du Groupe ETC au Canada, qui s'oppose à l'ingénierie climatique, a déclaré que la capture aérienne directe pourrait créer «l'illusion d'une solution pouvant être utilisée de manière cynique ou naïve pour divertir des idées stratégiques telles que le« dépassement »des objectifs de Paris.

 

 


 

Mais les gouvernements font face à un dilemme. Les températures moyennes de surface sont déjà d'environ 1°C (1.8°F) au-dessus des niveaux pré-industriels et ont atteint des records le mois dernier.


« Nous sommes en difficulté », a déclaré Janos Pasztor, responsable du nouveau projet de gouvernance de la géo-ingénierie de Carnegie Climate Geoengineering. « La question n'est pas de savoir s'il y aura un dépassement, mais de combien de degrés et pour combien de décennies ».


Face à des choix difficiles, de nombreux experts disent que la capture du carbone de l'atmosphère fait partie des options les moins risquées. Les dirigeants des grandes économies, à l'exception de Trump, ont déclaré lors d'un sommet en Allemagne ce mois-ci que l'accord de Paris était «irréversible».


Cris de fou


Raymond Pierrehumbert, professeur de physique à l'Université d'Oxford, a déclaré que les projets de géo-ingénierie solaire ressemblaient à des «cris de fou ».


En revanche, il a déclaré que « La capture du dioxyde de carbone est un défi technologique, mais mérite un investissement et un essai ».


La manière la plus naturelle d'extraire le carbone de l'air consiste à planter des forêts qui absorbent le gaz à mesure qu'elles poussent, mais cela détourne de vastes étendues de terres de l'agriculture. Une autre option est de construire des centrales qui brûlent du bois et enterrent le dioxyde de carbone libéré.

Carbon Engineering, mis en place en 2009 avec le soutien de Bill Gates et Murray Edwards, président du groupe de pétrole et de gaz Canadian Natural Resources Ltd, a recueilli environ 40 millions de dollars et extrait environ une tonne de dioxyde de carbone par jour avec des turbines et des filtres.

 

«  Nous cherchons principalement à synthétiser les carburants » pour des marchés tels que la Californie avec des prix élevés du carbone, a déclaré Geoffrey Holmes, directeur du développement commercial à Carbon Engineering.


Mais il a ajouté que « l'Accord de Paris contribue » à des options à plus long terme pour capturer de grandes quantités d'air.


Parmi les autres techniques possibles de géo-ingénierie, on peut créer des nuages ​​qui renvoient la lumière du soleil dans l'espace, peut-être en utilisant un brouillard de pulvérisation d'eau de mer. Cela pourrait être utilisé localement, par exemple, pour protéger la Grande Barrière de Corail en Australie, a déclaré Kelly Wanser, directrice principale du projet Marine Cloud Brightening basé aux États-Unis.


Parmi les nouvelles idées, Wurzbacher à Climeworks fait appel aux investisseurs pour ce qu'il dit être la première offre à capturer et à enterrer 50 tonnes de dioxyde de carbone de l'air, pour 500 $ la tonne.


Cela pourrait nécessiter une entreprise souhaitant être à l'avant-garde d'une nouvelle technologie verte, a t-il dit, même si cela n'a pas de sens économique apparent.


Montage d' Anna Willard - Nos normes: le principe Thomson Reuters Trust

 

Voir les commentaires

Procès fluor : des experts admettent que le fluor est un pesticide

20 Juin 2020, 09:59am

Procès fluor : des experts admettent que le fluor est un pesticide

Procès fluor : Un scientifique dit avoir été menacé à cause d'une étude sur les fluorures - Bilan de la première semaine

Par Derrick Broze, Le dernier vagabond américain - 14 juin 2020


Des experts admettent que le fluor est un pesticide


La première semaine du procès historique sur la fluoration de l'eau s'est achevée vendredi après-midi après quatre jours de témoignages parfois tendus d'experts du Fluoride Action Network (FAN) et de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA). Un témoin expert a affirmé qu'il avait été contraint de signer une déclaration minimisant son étude qui affirmait que le fluor est un neurotoxique. Un autre témoin a confirmé qu'au moins un type de fluorure est un pesticide ajouté à l'approvisionnement en eau.


Les avocats du FAN soutiennent que la fluoration de l'eau viole les dispositions du Toxic Substances Control Act de 1970 qui interdit "l'utilisation particulière" d'un produit chimique dont on a constaté qu'il présentait un risque déraisonnable pour le grand public. En vertu de l'article 21 du TSCA, les citoyens sont autorisés à demander à l'EPA de réglementer ou d'interdire des produits chimiques individuels.


L'EPA est représentée par des avocats du ministère de la justice qui présentent des experts de la société Exponent Inc. Le gouvernement défend la fluoration de l'eau et demande le rejet de la pétition par les plaignants. Les plaignants dans cette affaire comprennent : FAN, Moms Against Fluoridation, Food & Water Watch, American Academy of Environmental Medicine, International Academy of Oral Medicine and Toxicology et Organic Consumers Association.


L'avocat du FAN, Michael Connett, a appelé 3 témoins tout au long de la semaine, dont Howard Hu MD, Bruce Lanphear MD, Philippe Grandjean MD, et Kathleen Thiessen PhD. M. Connett a déclaré à la cour que l'EPA s'était auparavant appuyée sur les recherches de tous ces experts sur d'autres substances toxiques comme le plomb et le mercure. Deux de ces experts ont été les auteurs d'études clés sur le fluorure financées par des agences gouvernementales américaines. Connett a noté que l'EPA a choisi d'utiliser les experts d'Exponent plutôt que ceux de leurs propres agences.


L'EPA a fait sa part pour interroger les témoins du Fluoride Action Network et diminuer leur crédibilité. Le Dr. Kathleen Thiessen a fait un aveu puissant lors d'une interview avec l'avocat de l'AFA Connett, en déclarant que le fluorure de sodium est un pesticide qui est ajouté à l'approvisionnement en eau. Toutefois, lors du contre-interrogatoire de Thiessen, l'EPA a demandé si elle était une amie personnelle de la famille Connett, notamment de Paul Connett, directeur du Fluoride Action Network, et de Michaell Connett, l'avocat représentant le FAN. Thiessen a dit oui, elle est amie avec la famille. L'EPA a poussé plus loin, lui demandant si elle avait participé à des réunions parrainées par le FAN, si elle est sur la liste de diffusion du groupe, si elle est apparue dans des interviews sur leurs sites web, et si elle a aidé Paul Connett avec son livre The Case Against Fluoride.


Le Dr Thiessen a répondu par l'affirmative à ces questions mais a nié que cela ait eu une quelconque influence sur ses conclusions selon lesquelles le fluor est nocif. Lorsqu'on lui a demandé si elle plaidait ou non pour l'élimination du fluor depuis des décennies, tout en maintenant une amitié avec les plaignants, Mme Thiessen a répondu par l'affirmative, mais a souligné que sa position était fondée sur la science. L'EPA a ensuite montré les courriels du tribunal entre l'avocat du plaignant, Michael Connet, et Thiessen. Connett a envoyé à Thiessen une liste d'études à examiner et l'EPA tentait de montrer au juge que celles du plaignant avaient pu influencer les opinions et les déclarations de Thiessen.


Le Dr Howard Hu a fourni des informations complémentaires sur ses recherches sur le fluor, témoignant de la difficulté à faire financer ses recherches par le National Institute of Health et des étapes de la publication dans la revue Environmental Health Perspectives. M. Hu a déclaré que son étude a révélé une perte d'environ 3 ou 4 points de QI et que cet impact sur la population ne devrait pas être ignoré. Il a également discuté des parallèles avec la neurotoxicité du plomb.

 

Fluor : Corruption de la science


L'un des témoins les plus forts pour les plaignants était l'épidémiologiste environnemental danois, le Dr Phillip Grandjean, connu pour ses travaux sur la neurotoxicité du mercure. Grandjean a aidé l'EPA à établir des niveaux réglementaires sûrs pour le mercure dans l'alimentation.


Le Dr Grandjean a déclaré qu'il avait été menacé ou contraint par un collègue de la Harvard Dental School après qu'une de ses études ait conclu que le fluor était une neurotoxine. Lorsque l'avocate du DOJ Debra Carfora a interrogé Grandjean sur une déclaration qu'il a signée en minimisant l'importance des résultats, Grandjean a déclaré que le département de presse de Harvard avait rassemblé la déclaration et y avait ajouté son nom. La déclaration indique que les chercheurs sont toujours d'accord avec la position du CDC selon laquelle la fluoration de l'eau est sans danger. Le Dr Grandjean n'a pas précisé qui l'a menacé ni à quelle fréquence de telles menaces peuvent se produire dans son domaine. Il a également déclaré que le "lobby du fluor" a infiltré un comité de l'Organisation mondiale de la santé en cherchant à exclure toute mention des effets nocifs du fluor.
 

Sur les effets nocifs spécifiques du fluorure, le Dr Grandjean a déclaré dans sa déposition que "le poids des preuves épidémiologiques ne laisse aucun doute raisonnable sur le fait que la neurotoxicité sur le développement est un risque sérieux pour la santé humaine associé à une exposition élevée au fluorure". Le Dr Grandjean a également déclaré que les efforts visant à contrôler l'exposition humaine au fluorure doivent se concentrer sur les femmes enceintes et les jeunes enfants.


Au cours de son témoignage, Grandjean s'est particulièrement opposé aux déclarations de l'expert de l'EPA, le Dr Cheng. "Il ne faut pas se fier à ce qu'elle a écrit... Ce n'est pas de la science, c'est simplement un rapport trompeur." Grandjean a précisé : "Je suis gênée que l'EPA recrute le Dr Chang, qui a déjà essayé de mettre fin à certains de mes travaux sur les produits chimiques polyfluorés, pour qu'elle rédige ce rapport plein de préjugés. Je suis un peu contrarié... Je suis désolé de voir ce qui est arrivé à un collègue qui travaille pour une entreprise de défense des produits".


Cette question des experts de l'EPA travaillant pour Exponent a été un thème de plusieurs des témoins des plaignants. Au moins deux des témoins de l'EPA - Ellen Chang, ScD et Joyce Tsuji, PhD - sont employés par Exponent Inc, une entreprise accusée de payer le gouvernement américain pour défendre les produits chimiques dangereux. Le témoin du plaignant, le Dr Lamphear, a également qualifié les scientifiques travaillant pour Exponent de "loueurs de manteaux blancs" favorables à l'industrie.


Les conflits d'intérêts apparents ont de nouveau été le sujet de conversation vendredi, lorsque l'avocat de l'AFA, Michael Connett, a interrogé le témoin du gouvernement, le Dr Joyce Tsuji, toxicologue certifiée et membre de l'Académie des sciences toxicologiques, spécialisée dans l'évaluation des risques d'exposition aux produits chimiques. Connett a demandé au Dr Tsuji si elle avait été financée par des sociétés minières et des fonderies qui "rejettent de l'arsenic dans l'air". Connett a également demandé à Tsuji si la majorité de ses projets ont été financés par l'industrie. Tsuji a reconnu que la plupart de ses travaux provenaient de sources financées par l'industrie.

L'après-midi s'est terminée par le contre-interrogatoire du Dr Tsuji par les avocats du plaignant. Le procès reprendra le lundi 15 juin, à 8h30 dans le Pacifique.

https://www.activistpost.com/2020/06/fluoridetrial-scientist-says-he-was-threatened-because-of-fluoride-study-week-1-in-review.html



 

Voir les commentaires

Diminution de la population de l'UE de moins 36% de 2014 à 2025 selon Deagel !

30 Juin 2015, 19:17pm

Publié par Ciel Voilé

Diminution de la population de l'UE de moins 36% de 2014 à 2025 selon Deagel !

http://www.deagel.com/country/forecast.aspx

Le site Deagel est au top des informations sur l'armement dans le monde entier. Ses sources d'information seraient "officielles" en majeure partie : l'ONU, la Banque Mondiale, le FMI, l'UE, le gouvernement américain, la CIA, etc. Celui qui tient ce site prétend qu'il s'agit d'un passe-temps. Vue la masse de données collectées, précises et d'actualité, on a du mal à le croire. Les prévisions d'évolution de la population présentées là sont tout à fait choquantes. Pourtant elles n'incluent ni pandémie ni guerre atomique !

Concernant, la population de l'UE : elle passerait de 511 403 327 personnes en 2014 à 326 498 653 en 2025, soit près de 185 millions d'habitants en moins ! Certes les personnes âgées sont très nombreuses mais cela n'explique pas tout. Les royautés seraient particulièrement touchées, ainsi que la Grèce et l'Irlande ( - 69 % ). Trois pays n'ont pas de prévisions pour 2025 : la Corée du Nord, Gibraltar, le Groenland.

William Pace Head dans son livre "Night Hunters" mentionne le site Deagel de nombreuses fois en notes.

De France, comme des Etats-Unis, le site a déjà été inaccessible : " Votre adresse IP n'est pas autorisée sur ce site " !

Que de telles informations soient sources de réflexion et d'interrogation. Nous présentons ci-dessous la mise au point de Deagel du 26 octobre 2014, en réponse à des réactions de lecteurs choqués. Le tableau des prévisions européennes figure en fin d'article.

Ciel voilé

Précisions de Deagel publiées le 26 octobre 2014

Traduction Ciel voilé

"Il y a eu beaucoup de questions sur les prévisions par pays spécialement pour les États-Unis d'Amérique. Nous n'y répondrons pas en détail, mais vous trouverez ci-dessous quelques explications, pensées et réflexions. Nous serons aussi concis que possible.

La majorité des données économiques et démographiques utilisées pour le calcul des prévisions est largement disponible auprès d'institutions telles que la CIA, le FMI, l'ONU, le gouvernement des Etats-Unis, etc. Vous pouvez voir les données les plus pertinentes sur la page de chacun des pays. Une petite partie des données provient de diverses sources anonymes tels les gourous de l'Internet, des rapports non signés et d'autres. Mais toutes ces sources sont sur Internet dans le domaine public pour au moins une minorité.

Par exemple, il y a plusieurs années Dagong, l'agence de notation chinoise, a publié un rapport analysant l'économie physique des États-Unis comparée à celles de la Chine,de l'Allemagne et du Japon. La conclusion était que le PIB américain s'élevait à 5 à 10 000 milliards US $ au lieu des 15 000 milliards US $ officiellement annoncés par le gouvernement américain.

Nous faisons l'hypothèse que les données officielles, en particulier économiques, publiées par les gouvernements sont fausses, dépassées ou déformées dans une certaine mesure. Historiquement, il est bien connu que l'ancienne Union soviétique présentait de fausses statistiques avant son effondrement. Les pays de l'Ouest ainsi que d'autres pays aujourd'hui font tout pour cacher le véritable état des choses. Nous sommes sûrs que beaucoup de gens peuvent trouver des statistiques gouvernementales dans leur propre pays qui, selon leur propre expérience personnelle, sont difficiles à croire ou sont si optimistes qu'elles pourraient concerner un pays différent.

Malgré les données numériques quantitatives, il existe un modèle qualitatif qui n'a pas de traduction directe en données numériques. La souche 2014 du virus Ebola provoque la mort dans 50 à 60 % des cas, mais essayez d'imaginer ce qui se passerait s'il y avait une pandémie du virus Ebola avec des centaines de milliers ou des millions de personnes infectées par le virus. Jusqu'à présent, les quelques personnes infectées par le virus Ebola ont "bénéficié" des soins de santé, d'antiviraux à haute dose et d'une assistance respiratoire, mais surtout d'un soutien humain important de la part des médecins et des infirmières. Dans un scénario de pandémie de ce genre, les soins de santé ne seraient plus disponibles pour la majorité des personnes touchées, ce qui provoquerait une augmentation spectaculaire du taux de mortalité dû à l'absence de soins de santé appropriés. Le facteur qualitatif est que le taux de décès pourrait augmenter de 80 à 90% dans un scénario de pandémie au lieu des 50 à 60% prévus. Le pourcentage en lui-même n'a pas d'importance, ce qui est pertinent c'est le fait que le scénario puisse évoluer au-delà des conditions initiales à partir d'un nombre de morts de 50% à plus de 90%. D'ailleurs, il n'y a aucune guerre nucléaire ou pandémie comprise dans les prévisions.

L'élément clé pour comprendre le processus par lequel passeront les Etats-Unis durant la décennie à venir est la migration. Dans le passé, spécialement au XX ème siècle, le facteur clé qui a permis aux Etats-Unis de s'élever au statut de colosse a été l'immigration, avec les avantages d'une expansion démographique soutenant l'expansion du crédit et l'arrivée de cerveaux du monde entier au profit des Etats-Unis. L'effondrement du système financier occidental va faire disparaître le niveau de vie de sa population entrainant la baisse de la bourse et des fonds de pension. La population sera si sévèrement frappée par une gamme complète de bulles et d'enchaînements à la Ponzi que le moteur de la migration commencera à fonctionner en sens inverse, et une accélération due aux effets d'entraînement, conduira ainsi à la disparition des Etats-Unis.

Cette situation invisible pour les États va se développer dans un modèle en cascade avec des effets dévastateurs sans précédent pour l'économie. La délocalisation des emplois conduira sûrement de nombreuses sociétés américaines à partir à l'étranger, devenant ainsi des sociétés étrangères !!!!

Nous prévoyons qu'une partie importante de la population américaine migrera vers l'Amérique latine et l'Asie, alors que la migration vers l'Europe – elle- même touchée par les mêmes maux - ne serait pas pertinente. Néanmoins, le taux de mortalité sera horrible. Rappelez-vous que la population de l'Union soviétique était plus pauvre que la population américaine actuelle, ou même de cette époque. Les ex-soviétiques ont souffert pendant les années 1990 et leur taux de mortalité était important, accompagné d'une perte de fierté nationale. Pourrions-nous dire " Double fierté, double chute ? " Non. Le niveau de vie américain est un des plus élevés, bien plus que le double du niveau de vie des soviétiques, sans compter une économie de services qui disparaîtra avec le système financier. Lorsque les retraités voient leur retraite disparaître devant leurs yeux et qu'il n' y a plus d'emplois de services, vous pouvez imaginer ce qui se passera ensuite. Au moins, les jeunes peuvent migrer. Jamais dans l'histoire humaine, les personnes âgées n'ont été si nombreuses dans l'ensemble de la population. Au cours des siècles passés, les gens s'estimaient heureux de vivre jusqu'à l'âge de 30 ou 40 ans. La chute américaine devrait être bien pire que celle de l'Union soviétique. Une confluence de crises au résultat dévastateur.

La crise démographique dans les pays de l'ex-Union soviétique s'est prolongée pendant plus de deux décennies, si nous acceptons qu'elle se soit achevée au début des années 2010. La crise démographique frappera le monde dans un avenir proche et devrait durer entre trois et huit décennies plus ou moins, en fonction des percées technologiques et des problèmes environnementaux. La suite est probablement une image figée avec des chiffres de population identiques pour une très, très longue période de temps. Les prévisions de population par pays reflètent le rapport naissances / décès mais aussi les mouvements migratoires. De nombreux pays vont augmenter leur population brute par l'immigration alors que leur population indigène pourra diminuer.

Au cours des deux mille dernières années, la civilisation occidentale s'est construite autour de la Méditerranée se déplaçant ensuite vers l'Europe du Nord, puis au milieu du XXème siècle vers l'Atlantique pour finalement se stabiliser aux États-Unis au cours des 30 dernières années. L'étape suivante verra la civilisation centrée en Asie, avec la Russie et la Chine au- dessus. Historiquement un changement de paradigme économique entraîne un taux de mortalité rarement mis en évidence par les historiens traditionnels. Lorsque la transition des zones rurales vers les grandes villes est arrivée en Europe, beaucoup de gens incapables d'accepter le nouveau paradigme se sont tués. C'est un facteur psychologique qui a entraîné leur mort. Ce n'est pas le plus courant, mais cela existe. Une nouvelle crise lie d'anciens schémas bien connus à des nouveaux.

Désolé de décevoir beaucoup d'entre vous par nos prévisions. C'est de pire en pire chaque année depuis le début de la pré-crise en 2007. Nous avons déjà mentionné que ce site n'est pas à but lucratif, construit sur du temps libre et nous fournissons nos informations et services TELS QUELS, sans autres explications et / ou garanties. Nous ne sommes liés à aucun gouvernement en aucune manière, quelque soit sa forme. Nous ne représentons pas un culte de la mort, ni un culte satanique, nous ne sommes pas des dealers en armement, comme certains commentaires le laissent supposer sur Internet. Pensez que les prévisions ne sont rien de plus qu' un modèle, imparfait ou juste. Ni la parole de Dieu ni les pratiques magiques ne permettent de prévoir l'avenir."

Deagel

Voir les commentaires

Trainées d'avions et pollution de l'air

17 Juin 2018, 09:41am

Publié par Ciel Voilé

Coucher de soleil - Carpentras juin 2018
Coucher de soleil - Carpentras juin 2018
Coucher de soleil - Carpentras juin 2018
Coucher de soleil - Carpentras juin 2018
Coucher de soleil - Carpentras juin 2018
Coucher de soleil - Carpentras juin 2018

Coucher de soleil - Carpentras juin 2018

Le 22 avril, des journalistes d'Europe 1 abordaient le sujet de la géo-ingénierie.

 

Le 12 mai 2018, le journal le Monde publiait un article d'Alexis Riopel, jeune stagiaire canadien du journal depuis un mois, sur les derniers développements de la recherche sur les « contrails » :

 

Le samedi 2 juin,avant 7h du matin, Europe 1 « discutait » ou « lisait » l'article du Monde d'Alexis Riopel.

 

Conditions de formation d'une traînée de condensation

 

Selon Wikipedia :

« Les traînées se produisent généralement à partir de 8 000 m d'altitude si le taux d'humidité est de plus de 68 %, et la température inférieure à −39 °C »

 

Les avions de ligne commerciaux circulent à vitesse de croisière, entre 10 000 m et 12 000 m d'altitude. En dessous, c'est l'espace aérien militaire. Les contrôleurs aériens ne s'occupent, sur écran, que de leurs couloirs. Si un couloir est traversé par un avion qu'ils n'identifient pas, ils se renseignent auprès des militaires.

 

Si vous êtes au sol et que vous observez au-dessus de vous un avion de ligne, si vous distinguez à l'oeil nu, ses ailes et sa queue, c'est la preuve qu'il n'est pas à 10 000 m ou 8000 m d'altitude. Donc il ne circule pas dans un couloir commercial mais dans l'espace militaire.

 

Si au sol la température est de 20°C, à 3 000 mètres elle descend à 0° et à 6 000 mètres elle atteint -20°C. On est encore loin des -39°C donnés par Wikipedia pour que se forme une traînée de condensation.

 

Donc si vous voyez voler un avion de ligne en distinguant ses ailes et sa queue, il n'est pas à une altitude suffisante pour que se forme une traînée de condensation. Et pourtant ceux-là laissent très souvent des traînées.

 

« Ces traînées ne se forment qu'à certaines conditions, qui ne se rencontrent pratiquement que dans la haute troposphère et un peu plus souvent en hiver4 : où l'air est à environ −40 °C ».  Wikipedia

 

Pourquoi le matin, l'essentiel de la circulation des avions ne se produit qu'à l'Est avec abondance de traînées persistantes devant le lever du soleil ? Les termes utilisés : « Gestion du Rayonnement Solaire » se métamorphosent régulièrement. On ne parle plus de Solar Radiation Management mais de retraits de carbone ( carbone removal) pour toujours tenir le public éloigné de ce qui se passe réellement et l'impacte localement au quotidien. Pourquoi ? Parce que cette activité est illégale et viole nombre de traités internationaux.

 

La modification du temps à l'échelle régionale pour des raisons économiques : agriculture, station de ski, fête nationale, etc... est légale aux Etats-Unis et depuis des décennies des centaines de programmes annuels sont réalisés. En Chine, 17 000 employés s'y consacrent.

 

La géo-ingénierie qui voudrait sauver la planète du changement climatique et se déployer à grande échelle est illégale. Un moratoire sur la géo-ingénierie a été signé à Nagoya en 2010. Mais la COP 21, financée par les plus gros pollueurs de la planète cherche à légaliser la géo-ingénierie. Et comme l'annonce Patrice Hernu dans le film «  Vers un climat artificiel » de Jacqueline Roche : le GIEC a déposé sur le bureau de la COP 21, 116 scénarios : 15 exigent des mesures immédiates sans recours à la géo-ingénierie et les autres 101 scénarios impliquent le recours à des méthodes industrielles de géo-ingénierie pour «  refroidir » la planète, en prévoyant le retrait de l'atmosphère de milliers de tonnes de CO2.               Rappel : pourcentage de CO2 dans l'air : 0,039% .

 

Donc la tactique des médias, aux mains d'acteurs économiques tout puissants, se répète : quelques vérités :

 

- « Les avions créent des nuages artificiels baptisés « cirrus homogenitus » Vrai. Pourquoi avoir attendu 2017 pour nommer ainsi ces nuages créés par l'aviation ? Toute la nomenclature des nouveaux nuages apparue depuis 2000, décrit les résultats des interventions délibérées d'altérations du climat.

 

- « Ces nuages artificiels réchauffent le climat. Car leur effet refroidissant diurne est largement dépassé par leur effet réchauffant nocturne. »

 

- « Les gens croient qu'ils s'agit d'épandages chimiques aériens clandestins. ». Les hérétiques du Moyen-Age, les dissidents derrière le rideau de fer de l'URSS ou en Chine, sont désormais baptisés théoriciens du complot ou conspirationnistes. La propagande institutionnelle doit régner puisque conçue pour contrôler les "masses". 

 

Et des affirmations contraires aux observations :

 

- Les traînées qui traversent l'horizon de bout en bout seraient des traînées de condensation. La quantité d'eau émise par un Airbus A320 à vitesse de croisière est de quelques cuillères à café par seconde et ne peut justifier des volumes énormes de traînées créés.

 

- « On peut suivre tous les avions sur Flight Radar 24 » . C'est faux. Particulièrement ceux qui laissent des trainées persistantes. Ils ne sont pas répertoriés. Un avion qui transporte des voyageurs ou du fret, va d'un aéroport à un autre, en un temps et une distance les plus courts possibles. D'autres avions, ne semblent pas avoir d'aéroport de destination, ( On ne va tout de même pas les faire revenir à leur point de départ !) et virevoltent de ci de là, faisant des boucles ou des virages en altitude : l'informatique les fait disparaître rapidement du site de Flight Radar 24.

 

- Erreur sur« Le nombre de vols par jour dans le monde serait de 37 millions », 37 millions est le nombre annuel de vols en 2014. Le nombre de vols journaliers dépasse les 100 000.

 

- Si pour Roissy, le plus grand aéroport français, la moyenne officielle calculée s'élève à 1,2 avion par minute ( 2015), comment expliquer que certains jours dans le Vaucluse et ailleurs, à longueur de journée, de nombreux avions, plusieurs en même temps et dans toutes les directions, quadrillent notre ciel ?

 

Pollution de l'air : ne jamais parler des avions !

 

A chaque épisode de grave pollution de l'air sur la capitale française, systématiquement les médias et les sites officiels attirent l'attention du public sur le trafic routier. Les agences de la qualité de l'air ne prennent pas de mesures à plus d'un kilomètre d'altitude. Or, lors de la création du plan climat Paris en 2007, le calcul de toutes les émissions de CO2 a été étudié.

 

Comme le trafic aérien était responsable de plus de la moitié des émissions, il a tout simplement été évacué du Plan Climat Paris !

 

C'est l'occasion de rappeler que Mme Hidalgo a confié fin 2015, à la fondation Rockfeller, 10% du budget de la capitale française, comme toutes les villes du réseau 100 villes résilientes, pour la gestion de ces aléas climatiques.

 

De même lors de la COP 21, la pollution due au trafic aérien a été exclue de l'accord, un mois avant sa signature.

 

Donc, quand pour Greenpeace, l'institut allemand Wuppertal calcule que les émissions de CO2 de Paris proviennent à 93% du trafic routier, c'est sans compter le trafic aérien ! Remarquez comme Greenpeace emboîte le pas au discours officiel. Toujours pressurer les petits acteurs économiques. Et les préparer au chaos climatique. Qui finance Greenpeace ?

 

Ainsi, les médias conditionnent le public à l'acceptation de la géo-ingénierie.Selon le "souhait" de la Commission Européenne qui finance abondamment la "recherche" en géo-ingénierie.

 

Voir les commentaires

URGENT : avant minuit, consultation publique 5G

4 Septembre 2019, 03:04am

Depuis 2 ans le déploiement de la 5G est mené au pas de charge en France,

.. sous nos yeux recouverts de peaux de banane !

Auteur : Génération Onde

Trois Agences étatiques servent de "poupées russes" pour mener à bien ce déploiement :

- l'ANFR (Agence Nationale des FRéquences) (1)

- l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) (2)

- l'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) (3)

 

Petit historique :

En Juillet 2018, l’Etat s'est doté d’une feuille de route pour faciliter le développement et le déploiement de la 5G, incluant le programme de travail de l'Arcep . (4)

Un projet de texte a été déposé le 25 janvier 2019 par le Gouvernement au Sénat en tant qu'amendement n° 874 au projet de loi croissance et transformation des entreprises (PACTE), visant à instaurer un régime d'autorisation préalable de l'exploitation des équipements de réseaux radioélectriques sur le territoire national....

Le 31 janvier 2019 : Le Gouvernement et l’Arcep lancent un appel à la création de plateformes d’expérimentations 5G dans la bande 26 GHz. (5)

En Mai 2019, le Gouvernement communique à l’Arcep ses orientations en vue de l’élaboration des prochaines attributions de fréquences pour la 5G . (6)

Le 26 juin 2019, lors d’un atelier Territoires connectés, l’Arcep présente aux collectivités territoriales, associations de collectivités et aux opérateurs ses travaux de préparation des attributions des fréquences 5G en France. (7)

Le 15 juillet 2019 : l'Arcep consulte les "acteurs" sur les modalités et conditions d'attribution des fréquences 5G dans la bande 3,4-3,6 GHz. (8)

Cette consultation publique se termine le 4 Septembre !

Et puisqu'elle est publique,

les citoyens peuvent en profiter pour s'exprimer ! 

(suggestion de contribution ci-dessous, à envoyer par mail à : CP5G@arcep.fr.)

(ou par courrier à : CP 5G, Direction mobile et innovation,

ARCEP, 14 rue Gerty Archimède, CS 90410, 75613 PARIS Cedex 12)


 

Petit historique (suite) :

17 juillet 2019 : « Deux tiers de la population aura accès à la 5G en 2025 » Sébastien Soriano, président de l'Arcep, répond aux questions du journal La Croix. (9)

Le 1er août 2019 : publication au Journal officiel de l'arrêté homologuant la décision n° 2019-0862 de l’Arcep en date du 2 juillet 2019 relative à la synchronisation des réseaux terrestres dans la bande 3,4-3,8 GHz en France métropolitaine. (10)

Depuis plus d'un an, la France est un territoire d'expérimentation 5G !

En Juillet, on recensait 273 stations 5G expérimentales dans nos villes ! (11) (12)

toutes dûment autorisées par l'ARCEP dans la bande 3,5 GHz (expérimentations en cours ou terminées) .

Comptant sur votre contribution - grain de sable

dans le cadre de la consultation publique en cours !

Salutations anti 5G . Jacques Adam, membre de Priartem et des Amis de la Terre France.

(1) : https://www.anfr.fr/toutes-les-actualites/actualites/observatoire-anfr-pres-de-46-000-sites-4g-autorises-en-france-au-1er-avril-2019/

(2) : https://www.anses.fr/fr/content/radiofr%C3%A9quences-t%C3%A9l%C3%A9phonie-mobile-et-technologies-sans-fil

(3) : https://www.arcep.fr/larcep/nos-missions.html

(4) : https://www.arcep.fr/fileadmin/cru-1538472894/reprise/dossiers/programme-5G/Feuille_de_route_5G-DEF.pdf

(5) : Le communiqué de presse

(6) : https://www.arcep.fr/fileadmin/cru-1566917039/user_upload/grands_dossiers/5G/communique-et-lettre-de-cadrage-orientations-5G_mai2019.pdf

(7) : La 5G, une nouvelle technologie pour les réseaux mobiles (pdf - 882 Ko)
et :Attribution des fréquences pour la 5G : calendrier, fréquences, procédure, obligations (pdf - 546 Ko)

(8) : https://www.arcep.fr/actualites/les-consultations-publiques/p/gp/detail/les-modalites-dattribution-de-la-bande-3490-3800-mhz-en-france-metropolitaine-15-juillet-2019.html

(9) : L'interview

(10) : L'arrêté (pdf - 140 Ko) / La décision de l'Arcep

(11) : https://www.clubic.com/5G/actualite-866227-barometre-anfr-orange-maitre-experimentations-5g-free-mobile-4g.html

  et : https://wwhw.bulletindescommunes.net/orange-sempare-5g-operateur-totalise-plus-dautorisations/

 

(12) : https://www.arcep.fr/cartes-et-donnees/nos-publications-chiffrees/experimentations-5g-en-france/tableau-deploiements-5g.html

 

Message à envoyer à : CP5G@arcep.fr

 

Contribution dans le cadre de la consultation publique organisée par l’ARCEP
et portant sur le projet de décision proposant les modalités d’attribution
de la bande 3490 - 3800 MHz en France métropolitaine

 

Madame la Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Economie et des Finances,

Monsieur le Secrétaire d’État auprès du premier ministre, chargé du numérique,

Monsieur le Président de l’Autorité de Régulation des Communications Éléctroniques et des Postes,

Dans le document « 5G : Une feuille de route ambitieuse pour la France », paru en Juillet 2018, Monsieur Sébastien SORIANO, Président de l’ARCEP, écrit :

« Le secteur des télécoms peut et doit conduire de front un déploiement ambitieux de la 5G et un rattrapage de la 4G. » Et il affirme en introduction de son éditorial :

«  La 5G promet d’être une génération de rupture ».

Pour ma part, j’ai plutôt l’impression de faire partie d’une génération de cobayes !

Mais je fais partie des citoyens Français qui sont déterminés à reprendre leur avenir en main, face au champ laissé libre pour diverses expérimentations de nouvelles technologies menées par l’industrie du Big Data et du « New deal mobile »……protocoles CPL G1 et G3 pour Linky, 3G, 4G, 5G pour la téléphonie mobile, Smart City…..

C’est pourquoi je m’invite dans votre consultation publique lancée en plein été et destinée surtout à paufiner avec vos amis des sociétés opérateurs de télécoms la manière dont celles-ci vont pouvoir se partager le gâteau de la 5G …..

Vous comprendrez, Madame, Messieurs, qu’en tant que citoyen je sois préoccupé des effets sanitaires engendrés par le déploiement d’une nouvelle technologie sur le territoire de notre pays.

J’ai bien noté que dans l’interview donné au journal La Croix en date du 17 Juillet 2019, M.Sébastien Soriano, Président de l’ARCEP, avait déclaré : « la protection de la santé ne fait pas partie du rôle de régulateur indépendant de l’ Arcep ».

J’ai donc cherché par moi-même qui pouvait bien s’occuper de protéger ma santé…..j’ai bien noté que l’Anses a été saisie le 9 février 2019 par les ministères en charge de la santé, de l’environnement et de l’économie afin de conduire une expertise relative à l’exposition de la population aux champs électromagnétiques liée au déploiement de la technologie de communication « 5G » et aux effets sanitaires associés, mais qu’ils en étaient au stade de l’appel à candidatures d’experts scientifiques afin de procéder à la constitution d’un groupe de travail !!!

J’ai aussi découvert l’appel du 13 Septembre 2017, à l’initiative des Pr Hardell et Nyberg, par lequel plus de 180 scientifiques et médecins de 37 pays, demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G jusqu’à ce que des études d’impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché. Cet appel a été remis à l’OMS.

C’est pourquoi je me vois contraint, par application du principe de précaution pour ma propre santé,

de vous demander un moratoire sur toute décision d’ordre technique, réglementaire ou législative concernant le déploiement de la 5G en France, tant que des études sur les impacts sanitaires et environnementaux de cette technologie n’auront pas été réalisées et jointes aux dossiers de consultations publiques .

Espérant que ma demande sera prise en compte dans le cadre de la consultation publique,

Veuillez agréer, Madame, Messieurs, l’expression de mes meilleures salutations.

Nom :

Adresse :

 

 

 

Autres sources documentaires :

 

Appel du 13 Septembre 2017, à l’initiative des Pr Hardell et Nyberg, par lequel plus de 180 scientifiques et médecins de 37 pays, demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G jusqu’à ce que des études d’impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché. Cet appel a été remis à l’OMS :

http://www.priartem.fr/IMG/pdf/170913_scientist_5g_appeal_final.fr.pdf

Mais oui, on s’occupera de votre santé…….quand le déploiement de la 5G sera terminé !

https://www.anses.fr/fr/content/appel-%C3%A0-candidatures-d%E2%80%99experts-scientifiques-afin-de-proc%C3%A9der-%C3%A0-la-constitution-d%E2%80%99un-grou-11

 

Vous trouverez aussi à cette page toutes les infos sur le chantier 5G mené par l'ARCEP : https://www.arcep.fr/la-regulation/grands-dossiers-reseaux-mobiles/la-5g.html

Quand Orange parle de « tests 4G + » …. :

https://www.clubic.com/5G/actualite-862931-5g-tests-huawei-cohabitation-wifi-4g-orange-point.html

Réseau 5G : 12 choses à savoir sur l'arrivée de la technologie 5e génération en France :

https://www.clubic.com/5G/article-850611-1-5g-10-questions-technologie-cinquieme-generation-france.html

Articles La Croix des 16 et 17 Juil. 2019 :

https://www.la-croix.com/Economie/France-lance-encheres-5G-2019-07-16-1201035684

https://www.la-croix.com/Economie/France/Deux-tiers-population-aura-acces-5G-2025-2019-07-17-1201035977

 

Recencement pétitions / 5G sur internet :

 

-Stop Linky – 5G Montpellier sur mesopinions.com : 15 860

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/5g-exigeons-arret-immediat-toute-experimentation/46193

- Eric Müller (rédac. Scientif. Lettre Néo-nutrition) sur leslignesbougent.org : 117 684

https://www.leslignesbougent.org/petitions/stop-5g-en-france/

- Stop5G.ch : Collectif citoyens Suisses sur change.org : 65 446

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Géo-ingénierie et déchets industriels

3 Mars 2015, 10:53am

Géo-ingénierie et déchets industriels
Géo-ingénierie et déchets industriels

Traduction Ciel voilé

http://www.geoengineeringwatch.org/geoengineering-with-industrial-waste/

Le 15 février 2015

Géo-ingénierie des océans


Même si à présent beaucoup ont entendu parler des épandages aériens en cours appelés gestion du rayonnement solaire (SRM) et géo-ingénierie par aérosol stratosphérique (SAG), la plupart ne sont pas encore familiers avec une autre forme de géo-ingénierie, « la fertilisation des océans ». Il est assez facile à quiconque d’observer ces épandages aériens trop visibles dans notre ciel, mais comment pouvons-nous savoir ce que les ingénieurs climatiques fabriquent sur nos océans sans que nous le sachions et sans que nous soyons d’accord ?


Faire des liens


Se pourrait-il que les épandages aériens en cours et la fertilisation des océans soient directement en lien ? La réponse est oui, le lien est probable quand on examine toutes les données disponibles. La fertilisation des océans se réfère à la large diffusion intentionnelle de fer « bio-disponible » dans nos mers afin de créer des floraisons de plancton qui absorbent et donc séquestrent le CO2 de l'atmosphère. Les matériaux pulvérisés dans nos cieux pourraient-ils être composés d'éléments compatibles avec la fertilisation des océans ? Une fois encore, la réponse est probablement oui.


Que pulvérisent-ils ?


Il a été suggéré récemment que la cendre de charbon soit la matière première utilisée par les ingénieurs du climat. Bien que cette théorie puisse potentiellement être une partie de l'équation de la géo-ingénierie, il existe trop d'applications de génie climatique pour conclure qu’une seule source de matériau soit utilisée. L'aluminium est un élément de base connu que l’on retrouve dans les nombreuses analyses d’eau de pluie par des laboratoires, dans le monde entier, il est également nommé dans de nombreux brevets d'ingénierie climatique. Immédiatement après deux grandes conférences sur le climat mondial au cours des dernières années, Cancun et Copenhague, les contrats à terme de l'aluminium ont augmenté de manière significative. La géo-ingénierie aurait-elle obtenu le feu vert pour la montée en puissance de ses programmes lors de ces conférences ? Des offres ont-elles été faites à huis clos ? Il semblerait que « quelqu'un » ait acheté beaucoup d’aluminium juste après ces conférences internationales sur le climat.


« Fertilisation » toxique


Dans le cas de la fertilisation des océans, le fer bio-disponible est la matière première nécessaire. Est-il possible que les déchets toxiques de transformation de l'acier (appelé « scories ») puissent être utilisés pour l'ingénierie dans nos océans ? Des études scientifiques ont-elles été menées pour étudier l'utilisation de ce traitement des déchets industriels pour la fertilisation des océans ? Oui. Ces déchets en « scories » sont-ils toxiques ? Encore oui. Si nous ignorons pour le moment si les scories du fer sont toxiques, la fertilisation des océans pourrait-elle présenter un avantage potentiel pour la planète ? Les études indépendantes disponibles disent que non. Quelque soit l’absorption de CO2 obtenue, la liste des dommages causés est largement plus longue. Malgré les effets négatifs connus, il y aura toujours ceux qui tentent de profiter de la dévastation de l'environnement en essayant de vendre la fertilisation des océans comme un « remède » à l’excès de CO2.


Conclusion


Il semble très probable que les mêmes puissances mondiales responsables de la folie des épandages aériens en cours, « fécondent » également nos océans avec la même méthode de dispersion utilisée pour la gestion du rayonnement solaire, les épandages aériens à partir d’avions citernes. Les géo-ingénieurs peuvent ensuite bloquer le rayonnement solaire au-dessus des océans en créant des nuages toxiques de SRM et quand ces matériaux tombent en pluie, ils fertilisent les océans. Le mélange de pulvérisation dispersé au-dessus des océans pourrait-il contenir également d'importantes quantités d'aluminium en plus d'autres métaux lourds? Encore une fois, la réponse est oui. En 2010, on a fait des analyses de métaux lourds sur des baleines du monde entier et le rapport publié révèle des niveaux à couper le souffle d'aluminium et d'autres métaux lourds dans leurs tissus. Comme les baleines respirent de l’air, elles sont susceptibles d'être contaminées par la pollution de l’air ce qui entraîne la contamination de toute la chaîne alimentaire. La dispersion par des navires est également une partie de la fertilisation des océans. Les océans s’acidifient et meurent. De massives zones mortes dans les mers sont en expansion dans le monde entier, même les coquillages sont en train de disparaître. Bien que de nombreux facteurs y contribuent, la fertilisation des océans qui détruit la vie de l'océan ne doit pas être sous-estimée. Si les océans meurent, nous mourons. Toute forme de géo-ingénierie n’est rien de moins qu'une attaque contre toute vie sur Terre. La lutte pour préserver la vie sur notre planète n’est pas quelque part dans l'avenir, c’est maintenant. Renseignez-vous, dotez-vous de données crédibles pour transmettre à d'autres, et participer à la lutte.


Dane Wigington

Sources:


Qu’est-ce que la fertilisation des océans?
http://www.handsoffmotherearth.org/learn-more/what-is-geoengineering/ocean-fertilization/

Zones mortes océaniques en expansion

https://nofishleft.wordpress.com/2010/12/04/ocean-dead-zones-double-down-the-seas-are-the-limit/

Les océans meurent

https://nofishleft.wordpress.com/2010/11/30/scientists-fear-mass-extinction-as-oceans-choke/

La variation des espèces de plancton montre des failles dans la fertilisation des océans

http://news.discovery.com/earth/oceans/iron-fertilization-develops-a-new-wrinkle-130617.htm

Mort des crustacés http://enenews.com/tv-shellfish-disappearing-along-west-coast-turned-systemic-crisis-getting-pacific-oysters-scallops-next-impossible-recently-local-scallops-all-supply-gone-chef-getting-oysters-easy-problem

Définition de la fertilisation de l’océan

http://en.wikipedia.org/wiki/Ocean_fertilization

Effets des organismes marins sur le climat et la formation des nuages

http://www.csa.com/discoveryguides/dimethyl/overview.php

Baleines contaminées à l’aluminium

http://www.usnews.com/science/articles/2010/06/25/toxins-found-in-whales-bode-ill-for-humans

Recyclage des scories de fer pour la fertilisation des océans

https://www.jstage.jst.go.jp/article/isijinternational/51/3/51_3_513/_article

Toxicité des scories de fer recyclés

http://www.acobrasil.org.br/siderurgiaemfoco/ccabrasil/human_health_risk_assessment_for_steel_slag_1211.pdf

Définition des cendres de charbon volantes

http://en.wikipedia.org/wiki/Fly_ash

Les cendres de charbon sont une source significative de fer bio disponible pour les océans

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22260270

Les cendres de charbon sont très toxiques

http://www.psr.org/environment-and-health/code-black/coal-ash-toxic-and-leaking.html

Les pâturages océaniques poussent à la fertilisation par le fer

http://russgeorge.net/2015/01/05/pacific-ocean-pasture-collapse/

Nourrir l’océan à l’azote

http://www.netzeromadesimple.com/2015/01/31/ocean-nourishment-with-nitrogen-a-geoengineering-scheme-worth-pursuing/

Voir les commentaires