Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Résultat pour “effet secondaire en attente”

Mobilisation des opposants au LINKY : jeudi 30 novembre 8h30 devant le Conseil d'Etat

26 Novembre 2017, 14:25pm

Publié par Annie LObé

Mobilisation des opposants au LINKY : jeudi 30 novembre 8h30 devant le Conseil d'Etat

 

Appel d'Annie Lobé du 25 novembre 2017

 

C’est avec célérité que le Conseil d’Etat a instruit les requêtes conjointes des 25 janvier et 13 février 2017 contre le Linky, puisqu’il a estimé que ces deux affaires étaient déjà en état d’être jugées et vient de me faire savoir qu’il les a inscrites à l’audience du jeudi 30 novembre 2017 à 9h30.

 

Cette séance est publique et il est important qu’au moins 50 personnes intéressées au dossier Linky y assistent.

 

C’est pourquoi, je vous donne rendez-vous devant l’entrée du Conseil d’Etat à 8h30 le jeudi 30 novembre prochain afin que l’ensemble des magistrats et des personnels voient la mobilisation contre Linky, en arrivant, de leurs propres yeux.

 

Conseil d’Etat
1 place du Palais Royal
75001 Paris


Métro « Palais Royal-Musée du Louvre » (ligne 1, à deux stations de Châtelet en remontant vers la place de la Concorde)


-Se munir d’une pièce d’identité
-Séance de la 1ère Chambre, statuant seule
-Affaires n° 407228 et 407883, respectivement en 3ème et 4ème positions)

 

(L’entrée du Conseil d’Etat se fait sur la rue Saint-Honoré, à côté de la Comédie Française, du côté opposé au musée du Louvre.)

 

Vous le savez, le Conseil d’Etat est la plus haute juridiction française pouvant se prononcer au fond sur l’affaire Linky. C’est également lui qui a la main sur tous les procès contre les communes ayant refusé le Linky par délibération du Conseil municipal ou arrêté du maire.

 

C’est pourquoi il est très important de saisir cette opportunité exceptionnelle pour se rassembler et assurer une présence visible et nombreuse en son sein (sachez toutefois que la parole ne nous sera pas donnée, les procédures sont écrites, seuls les rapporteurs du Conseil d’Etat s’exprimeront).

 

En particulier, tous ceux qui ont subi la pose forcée du Linky, ou des harcèlements, ou sont électrosensibles, ou dont la commune est poursuivie, peuvent venir avec une pancarte au format A4 à glisser discrètement dans un sac pour la sortir à votre arrivée devant le Conseil d’Etat et la ranger avant d’y entrer.

 

« Pose forcée du Linky le …. »
« Harcelé-e par ENEDIS (…) appels téléphoniques »
« Electrosensible »
« Ma commune refuse Linky »
(etc.)

 

Nous n’avons pas ménagé nos efforts pour produire, dans le courant de l’été 2017 et jusqu’à cette semaine, 157 pièces et 5 mémoires déposés les 2 août, 18 août (2 mémoires), 6 novembre et 20 novembre, en réponse aux prétentions de l’ANSES, d’ENEDIS et du ministère de la Transition écologique et solidaire, qui après être restés silencieux pendant plusieurs mois n’ont répondu que sur mise en demeure du
Conseil d’Etat.

 

Notre requête déposée le 7 juillet 2017 contre le décret Royal du 10 mai 2017, qui annule l’obligation de l’accord express de l’abonné pour la transmission de ses données de consommation, n’a pas encore reçu réponse du ministère de la Transition écologique ni du Premier ministre, désignés comme adversaires par le Conseil d’Etat et mis en demeure le 27 octobre 2017 de répondre sous délai d'un mois.

 

Je remercie du fond du cœur les personnes qui ont tout donné d’elles-mêmes pour produire nos mémoires en réponse dans les délais impartis, ainsi que celles et ceux qui ont rédigé une attestation, ou qui m’ont tout au long de cette enquête fait parvenir des sources et documents, que nous avons produits pour étayer solidement notre
argumentation.

 

Nos requêtes sont la suite directe des Cahiers de doléances signés à l’automne 2016 par 1600 personnes, puis signifiées par huissier à 14 destinataires institutionnels. Merci aussi, donc, aux signataires et aux personnes qui ont, par leurs dons, financé les significations.

 

Notre première requête du 25 janvier demande l’abrogation de l’arrêté du 4 janvier 2012 définissant les fonctionnalités des compteurs Linky, l’annulation de la décision du Conseil d’Etat du 20 mars 2013 (souvent citée par ENEDIS dans ses lettres aux abonnés, et sur laquelle les tribunaux administratifs se fondent pour débouter les communes refusant le Linky), l’arrêt complet du déploiement et le retrait de l’intégralité des compteurs déjà posés (au motif qu’en mesurant la puissance apparente au lieu de mesurer la puissance active, le Linky ne respecte pas cet arrêté).

 

Notre deuxième requête du 13 février demande l’annulation des avis et rapports de l’ANSES sur le Linky et la rédaction d’un nouveau rapport prenant en compte les cas des personnes contraintes de quitter leur domicile après la pose du Linky.

 

Nous avons fait notre part du travail en traduisant en termes juridiques les éléments de l’enquête Linky et en les portant rapidement à la connaissance de la plus haute juridiction française.S’agissant des antennes-relais, il avait fallu 10 ans aux avocats des victimes pour arriver à ce stade et de surcroît leurs arguments n’ont pas permis de gagner. Cette expérience m’a servi de leçon et c’est la raison pour laquelle je ne fais plus confiance aux avocats.

 

Nous avons pointé, dans nos écritures, la faiblesse des arguments de nos adversaires sur le fond des dossiers. L’ANSES et ENEDIS n’ont répondu qu’après avoir été mis en demeure par le Conseil d’Etat, puis n’ont présenté que des arguments pour tenter de faire annuler les procédures. Ségolène Royal n’a rien répondu du tout, Nicolas Hulot, qui lui a succédé en juin 2017, après être resté silencieux jusqu’au 18 octobre, s’est fait l’avocat du Linky et a présenté des arguments juridiquement inexacts dans la première requête, et n’a rien répondu du tout dans la deuxième requête contre l’ANSES, sur lequel un moyen d’ordre public a été soulevé par des magistrats du Conseil d’Etat, le 24 octobre, ne nous laissant que 15 jours pour répondre. Nous avons tout mis en œuvre pour respecter les délais imposés.

 

J’ai appris que des victimes du Linky ont refusé de témoigner par écrit dans ce dossier parce qu’elles attendent une hypothétique action judiciaire suggérée par un avocat qui attend d’avoir 1.000 plaignants devant verser chacun 50 euros. Quel dommage !

 

J’ai aussi entendu certaines rumeurs disant je ne travaillerais plus sur le Linky. Sachez que c’est faux, et que c’est volontairement que j’ai concentré mes efforts sur cette action devant le Conseil d’Etat, parce que c’est la seule qui peut nous faire tous gagner ensemble.

 

Pourquoi cautionner ceux qui demandent le droit au choix individuel de refuser le Linky alors que nous avons suffisamment d’arguments pour demander l’arrêt complet du programme et le retrait des compteurs déjà posés ?

 

Dans l’affaire Linky, inspirons-nous de l’exemple d’Henri Pezerat et d’Annie Thébaud-Mony. Ils ont obtenu l’interdiction totale de l’amiante et son retrait. Je vous suggère vivement de voir le film «Les sentinelles » qui retrace leurs combats. Il sort en ce moment en salles (réalisé par Pierre Pézerat, le fils d’Henri).

 

Par un curieux effet du « hasard », le même jour à la même heure, se tiendra à Nanterre une audience concernant le retrait d’un compteur Linky individuel, initiée par le cabinet d’avocats Artemisia avec lequel travaillent Stéphane Lhomme et Françoise Boman.

 

Chercherait-on à attiser les divisions, qu’« on » ne s’y prendrait pas autrement…

 

Compte tenu de l’enjeu qui nous concerne tous, j’appelle tous ceux qui luttent contre Linky, et qui peuvent se rendre disponibles, à venir à Paris ce jeudi 30 novembre dès 8h30 pour assister à la séance du Conseil d’Etat. Il n’y aura pas d’autre opportunité de cette importance car c’est le Conseil d’Etat qui tranchera aussi, au final, tous les procès contre les communes. Si nous sommes trop nombreux, il sera encore temps pour ceux qui le souhaiteront de rejoindre Nanterre avant 9h30.

 

http://www.santepublique-editions.fr/Linky-procedures.html

 

Plus de 5 000 personnes à ce jour ont évité la pose du Linky grâce à la « sommation de ne pas faire » signifiée par huissier. Ce moyen a été et continue de faire l’objet de vives critiques alors qu’il a fait ses preuves. Il est vrai qu’il arrive qu’ENEDIS et ses sous-traitants passent outre. C’est pourquoi il faut compléter par un coffrage fermé
à clé, ou par la fermeture à clé des placards, dans les propriétés privées, et par la vigilance collective et solidaire, dans les HLM.

 

http://www.santepublique-editions.fr/Refus-Linky-c.html#sommation

 

Plus de 440 communes ont refusé le Linky, totalisant 1,81 millions de
personnes :

 

http://www.santepublique-editions.fr/objects/liste-par-population-communes-refus-linky.pdf

 

La lutte contre Linky continue, donc, et continuera.

 

Si nous ne gagnons pas devant le Conseil d’Etat, nous irons devant la
Cour de justice de l’Union européenne et devant la Cour européenne des
droits de l’homme.

 

Bien sincèrement à vous,
Annie Lobé
Journaliste scientifique indépendante

 

 

Voir les commentaires

Audit des températures planétaires utilisées par le GIEC : elles ne sont pas fiables

8 Octobre 2018, 18:35pm

Audit des températures planétaires utilisées par le GIEC : elles ne sont pas fiables

Le premier audit jamais réalisé sur l’ensemble de données de température le plus important au monde a révélé qu'il est tellement rempli d’erreurs qu’en fait, il est inutile.


Le 7 octobre 2018 - Traduction Ciel voilé


HadCRUT4 est le principal ensemble de données utilisé par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) pour lancer ses affirmations dramatiques sur le « réchauffement climatique dû à l’homme », pour justifier ses demandes visant à dépenser des milliards de dollars pour « lutter contre le changement climatique » et dont la base est l'Accord de Paris sur le climat.


Selon une analyse révolutionnaire du chercheur australien John McLean, cet ensemble relève d'un amateurisme sans soin et ne peut être pris au sérieux, même par des climatologues, et encore moins par un organisme aussi influent que le GIEC ou par les gouvernements du monde.

« C'est d'un amateurisme très négligent », dit-il. « Du niveau d'un étudiant de première année d'université ».


Parmi les nombreuses erreurs trouvées par McLean figurent :

 

  • Des lacunes importantes en l'absence de données où des moyennes ont été calculées à partir d'informations pratiquement inexistantes. Pendant deux ans, les températures au sol, dans l'hémisphère Sud, ont été estimées à partir d'un seul site en Indonésie.

  • Presque pas de contrôle de qualité, des noms de pays mal orthographiés («Venezuela», «Hawaai», «République de K» ( Corée du Sud) et des entrées imprécises, manifestement inexactes.

  • Des ajustements - « Je ne serais pas surpris de constater que plus de 50% des ajustements soient faux », dit McLean – qui font descendre artificiellement les températures du passé et monter les températures plus récentes, pour donner une impression exagérée du taux de réchauffement planétaire.

  • Une méthodologie tellement incohérente que les mesures n’avaient même pas de stratégie fiable sur des variables telles que les heures d'été.

  • Mesures en mer, supposées émaner de navires, mais relevées par erreur jusqu'à 50 miles ( 80,4 km) à l'intérieur des terres.

  • Une île des Caraïbes - Saint-Kitts - où la température enregistrée a été de 0° C pendant un mois entier, à deux reprises (un peu invraisemblable pour les tropiques).

  • Une ville de Roumanie qui, en septembre 1953, aurait connu un mois où la température moyenne serait tombée à moins 46 degrés Celsius (lorsque la moyenne typique pour ce mois est de + 10°C).

 

C’est pourtant la température à partir de laquelle le GIEC a estimé que le « réchauffement climatique » depuis le milieu du XIXe siècle est suffisamment alarmant pour que les gouvernements du monde entier soient obligés de prendre des mesures urgentes, ce qui coûte actuellement aux contribuables environ 2 000 milliards de dollars par an.


L'ensemble des données HadCRUT4 est une production conjointe du centre Hadley du Met Office britannique et de l’unité de recherche sur le climat de l’Université d’East Anglia, connue depuis le Climategate.


Selon McLean:


« Il semble qu'aucune des deux organisations n'ait correctement vérifié les données de température de la terre ou de la mer avant de les utiliser dans l'ensemble de données HadCRUT4. Si cela avait été vérifié, le CRU aurait peut-être interrogé les erreurs les plus évidentes dans les données fournies par différents pays. Le Centre Hadley aurait peut-être également constaté certaines incohérences dans les données de température de surface de la mer, ainsi que des erreurs qu'il aurait créées en copiant les données à partir des journaux de bord manuscrits de certains navires de la Royal Navy. »

Le rapport de McLean ne pouvait pas venir à un moment plus embarrassant pour le GIEC. Lundi, le GIEC publiera son résumé de 2018 pour les décideurs politiques, affirmant que la crise du réchauffement climatique est plus urgente que jamais. Mais ce que McLean nous suggère fortement, c’est que ces affirmations sont fondées sur des données auxquelles on ne peut tout simplement pas se fier.


Bien que le GIEC utilise trois principaux ensembles de données de température de surface - les autres sont compilés aux États-Unis par la NASA et la NOAA - le HadCRUT basé au Royaume-Uni est son préféré pour des raisons historiques : le fondateur du Hadley Center (où HadCRUT est partiellement produit) était Sir John Houghton, qui a également coprésidé le groupe de travail 1 du GIEC et a été l'éditeur de son premier rapport.


Ainsi, le fait que le jeu de données principal du GIEC ait été présenté comme étant de mauvaise qualité, peu fiable et de l'amateurisme, ne contribue pas à la crédibilité du GIEC.


Comme le dit McLean :


« Les gouvernements ont eu 25 ans pour vérifier les données sur lesquelles ils ont dépensé des milliards de dollars. Et ils ne l’ont pas fait une seule fois.


McLean est l'analyste informatique australien qui a lancé un autre scandale à propos de l'alarmisme au réchauffement climatique : il s'agissait en réalité de la création de 53 personnes.


Il a atteint ce chiffre en analysant le rapport d'évaluation 2007 du GIEC, qui, selon le GIEC, représentait un « consensus » des points de vue de « 2 500 climatologues ».


Mais en fait, le nombre de scientifiques impliqués dans le chapitre clé N°9 - celui qui a abouti à la conclusion principale que le réchauffement induit par l'homme était détectable sur tous les continents sauf l'Antarctique et que cela provoquait toutes sortes de catastrophes du fait de la fonte des glaciers et de la banquise, de la modification des précipitations et d'une activité cyclonique plus intense - n’était que de 53.


En outre - comme le mentionnait Christopher Booker dans son ouvrage intitulé « Le désastre climatique mondial », ces 53 auteurs appartenaient pour la plupart à un réseau professionnel proche, intimement lié à la « crosse de hockey » de Michael Mann. Pas tellement un «consensus» donc.

En outre, comme l’a confirmé le scandale ultérieur du Climategate, une cabale d'intérêts acquis.

.
L’audit de McLean sur les défaillances de HadCRUT est disponible ici à partir du site Web Robert Boyle Publishing. Il en coûte 8 dollars américains, ce qui peut constituer une récompense pour son travail non rémunéré, réalisé dans le prolongement de sa thèse de doctorat, supervisé par Peter Ridd à l'Université James Cook.


Ridd est le professeur qui a été chassé de son travail après avoir dit la vérité sur la Grande barrière de corail: elle ne serait pas détruite par le « réchauffement climatique ». En effet, cela ne correspondait pas au récit promu par son institution alarmiste,il a été licencié sous le prétexte que sa conduite « déforme la nature et la conduite du processus disciplinaire par le biais de publications en ligne et dans les médias».


Selon McLean, les inexactitudes dans l'enregistrement des données sont telles qu'il est impossible de savoir à quel point les températures mondiales ont réellement augmenté.


Mais il estime que sur les 0,6°C d'augmentation de la température planétaire depuis 1950, peut-être un tiers a été exagéré.


Le chiffre réel, estime-t-il, serait un réchauffement de 0,4°C au cours des sept dernières décennies.


« La plupart des gens ne peuvent même pas remarquer un changement de température de 1°C d’un instant à l’autre. Donc, l'idée que les gouvernements dépensent autant d'argent pour une augmentation de la température d'une fraction de celle répartie sur près de 70 ans est tout simplement idiote. »


Le Centre Hadley et le Met Office auront du mal à accuser McLean de manque de sérieux. En mars 2016, il les a informés de certaines erreurs qu'ils ont rapidement corrigées. Il est donc une autorité qu’ils prennent au sérieux.

 

Voir les commentaires

Film : La vérité sur les vaccins

15 Septembre 2018, 17:20pm

Publié par Ciel Voilé

Sous-titres en français :1. Aller en bas à gauche de l'écran YouTube et cliquez sur « Paramètres » (la petite roue crantée) 2. Cliquez sur « Sous-titres) 3. Cliquez sur « traduire automatiquement » 4. Choisir la langue (le français pour les francophones)

 

 

 

La lettre du libre consentement éclairé du 15 septembre 2018

 Pierre Lefèvre

                                              europe2019@libre-consentement-eclaire.fr

 

 

 

« Pourquoi ne pouvons-nous pas réaliser d'études scientifiques sérieuses, vaccin par vaccin, entre des groupes d'enfants vaccinés et des groupes d'enfants non vaccinés ? Nous devrions en avoir 30 par vaccin, nous en avons 0 »

Cette question, qui met en évidence les lacunes scientifiques de la vaccination, est l'une des nombreuses questions qui sont posées par des experts dans une série de vidéos qui s'intitulent « La vérité sur les vaccins ».

Ces très intéressantes vidéos (en anglais, mais avec possibles sous-titres en français) concernent la remise en cause de la vaccination aux USA.

La première est visible sur YouTube en cliquant sur « LA VERITE SUR LES VACCINS »

 

L'intérêt de cette vidéo, tient non seulement aux révélations qui nous sont faites, mais également à la diversité des experts qui interviennent en soulignant tous les mensonges, les contre-vérités et les absurdités qui nous sont imposées par les États, les institutions de santé et l'industrie pharmaceutique au sujet de la vaccination.

Selon un expert, il n'y a rien de plus éloigné de la vérité que d'affirmer que « Les vaccins sont sûrs, sans danger et qu'ils sont efficaces. »

« Quelqu'un essaye de nous cacher quelque chose », nous dit d'ailleurs, avec humour, un intervenant à ce sujet.

Soulignons la participation de Robert F. Kennedy Jr, qui, après bien d'autres interventions, se plaît à citer Malcolm X : « Le plus grand pouvoir de la presse, c'est le pouvoir d'ignorer ».

Nous confirmons la chose, puisqu'aucun média n'a fait le moindre écho de notre plainte pénale signée par plus de 2000 plaignants, mais scandaleusement classée sans suite par le procureur de la République de Paris.

Le docteur Wakefield apparaît également à plusieurs reprises et il conclut sur un inquiétant : « Si vous remettez en cause le pouvoir en place, la santé publique, l'industrie pharmaceutique en menaçant leur rentabilité comme nous l'avons fait en remettant en question la sécurité du ROR, il n'y a pas de prix que vous ne payerez pas. Les gens parlent de théorie du complot, c'est juste du pragmatisme sans pitié : « Nous allons vous détruire afin de protéger nos résultats ».

Robert F. Kennedy Jr semble lui répondre en faisant le parallèle avec les trains de la mort nazis, car une fois que l'on connaissait leur existence, chaque individu était face à un dilemme, soit il rentrait chez lui en faisant comme s'il ne savait rien afin de ne pas perdre sa position sociale, soit il luttait au risque de tout perdre.

Pour lui, le refus de fermer les yeux s'est imposé naturellement, et cela ne l'a jamais quitté.

Pour nous également.

Les révélations de cette vidéo :

Une question posée une médecin mériterait d'être étudiée en France. Cette question est la suivante : « Les enfants sont-ils en meilleure santé depuis l'extension de la vaccination infantile à de multiples vaccins ? »

La réponse qu'elle y apporte est inquiétante : « Si l'on fait un bilan en termes de santé publique, c'est le contraire ! On assiste à des épidémies de maladies chroniques et d'invalidité depuis cette extension :

- 1 enfant sur 6 est handicapé 

1 sur 9 souffre d'asthme ;

1 sur 50 d'autisme (un pédiatre parlera lui de 1 sur 43) ;

1 sur 400 de diabète de type 1 ;

-  Des millions d'enfants souffrent dorénavant de troubles inflammatoires des intestins ;

-  De nombreux cas d'épilepsies, de polyarthrite rhumatoïde ;

Toutes ces explosions de pathologies chroniques coïncident avec l'augmentation du nombre de vaccins fait à la population.

Maintenant, 30 % des jeunes adultes souffrent de troubles mentaux. »

On y apprend également que :

400 études récentes, référencées, publiées dans des revues avec comité de lecture démontrent qu'il y a des problèmes de sécurité et d'efficacité avec les vaccins ; 

Le consensus médical avec les vaccins, rappelle la science du tabac : des médecins disaient que c'était bon pour la santé et ils faisaient de la pub pour Lucky Strike ou Camels. L'industrie du tabac fournissait des tonnes d'études « scientifiques » qui affirmaient que le tabac n'avait rien à voir avec le cancer, pourtant : ILS SAVAIENT QU'IL Y AVAIT UN LIEN, comme tout le monde sait maintenant que le tabac est un tueur…

Selon de CDC (Centers for Disease Control and Prevention), « L'exposition mixte à des produits chimiques, y compris des produits pharmaceutiques, sont des facteurs (physiologiques) de stress qui peuvent produire des effets nocifs inattendus sur la santé qui sont additives, synergiques, antagonistes et qui peuvent potentialiser la réponse attendue à l'exposition des composants pris individuellement (rappelons que l'on peut trouver jusqu'à 232 substances chimiques ou organiques dans les vaccins inoculés à des enfant de 8 semaines) ;

-  Dans l'affaire Brueswitz contre Wyet (Wyet a fusionné avec Pfizer en 2009), la Cour suprême des USA a indiqué dans sa décision du 22 février 2011, et après avoir étudié tous les documents qui lui avaient soumis par les parties, que : « Les vaccins sont inévitablement dangereux ».

Cette indication de la Cour Suprême des USA, contredit totalement les scandaleux propos de madame Buzyn, ministre de la Santé qui affirme sans cesse « Nous avons la certitude que les vaccins sont inoffensifs ». Sera-t-elle un jour jugée pour tout ce que cela implique ? 

Autisme et vaccination :

Un pédiatre raconte comment pendant ses études et le début de sa vie professionnelle, il n'a jamais rencontré un enfant qui était en pleine forme avant une vaccination et qui se transformait en autiste après, alors que depuis quelques années, il en rencontre régulièrement…

Un passage également émouvant est celui dans lequel un procureurdont un enfant est devenu autiste juste après la vaccination ROR, s'étonne des arguments de l'industrie pharmaceutique vendeuse de vaccins (la citation est faite de mémoire) : « Ils nous disent, « il s'agit de coïncidences et non pas de causalité » et donc il n'y aurait à voir ! Dans mon métier, lorsqu'il y a une coïncidence entre un crime et la présence de quelqu'un sur le lieu du crime, c'est justement là que nous enquêtons sérieusement. Eux, non, c'est « circulez, il n'y a rien à voir » ».

 

* * * * *

Conférences Centre Ravel - PARIS 12e

Samedi 22 septembre 2018 à 14 h

Conférences organisées par la LNPLV  (entrée libre)
Centre Maurice Ravel - 6 avenue Maurice Ravel - 75012 PARIS
Renseignements au 01 44 75 60 04

► Dr Gérard Delépine, chirurgien orthopédique, oncologue
"Conflits d’intérêt, INSERM, ministère de la santé, obligation vaccinale, nouvelles drogues"
- http://docteur.nicoledelepine.fr/
► M. Pierre-Jean Arduin, polytechnicien, auteur de l'ouvrage "Pourquoi vacciner ?".
Auteur éclectique et prolifique, développeur informatique à plein temps, s'est intéressé au sujet de la vaccination au hasard de discussions et de lectures. Au départ, le projet n'était que d'ajouter un billet à son blog. Devant l'ampleur du travail accompli, l'importance du sujet et l'actualité de la question, il a décidé de publier le résultat de ses recherches sous la forme d'un livre accessible à tous.
- http://pourquoi-vacciner.fr/livre.php
► M. Bernard Guennebaud, mathématicien, statisticien
Thème : "Les secrets d'un incroyable paradoxe"
- http://questionvaccins.canalblog.com/
► M. Philippe Courbon, éducateur de santé
Contribution au débat public : "Le libre choix de la santé et la politique d’obligations massives des vaccinations"
- http://www.cabinetidee.com/philippe_courbon.html

 

 


 

 

 

 

Voir les commentaires

Les armes à énergie dirigée de Wayne Hall

29 Octobre 2015, 06:34am

Publié par Wayne Hall

Les armes à énergie dirigée

W. Hall Journées d’Études, Toulouse, 19 juin 2011

Étant donné que je n’ai qu’un temps limité pour parler, j’aimerais noter que je perçois la discussion sur les armes à énergie dirigée comme une occasion de renforcer le mouvement antinucléaire en générale.

Des accusations affreuses ont été portées sur le rôle des armes à énergie dirigée - c’est à dire les armes qui utilisent des fortes impulsions électromagnétiques ciblées - dans la catastrophe qui a eu lieu au Japon et qui maintenant irradie la planète entière. S’il s’avère que le désastre de Fukushima est le résultat d’une telle action criminelle délibérée, cela devrait mobiliser à la fois le mouvement antinucléaire et toute la société. S’il s’avère simplement que les actions criminelles de ce genre se sont déjà passées en certaines occasions récentes et pourraient ainsi avoir lieu aujourd’hui, à n’importe quel moment et n’importe où, c’est quelque chose aussi que le mouvement anti-nucléaire ne devrait pas ignorer.

Cela fait maintenant 20 ans que les armes à énergie dirigée ont été un sujet discuté au sein du mouvement anti-nucléaire. La discussion sur le programme de Guerre des Étoiles, également connu comme l’Initiative de Défense Stratégique, a attiré l’attention de tout le mouvement anti-nucléaire. On a conclu que les propositions de Guerre des Étoiles étaient extrêmement coûteuses et vraisemblablement difficiles à mettre en œuvre techniquement, si leur but était d’abattre des missiles balistiques. Certains commentateurs soviétiques ont posé la question à l’époque si le programme de Guerre des Étoiles a été réellement conçu pour servir un autre but, étant donné qu’il était si peu pratique et peu plausible en tant que programme antimissile.

A Reykjavik le président Ronald Reagan a tenté d’assurer, à l’aide d’une proposition étrange et contradictoire orientée vers le désarmement nucléaire total, le consentement soviétique à l’Initiative de Défense Stratégique, mais il a échoué. Après cela, la “Guerre des Étoiles” a disparu des médias et de la conscience des mouvements anti-nucléaires.

Le sujet d’un système d’armes à énergie dirigée sur le terrain connu comme HAARP (Programme de Recherche Boréale Active à Haute Fréquence) a été introduit dans un rapport remarquable en 1999 au Parlement Européen. Il portait “sur l’environnement, la sécurité et la politique étrangère” et a été réalisé sous la direction de la député européenne suédoise Maj Britt Theorin. Il a été cependant peu remarqué par le mouvement anti-nucléaire, et il n’a pas été accepté par la Commission Européenne qui a affirmé que de tels sujets sont l’affaire de l’OTAN et non pas de la Commission Européenne. Cette décision de la Commission est par elle-même une confirmation du système HAARP comme étant un système d’armement et non pas simplement un programme de recherche, comme l’affirmait le gouvernement américain.

Le livre sur “La Stratégie du choc” de Naomi Klein a porté à la conscience du monde le fait que les catastrophes naturelles, ou prétendues naturelles, peuvent ouvrir des nouvelles perspectives étonnantes au profit des entreprises et peuvent rendre possibles des changements politiques favorables aux entreprises multinationales. Si Naomi Klein n’est pas allée jusqu’à porter des allégations spécifiques de production délibérée de catastrophes, d’autres cependant l’ont fait. Le jeune chercheur Américain Dutchsinse qui dirige une enquête sur le fonctionnement de HAARP, a non seulement porté de telles allégations mais a aussi prédit avec précision les catastrophes dites naturelles comme le terrible cyclone qui a détruit Joplin dans le Missouri le 22 mai 2011.

La scientifique Américaine Leuren Moret a caracterisé la catastrophe de Fukushima comme une “guerre nucléaire tectonique”. Sa déclaration est contestée par d’autres chercheurs tels que le major Douglas Rokke, qui a milité avec Mme Moret contre l’uranium appauvri. Le major Rokke affirme que l’épicentre du tremblement de terre du 11 mars est située en trop grande profondeur pour que le désastre ait pu être provoqué par une arme.

Ce qui est le plus inacceptable dans cette discussion et dans d’autres comme celle-ci, c’est qu’elles ont eu lieu in vitro, dans un ghetto, dans un milieu stigmatisé par les médias internationaux et par le monde de la politique comme le milieu de la théorie du complot.

Les débats sur les armes à l’énergie dirigée à l’époque des discussions au sujet de la Guerres des Étoiles étaient inscrits dans les débats du courant politique dominant. Aujourd’hui ils sont la spécialité d’une partie de la société appelée les “théoriciens du complot”. Ces “théoriciens du complot” incluent les militants “chemtrails” (trainées chimiques) qui essaient depuis longtemps de persuader l’opinion publique et le système politique qu’une campagne planétaire est en marche pour répandre des aérosols par avion dans le but d’atteindre un certain nombre d’objectifs : pas seulement la réduction des niveaux d’ensoleillement afin de réagir au réchauffement global mais aussi l’augmentation de la conductivité de l’atmosphère, précisément pour faciliter le fonctionnement des armes à énergie dirigée. (Ceci sans compter de nombreuses autres accusations faites en relation avec les trainées chimiques.)

Malheureusement, le débat a été rendu plus compliqué et confus par l'introduction d’un autre débat qui est venu à la mode dans le début des années 1990 en même temps que le débat nucléaire, et plus encore le débat sur les armes nucléaires, devenaient démodés. C’est le débat sur le changement climatique. Les militants du changement climatique ont pris l’habitude de citer les catastrophes de toutes sortes, des cyclones aux séismes et aux tsunamis, comme preuve des effets catastrophiques d’un changement climatique d’origine anthropique, et dont la réalité est niée par les soi-disant sceptiques du changement climatique. Le débat tel qu’il est reproduit dans les médias brouille une distinction importante: la distinction entre les conservateurs

sceptiques du changement climatique qui se moquent des militants du changement climatique, les traitant de prophètes de malheur, et de l’autre côté, les radicaux sceptiques du changement climatique, dont la critique vient de l’autre direction et qui accusent les militants du changement climatique d’ignorer le facteur de guerre délibérée de l'environnement.

Dans le débat, les deux types de sceptiques sont confondus, avec pour résultat que les discussions sur les centrales nucléaires ou les catastrophes environnementales peuvent très facilement être transformées en arguments pour ou contre l’origine anthropique du changement climatique.

Ce qui a été construit est un scénario très efficace permettant de “diviser pour régner”. D’une part les mouvements anti-nucléaires ignorent les discussions des “théoriciens du complot” pour savoir si les catastrophes “naturelles” successives d’aujourd'hui, sont produites délibérément. D’autre part, les soi-disant théoriciens du complot sont de plus en plus préoccupés par la question de savoir si les catastrophes dites naturelles ont été causées par les Américains, les Chinois, les Russes, les Européens, ou quelqu’un d'autre. Cette préoccupation est renforcée par des interventions des nationalistes comme le politique russe Vladimir Jirinovski, qui prétend à la télévision russe que les Russes possèdent des “armes météorologiques secrètes” qui peuvent détruire une partie de la planète et “tuer des millions de personnes”.

Heureusement, certains ont réussi à échapper à ces scénarios de division. Les Verts de Chypre, qui sont membres des Verts européens et représentés au parlement de Chypre, mènent activement et au niveau du leadership une campagne à la fois contre HAARP, qui selon eux opère également à Chypre, et d’autre part contre les trainées chimiques. Ils sont une exception remarquable parmi les partis verts de l’Europe et même du monde, et leur exemple devrait être suivi par les autres partis verts.

D’autre part, au sein de la société civile, et dans les mouvements anti-nucléaires, devront être réactivés le mouvement pour une Europe libérée d’armes nucléaires et de centrales nucléaires qui a été si puissant en Europe avant l'effondrement de l’Union Soviétique. La dénucléarisation de notre région ne doit pas être l’otage des évènements politiques à l’échelle mondiale ou des scénarios de “division pour mieux régner” de la politique américaine. L’appel de Saintes “pour une Europe sans armes ni centrales nucléaires” doit être soutenue par tout le monde. Le rapport de 1999 de Maj Britt Theorin au Parlement européen “sur l’environnement, la sécurité et la politique étrangère” doit devenir la base d’un nouveau mouvement anti-nucléaire européen, et même d’une nouvelle Europe des citoyens.

Massimo Greco au sujet des traînées chimiques (video) http://www.youtube.com/watch?v=2f6emAvUtag&feature=channel_video_title

Jean-Marie Matagne au sujet des traînées chimiques (video) http://www.youtube.com/watch?v=oCedLpEQJ8A&feature=relmfu

Home page

Voir les commentaires

SUR LE CLIMAT, LES RADIATIONS ET LE MOUVEMENT ECOLOGIQUE

25 Février 2021, 15:49pm

SUR LE CLIMAT, LES RADIATIONS ET LE MOUVEMENT ECOLOGIQUE

Arthur Firstenberger - Le 23 février 2021

https://www.cellphonetaskforce.org/wp-content/uploads/2021/02/The-River-of-Life.pdf

 

 

LE 10 FÉVRIER 2021, la neuvième Cour d'appel à San Francisco, a refusé de reconsidérer sa décision dans l'affaire Juliana contre États-Unis. Les enfants plaignants dans cette affaire exigent que les États-Unis cessent de permettre, d'autoriser et de subventionner la combustion de combustibles fossiles. Les enfants exigent que les États-Unis ne disposent plus de leur avenir. Ayant perdu devant la neuvième Cour, ils se préparent à faire appel de leur cause devant la Cour suprême des États-Unis.

 

IL Y A QUELQUES SEMAINES, une autre affaire tout aussi importante a été plaidée devant la dixième Cour d'appel à Denver. Dans cette affaire, Santa Fe Alliance contre la ville de Santa Fe, nous demandons qu'une loi fédérale qui interdit à la ville de protéger ses résidents des radiations des tours de téléphonie cellulaire soit déclarée inconstitutionnelle. Nous aussi, nous exigeons qu'on nous rende notre avenir. Que nous gagnions ou perdions, notre affaire aussi finira probablement devant la Cour suprême.

 

La Terre se meurt rapidement, et à un certain niveau, tout le monde le sait. Mais au cours des 50 dernières années, le mouvement écologique s'est fragmenté et doit être reconstitué si nous voulons avoir une chance de survie. Nous devons défendre non seulement les oiseaux, les amphibiens, les baleines, les éléphants, les chauves-souris, les abeilles, les arbres et la santé humaine, chacun séparément, comme le fait le monde aujourd'hui, mais aussi tous ensemble, car ils ne font qu'un. Nous devons travailler non seulement contre le changement climatique, les radiations, les pesticides, la destruction des habitats, les plastiques, la pollution de l'air, des eaux souterraines et la déforestation, chacun séparément, comme le fait le monde aujourd'hui, mais aussi contre tous ensemble, parce que la cause première est la même.

 

Les travailleurs, des millions d'entre eux, partout sur la planète, tentent frénétiquement de boucher des milliers de trous dans le barrage dans une tentative futile d'empêcher sa rupture, au lieu de reconnaître que c'est le barrage lui-même qui nous détruit, et qu'il doit être démantelé afin que la rivière puisse à nouveau couler librement. La rivière est la vie, avec ses bienfaits et ses dangers. Le barrage, de plus en plus grand, est notre effort pour multiplier les bienfaits et éliminer tous les dangers. Les trous sont dus à la pression exercée par la rivière pour qu'elle se libère. Avons-nous la sagesse d'arrêter, de commencer à enlever le barrage, petit à petit, de laisser l'eau de la vie couler à nouveau par-dessus, avant que le barrage que nous nous efforçons tant d'entretenir ne soit détruit par une inondation qui nous tuera sûrement tous ?

 

J'ai passé les deux derniers mois à compiler des listes d'adresses électroniques pour le personnel, les responsables, les scientifiques et les membres du conseil d'administration de toutes les grandes organisations environnementales du monde, et je suis maintenant prêt à constituer une équipe pour leur écrire à tous. Je suis maintenant prêt à réunir une équipe pour leur écrire à tous. Pour les inciter à recommencer à travailler ensemble. Et d'entamer une discussion qui aboutira à la création de programmes sur les rayonnements au sein de chacune de leurs organisations -- des programmes visant à stopper les rayonnements qui proviennent des téléphones portables, des tours de téléphonie mobile et des satellites ; des radiations dont le monde a jusqu'à présent prétendu qu'elles n'existaient pas.

 

Veuillez signer la lettre à Elon Musk et SpaceX

 

Stop 5G International recueille les signatures de personnes et d'organisations sur une lettre ouverte à Elon Musk et SpaceX demandant l'arrêt du programme de satellite. "Nous vous écrivons aujourd'hui", dit la lettre, "pour vous demander d'arrêter le projet Starlink parce qu'il est si destructeur". La lettre énumère quelques-unes des conséquences du remplissage du ciel par des dizaines de milliers de satellites jetables :

 

- le rayonnement

- la pollution visible du ciel nocturne

- les interférence avec l'astronomie et la météorologie

- l'échappement des fusées, qui contribue à l'appauvrissement de la couche d'ozone et au changement climatique

- la pollution des sols et des eaux due à l'utilisation intensive d'un nombre croissant d'aéroports spatiaux

- l'accumulation de débris spatiaux

- la sortie d'orbite et la combustion continues de satellites vieillissants, polluant l'atmosphère de poussières et de fumées toxiques

- une probabilité de plus en plus grande de collision

- un risque accru de syndrome de Kessler

 

La lettre et le formulaire de signature sont publiés sur le site web de Stop 5G International : https://www.stop5ginternational.org/open-letter-to-elon-musk-spacex

 

 

Manifestation prévue le 19 mars au siège de SpaceX

 

Le vendredi 19 mars 2021, de 10h00 à 14h00, il y aura un rassemblement de protestation contre le programme de satellite devant le siège de SpaceX au 1 Rocket Road à Hawthorne, en Californie. Cet événement donnera le coup d'envoi et sera la pièce maîtresse de la journée de protestation mondiale 5G qui est prévue le lendemain, 20 mars 2021, dans des pays du monde entier.

 

Conférence "5G et notre santé", 10-12 septembre 2021

 


Les 23 et 24 janvier 2021, j'ai été invité à présenter la conférence annuelle « Reprenez votre Santé en mains » qui s'est déroulée cette année en ligne et a réuni 2 500 participants du monde entier. En raison de l'intérêt que ma présentation a suscité sur les effets de la technologie sans fil sur la santé et l'environnement, une conférence axée uniquement sur cette question -- 5G, WiFi et radiations sans fil -- a été programmée du 10 au 12 septembre 2021. Il s'agira également d'une conférence virtuelle. Intitulée "La 5G et notre santé", l'annonce de la conférence commence :

"Nous sommes plus connectés, et pourtant plus malsains et malheureux que jamais. Les scientifiques et les médecins spécialistes de l'environnement établissent des liens entre les radiations sans fil, les maladies chroniques et nos crises environnementales. Nous voulons répondre aux questions urgentes suivantes : "Avons-nous poussé la technologie des radiations Wi-Fi trop loin ? et "Pouvons-nous trouver un moyen plus sûr d'utiliser l'internet pour nous connecter ?

Les détails et les informations relatives à l'inscription sont disponibles ici :
https://5g.takebackyourhealthconference.com/



Correction

 


Dans mon dernier bulletin d'information, "La mauvaise pandémie", j'ai rapporté qu'après que quelques visons aient été testés positifs au COVID-19, le Danemark a décidé de détruire les 17 millions de visons de toutes les fermes à visons de ce pays. J'ai également signalé que "la raison a éclaté" et que la campagne d'éradication a été arrêtée après que seulement 2,5 millions de visons ont été tués. Un abonné au Danemark m'a écrit pour me dire que le sursis n'était que temporaire et que la quasi-totalité des 17 millions de visons ont été abattus. Elle m'a envoyé un article daté du 24 novembre 2020, avec le titre "Mellem 100.000 og 300.000 danske mink er stadig i live" ("Entre 100.000 et 300.000 visons danois sont encore en vie").

"La mauvaise pandémie" a suscité des sentiments intenses chez les abonnés. La majorité d'entre eux ont exprimé leurs remerciements les plus sincères : "Soyez bénis d'avoir essayé de rendre le monde meilleur". "J'aime quand quelqu'un écrit avec bon sens comme vous le faites !" "Comme c'est rafraîchissant de lire un peu de bon sens et de réalité pour une fois." "Vous l'avez parfaitement réussi." "Merci pour la vérité !" "Enfin un message qui n'évite pas la vérité." Une petite minorité a ressenti tout aussi fortement l'inverse, par exemple : "Vous êtes un psychopathe fou." Quelques-uns ont été tellement offensés par ce que j'ai écrit sur les masques et COVID-19 qu'ils se sont désinscrits, et un membre de notre conseil d'administration a même démissionné.

Je continuerai à rapporter la vérité telle que je la trouve, en tant que scientifique et en tant qu'être humain travaillant au nom de toute vie sur Terre.

 



Arthur Firstenberg

P.O. Box 6216

Santa Fe, NM 87502
USA
phone: +1 505-471-0129

info@cellphonetaskforce.org
February 23, 2021

 

Voir les commentaires

La fibromyalgie, c'est l'aluminium, point final !

9 Avril 2016, 14:21pm

Publié par Michel Dogna

La fibromyalgie, c'est l'aluminium, point final !

rédigé le 14 mars 2014 - Michel Dogna

( Nous ne reproduisons que le début de l'article, la suite est à lire sur le site d'origine (lien ci-dessous)- Association Ciel voilé )

http://www.alternativesante.fr/fibromyalgie/la-fibromyalgie-c-est-l-aluminium-point-final

La fibromyalgie est en relation directe avec la myofascite à macrophage déclenchée par les adjuvants à l’aluminium des vaccins. Cet axe de recherche n'est pourtant pas exploré par la médecine officielle. Pas plus que deux nouvelles pistes qui mettent, elles aussi, en cause l'action délétère de certains médicaments comme les benzodiazépines (antidépresseurs) ou une classe extrèmement répandue d'antibiotiques.

Ce trouble douloureux aux multiples aspects n’est pas reconnu par la médecine en tant que maladie – ceci probablement pour deux raisons :

  • Parce que la médecine officielle est incapable de soigner la fibromyalgie,
  • Parce que cette même médecine en est souvent l’origine par le biais des vaccinations. Mais elle peut survenir aussi par accumulation au long cours d’aluminium alimentaire et même de l’eau du robinet.
Les symptômes possibles
  • douleurs aiguës terribles dans les grosses et petites articulations,
  • douleurs dorsales aiguës ainsi que dans les épaules et le cou,
  • crampes musculaires terribles surtout dans les mollets,
  • perte de sommeil,
  • perte de tonus,
  • baisse de la vue,
  • souvent prise de poids par rétention d’eau (mal mesurée par l'IMC),
  • déprime (on vous classe dans la dépression simple)
Beaucoup de spécialistes, mais une seule vérité

Dans le cadre de la médecine conventionnelle, chacun des spécialistes essaie de ramener les causes des troubles à son propre domaine, à sa propre spécialité, soit par opportunisme, soit par étroitesse de vue.

Chez les praticiens en médecine alternative, il y a également d'innombrables propositions pour soulager les symptômes de la fibromyalgie. Et je vous recommande de ne pas sauter sur la première proposition venue. Vous pourrez vous orienter dans ce domaine en faisant appel à un naturopathe qui vous conseillera.

Mais si vous souhaitez vous attaquer à la cause profonde de la fibromyalgie, suivez la piste de l'intoxication neurologique à l’aluminium !

Les faux diagnostics

Au niveau de la médecine conventionnelle, il y a souvent confusion entre la spondylarthrite ankylosante (SPA), la polyarthrite évolutive (PE) et la fibromialgie.

Dans la SPA, on souffre du dos et des grosses articulations. Une véritable SPA est formellement identifiée par le test HLA B27. Il est évident qu’une alimentation non polluante est indispensable pour que les fermentations intestinales ne détruisent pas la première barrière de défenses. Lorsqu’il n’y a pas de trace radiologique et que le test HLA est négatif, on la classe SPA séronégative. La SPA entraîne généralement une destruction des os du bas du dos assez rapide.

Dans la PE, on souffre des petites et grosses articulations mais pas du dos. Les articulations sont rouges et enflées. Il y a des déformations au contrôle radiologique au bout de 7 à 10 années. À noter que le test de discrimination au HLA B27 n’est pratiquement jamais effectué.

Dans la fibromyalgie, il n’y a pas de rougeurs articulaires, mais il y a gonflement de l’ensemble du corps et le tableau décrit plus haut sans destruction osseuse.
Les processus métaboliques

Rares sont ceux qui savent que l’aluminium piège et se lie avec l’indispensable ferritine.

Le taux de ferritine est toujours très bas chez tous les intoxiqués à l’aluminium. Il y a une chute de fer au niveau du foie, créant la fatigue chronique.

Mais il y a de plus, deux neurotransmetteurs d’une importance capitale qui sont piégés et neutralisés par l’aluminium : la sérotonine et l’acétylcholine.

La baisse de sérotonine se manifeste par une dépression importante, de gros troubles du sommeil, une baisse de sécrétion des endorphines entraînant une augmentation des douleurs, des troubles digestifs importants, des troubles de la mémoire, une mauvaise circulation.

• La baisse de l’acétylcholine entraîne une grande faiblesse musculaire. On n’arrive plus à monter les escaliers ni à lever les bras. Ensuite, on ne peut plus tenir debout.
Il y a en plus un risque d’atteinte grave au foie.

• Enfin, la thyroïde est perturbée par la pénétration de l’aluminium dans ses tissus qui aboutit le plus souvent à une hyperthyroïdie, mais parfois à une hypothyroïdie.

Les traitements de la fibromyalgie

Le protocole classique de la fibromyalgie : corticoïdes, antidépresseurs. L’aluminium est ignoré ! La dépollution encore plus….. Résultat catastrophique. On devient une épave !

Cinq actions sont nécessaires :

  • Soulager les douleurs (au choix ou en association)
    - Lavements au café (voir dans la cure Gerson)
    - 5-http (Griffonia simplicifolia) : Prendre 1 capsule à jeun au lever et au coucher estomac vide.
  • Restaurer les cellules nerveuses, qui sont essentiellement constituées de complexes lipidiques (l'une ou l'autre de ces huiles au choix ou en association) :
  • Huile de lin
  • Huile de périlla
  • Huile de colza
  • Huile de chanvre…
  • Mélanges riches en Omega 3

Prendre 5 cuil. à soupe par jour.

  • Manger sain. Il faut absolument adopter une alimentation hypotoxique ou, au moins, une alimentation bio pour ne pas ajouter du poison au poison.
  • Retrouver de l'énergie : lire notre article sur l'emploi du D-Ribose dans la fibromyalgie
  • Eliminer l’aluminium

Silice de prêle ou silicium organique

Prendre 3 bouchons par jour.

Nota : j’ai exposé dans un article concernant la maladie d’Alzheimer que suite à des études de laboratoires indépendants, la silice s’avère capable d’absorber et évacuer l’aluminium même celui qui a passé la barrière encéphalique.

Pour encore plus de précisions sur ces traitements lisez cet autre article

L'adjuvant aluminique et la myofasciite

A l’heure actuelle, l’adjuvant le plus fréquemment utilisé en médecine est l’aluminium. Suite à une injection de sels d’aluminium (comme pour la vaccination), des molécules sont libérées du fait de cette agression cellulaire, par exemple l’acide urique. De fortes concentrations d’acide urique sous forme de cristaux d’urate de monosodium sont phagocytées par les cellules résidentes et déstabilisent les fonctions des lysosomes.

Les adjuvants procurent aussi une protection physique contre les antigènes et contribuent à la translocation des antigènes vers les ganglions lymphatiques régionaux. Ceci va permettre en définitive une plus longue exposition du système immunitaire aux antigènes, une production et une activation accrue des cellules B et T, ainsi qu’une réaction plus forte.

Auparavant, on pensait que les adjuvants ne présentaient que peu ou pas de danger particulier. Malheureusement, des études sur des modèles animaux et des humains ont démontré la capacité qu’ont par eux- mêmes certains d’entre eux de déclencher la réponse auto-immune et des maladies dysimmunitaires.

La maladie post-vaccinale la plus étudiée est peut-être le syndrome de myofasciite à macrophages (MMF), pour lequel un lien de cause à effet a été clairement établi.

La MMF est une maladie du système immunitaire signalée pour la première fois en France par Gherardi et al (publication dans The Lancet)

Elle est provoquée par un dépôt d’aluminium, utilisé comme adjuvant dans différents vaccins, ce qui déclenche une maladie musculaire liée au système immunitaire. La MMF est caractérisée par des signes et des symptômes systémiques, ainsi que des lésions actives localisées sur le site de l’injection.

Les manifestations systémiques incluent myalgie, arthralgie, asthénie marquée, faiblesse musculaire, fatigue chronique, fièvre, et dans certains cas l’apparition d’une affection démyélinisante.Tous ces symptômes sont évidemment très proches de ceux qui caractérisent la fibromyalgie.

On a découvert que la lésion locale de la MMF résultait d’une persistance de l’adjuvant aluminique sur le site de l’injection plusieurs mois, voire jusqu’à 8 à 10 ans après la vaccination

Curieusement, il existe une certaine contradiction entre l’usage à grande échelle de l’hydroxyde d’aluminium et la rareté de la MMF. Cette incohérence a été résolue par les observations montrant que la MMF pourrait apparaître principalement chez les sujets génétiquement prédisposés porteurs du gène HLA - DRB1*01.

Cette relation a été décrite pour la première fois chez deux vraies soeurs jumelles diagnostiquées avec la MMF. De plus, ce même gène a été détecté chez 66% de 9 patients atteints de la MMF, contre 17% des 230 individus - contrôles, ce qui suggère un rapport de 9.8 (95% intervalle de certitude 2.0 - 62.2). Ceci corrobore l’idée selon laquelle, chez une minorité de patients génétiquement prédisposés, l’aluminium peut provoquer ce syndrome.

Cette limitation vaut pour la myofascite, mais cela vaut-il pour la fibromyalgie ?

Suite de l'article :

http://www.alternativesante.fr/fibromyalgie/la-fibromyalgie-c-est-l-aluminium-point-final

Voir les commentaires

Les agriculteurs américains contraints de détruire leurs productions

30 Avril 2020, 07:40am

Les agriculteurs américains contraints de détruire leurs productions

https://dianeravitch.net/2020/04/27/in-america-farmers-destroy-their-crops-while-people-are-starving/

Traduction Ciel voilé

 

Selon le New York Times, les agriculteurs détruisent leurs productions agricoles parce que la demande a chuté en raison de la fermeture de restaurants pour cause de pandémie.

 

Le New York Times rapporte :

 

Dans le Wisconsin et l'Ohio, les agriculteurs déversent des milliers de litres de lait frais dans des lagunes et des fosses à fumier. Un agriculteur de l'Idaho a creusé d'énormes fossés pour enterrer un million de livres d'oignons. Et dans le sud de la Floride, une région qui fournit une grande partie de la moitié Est des Etats-Unis en produits agricoles, des tracteurs sillonnent les champs de haricots et de choux, labourant et détruisant des légumes parfaitement mûrs.

 

Après des semaines d'inquiétude face aux pénuries dans les épiceries et de folles bousculades pour trouver la dernière boîte de pâtes ou le dernier rouleau de papier toilette, nombre des plus grandes exploitations agricoles du pays sont aux prises avec un autre effet épouvantable de la pandémie. Elles sont contraintes de détruire des dizaines de millions de livres de nourriture fraîche qu'elles ne peuvent plus vendre.

 

La fermeture de restaurants, d'hôtels et d'écoles a laissé certains agriculteurs sans acheteurs pour plus de la moitié de leurs récoltes. Et alors même que les détaillants constatent des pics dans les ventes de denrées alimentaires aux américains qui prennent désormais presque tous leurs repas à la maison, ces augmentations ne suffisent pas à absorber la totalité des denrées périssables qui ont été plantées il y a quelques semaines et qui sont destinées aux écoles et aux entreprises.

 

La quantité d'aliments jetés est consternante. La plus grande coopérative laitière du pays, Dairy Farmers of America, estime que les agriculteurs déversent jusqu'à 3,7 millions de gallons de lait chaque jour ( 16,8 millions de litres). Un seul transformateur de poulets écrase 750 000 œufs non éclos chaque semaine.

 

De nombreux agriculteurs disent avoir donné une partie des surplus aux banques alimentaires et aux programmes de repas à domicile, qui ont été submergés par la demande. Mais il n'y a qu'une quantité limitée de denrées périssables que les organisations caritatives disposant d'un nombre limité de réfrigérateurs et de bénévoles peuvent absorber.

 

Et les coûts de la récolte, de la transformation et du transport des produits et du lait vers les banques alimentaires ou d'autres régions dans le besoin mettraient encore plus à contribution les exploitations agricoles qui ont vu disparaître la moitié de leurs clients payants. L'exportation d'une grande partie des excédents alimentaires n'est pas non plus envisageable, selon les agriculteurs, car de nombreux clients internationaux sont également aux prises avec la pandémie et les récentes fluctuations monétaires rendent les exportations non rentables.

 

« C'est déchirant », a déclaré Paul Allen, copropriétaire de R.C. Hatton, qui a dû détruire des millions de livres de haricots et de choux dans ses fermes du sud de la Floride et de la Géorgie.

Dans le Delaware et le Maryland, deux millions de poulets seront « euthanasiés », tués par l'agrobusiness, car de nombreuses usines de transformation sont fermées à cause du virus. Les poulets seront tués et éliminés, sans jamais atteindre les affamés. Si vous êtes déjà allé au Delmarva, la petite région où convergent le Delaware, le Maryland et la Virginie, vous avez vu les unités où les poulets sont éclos et confinés jusqu'à leur abattage. Les pattes des poulets ne touchent jamais le sol. Les lumières de ces unités sont allumées 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour accélérer leur croissance. C'est le pire de l'agrobusiness. Une fois que vous aurez vu ces endroits, vous éviterez d'acheter des poulets produits dans ces conditions inhumaines, comme des plantes.

 

Mais en même temps, les habitants des pays pauvres sont proches de la famine en raison de l'absence de réserves alimentaires. C'est ce qu'a également rapporté le New York Times quelques jours après l'article sur la destruction de leurs produits par les agriculteurs :

 

Le chef de l'agence alimentaire des Nations Unies a averti mardi que, alors que le monde est confronté à la pandémie de coronavirus, il est également « au bord d'une pandémie de faim » qui pourrait conduire à « de multiples famines de proportions bibliques » dans quelques mois si des mesures immédiates ne sont pas prises.

 

Le directeur exécutif du Programme Alimentaire Mondial (PAM), David Beasley, a déclaré au Conseil de sécurité des Nations Unies qu'avant même que COVID-19 ne devienne un problème, il disait aux dirigeants mondiaux que « 2020 serait confrontée à la pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale ». C'est à cause des guerres en Syrie, au Yémen et ailleurs, des essaims de criquets en Afrique, des fréquentes catastrophes naturelles et des crises économiques, notamment au Liban, au Congo, au Soudan et en Éthiopie, a-t-il dit.

 

M. Beasley a déclaré qu'aujourd'hui, 821 millions de personnes se couchent chaque soir le ventre vide dans le monde entier, 135 millions de personnes supplémentaires sont confrontées à « des niveaux de famine ou pire », et une nouvelle analyse du Programme alimentaire mondial montre qu'à cause du COVID-19, 130 millions de personnes supplémentaires « pourraient être poussées au bord de la famine d'ici la fin 2020 ».

 

Il a déclaré lors de la conférence vidéo que le PAM fournit de la nourriture à près de 100 millions de personnes chaque jour, dont « environ 30 millions de personnes qui dépendent littéralement de nous pour rester en vie ».

 

Beasley, qui se remet du COVID-19, a déclaré que si ces 30 millions de personnes ne peuvent pas être atteintes, « notre analyse montre que 300 000 personnes pourraient mourir de faim chaque jour sur une période de trois mois » - et cela n'inclut pas l'augmentation de la famine due au coronavirus.

« Dans le pire des cas, nous pourrions être confrontés à la famine dans une trentaine de pays, et en fait, dans 10 de ces pays, nous avons déjà plus d'un million de personnes par pays qui sont au bord de la famine », a-t-il déclaré.

 

Selon le PAM, les dix pays qui connaîtront les pires crises alimentaires en 2019 sont le Yémen, le Congo, l'Afghanistan, le Vénézuela, l'Éthiopie, le Sud-Soudan, la Syrie, le Soudan, le Nigeria et Haïti.

 

Dans notre propre pays, des millions de personnes souffrent de la faim et se nourrissent dans des banques alimentaires gratuites.

 

Le Washington Post a rapporté il y a quelques jours ce paradoxe des agriculteurs qui détruisent leurs récoltes alors que les gens ont faim :

 

Les agriculteurs du Upper Midwest euthanasient leurs bébés cochons parce que les abattoirs font marche arrière ou ferment, tandis que les propriétaires de laiteries de la région déversent des milliers de litres de lait par jour. À Salinas, en Californie, des rangées de salades à maturité, de laitues romaines et de laitues à feuilles rouges se ratatinent sous le soleil du printemps, attendant d'être remises en terre.

 

Des images de drones montrent une file de voitures de 2,5 km de long attendant leur tour dans une banque alimentaire de Miami. À Dallas, les écoles servent bien au moins 500 000 repas chaque jour de service, les voitures roulant lentement devant des caisses de glace et des sacs isothermes tandis que les employés des services alimentaires, les bénévoles et les enseignants remplaçants passent le lait et les paquets de repas par les fenêtres.

 

Une personne ou une agence brillante pourrait certainement trouver le moyen de faire parvenir nos récoltes et nos produits excédentaires aux américains affamés et aux habitants des nations qui font face à une famine massive.

Voir les commentaires

FÊTE DE LA TERRE MÈRE 2020 - QUESTIONS À VANDANA SHIVA !

22 Avril 2020, 17:39pm

Publié par PBME

FÊTE DE LA TERRE MÈRE 2020 - QUESTIONS À VANDANA SHIVA !

FÊTE DE LA TERRE MÈRE 2020 - QUESTIONS À VANDANA SHIVA !

 

Mouvement Planétaire pour la Terre Mère www.pbme-online.org – Le 21 avril 2020

 

Pourquoi le Mouvement Planétaire pour la Terre Mère ne signe pas le « Communiqué de la Journée de la Terre - 22 avril 2020 » sur « Faire la paix avec la Terre » par le Dr. Vandana Shiva

 

Le 19 avril 2020, nous, le Mouvement Planétaire pour la Terre Mère, PMME, basé en Autriche, avons reçu une lettre de Vandana Shiva, incluant son communiqué pour la Journée de la Terre du 22 avril, pour signature par notre organisation.

 

Nous n'allons cependant pas signer ce document. Pourquoi ?

 

Le Mouvement Planétaire pour la Terre Mère ne signera pas ce communiqué, parce qu'il ne parle même pas des plus dangereuses des forces qui détruisent la Terre Mère, sans les mentionner en ce qui concerne les technologies les plus agressives utilisées comme armes.

 

Elles ne sont présentes dans aucune partie du communiqué. Pourquoi ?

 

Le Dr. Vandana Shiva les connait depuis longtemps, comme elle me l'a dit. Elle a été l'une des premières à lire le livre du Dr Rosalie Bertell, publié en 2000 sous le titre « Planète Terre, la dernière arme de guerre ». Ce livre retrace l'histoire de 60 ans, aujourd'hui 80 ans, d'invention de technologies de guerre environnementale telles la « géo-ingénierie » qui utilisent, changent et appliquent les énergies de notre planète pour les transformer en armes de destruction massive et en une nouvelle machine de guerre gigantesque au service du complexe militaro-industriel (Bertell 2000). Ce livre contient la description de toutes les méthodes développées pour influencer le temps par des « guerres météorologiques » de toutes sortes, de la chaleur au froid, des sécheresses aux

des inondations, ou au maintien de conditions météorologiques anormales pendant une longue période. Il explique comment produire des catastrophes apparemment naturelles de tous types, et comment utiliser des « armes à plasma » pour les produire. Il parle des systèmes de vie de notre planète, de leur fonctionnement et de la manière dont ils peuvent être influencés par la technologie des « chauffages ionosphériques », etc.

 

Lorsque nous avons pris connaissance de ce livre en 2010, nous avons été profondément choqués par celui-ci et avons fondé le PMME afin de diffuser ces nouvelles connaissances partout sur terre. Nous avons traduit le livre en allemand - puis dans d'autres langues - et avons invité Vandana Shiva, en raison de son engagement, à devenir membre de notre Conseil international et à écrire une préface pour l'édition allemande (Shiva in Bertell 2011-2018). Elle a accepté, bien que je me demande encore pourquoi, car elle n'a jamais réagi officiellement au livre de Bertell avant ou après avoir contribué à sa préface !

 

Les questions à Vandana Shiva

 

1. En tant que physicienne et esprit très clair, vous avez comprises les révélations de Bertell sur la géo-ingénierie et ses effets prévus sur la météo, le climat, l'atmosphère, le sol, les océans, sur les plantes et les animaux ainsi que sur nous, les humains ! Pourquoi n'avez-vous pas abordé ces questions dans votre propre travail ? Le communiqué ne les mentionne pas non plus.

 

 

2. Lorsque le débat sur le changement climatique a touché davantage le grand public, et que l'idée que le CO2 en serait la principale raison a pris de l'ampleur, vous n'avez pas élevé la voix pour dire que vous connaissiez une meilleure explication, à savoir la géo-ingénierie militaire. Au contraire, vous avez rejoint le chœur des combattants du CO2 et de Greta Thunberg, bien que vous sachiez mieux que quiconque que le CO2 est un gaz naturel, nécessaire aux plantes pour fabriquer l'oxygène que nous respirons, et qu'il n'est donc pas du tout notre ennemi ni celui de la nature. Pourquoi avez-vous maintenu l'alerte au CO2 et continué à le faire comme le montrent les différentes parties du communiqué ?

 

 

3.Lors de la réunion du Right Lifelihood Award (RLA), en 2010, en Allemagne, Rosalie et vous étiez présentes, tous deux en tant qu'anciennes lauréates de l'ADFR. Rosalie a lancé une pétition à signer par les gagnants du RLA présents, et tous ont signé, y compris vous. Voici le texte : « C'est moralement répréhensible et cela constitue un crime contre l'humanité et la Terre d'interférer avec le fonctionnement normal du système planétaire - de provoquer ou d'aggraver des tempêtes, des ouragans, des tsunamis, des moussons, des glissements de boue, des courants d'air, des inondations, des tremblements de terre ou des éruptions volcaniques ». Et Rosalie a crié avec colère au sujet du débat sur le CO2, pour que tout le monde l'entende : « Ce n'est pas le CO2, c'est l'armée ! » Alors, pourquoi avez-vous continué à cacher ces connaissances au lieu d'utiliser votre expertise et votre rôle dans le monde pour en parler haut et fort ?

 

 

4. Pourquoi nous avez-vous proposé, à nous, le PMME, de signer le communiqué de 2020, alors que vous saviez que nous étions les plus critiques à l'égard du mouvement du CO2 qui cache la question la plus importante d'aujourd'hui, la géo-ingénierie militaire ? N'avez-vous jamais regardé nos lettres d'information, d'autres documents et les deux lettres ouvertes à Greta Thunberg, bien que vous soyez toujours membre de notre Conseil international ?

 

 

5.Dans le communiqué qui prétend « faire la paix avec la terre » sans parler des horreurs croissantes qui lui sont infligées par la géo-ingénierie militaire alors que vous êtes au courant, vous donnez une image rose d'un autre monde et de l'agriculture sans expliquer comment cela serait possible. Parce que l'atmosphère est manipulée et empoisonnée de nombreuses manières qui appauvrissent, par exemple, la couche d'ozone (cette réalité a déjà été démontrée par Rosalie Bertell) en laissant la chaleur toxique des rayons UV atteindre le sol. Enfin, il y a l'installation de milliers de satellites 5G dans l'espace, ce qui constitue une grande menace pour toute vie sur la planète. Pourquoi n'informez-vous pas les gens en évitant de parler des problèmes réels auxquels ils sont confrontés ?

 

 

6. Vous ne mentionnez pas non plus les énormes intérêts et forces politiques derrière les mouvements de « justice climatique » du CO2 qui ne vont pas du tout dans le sens de l'alternative que vous promouvez. Avec le soi-disant « Green New Deal », les plus grandes coopérations mondiales, les institutions financières, le Forum Economique Mondial en liaison avec l'ONU, le soi-disant « complexe industriel à but non lucratif », sont maintenant sur le point de marchandiser et de détruire l'ensemble du monde naturel sous prétexte de le sauver. La demande de « net-zéro » sera, sous le prétexte de sauver la planète, en pratique responsable de la financiarisation, de la privatisation et de la destruction de celle-ci. De nouvelles technologies, en partie tirées de l'arsenal de la géo-ingénierie et propagées sous la prétention de « restauration du climat », telles que la capture et le stockage du carbone ou la gestion des radiations solaires et d'autres technologies dérivées de la nature ou militaires, sont censées être utilisées, impliquant la pulvérisation de l'atmosphère avec des aérosols métalliques et chimiques de taille nanométrique (Gestion du Rayonnement Solaire), le défrichement des forêts, la prise de contrôle des terres agricoles pour y faire pousser des cultures génétiquement modifiées destinées à produire du carburant, le brûlage des arbres et des cultures comme source d'énergie, et enfin l'enfouissement du dioxyde de carbone dans le sol (séquestration du carbone). Le Green New Deal doit donc être considéré comme un coup d'État pour monétiser toute la nature et la planète entière, en les transformant en capital. Néanmoins, soutenez-vous réellement ce « Green New Deal » ?

 

 

7.Enfin, il se passe la même chose avec le COVID-19, comme s'il s'agissait d'un avertissement de Mère Nature et qu'il n'avait rien à voir avec la politique et les nouvelles technologies génétiques que vous devez connaître. Entre-temps, les politiques COVID-19 ont déjà conduit au blocage de la démocratie et des droits de l'homme partout dans le monde, et vous vous comportez comme si ce blocage ne pouvait pas être utilisé pour empêcher que tout ce qui est raisonnable se produise comme vous le proposez. Le verrouillage de Covid-19 va agir comme un garde-fou pour non seulement imposer la création de nouveaux marchés pour les entreprises, mais aussi, sous le terme de « 4ème révolution industrielle », nous forcer à utiliser des technologies qui vont causer d'énormes dégâts politiques, sociaux, humains et environnementaux afin d'obtenir le contrôle de toute vie sur la planète.

 

 

Alors, pourquoi excluez-vous de votre communiqué les dangers réels pour la société, la nature, la vie et la planète, tant technologiques et économiques que politiques ?

 

Pour le PMME :

Claudia von Werlhof, chef d'équipe, avec Mag. Maria Heibel, Prof. Dr. Dietmar Salamon, Mag. Mathias Weiss, Dr. MMag. Simone Wörer

 

 

Notes

Bertell, Rosalie, 2000 : Planète Terre. The Latest Weapon of War, Londres, The Women's Press

Shiva, Vandana, 2011/2013/2016/2018 : Vorwort, in Bertell, Rosalie : Kriegswaffe Planet Erde, Birstein, J.K. Fischer (4 éditions)

Werlhof, Claudia von (Ed.), 2020 : Alerte mondiale ! La géo-ingénierie détruit notre planète, Talma, Dublin, ( à paraître)

 

Voir les commentaires

Pour une Guilde des Lanceurs d’Alertes Biologiques et Biosphériques

2 Janvier 2020, 09:51am

Pour une Guilde des Lanceurs d’Alertes Biologiques et Biosphériques

Extrait du septième chant de Xochi - Décembre 2019

En tant que Xochi, et Lanceur d’Alertes Biologiques et Biosphériques, ma première intention déclarée, et transparente, pour ce septième épisode, est de clore ce que j’ai développé, dans le précédent, à savoir de mettre en exergue que la Vaccination constitue l’un des vecteurs génocidaires privilégiés de la Mafia de la Pharmacratie et de l’Industrie Médicale auto-qualifiée d’Hospitalière – mais, en réalité, très PharmaNarcotique quant aux illusions et hallucinations sociétales qu’elle suscite eu égard à ses incapacités de remédier à quoi que ce soit de pathologique.

Les termes hôte, hôpital, hospitalier, etc, proviennent de deux racines PIE “ghos” et “pot” – ghos-pot signifiant le “maître des étrangers”, donc le “maître des invités”. S’il est clair que l’Industrie Médicale Hospitalière Occidentale n’a plus rien d’hospitalière, de conviviale, d’invitante, d’accueillante – et même de “thérapeutique” – il est tout aussi clair que ce qu’elle est devenue, sous le contrôle de la Pharmacratie des Banksters, lui confère la “maîtrise complète sur les étrangers”, à savoir sur les Nations, à savoir sur les “Goyim” – le “bétail, les vaches”, dans leur langue natale.

N’est-il pas troublant, et vertigineux, de découvrir que le terme vaccin vient du terme Latin “vacca”, pour vache (variola vaccina) pour “variole de vache”? En latin, “vaccinus” signifie “de vache”. Le terme Latin est issu de la racine PIE “waka”, pour vache, qui pourrait avoir donné également vagir.

Les Tzaddik vaccinent-ils leurs enfants Elus, et non-Goyims, avec des substances contenant de la variole de vache, de l’aluminium, du hamster chimérique, de l’ADN de foetus de poulet, de l’ADN de foetus humain, de l’ADN de souris leucémique, des antibiotiques (Amoxiciline, Cefroxadine…) des acaricides (Cassythine), des métabolites de la morphine, du carbure de tungstène, du Viagra, des herbicides (Pachyrrhizone), des antiépileptiques (Vigabatrine et Gabapentine), un médicament anti-VIH, de l’Atovaquone, etc – tous contaminants présents dans des vaccins exempts, en plus, d’antigènes? Bien sûr que non et, parfois, leurs écoles sont fermées, à New-York, par exemple, par de petites Autorités – mais juste durant quelques jours de sorte à remettre qui de droit dans la ligne Juste de la Justice pour tous ceux qui s’auto-proclament Suprêmes…. Car tout le monde n’est pas Charlie!

Et sur le plan de la symbolique, n’est-il pas tout autant troublant, et vertigineux, de se rappeler que le grand prêtre mondial de la Vaccination – le grand truqueur de la Vaccination – fut Pasteur l’Imposteur, qui a donné son nom à la Pasteurisation – et au gang mafieux, de Sanofi/Pasteur, qui sévit en génocidant à tous bords, tout en se repaissant de l’argent public.

Toutes ces corrélations ne sont-elles pas frappantes d’évidence? Le terme “Pasteur” signifie tout autant: la personne qui garde le troupeau – à savoir, les Goyims, les Nations, les troupeaux humains – ou qui possède une autorité paternelle, ou qui exerce le sacerdoce d’évêque, de prêtre. Ou en, dernier lieu, le Rédempteur en personne, le Bon Pasteur, celui qui prend bien soin de son troupeau… en le Vaccinant à mort. Oh, la Vache!

La Vaccination constitue, en effet, l’un des vecteurs iatrogéniques de cancérisation et de destruction du système immunitaire, par excellence, et, en fait, le facteur le plus aggravant face aux Epidémies qui vont dévaster les Peuples, de nouveau, lors de toute phase de Refroidissement Atmosphérique Planétaire Global.

Je renvoie les lecteurs intéressés à ma satire, “Dansez la Vaccinade vers la Grande Hommelette Finale”, [542] que je rédigeai, en 2018, sous guise de chef d’oeuvre linguistique. Dans cette assertion, le “je”, du Guillet Guilleret, n’est qu’une prétention (pour tous ceux qui s’en satisfont) car le flux généreux de cette forme d’écriture est, bien naturellement, Guidé, et Guildé, dans ses moindres méandres, par la Guilde des Muses et des Dakinis – qui en ont plein leur musette, d’ailleurs, de toutes les intempéries génocidaires orchestrées par les Autorités psychopathiques, criminelles et démentes.   

Ma seconde intention déclarée, et transparente, pour ce présent Canto, est de mettre en lumière que si les Vaccins constituent, intrinsèquement, un Holocauste Universel, pour les animaux humains et domestiques, il s’avère, de plus, que ce syndrome de la Vaccination a transformé l’intégralité de la Biosphère en un Holocauste potentiel – ou déjà prévalent, en fonction des diverses contaminations des multiples écosystèmes Terrestres et Marins, et, bien sûr, en fonction des diverses contaminations des écosystèmes Atmosphériques.

C’est le syndrome du Crucifié Sanguinolent, le syndrome de la “Poupée de Vaudou Juif”, orchestré à l’amplitude de l’intégralité de l’Atmosphère – par le biais de la Combustion – et, en vérité, orchestré à l’amplitude de l’intégralité de la Biosphère.

Le terme “holocauste” vient du Grec “holó/kaustos” signifiant “tout brûlé”, “tout consumé”. Ce terme vient du Grec “kaiein”, pour brûler, qui a donné, aussi, en Français, les termes suivants: cheminée, hypocauste, cautère, caustique, carbone, charbon, crémation, etc. Le terme racinaire, en Proto Indo Européen, est “Ker” signifiant “brûler”. Tout autre usage exclusif de ce terme, “holocauste”, ne semble pas, ainsi, être une AOC fermement établie – ou bien alors, Juste, une Appellation d’Origine Contrôlée relativement Hors Service.

A propos, pour tous les synonymes du terme “holocauste”, le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales propose, d’ailleurs, en toute ingénuité, les termes suivants: sacrifice, immolation, hostie, massacre, offrande, abnégation. Tout va bien? Que fait, donc, l’Observatoire de la Lutte contre la Haine Sémantique anti-Sémite – tant Disséminée?

C’est ainsi que mon objectif essentiel, pour ce présent Canto, en septième épisode, “Un Holocauste Vaccinal d’Amplitude Planétaire”, est d’exprimer et de transmettre ma Haine la plus fervente, la plus enthousiaste, la plus disséminatrice, la plus communicatrice, eu égard à la Vaccination, et à tous les Vaccinalistes forcenés. Il est, également, de mettre en exergue le point fondamental suivant: la Vaccination constitue une gigantesque Machination/Vachination, à l’échelle mondiale, et elle est le fondement universel de l’orchestration du Génocide des Peuples de la Planète Terre – dès la toute première semaine de naissance.

A l’âge de 66 ans, et étant grand-père depuis belle lurette, je déclare, une nouvelle fois, avec très grande fierté, que nous avons éduqué cinq enfants sans vaccinations et j’invite tous les jeunes parents à en faire de même. 

J’ai la Haine de l’Holocauste à Fleur d’Haleine et je le clame.

Aujourd’hui, lorsque l’on voit l’hystérie déchaînée par quelques représentations  (bien ciblées et climatisées médiatiquement) de la “Croix Swastika” qui constitue – quelle que soit sa rotation – un symbole essentiel des cultures Européennes, Asiatiques et Planétaires, on serait enclin à s’auto-conférer le privilège de “remettre en question”, en arrogation, la présence de milliards d’exemplaires de la Croix du Jésus Sanguinolent, Supplicié et Rédempteur, la Croix de la Poupée de Vaudou Juif, qui contamine l’Atmosphère physique et psychique, consciente et inconsciente, d’Europa, depuis près de 2000 années – dans les cimetières, sur les places publiques, à toutes les croisées des chemins de campagne, sur la poitrine des individus, dans les discours des psychotiques, dans les sermons de refoulés sexuels qui prennent les enfants et les adolescents pour des toboggans, dans les émissions télévisées publiques peuplées d’énergumènes déguisés et pontifiants en gloses de latin d’église, etc, etc, ad nauseam.

Les Peuples d’Europa, et ensuite de la planète entière, ont été, depuis près de 2000 années, meurtris, persécutés, transpercés, envoûtés par le syndrome de la Poupée de Vaudou Juif, le Jésus Sanguinolent sur la Croix, le Supplicié Sacrifié, le Looser Cosmique, le grand perdant devant l’Eternelle, celui que l’Univers entier abandonna: Eli Eli Lama Sabachthani…

Ce Looser Cosmique, sacrifié sur le bois mort, est présenté comme le parangon de l’Humain et, qui plus est, comme le Sauveur/Rédempteur de toute l’Humanité (même colorée, pour dire…) et celui qui donne du sens à l’humanité quant à son humanitas. Et vous, quel sens conférez-vous, donc, à votre Humanitas? Lui conférez-vous ce symbole, prétendument de vie, sous guise d’un humain crucifié sur le bois – à savoir, percé de toutes parts par des clous, le fer d’une lance et une couronne d’épines… telle une Poupée de Vaudou?

Le bébé, ou le nourrisson, percé, persécuté et crucifié de toutes parts par de multiples vaccinations – quand il a eu la chance d’échapper à la circoncision pour les mâles et à l’excision du clitoris pour les femelles – c’est, également, le syndrome de la “Poupée de Vaudou Juif” – sous un autre déguisement mais vers le même génocide fondé sur les religions de l’Enfant immolé et mutilé. Et quel est cet Enfant immolé et mutilé sur l’autel de Yahvé/Yaldabaoth/Jéhovah, le père extraterrestre dément du Rédempteur – et sur l’autel de Melchisédech, son émissaire et grand introniseur – sinon l’Humanité elle-même, l’Anthropos, le Fruit de la Terre-Mère? A savoir, tous les Peuples et Ethnos qui sont des expressions et des manifestations biologiques de l’un des écosystèmes de la Biosphère de la Mère Animale Planétaire.

Le Génocide Vaccinal est, ainsi, un Holocauste Universel de tous les Peuples de la Planète Terre. Depuis près de deux siècles, cet Holocauste Universel, par essence – et par combustible – a été orchestré par une poignée de criminels déments, psychopathes et génocidaires afin de brûler, de consumer, de léser, d’oxyder, de cancériser, de mutagéner, les tissus organiques des animaux humains – ainsi que l’intégralité du tissu Biosphérique. Les vecteurs de cet Holocauste, à très forte carburation et désintégration cellulaires, sont, premièrement, et fondamentalement, les vaccins et, ensuite, tous les poisons pharmaceutiques, les poisons agricoles, les poisons industriels, les poisons radioactifs, les poisons chimériques, les poisons électro-magnétiques, etc, etc.

Ainsi que, Roger Heim, le Président de l’Académie Nationale des Sciences, le demandait, dès 1963: «… mais qui mettra en prison les empoisonneurs publics instillant chaque jour les produits que la chimie de synthèse livre à leurs profits et à leurs imprudences?… Car le procès est dorénavant ouvert, sans risque cette fois d’étouffement. Et c’est aux victimes de se porter partie civile, et aux empoisonneurs de payer à leur tour. Nos avocats seront ceux qui défendent l’Humain, mais aussi la Vie, toute la Vie. C’est à dire notre berceau, puis notre lit de repos, l’air et l’eau, le sol où dorment les semences, la forêt où chante la faune et l’avenir où luit le soleil. En d’autres termes, la Nature. Celle d’où nous venons; celle où nous allons souvent; celle où nous irons à tout jamais». Dans Hommage à Rachel Carson” 1963/1964.  “L’Angoisse de l’an 2000”. Page 261. 1973.

Qui va, donc, mettre les Eugénistes Génocideurs en prison? Qu’allons nous faire? N’est-il pas plus que temps d’impulser une Guilde de Lanceurs d’Alertes Biologiques et Biosphériques?

Los cantos de Xochi

Voir les commentaires

Glyphosate pulvérisé sur les forêts

15 Mai 2019, 19:27pm

Glyphosate pulvérisé sur les forêts
Glyphosate pulvérisé sur les forêts
Glyphosate pulvérisé sur les forêts

Les trappeurs de la région visée par le traité Robinson-Huron veulent mettre fin à l'épandage aérien d'herbicide


22 mars 2019 - Christopher Read - Traduction française : Ciel voilé

 

https://aptnnews.ca/2019/03/22/trappers-in-robinson-huron-treaty-area-want-aerial-herbicide-spraying-to-end/?fbclid=IwAR0Z2gu0tpstausJbB_HXDj2JaD2FFO9F1yrhXxZYKvpQnrv4EmkOdTTdZo

 

Alors qu’un procès à San Francisco fait les gros titres à travers le monde, un groupe de trappeurs et d’aînés autochtones en Ontario en prend note.


San Francisco est devenue une plaque tournante des poursuites judiciaires contre Monsanto, la filiale de Bayer, qui produit la plupart des herbicides à base de glyphosate, connus dans le monde entier sous le nom de marque Roundup.


Le 19 mars, à San Francisco, un procès d'assises a confirmé que les avocats du californien Edwin Hardeman avaient prouvé que l’exposition au produit Monsanto Roundup était un facteur important de son lymphome non hodgkinien.


La deuxième phase du procès Hardeman est maintenant axée sur la responsabilité et les dommages.


Pendant ce temps, dans la région du traité Robinson Huron en Ontario, un groupe qui s'appelle le savoir écologique traditionnel [ou TEK] n'a toujours pas réussi à arrêter la pulvérisation aérienne d'herbicide à base de glyphosate comme pratique de gestion forestière.


«Les Anishinaabeg ne croient en aucune utilisation de produits chimiques sur leur territoire», a déclaré Ray Owl, cofondateur de TEK. « S'il peut tuer quoique ce soit, même un brin d'herbe, c'est mauvais ».


Dans l'industrie forestière, il est devenu courant d'utiliser un herbicide à base de glyphosate pour éliminer les plantes qui feront concurrence aux jeunes plants plantés dans des zones coupées à blanc.


Pourtant, les aînés du TEK et certains trappeurs de la région visée par le traité Robinson-Huron ont constaté une diminution du nombre d'animaux attribuée à l'herbicide à base de glyphosate.


Owl et son groupe TEK ont contacté le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial pour leur faire part de leurs préoccupations concernant la pulvérisation aérienne d'herbicides à base de glyphosate sur le territoire du traité Robinson-Huron.


« Ils sont vraiment doués pour jouer au ping-pong », a déclaré Sue Chiblow, conseillère de la Première nation de Garden River, à propos de la réponse du gouvernement aux demandes de renseignements du TEK.


Chiblow aide à organiser les efforts des anciens de TEK pour mettre fin à la pulvérisation aérienne de l'herbicide au glyphosate.


«Nous nous sommes adressés au ministère des Richesses Naturelles et ils nous ont répondu : «  En fait, nous venons de délivrer le permis, ce n’est donc pas notre problème, c’est le problème de Santé Canada », a rapporté Chiblow. « Nous sommes donc allés à Santé Canada et ils nous ont dit:« Eh bien, ce n'est pas nous qui faisons la pulvérisation, nous disons simplement que c’est OK et c’est aux entreprises de l’utiliser ou pas. »


Bob Behrens est trappeur à Sault Ste. Marie, il a également écrit au gouvernement provincial pour lui faire part de ses préoccupations.


Behrens est trappeur dans cette zone depuis 1985. Il observe la diminution du nombre d’animaux depuis 1988, année où il a été informé par une lettre du MRNF ( Ministère des Richesses Naturelles et des Forêts), que Vision, un herbicide à base de glyphosate fabriqué par Monsanto à des fins forestières, devait être pulvérisé dans sa zone.


« Nous avions une abondance de lapins, d'oiseaux chanteurs, de porcs-épics, de castors. Ils ont tous commencé à décliner - les lapins ont tout juste commencé à réapparaître l'année dernière. Et je peux dire que pendant 20 ans, il n’y a plus eu de lapins ici. Beaucoup de trappeurs ont des problèmes avec le déclin du castor », a déclaré Behrens.


Joe Jones, ami trappeur de Behrens, de la Première nation de Garden River, a également constaté une diminution du nombre d'animaux.


Lors de la dernière saison de chasse, Jones - qui est aussi l’un des aînés du TEK - a commencé à remarquer un changement dans la viande de castor qu’il a attrapé - et il se demande si c'est lié à la pulvérisation.


« Quand on mangeait le castor, cet automne, il était noir », a déclaré Jones, « en particulier le plus gros castor. Quand on l'ouvre. . . ce n’est pas rouge, c’est vraiment noir. »


En 2017, Behrens a demandé au ministère fédéral de l'Environnement et du Changement climatique de faire une enquête sur l'utilisation de l'herbicide à base de glyphosate en foresterie, mais le ministère lui a répondu qu'une enquête n'était « pas justifiée ».


APTN a demandé des entretiens avec le Ministère des Richesses Naturelles et des Forêts, mais ces demandes ont été refusées.


Le ministère a envoyé par email à APTN une déclaration qui certifie notamment: « L’utilisation des herbicides est très limitée en Ontario et n’est utilisée que lorsque cela est absolument nécessaire - elle représente généralement moins de 0,2% de la superficie forestière de l’Ontario au cours d’une année donnée… .Santé Canada a récemment réévalué l'utilisation du glyphosate, ne constatant aucun risque inacceptable pour la santé humaine ou l'environnement lorsqu'il est utilisé conformément aux instructions. »


Cependant, une publication du gouvernement fédéral sur la foresterie reconnaît que l’herbicide à base de glyphosate provoque des réductions des nombres d'animaux.


« On sait que des réductions à court terme des nombres d'espèces sauvages (par exemple, les petits animaux ou les oiseaux) se produisent », affirme la publication Frontline publiée par le Service canadien des forêts à Sault Ste. Marie.


L'article poursuit en ces termes: « De tels changements sont généralement assez transitoires, les nombres revenant à des niveaux normaux dans les deux à trois ans lorsque la végétation, l'habitat préféré et la nourriture se rétablissent sur le site traité. »


La publication Frontline note également que de la même manière, l’élan et le cerf peuvent aussi éviter les zones traitées au glyphosate pendant « quelques années ».


Cependant, Jones et Behrens déclarent avoir constaté une diminution continue du nombre d'animaux sur une période de 30 ans.


Certains rapports indiquent que le glyphosate peut perturber les systèmes endocriniens des animaux et des humains. Une perturbation du système endocrinien pourrait entraîner des modifications du métabolisme, de la croissance et du développement, de la fonction des tissus, de la fonction sexuelle, etc.


Mais la plupart des organismes gouvernementaux de réglementation dans le monde, déclarent que le glyphosate devrait être sans danger - contrairement aux décisions rendues par deux jurys dans des affaires judiciaires récentes à San Francisco.


Plus récemment, un jury a décidé cette semaine que les avocats d’Edwin Hardeman avaient prouvé « par une prépondérance de preuves que son exposition au Roundup était un facteur important de la cause de son lymphome non hodgkinien ».


Avant l'affaire Hardeman, un homme de la région de San Francisco nommé Lee Johnson avait reçu 289 millions de dollars d'un jury en 2018. Le juge avait ensuite ramené le montant de Johnson à 78 millions de dollars. Johnson n'en a toujours pas reçu un seul en raison d'appels. par l'équipe juridique de Monsanto.


Dans la détermination des dommages et intérêts, le jury du procès Johnson a affirmé que Monsanto avait agi avec « malveillance et oppression » en essayant de dissimuler le danger potentiel de leur produit.


Bayer, la société mère qui détient maintenant Monsanto, affirme que l'herbicide au glyphosate est un produit sans danger. Dans une déclaration récente, il a été mentionné « plus de 800 études rigoureuses » présentées à la US Environmental Protection Agency et à d'autres organismes de réglementation, ainsi et la plus récente étude épidémiologique « qui a suivi plus de 50 000 applicateurs de pesticides pendant plus de 20 ans et n'a révélé aucune association entre les herbicides à base de glyphosate et le cancer. »


Mais le fait que les avocats de Johnson aient pu convaincre le jury que son lymphome non hodgkinien était dû à son exposition au glyphosate a encouragé une vague de plaignants de plus de 11 000 personnes a engagé des poursuites similaires contre Monsanto aux États-Unis.


La question de savoir si cette tendance juridique continuera à prendre de l'ampleur préoccupe les aînés du SEK, de même que la question de savoir quel effet cela pourrait avoir sur les organismes de réglementation tels que Santé Canada.


Le Centre de recherche sur le cancer de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé le glyphosate comme « probablement cancérogène pour l'homme » en 2015 - et pour cette raison, les anciens du TEK ont décidé d'écrire à l'OMS pour obtenir de l'aide dans le cadre de leur lutte pour mettre fin à la pulvérisation aérienne de leur territoire.


Chiblow est optimiste quant à la lettre à l'OMS qu'elle commence à écrire.


« Ils dictent aux autres gouvernements la santé et ce qui est bon et ce qui est mauvais », a déclaré Chiblow. “L’Organisation Mondiale de la Santé devrait donc pouvoir apporter son aide.”


Jennifer Moore est l’un des deux principaux avocats d’Edwin Hardeman. Elle pense également que contacter l’OMS est une décision judicieuse.


« Se rendre à l'OMS est absolument la bonne chose à faire», a déclaré Moore.


« Ils doivent s'éloigner de tout type d'organisme soumis à des pressions politiques, car nous avons constaté que Monsanto déployait des efforts de lobbying incroyables. »


cread@aptn.ca @ chrisread1970

Voir les commentaires