Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

actualite

"Bye bye blue sky" de Patrick Pasin à Carpentras

6 Janvier 2013, 15:50pm

Publié par Ciel Voilé

                                       Projection du film de Patrick Pasin

 

                                BYE BYE BLUE SKY

 

 26 06 2011 toulouse

 


suivi d’un débat sur la manipulation du climat,

les épandages chimiques aériens et les nuages artificiels


Lundi 14 janvier

 20h30 

Carpentras 

Chapelle des Pénitents blancs

(près de la sous-préfecture)

Entrée libre et gratuite

 

 

Bye bye blue sky : suites

http://acseipica.blogspot.fr/2011/04/le-film-bye-bye-blue-sky-suites.html 

Récapitulatif historique de la "modification du climat" 


Après sa diffusion sur la chaîne de TV suisse RSI2,
le film de Patrick Pasin a suscité quelques réactions hostiles, niant le phénomène.

Voilà ce qu'écrit le réalisateur aux dirigeants de cette chaîne:

 

Messieurs,


Les messages que vous avez reçus après la diffusion de "Bye Bye Blue Sky" ne sont pas une surprise pour moi. Quels que soient les éléments objectifs que l'on peut apporter, par exemple les analyses du sol telles celles que j'ai fait réaliser à Paris ou le fait que l'armée française ait acheté 10 tonnes de sulfate de baryum, vous recevrez toujours ce type de messages de gens qui s'auto-proclament "debunkers".

J'enquête sur les questions climatiques et les chemtrails depuis plus de 7 ans. J'ai lu des dizaines de livres, d'études et de rapports sur la question. En janvier, j'ai terminé la rédaction d'un livre dont le titre est "La Manipulation du climat par les militaires".

 

La "modification du climat" (c'est le terme officiel) possède déjà une longue histoire. Le premier essai officiel remonte aussi loin que 1891, avec l'expérience dans les Staked Plains au Texas conduite par le Général Dyrenforth. Le Congrès américain alloua alors la somme de 10 000 $, mais arrêta au bout de deux ans compte tenu des faibles résultats (j'ai acheté des journaux de l'époque pour connaître les détails de ces opérations).

 

La pulvérisation de produits chimiques dans le ciel par les militaires présente aussi une longue histoire. La première tentative de modification du climat à bord d'avions est certainement celle qui se produisit aux Etats-Unis en 1924, lorsque le Army Air Service équipa 2 avions selon les instructions du Dr Emory Leon Chaffee, un physicien de Harvard. Les militaires américains ne sont pas les seuls à avoir tenté ces expériences : les Russes, les Chinois et certainement d'autres ont aussi essayé. J'ai lu, par exemple, que l'armée chinoise avait répandu du deolin en 1930 au-dessus de Hong-Kong afin de combattre la sécheresse.

 

Ce n'était que le début, mais tout commença vraiment après 1946 et la découverte par le Dr V. Schaeffer de General Electric qu'en déversant de l'iodure d'argent dans les nuages, cela déclenchait des précipitations. Des milliers d'expériences ont été réalisées à travers le monde, dont bien sûr par les militaires. Pour les Etats-Unis, les recherches initiales furent principalement confiées à la Naval Aionr Weapons Stati à la base de China Lake, en Californie du Nord.

 

Pulvériser des produits chimiques dans le ciel devint une affaire courante pour les militaires américains (et les autres), par exemple dans la lutte contre les ouragans, avec notamment les projets de longue durée Cirrus (1947-1952) et Stormfury (1961-1983). 

 

Officiellement, la première utilisation de produits chimiques pour modifier le climat comme arme de guerre se produisit pendant le Vietnam, sous le nom de code "Operation Popeye". De 1967 à 1972, près de 2 700 vols furent effectués pour répandre ces produits au-dessus du Vietnam et du Laos. Presque jusqu'à la fin de l'opération, les militaires réussirent à la garder secrète. Elle ne fut révélée qu'en 1971, ce qui aboutit à une audition devant le Congrès des Etats-Unis le 20 mars 1974 (cette audition ainsi que les détails de l'opération Popeye sont présentés dans un petit livre officiel intitulé ''Prohibition of weather modification as a weapon of war: Hearing before the Subcommittee on International Organizations of the Committee on International ... first session, H. Res. 28 ... July 29, 1975'' - j'ai ce livre, évidemment).

 

J'ai indiqué que le Pentagone n'est pas le seul à avoir pratiqué ces épandages chimiques : les Anglais l'ont fait aussi. La BBC, par exemple, a révélé en 2001 que l'inondation soudaine qui dévasta en 1952 la petite ville de Lynmouth, faisant 34 morts, était due à des expériences menées par la RAF sous le nom de code "Operation Cumulus

 (http: //www. uagrdian.co.uk/uk/2001/aug/30/sillyseason.physicalsciences). Malgré les preuves apportées par la BBC, le gouvernement nia sa responsabilité et refusa l'ouverture d'une enquête officielle.

 

Modifier le climat est une chose, empoisonner les populations en est une autre. En 1997, à la demande du Congrès, le National Research Council (NRC) publie un rapport stupéfiant, dont le titre est "Toxicological assessment of the U.S. Army's zinc cadmium sulphide dispersion tests". Il est expliqué que 40 ans plus tôt, dans les années 50 et 60, l'armée américaine déversa à partir d'avions, du toits des immeubles et de véhicules mobiles, un composé de sulfure de cadmium-zinc et de micro-organismes au-dessus de trente-trois zones urbaines et rurales des Etats-Unis et du Canada, dans le cadre de tests de guerre bactériologique. Des villes aussi importantes que Minneapolis et St. Louis furent visées. Bien évidemment, le NRC et ses experts concluent dans leur rapport que ces expériences ne présentaient aucun danger pour la population. La lecture complète du rapport démontre plutôt le contraire. Signalons que les militaires déclarèrent ne plus savoir exactement où furent conduites ces opérations et que la plupart des dossiers a disparu...

 

Nous apprenons aussi dans ce rapport que les mêmes expériences contre la population et l'environnement furent menées à la même période en Scandinavie et au Royaume-Uni, pendant près de 40 ans ! Le journal The Observer enquêta sur le sujet (à lire sur le site de The Guardian http://www.guardian.co.uk/politics/2002/apr/21/uk.medicalscience). "Beaucoup de ces tests consistaient à disperser des produits chimiques et des micro-organismes potentiellement dangereux au-dessus de vastes zones habitées, sans en avoir informé préalablement les populations."

Les conséquences furent terribles, mais de nouveau, comme aux Etats-Unis, des experts distingués conclurent quatre décennies plus tard que ces expériences étaient sans danger pour la population et l'environnement. Et tout fut classé définitivement.

 

Tandis qu'ils aspergeaient les gens aux USA, en Angleterre et ailleurs, bien évidemment des "experts" et des "savants" expliquaient que ces traces dans le ciel étaient absolument normales. Par exemple, le journal américain The Free-Lance Star du 6 Mai 1972, explique que « les contrails familières souvent laissées par les avions volant à haute altitude peuvent persister pendant une longue période sous certaines conditions. » 

 

De même, dans le livre Clouds of the World: A Complete Color Encyclopedia publié en 1972, il est expliqué dans le chapitre 11 – Condensation trails, que ces traînées persistantes sont tout à fait normales. Dans les films et les séries TV américains de l'époque, on en voit parfois. Un exemple flagrant : l'épisode n°25 de la première saison de ZORRO, diffusée en 1957-58 (il n'y a eu que deux saisons). Vous verrez ces traînées, tout particulièrement pendant la course. Elles sont manifestement persistantes, car elles apparaissent, mais (heureusement) pas les avions qui les ont produites...

 

Dans son livre "Planet Earth, The Latest Weapon Of War", le Dr Rosalie Bertell écrit que « les Etats-Unis et le Canada collaborent à des expériences de modification du temps depuis 1958. […] Le Programme Churchill CRM (Chemical Release Modules) comprenait différents composés du baryum, dont de l’azoture de baryum, du chlorate de baryum, du nitrate de baryum, du perchlorate de baryum et du peroxyde de baryum. Tous sont combustibles et la plupart sont destructeurs de la couche d’ozone. Dans un programme de 1980, environ 2 000 kg de produits chimiques furent déversés dans l’atmosphère, incluant 1 000 kg de lithium. Le lithium est un produit chimique hautement réactif qui est ionisé très facilement par les rayons du soleil. Ceci augmente la densité des électrons dans les couches basse de l’ionosphère et crée des radicaux libres qui sont hautement réactifs et capables de produire d’autres changements chimiques.

[…] J’ai interrogé un jour le conservateur de la bibliothèque du Parlement du Canada pour savoir s’il existait des comptes-rendus officiels sur les conséquences de ces expériences. Il me fut répondu qu’il n’y avait aucun problème d’ordre environnemental étant donné que les scientifiques menant ces expérimentations n’en avait mentionné aucun et qu’il n’y avait pas de tollé de la part du public. Evidemment, puisque le public ne savait pas que les couleurs magnifiques qu’il observait dans le ciel pouvaient avoir été causées par des expériences. »

 

Pour ceux qui essayeraient de nous faire croire que ces expériences n'existent plus, voici un extrait d'une correspondance récente avec le Dr Rosalie Bertell :

« Le 19 septembre 2010, l'U.S. Navy a effectué un tir de fusée de sa base en Virginie pour créer des nuages artificiels d'oxyde d'aluminium à environ 800 kilomètres au-dessus de la côte Est des Etats-Unis. Les nuages naturels les plus élevés se situent autour de 80 km. L'ombre nuageuse gigantesque a ainsi généré une neige précoce sur la côte Est. […] Le plan original prévoyait aussi un test au-dessus de Singapour. L'U.S. Naval Reserve a retiré de son site les informations sur ce projet lorsque j'ai commencé à en parler. Qui sait ce qu'ils peuvent bien manigancer d'autre ? »

 

Ainsi que je l'ai indiqué ci-dessus, j'ai écrit un livre sur le sujet, donc évidemment je pourrais en ajouter encore sur ces expériences et opérations militaires devenues monnaie courante depuis plus de 60 ans. Qui peut encore avancer que tout cela n'existe pas ? Qu'il s'agit de "théorie du complot" ? Chacun peut vérifier toutes les informations ci-dessus, car elles proviennent de rapports officiels et de grands médias comme la BBC et The Guardian.

 

Parlons maintenant du film. J'ai évidemment interviewé des scientifiques (dont un météorologue membre distingué du GIEC), qui m'ont expliqué que les chemtrails n'existent pas et que tout est contrail. Lorsque, durant l'interview, je leur ai demandé s'ils avaient effectué des analyses de quelque sorte que ce soit pour étayer leurs propos, leur réponse fut naturellement négative. En fait, ils n'ont pas du tout étudié le phénomène : ils connaissent la "réponse officielle" et se contentent de la délivrer. Ce n'est plus de la science mais de la politique.

De même, lorsque je leur ai demandé comment expliquer la présence de baryum à la surface des bacs à sable à Paris et dans les endroits où apparaissent régulièrement ces traînées, ils n'avaient pas d'explication...
Et je ne parle pas mêmes des 10 tonnes de baryum achetées par l'armée française : aucun expert ou scientifique n'a été en mesure de me fournir une explication plausible quant à leur utilisation... Et je rappelle, ainsi qu'il est mentionné dans le film, que les militaires ont retiré l'information de leur site immédiatement après ma visite et le fait que je l'aie enregistrée. Pourquoi ?


Donc ces scientifiques que j'ai interviewés ne sont pas dans le documentaire : porter une blouse blanche et être qualifié officiellement de scientifique n'est pas suffisant, encore faut-il avoir travaillé sur le sujet pour être pertinent. C'est un respect minimum dû au public. De plus, la "réponse officielle" est déjà dans le film, puisque je cite cet extrait de la brochure de l'US Air Force affirmant que les chemtrails sont un "hoax", un canular. Je me suis donc clairement centré sur les scientifiques qui ont étudié le phénomène de ces traînées persistantes et depuis plusieurs années.


Certains emails que vous avez reçus tentent de jeter le discrédit sur eux. Est-il vraiment utile d'y répondre ? Le Dr Rosalie Bertell est une grande Dame, avec tant de références, de réalisations, de récompenses ! En juin dernier, elle a de nouveau été invitée à s'exprimer aux Nations Unies sur les questions de désarmement. Elle a dirigé la Commission médicale internationale de Bhopal, qui a enquêté sur les conséquences de cette catastrophe en Inde, elle a organisé la Commission médicale internationale à Tchernobyl, elle a travaillé sur le projet de guerre des étoiles de Reagan, etc., etc. Elle est l'une des rares scientifiques cités dans le Rapport Theorin (1999) du Parlement européen, que chacun devrait avoir lu.

Les références et les réalisations du Dr Nikos Katsaros sont également impressionnantes. De plus, il écrit et s'exprime sans relâche sur le sujet, y compris devant les parlements et les institutions qui l'invitent régulièrement. Quant au Dr Coen Vermeeren, en tant qu'expert en aéronautique, il est totalement engagé dans ce sujet sur lequel il enquête depuis des années avec tous ses efforts et son humilité.

 

De l'information documentée peut être trouvée partout. La chaîne allemande RTL9 a diffusé un reportage (http://www.youtube.com/watch?v=RWsQ2KnIvH0&feature=more_related) où des météorologues menés par Karsten Brandt ont obligé l'armée allemande à reconnaître qu'elle avait répandu des produits chimiques dans le ciel en  2005 et 2006.


De nombreuses analyses sont disponibles sur Internet (
http://www.carnicom.com/flame1.htm). Ce qu'explique le Dr Hildegarde Stanninger est incroyable : elle a fait réaliser des analyses qui montrent au Texas et ailleurs que les substances trouvées dans des chemtrails et sur des patients souffrant de la maladie des Morgellons sont les mêmes (http://morgellons-info.blogspot.com/2010/11/morgellons-intervista-alla-dottoressa.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+MorgellonsDiseasetankerEnemy+%28Morgellons+Disease+%28Tanker+Enemy%29%29 

 

Les contrôleurs aériens commencent aussi à parler (lire l'article de William Thomas, qui enquête depuis longtemps sur le sujet des chemtrails, sur http://www.rense.com/general20/cc.htm).

 

Vous pouvez aussi lire ce qu'en dit le Dr R. Michael Castle : "Au cours de ce siècle, nous pensons que nous assistons à la fin progressive et délibérée du système naturel de la Terre. Il y a ceux qui "débunquent" / désinforment tout ce qui est écrit au sujet des chemtrails. De quoi s'agit-il ? Les chemtrails ne sont que la vague description, en termes profanes, d'un théâtre bien plus vaste de produits toxiques déversés dans l'atmosphère / la stratosphère, pour une myriade de programmes bruts et toxiques."

 

Je pourrais ajouter tellement d'autres informations, mais j'arrête la liste, car ce texte est déjà long. J'espère qu'il vous aidera. Ainsi que je l'ai indiqué au début, vous pouvez l'utiliser comme vous le souhaitez.

Pour finir, je voudrais saluer votre courage et votre sens des responsabilités. Espérons maintenant que le public fera pression sur les hommes politiques pour qu'ils obligent les militaires à arrêter tout ça.

 

Bien cordialement,

Patrick Pasin

Producteur et réalisateur de "Bye Bye Blue Sky"

 

 

 

Voir les commentaires

Les ravages des tempêtes de neige artificielles dans le monde

27 Décembre 2012, 08:47am

Publié par Ciel Voilé

aerial-spraying1-300x219.jpg


24 décembre 2012 Dane Wigington

 

http://www.geoengineeringwatch.org/geoengineered-snow-storms-wreaking-havoc-around-the-globe/


Peut-on vraiment fabriquer des tempêtes de neige ?

C'est ce qu’une montagne de données, y compris des expériences enregistrées, des images satellite, des tests de laboratoire de neige, des observations sur le terrain, et les brevets existants affirment absolument. Deux brevets connus pour le processus de « nucléation artificielle de la glace pour modification du climat » sont donnés en lien au bas de cet article.

Le gouvernement chinois a ouvertement admis qu'il crée des « tempêtes de neige artificielles » mais par la suite il a fait marche arrière après avoir causé un milliard de dollars de dommages à Pékin. Si le gouvernement chinois peut régulièrement créer des tempêtes de neige à partir de ce qui aurait dû être un épisode pluvieux, combien plus avancé doit être notre gouvernement en la matière ? Lors de la surveillance des images radar de pluie pendant un orage, il est désormais courant de voir la pluie « tourner » à la neige sans raison apparente. Pas de montagnes, pas de masse d'air entrant en collision, rien. Les météorologues de Weather Channel, la chaîne météo possédée par le complexe militaro/industriel des Rothschild, l’appellent « retour à la neige ». Pourquoi la pluie « retournerait-elle » à la neige sans aucune raison?


La nucléation de la glace refroidit la masse d'air

La plupart des « épisodes neigeux » aux Etats-Unis, même à cette époque de l'année, se produisent étonnamment toujours au-dessus du point de congélation (0°C). Certains sont à des températures de 10 degrés ou plus au-dessus du seuil de congélation. Comment est-ce possible ? Les lois de la physique ont-elles changé ?


Cela se fait par divers processus de nucléation chimique de la glace. C'est comme le démarrage de la banquise chimique. Mélangez les produits chimiques et vous obtenez de la glace. Quelles que soient les températures existantes d'un orage et de la masse d'air environnant au moment où la nucléation artificielle commence, les températures baissent du fait de la nucléation artificielle. Si le processus de nucléation est lancé bien au-dessus du point de congélation, les températures peuvent tomber au point de congélation ou en-dessous à mesure que le processus se poursuit. Si la région où est réalisée la nucléation artificielle connait déjà des températures bien en dessous de zéro, elles descendront encore plus bas. Si le processus de nucléation chimique est infligé de manière assez agressive, dans des régions déjà froides, les températures peuvent descendre à des niveaux mortels bien au-dessous de zéro. L’Europe du Nord est actuellement en proie à ce qui semble être un tel événement de manipulation climatique.

 

Pourquoi feraient-ils cela ?


D'abord, parce qu'ils le peuvent. Pourquoi le pouvoir mondial a-t-il fait exploser plus de 1800 bombes nucléaires? Parce qu'il n'y a personne pour mettre fin à ces essais. De même il n'y a aucune réglementation sur les programmes en cours de géo-ingénierie dans le monde, même si les grandes lignes de la gouvernance existent, comme si ces programmes n’étaient pas déjà une réalité. Il y a probablement d'autres raisons plus directes. 60 ans d'expérimentation sur le climat mondial ont provoqué des dégâts terribles sur le système climatique mondial. La planète se réchauffe, ce qui semble en grande partie dû aux dommages causés par les programmes de géo-ingénierie en cours. Trous d'ozone massifs et émissions de méthane se produisent. Maintenant, il semble que les personnes à la tête des programmes mondiaux  d’épandages chimiques aériens tentent d’en « cacher » les dégâts en pulvérisant encore plus, et probablement avec une liste toujours croissante d'éléments toxiques. N'est-ce pas là, la vraie définition de la folie? Faire la même chose à toujours plus grande échelle et s'attendre à un résultat différent?


Toutes les données disponibles montrent clairement que la géo-ingénierie par aérosols stratosphériques (SAG) peut refroidir temporairement de grandes régions, mais c’est au prix d'une aggravation du réchauffement global de la planète. Les données de la NASA le confirment.


Quelles en sont les conséquences?

De nombreux problèmes se posent lorsque la nucléation de la glace est imposée à l'atmosphère. Certaines conséquences ne sont pas connues avec certitude, mais pour celles que nous connaissons, le résultat est mauvais.

 

Tout d'abord, l'ensemble du cycle hydrologique est perturbé, et, en général, fortement réduit. Cela signifie moins de précipitations, sous quelque forme, pluie ou neige. Bien que le Weather Channel fasse de son mieux pour parler de  toute la neige qui tombe en divers endroits, le fait est qu'il y a un manque de neige aux Etats-Unis. Oui, il y a moins de neige, mais il n'y a pas que ça, et ce n'est généralement pas que le froid qui manque compte tenu de la période de l'année. Les tempêtes de neige artificielles créent l'illusion d'un hiver normal, alors que toutes les statistiques disponibles donnent une image très différente. Plus nous nous rapprochons du  printemps, plus les épisodes neigeux artificiels deviendront évidents. Les chutes de neige « au-dessus du gel » deviendront de plus en plus fréquentes. Pourtant, il est important de se rappeler que les tempêtes de neige de la géo-ingénierie peuvent également être effectuées dans des conditions extrêmes de froid. Quelles que soient les températures initiales des masses d'air, le mélange chimique de nucléation artificielle semble abaisser les températures ambiantes toujours plus bas. La neige issue de la nucléation artificielle de la glace à des températures plus élevées est presque toujours  de la neige « mouillée ». Il s'agit d'un terme nouvellement introduit par Weather Channel et les autres principaux médias.


La neige qui tombe est toxique. Il existe de nombreux tests de laboratoire pour confirmer que les mêmes métaux lourds hautement toxiques désignés comme éléments de base en matière de brevets de géo-ingénierie se retrouvent dans cette neige artificielle. Cela empoisonne l'air, les sols et les eaux. Les effets sur les forêts boréales du Nord sont déjà horribles. Les arbres meurent en masse et les valeurs de pH du sol sont en pleine mutation. La neige artificielle peut être incroyablement dense et lourde, ce qui provoque souvent des dommages importants aux arbres et aux constructions. Les vents et les courants océaniques sont également perturbés par la pulvérisation continue et la manipulation de courants d'air naturels. (Les installations HAARP de chauffage de l’ionosphère tout autour du monde semblent aussi  systématiquement manipuler les courants). Ce qui à son tour provoque la libération des dépôts d'hydrates de méthane qui menace toute vie sur terre. (Recherche : « géo-ingénierie / dégagement du méthane»)


La photosynthèse est aussi radicalement réduite. Une couverture nuageuse artificielle de plus en plus étendue  résulte de la dispersion de particules par la géo-ingénierie. Ce type de couverture nuageuse prend souvent la forme d'un ciel couvert en grande partie sans relief.


Tempête de neige artificielle : témoignage direct

 

Le 21/12/12, l’auteur a eu encore à souffrir d’une nouvelle tempête de neige artificielle dans les bois du nord de la Californie. Dans les jours qui ont précédé la tempête, il était comique sinon tout à fait tragique de regarder les « météorologues » de  la télévision locale  essayer d'expliquer qu’il allait beaucoup neiger alors que quelques jours plus tôt, la température à  Redding en Californie était proche de 25°C. Ils ont essayé d'expliquer comment des vents atteignant  48 à 64 km/h allaient s'éteindre mystérieusement, seulement sur la haute vallée de Sacramento et c'est alors que la neige tomberait, même avec des températures de -2°C à 8°C.  (La faiblesse du vent est aussi une conséquence connue de la pulvérisation d’aérosols atmosphériques.)


Comme c'est désormais la règle, l'orage qui approchait, s’accompagnait dans le ciel de traînées persistantes d’avions de la géo-ingénierie couvrant tout l'horizon. Une lumière blafarde pénétrait cet auvent toxique dès les premières heures du matin le 20 décembre. Des nuages ​​naturels dérivaient en dessous de la couverture nuageuse artificielle, mais ils n'avaient pas leur majestueuse apparence habituelle, mélangés qu’ils étaient, à la longue,  à cette couverture nuageuse fabriquée par la  géo-ingénierie. Le bord d'attaque de presque toutes les tempêtes est massivement pulvérisé. Il s'agit de la « RA» de la tempête : la « rivière atmosphérique", zone  préférée de pulvérisation selon les déclarations des géo-ingénieurs eux-mêmes. L'effet habituel de cela est donc de retarder la tempête d’un jour et ce cas n'est pas différent. Le 20 décembre, les météorologues locaux faisaient de leur mieux pour expliquer pourquoi l'orage n'était pas venu la veille comme prévu à l'origine. Il avait « ralenti » disaient-ils.


Alors que la soirée du 20 décembre avançait, le niveau de 150 m de neige qui avait été prévu pour l’après-midi ne s'était pas produit. Les températures étaient tellement chaudes que le produit chimique « grand refroidissement » semblait avoir du mal à agir, et donc il y a eu plus de  pulvérisation. Les géo-ingénieurs ne semblaient pas parvenir à les faire diminuer car jusqu’à 23 heures, il pleuvait encore à 600 m et plus sur le sommet de la montagne où ma famille et moi vivons. La température ambiante  était encore bien au-dessus du point de congélation.


Levé à 5 heures du matin, je pouvais déjà voir des arbres cassés par la neige massive et lourde comme du béton, qui avait apparemment commencé quelques heures plus tôt dans la nuit quand les températures étaient encore légèrement au-dessus du point de congélation. Je me suis vite emmitouflé et je suis allé dehors pour battre la « neige » sur les branches de  nombreux arbres. C’est plus facile à dire qu'à faire dans le cas d'une telle neige « mouillée ». Elle adhère comme de la colle à tout ce qu'elle touche, comme dans le processus de fusion même quand il diminue. Ce n'est pas comme la neige de ma jeunesse, moelleuse et  poudreuse qui tombait facilement des arbres. Comme prévu, il n’y avait plus de vent. Dans le silence de la forêt, j’entendais le vol lent et bas des avions au-dessus des nuages. La neige n'arrêtait pas de tomber. Dans la nuit du 21 décembre, bien que trempé jusqu'aux os par cette neige molle, j'ai voulu continuer à sauver les arbres sur notre montagne. Comme la nuit avançait, j’entendais un bruit qui m’est très pénible, sa fréquence augmentait sur les crêtes lointaines et dans les canyons profonds, quelque part dans l'obscurité : le bruit des arbres qui craquent et se cassent, écrasés qu’ils étaient par le poids de la lourde neige « mouillée ».


Ce sont des arbres indigènes. Des arbres qui se sont adaptés de longue date aux conditions climatiques de la  région. J’ai déjà assisté ici à des chutes de neige deux fois plus importantes,  sans dommage, mais cette neige est différente. Même le chêne de la Rivière Vivante, le chêne le plus robuste de toute la région, ployait sous le poids et l'adhérence de cette neige. Elle ne se décollait pas des arbres, mais seulement des bâtons et des constructions.


Plus tard dans la nuit, la fréquence de l'effondrement des arbres, quelque part dans l'obscurité lointaine était presque écrasante. Le seul autre bruit qui rompait le silence était le défilé continuel des avions dans les nuages, si proche et faible pendant la tempête.

Au matin, la moitié des 50 cm de cette neige « béton » avait déjà fondu. Les températures étaient encore supérieures – 2°C et la neige ne tombait plus. De nombreux arbres cassés et déracinés gisaient sur le sol de la forêt. Pourquoi?


Pour le moment, pratiquement aucun avion ne se fait entendre. Aucun. Assez rapidement, ils seront sans aucun doute de retour.


Que pouvons-nous faire ?


Nous sommes dans un combat pour la vie, littéralement. Notre climat et notre atmosphère sont déchirés. Chaque souffle que nous prenons est empli des métaux et des produits chimiques toxiques qu’ils pulvérisent. De même pour chaque bouchée de nourriture que nous mangeons. Il n'y a plus de « bio » comme des chercheurs d'Europe et d'autres parties de la planète l’ont récemment montré. Ces éléments toxiques et d'autres facteurs sont absorbés par tout ce qui vit.


Informez-vous sur cette question des plus désastreuses. Armez-vous d’outils essentiels pour informer les autres. Il est beaucoup plus productif de fournir aux gens des informations crédibles qu'ils puissent vérifier à loisir que de leur asséner des vérités qui les mettent sur la défensive. On peut trouver des exemplaires de dépliants d'information sur le site : "geoengineeringwatch.org / annonces". Un outil extrêmement important à utiliser est le nouveau documentaire de Michael Murphy  « Pourquoi  pulvérisent-ils ? » qui se trouve au "whyintheworldarethespraying.com".

 

Une fois que vous disposez d’une copie, vous pouvez dupliquer tout ce que vous voulez à un

coût très faible.

Levez-vous, faites entendre votre voix en partageant des données crédibles sur tout ce que vous savez. C'est maintenant ou jamais.

http://www.ptodirect.com/Results/Patents?query=PN/3613992


http://www.geoengineeringwatch.org/documents/artificial-snow-creation-method.pdf

                                                                                                    
http://www.ecologyandsociety.org/vol17/iss1/art24/


http://www.politicsforum.org/forum/viewtopic.php?f=50&t=122657


http://news.stanford.edu/pr/2007/pr-slowwind-012407.htmlhttp://www.geoengineeringwatch.org/htm/tests.html

 

Voir les commentaires

Ces avions de la géo-ingénierie

22 Décembre 2012, 21:03pm

Publié par Ciel Voilé

 


 

 

Publié le 7 décembre 2012 par :

http://www.weathermodification.com/program-services.php

Voir les commentaires

Vous pensez que l'armée américaine ne se préoccupe pas du climat ? Réfléchissez encore !

1 Décembre 2012, 20:53pm

Publié par Ciel Voilé

  charleston-airport.jpg

 

 

Dane Wigington, le 21 novembre 2012

 

Encore beaucoup de gens ne peuvent se résoudre à imaginer que la puissante armée US se soucie le moins du monde de l'état du climat mondial. Beaucoup ne peuvent même pas commencer à croire que l'armée américaine soit même activement impliquée dans la modification en cours du climat « Projets Manhattan » (des programmes de géo-ingénierie à l’échelle planétaire, SAG et SRM). L’évidence qui saute aux yeux, c’est que le changement climatique, et la manipulation du système climatique mondial, sont une priorité absolue pour l'armée américaine.
Toutes les données disponibles indiquent que l'armée américaine a mené des expériences de modification  climatique depuis plus de 60 ans. Un document rédigé en 1966 a récemment émergé des archives de la NASA : il décrit les programmes en cours et le développement des programmes américains de  modification du climat à cette époque. Ces programmes ont été abondamment financés, les budgets atteignant  plusieurs centaines de millions de dollars déjà à l'époque.
Alors, que font l'armée américaine et ses alliés de l'OTAN pour atténuer le risque de changement climatique? Ils sont pleinement engagés dans des programmes mondiaux et massivement destructeurs de géo-ingénierie. La gestion du rayonnement solaire ( SRM) et la géo-ingénierie par aérosols stratosphériques ( SAG) ne représentent  probablement qu’une partie des programmes d’épandages aériens mortels qui se déroulent  au-dessus de nos têtes  jour après jour.
Les liens ci-dessous illustrent quelques-uns des documents existants et des articles concernant l'armée américaine et sa vive préoccupation quant à l'état du climat mondial. Ces liens sont d'une grande pertinence pour cet article et devraient être étudiés.

 

1 -  Le changement climatique, un problème de sécurité nationale (12-29)
http://www.nap.edu/openbook.php?record_id=14682&page=12 


2 - Changement climatique, vulnérabilité et sécurité nationale: un cadre conceptuel (30-45)
http://www.nap.edu/openbook.php?record_id=14682&page=30

 

3 - Evénements climatiques potentiellement perturbateurs (46-63)
http://www.nap.edu/openbook.php?record_id=14682&page=46


4 - Comment les événements climatiques peuvent conduire à des tensions sociales et politiques (64-79)
http://www.nap.edu/openbook.php?record_id=14682&page=64


5 – Evènements climatiques et résultats sur la sécurité nationale (80-117)
http://www.nap.edu/openbook.php?record_id=14682&page=80

 

6 - Bureau du directeur du renseignement national
http://www.dni.gov/index.php/about/organization/national-intelligence-council-nic-publications

 

7- Article du New-York Times sur la menace du changement climatique au Pentagone
http://www.nytimes.com/2009/08/09/science/earth/09climate.html?pagewanted=all

 

Les dommages causés par ces programmes de modification climatique totalement non réglementés et hors de contrôle (SRM, SAG, et d'autres programmes potentiels encore inconnus) ne peuvent pas être quantifiés. Ci-dessous quelques-unes des conséquences connues des programmes de géo-ingénierie mondiaux.

Réduction considérable de l'ensemble des précipitations mondiales.
Cycle hydrologique mondial totalement perturbé
Perte du ciel bleu et de l’ensoleillement, affectant ainsi la photosynthèse
Augmentation considérable de la sécheresse mondiale
Rendements des cultures fortement en baisse
Destruction de la couche d'ozone dans les hémisphères Nord et Sud
Contamination des sols
Contamination des eaux
Contamination de l’atmosphère et de l'air que nous respirons
Effets négatifs non quantifiables sur toutes les formes de vie
Augmentation des coups de foudre à sec créant des incendies de forêt records
Déclenchement possible d’effets climatiques en boucles comme la libération d’hydrate ou de clathrate de méthane.


S’il y avait vraiment quoique ce soit de  bienveillant dans ces épandages aériens mondiaux, pourquoi tant d'efforts seraient-ils déployés pour maintenir le secret sur ces programmes ?  Pourquoi presque tous les organismes gouvernementaux nient-ils agressivement leur existence?

 

Le complexe militaro-industriel fait tout ce qu'il juge nécessaire pour augmenter sa puissance quel qu’en soit le coût pour la planète ou pour toute forme de vie sur elle. Son comportement passé rend cela très clair. L’explosion de plus de 1800 bombes nucléaires sur la planète Terre devrait rendre cela très clair. Nous n’avons pas à faire au bon sens mais à la folie dans toutes les acceptions du terme vu le mastodonte galopant qu’incarne la structure du  pouvoir  mondial et son complexe militaro-industriel.

 

Tout bien considéré, la géo-ingénierie climatique n'est pas un remède, mais une malédiction si horrible qu'elle met littéralement la vie sur Terre en danger. Il appartient à chacun de nous de porter ce problème le plus dissimulé à la connaissance de tous, pour y mettre un terme. Nos vies et notre survie à long terme, en dépendent littéralement.

http://www.geoengineeringwatch.org/dont-think-the-us-military-is-concerned-with-the-climate-think-again/

Traduction Ciel voilé

Voir les commentaires

Ciel Voilé en direct sur la radio "Fly FM"

26 Novembre 2012, 18:24pm

Publié par Ciel Voilé

 

Fly-FM-LOGO.gif

 

Nous étions invités jeudi 15 novembre à l'émission "Faisons connaissance" de la station de radio "Fly FM" afin de présenter notre association et ses motivations.

Une bonne occasion de faire découvrir de manière un peu plus large le phénomène à tout ceux qui ne sont pas encore informés à ce sujet et de communiquer sur les évenements que nous organisons prochainement.

Vous pouvez accéder en podcast (streaming) à l'intégralité de l'émission ICI (Clic droit sur "Get MP3" puis "enregistrer la cible du lien sous..." pour enregistrer le fichier sur votre ordinateur).

Nous tenons à remercier toute l'équipe de cette radio associative pour son accueil chaleureux et son ouverture d'esprit.

Bonne écoute !

Voir les commentaires

Projection de film suivi d'un débat lundi 3 décembre 2012 à 20h30

19 Novembre 2012, 23:31pm

Publié par Ciel Voilé

Projection du film

de Michael Murphy

 

Pourquoi donc pulvérisent-ils

?

 

 

why-in-the-world-cover-art.jpg

  

Suivi d’un débat sur les épandages chimiques aériens 

 

Lundi 3 décembre

 20h30

CARPENTRAS 

Chapelle des Pénitents blancs

 

Entrée libre

Projection proposée par l’association Ciel voilé

  

ciel.voile@orange.fr

 

http://cielvoile.over-blog.com/

Voir les commentaires

L’Empire de la géo-ingénierie et les Rothschild

17 Novembre 2012, 23:11pm

Publié par Ciel Voilé

13 novembre 2012

 

rothschild_bad-weather.png

 

 http://www.geoengineeringwatch.org/rothschilds-and-the-geoengineering-empire/

 

Pourquoi les Rothschild tiennent-ils à posséder l'organisation météorologique la plus importante et la plus reconnue au monde en matière de modélisation ? Pourquoi E.L. Rothschild LLC souhaitent-ils une participation majoritaire pour contrôler le leader mondial des fournisseurs d’informations et de graphiques météo interactifs et de services de données pour la télévision, la toile et la téléphonie mobile ? Parce que quand vous êtes impliqués dans les programmes climatiques de géo-ingénierie et de décimation, vous devez également contrôler les modèles de « prévisions météo » pour couvrir vos actes.

La portée et l'ampleur de la pulvérisation mondiale de nos cieux ne peuvent guère être comprises. SAG ( la géo-ingénierie par aérosols stratosphériques) et SRM (la gestion du rayonnement solaire). Le réseau massif de structures de soutien pour ces programmes est inconcevable. Ce qui est encore plus difficile à comprendre, c'est comment tout cela se passe bien en vue, sans que personne ne semble faire de rapprochements.

Le premier fournisseur de la Défense américaine « Raytheon »  assure la modélisation de toutes les prévisions météo pour le Service National Météorologique et la NOAA ( National Oceanic and Atmospheric Administration). Lockheed Martin fait de même pour la FAA ( Federal Aviation Administration). Comme ces deux fournisseurs privés de la Défense américaine sont impliqués jusqu’au cou dans les brevets et programmes de  modification artificielle du temps, les « prévisions météo » ressemblent plutôt à des programmations.

A présent, avec l'acquisition par les Rothschild de l'entreprise privée leader mondial de la modélisation, le contrôle du temps « modélisé » est parachevé. Ce contrôle des « prévisions météorologiques » et de leurs « graphiques » prévoit le conditionnement visuel permanent qui rend la population plus à même d'accepter la pulvérisation constante et la manipulation du climat comme « normales ». Lorsque l’ « animation prévisionnelle »  pour la météo nocturne correspond à ce que le public voit dans le ciel, «  brouillard » en altitude ou « couverture nuageuse » dus à la pulvérisation permanente, tout semble correspondre, donc plus rien n'est remis en question. Lorsque les « prévisionnistes » prédisent  qu’un ouragan fera un virage sans précédent de 90 degrés, et qu’il le fait,  rien ne semble anormal. Quand ils disent qu'il y aura de la « neige mouillée » à plus de 40 degrés +, et que la neige tombe link, tout semble OK. Les élites mondiales ont, semble-t-il, couvert leurs arrières.

 

E.L. Rothschild LLC acquiert une participation majoritaire dans Météo Centrale LP

link

Sir Evelyn and Lynn Forester de Rothschild y voit une opportunité de croissance pour la compagnie de météorologie en solutions à multiples plates formes.

NEW YORK-(BUSINESS WIRE) -E.L. Rothschild LLC, une société d'investissement privée dirigée par son président Sir Evelyn de Rothschild et son chef de direction Lynn Forester  link de Rothschild, a annoncé aujourd'hui la signature d'un accord définitif pour acquérir une participation de 70% dans la compagnie Météo Centrale, LP (www.wxc.com). Le premier fournisseur mondial de graphiques météo interactifs et de services de données pour la télévision, l’internet et la téléphonie mobile, des prévisions très précises et personnalisées. Météo Centrale offre aux entreprises et aux particuliers une gamme unique de produits  d'information météorologique fondés sur la science. Terry Kelly, fondateur et PDG de la société poursuivra l’activité  ainsi que la gestion actuelle. Les termes financiers de l'acquisition n'ont pas été divulgués.


Fondée en 1974, Météo Centrale est un fournisseur mondial pour les professionnels des ondes, la toile, la presse écrite, la téléphonie mobile et les entreprises, en proposant  des solutions diversifiées de prévisions météorologiques. Avec 180 employés, dont 70 météorologues, Météo Centrale fournit des systèmes météorologiques graphiques dynamiques, des modèles de prévision de haute précision, et assure à sa clientèle un service de haute qualité. Météo Centrale détient une part de premier plan en Amérique du Nord  (46%) sur le marché des prévisions météorologiques interactives diffusées  par les médias à des centaines de millions de téléspectateurs. Elle est le plus grand fournisseur de solutions de diffusion de prévisions météorologiques interactives sur internet pour les médias aux États-Unis, au Canada et au Mexique. Météo Centrale compte plus de 400 clients de télédiffusion dans 21 pays à travers le monde. Elle fournit des prévisions météorologiques à des millions d'utilisateurs quotidiens en distribuant des prévisions personnalisées en temps réel, des cartes interactives et des avertissements de tempête basées sur l'adresse exacte de chaque utilisateur.


Bien connue pour ses technologies de pointe, la société a lancé  des systèmes informatiques de prévisions météorologiques graphiques dans le monde entier et continue d'innover, récemment en proposant les premières données de haute résolution, au kilomètre près, à l'industrie des données de prévision sur les ondes, en ligne et à la téléphonie mobile. Météo Centrale a utilisé son approche scientifique caractéristique pour s’assurer une clientèle  qui comprend des stations de télévision privées, des stations de télévision indépendantes, des journaux, des sites internet, des entreprises individuelles et des particuliers. Depuis son siège à Madison, dans le Wisconsin, et ses bureaux régionaux à Hong Kong, Pékin et Berlin, l'entreprise offre des prévisions météo à des centaines de millions de téléspectateurs via les  installations de ses clients dans le monde entier, y compris ceux au Royaume-Uni, au Canada, en Espagne, au Brésil, au Mexique, et ailleurs. Météo Centrale est également le principal fournisseur de technologie et de prévisions météo pour  les stations de diffusion en Chine.

 

Au-delà de son noyau nord-américain et des opérations internationales de médias, Météo Centrale développe également son activité pour l'entreprise, les particuliers et la téléphonie mobile. L'offre de la société pour le segment B2B (Business to Business) comprend des produits météorologiques précis et des solutions pour un large éventail de clients, y compris les assurances, les matières premières et les sociétés d'énergie, les hedge funds et les gouvernements. Météo Centrale a également développé une gamme complète de produits numériques pour les particuliers qui seront lancés sur des plateformes en ligne et  sur la téléphonie mobile dans le cadre de la marque MyWeather de l'entreprise ®, dans les prochains mois.


PDG de E.L. Rothschild LLC, Lynn Forester de Rothschild, a commenté l'acquisition, en disant: « Météo Centrale est une société de rang mondial, numéro un dans sa catégorie, dotée d’une réussite prestigieuse, d’une équipe talentueuse, et d’un très bel avenir. Leurs produits, qui sont des prévisions plus précises pour la diffusion, en ligne et pour la téléphonie mobile dans le monde, permettent des aperçus sans précédents aux entreprises et aux particuliers. Que ce soit pour une compagnie d'assurance qui souhaite alerter ses clients sur une tempête de grêle imminente, un hedge fund qui essaie de suivre le cours des produits agricoles, ou un particulier qui planifie ses vacances, personne n'a une meilleure information que Météo Centrale. Au  E.L. Rothschild, nous allons utiliser nos ressources, l'expérience des affaires, de l'industrie et des idées et nous appuyer sur le succès actuel de Météo Centrale, pour développer la montée de l'entreprise à l’international sur des marchés comme l'Amérique Latine et l'Inde. Nous allons également mettre l'accent sur l'amélioration de la position de  Météo Centrale comme leader dans l'espace numérique des particuliers. »


Président du E.L. Rothschild LLC, Sir Evelyn de Rothschild, a ajouté: « En tant que famille, les Rothschild ont toujours été attachés à la plus grande qualité de leurs produits et services. En ce qui concerne nos investissements, nous nous concentrons sur la conclusion de partenariats à long terme avec des gens qui partagent nos valeurs. Comme le temps devient plus extrême autour de la planète, avec de plus grandes conséquences humaines et financières, nous croyons que Météo Centrale jouera un rôle majeur dans l'atténuation des dommages et l’amélioration de la vie. Ceci est important pour les Rothschild, comme c’est le cas pour Météo Centrale. Nous sommes fiers de notre nouveau partenariat avec eux. »

 
Terry Kelly, fondateur de Météo Centrale et chef de la direction, a déclaré: « Beaucoup de choses ont changé depuis que nous avons lancé Météo Centrale il y a plus de 35 ans, mais notre passion pour l'innovation, le service à la clientèle, l'excellence et la prévision sont plus fortes que jamais. Le monde d'aujourd'hui est confronté à des bouleversements  météorologiques majeurs en raison du changement climatique, et la mobilité accrue de la population, la possibilité pour les consommateurs d'obtenir des informations très précises et personnalisées sur le temps sont plus importantes que jamais. Grâce à notre connaissance scientifique et notre avance technologique, nous avons mis en place une entreprise qui est la mieux classée sur le marché de la diffusion. Avec E.L. Rothschild, le ciel est la limite pour Météo Centrale et nous envisageons d'étendre notre succès à l’international et nous nous  préparons à lancer de nouvelles offres numériques passionnantes pour les consommateurs. "


A propos de E.L. ROTHSCHILD LLC
E.L. Rothschild LLC est une entreprise familiale d’investissement, qui a été créée en 2003 par Sir Evelyn de Rothschild et Lynn Forester de Rothschild pour superviser la diversité des investissements de Rothschild mondiaux. Les dirigeants ont une vaste expérience dans l'investissement et la direction d'entreprises aux États-Unis,  au Royaume-Uni, en Europe, en Inde et en Amérique du Sud. La stratégie d’E.L. Rothschild LLC est une vision à long terme vers le partenariat et la création de valeur. La société possède actuellement des intérêts dans les médias, les biens immobiliers, l'agriculture et le luxe, avec d'importantes positions antérieures dans les services financiers, la technologie et les communications.


A propos de Météo Centrale, LP
Météo centrale, LP a été fondée en 1974 par Terry Kelly. La société compte aujourd'hui une équipe exceptionnelle de météorologues, des scientifiques, des spécialistes de l'industrie et du personnel créatif. Basée à Madison, dans le Wisconsin, la société est un fournisseur de premier plan pour les professionnels sur les ondes, en ligne, dans la presse écrite, en téléphonie mobile, et en solutions de prévisions météorologiques pour les entreprises, en Amérique du Nord et à ses principaux clients dans le monde entier. Avec des graphiques de prévisions météorologiques dynamiques, des modèles de prévision précis et de données,  de la technologie brevetée, plus de 1000 partenaires et des centaines de millions de consommateurs du monde entier bénéficient de l'attention de Météo Centrale sa superbe présentation de prévisions météo, de la personnalisation et de l’assistance client continue.

 

 

Voir les commentaires

L'armée américaine doit se préparer aux conséquences du changement climatique

14 Novembre 2012, 09:50am

Publié par Ciel Voilé

 Suzanne Goldenberg, correspondante environnement aux USA

 Le 9 novembre 2012, The Guardian

L’Académie Nationale des Sciences recommande des cours intensifs  aux analystes pour se  préparer à l'élévation du niveau de la mer et aux pénuries alimentaires.

 

military-climate-change-010.jpg

L'armée américaine a déjà noté que des installations comme la base d’Eglin Air Force en Floride  étaient particulièrement à risque en raison de la montée des eaux. Photo: Joely Santiago / AP


Le Pentagone a été averti vendredi qu’il devait surveiller de près les « surprises climatiques» qui pourraient secouer ses efforts pour assurer l'avenir de l'Amérique.


Un rapport d'expertise, établi pour la communauté du renseignement par l’Académie Nationale des Sciences, prévient que la mise en place de la sécurité doit commencer à être planifiée pour les catastrophes naturelles, la montée du niveau des mers, la sécheresse, les épidémies et les autres conséquences du changement climatique.


Le Pentagone considère déjà le changement climatique comme une menace pour la sécurité nationale, qui met en danger les troupes américaines dans le monde entier et exacerbe les conflits existants. Plus de trente bases américaines sont menacées par l'élévation du niveau de la mer.


Il a également identifié de nouvelles zones dangereuses, telles que l'Afrique subsaharienne.
L'armée travaille également à réduire ses coûts de carburant en période d'austérité budgétaire, en installant des panneaux solaires et des éoliennes, et en contrôlant sa consommation d'électricité.


Mais le rapport de vendredi conseille aux planificateurs stratégiques de prévoir des ajustements radicaux à leur planification pour tenir compte des changements climatiques au cours de la prochaine décennie et au-delà.

Les scénarios actuels pourraient se révélaient inadéquates face aux « surprises climatiques », indique le rapport. Il pourrait s'agir d'un seul événement catastrophique - comme un choc sur les prix alimentaires - ou une cascade de réactions qui pourrait finalement mettre l'Amérique en danger. « Il est logique que la communauté du renseignement applique une approche par scénarios pour prévoir des événements potentiellement perturbateurs », indique le rapport. « Il peut être judicieux de considérer les implications de sécurité de plus de deux ou trois tendances plausibles comme un moyen d'anticiper les risques. »


L'étude recommande également un cours intensif  aux analystes du renseignement sur la menace potentielle posée par la montée des eaux, la sécheresse, les pénuries alimentaires et les autres conséquences du changement climatique. « Il est essentiel pour la communauté du renseignement de comprendre l'adaptation et l'évolution de la vulnérabilité aux événements climatiques. » dit l’étude.


http://www.guardian.co.uk/world/2012/nov/09/us-military-warned-climate-change

 

Voir les commentaires

A Bergame en Italie, on étudie aussi maintenant les chemtrails à l'école!

13 Novembre 2012, 23:48pm

Publié par Ciel Voilé

 


Milena Battaglia, le 4 Novembre 2012bergamo1.jpg


La preuve de ce qui se passe au-dessus de nos têtes est tellement évidente que le déni n'a plus lieu d’être si ce n'est pour les débunkers gaspilleurs de temps ou les corrompus.

 

Libro1.jpg


Les médias ont commencé à  diffuser  de plus en plus d’informations sur la possible « bonne » utilisation de la géo-ingénierie, considérée comme l’outil miracle pour agir sur  le réchauffement mondial manipulé.


A l’évidence, pour que l’effet de l'endoctrinement soit assuré, il doit impliquer les médias et aussi le système scolaire. Voici donc  un livre «  magique »  de Sciences Naturelles de la neuvième année, plus précisément « Des éléments de sciences de la Terre » de Tarbuck et Lutgens - éditions Pearson, parlant sereinement de ce qui pour certains provient toujours, à tort, de conspirationnistes à l’esprit tordu : la géo-ingénierie et, plus précisément, le changement climatique par l'émission d'aérosols dans la stratosphère.


Le livre contient textuellement:


« Un nombre croissant de scientifiques mènent des études spécifiques pour appliquer la science et l’ingénierie actuelles à la réduction des causes du changement climatique: cette nouvelle discipline appelée la géo-ingénierie [...] La géo-ingénierie est donc présentée comme une discipline en mesure de développer des moyens de manipulation à grande échelle de l'environnement terrestre, en intervenant artificiellement sur les systèmes météorologiques  pour tenter de contrer les effets induits par l’activité humaine. [...] Pour augmenter l'albédo de la Terre et diminuer le rayonnement solaire [...] les scientifiques ont proposé d'augmenter l’obscurcissement du ciel dans certaines régions du globe, en libérant des aérosols pour créer  des nuages ​​artificiels, tandis que d'autres ont proposé d’envoyer dans l’atmosphère des milliers de tonnes de soufre, en utilisant des ballons: à la suite d'une série de réactions chimiques, le soufre formerait de minuscules particules de sulfate, et créerait un « bouclier » capable d'absorber le rayonnement solaire. »

 

libro4.jpg


Certes, si les auteurs avaient écrit baryum et aluminium au lieu de soufre, l'information aurait été plus correcte. […]

libro3.jpg

http://www.losai.eu/a-bergamo-le-scie-chimiche-si-studiano-a-scuola/#.UKLKjnKCeSr

 

Voir les commentaires

Les associations ACSEIPICA et A.TSETERRA proposent une projection et un débat citoyen

12 Novembre 2012, 19:25pm

Publié par Ciel Voilé

MIRANDE--14NOV12.jpg

Voir les commentaires