Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

observation

Dangers des ondes électromagnétiques : documentaire de Radio Canada

27 Juillet 2014, 20:54pm

Publié par Ciel Voilé

 


 

Voir les commentaires

Aujourd'hui, le climat, c'est un programme

8 Juillet 2014, 06:56am

Publié par Ciel Voilé

 

 

 

scottstevens

 

 

Interview  radiophonique du météorologue américain Scott Stevens  le 9 novembre 2012 pour la radio Veritas http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3719.795 Traduction française donnée par Diouf le 1er octobre 2013, revue par Ciel voilé


 « Pendant des années Scott Stevens a été météorologue pour plusieurs chaînes de télévision, il a obtenu plusieurs prix pour le sérieux de son travail. Il y a une dizaine d’années, il remarqua des anomalies dans le ciel et commença son enquête sur les chemtrails. Avec méthode et constance, il a découvert que notre climat est entièrement numérisé. Sa carrière s’est déroulée sur une période de 20 ans dans le Kansas, le Nebraska, l’Oaklahoma et New-York. Scott Stevens  a poursuivi ses investigations tout en sachant qu’il ne pourrait plus continuer à travailler pour les médias."

Question 1 : C’est la première fois pour Veritas qu’un météorologue vient parler des chemtrails. Dites-nous comment vous en êtes arrivé là, voulez-vous ?

 Oh là là…ça ne s’est pas fait en un jour ! C’est une évolution sur plusieurs années. Je connaissais le terme chemtrail dès 1998 et 5 ans plus tard je comprenais les mobiles de ces manifestations. Au départ c’est mon intérêt pour l’énergie du point zéro et les recherches assimilées qui m’ont mis sur la piste. Et en consultant le site du
Lt. Colonel Thomas Bearden, j’ai trouvé un article sur l’ingénierie du climat en Union Soviétique. Il y avait des photos de nuages étranges.

En 2000, j’ai acheté mon premier appareil photo numérique et ma « conversion » s’est faite graduellement, mais il y a eu vraiment un point de non-retour : c’est le jour où il y a eu pour moi un avant et un après.


montana zps4c93a693
En allant à la pêche aux nuages, je regardais des images satellite en haute résolution, un front froid dans le Montana – j’étais dans l’est de l’Idaho – et je voyais des structures extrêmement régulières dans ce front froid. À l’époque j’étais conscient de l’existence de la technologie capable de créer  des courants d’air pour augmenter la force d’un ouragan, je le savais et j’acceptais que cette arme, ce programme, ait sa place quelque part au sein du système climatique mondial, mais je n’étais pas préparé à voir que l’empreinte de cette technologie était centrée non seulement sur des évènements climatiques majeurs mais aussi sur les affaires courantes de notre quotidien. C’est ce que j’ai vu, ce 6 juin 2000.

Ce qui a attiré mon attention dans cette imagerie satellite du Montana était un nuage carré, bien carré, découpé en face d’une vallée près de la ville de Billings. J’ai d’abord vu l’ombre du nuage car on était à la fin du jour si bien que l’ombre était repoussée vers l’est….je vois l’ombre, je vois le nuage carré…et du coup je fais attention aux détails. À environ 240 kilomètres vers l’ouest, il y a un vide dans ce front froid qui a la forme exacte d’un carré, il avait exactement  la même taille que ce nuage carré !


C’était comme s’il avait été découpé là-bas et inséré à cet endroit et là…j’ai senti mon estomac se retourner et je me suis trouvé mal pendant environ 30 minutes, le temps que je comprenne…J’ai réalisé à cet instant que le climat de notre planète avait été numérisé. Ils pouvaient disposer en étapes les actions HAARP d’une zone vers la suivante, puis la suivante et ainsi de suite. Je ne comprenais pas le rôle des chemtrails dans tout ça mais la compréhension allait venir plus tard.

trou-1 zpsec2fb02a

(Ce vide carré n’est pas spécialement celui qu’il décrit)


copypaste2 zps4b6ec4f4
Question 2 : Comment se fait-il que des centaines de météorologues sortent de chez eux chaque jour, voient le ciel et ne se posent pas de questions ?

Lorsque j’ai compris, je me suis demandé comment ça n’était pas arrivé plus tôt, comment je n’avais pas vu le ciel avec ce regard neuf. J’en ai parlé avec des collègues de la 3 et de la 8, je les ai informés mais c’était trop. Ils pouvaient voir les anomalies, ils disaient : « Je n’avais pas vu les choses ainsi avant…»,mais ne réalisaient pas l’ampleur de la situation générale. Ils ne comprennent pas la nature des chemtrails, j’ai passé plusieurs mois à les étudier avant de pouvoir en parler.

Il a aussi fallu que je me procure du matériel car je savais que je voyais des ondes là-haut en forme de nuages, qui ne collaient pas avec la dynamique des fluides et qui ne collaient pas avec l’apparence que devrait avoir un fluide, ni avec le comportement des gaz. Il m’a fallu 4 caméras, 2 ordinateurs, un logiciel time-lapse et du temps passé à observer tous ces films puis à les analyser.

Au départ, je me suis lancé dans cette étude pour voir si quelque chose m’échappait dans le comportement des nuages, principalement parce que je n’aimais plus me retrouver en face des téléspectateurs pour leur présenter des excuses au sujet des prévisions météo erronées, je ne pouvais pas leur dire pourquoi elles étaient  inexactes.

Question 3 : Avez-vous approché des collègues ou même vos supérieurs pour leur parler de ce que vous appreniez lors de vos recherches ?

Je n’ai jamais eu peur de parler. Neuf années de suite j’ai été le N° 1 dans la profession, j’avais un statut et une audience sur 3 chaines TV, mais pour partager ce genre de connaissances il faut aussi partager des antécédents sur l’énergie du vide, sur la capacité de faire avec des distorsions temporelles, sur l’origine de l’énergie qui peut créer un impact sur la thermodynamique des ouragans ou les fronts froids…on parle de quantités énormes. Tout cela était trop pour eux. Je sais que chaque salle de rédaction dans le pays, et aussi chaque salle de rédaction en Europe a vu circuler ce mot : chemtrail, mais que faire à ce sujet ?

Parfois le service météo ou bien le rédacteur en chef ou encore le service scientifique auront fait l’effort d’appeler la FAA [L’Administration Fédérale de l’Aviation] et les bases militaires du coin, la réponse est toujours la même : « Ca ne vient pas de nous…nous ne savons pas ». Fin de l’histoire pour les salles de rédaction.  C’est pareil pour l’EPA, [L’Agence de Protection de l’Environnement] je connais des gens là-bas et les employés ont des instructions précises : « Ne posez pas de questions sur les chemtrails ».

Question 4 : Avec les centaines d’avions que l’on voit tous les jours comment se fait-il qu’on n’ait pas encore entendu un pilote ? Est-ce que ces avions seraient des drones ?

C’est mon opinion echem2 zps82feecd1certains d’entre eux parce que j’observe des avions qui interceptent les chemtrails à des endroits bien précis et il est impossible que les avions de ligne civils interceptent un endroit particulier d’une traînée à la seconde près. Nous avons dans le ciel un ballet excellemment orchestré. Je pense que ce sont des drones et que nous avons aussi une flotte civile, ça c’est certain. Il se peut qu’ils ajoutent des particules dans l’atmosphère mais pour les chemtrails,  celles qui persistent en se décomposant lentement et qui restent longtemps dans le ciel, je pense que c’est une flotte tout à fait différente. Certains jours le nombre de ces avions peut atteindre  celui des avions civils en vol ! C’est un nombre d’avions très élevé et pour moi la question la plus importante est : Où ont lieu les opérations au sol pour ces flottes? Je travaille actuellement là-dessus… où a lieu l’entretien de ces avions ?


Question 5 : Et d’où vient l’argent ?


Pour l’argent je ne pense pas que la question se pose vraiment. Quand on a le système bancaire que nous avons… doté d’un système bancaire invisible, l’argent est presque insignifiant. Quand on a des trillions de dollars qui disparaissent et réapparaissent en faisant le tour de la planète, tous les faux, toutes les sommes obscènes qui sortent de la FED et qui alimentent Boeing, Lockheed, Honeywell et aussi toutes les industries militaires pour tous ces autres programmes simultanément, l’argent n’est pas un problème.

Question 6 : Comment se fait-il que les autres pays – je pense au Mexique par exemple qui est un pays souverain et qui n’a pas les moyens de se payer ce programme – comment se fait-il qu’il ait autant de chemtrails dans son ciel ?


Je les vois aussi. Les chemtrails vont du Texas jusqu’au Mexique, il se peut que ce soit dû à ce qui a été nommé les accords Ciel Ouvert, c’est peut-être le mécanisme officiel qui permet aux puissances occidentales le survol des espaces aériens de tous ces pays souverains, selon leur bon vouloir ?

Ce qui m’inquiète c’est l’apparition de ces vols en Amérique du Sud depuis les 5 dernières années et je pense que le Chili, l’Argentine, l’Uruguay, le Paraguay, la Bolivie et le Brésil ne se sont pas empressés de signer des accords pour avoir des chemtrails ? Alors pourquoi ces pays ont courbé la tête et ont accepté ? Je me demande…puisque nous savons qu’il y a des armes à énergie dirigée…peut-être, je dis bien peut-être… le tremblement de terre au Chili, celui de Haïti…peut-être que ces gros tremblements de terre étaient des ultimatums, leur méthode de chantage pour que ces pays se soumettent ?  Les dégâts matériels de ces tremblements de terre se chiffrent  par millions de dollars, des villes entières à reconstruire, sans parler des deux milles morts ou plus.

Je ne soupçonnais pas que vous iriez si loin… vous avez mentionné les armes à énergie dirigée, avez-vous lu le livre de Dr. Judy Wood ?


Elle est brillante, absolument.

Question 7 : Je ne veux pas trop détourner la conversation des chemtrails, mais que dire de l’ouragan Erin de septembre 2001, catégorie 3 à l’est de New-York…On sait ce qui est arrivé la semaine dernière avec l’ouragan Sandy, même pas catégorie 1 …On a vu les dégâts, ils nous ont prévenu à l’avance et pour Erin ils n’avaient rien annoncé …Que pouvez-vous dire là-dessus en tant que météorologue ?

 A l’époque je travaillais dans l’ouest des États-Unis, donc Erin n’était pas une menace pour les gens qui suivaient mes bulletins. Ce n’est que des années plus tard que j’ai fait l’association avec le 11 septembre et que j'ai compris qu'Erin était un tank d'énergie.

Je pense que HAARP est l’outil principal ou plutôt la généralisation de tous les outils qui peuvent manipuler l’atmosphère, que ce soit des ondes scalaires, des ondes acoustiques ou de l’énergie éthérique. Pour faire simple on va juste appeler tout ça : HAARP. Ils ont une boîte à outils et elle ne contient pas qu’un marteau, un tourne- vis et un pied de biche… Ils ont différents outils et chacun a sa place.

Pour les chemtrails, l’outil principal est que l’architecte, pour le Temps, a besoin d’une ébauche ou d’un avant-projet ou brouillon de ce que le Temps va faire  et quand vous avez le brouillon, vous commencez vos sketches avec des lignes droites. Ce sont vos traînées. Ce ne sont que des lignes droites,  là où l’atmosphère sera dirigée intentionnellement.

Si je suis dans les États de l’Ouest, le jet stream vient du Nord-Ouest, ils peuvent assembler à la queue leu leu ces chemtrails de l’Ouest vers le Nord-Ouest avec un écart de 20 %. Ils commenceront à pulser l’atmosphère avec des ondes que vous pouvez voir dans les nuages, particulièrement lors d’un ciel bleu quand il n’y a rien d’autre à part les débris des traînées, vous voyez ces ondes apparaître et au lieu d’avoir un vent qui bouge à 1/20…[inaudible]…. sur la boussole, ils peuvent le faire tourner de 100° dans une direction orientée plus à l’Est et ça, ça change la forme du courant et vous avez besoin de ces chemtrails  tout comme une carabine a besoin d’une mire ou d’un mécanisme de ciblage pour atteindre la cible désirée.

Les chemtrails leur donnent des lignes longues et droites, au début, ce qui leur permet d’aligner leurs armes et une fois que leur solution a été appliquée (HAARP, scalaires, électromagnétisme…). Comment en mesurent-ils l’efficacité ? Et bien vous attendez, vous commencez une nouvelle ligne, une autre grille dans le ciel et vous observez les formes et la dissolution, les données vont tout de suite dans une base de modèles météo, une solution est générée et s’ils en sont contents ils n’y touchent plus.

S’ils ne sont pas satisfaits ils cherchent quelle est la conduite à tenir, c’est-à-dire commencer une autre grille, appliquer une solution ou attendre et observer. C’est donc une surveillance constante, une collecte ininterrompue de données qui servent à établir des modèles de base.

Le service météo national se sert de ballons, environ 150 pour le pays, ils les envoient deux fois par jour et c’est tout…mais ces types…ont des centaines d’appareils qui génèrent les chemtrails et des douzaines d’autres qui observent ces traînées. Nous avons un service météo resté au Moyen- Âge et un service militaro-industriel au XXIIème  siècle. C’est l’étendue de la disparité.

Question 8 : Quand  j’en parle aux gens en leur montrant le ciel, ils restent sceptiques et répondent toujours « À quoi ça peut servir ? Pourquoi feraient-ils ça ? »  Comment informer plus sérieusement ?


Pour ce genre d’exemple, observez l’endroit précis où une traînée en croise une plus ancienne et vous verrez par vous-même, ainsi que vos interlocuteurs, que dans 95% des cas la traînée qui vient d’être croisée est maintenant différente de part et d’autre du croisement.  Ça peut se manifester avec les poudres qui vont vers le haut d’un côté et vers le bas de l’autre ou bien vers la gauche d’un côté et ratatinées de l’autre.


cross2 zps4159d816

 

 

 

cross zps2eda4e11

 

 

 

Ce sont ces données : comment ces poudres ou pulvérisations ondulent dans l’atmosphère, qui leur fournissent les informations en temps réel. Ces avions se trouvent exactement là où ils doivent se trouver quand elles se manifestent. Observez bien les traînées après les croisements, vous verrez souvent arriver un  avion qui coupera une traînée et le côté gauche de la traînée coupée aura disparu alors que le côté droit restera en place, une demi-traînée claire et précise.

Vous verrez que ce qui les intéresse c’est comment les traînées changent dans le temps, ces changements révèlent ce qui se passe dans l’atmosphère, quels endroits contiennent plus d’humidité, quels autres contiennent plus de force, plus d’orgone, d’énergie. C’est pourquoi les chemtrails sont si importants pour leur travail, ils leur donne un niveau d’exactitude qui ferait pleurer d’envie n’importe quel météorologue.

J’ai compris que ce que l’on observe au-dessus de notre tête ne concerne pas le climat que nous avons ce jour-là. Hier j’ai observé des chemtrails en formation au large de la Floride au nord des Bahamas, et j’ai vu que cela concernait le temps qu’il fait aujourd’hui dans le nord-est  au large de la côte du Massachussets, cette perturbation se dirige maintenant lentement vers le Maine. Que faisaient-ils au-dessus de la Floride ? Ils construisaient des nuages et créaient une tempête deux milles kilomètres plus loin au nord. Quand ils sont au-dessus de votre maison ça n’a rien à voir avec  votre météo, c’est important des centaines de kilomètres plus loin, des centaines !

Ce qu’ils font et qui vous affecte (pour ne parler que de météo)  ils le font au-dessus du Pacifique ! Les tempêtes californiennes sont générées à Hawaï ou au-dessus de la côte japonaise. S’ils travaillent au-dessus de la Californie, c’est pour générer une tempête au Texas et c’est pourquoi ils ont besoin d’avoir accès à l’espace aérien mondial, parce que c’est un programme mondial. Ils doivent surveiller l’atmosphère en temps réel absolument partout.


Question 9 :Bon. La question de fond : Pourquoi ? Pourquoi ça arrive ?

Tout d’abord parce qu’ils le peuvent. Personne n’est venu leur dire : «  Vous ne pouvez pas ». Je me demande ce qui leur en a donné l’idée au départ, d’où est venue l’intention ? Je devine mais je pense que ça vient des années 50. Je pense que ces programmes ont été conçus dans ces années-là pendant que les militaires et leur industrie commençaient à acquérir secrètement des connaissances et du pouvoir, ils avaient affaire à la question extraterrestre et à la technologie d’après guerre.


Quand vous pensez à l’idée de contrôler le climat…imaginez quelques généraux dans une pièce. Ils feront tout ce qu’il est possible de faire pour atteindre cet objectif. Eisenhower ne se trompait pas, il nous a prévenus.

Je me demande si l’origine ne viendrait pas d’Allemagne, avec l’opération Paperclip et tous ces scientifiques. Pendant la guerre du Vietnam où ils pulvérisaient l’agent Orange.

Oui. Ils ont besoin de guerres pour conduire leurs tests, des guerres sans fin au fur et à mesure de l’évolution des technologies. Ils ne peuvent plus tester dans le Nevada ! Il leur faut des guerres pour tester leurs plateformes d’armement et leurs nouveaux jouets. On vient de terminer une décennie entière de guerres !

La photo de chemtrails la plus ancienne en ma possession date du printemps 1957, prise dans l’état de New-York. On a donc une histoire de ces programmes encore bien plus ancrée que ce qui est accepté sur le web conspirationniste.

Après des années d’observations je peux dire aujourd’hui que 90% des trainées que nous voyons ne sont pas des trainées de condensation mais des chemtrails.  Ce qui se passe dans le ciel (pour la météo) se produit en dessous de 9 000 mètres alors que le trafic commercial a lieu au-dessus de 11 000 mètres. Les chemtrails sont les plus marquants de 5 500 mètres à 9 500 mètres. Les avions de ligne sont bien au-dessus.
Les avions chemtrails dépassent en nombre la flotte commerciale : c’est de l’ordre de 1 à 10.

Question 10 : Tant que ça ? Quel est le programme réel ?

Oui, avec les avions commerciaux impliqués. Pour parler de ces programmes car il y en a probablement plusieurs, il faut parler des différentes couches d’énergie dans l’atmosphère.

Les météorologues travaillent avec les principes de thermodynamique, à savoir la chaleur et l’humidité. Bouger les 2 autour de la planète à travers les pôles froids et l’équateur chaud, transporter constamment cette énergie, ce chaud et cette humidité de l’équateur vers les pôles et des pôles vers l’équateur. C’est le premier aspect, l’autre aspect de la météo c’est l’électromagnétisme qui nous donne la foudre, les orages et les éclairs; ce qui fait aussi que des millions de tonnes d’eau soient contenues dans des nuages sur des kilomètres et verticalement. Il y a une suspension électrique lorsque des nuages sont en mouvement.

Les nuages n’éclatent pas ils tournent et en tournant ils commencent à créer un courant électrique, puis la charge statique augmente et un orage l’évacuera en connectant le haut de l’atmosphère avec la croûte terrestre ; et au-delà de tout ça il y a une autre énergie, une couche d’enrobage…c’est la matière noire que les physiciens rêvent de comprendre et de maîtriser. C’est l’énergie du point zéro, l’énergie de l’éther. C’est elle qui fait marcher tout ça.

L’énergie qui dirige notre climat vient d’abord du plan éthérique, puis du plan électromagnétique, puis de la thermodynamique : trois sphères d’enrobage. Nous devons comprendre comment elles interagissent. Je pense que les chemtrails sont très importants pour bouger l’énergie à travers ces membranes afin de séparer les trois  champs d’énergie différents.

Questions 11 : Je sais que vous êtes un fan des travaux de Tesla…n’est-ce pas ?

On ne peut éviter d’en parler ! Cet homme avait deux siècles d’avance et malheureusement il n’a pu nous faire évoluer comme il l’aurait souhaité. Nous aurions dû avoir de l’énergie gratuite depuis 1910-1920, nous aurions un monde si différent !

Question  12 : Au sujet des avions, on ne les voit jamais décoller ni même atterrir d’ailleurs, pourquoi personne n’a eu l’idée de suivre l’un d’entre eux ?


Il serait repéré par les radars et accompagné rapidement par deux F-18S, je crois que c’est ce qui se produirait. Je pense qu’il doit y avoir un endroit au sol pour ces avions,  mais je pense aussi que ces Lockheed-Martin, ces triangles noirs de grande taille sont des porte-avions dans le ciel et tout ça peut être fait en vol, il se peut qu’un bon nombre de ces avions n’aient presque ou jamais besoin d’atterrir.

Question 13 : Y-a-t-il une possibilité que les chemtrails soient quelque chose de positif comme par exemple combler des trous dans la couche d’ozone?

C’est possible mais si c’est le cas, alors la situation est vraiment plus catastrophique qu’on ne le pense pour qu’ils le fassent sans rien dire et de façon si agressive. Nous aurions aussi beaucoup de mutations animales et végétales. Cependant cette possibilité n’explique pas la géométrie si précise des chemtrails que nous voyons dans le ciel. Ça ressemble plus à une chasse aux anomalies énergétiques, à des changements de dimension révélés par les traînées. Ils surveillent et cherchent des anomalies comme s’ils contrôlaient des événements dimensionnels microscopiques dans l’atmosphère. Et, je ne sais pas, mais un jour nous devrons le savoir.

Question 14 : Pourquoi les pilotes gardent le silence ?


Pour ceux qui savent, ils ne peuvent faire autrement, ils ont des familles, la vie de leurs passagers entre leurs mains. Les gens à la tête de ces programmes n’ont pas peur de provoquer un crash et de sacrifier des vies pour conserver leurs secrets, ce n’est pas un problème pour eux. Je me demande combien de crashs, dans les années 80, ont amené Delta, puis Skywest dans le programme. Et, puisqu’ils dirigent les finances de la planète, combien de compagnies aériennes ont fait faillite ou ont dû fusionner et se faire avaler par d’autres ?
C’est encore une autre consolidation de pouvoirs car si vous avez six compagnies, c’est plus facile de contrôler 6 « PDG » et non 16 ou 20. Ça explique pourquoi les secrets restent des secrets.


Il est même possible que pour les pubs filmées en extérieur, un ciel chemtrails soit imposé ! Pour nos enfants c’est un ciel normal. Ah ! Je crois même que le système de notre trafic aérien n’a pas été amélioré depuis près de 50 ans.


 Source  

 


dees zpsf449eba1

On peut voir ici que les chemtrails ne viennent pas du trafic aérien normal, les lignes ne connectent pas les villes entre elles, nous voyons des figures intentionnelles, des carrés ou des croix. L'eau de pluie analysée révèle des montants toxiques de baryum et d'aluminium.

Scott Stevens ne travaille plus en tant que météorologue, il donne des conférences : son site.



Voir les commentaires

Couverture nuageuse : la destruction délibérée de notre atmosphère

1 Juillet 2014, 21:42pm

Publié par Ciel Voilé

Couverture nuageuse : la destruction délibérée de notre atmosphère – version intégrale de 43’

 

carnicom

 


Clifford Carnicom est un des premiers aux Etats-Unis à avoir dénoncé les épandages chimiques aériens clandestins, qu’il nomme : « opérations d’aérosols ». Ex-freelance en informatique et en science pour des agences gouvernementales, pour le Pentagone, lorsqu’il créé son site en 1999, il découvre que les premiers visiteurs sont ses anciens employeurs, plus Merck, Monsanto,etc…


http://www.carnicominstitute.org/


En 5 ans, à partir du début des opérations d’aérosols, les décès pour pathologies respiratoires passent du huitième rang au troisième aux Etats-Unis. 100 000 plaintes seront envoyées à l’EPA, agence de protection de l’environnement, sans résultat !  


Le premier documentaire réalisé par Clifford Carnicom «  Aerosol crimes »  a été mis en ligne en 2010 et dure 100  minutes."Couverture nuageuse, la destruction délibérée de notre atmosphère" en est une version allégée  de  43 minutes, et améliorée. Plus que jamais d’actualité. A diffuser !

 

 


 

 


Voir les commentaires

Couverture nuageuse : la destruction délibérée de notre atmosphère - partie 5

29 Juin 2014, 09:38am

Publié par Ciel Voilé

 


 

Voir les commentaires

Monsanto, sa vie, son empire en 3 minutes

27 Juin 2014, 11:33am

Publié par Ciel Voilé

 


 

Voir les commentaires

Les nanoparticules dans les produits de la vie quotidienne

24 Juin 2014, 19:13pm

Publié par Ciel Voilé

Nicole Proust - le

 

Ciel voilé)

 

Les nanoparticules dans les produits de la vie quotidienne. Où les trouve-t-on ? Quels impacts sur la santé ?

Dans le nanomonde, les objets sont extrêmement petits, une (ou plusieurs) de leur dimensions est (sont) dans la gamme des nanomètres (1 nanomètre = 1 millionième de millimètre), ils présentent de ce fait des propriétés extrêmement intéressantes et différentes de celles qu’ils ont dans le monde macroscopique.

Les nanoparticules sont très répandues, surtout dans le domaine « santé- bien être » qui regroupe les produits de soin, les cosmétiques, les vêtements, les articles de sport, …

 

On en trouve aussi dans les produits pour le jardin et la maison, dans l’alimentation, les boissons, le bâtiment, l’automobile, l’électronique, la médecine…

 

Les trois principaux matériaux utilisés sous forme nanométrique sont l’argent, le dioxyde de titane et la silice.

 

Nous allons donner seulement quelques exemples d’utilisation dans des produits courants.

 

Les pâtes dentifrices peuvent contenir les nanomatériaux suivants : du dioxyde de titane TiO2 (blancheur de la pâte), de la silice SiO2 (abrasion), du phosphate de calcium (comblement les fissures), du peroxyde de calcium (désinfection et blanchiment).

 

Les cosmétiques et les produits solaires peuvent contenir des filtres solaires anti-UV minéraux tels que le dioxyde de titane TiO2, et l’oxyde de zinc ZnO. Les crèmes solaires sont blanches lorsque les particules de dioxyde de titane TiO2 sont de taille supérieure à 195 nanomètres et transparentes si elles sont inférieures à 35 nanomètres.

 

Les peintures, vernis, lasures, laques… peuvent contenir des nanoparticules de dioxyde de titane TiO2 , de silice SiO2, de céramique (surtout des aluminosilicates) pour avoir des propriétés de résistance aux UV, à l’abrasion, aux rayures.

 

Dans les produits en poudre (sucre, sel, épices, café, …), la silice est utilisée comme anti agglomérant (E 551) et déshydratant. Maintenant, la silice peut être sous forme de nanoparticules. Mais depuis quand?

 

Pour un aspect brillant sur certains bonbons et certaines confiseries, pour la blancheur des biscuits et des gâteaux, mais aussi pour celle du papier emballage alimentaire on peut utiliser du dioxyde de titane (E 171). Depuis quand est-il utilisé sous forme nanométrique dans le domaine alimentaire?

 

Pour avoir un bel aspect coloré rouge le lycopène (E 160d) qui est un caroténoïde (extrait de la tomate) et aussi un antioxydant peut être utilisé sous forme nanoparticulaire dans certains ketchups. En effet on peut conditionner dans des nanocapsules, dans des micelles certains aromes ou des molécules fragiles. Les nanocapsules sont des « réservoirs » en polymère biodégradable de 100 à 300 nanomètres, ce sont donc des « nanotransporteurs spécifiques » qui peuvent être utilisés pour le lycopène, le B-carotène, les phytostérols … 3

 

   

 

   

Vous trouverez sur le site de l’ATCtoxicologie, d’autres documents sur les nanos. 

 

 

Article canadien sur le même sujet :

 
   
   

http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/dimensions/numero8/question_nanotechnologie.html

Voir les commentaires

Les ondes attaquent les nuages

24 Juin 2014, 16:49pm

Publié par Ciel Voilé

 

haarp-clouds-300x200

 

 

 

Dimanche 22 juin 2014 – Traduction Ciel voilé

 

http://www.geoengineeringwatch.org/radio-frequency-assault-on-planet-earths-life-support-systems/

 

Les nuages ​​révèlent une autre attaque muette, mortelle et constante de notre biosphère. Les ondes à extrêmement  basses fréquences (ELF) qui continuellement bombardent la planète entière sont facilement reconnaissables dans les formations nuageuses. La menace qu’elles font peser sur l'ensemble des mondes vivants est grave. Mes remerciements à ceux qui ont réalisé ensemble ce montage vidéo. Le film est exceptionnel, convaincant et choquant. L'étouffement total des systèmes de régénération de la vie de la Terre peut nous mettre tous en péril. Il est temps que tous nous parlions d’une seule voix, pour dénoncer l’ingénierie climatique et l’arrêter, sinon il ne restera plus rien à sauver de notre planète autrefois prospère.
                                                                      

                                                                                                          Dane Wigington

 

 

 


 

Voir les commentaires

Couverture nuageuse : la destruction délibérée de notre atmosphère - Partie 4

21 Juin 2014, 12:57pm

Publié par Ciel Voilé

 

Sous-titrage amateur en français : Ciel voilé

 


 

 

Les raisons de ces épandages aériens clandestins (ou opérations d’aérosols)


1. Modification et contrôle du temps et de l’environnement

 

2. Opérations électro-magnétiques

 

3. Opérations militaires

 

4. Opérations «  biologiques »

 

5. Changement planétaire et géophysique

 

6. Systèmes de surveillance sophistiqués.

Voir les commentaires

Couverture nuageuse : la destruction délibérée de notre atmosphère - partie 3

14 Juin 2014, 22:10pm

Publié par Ciel Voilé

 


 

Voir les commentaires

Pilotes d'avions et agriculteurs, victimes des organophosphorés

10 Juin 2014, 22:14pm

Publié par Ciel Voilé

 

 

Ted Jeory - Le 27 Janvier 2013 – Traduction Ciel voilé

 

http://www.express.co.uk/news/uk/373594/Dead-BA-pilots-victims-of-toxic-cabin-fumes

 

Deux des pilotes les plus talentueux de British Airways sont morts après s'être plaints d'années d'exposition à des vapeurs d'essence toxiques sur les avions de lignes.

 

westgate-373594

Les médecins estiment que Richard Westgate est mort des « fumées de cabine »


Karen Lysakowska, 43 ans, a été enterrée mardi dernier, tandis que Richard Westgate, également âgé de 43 ans, a été inhumé quatre jours auparavant.


Ces deux pilotes estimaient avoir été empoisonnés par les vapeurs d'huile toxiques qui peuvent contaminer l'air de la cabine et qui obligent régulièrement les pilotes à porter des masques à oxygène pour respirer.

Les avocats de M. Westgate veulent maintenant « lui offrir le procès qu’il n'a jamais eu » en poursuivant la compagnie aérienne dans une affaire qui selon eux est un « moment de vérité » pour l'industrie aéronautique.

Ils disent pouvoir prouver bientôt devant un tribunal l'existence d'un «syndrome aéro-toxique », une maladie neurologique chronique : ils prédisent qu’elle sera considérée un jour comme « la nouvelle amiante ».

Des milliers de pilotes sont actuellement « inaptes à voler », estime un médecin spécialiste.


Les documents officiels de l'Autorité de l'Aviation Civile (Ndt : au Royaume-Uni) montrent que les pilotes et l'équipage portent des masques au moins cinq fois par semaine pour se protéger des «  épisodes de vapeurs toxiques ».

Dans certains cas déjà, des membres de l'équipage se sont évanouis lors de ces incidents, les passagers n’en ont pas été informés.

L'air non filtré, pénètre dans la cabine par un tuyau de purge du moteur de l’avion où toute fuite d'huile à haute température peut entraîner la libération d'un dangereux mélange de composés, y compris les organophosphorés potentiellement toxiques.

Les personnes les plus à risque sont les pilotes, l'équipage de cabine, les personnes qui voyagent beaucoup et celles qui sont génétiquement sensibles aux toxines.

On soupçonne que 3% de la population sont plus vulnérables en raison d'une constitution génétique qui rend leur corps moins résistant.

Beaucoup de pilotes se plaignent de maux de tête et d'autres symptômes, mais souvent on ignore ces symptômes ou on les diagnostique mal.

Mme Lysakowska, l'une des pilotes les plus talentueuses de sa génération, a reçu le prix spécial du plus jeune pilote, il y a 20 ans. Elle a demandé à son employeur, British Airways d’enquêter sur ce problème, après s’être été mise en maladie en 2005.

En leur écrivant en 2006, elle les prévenait: « Mon objectif est d’aller mieux et de continuer à voler mais pas d’entrer dans une longue bataille juridique du fait des conséquences de l’air contaminé sur ma vie, mais si je dois le faire, je le ferai."

Cependant, elle a développé plus tard un cancer et la bataille juridique n'a jamais eu lieu.


Pendant ce temps, M. Westgate, pilote, célibataire, sans enfant, est également entré dans la catégorie à haut risque, estime son médecin, spécialiste de l’aviation, le Dr Michel Mulder.

Il est mort le 12 Décembre à Amsterdam, où il était traité.

Il était là depuis avril dernier, après avoir opté pour la ville néerlandaise plutôt que pour la clinique suisse Dignitas (pour l’euthanasie), ayant perdu tout espoir de guérir.

.
« Tout ce qu'il souhaitait, c’était de voler », a déclaré le Dr Mulder.

Pourtant cette passion l'a tué lentement.

Dynamique et ambitieux, il avait aussi battu un record mondial de parapente, un sport où son talent n’a été reconnu qu’en août dernier, quand le Prince Andrew, lui-même ex-pilote de la Marine Royale, lui a remis un prix.

Richard était devenu  pilote professionnel en 1998, travaillant pour de petites compagnies aériennes avant de rejoindre British Airways en 2007, mais il s’est volontairement arrêter en 2011 après avoir subi le coup du lapin dans un accident de voiture.

Toutefois, le Dr Mulder dit qu’à ce moment il était déjà préoccupé par son état de santé, sa mémoire, ses maux de tête persistants, une fatigue chronique, une perte de confiance et des sautes d'humeur.

Comme beaucoup de pilotes, selon le docteur Mulder, qui lui aussi a volé pour KLM et a souffert de symptômes similaires, Richard n'en a pas parlé à son employeur, de crainte de perdre son emploi.

Et comme beaucoup d'autres, il a demandé un avis médical privé pour éviter des complications sur son dossier médical.

Dr Mulder a ajouté : « C’était un athlète très talentueux, mais il avait perdu sa vivacité. Elle avait disparu. Il m'a dit: « Je suis en train de mourir ». C’était très triste.

« Il n’était plus capable d’effectuer plusieurs tâches en même temps, ce qui est évidemment indispensable pour piloter un avion. »

« Il a été mal diagnostiqué comme étant dépressif. Donc, de nombreux pilotes sont mal diagnostiqués parce que le syndrome aéro-toxique n’est pas reconnu.

« Certains symptômes ressemblent à l'apparition précoce de la maladie de Parkinson ou de la sclérose en plaques. »


«  On a besoin de mieux comprendre cela, mais ce besoin est volontairement ignoré. L'industrie du transport aérien sait que les conséquences en seraient énormes. »

Selon lui, Richard commençait à guérir, mais il a ensuite fait une chute provoquant  un traumatisme crânien qui a aggravé ses problèmes neurologiques.

Il est mort le mois dernier et a été enterré dans le village de Dorset Shillingstone le 18 Janvier.

Sa famille attend maintenant les résultats des deux autopsies en Hollande.

Toutefois, avant de mourir, il avait chargé son avocat, Frank Cannon, qui était aussi pilote, de poursuivre British Airways ( BA) pour violation présumée de directives en matière de santé et de sécurité.

M. Cannon a déclaré BA  responsable du contrôle des substances dangereuses pour la santé car BA ne parvient pas à contrôler la qualité de l'air à bord des avions.

Malgré les appels de nombreux pilotes et de l'Association aéro-toxique, BA et toutes les autres compagnies aériennes n’installent pas de systèmes de détection de la qualité de l'air.

Au lieu de cela, ils s'appuient sur les résultats d’études contestées, commandées par le gouvernement, la plus récente de l'Université de Cranfield, dans le Buckinghamshire concluait en 2011 que l'air de la cabine était sain.

M. Cannon fait maintenant pression pour qu’une enquête britannique révolutionnaire sur la mort de Richard soit faite où BA serait interrogé sur le syndrome aéro-toxique.

 

M. Cannon a déclaré: « Je vois cela comme un tsunami imminent pour l'industrie aérienne, il a été étouffé et ignoré pendant si longtemps. Nous espérons que l'enquête donnera à Richard le procès qu’il n'a jamais eu. Ce serait la première reconnaissance judiciaire de son état ».

Un porte-parole de BA a déclaré: « Nos pensées vont aux familles des deux pilotes, en cet instant très triste et nous offrons nos plus sincères condoléances. Nous ne sommes pas au courant de poursuites légales concernant ces deux personnes. Il serait pour nous déplacé de commenter ou spéculer sur la cause de leurs morts ».
 
L’unique expert européen fait le lien…

 

Les effets de vapeurs toxiques sur les pilotes sont semblables aux symptômes subis par les agriculteurs qui travaillent avec des pesticides depuis de nombreuses années. Les organophosphorés contenus dans les pesticides et les huiles utilisées pour lubrifier les moteurs à réaction sont dangereux.

Le Sunday Express a parlé au médecin qui a découvert ce lien à la fin des années 1990.


le docteur Peter Julu, qui vit à Hertfordshire, est le seul neurologue du système nerveux autonome en Europe et il estime que ce manque d'experts dans son domaine empêche la pleine reconnaissance de cette maladie par le corps médical dans son ensemble.

Dr Julu a trouvé le lien après avoir traité un pilote de la Lufthansa que lui avait envoyé un neurologue.

Il a déclaré que  la compagnie aérienne estimait que le pilote faisait semblant d’avoir ces symptômes pour obtenir des compensations en justice.


Le pilote allemand a utilisé ses contacts dans les compagnies aériennes britanniques, à la suite de quoi, plusieurs autres pilotes, ayant des symptômes similaires, ont demandé à voir le docteur Julu.


Les compagnies aériennes ont tenté de faire valoir que l'intoxication au monoxyde de carbone  était à l'origine des symptômes, mais le docteur Julu, qui a également eu l'expérience de ces problèmes, n’était pas d’accord.

Il a dit: « C'était très étrange. A cette époque, j’étudiais les baisses de population de moutons pour le ministère de l'Agriculture et de la Pêche. À mon grand étonnement, le type de symptômes et les résultats que j'obtenais pour les agriculteurs étaient très semblables à ceux des pilotes, bien que leurs activités professionnelles soient des plus différentes.

« Nous supposions que les agriculteurs souffraient d'intoxication aux composés organophosphorés et un ingénieur aéronautique m'a écrit pour me dire qu'il y avait aussi des composés organophosphorés dans le circuit du kérosène ».

Il a déclaré que ces produits chimiques attaquent le système nerveux autonome, qui contrôle les principaux organes du corps y compris le cerveau et le cœur. En particulier, il a dit qu'ils visaient le tronc cérébral, qu'il décrit comme le « quartier général du système nerveux autonome ». Ces composés organophosphorés attaquent la partie du système nerveux qui traite de l'émotion et de la mémoire à court terme. Ils sont assez spécifiques. Ils affectent un groupe particulier de neurotransmetteurs qui comprend la sérotonine, ce qui explique l'apparition de la dépression dans certains cas. 

« Un déséquilibre signifie que vous pourriez développer des tremblements et des problèmes de régulation de la pression artérielle. Cela ressemble beaucoup à ce qui se passe avec les organophosphorés."

Lorsqu'on lui demande pourquoi cette maladie n’est pas reconnue, il dit: « C'est principalement parce qu’on manque d’experts pour cette  partie du système nerveux.

« La neurophysiologie est l'étude de la fonction nerveuse. Bien qu'il existe de nombreux neurologues - chaque hôpital en a un, quand il s'agit de la neurophysiologie autonome, je suis le seul en Europe ".

Il a traité un grand nombre de pilotes expérimentés, y compris Karen Lysakowska de BA, qui a été enterrée la semaine dernière.

Il a dit: «Elle avait exactement les mêmes symptômes que les autres pilotes que j'avais vus. »

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 > >>