Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

GcMAF - Le remède contre le cancer qui ne disparaitra jamais

31 Décembre 2019, 19:04pm

Publié par NHF

Prison de Fleury Mérogis

Prison de Fleury Mérogis


L'affaire Lyn Thyer et David Noakes


Scott C. Tips - 26 décembre 2019 - Traduction Ciel voilé

Président de la Fédération Nationale de la Santé (NHF)

Pour ceux d'entre vous qui découvrent cette histoire cauchemardesque, David Noakes et Lynda (Lyn) Thyer ont fait l'objet d'une enquête - et David a été poursuivi - en Grande-Bretagne pour avoir guéri des personnes atteintes de cancer grâce au GcMAF, un facteur d'activation des macrophages glyco-protéiques, naturellement produit par tout être humain en bonne santé. Voir www.GcMAF.se

 

Les personnes malades, en particulier celles atteintes de cancer ou de maladies virales, peuvent être grandement aidées par des injections de très petites quantités de GcMAF. Des vies peuvent être sauvées et l'ont été - et sans effets secondaires. Mais la mafia médicale n'accepte pas cela.


Bien que les patients atteints de cancer aient seulement été aidés, sans subir de dommage, les bureaux de la société de David ont été perquisitionnés, des flacons de GcMAF saisis, les traitements des patients ont été interrompus, entraînant leur mort rapide, et des innocents ont été condamnés à la prison. Pour avoir sauvé des milliers de vies humaines, David lui-même a purgé cinq mois d'une peine de 15 mois à la prison de Wandsworth à Londres. Lyn Thyer, à son tour, n'a jamais été inculpée en Angleterre, mais a été envoyée par les Britanniques en France sous le faux prétexte d'une sordide histoire d'«escroquerie» médicale, inventée de toutes pièces, dans le nord de la France. En juillet-août 2019, Lyn a été kidnappée par les autorités et envoyée en France menottée.


Qui est le vrai escroc ici ?


Malgré des preuves scientifiques solides étayant l'efficacité du produit (y compris des centaines d'articles de recherche sur le GcMAF (uniquement sur Google Scholar), les gouvernements français et britannique, par le biais de leurs agences respectives, ont affirmé que GcMAF est une fraude et une escroquerie. Bien sûr, ils déclarent cela, parce qu'ils sont contrôlées par l'industrie pharmaceutique qui engrange 200 milliards de dollars par an. Ignorant les 350 articles scientifiques et les nombreuses références de PubMed ( revue médicale) et les nombreux scientifiques soutenant fermement la légitimité du GcMAF, sans même mentionner le bilan extrêmement réussi des traitements cliniques de milliers de patients, ces branches gouvernementales de l'industrie pharmaceutique ne reconnaissent et n'encensent que les personnes fatiguées, âgées, et discréditées qui s'enrichissent à promouvoir frauduleusement la chimiothérapie, la radiothérapie et les protocoles chirurgicaux qui font davantage pour tuer les patients que pour les guérir.


Contrairement aux misérables taux de «guérison» à un seul chiffre de la chimiothérapie, les injections de GcMAF accumulent des taux de réussite de 75 à 100%, et pour seulement 1% du coût des traitements conventionnels. GcMAF est une menace réelle pour l'industrie des traitements médicaux lourds à laquelle le gouvernement nous a liés. Et l'industrie pharmaceutique essaie désespérément d'éradiquer le GcMAF avant qu'il ne soit connu du grand public.


L'industrie et ses chiens de garde habituels se cachent commodément derrière des lois promulguées pour empêcher la concurrence, telles la Loi sur le Cancer de 1939 au Royaume-Uni, qui interdit la publicité pour tout traitement autre que la chimiothérapie, la chirurgie et, plus tard, la radiothérapie. Imaginez simplement si l'industrie pharmaceutique avait eu ce genre d'influence législative il y a des siècles, en 1215 et avait promulgué la « Loi sur les sangsues de 1215 », interdisant tout traitement médical autre que les sangsues. Et imaginez plus loin encore, si cette loi mal engendrée avait perduré jusqu'à aujourd'hui. Quel genre d'avancée médicale aurait été étranglé et tué au cours de tous ces siècles ? Combien d'innocents seraient morts inutilement juste pour protéger l'industrie des sangsues?


Eh bien, c'est exactement la situation à laquelle nous sommes tous confrontés aujourd'hui avec la Loi sur le Cancer de 1939. Notre vie et celles de nos proches sont prises en otage par l'industrie du cancer simplement pour qu'elle puisse continuer à se remplir les poches de l'argent de la fraude et de l'escroquerie. Ce sont les véritables fraudeurs et escrocs ici, et les agents du gouvernement qui leur permettent de tromper le public, sont tout aussi coupables de supprimer la science et le succès clinique du GcMAF.


Statut actuel de Lyn Thyer


L'équipe juridique de NHF à Paris avait réussi à sortir Lyn Thyer de prison, le dimanche 8 décembre 2019. J'étais là, à attendre tristement pendant trois heures et demie sous la pluie et dans le froid à la prison de Fleury-Mérogis, dans la banlieue sud de Paris, pour l'éloigner de là. Elle est sortie affaiblie mais de bonne humeur. Bien que Lyn soit restée en France et se soit présentée consciencieusement à ses trois comparutions devant le tribunal au cours de la semaine où elle a été « libérée », cette attitude semble n'avoir eu aucune valeur aux yeux des juges.

 

Lors un retournement stupéfiant et choquant le lundi 16 décembre, la Cour d'appel française a décidé que plutôt que de rendre justice, elle préférait mettre en prison la scientifique du GcMAF, Lyn Thyer, dans le but de pousser David Noakes à se rendre à la «justice» française. Les juges ont écouté avec sympathie les arguments de l'avocate de la NHF, Chloé Arnoux, apparemment même ils étaient d'accord avec certains d'entre eux, mais ils se sont ensuite prononcés péremptoirement contre elle et ont ordonné aux gendarmes d'arrêter et de menotter Lyn Thyer et de la raccompagner en prison.


Étant donné la détérioration rapide de l'état physique de Lyn depuis le début de son épreuve en prison il y a plusieurs mois, cela n'avait absolument aucun sens de l'emprisonner et cela a en effet déclenché des protestations contre le gouvernement français qui lui fait subir cette injustice. La Cour d'appel française a manifestement jugé convaincante la décision du 12 décembre de la Cour de justice de l'UE dans une autre affaire, lorsque celle-ci a décidé que les mandats d'arrêt européens délivrés par les procureurs étaient valables malgré la décision claire de la Cour européenne des droits de l'homme selon laquelle ils étaient invalides.


Malheureusement, alors que d'autres célébraient Noël, Lyn a dû passer le sien dans une sinistre prison surpeuplée. La nourriture et la nutrition y sont minimes et les cellules sont froides, surtout à cette période de l'année, comme vous pouvez facilement l'imaginer. Y échapper même par le sommeil est impossible car les lumières sont allumées toutes les heures durant toute la nuit sous le prétexte de vérifier les lits. La privation de sommeil est une forme de torture ! La santé de Lyn, mentalement et physiquement, n'est pas bonne. Veuillez lui écrire vos paroles de soutien à: Lynda Thyer # 454951, prison MAF de Fleury-Mérogis, 9 avenue des Peupliers, 91705 Sainte-Geneviève-des-Bois, France. (Veuillez noter que son numéro de prisonnière a changé depuis sa libération le 8 décembre.)


« Justice » signifie désormais « juste nous »


Il n'y a pas de justice en France, en Angleterre, au Canada, aux États-Unis ou vraiment n'importe où de nos jours. La pratique de l'État de droit nous échappe à une vitesse accélérée. L'élite s'en tire en tuant et n'est jamais punie tandis que le reste d'entre nous doit faire face à des limitations de liberté qui augmentent et à des peines et des emprisonnements sévères si nous transgressons la loi même de la plus infime manière. Comme l’a dit le conseiller et auteur Gerald Celente, « La justice signifie maintenant« juste nous ».» Tout dépend de ce qui est bon pour l’élite, pas pour vous ou pour moi.


Regardez les cas de Lyn et David. Jean-Luc Gadaud est le soi-disant juge d'instruction dans leurs dossiers et il les a traités durement et avec une colère indignée, voire dans son « bon droit ». Cependant, dans le même temps, le «juge» Gadaud a également été nommé en octobre 2018 juge d'instruction dans une affaire dans laquelle une entreprise laitière géante française appelée Lactalis a été accusée d'avoir empoisonné des milliers de personnes contaminées par la salmonelle dans 83 pays. Curieusement, après 14 mois d'enquête, et malgré l'aveu tardif de Lactalis pour faute, y compris un délai de neuf mois pour informer les autorités françaises et un rappel massif ultérieur de 12 millions de boîtes de lait en poudre pour bébé sur le marché, Gadaud n'a emprisonné aucun malfaiteur ! Pourtant, dans l'affaire du GcMAF, où Lyn et David sont innocents de tout acte répréhensible en France (ou ailleurs d'ailleurs) et ont même sauvé des milliers de vies, ce juge veut jeter ces deux héros en prison (comme si cela allait faire disparaitre la science dure à l'appui du GcMAF), et ce pendant très longtemps. Oui, la justice en France n'est vraiment rien de plus que pour l'élite.


Veuillez aider Lyn et David


L'équipe juridique de la NHF en France agit le plus rapidement possible pour obtenir la libération définitive de Lyn de prison, mais cela ne peut malheureusement pas se produire avant la fin de cette année. J'ai passé toute la journée à parler à Lyn avant l'audience du 16 décembre, puis à nouveau, après l'audience, avec elle et les avocats de David, lors d'une réunion qui a duré longtemps dans la nuit. Nous n'oublions pas Lyn et nos stratégies juridiques pour obtenir sa liberté progressent.

 

NHF vous remercie tous vous qui avez écrit et fait des dons, merci pour votre soutien financier et moral ! Mais croyez-moi, je vous assure que nous avons encore besoin de votre soutien. Merci d'aider Lyn et David, qui en ont eux-mêmes aidé tant d'autres. Faites un don pour leur défense juridique à https://thenhf.com/join-us/make-a-donation/

 

Faisons-en une «justice pour tous» et pas simplement une justice pour l'Elite.

 

Voir les commentaires

Les effets de la 5G à Genève

28 Décembre 2019, 21:07pm

Voir les commentaires

Annie Lacroix-Riz : la magistrature en France

25 Décembre 2019, 17:40pm

Voir les commentaires

Les "droits" du MI5, services de Sécurité anglais

25 Décembre 2019, 17:25pm

Voir les commentaires

L'utilisation militaire cachée de la technologie 5G

25 Décembre 2019, 15:33pm

L'utilisation militaire cachée de la technologie 5G


Par Manlio Dinucci Global Research, 16 décembre 2019 – Traduction Ciel Voilé

 

https://www.globalresearch.ca/hidden-military-use-5g-technology/5697848



Lors du sommet de Londres, les 29 pays membres de l'OTAN ont convenu de «garantir la sécurité de nos communications, y compris la 5G». Pourquoi cette cinquième génération de transmission de données mobiles est-elle si importante pour l'OTAN ?


Alors que les technologies antérieures ont été perfectionnées pour créer des smartphones toujours plus avancés, la 5G est conçue non seulement pour améliorer leurs performances, mais principalement pour relier des systèmes numériques qui nécessitent d'énormes quantités de données pour fonctionner automatiquement. Les applications 5G les plus importantes ne seront pas destinées à un usage civil, mais au domaine militaire.


Les possibilités offertes par cette nouvelle technologie sont expliquées par les applications de défense de la technologie de réseau 5G, publiées par le Defense Science Board, un comité fédéral qui fournit des avis scientifiques au Pentagone - «L'émergence de la technologie 5G, désormais disponible dans le commerce, offre au ministère de la Défense la possibilité de profiter, à un coût minimal, des avantages de ce système pour ses propres besoins opérationnels».


En d'autres termes, le réseau commercial 5G, construit et activé par des entreprises privées, sera utilisé par les forces armées américaines à un coût bien inférieur à celui nécessaire si le réseau avait dû être mis en place dans un but exclusivement militaire. Les experts militaires prévoient que le système 5G jouera un rôle essentiel pour l'utilisation d'armes hypersoniques - les missiles, y compris ceux portant des ogives nucléaires, qui se déplacent à une vitesse supérieure à Mach 5 (cinq fois la vitesse du son). Afin de les guider sur des trajectoires variables, en changeant de direction en une fraction de seconde pour éviter les missiles intercepteurs, il est nécessaire de rassembler, d'élaborer et de transmettre d'énormes quantités de données en très peu de temps. La même chose est nécessaire pour activer les défenses en cas d'attaque avec ce type d'arme - puisqu'il n'y a pas assez de temps pour prendre de telles décisions, la seule possibilité est de s'appuyer sur des systèmes automatiques 5G.


Cette nouvelle technologie jouera également un rôle clé dans le réseau de combat. Avec la capacité de relier simultanément des millions d'émetteurs-récepteurs dans une zone définie, il permettra au personnel militaire - services et particuliers - de se transmettre, presque en temps réel, des cartes, des photos et d'autres informations sur l'opération en cours.


La 5G sera également extrêmement importante pour les services secrets et les forces spéciales. Elle permettra des systèmes de contrôle et d'espionnage bien plus efficaces que ceux que nous utilisons aujourd'hui. Elle améliorera la létalité des drones tueurs et des robots de guerre en leur donnant la capacité d'identifier, de suivre et de cibler les gens sur la base de la reconnaissance faciale et d'autres caractéristiques. Le réseau 5G, en tant qu'arme de haute technologie, deviendra également la cible de cyberattaques et d'actions de guerre menées avec des armes de nouvelle génération.


Aux États-Unis, cette technologie est en cours de développement par la Chine et d'autres pays. Le désaccord international concernant la 5G n'est donc pas uniquement commercial. Les implications militaires de la 5G sont presque entièrement ignorées, car les critiques de cette technologie, y compris de la part de nombreux scientifiques, concentrent leur attention sur ses effets toxiques pour la santé et l'environnement, en raison de l'exposition à des champs électromagnétiques à très basse fréquence. Cet engagement est bien sûr de la plus haute importance, mais doit être lié à la recherche sur l'utilisation militaire de cette technologie, financée indirectement par les utilisateurs ordinaires.

 

L'une de ses plus grandes attractions, qui favorise la diffusion des smartphones 5G, sera la possibilité de participer, par abonnement, à des jeux de guerre d'un réalisme impressionnant en contact direct avec des joueurs du monde entier. De cette façon, sans s'en rendre compte, les joueurs financeront la préparation à la guerre - mais cette fois ce sera une vraie guerre.


Cet article a été publié le 10 décembre dans le journal Web italien Il Manifesto.

Traduction: Pete Kimberley Manlio Dinucci est chercheur associé au Centre de recherche sur la mondialisation.La source originale de cet article est Global Research      Copyright © Manlio Dinucci, Global Research, 2019

Voir les commentaires

Ce que la vaccination obligatoire et le déploiement de la 5G ont en commun

25 Décembre 2019, 15:14pm

Ce que la vaccination obligatoire et le déploiement de la 5G ont en commun

Publié le 24 août 2019 - par Sayer Ji – Traduction Ciel Voilé

https://www.greenmedinfo.health/blog/what-mandatory-vaccination-and-5g-rollout-have-common1?fbclid=IwAR1Tp4cbwocVRpnboOousHwU_y9AtwgmlmBz-J_QLiQ5FT0uXRQhnJM-YE8


Notre pays et le monde sont confrontés à des défis sans précédent en matière de liberté sanitaire; l'une sous forme de vaccination obligatoire et l'autre sous forme d'exposition universelle aux radiations sans fil, impliquant des fréquences électromagnétiques de plus en plus complexes et toxiques en synergie.

Les deux programmes sont mis en œuvre grâce au partenariat de plus en plus illusoire de multinationales et de soit-disant régulateurs gouvernementaux, à la fois sans le consentement plein, entier et éclairé des populations touchées, et sous le prétexte qu'ils seraient nécessaires au bien de tous.

Les deux sont également accompagnés de promesses que nous ne pouvons ignorer à juste titre. Premièrement, la vaccination universelle promet un monde sans maladies infectieuses et des réductions théoriques de la morbidité et de la mortalité qui pourraient «sauver des millions de vies». Cela nécessiterait une vaccination contre un nombre presque illimité de «germes», avec un pipeline pharmaceutique de centaines de vaccins prêt à inonder le marché sans responsabilité, mais qui ignore en grande partie la découverte du rôle du microbiome dans l'holobionte humain qui est composé principalement desdits germes - mais c'est un autre sujet que vous pouvez explorer ici plus en profondeur ici.

La 5G, d'autre part, promet une révolution technologique où l'expansion exponentielle des vitesses de transmission sans fil permettrait de connecter des milliards d'appareils à un Internet des Objets, qui s'étendrait au monde entier. Ceci est présenté comme une énorme victoire pour le consommateur (par exemple, un streaming plus rapide), mais ignore les autres utilisations de ce réseau, notamment la surveillance et même l’utilisation militaire. Le fait qu'il n'y ait aucune étude de sécurité indépendante montrant que l'utilisation prévue par le réseau 5G des fréquences des ondes millimétriques est ignorée, tout comme le fait que le calendrier vaccinal du CDC ne contient pas un seul vaccin dont la sécurité et l'efficacité ont été testées en double aveugle, essai randomisé utilisant un véritable placebo salin; bien moins, l'ensemble du calendrier vaccinal, qui contient littéralement des milliers d'antigènes, dans un cocktail toxicologique complexe, il serait techniquement presque impossible d'évaluer avec précision son innocuité à la fois pour les effets indésirables aigus et surtout chroniques, telles les maladies auto-immunes, qui dans le cas des effets indésirables du vaccin sont beaucoup plus courantes que la plupart des suspects.

Ce défaut de contrôle d’innocuité, pour les vaccins et la 5G, est le principal drapeau rouge qu'ils partagent en commun. Le principe éthique médical du consentement éclairé, apparu seulement après que les horreurs de l'expérimentation humaine nazie aient été révélées lors des procès de Nuremberg, exige que ceux qui sont exposés à des risques pour la santé en soient pleinement informés, et pas seulement des prétendus avantages. Sans accès à des informations de ce type, sans lesquelles un consentement éclairé est impossible, les pratiques et produits de l'industrie médicale et / ou de la technologie violent les droits humains fondamentaux.

 

Un autre point commun est la façon dont les deux technologies nécessitent la pénétration physique du corps. C’est évident avec la vaccination, mais moins avec le rayonnement «invisible». Visible ou non, le réseau 5G nécessite la mise en place de petits dispositifs de transmission cellulaire tous les quelques centaines de mètres dans les quartiers, plongeant pour l’essentiel les communautés dans des niveaux sans précédents de rayonnement pénétrant, 24-7 - encore une fois, sans consentement.

S'il existe un principe unique et universel auquel n'importe qui peut s'identifier en tant qu'humain sur cette planète, c'est que personne n'a, ou ne devrait penser qu'il a, le droit de pénétrer votre corps sans consentement. Il s'agit d'un principe clairement établi et généralement accepté en ce qui concerne les transgressions sexuelles et la violence physique. Mais il semble y avoir une exclusion flagrante lorsqu'il s'agit de rendre obligatoire la vaccination, ainsi que l'exposition aux radiations sans fil. Si toutes les vaccinations actuellement approuvées par la FDA et le CDC ne comportaient dans leurs vaccins des avertissements selon lesquels elles peuvent provoquer une invalidité et même la mort comme effet secondaire, aussi rare que cela soit, et qu'il existe des milliers d'études faisant état des dommages biologiques causés par les effets non ionisants et non thermiques des rayonnements sans fil, les gens ne seraient pas si alarmés. Regardez la vidéo récemment publiée sur les vaccins ci-dessous pour en savoir plus:

La réalité est que la vaccination obligatoire et les programmes 5G impliquent que les populations affectées ont déjà consenti à un calcul des risques et des avantages qui nécessite le sacrifice d’un aspect de la santé ou d’un sous-ensemble de la population pour le soi-disant plus grand bien de tous.

 

Dans le cas des technologies et / ou des obligations vaccinales qui sont déployées au niveau national et mondial, sans transparence adéquate des informations et des débats, l'inaction est également un choix. C'est pourquoi j'encourage nos lecteurs à utiliser les plateformes suivantes pour sensibiliser et agir :


    1. Défendre la liberté de la santé, la défense de la santé des enfants et le Centre national d'information sur les vaccins
    2. Le Sommet 5G et le Environmental Health Trust


La liberté de choix médical n'est pas une évidence. Dans les endroits où elle est codifiée en droit ou dans les constitutions des États ou des nations, elle a été durement gagnée, nécessitant souvent un profond courage et même des effusions de sang. Une fois perdue, elle devient extrêmement difficile, sinon parfois impossible, à rétablir. S'il vous plaît ne laissez pas cela se produire. Défendez vos droits, agissez et partagez notre travail avec les autres.

Sayer Ji est le fondateur de Greenmedinfo.com, journaliste à l'International Journal of Human Nutrition and Functional Medicine, co-fondateur et PDG de Systome Biomed, vice-président du conseil d'administration de la National Health Federation, membre du comité directeur de la FondationMondiale contre les OGM.


Avertissement: Cet article n'est pas destiné à fournir des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de GreenMedInfo ou de son personnel.

Voir les commentaires

La ville de Kalamata en Grèce suspend un programme 5G

25 Décembre 2019, 13:09pm

La ville de Kalamata en Grèce suspend un programme 5G

Le 2 décembre 2019 - Traduction Ciel voilé

https://ehtrust.org/kalamata-greece-suspends-5g-program/?fbclid=IwAR3FDT9G7DF-jXzwwQZXCK-SrWU958YBR1g7rIszqzMVDVQDMeuF_Duz5g0


Grèce: le conseil municipal de Kalamata a décidé de ne pas poursuivre le programme pilote 5G après un débat de trois heures.


«La Ville a décidé de ne pas renouveler le contrat avec l'entreprise de télécommunications - un contrat initialement signé pour le développement d'un programme pilote 5G. C'est le résultat d'une campagne de 6 mois faite par les habitants de Kalamata pour arrêter le déploiement de la 5G dans leur ville », a déclaré le Dr Theodore Metsis qui a présenté à travers le pays les problèmes environnementaux et de santé humaine posés par la 5G.


Couverture médiatique: «Le conseil municipal a décidé de suspendre la 5G à Kalamata»


CNN Grèce: «Kalamata : les habitants refusent de servir de rats de laboratoire- Le conseil municipal bloque la 5G. »

 

Kalamata rejoint des dizaines de villes et de scientifiques travaillant à l'échelle internationale  pour protéger leurs communautés et l'environnement.

 

Récemment, l'association des médecins de Chypre et le Comité national chypriote de l'environnement et de la santé des enfants ont présenté leur position sur la 5G intitulée «Les risques pour la santé publique liés à l'utilisation du réseau 5G» aux commissions parlementaires chypriotes de l'environnement et de la santé.

 

Cette prise de position est basée sur la déclaration historique de Nicosie de 2017. Des centaines de médecins en Belgique ont signé un appel pour arrêter la 5G. En Italie, plus de 60 villes ont adopté des résolutions ou moratoires 5G.

 

 

Voir les commentaires

Australie : sécheresse provoquée

23 Décembre 2019, 17:45pm

Voir les commentaires

Aéroport de Toulouse : 75% de plus value pour les chinois

22 Décembre 2019, 11:46am

Aéroport de Toulouse : 75% de plus value pour les chinois

’Aéroport de Toulouse va changer de mains, pour le plus grand bonheur de ses actionnaires chinois. Selon le Canard enchaîné, ceux-ci réalisent en quatre ans une belle plus-value de 75%. La privatisation partielle, poussée par Emmanuel Macron, avait valu des déboires judiciaires aux actionnaires, dont l’État. Retour sur un fiasco très français.

Culbute en vue pour le groupe chinois Casil (China Airport Synergie Investment Limited) actionnaires à 49,99% de la société d’exploitation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB). Selon Le Canard Enchaîné du 18 décembre, le groupe français Eiffage serait en passe de mettre sur la table 507 millions d’euros pour racheter au consortium chinois leur moitié de l’aéroport toulousain, qu’il avait acquis pour 308 millions d’euros en avril 2015, soit une belle plus-value de près de 230 millions d’euros, si l’on compte les 28,79 millions d’euros perçus au titre des dividendes.

 

Un tel gain interroge par ailleurs sur les méthodes d’évaluation des biens publics que cède Bercy. En effet, rares sont les occasions de réaliser une plus-value de près de 75% sur des investissements d’infrastructures, qui plus est par une entreprise n’ayant –comme le rappelle le Canard– «pas la moindre expérience de la gestion d’un aéroport».

 

Lors de la privatisation de l’aéroport, annoncé à l’été 2014 et impulsé par Emmanuel Macron, le prix de la société de gestion de l’aéroport est fixé par Bercy à 616 millions d’euros. 308 millions d’euros à débourser pour prendre 49,99% des parts jusqu’en 2046, pour les potentiels repreneurs français (ADP, Capitole Alliance, Vinci), la somme est jugée «déraisonnable». Pourtant, il vaudrait plus d’un milliard d’euros, au vu de ce qu’Eiffage serait près à mettre.

Après le retrait de l’Australien Macquarie, de l’Espagnol BTP Ferrovial et de l’Allemand AviAlliance (faisant partie du consortium Capitole Alliance), le Chinois Casil remportera finalement l’appel d’offres. En prime pour les nouveaux acquéreurs, Bercy se réserve alors la possibilité, sous trois ans, de revendre les 10,01% du capital lui restant à Casil, point sur lequel il se ravisera. Dès la fin 2014, Michel Sapin, ministre des Finances, et Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, «se félicitent du succès de l’opération», qui permet à l’État «de céder dans d’excellentes conditions sa participation».

 

La suite sur Sputnik

Voir les commentaires

Financeurs de Macron : George Soros avant Goldman-Sachs

22 Décembre 2019, 08:26am

Financeurs de Macron : George Soros avant Goldman-Sachs

Qui finance Macron – George Soros: 2 365 910,16 €, David Rothschild: 976 126,87 €, Goldman-Sachs: 2 145 100 €.

 

Le contenu des Macronleaks ont révélé une montagne de documents stockés dans les courriers électroniques du personnel d’Emmanuel Macron, que l’électorat français avait le droit de connaître avant la consultation présidentielle.

La presse, en particulier Le Monde, a publié un communiqué dans lequel il déclarait expressément qu’il ne souhaitait pas révéler le contenu des dossiers, craignant “d’influencer le scrutin”: face au “chien de garde de la démocratie”, les intérêts oligarchiques sont placés avant ceux du peuple.

Comme d’habitude, certains médias ont les jambes courtes. Les fichiers ont été récupérés par d’autres sources d’information et rendus publics.

Un prêt de huit millions d’euros accordé par le Crédit Agricole en faveur de l’ AFCPEM, l’association du candidat de la République En Marche! pour le financement de sa campagne électorale.

Cet argent doit être restitué avant mars 2019.  Notons ici que l’article 1415 du présent contrat est très révélateur: en cas de défaillance, le patrimoine personnel de Brigitte, épouse de Macron, ne sera pas affecté.

Suite sur Alterinfo.ch

Sur réseau Voltaire

Sur le saker francophone

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>