Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Nicole Delépine interviewée par Pierre Lombard

30 Juillet 2016, 22:06pm

Publié par Pierre Lombard

Nicole Delépine interviewée par Pierre Lombard

Nicole Delépine : "Les patients sont devenus des cobayes pour BigPharma"

Le Dr Nicole Delépine est co-auteure de “Cancer, les bonnes questions à poser à votre médecin” (Michalon) un livre qui vise à redonner le pouvoir au patient sur son traitement et à instaurer une relation humaine avec le médecin. Nous l'avons rencontrée.

Pierre Lombard - Mardi 26 Juillet 2016

http://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-maladies/le-cancer/nicole-delepine-les-patients-sont-devenus-des-cobayes-pour-bigpharma.html

Nicole Delépine est pédiatre, oncologue (cancérologue), ancien chef de service de cancérologie pédiatrique à l’assistance publique-hôpitaux de Paris, elle se bat depuis trente-cinq ans pour améliorer la prise en charge des malades atteints de cancer, en particulier des enfants.
Gérard Delépine, chirurgien orthopédique, oncologue et statisticien, a consacré sa carrière à développer des techniques de chirurgie conservatrice.

LaNutrition.fr : Vous êtes retraitée depuis peu. Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire un livre pour informer les patients et leurs proches sur les traitements des cancers ?

Nicole Delépine. Les appels téléphoniques ou par mail très fréquents de citoyens, d’anciens patients, ou d’amis de familles que nous avons connus nous démontrent chaque jour que les malades sont « perdus » et - trop souvent- ne reçoivent pas l’information détaillée, claire et compréhensible sur le traitement qui leur est proposé et les alternatives possibles en médecine classique académique. Pourtant la loi impose un consentement libre et éclairé aux soins que vous devez subir. Mais à tort ou à raison les patients ou leurs proches reçoivent la prescription comme une injonction, de surcroit à appliquer en urgence. Parfois ils attendent le résultat de la biopsie depuis trois semaines ou plus et la décision de la fameuse RCP - dont nous allons reparler - encore quelques jours parfois très longs. Et là l’injonction assortie de menaces plus ou moins voilées. Si vous refusez vous allez mourir dans trois semaines… Ils ne se sentent pas, ou plus, le droit de discuter, de refuser. La soumission s’impose à tous les niveaux en France et la médecine et singulièrement la cancérologie n’y échappe pas.

Est-ce une situation si répandue ?

Nous espérons que ce n’est pas le cas général mais en tous cas ces situations sont fréquentes particulièrement dans les grandes machines que les patients surnomment « usines à cancer » ou usines à essais quand ils n’évoquent pas des mots aussi forts que « camps de concentration » que même moi j’ai dû mal à entendre dans ce contexte. Mais ils insistent pour décrire la violence de leurs ressentis. Les petits établissements plus humains ont tendance à disparaître sous la main dominatrice et inquisitoriale des agences régionales de santé qui décrètent que le nombre de patients est insuffisant ou les locaux pas aux normes. Et la liberté d’être soigné dans un lieu à échelle humaine par des médecins pas encore robotisés se réduit comme peau de chagrin, ainsi que la liberté de soigner selon le serment d’Hippocrate.

Les cancérologues ne font -ils pas bien leur travail ?

Le problème est celui de la définition du « bien ». Notre définition et celle de tous les médecins depuis 2500 ans, c’est donner les meilleurs soins en fonction des « données acquises de la science » (et confirmé par l’arrêt Mercier 1936) dans le secret médical absolu, la volonté du patient éclairé et l’indépendance professionnelle. La définition de nos instances couvertes par l’Ordre est de respecter les « recommandations nationales » sur les conduites diagnostiques et thérapeutiques. En cancérologie l’Institut national du cancer précise en accord avec le ministère que le but à atteindre est d’inclure un maximum de patients dans les essais thérapeutiques ou dans ce qui les remplace peu à peu, les « thérapies précoces » qui permettent d’obtenir très rapidement en moins de deux ans les autorisations de mise sur le marché « conditionnelles » après de courtes études dite pivot portant sur de faibles nombres de patients. Les malades deviennent ainsi de fait des cobayes tandis que la sécurité sociale paie à des prix délirants des médicaments innovants peu expérimentés et donc à haut risque d’effets secondaires.

Comment les médecins réagissent-ils ?

Le médecin est pris dans des injonctions paradoxales permanentes :

- obéir à sa vocation, au serment d’Hippocrate et à sa volonté de soigner ses patients au mieux privilégiant selon le code de Nuremberg l’intérêt individuel sur l’intérêt collectif et il se fait vite exclure pour « incapacité de travailler en collectivité ».

- se taire, se laisser robotiser en silence et de fait, accepter cette médecine qui privilégie la soi-disant recherche comme nos dirigeants l’avouent - voir l’interview de Loïc Capron président de la commission médicale d’établissement de l’APHP en aout 2014 pour justifier la fermeture de la dernière unité indépendante de cancérologie pédiatrique - et ceci aux dépens des patients. Cette situation est évidemment invivable et on ne compte plus les suicides, les démissions, les burn-outs des médecins et en particulier des cancérologues. Mais peu importe, la loi de santé parue au JO en janvier 2016, prévoit de remplacer les « docteurs » de papa, cliniciens véritables médecins par des consultations numériques. Le mot « médecin » apparait moins de 40 fois dans un texte portant sur la médecine. Dans l’univers numérique du ministère, on n’examine plus les patients, on ne les interroge plus et l’ordinateur décide du traitement en fonction d’examens complémentaires variés, du rêve du tout génétique ; les « professionnels de santé » de moins en moins formés effectueront les gestes que les machines n’auront pas encore appris à faire. L’achat de robot pour remplacer les infirmières ou aides-soignantes dans les services aurait fait fureur au dernier salon sur la santé numérique. Courage, Fuyons.

Vous écrivez que le médecin est devenu une sorte de prestataire au service de l’industrie. Comment en est-on arrivé là ? Que faudrait-il faire pour remédier au problème ?

La loi santé nous transforme en prestataires au service du ministère, de l’état qui lui-même se met au service de l’industrie. Qui signe les prix exorbitants complètement injustifiés à tous égards des nouveaux médicaments ? La ministre de la santé, et pas le labo qui ne fait que jouer son jeu.

Ce fut un long chemin discret depuis la suppression des médecins des Hôpitaux en 1984 remplacés par des praticiens hospitaliers (PH) perdant leur identité de « docteur » d’autant que le titre est partagé avec les pharmaciens. Bref le PH n’est pas forcément médecin. Puis les lois successives ont soigneusement dépossédé les soignants de leurs prérogatives de décision, le directeur devenant celui qui accorde l’admission dans l’hôpital. Comment avons-nous accepté cela ? Création des Agences régionales d’hospitalisation par Juppé en 1996, loi Bachelot qui en 2009 élargit leurs prérogatives sur la ville en les transformant en Agences régionales de santé et loi Touraine qui achève le désastre en revendiquant dans l’article 1 la responsabilité de l’organisation des soins et non plus leur simple contrôle. Elle précise sur la santé et non plus seulement sur la santé « publique ». La médecine libre a disparu en 2016 et c’est bien la ministre qui décide ce qui est bien ou mal, comme « les vaccinations ne se discutent pas », ou la généralisation du traitement très onéreux de l’hépatite C sans savoir si cela est bénéfique pour tous les patients. Peu importe, elle décide et toute la loi est à la mesure de ce type de décision.

Quelles sont ces fameuses “RCP” (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire) qui décident rapidement des traitements à attribuer à chaque patient ?

Ce sont des chambres d’enregistrement de fait. Le principe est de réunir au moins un cancérologue, un radiothérapeute et un chirurgien pour discuter des dossiers des malades et décider de la conduite thérapeutique. En pratique, les réunions réunissent de nombreuses personnes qui doivent choisir le traitement pour plusieurs patients en suivant les recommandations nationales le plus souvent possible. Ce choix se fait rapidement en l’absence du patient et de son médecin traitant et sur un dossier déshumanisé de fait : souvent seulement un ou deux médecins connaissent le malade en chair et en os. Il est évident que le vécu psychologique du malade, ses antécédents dans l’expérience de cette maladie n’ont aucune existence. Le choix éclairé du malade est supposé être explicité par le médecin référent qui trop souvent dira que c’est la décision de la réunion sans beaucoup de justification scientifique. Souvent le traitement choisi doit être accepté par le patient sous peine de menace de décès rapide en cas de refus ou d’inscription du patient sur une "liste rouge".

Le but réel est d’imposer les inclusions maximales dans les essais ou les thérapies précoces qui y ressemblent en plus rapides. Ceci est attesté par la vérification par l’agence régionale de santé au cours des audits pour accréditation. Si l’ARS trouve que l’établissement ne satisfait pas à ces critères, il doit se « corriger », se mettre en conformité, sous peine de perdre l’autorisation de traiter des cancers lors de la visite de contrôle un an plus tard. L’autorisation étant globale, il est évident que la pression des collègues est forte pour accepter la soumission.

D’après vous, non seulement la plupart des nouvelles molécules utilisées en chimiothérapie ne sont pas plus efficaces que les anciennes, mais elles seraient même moins efficaces que des traitements anciens personnalisés, en plus d’être considérablement plus chères, comment expliquer une situation si absurde ?

Nous exposons dans ce livre les résultats de la littérature internationale sur des exemples de molécules dites innovantes qui ont défrayé la chronique de ces dernières années comme un traitement supposé miracle qui allait supprimer la nécessité de la chimiothérapie classique et ses effets secondaires mal vécus. Nous présentons des analyses objectives qui ne relèvent pas de la croyance. Malheureusement ce travail bibliographique approfondi nous a permis de prouver dans de nombreux exemples de cancers fréquents que les résultats présentés au bout de quelques mois comme miraculeux par les leaders d’opinion au service de Big Pharma ne se confirmaient quasiment jamais en dehors de deux molécules déjà anciennes comme le Gleevec et l’herceptine pour un nombre réduit de patients au total.

Quelles sont les places de la chirurgie et de la radiothérapie ?

La place du traitement local et singulièrement de la chirurgie et de la radiothérapie est capitale. De nombreux cancers sont curables par le traitement local seul à condition que l’ablation de la tumeur puisse se faire en un seul morceau (en enlevant la totalité de la tumeur). De toute façon elle reste essentielle même lorsqu’elle doit être associée à la chimiothérapie et même en cas de maladie métastatique dans de nombreux types de cancer. Nous frémissons souvent devant des patients qui traînent chimio après chimio pendant dans de longs mois sans avoir bénéficié de chirurgie et/ ou de radiothérapie et souvent sans avoir rencontré le chirurgien ni le radiothérapeute. Les patients et les médecins doivent toujours avoir en tête la place fondamentale du traitement local pour ne pas perdre de chances de survie.

Que penser des approches complémentaires ?

Les autres approches médicales ou complémentaires peuvent être parfois d’un certain soutien pour le confort et la meilleure tolérance des traitements conventionnels mais à l’heure actuelle aucune n’a fait la preuve de son efficacité isolément dans la guérison des tumeurs solides. La faillite des conditions de la médecine académique fait oublier qu’en 2016 les malades guéris le sont par la chirurgie avec plus ou moins de radiothérapie et plus ou moins de chimiothérapie et qu’il faut demander à bénéficier de ces traitements et ne pas céder aux chants mirifiques tant du génome que d’associations de vieilles molécules qui guériraient tout le monde. D’autres voies de recherche sont passionnantes ; par exemple de nombreuses équipes internationales se penchent depuis plus de 20 ans sur les voies métaboliques de développement du cancer. L’immunothérapie présentée comme neuve est un marronnier depuis les années 60. Espérer, chercher, c’est bien mais il ne faut pas parler trop vite (même si c’est le meilleur moyen d’obtenir des crédits…). Les malades d’aujourd’hui veulent des traitements pour guérir maintenant et pas seulement servir de cobayes pour de possibles progrès (trop souvent très incertains ou peu probables).

L’objectif numéro 1 du plan cancer 2014-2019 est le dépistage plus précoce des cancers. Pensez-vous que le dépistage systématique permet de diminuer la mortalité par cancer ?

L’accent mis sur des dépistages de plus en plus précoces sanctifié par le ministère mériterait un long développement car rien ne prouve que cela soit bénéfique pour les citoyens. C’est un marché que souhaite développer l’industrie et ses alliés mais il est probablement plus toxique qu’utile. La médicalisation de la vie à tout prix pour satisfaire la Bourse est regrettable. Deux exemples ont été détaillés dans le livre : celui du sein et de la prostate. Là encore ce n’est pas croire ou ne pas croire dont il s’agit mais bien de synthèse de la bibliographie internationale avec un recul long de plus de 15 – 20 ans portant sur des dizaines ou des centaines de milliers de patients. Dans ces deux cancers, le dépistage augmente le nombre de cancers diagnostiqué et souvent le taux de guérison spécifique de ces cancers diagnostiqués mais cela ne prouve en rien l’utilité du dépistage car on inclut alors dans les statistiques des cancers dormants qui ne sont pas des maladies et qui n’auraient jamais causé de mal au sujet sa vie durant. Les sur-diagnostics représentent entre 20 et 40% des cas dépistés. Pour affirmer son utilité un dépistage doit améliorer la survie globale des sujets qui s’y soumettent c’est-à-dire qu’il doit augmenter l’espérance de vie chez les dépistés par rapport aux non dépistés et donc par conséquence diminuer le nombre global de morts par ce cancer. C’est le cas du dépistage du cancer du col de l’utérus par les frottis, le seul qui a fait la preuve certaine de son utilité et qui a fait passer la mortalité globale en métropole de 5000 à moins de 1000 cas annuels. Ce n’est pas le cas du dépistage du cancer de la prostate qui est déconseillé dans le monde entier par les organismes officiels chargés du dépistage. Ce n’est pas non plus le cas dans le cancer du sein ou la seule étude prospective randomisé à gros recrutement (90000 femmes) et long recul (20 ans) montre que le fait d’entrer dans un programme de dépistage organisé par mammographie n’augmente pas la longévité mais augmente sensiblement le risque de mutilation.

Pour quelle raison ?

La raison de l’échec de ces deux derniers dépistages réside dans les complications parfois mortelles des traitements inutiles (sur-traitement) administrés aux personnes souffrant de sur-diagnostic.

Le gros marché visé par le plan cancer est celui de la génomique espérant dépister les sujets à risque de tel ou tel cancer et autre maladie. Rêver et faire rêver les citoyens de l’éternité au prix de modifications géniques relève de la folie ou de la manipulation à visée marchande. On trouve dès maintenant dans le dossier de patientes atteintes de cancer du sein curable à 85 % des analyses du génome de leur tumeur dont l’intérêt clinique est nul mais qui ont été remboursées intégralement par la sécurité sociale comme s’il s’agissait de soins courants. La confusion financière mais aussi clinique entre la recherche et les soins a abouti à un abandon trop fréquent des bonnes pratiques du siècle dernier, époque à laquelle on guérissait plus de trois-quarts des enfants atteints de cancer et plus de la moitié des adultes cancéreux. La déshumanisation a suivi avec l’intégration de plus en plus systématique des patients dans les essais ou les thérapies précoces (médicaments peu expérimentés avant la première autorisation de mise sur le marché). Aucune statistique sérieuse ne permet de savoir le résultat de ce changement radical de type de traitement mais on ne peut que s’étonner de la fréquence croissante de cancers dits « foudroyants » à la place de la longue maladie d’autrefois…

Quels conseils donneriez-vous à un patient qui vient de s’être vu diagnostiqué un cancer ?

Nous sommes encore en relative démocratie et le pouvoir agit essentiellement par désinformation (à travers les multiples émissions quotidiennes sur les médias officiels ) insinuant la peur, et par manipulation des soignants submergés sous le poids de la bureaucratie et des autorisations d’exercer. Le patient doit tenter de sortir de cet enfermement en exigeant l’information éclairée encore prévue par la loi, et en choisissant en conscience le traitement le moins toxique pour lui. Il doit rencontrer directement les protagonistes de son traitement, ne pas accepter d’être déclaré inopérable sans avoir rencontré le chirurgien ou parce qu’il est métastatique. Enlever la tumeur primitive est parfois capital après une courte chimiothérapie si cela est possible. Le traitement ne doit pas être laissé au seul bon vouloir d’une réunion dans laquelle il n’est qu’un objet désincarné, un dossier. L’humain doit réinvestir le traitement et cela sera bénéfique pour le malade et pour le médecin qui ne demande que cela. C’est souvent un chemin difficile mais tous ensemble, soignés et soignants, n’avons pas d’autre solution pour reconquérir l’espace du soin qui ne concerne ou ne devrait concerner que nous.

Le Professeur Henri Joyeux s’est vu radié de l’ordre des médecins pour ses propos qualifiés d’alarmistes sur les vaccins, que pensez-vous de cette affaire ? Pensez-vous qu’un ordre moral s’exerce sur les médecins qui pensent “en dehors des clous” ?

Je suis comme la très grande majorité des collègues, tout à fait scandalisée de cette officialisation du délit d’opinion dans un pays qui se veut démocratique surtout en ce mois de juillet ou l’on rappelle la Déclaration des droits de l’homme qui stipule dans son paragraphe 8 que « Nul ne peut être poursuivi pour l’expression de son opinion ». Jusqu’ici les seules exceptions légales à cette liberté étaient la négation des génocides juif et arménien. L’ordre estime-t-il que le professeur Joyeux menace de génocide le peuple français ? Il est vrai que la France a officiellement suspendu son respect de la Convention des droits de l’homme en novembre 2015… Le Pr Joyeux a pourtant été modéré en demandant que les labos et l’Etat garantissent l’approvisionnement en DTPolio, seul vaccin obligatoire en France et demandé avec plus d’un million de signataires que ne soient pas imposées des valences supplémentaires dont certaines ont des effets secondaires non négligeables. Faut-il rappeler à nos autorités ministérielles et à l’Ordre que la France est signataire du code de Nuremberg et de la Convention d’Helsinki et que l’Association médicale mondiale qui se réunit régulièrement pour réitérer ces principes a encore rappelé récemment que l’intérêt collectif ne doit jamais primer sur l’intérêt individuel. Faut-il supposer que l’intérêt collectif est de maintenir une obligation vaccinale en France, ce qui est très douteux, car nos principaux partenaires européens (à commencer par l’Allemagne et l’Angleterre) qui ont supprimé toute obligation vaccinale depuis longtemps ne présentent pas plus de maladies infectieuses que nous ?

Mais l'Ordre fondé sous Vichy pour interdire aux médecins juifs d’exercer et forcer les médecins à déclarer les blessés par balles pour repérer les résistants ne reviendrait-il pas ici aux sources pour jouer la police médicale au service du pouvoir ?

Propos recueillis par Pierre Lombard

Voir les commentaires

Etudes médicales aux Etats-Unis : rien sur les vaccins ?

30 Juillet 2016, 21:43pm

Voir les commentaires

Un système d'arme développé par les américains pourrait provoquer le réchauffement climatique

21 Juillet 2016, 20:39pm

Publié par Press Trust of India

Un système d'arme développé par les américains pourrait provoquer le réchauffement climatique

HAARP est un chauffage ionosphérique très puissant qui peut provoquer le réchauffement de la planète et a un effet de réchauffement global, a déclaré le ministre de l'Environnement indien

Press Trust of India | New Delhi Le 18 juillet 2016 - Traduction Ciel voilé

http://www.business-standard.com/article/pti-stories/us-developed-weapon-system-may-cause-global-warming-govt-116071800897_1.html

Un système d'arme développé par les américains, frappant l'atmosphère avec un faisceau électromagnétique focalisé peut provoquer le réchauffement climatique, a déclaré lundi le gouvernement indien, et il a reconnu que le changement climatique est susceptible de réduire le rendement des principales cultures comme le blé et le maïs en Inde.

"Les USA ont développé un type d'arme appelée HAARP. Il frappe la haute atmosphère avec un faisceau électromagnétique focalisé et orientable", a déclaré le ministre de l'Environnement, Anil Madhav Dave Rajya Sabha dans une réponse écrite.

"HAARP est un modèle avancé de chauffage ionosphérique super puissant qui peut provoquer le réchauffement du globe et a un effet de réchauffement global ", a-t-il dit.

Dave répondait à la question de savoir si le gouvernement est conscient de HAARP, et de ses effets dévastateurs possibles sur le climat de la planète, y compris celui de l'Inde et qui conduit à une déstabilisation des systèmes agricoles et écologiques.

Il a déclaré qu'une étude menée par le Conseil indien de la recherche agricole a fait des projections sur l'impact du changement climatique, lesquelles seraient défavorables en termes de réduction du rendement des principales cultures, notamment le blé, le maïs, la moutarde, la pomme de terre et le sorgho.

Reconnaissant l'impact négatif du changement climatique, le ministre a dit que le gouvernement a lancé le Plan d'action national sur le changement climatique (PNACC) en juin 2008 pour traiter des questions liées aux changements climatiques.

NAPCC comprend huit missions dans les domaines de l'énergie solaire, l'efficacité énergétique accrue, l'habitat, l'eau, la préservation des écosystèmes de l'Himalaya, la foresterie, l'agriculture et la connaissance stratégique du changement climatique.

Il aborde également les questions relatives à l'atténuation des gaz à effet de serre et l'adaptation aux effets néfastes des changements climatiques sur l'environnement, la forêt, l'habitat, les ressources en eau et l'agriculture.

Dave a dit que 32 Etats et territoires de l'Union (UTS) ont également préparé un plan d'action national sur les changements climatiques (SAPCC).

Voir les commentaires

Overcast : le DVD du film disponible en français

21 Juillet 2016, 19:21pm

Publié par Ciel Voilé

Le film documentaire suisse de Matthias Hancke et Tristan Albrecht enfin disponible en français !

Overcast : le DVD du film disponible en français

Synopsis :

"OVERCAST est un documentaire révolutionnaire sur un phénomène que la plupart d'entre nous considèrent comme normal : les traînées des avions s'étalent en nuages, couvrant le ciel et bloquant le soleil. Cependant pour certaines personnes, ces traînées sont le plus grand crime contre l'environnement jamais commis dans l'histoire de l'humanité.

A partir de premières idées décrites en 1974, des scientifiques ont développé la technologie de base nécessaire pour contrôler le climat. Des avions à réaction seraient déployés pour disperser de grandes quantités de produits chimiques nocifs dans l'atmosphère afin de refléter la lumière du soleil dans l'espace.

Toutefois, si cette technologie connue sous le nom de géo-ingénierie était déjà pleinement mise en œuvre depuis de nombreuses années, sans le consentement du public et sans qu'il en soit informé ? Les traînées d'avions et le ciel blanchi que nous voyons aujourd'hui seraient- ils le résultat d'un tel programme de géo-ingénierie?

Depuis plus d'une décennie maintenant, le phénomène a donné lieu à de sérieuses controverses et à des hypothèses folles. Dans une enquête difficile, ce documentaire distingue les faits scientifiques purs des hypothèses douteuses. OVERCAST - une fois pour toutes - veut trouver des réponses concluantes à l'une des questions les plus pressantes de notre temps."

Témoignage

"J'ai travaillé six ans sur OVERCAST, un documentaire sur les nuages artificiels produits par des traînées d'avion à réaction, la controverse autour des chemtrails, et le désir d'obtenir enfin une réponse claire. Nous avons effectué plusieurs vols dans les traînées d'avion. Le premier a eu lieu en 2009.


Alors que le film était presque terminé, une étude de l'Institut fédéral suisse de technologie a été publiée avec des résultats révolutionnaires. L'entrevue avec Mme Ulrike Lohmann, spécialiste des nuages, figure à la fin du film et constitue une véritable percée !"


Matthias Hancke

Liens

Overcast the movie :

Dedal films :

Commander le DVD :

Aluminium et baryum dans le carburant d'avion : vidéo 2'53

Voir les commentaires

Aluminium et baryum dans le carburant d'avion

20 Juillet 2016, 07:19am

Publié par Overcast

Voir les commentaires

Chemtrails et skywriting

18 Juillet 2016, 06:44am

Publié par Ciel Voilé

Skywriting  Lyon  dimanche 17 juillet 2016 vers 12h
Skywriting  Lyon  dimanche 17 juillet 2016 vers 12h
Skywriting  Lyon  dimanche 17 juillet 2016 vers 12h
Skywriting  Lyon  dimanche 17 juillet 2016 vers 12h
Skywriting  Lyon  dimanche 17 juillet 2016 vers 12h
Skywriting  Lyon  dimanche 17 juillet 2016 vers 12h
Skywriting  Lyon  dimanche 17 juillet 2016 vers 12h
Skywriting  Lyon  dimanche 17 juillet 2016 vers 12h

Skywriting Lyon dimanche 17 juillet 2016 vers 12h

Un habitant de Lyon, nous a transmis ces photos prises dimanche 17 juillet à 11h52, le ciel était totalement bleu. Les traînées utilisées pour former les lettres auraient le même aspect que celles habituellement épandues ( à 4 000 mètres d'altitude ). " Des fumigènes utilisés dans les boîtes de nuit ??? "

" Tout a commencé dans un article de Metro du 5 mai 2015… relatant la vie d’un certain Walter Dintinger habitant près de Lyon et faisant du « Skywriting » (Il dessine dans le ciel.). Il vend ses services d’épandage de textes dans le ciel via l’entreprise Oui’up :

Ce n’est ni plus ni moins que de l’épandage de chemtrails. Ils ont persisté au moins 12 minutes, après je suis rentré chez moi et le vent a déplacé le texte."

Tous les enfumages sont bons pour faire croire à qui ne se pose pas de question que l'on peut polluer le ciel de toutes les manières et rester en règle avec l'aviation civile ! Et militaire ! ?

Les avions militaires qui épandent en grille dans leur espace aérien, en-dessous de 10 000 mètres, ne feraient que jouer au morpion ! avec l'argent du contribuable ?

Parmi ceux qui ont fait confiance au skywriting comme "outil de guérilla marketing" : la région Rhônes-Alpes !!!, la Principauté de Monaco…

Voir les commentaires

La modification en-cours du temps met en danger les êtres humains et l'environnement

16 Juillet 2016, 13:02pm

Publié par Marvin Herndon

La modification en-cours du temps met en danger les êtres humains et l'environnement

Communiqué de presse : Marvin Herndon - Traduction : Ciel voilé

San Diego, le 14 juillet 2016 – Dans tous les Etats-Unis, au Canada et dans d'autres pays occidentaux, les cieux d'un bleu clair azur appartiennent au passé. Souvent à présent, notre ciel est teinté d'une brume blanche venant des particules émises par les traînées d'avion. Elles se transforment rapidement en nuages artificiels, pulvérisées en brume, parfois assez épaisses pour transformer un ciel sans nuage en couverture nuageuse.

Qu'est-ce qui est ainsi pulvérisé ? Quelles pourraient être les conséquences de tels épandages sur la santé humaine et sur l'environnement ? Les autorités se taisent.

Dans un article scientifique publié dans “Aux frontières de la santé publique”, le scientifique et géologue Marvin Herndon présente trois éléments indépendants de preuves montrant que la principale substance pulvérisée dans l'air est de la cendre volante de charbon. La cendre volante de charbon est une substance si toxique qu'il est interdit de la rejeter dans l'air par les cheminées de centrales à charbon. Ces particules ultra-fines – moins de 2,5 microns – se mélangent à l'air que nous respirons. Inhalées elles se fixent en profondeur dans nos poumons.

Herndon écrit : “ Les liens documentés entre la pollution aux particules fines PM2,5 et la santé publique s'appliquent aussi aux cendres volantes de charbon pulvérisées dans l'air, et qui ont la même taille. Cela comprend l'augmentation des admissions en hôpitaux, la morbidité et la mort prématurée, la baisse du poids à la naissance, l'inflammation des poumons et le diabète, le risque de maladie cardiovasculaire, le cancer du poumon, le risque d'AVC, la maladie d'Alzheimer, l'augmentation de l'asthme, des problèmes rénaux chez les hommes âgés et la baisse de la fertilité masculine.

La cendre volante a la propriété de libérer de l'aluminium sous une forme chimiquement mobile ( libre) par l'eau et l'humidité du corps, cela peut avoir des conséquences graves et variées sur la santé humaine et l'environnement, incluant des implications dans les maladies neurologiques, la réduction de la fertilité masculine, des perturbations neurologiques chez l'abeille et d'autres animaux et l'affaiblissement du biota.

La cendre volante de charbon a la propriété de libérer des métaux lourds et des éléments radioactifs quand elle est en contact avec l'humidité du corps, ce qui peut avoir des conséquences graves et variées sur la santé humaine : y compris cancer, maladies cardiovasculaires, diabètes, maladies respiratoires, AVC, et autres.”

De plus, l'auteur a remarqué que le méthyle de mercure toxique et les hydrocarbures chloro-fluorés qui endommagent la couche d'ozone, pourraient être produits par certains types de pulvérisations troposphériques qui déposent dans l'environnement de la cendre volante de charbon à partir de la combustion du kérosène des avions. La vérification expérimentale constitue une garantie.

L'auteur conclut que d'un point de vue géophysique, la cendre volante de charbon pulvérisée dans la troposphère réchauffe l'atmosphère, empêche la chaleur émise par la Terre de partir vers l'espace, retarde les pluies, ce qui peut artificiellement élever les pressions atmosphériques qui peuvent bloquer des fronts entrants, et par la suite aboutir à des situations de sécheresse.

Le but de cette activité secrète est inconnu de la communauté scientifique et du public. Le temps est venu pour la communauté scientifique et spécialement la science de l'environnement et les services de santé publique de comprendre qu'une multitude de substances toxiques sont pulvérisées dans l'air que les gens respirent dans beaucoup de pays du monde et que cela affecte négativement presque toute vie sur terre.

Herndon, J. M.: Human and Environmental Dangers Posed by Ongoing Global Tropospheric Aerosolized Particulates for Weather Modification. Frontiers in Public Health, 30 June 2016.

Article: http://journal.frontiersin.org/article/10.3389/fpubh.2016.00139/full

Source:

J. Marvin Herndon, Ph.D.

Transdyne Corporation

Email: mherndon@san.rr.com

Website: http://www.NuclearPlanet.com

Voir les commentaires

La pectine des fruits pour détoxifier votre foie

9 Juillet 2016, 15:13pm

Publié par Ciel Voilé

La pectine des fruits pour détoxifier votre foie

et chélater les métaux lourds des médicaments, des ogm et des chemtrails


Publié par JB Bardot - Traduction Ciel voilé


http://www.jbbardot.com/detox-your-liver-and-chelate-heavy-metals-drugs-gmos-chemtrails-with-fruit-pectin/


La pectine des fruits est efficace pour éliminer certains contaminants de l'organisme tels que les métaux lourds, les médicaments non désirés et les résidus chimiques. Lorsque ces substances se déposent dans les cellules du corps, elles contribuent à une variété de maladies graves. En détoxifiant le corps de métaux lourds et des contaminants, on optimise la santé et on offre au corps la possibilité de se régénérer. L'utilisation de pectine de fruits pour les programmes maison de désintoxication réussit aussi longtemps que sont suivies les précautions de bon sens quant au dosage. Lorsque l'on se prépare à utiliser la pectine, quelques lignes directrices et conseils facilitent la démarche.


Reconnaître les candidats à la détoxification des métaux lourds ou des drogues

Les métaux lourds de notre environnement entraînent des problèmes de santé graves. Le mercure est utilisé dans les plombages dentaires et les vaccins et il contamine les cours d'eau. On trouve le cadmium dans la fumée de cigarette, les gaz d'échappement, il imprègne l'air. Le plomb est utilisé dans les peintures, la nourriture, les conduites d'eau, les pesticides, les cosmétiques et les jouets pour enfants.


Certains médicaments délivrés sur ordonnance se fixent dans les tissus du corps, et une fois dans le système, sont difficiles à éliminer. Les médicaments tels ceux de la chimiothérapie sont connus pour être problématiques : ils créent un environnement qui non seulement détruit les cellules cancéreuses, mais affaiblit également le système immunitaire en général. Toute personne sur-exposée à ces substances bénéficiera de l'utilisation de la pectine pour se désintoxiquer, éliminer les métaux lourds et les résidus de médicaments non désirés dans le corps.


Qu'est-ce que la pectine de fruits et où en trouver ?


La pectine est une substance qui se trouve naturellement dans de nombreux fruits, ces propriétés la rendent excellente pour fabriquer des gelées. La pectine a également la capacité d'enlever les métaux lourds et autres contaminants du flux sanguin par un processus appelé chélation. Ces contaminants sont normalement excrétés avec l'urine.


On trouve la pectine dans les écorces de nombreux fruits et légumes. Les bananes, les pommes, le chou, le gombo, les betteraves, les raisins, les carottes et tous les agrumes dans la partie blanche appelée la moelle, sont tous d'excellentes sources de pectine.

.
Détoxification douce des contaminants et métaux lourds


Mangez chaque jour, plusieurs portions de fruits riches en pectine, pour une cure de désintoxication douce et naturelle. Une des meilleures sources de pectine est la pommes verte. Le jus de pomme bio et la compote de pommes non sucrée sont aussi de bonnes sources de pectine de fruits naturels.


Utilisation de pectine pour chélater les métaux lourds et pour une désintoxication profonde de la drogue


Pour une cure de désintoxication plus profonde et plus contrôlée, on trouve la pectine en magasin, au rayon conserve. La pectine fabriquée spécialement comme chélateur de métaux lourds et de médicaments est disponible dans les magasins d'aliments naturels sous forme de poudre. Vérifiez les étiquettes pour vous assurer qu'elle ne contient pas de MSG.


Pour utiliser la pectine, mélanger 2 à 4 cuillères à café de pectine sèche à un verre de jus de raisin une fois par jour. Commencez avec une dose plus faible de pectine jusqu'à ce que le corps s' habitue puis augmentez lentement la quantité.


Continuez à suivre la cure de désintoxication, à l'aide de la pectine, pendant 2 semaines à 6 mois, s'il s'agit d'éliminer des drogues ou pour chélater les métaux lourds. Quel est l'indicateur pour arrêter la cure : la réduction des symptômes. Une désintoxication sans symptôme pendant la thérapie de chélation n'existe pas, mais si la pectine est prise en petites quantités sur une longue période de temps, la santé globale reviendra, l'énergie augmentera et les symptômes de la maladie disparaitront.


Surveillance médicale pendant la chélation et la cure de désintoxication de drogue


Les personnes dépendantes des stupéfiants, de toute sorte, ne devraient utiliser la pectine que sous surveillance médicale pendant la désintoxication de drogue.


La pectine peut causer des problèmes chez les personnes qui sont sensibles. Certaines personnes peuvent ressentir une poussée de leurs symptômes pendant la période de désintoxication, y compris des vertiges, des nausées, des douleurs articulaires ou musculaires, de la faiblesse et de la fatigue. Réduire la dose est généralement suffisant pour atténuer les symptômes et rendre la désintoxication plus confortable. Consultez votre médecin traitant pour les dosages.


Sources :


http://www.ei-resource.org/store/nutritional-and-herbal-supplements/c...


http://www.peoplespharmacy.com/2009/08/31/pectin-for-arthritis-pain/


http://www.naturalnews.com/031969_apple_pectin_radiation.html

Livre en français : "A la recherche de ma santé perdue" Sophie Benarrosh

Laboratoire d'analyse de cheveux : www.bioligofrance.com

Voir les commentaires

La géo-ingénierie détruit nos forêts

9 Juillet 2016, 07:43am

Publié par Ciel Voilé

La  géo-ingénierie détruit nos forêts

Traduction Ciel voilé

http://amicrowavedplanet.com/the-destruction-of-our-forest-through-geoengineering/


Notre environnement est inondé par la pollution électromagnétique. Les arbres sont particulièrement sensibles aux ravages causés par ce rayonnement électromagnétique artificiel parce qu'ils servent eux-mêmes d'interface électrique entre la Terre et les courants atmosphériques. L'avenir des arbres s' obscurcit au fur et à mesure que la technologie cherche à exploiter pleinement le spectre électro-magnétique (EM).


"Des variations transitoires du potentiel électrique ont été étudiées sur un peuplier équipé d'électrodes jusqu'à une hauteur de 10,5 m. Les signaux simultanés à toutes les électrodes ont la même forme et leur amplitude augmente linéairement avec la hauteur, jusqu'à des valeurs comprises entre 10 et 50 mV. Ceci correspond à un courant électrique à travers l'arbre de l'ordre de quelques milliampères. La fréquence d'apparition des signaux ne dépend pas de la saison ou de l'heure du jour."


"On pense que ces variations du potentiel électrique sont causées par le passage de nuages ​​d'orage, de peu d'activité, dont la base, chargée électriquement, pourrait induire des charges dans le sol et donner lieu à un courant circulant à travers l'arbre et à un "effet de pointe" à son sommet." ( 2010 Elsevier Masson )


"Les études du potentiel électrique et de la conductivité atmosphérique à la surface du sol ont été importantes, jusqu'à la seconde guerre mondiale. Chaque observatoire magnétique était équipé de capteurs ou enregistreurs du potentiel électrique. Des physiciens connus étaient engagés dans l'étude de la conductivité électrique de l'atmosphère. La 5e division de l'Union internationale de géodésie et de géophysique internationale (UGGI) a était intitulée '' Géomagnétisme et géoélectricité ''.


"Au milieu du 20e siècle, cet intérêt a diminué, même si un regain est toujours possible. En effet, un courant vertical descendant (Jz) de l'ionosphère, à travers la troposphère jusqu'à la surface de la Terre (océan et continent), traverse les couches nuageuses, et génère des charges aux limites supérieure et inférieure de ces nuages, susceptibles d'affecter les interactions microphysiques entre les gouttelettes, la formation des noyaux de glace et des noyaux de condensation, ce qui modifie la couverture nuageuse. Des réponses météorologiques à court terme à ces changements du Jz ont été observées. Des changements dans le '' circuit électrique global '' peuvent expliquer les liens entre climat, météo et soleil sur un vaste intervalle de temps (Tinsley et al., 2007) ".


"La capacité des arbres et des forêts à générer de fortes hétérogénéités spatiales et temporelles dans ce courant Jz pourrait être importante et doit être étudiée plus en profondeur."


http://www.ipgp.fr/~gibert/PDF_Files/60.pdf


En outre, d'autres études indiquent des problèmes graves de déforestation due au rayonnement EM et à

la pollution aux particules fines. Pour autant, ils ne parviennent pas à reconnaître l'impact des épandages chimiques aériens clandestins (chemtrails) de nano-particules, tels que l'aluminium.


" Le rayonnement des réseaux Wi-Fi est nocif pour les arbres, il provoque des variations importantes dans leur croissance, ainsi que des saignements et des fissures dans l'écorce, selon une étude récente aux Pays-Bas.
Tous les arbres à feuilles caduques du monde occidental sont affectés, selon l'étude réalisée par un groupe d'institutions, y compris l'Université de Delft TU et de l'Université de Wageningen. La ville de Alphen aan den Rijn a ordonné l'étude, il y a cinq ans, après que les fonctionnaires ont trouvé des anomalies inexpliquées sur les arbres qui ne pouvaient être attribuées à un virus ou une infection bactérienne ".


"Des analyses supplémentaires ont découvert que cette maladie se propage dans le monde occidental. Aux Pays-Bas, environ 70 % de tous les arbres dans les zones urbaines montrent les mêmes symptômes, comparativement à seulement 10% il y a cinq ans. Les arbres dans les zones densément boisées ne sont guère touchés. "


http://www.macworld.co.uk/news/apple/study-finds-wi-fi-makes-trees-sick-3249437/


L'utilisation d'émetteurs électromagnétiques artificiels pour manipuler le climat de la planète doit être prise en compte dans la discussion de l'acidification, de l'électrification et de la gestion du rayonnement solaire de notre environment. Les forêts sont stressées par des changements intenses du potentiel électrique. La pollution électromagnétique provenant de sources artificielles est l' « éléphant dans le magasin de porcelaine. »

Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016
Jardin à Bali le 8 juillet 2016

Jardin à Bali le 8 juillet 2016

Voir les commentaires

Forêt en danger au Puits de Rians à Trets

8 Juillet 2016, 12:35pm

Publié par Ciel Voilé

Forêt en danger au Puits de Rians à Trets
Forêt en danger au Puits de Rians à Trets
Forêt en danger au Puits de Rians à Trets
Forêt en danger au Puits de Rians à Trets
Forêt en danger au Puits de Rians à Trets
Forêt en danger au Puits de Rians à Trets

Un observateur assidu du ciel de Trets (Bouches-du-Rhône) constate depuis des années les dégâts des épandages toxiques aériens clandestins sur la nature environnante. Ces derniers mois, il comptait en moyenne 50 à 200 avions par jour au-dessus de Trets. Début mai, au Puits de Rians, suite à la dispersion d'une étrange "neige noire", une multitude d'arbres ( chênes blancs, hêtres, etc ), ont jauni, attaqués et arrêtés dans leur croissance printanière, leurs feuilles brûlées. Il s'agit d'une zone forestière, de quelques milliers d'hectares, non habitée, utilisée pour la chasse. Quels produits ont été déversés du ciel ? Round-up ? Délestage ? La dévastation de cette forêt, n'intéresse personne : ni les élus contactés, ni les journalistes locaux :" Tout le monde s'en fout ! " témoigne-t-il.

En 20 ans, aussi bien à Trets que dans les Alpes, cet ardent défenseur de la nature a vu disparaître les escargots, les grenouilles, les mélèzes, les ormeaux, etc… Aux suivants !?

Voir les commentaires

1 2 > >>