Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Pulvérisation de nanoparticules : un technicien allemand témoigne

25 Mai 2014, 13:01pm

Publié par Ciel Voilé

 

 

huge-plumes-300x199

 

http://www.geoengineeringwatch.org/insider-speaks-out/

 
24 mai 2014


Sur cette très courte vidéo,  un homme explique avoir participé à l’installation de réservoirs dans un avion destiné à pulvériser des substances toxiques dans le ciel. Bien que je n' ai pas de moyen de confirmer son témoignage, tout ce qu'il dit de façon tout à fait plausible et sincère, confirme ce que nous savons. Jusque dans sa tentative d'informer le « parti écologiste » et leur refus d'écouter. Ce genre de refus en dépit des faits a été le comportement habituel de la communauté dite écologiste. Espérons que nous entendrons encore cet homme avant qu’il ne lui arrive quelque chose. Espérons également que d'autres  trouveront le courage et le sens de l'honneur avant que tout ne soit détruit.



 


Dane Wigington

Voir les commentaires

L'aéroport Paris-Charles de Gaulle pollue l'eau que boivent les Franciliens

22 Mai 2014, 21:04pm

Publié par Ciel Voilé

 

Jean-Claude Oliva (Coordination Eau Ile-de-France)

 

http://www.reporterre.net/spip.php?article5898

 

jeudi 22 mai 2014

 

 

arton5898-2ef6d

L’aéroport Paris-Charles de Gaulle entraîne, par l’utilisation de nombreuses substances chimiques, la pollution des eaux pluviales rejetées dans la Marne, juste en amont de la prise d’eau de l’usine d’Annet-sur-Marne. Celle-ci produit de l’eau potable pour cinq cent mille Franciliens. Les autorités publiques laissent faire.


L’aéroport Paris-Charles de Gaulle s’étend sur trois mille quatre cent hectares. Il est avec ses soixante millions de passagers le septième aéroport mondial et le second en Europe. L’activité aéroportuaire a un impact important autour de la plate-forme, en terme d’environnement, de nuisances sonores, de pollution de l’air, de circulation induite, routière ou ferroviaire.


Les surfaces imperméabilisées représentent un tiers de la superficie de l’aéroport soit plus de mille hectares qui doivent être déneigés et déverglacés en hiver. Il en est de même pour les ailes des avions qui sont traitées au moment du décollage.


Aéroports de Paris (ADP) utilise des produits à base de glycols, et notamment le propylène glycol (massivement utilisé) et l’éthylène glycol (sans qu’en soit connue l’importance réelle, la composition de certains produits n’est pas divulguée au titre du « secret de fabrication »).


encadre dessintdmaretes-d3480

 

Ces deux substances n’ont pas la même toxicité, l’éthylène glycol étant considéré comme le plus dangereux. Outre l’impact sur la santé humaine, les glycols requièrent des quantités importantes d’oxygène pour être dégradés dans l’eau. Par conséquent, leur concentration importante entraîne une augmentation du niveau de pollution de l’eau.

 

Des substances chimiques retrouvées dans les eaux utilisées pour l’usine de production d’eau potable 


Ces substances chimiques se retrouvent dans les eaux pluviales qui sont à 90 % rejetées dans les rivières (Reneuse et Beuvronne) et enfin dans la Marne, juste en amont de la prise d’eau de l’usine d’Annet-sur-Marne qui produit de l’eau potable pour 500 000 Franciliens habitant la Seine-et-Marne, le Val d’Oise ou la Seine-Saint-Denis.


Ces rejets d’eaux pluviales dans la Marne ont considérablement augmenté, grâce à une dérogation préfectorale accordée en 2008 et renouvelée (et élargie) en 2012. La présence d’éthylène glycol dans les eaux brutes utilisées pour l’usine de production d’eau potable d’Annet-sur-Marne est attestée pour la première fois par le rapport annuel 2009 de la SFDE, filiale de Veolia qui exploite cette usine.

Dès 2010, une alerte est lancée par l’association Action Verte Roissy Val Maubuée (AVRVM) et plusieurs collectivités territoriales, et par une lettre de Nature Environnement 77 au Ministère de l’environnement.


Des informations difficiles d’accès 


Cette situation alarmante conduit l’AVRVM, la Coordination EAU Île-de-France, les Eco-citoyens de Lagny et des environs, et plusieurs usagers, à demander aux principaux acteurs (Veolia Eau, ADP, Préfecture de Seine-et-Marne et l’Agence régionale de santé) de fournir tous les documents d’information à ce sujet.

Commence alors un ballet de procédures : lettres d’avocats, saisie de la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs), recours au tribunal administratif (TA) pour faire appliquer les décisions de la Commission d’accès aux documents administratifs.


La Convention d’Aarhus de 2004 prévoit certes que chaque Etat signataire – comme la France - « garantit les droits d’accès à l’information sur l’environnement ». Mais faire valoir ce droit ne va pas de soi ! Il serait plus simple et surtout plus rassurant que ces informations soient à la portée de tous les usagers-citoyens qui en font la demande.


Des graves lacunes 

Les documents reçus font rapidement apparaître de graves lacunes dans la mise en œuvre des dérogations préfectorales et, surtout, que le problème de la présence de l’éthylène glycol n’est toujours pas résolu.

Cette situation a conduit les associations à déposer des recours en annulation des arrêtés préfectoraux de 2008 et de 2012. Leurs pressions répétées ont commencé à porter leurs fruits. Ainsi l’arrêté préfectoral de 2012 pose une nouvelle condition : ADP doit présenter un plan d’action pour résoudre le problème du rejet de ses eaux polluées au plus tard le 30 juin 2012. Ce plan d’action sera finalement publié en juin …2013 !

Le montant total des travaux est estimé à 50 millions d’euros. C’est dire l’enjeu du dossier. Une somme à relativiser cependant : les dividendes versées par ADP s’élevaient en 2012 à 174 millions d’euros et en 2013 à 205 millions d’euros…. Et pour l’instant, les travaux n’ont pas commencé.


Autre résultat de l’action, la signature le 2 juillet 2012 du protocole d’accord concernant les procédures d’alerte réciproques, entre ADP et la Veolia Eau qui exploite l’usine d’Annet sur Marne. Un projet de protocole avait été annexé dès juin 2007 dans le dossier pour obtenir la dérogation préfectorale en 2008, mais jamais mis en œuvre !


On s’étonne cependant du principe même du recours à un protocole d’accord, dont la préfète de Seine-et-Marne explique qu’il s’agit d’un pur contrat de droit privé, situé en dehors de son contrôle, alors qu’il s’agit d’une forme de délégation de la police de l’eau.

b5515rjw5t336pg-add87
- Une des stations de pompage en Marne de l’usine d’Annet-sur-Marne -


Un tapis rouge déroulé par les pouvoirs publics à ADP et Veolia 


En février 2013, un nouvel arrêté préfectoral autorise ADP à augmenter encore le flux de ses vidanges dans les affluents de la Marne. Et en mars 2013, un contrôle inopiné, réalisé par la société Egis Eau - conséquence d’un engagement de la préfète en réponse à la Coordination - révèle des concentrations d’éthylène glycol dans la Beuvronne près de dix fois supérieures à la mesure de 2009, à l’origine de l’alerte. Du coup, les associations demandent aussi l’annulation de l’arrêté de 2013.


A noter aussi dans le paysage local, la plus importante décharge de déchets ultimes de France qui est installée en amont du même captage (décharge Rep Veolia de Claye-Souilly) : bizarrement, certains contrôles de rejets polluants de cette décharge ne sont pas prévus par l’arrêté préfectoral qui autorise ce site !


Et une autre association, l’ADENCA, révèle qu’à de nombreuses reprises, tout au long de l’année 2013, une eau non conforme a été distribuée au robinet des habitants du nord-ouest de la Seine-et-Marne. Peut-on vraiment produire de l’eau potable à partir d’une eau brute aussi dégradée ? Veolia répond oui, sur la base de ses compétences technologiques, mais les analyses de l’eau produite montrent que non.

Le 7 mai, les recours des associations ont été examinés par le tribunal administratif de Melun. Le jugement est attendu dans les prochains jours. En cause, le tapis rouge déroulé jusqu’à présent par les pouvoirs publics devant les énormes machines économiques que sont ADP et Veolia, qui met en danger les écosystèmes d’un des principaux fleuves français et la santé des habitants. Le principe de précaution, l’intérêt général défendu par les associations, peuvent-ils l’emporter ?

Voir les commentaires

Guerre du temps et catastrophe climatique destructrice

22 Mai 2014, 20:38pm

Publié par Ciel Voilé


 Jeudi 22 mai 2014

 

http://www.geoengineeringwatch.org/weather-warfare-and-catastrophic-climate-destruction/

 

 

Les courtiers du pouvoir mondial n'ont absolument aucun scrupule à tuer ou à détruire les êtres humains ou la Nature. Déjà en 1940, « on » testait la bombe atomique dans certains des endroits les plus vierges de la planète, les îles du Pacifique Sud. A présent, la liste des attaques de guerre climatique s’allonge chaque jour qui passe,  sans que les personnes au pouvoir ne se soucient des cataclysmes qu'elles provoquent.

 

Ci-dessous, une lettre d'un contact que j'ai en Slovénie. Son pays a récemment été dévasté par une tempête de verglas sans précédent, également soupçonnée d'être une conséquence directe de l’ingénierie climatique de guerre. Malgré l’effondrement du système climatique dans son ensemble, même si d'innombrables facteurs y contribuent, y compris le CO2 et le CH4 (méthane), les programmes de géo-ingénierie et de guerre climatique constituent le facteur perturbant le plus important de tous.


L'élite mondiale nous place en état de siège, ce serait trop long d'en dire plus ici. Nous avons besoin de chacun d’entre vous pour protester et vous joindre à nous dans la lutte contre cette folie, chaque jour compte. J'espère que vous prendrez le temps de voir les courtes vidéos ci-dessous.

 

Dane Wigington geoengineeringwatch.org

 


Inondations bibliques en Serbie et en République serbe de Bosnie


Des  précipitations abondantes ont persisté plus de 72 heures. Les habitants disposaient de moins de 10 minutes pour réagir aux alarmes. 30 % de la Serbie et 40% de la République serbe de Bosnie ont été inondées. Toutes les cultures sont détruites, le bétail est mort. Des villages entiers, des villes, des routes sont sous l'eau. Des centaines de milliers de personnes ont été évacuées. Presque toute la Serbie pourrait manquer d’électricité si les protections autour de la rivière Sava, près de Belgrade, disparaissaient. Deux grandes forteresses européennes (Kalamegdan la forteresse de Belgrade et la forteresse de Smederevo) sont en danger. La Serbie a été détruite. Des cadavres flottent dans la ville d’Obrenovac en Serbie et dans les villes Doboj et Samac en République serbe de Bosnie. L'eau vient de nulle part. Les gens soupçonnent HAARP par l'ouest. Les conditions météo sont étranges. Cela n'est jamais arrivé en 120 ans d'archives en Serbie et jamais de telles inondations  n’ont été mentionnées dans la longue histoire du peuple serbe.

 

 

 

 

Tempête de verglas en Slovénie :

 

 


 

 

Voir les commentaires

La stérilité pour tous et toutes ! Alexis Escudero

21 Mai 2014, 18:35pm

Publié par Ciel Voilé

La stérilité pour tous et toutes !


http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=495


mardi 20 mai 2014 par Alexis Escudero


Nous entamons avec cette livraison une série sur La reproduction artificielle de l’humain (alias PMA-GPA) à l’ère technologique. Celle-ci n’est pas le dernier cri de l’émancipation ni de l’égalité, mais l’ultime reddition à l’appropriation du vivant et à l’aliénation technologique. Le capitalisme, dans son expansion perpétuelle, s’empare de tout ce qui était libre, gratuit, commun, des biens matériels comme des savoir-faire, les détruit et nous les revend sous forme marchande, synthétique et altérée. Cette forme technologique, à la fois complexe, coûteuse et souvent dangereuse, garantit la pérennité de la dépossession : il n’y aura pas de retour en arrière (à supposer que les communautés et les individus puissent recouvrer la propriété de tout ce qu’on leur a volé).

Il était fatal qu’après s’être emparé de la sphère de la production (l’eau, la terre, les matières premières, le travail humain, etc), le techno-capitalisme s’attaque à la reproduction. Il faut pour cela que soit détruite cette faculté scandaleuse dont jouissaient les humains de se reproduire par leurs propres moyens – et même, quelquefois avec plaisir. Cette première livraison (outre l’avant-propos) est donc consacrée à la destruction des capacités de reproduction humaine par l’industrie chimique, et aux progrès foudroyants de la stérilité.

L’auteur, Alexis Escudero, participe depuis plusieurs années au mouvement de critique des technologies. Peut-être est-il de la dernière génération d’enfants nés, et non pas produits.

 

Voir les commentaires

HAARP Alaska : démantèlement prévu été 2014

16 Mai 2014, 19:54pm

Publié par Ciel Voilé

Audition de l’US Air Force mercredi 14 mai 2014 sur HAARP Alaska

 


 

 

 


15 mai 2014

 

http://www.geoengineeringwatch.org/air-force-bombshell-admits-they-can-control-weather-haarp/


Alors que les grands médias et des représentants du gouvernement ont appelé « théorie du complot » le fait que HAARP contrôle le temps, lors d'une audition au Sénat ce mercredi 14 mai 2014,  David Walker, secrétaire adjoint de l'Armée de l'Air pour la science, la technologie et l'ingénierie, a lancé un pavé dans la mare en répondant à une question de la sénatrice Lisa Murkowski sur le démantèlement prévu de HAARP à Gakona cet été pour $ 300 000 000.


Walker a dit que «  Nous n’avons pas besoin de ce site à l'avenir » et que ce serait une mauvaise  utilisation des fonds de recherche de l’US Air Force que de garder HAARP.

«  Nous allons passer à d'autres modes de gestion de l'ionosphère, ce pour quoi HAARP a été vraiment conçue » dit-il. « Injecter de l'énergie dans l'ionosphère pour pouvoir effectivement la contrôler. Mais ce travail a été accompli. »

 

haarp-with-auroa-300x200


Beaucoup croient que HAARP a été créée et utilisée pour le contrôle de la météo, avec assez d’énergie pour déclencher des ouragans, des tornades et des tremblements de terre et des précisions telles que celles-là posent la question de savoir si les dits « théoriciens du complot » n’ont pas visé plus juste que d’autres à ce jour.

geoengineering-methods-infographic
Ce n'est pas la première fois qu'un fonctionnaire reconnait qu’avec HAARP  le contrôle du temps est non seulement possible, mais a été et continue d'être utilisé comme un « super- arme », comme en témoigne une déclaration de 1997 de l'ancien secrétaire américain à la Défense, William Cohen : « D'autres [ terroristes ] se livrent même à un terrorisme environnemental en modifiant le climat, déclenchant des tremblements de terre, des éruptions volcans à distance grâce à l'utilisation d'ondes électromagnétiques ... Donc il y a beaucoup d'esprits ingénieux qui travaillent aux différentes façons de terroriser d’autres nations ... C'est vrai , et c'est la raison pour laquelle nous devons intensifier nos efforts [antiterroristes ] . » 
Est-ce encore une théorie du complot si même les fonctionnaires admettent que c’est vrai ?

Voir les commentaires

Manger moins de viande pour réduire le réchauffement climatique ?

16 Mai 2014, 08:26am

Publié par Ciel Voilé

 

 


 

Voir les commentaires

Les programmes de géo-ingénierie continuent à détruire la couche d'ozone

8 Mai 2014, 10:09am

Publié par Ciel Voilé

 

1er mai 2014 - Dane Wigington - Traduction Ciel voilé


pollution-300x225


Qui n'a remarqué combien le soleil parait intense maintenant ? Qui n'a remarqué à quelle vitesse il brûle la peau ? Beaucoup ont aussi observé que les feuillages des plantes et des arbres sont brûlés. Non ce n’est pas imaginaire, non ce n’est pas exagéré de dire qu’un tel fait, qui empire, est grave.

Il  y a en effet maintenant un énorme trou dans la couche d'ozone de l'hémisphère Nord qui s’aggrave de jour en jour. Alors, pourquoi n'entendons-nous rien sur un problème si crucial ? Parce que la communauté scientifique est contrainte au  silence complet et que les grands  médias sont très efficaces pour cacher la poussière sous le tapis. Quelle que soit l’importance de cette poussière.

Les programmes de manipulation climatique par aérosol stratosphérique (SAG) ou par gestion du rayonnement solaire (SRM), alias ​​les « chemtrails », déchiquettent de jour en jour la couche d'ozone. La dure réalité de ces programmes de pulvérisation atmosphériques en cours est évidente pour quiconque regarde le ciel et prend la peine de mener une enquête objective. En plus de la destruction continue de la couche d'ozone, les particules toxiques qui saturent littéralement notre atmosphère perturbent complètement les conditions météorologiques et les précipitations mondiales, provoquant des sécheresses extrêmes dans de nombreux endroits, et dans d'autres le déluge.

Alors bien sûr, tout ce qui monte doit redescendre. Tout ce qu'ils pulvérisent s'installe dans la colonne d'air où chacun de nous respire, à chaque inspiration. La NOAA (Administration Nationale Océanique et Atmosphérique) a publié une étude qui reconnait que l'atmosphère a été remplie de particules au cours des dernières décennies et qu’ils n'ont aucune idée d’où elles viennent. Vraiment?  Pourtant de nombreuses études montrent clairement que la géo-ingénierie détruirait la couche d'ozone si elle était mise en œuvre, mais aucune ne reconnaît l’éléphant dans le magasin de porcelaine que représente les programmes de géo-ingénierie/ pulvérisation mondiale en cours.

S'ils continuent au printemps, la destruction de la couche d'ozone s'aggravera de jour en jour. Pas de couche d'ozone, pas de vie sur Terre.

 

http://www.geoengineeringwatch.org/geoengineering-programs-continue-to-destroy-ozone-layer/

Voir les commentaires