Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Les compagnies low-cost augmentent-elles leurs profits en pulvérisant en secret des chemtrails?

22 Octobre 2012, 10:52am

Publié par Ciel Voilé

 

Le 20 octobre 2012, Harold Saivetheintelhub.com

 

boeing-717-200-airtran-sm

 

AirTran Airways est une filiale, propriété exclusive de Southwest Airlines (NYSE: LUV), elle a été classée première compagnie low-cost dans  l’étude d’Airline Quality Rating pour les trois dernières années.


AirTran Airways propose des vols de la côte Est à la côte Ouest des Etats-Unis, sur les appareils les plus récents de Boeing en Amérique du Nord.


Honte à Southwest Airlines de permettre à sa filiale, Airtran Airways de conclure un contrat secret pour pulvériser la pollution dans nos cieux !

 

airtran trs9100-flight-data-map

 

Le 18 octobre 2012, j'ai enregistré et suivi la progression du vol AirTran TRS9100 au moment où il pulvérisait des aérosols sur un cap de 180 degrés (sud) avant de faire demi-tour au-dessus de Gainesville pour repartir vers Atlanta au nord.


C'était une tâche facile d'identifier Airtran TRS9100 car il était le seul avion sur le radar FlightAware qui correspondait à une trajectoire de vol inhabituelle.
 

airtran-trs9100-flight-trip-history.jpg

Sur le trajet du vol JAX à ATL il est indiqué : 280 SM (miles terrestres). Le plan de vol a été déposé pour une route qui a couvert 326 SM. Sur le trajet, le plan de vol a été changé pour dévier au sud et pulvériser des aérosols, sur une distance totale de 631 SM de JAX à ATL. Qui a payé les dépenses et comment?


Compte tenu du carburant supplémentaire, du temps moteur, de l'équipage et des autres dépenses - combien est payé Airtran - et par qui - dans un contrat secret pour pulvériser des aérosols chimiques sur la Floride du Nord ?


Y a-t-il des conséquences vis-à-vis du fisc si le revenu n'est pas déclaré?


L’humidité relative à l’altitude du vol (37.000 pieds/11 278 mètres) est inférieure de 20%  à 

celles de trois stations d'observation (Jacksonville JAX, Tallahassee TLH, Peachtree City Peachtree GA). Ces données mesurées sont des preuves tangibles que la formation de traînées persistantes de vapeur d'eau - telles que définies par la NASA - n'a pas été possible.


Nous pouvons donc conclure que les trainées persistantes d’avions sont des aérosols chimiques de toxicité inconnue, pulvérisés sur les populations, la faune, les cultures et les réserves d'eau sans procédure régulière et sans que les citoyens en soient informés ni n’aient donné leur consentement.


 

 

[Article original]


[Vidéo non sous-titrée]

[Site de "Airtran Airways"]

Liens vers les trois relevés des stations météos dans l’ordre :

[JAX] Jacksonville Weathersonde Relative Humidity

[TLH] Tallahassee Weathersonde Relative Humidity

[Peachtree GA] Peachtree City Weathersonde Relative Humidity


 

Traduction : Ciel Voilé

 


Commenter cet article