Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

ARTHUR FIRSTENBERG : RÉSILIEZ VOTRE ABONNEMENT TÉLÉPHONE PORTABLE D'ICI LE 21 JUIN 2020

21 Mai 2020, 12:57pm

Publié par Ciel Voilé

ARTHUR FIRSTENBERG : RÉSILIEZ VOTRE ABONNEMENT TÉLÉPHONE PORTABLE D'ICI LE 21 JUIN 2020

Le 20 mai 2020

 

EN 1996, L'INDUSTRIE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS a commencé à mettre en œuvre son projet d'équiper d' un téléphone portable chaque homme, femme et enfant sur Terre. Le résultat, vingt-quatre ans plus tard, est l'extinction imminente de toute vie. Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, chaque personne sur Terre est une source ouverte de rayonnement micro-ondes. L'abeille à miel dans la bannière ci-dessus ne peut plus y échapper.

 

ECHOEarth vous invite à vous joindre à nous, en son nom, et au nom de toutes les autres créatures, pour résilier votre abonnement de téléphone portable et devenir libre de téléphone portable. La 5G se répand comme une mauvaise herbe et les satellites de SpaceX perturbent la source même de la vie. Nous sommes presque à court de temps.

 

ECHOEarth est une organisation de personnes qui ne possèdent pas de téléphones portables et dont la mission est de mettre fin à la cause première qui étouffe tout être vivant : le réseau sans fil. Notre nouveau site internet comporte une déclaration de mission et une page de signature. Nous vous demandons seulement votre nom, votre pays et votre adresse électronique. Aucune de ces informations ne sera publiée ou partagée ; nous en avons besoin seulement pour connaître le nombre de personnes qui participent à cette campagne.

 

Nous demandons au plus grand nombre de personnes possible d'aider au lancement de cette campagne en résiliant leurs abonnements de téléphonie mobile au plus tard le 20-21 juin 2020, c'est-à-dire avant le solstice.

 

« Si ce n'est pas maintenant, quand ? Si ce n'est pas moi, qui ? » Cela commence par nous. Rejoignez-nous.
 

 

LA PANDÉMIE A COMMENCÉ AVEC LA 5G

 


Ironiquement, la crainte de répéter le désastre de la grippe espagnole de 1918 est bien fondée. Mais le monde a peur de la mauvaise chose. L'année 1918 a marqué l'avènement de deux choses : un nouveau virus et une nouvelle technologie. C'est la technologie (les ondes radio), et non le virus, qui a tué 50 millions de personnes. Et c'est cette même technologie (les ondes radio) qui est à la base de la pandémie actuelle. Cent ans plus tard, le monde a toujours la tête dans le sable. Les quarantaines n'ont protégé personne en 1918. Les masques, les désinfectants, la distanciation sociale et les quarantaines n'ont protégé personne en 2020 et ne protégeront personne contre ce qui est à venir.

Cette pandémie a commencé avec la 5G, quel que soit l'endroit où elle a été déployée.

« La 5G a été mise en service ici il y a deux jours », a écrit Gudrun, de Washington, le 8 décembre. « Dès qu'elle a fonctionné, j'ai commencé à entendre un bourdonnement à basse fréquence dans le crâne. Lorsque j'ai visité l'Allemagne cet été, j'ai entendu exactement le même signal et il était constant. Je pouvais le remarquer dans le silence de la nuit. J'étais soulagé de revenir à Seattle sans l'entendre, jusqu'à présent ».

« Je vis dans un immeuble très haut avec 12 antennes de téléphonie mobile actuellement sur mon toit », a écrit Lilia d'Angleterre le 14 janvier. « Au cours de l'année dernière, ma santé a commencé à être affectée, avec des douleurs dans les os, l'estomac et la poitrine, des douleurs cardiaques et des douleurs au plexus solaire. J'ai des calcifications aux ongles d'orteils, on m'a diagnostiqué des anomalies des cellules sanguines qui ont causé de l'anémie et de l'arythmie cardiaque. J'ai également beaucoup grossi sans raison ».

« AT&T vient d'installer sa 5G », a écrit Gwen depuis le Mont Shasta, en Californie, le 26 janvier. « J'ai maintenant de graves vertiges et des douleurs à la tête, des troubles auditifs et les yeux douloureux. Mon voisin a la même chose. »

« Nous vivons dans une ancienne écurie en Écosse », a écrit Lauraine d'Écosse le 11 février. « Overnight Telecom est venu installer des câbles de fibre optique dans les maisons et certains passent sur notre toit. Nos voisins sont ravis d'avoir un accès 50 fois plus rapide à l'internet, mais ils utilisent le sans fil dans toute leur maison et chacun d'eux est un émetteur du signal. Une fois les câbles de fibre optique connectés, c'était comme si nous vivions en enfer. Ma tête était comme une citrouille qui explosait, la peau des mains me démangeait et me brûlait et j'avais sans cesse des spasmes et des douleurs aux jambes. J'avais des acouphènes comme un gémissement sans fil, c'était si intense, et je souffre de maux de tête incroyables, si bien que j'ai l'impression que ma tête va éclater et que les muscles de mon cou sont raides. Je ne respire pas et c'est le truc, je dois me forcer à respirer. De plus, mes yeux picotent et brûlent".


« J'étais prête à fuir pour sauver ma vie il y a quelques jours après être allée en ville et avoir fait l'expérience de la 5G pour la première fois", a écrit Pat du Japon le 29 février. « Ce qui m'a surprise, ce n'est pas la réaction de mon propre corps à cette drogue, mais les effets neuropsychologiques que je voyais chez les gens autour de moi. C'était effrayant ».

« Nous avons un mât de 5G à 3,6 GHz à moins de 300 m de notre maison », a écrit Angela d'Australie le 1er mars. « Mauvaise santé et fatigue sont devenues la norme pour beaucoup de mes voisins ». « Nous avons des antennes avec des amplificateurs pour passer de la 4 G à la 5 G », a écrit Michelle de Montréal (Québec) le 3 mars. « Depuis novembre 2018, date à laquelle ils ont installé les antennes, il n'y a plus d'araignées, plus d'oiseaux, plus de fourmis, plus d'écureuils. Les gens sont malades et nos animaux domestiques tombent également malades ».

« La tour Telus a été activée à la mi-novembre et se trouve à environ 120 mètres de notre maison », a écrit Marcus de Gold River, en Colombie-Britannique, le 17 mars 2020, « Juste sous nos yeux, car notre maison est située sur une petite colline. Ma femme, qui se remettait bien d'une leucémie, a commencé à décliner lorsque la tour est arrivée. Elle est morte le 13 février 2020 ».

« J'ai été aux urgences deux fois au cours des 30 derniers jours pour mon cœur », a écrit Ann du Colorado le 15 avril. « Mes bras et mes mains tremblent, mes doigts frémissent indépendamment les uns des autres, et les muscles de mon dos ont récemment commencé à se contracter. J'ai l'impression que mon cœur est traversé par un courant électrique. J'ai l'impression qu'il veut exploser hors de ma poitrine. J'habite au dixième étage d'un immeuble de onze étages. Il y a cinq panneaux de tour de téléphonie cellulaire 5G à environ 11 mètres au-dessus de mon canapé. Ma vue a fortement diminué, ma mémoire a disparu et depuis janvier, j'ai des nausées par intermittence. Je souffre d'épuisement et de problèmes de sommeil ».

« J'ai 46 ans et je suis en bonne santé », a écrit Andrew de Guernesey le 5 mai. « Les autorités près de chez moi ont commencé à tester la 5G au début de cette année. Peu après, j'ai développé, avec beaucoup d'autres, une toux persistante qui a duré 3 mois et qui n'a pas complètement disparu ».

Le réseau 5G chinois a commencé à fonctionner à plein régime le 1er novembre 2019. L'épidémie de COVID-19 a débuté en Chine deux semaines plus tard.


Depuis le 17 décembre 2018, Saint-Marin dispose d'une couverture à 99 % du réseau 5G, avec les fréquences 3,5 GHz et 26 GHz en service. Aujourd'hui, Saint-Marin a de loin le taux le plus élevé de cas de COVID-19 et le plus grand nombre de décès par COVID-19 pour 1 000 habitants dans le monde.

L'Iran n'a pas de 5G. Mais elle a annoncé le 13 février 2020 que la 4G - qui est en fait la 4G-LTE - était entrée en service dans « presque toutes les villes et villages, dans tout le pays ». L'épidémie de coronavirus a commencé en Iran moins de deux semaines plus tard.

 

Les médecins se grattent la tête avec le COVID-19 parce qu'ils voient deux épidémies en même temps chez les mêmes personnes : un virus respiratoire, comme ils l'ont appris à l'école de médecine, et une agression électromagnétique, qu'ils n'ont pas apprise et qu'ils ne comprennent pas.

 

 

DES PATIENTS PROCHES DE LA MORT PARLENT AU TÉLÉPHONE

 

 

Des médecins « décrivent des patients avec des niveaux d'oxygène étonnamment bas - si bas qu'ils seraient normalement inconscients ou proches de la mort - qui parlent au téléphone et font défiler l'écran », a rapporté le Washington Post le 22 avril. Ce que les médecins ne réalisent pas, c'est que ces patients sont privés d'oxygène et proches de la mort parce qu'ils parlent au téléphone et font défiler l'écran, et pas seulement à cause du virus. Une expérience menée sur des animaux en 1977 a révélé que l'exposition à des ondes millimétriques de faible intensité rend leurs cellules incapables d'utiliser l'oxygène qu'elles respirent : les cellules des animaux exposés utilisaient jusqu'à 64 % moins d'oxygène que celles des animaux non exposés.

 

Et il n'y a pas que leurs téléphones. L'environnement hospitalier transforme les malades en mourants parce qu'il est rempli de sources d'énergie électromagnétique. Lorsque j'ai écrit mon premier article sur ce sujet en 1981, « Les effets de l'énergie radiante sur les organismes vivants  :  une revue de la littérature scientifique », j'ai été choqué de constater, déjà à l'époque, que les hôpitaux étaient l'un des environnements les plus pollués par l'électromagnétisme dans la société moderne.

 

J'étais en troisième année de médecine. Les tomo-densitogrammes et les IRM n'étaient pas encore disponibles et les dossiers étaient conservés sur papier et non sur ordinateur, pourtant la pratique de la médecine impliquait déjà des milliers d'appareils électriques et électroniques différents. Il y avait des appareils à rayons X, des appareils de diathermie, des minuteries, des thermostats, des interrupteurs à pédale, des stimulateurs neurochirurgicaux, des appareils à ultrasons, des intensificateurs d'image et des éclairages fluorescents. Les chirurgiens étaient exposés par les appareils électro-chirurgicaux à des niveaux de rayonnement de radiofréquence plus élevés que ceux autorisés dans toute autre profession : jusqu'à un champ électrique de 1000 V/m.

 

Aujourd'hui, en outre, les radiofréquences envahissent les étages des services médicaux à partir d'ordinateurs et de points d'accès sans fil, de téléphones portables dans les mains de chaque médecin et patient, d'antennes de télécommunication sur le toit, d'appareils de télémétrie sans fil reliés aux patients et une foule d'autres appareils et procédures de diagnostic qui n'existaient pas encore lorsque j'étais à l'école. C'est un miracle que les malades en sortent vivants, et dans le cas du COVID-19, souvent, ils n'en sortent pas vivants.

 

 

 

ET LES CHEVAUX AUSSI

 

 

Dans mon dernier bulletin d'information («  Les preuves s'accumulent »), j'ai parlé de la mort de dizaines de milliers de mésanges bleues et d'autres petits oiseaux immédiatement après le passage du service sans fil de la 2G à la 4G-LTE dans certaines régions d'Allemagne.

 

Paul Doyon, qui se trouve actuellement en Thaïlande, vient de m'alerter d'une épizootie chez les chevaux qui a suivi immédiatement le passage à la 5G dans ce pays. L'opérateur de télécommunications AIS a officiellement lancé le service 5G en Thaïlande le 21 février 2020, et la première mort de cheval est survenue le 24 février. L'épizootie a été déclarée le 27 mars après la mort de 73 chevaux dans la province de Nakhon Ratachasima, juste à l'ouest de la ville de Nakhon Ratachasima. Nakhon Ratachasima est l'une des villes qui a fait partie du déploiement initial de la 5G. La maladie, qui est entièrement imputable à un virus appelé peste équine, a tué 539 chevaux en Thaïlande au 18 mai. Elle tue également des zèbres, des chameaux, des ânes et des mules. Les symptômes chez les animaux infectés sont une forte fièvre, un écoulement nasal, un manque d'appétit, des difficultés respiratoires et une mort soudaine. La peste équine n'est jamais apparue en Thaïlande auparavant.

 

 

TROUBLES DE LA COAGULATION DUS À LA 5G

 

L'article du Washington Post mentionné ci-dessus était intitulé « Une mystérieuse complication de la coagulation du sang tue les patients atteints de coronavirus ». Bien qu'ils soient mis sous anticoagulants, les patients développent des caillots sanguins et font des attaques cérébrales. Aux États-Unis, jusqu'à 40 % des patients atteints de COVID-19 développent des caillots. En Chine, 71% des patients COVID-19 décédés avaient développé des caillots. Les autopsies montrent des poumons remplis de caillots.

 

Les jeunes de 30 à 40 ans sont victimes d'un nombre record d'accidents vasculaires cérébraux. Au 21 avril, Spectrum Health à Grand Rapids, Michigan, avait traité plus du double de patients victimes d'AVC par rapport à la même période l'année dernière. Le 22 avril, un médecin de New York a déclaré à CNN qu'il avait vu le nombre de jeunes victimes d'AVC multiplié par sept au cours des deux semaines précédentes. À l'hôpital Beth Israël du Mont Sinaï, un médecin qui enlevait un caillot du cerveau d'un patient « a vu de nouveaux caillots se former en temps réel autour de ce caillot » alors qu'il l'enlevait.

 

Et tout cela est attribué à un virus. Mais tous ces patients, dans ces endroits, étaient également bombardés par la 5G, qui baigne ces communautés d'ondes millimétriques 24 heures sur 24. La ville de New York est équipée de la 5G depuis le 26 septembre. Grand Rapids a été bombardée par la 5G depuis le 20 décembre. Et nous savons, grâce à la littérature scientifique, que les ondes millimétriques provoquent une coagulation.

 

Dans une étude réalisée en 1978 par Zalyubovskaya et Kiselev, « Effet des ondes radio d'une gamme de fréquences millimétriques sur le corps de l'homme et des animaux » (JPRS 72956, 1979, pp. 9-15 ; traduit de Gigiyena i Sanitariya 1978, no. 8, pp. 35-39), les auteurs ont surveillé la santé de 72 ingénieurs et techniciens âgés de 20 à 50 ans qui entretenaient des générateurs d'ondes millimétriques. Ils ont observé « une tendance à l'hyper-coagulation » chez ces travailleurs.

 

 

UNE PAPAYE, UNE CHÈVRE ET UNE CAILLE

 

 

Le 3 mai, le président tanzanien John Magufuli, doutant de la précision du test PCR pour COVID-19, a annoncé les résultats d'un certain nombre d'échantillons de sang qu'il avait envoyés à un laboratoire. Le sang d'une chèvre,celui d'un mouton et celui d'une caille ont été envoyés, ainsi que le liquide d'une papaye et d'un fruit de jacquier. La chèvre et la caille ont été testées positives pour le coronavirus. La papaye aussi, dont l'échantillon avait été soumis au laboratoire avec l'étiquette « Elizabeth Anne, 26 ans ». La brebis et le jacquier (étiqueté « Sara Samweli, 45 ans ») ont été testés négatifs.

 

LE NIGERIA SUSPEND LE DÉPLOIEMENT DE LA 5G

 

 

Le 5 mai, le Sénat nigérian a demandé à sa commission des communications, de la science, de la technologie et des TIC, et à sa commission de la santé, de mener une enquête approfondie sur la technologie 5G, et a demandé à l'agence fédérale responsable des télécommunications de suspendre le déploiement de la 5G « jusqu'à ce qu'une enquête approfondie ait été menée pour déterminer son adéquation à la santé humaine ».

 

« Le sénateur Opeyemi Bamidele a déclaré qu'il serait irresponsable de la part de tout gouvernement de souscrire à une technologie qui ne sera pas sûre pour ses citoyens », a rapporté le quotidien Punch.

 

Le Nigeria rejoint la Slovénie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée parmi les pays qui ont suspendu le déploiement de la 5G pour des raisons de santé.

 

 

LE PROCHAIN LANCEMENT DE SATELLITES EST RETARDÉ

 

Le prochain lancement de 60 satellites de Space X, initialement prévu pour le 17 mai, a été reporté par la tempête tropicale Arthur et n'aura lieu qu'après le 27 mai.

 

J'ai reçu de nombreux témoignages du monde entier de personnes qui ont eu des palpitations cardiaques sans raison depuis le dernier lancement de 60 satellites, qui a eu lieu le 22 avril. J'ai vécu la même chose. Veuillez me contacter si vous avez eu des palpitations cardiaques sans raison apparente depuis cette date.

 

Arthur Firstenberg

P.O. Box 6216

Santa Fe, NM 87502

USA

phone : +1 505-471-0129

 
May 20, 2020

 

 

Les 6 dernières lettres d'information, dont celle-ci, sont maintenant disponibles pour téléchargement et partage sur la page des lettres d'information de la Task Force Téléphonie Cellulaire. La dernière lettre d'information y est également disponible en allemand et en espagnol.

 

 

Commenter cet article

martin 21/05/2020 16:18

complètement idiot! le virus n'est pas dû à la 5G! il est dû au deep state qui veut mettre tout le monde en esclabe! et ils ont développé la 5G pour suivre tout le monde!

nari 22/05/2020 12:14

Allez vous informer sur l'électroporation et la 5G ensuite venez nous dire que la 5G n'a pas de lien avec le virus

Caradam 21/05/2020 18:54

Vous traitez ce scientifique d'idiot? C'est le propre de la masse de gens qui ne comprennent rien à rien, au moins vous vous intéressez au sujet, c'est déjà pas mal. Mis-à-part la surveillance du deep-state, je vous suggère vivement de faire vos recherches sur l'impact des ondes électromagnétiques sur le vivant parce que les connaissances vous manquent clairement.

Ciel Voilé 21/05/2020 16:47

Bonne raison pour ne pas être suivi, non ? Nous avons été censurés sur YT d'une vidéo vue 1,9 million de fois de 10' et les médias grand public se sont déchaînés dessus. David Icke, qui a parlé aussi de la 5G, le 6 avril a battu un record d'audience sur London Real et la vidéo mise en ligne après le live a été immédiatement censurée. Dr Kaufman, Dr Mikovits, censurés : un hasard ? Lynda Thyer er David Noakes emprisonnés : un hasard ? La propagande médiatique vous tient.