Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Les nanoparticules dans les produits de la vie quotidienne

24 Juin 2014, 19:13pm

Publié par Ciel Voilé

Nicole Proust - le

 

Ciel voilé)

 

Les nanoparticules dans les produits de la vie quotidienne. Où les trouve-t-on ? Quels impacts sur la santé ?

Dans le nanomonde, les objets sont extrêmement petits, une (ou plusieurs) de leur dimensions est (sont) dans la gamme des nanomètres (1 nanomètre = 1 millionième de millimètre), ils présentent de ce fait des propriétés extrêmement intéressantes et différentes de celles qu’ils ont dans le monde macroscopique.

Les nanoparticules sont très répandues, surtout dans le domaine « santé- bien être » qui regroupe les produits de soin, les cosmétiques, les vêtements, les articles de sport, …

 

On en trouve aussi dans les produits pour le jardin et la maison, dans l’alimentation, les boissons, le bâtiment, l’automobile, l’électronique, la médecine…

 

Les trois principaux matériaux utilisés sous forme nanométrique sont l’argent, le dioxyde de titane et la silice.

 

Nous allons donner seulement quelques exemples d’utilisation dans des produits courants.

 

Les pâtes dentifrices peuvent contenir les nanomatériaux suivants : du dioxyde de titane TiO2 (blancheur de la pâte), de la silice SiO2 (abrasion), du phosphate de calcium (comblement les fissures), du peroxyde de calcium (désinfection et blanchiment).

 

Les cosmétiques et les produits solaires peuvent contenir des filtres solaires anti-UV minéraux tels que le dioxyde de titane TiO2, et l’oxyde de zinc ZnO. Les crèmes solaires sont blanches lorsque les particules de dioxyde de titane TiO2 sont de taille supérieure à 195 nanomètres et transparentes si elles sont inférieures à 35 nanomètres.

 

Les peintures, vernis, lasures, laques… peuvent contenir des nanoparticules de dioxyde de titane TiO2 , de silice SiO2, de céramique (surtout des aluminosilicates) pour avoir des propriétés de résistance aux UV, à l’abrasion, aux rayures.

 

Dans les produits en poudre (sucre, sel, épices, café, …), la silice est utilisée comme anti agglomérant (E 551) et déshydratant. Maintenant, la silice peut être sous forme de nanoparticules. Mais depuis quand?

 

Pour un aspect brillant sur certains bonbons et certaines confiseries, pour la blancheur des biscuits et des gâteaux, mais aussi pour celle du papier emballage alimentaire on peut utiliser du dioxyde de titane (E 171). Depuis quand est-il utilisé sous forme nanométrique dans le domaine alimentaire?

 

Pour avoir un bel aspect coloré rouge le lycopène (E 160d) qui est un caroténoïde (extrait de la tomate) et aussi un antioxydant peut être utilisé sous forme nanoparticulaire dans certains ketchups. En effet on peut conditionner dans des nanocapsules, dans des micelles certains aromes ou des molécules fragiles. Les nanocapsules sont des « réservoirs » en polymère biodégradable de 100 à 300 nanomètres, ce sont donc des « nanotransporteurs spécifiques » qui peuvent être utilisés pour le lycopène, le B-carotène, les phytostérols … 3

 

   

 

   

Vous trouverez sur le site de l’ATCtoxicologie, d’autres documents sur les nanos. 

 

 

Article canadien sur le même sujet :

 
   
   

http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/dimensions/numero8/question_nanotechnologie.html

Commenter cet article