Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Libération prochaine de Lynda Thyer

1 Décembre 2019, 16:54pm

Libération prochaine de Lynda Thyer

Traduction Ciel voilé

( L'auteur Scott Tips participe aux réunions du Code Alimentarius depuis des années)

 

https://thenhf.com/2019/11/30/news-release-victory-in-nhfs-fight-to-free-the-innocent-lynda-thyer/?fbclid=IwAR1asKtnQp00vDpAqy1GvQBeDnLxhxey1VzwiVr4Y9_HmaKWRk5LwazznMs

 

Scott Tips, le 30 novembre 2019

            Un tribunal parisien, dirigé par un juge sévère mais juste, a ordonné aujourd'hui au gouvernement français de libérer la biochimiste Lynda Thyer de la prison où elle est détenue depuis son enlèvement d'Angleterre en août dernier sur un mandat d'arrêt européen ( MAE) totalement illégal. La Fédération nationale de la santé (NHF) a retenu les services du procureur spécialiste du droit pénal français qui a remporté les débats aujourd'hui en affirmant avec force que le gouvernement français agissait illégalement en vertu du droit de l'Union européenne, en particulier lorsque la Cour de justice européenne contestait la validité du mandat d'arrêt européen parce qu’en France, il est délivré par un procureur et que celui-ci n’est pas un juge indépendant au sens des normes européennes en vigueur.

            Mme Thyer sera libérée le dimanche 8 décembre 2019, à moins que le gouvernement ne se pourvoie en appel devant la Cour d'appel. L’équipe juridique de la NHF, qui a déjà eu gain de cause dans des affaires très médiatisées en France, a bien l’intention de gagner et de forcer le gouvernement à libérer l'innocente Lynda Thyer. Cela pourrait s'avérer être une affaire historique puisque son issue pourrait affecter tous les autres MAE émis par les procureurs français.

La vache à lait a le cancer

            L’industrie du cancer, d’une valeur de 200 milliards de dollars par an, n’a jamais aimé la concurrence. Elle préférerait que les gens soient mutilés, souffrants et meurent plutôt que de perdre cette vache à lait au profit de leurs concurrents avec une solution. GcMAF - un facteur activant les macrophages de glyco-protéines, fabriqué naturellement par tout être humain en bonne santé - est une de ces solutions très efficace.

            Utilisée dans le système médical britannique, elle pourrait sauver 120 000 vies par an. En Amérique du Nord, cela pourrait sauver un nombre beaucoup plus grand de vies. GcMAF a des effets secondaires négligeables ou nuls, n'est pas dangereux et ne coûte que 1% des coûts de la chimiothérapie. Au Royaume-Uni, les sociétés pharmaceutiques gagnent 40 000 £ par chimiothérapie empoisonnée (100 fois le coût d'une injection de GcMAF); et les organismes de réglementation du monde entier protègent ces énormes profits aux dépens de la vie humaine et même animale.

            Le GcMAF a été découvert dans le corps humain dans les années 1980 par une vingtaine de scientifiques et a fait l'objet de recherches dans les années 1990 par le Dr Yamamoto. À l’exception de la Fédération nationale de la santé, qui a annoncé l’existence du GcMAF dès l’automne 2008, puis a continué à suivre cette histoire importante par la suite, le grand public n'a reçu aucune information depuis environ 25 ans. Pourtant, GcMAF est l'une des grandes histoires du siècle. Il y a maintenant 300 scientifiques, 150 articles de recherche scientifiques revus par des pairs (dont la moitié sont republiés en ligne par la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis), 350 médecins, 9 000 patients guéris.


            Malheureusement, l'Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé du Royaume-Uni (MHRA) et l'Office français de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP), tous deux contrôlés par les sociétés pharmaceutiques, sont déterminés à enrayer l'utilisation de GcMAF, car ils craignent que GcMAF mette fin à la chimiothérapie et aux autres « traitements » contre le cancer.

            En Angleterre, David Noakes et sa société (Immuno Biotech Ltd.) sont tous deux devenus impuissants pour aider les patients atteints de cancer lorsque leurs comptes bancaires ont été fermés par la MHRA et que l'entreprise a été fermée à la mi-2015. Au moins 200 patients sont décédés lorsque leur réserve de GcMAF a été soudainement interrompue. David a lui-même servi pendant cinq mois dans la prison de Wandsworth (Londres) jusqu'à sa libération, fin avril 2019. Il fait actuellement l'objet d'une ordonnance d'extradition illégale vers la France, mais n'a pas encore été extradé.

Une femme innocente

            La biochimiste Lynda Thyer, experte et scientifique hautement qualifiée du GcMAF, a fait l’objet d’une enquête menée par la MHRA pour son implication dans Immuno Biotech, mais elle n’a jamais été poursuivie en justice parce qu’elle était manifestement innocente. En fait, Lynda Thyer est totalement innocente de toutes les accusations en France et en Angleterre, mais cela n’a pas empêché le gouvernement français de porter des accusations sans fondement de toute façon.

            La MHRA a clairement ordonné à l'OCLAESP et au juge d'instruction français Jean-Luc Gadaud d'intenter des poursuites contre David Noakes et Lynda Thyer. Nous le savons parce que dans le mandat d'arrêt européen lancé par le juge Gadaud, l'OCLAESP admet avoir été contacté pour la première fois par la MHRA à propos de David et Lynda. L’enquête de Gadaud aurait dû révéler que la société opérant en France était Duurzaam Gezond Producties BV des Pays-Bas et que ni David Noakes ni Lynda Thyer n’avaient rien à voir avec la France, si ce n’est que Lynda avait loué une ferme de vacances près de Cherbourg.

            Cependant, dans un abus judiciaire flagrant, le juge Gadaud a inventé neuf fausses accusations contre David Noakes, puis les a copiées pour Lynda Thyer, mot à mot, avec le même numéro de dossier de David. Gadaud devrait purger cinq ans de prison en vertu du code pénal français pour ce faux témoignage. Ni Lynda ni David n’avaient rien à voir avec GcMAF en France.

            Avant d'être kidnappée en Angleterre et emmenée de force en France, Lynda a comparu devant trois juges anglais, la juge Rebecca Crane, le juge Sir Michael Supperstone et le juge Michael Cox, dans une vaine tentative de justice. Au lieu de cela, ces juges ont agi comme il leur avait probablement été ordonné et ils ont ordonné l'extradition de Lynda en vertu du mandat d'arrêt européen illégal, même s'ils devaient savoir qu'elle était innocente.

            En août 2019, l'innocente Lynda Thyer, bien que très malade, a été extradée et envoyée dans une prison française de la région parisienne. Cette prison, Fleury-Mérogis, est la plus grande d'Europe. Elle a été construite pour 2 855 prisonniers mais en contient plus de 4 100. Les prisons françaises sont parmi les pires de l'Union européenne.

            N'oubliez pas que Lynda est en attente d'une enquête. Elle n'a été reconnue coupable de rien du tout! Le système français permet aux accusés de pourrir en prison pendant que les juges prennent le temps de constituer un dossier pour poursuivre l'accusé. Cela peut souvent prendre des années. Pendant ce temps, de nombreuses âmes innocentes languissent en prison. C'est un véritable crime contre l'humanité.

            Lynda Thyer est dans une prison française pour femmes depuis maintenant quatre mois. elle est en grève de la faim et a perdu beaucoup de poids. Elle entend les autres prisonnières protester contre leurs mauvais traitements, de vrais cris d’angoisse et de larmes, et la situation de Lynda n’est pas différente. Grâce aux donateurs, la NHF a obtenu l'expertise juridique de Lynda qui lui a valu cette victoire aujourd'hui et nous espérons la faire sortir de prison le 8 décembre. La NHF a également obtenu l'assistance d'un avocat français pour David dans le cadre de sa propre affaire d'extradition. Et rappelez-vous que Lynda doit encore être jugée.

            Il s’agit d’un abus du système du mandat d’arrêt européen et du droit anglais et français. C'est avant tout une injustice incroyable pour une femme qui n'a fait de mal à personne et n'a fait que de bonnes choses pour ceux qui, à l'approche de la mort, n'avaient plus d'espoir.

            Pendant des décennies, la NHF a eu pour objectif d’aider les pratiquants et les personnes persécutés par des autorités aveugles qui dansent au son de leurs maîtres. Tel est le cas ici. David et Lynda aidaient tous deux des personnes condamnées à mort pour cancer. Des recherches approfondies et une vaste expérience clinique montrent que le GcMAF peut éliminer la plupart des cancers et pour une infime partie du coût des traitements « classiques ».

 

Scott C. Tips
Président
Fédération nationale de la santé
www.thenhf.com



P.S. La NHF est le groupe de défense de la liberté de la santé le plus ancien et le mieux respecté qui se bat pour ses choix en matière de santé, d'accès aux suppléments diététiques, d'aliments nutritifs et pour la préservation de vos droits à la santé. Avec votre aide, nous pouvons nous développer pour aider à préserver la liberté de santé en Amérique, au Canada, en Europe et dans le monde entier.

Commenter cet article

Claire Gillespie 01/12/2019 21:17

Quelle magnifique nouvelle ! je viens de l'apprendre en lisant ce blog. Cela redonne l'espoir !
Il faut vraiment s'opposer à ces assassins, ces prédateurs qui veulent continuer à faire d'énormes profits sur le dos des malades et qui n'hésitent pas à se débarrasser même de ceux qui se mettent en travers de leur chemin en soignant et guérissant (et à moindre coût). Voir aux USA, la mort de nombreux médecins holistiques, trouvés décédés par suicide, arrêt cardiaque ou accident parce qu'ils guérissaient les malades. Merci à David Noakes et Lynda Thyer d'avoir tant oeuvré pour sauver les personnes atteintes gravement du cancer grâce au GcMAF dont l'industrie du médicament a détruit et interdit la production. Si Lynda Thyer est bientôt libre, on peut aussi l'espérer pour Julian Assange enfermé à Belmarsh Prison (65 médecins exigent qu'il soit soigné de toute urgence).