Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Ciel Voilé

Ne pas confondre géo-ingénierie et modification régionale du temps

4 Mai 2016, 19:34pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Chemtrail en spirale dans les Alpes Maritimes

3 Mai 2016, 19:56pm

Publié par Ciel Voilé

Roquebrune Cap Martin, fin avril 2016

Roquebrune Cap Martin, fin avril 2016

Voir les commentaires

La comédie atomique d'Yves Lenoir

27 Avril 2016, 19:38pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

David Icke : l'inhumanité de nos sociétés

21 Avril 2016, 19:21pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Le génocide alimentaire mondial

20 Avril 2016, 20:58pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Le film de Chad Gracia : l'intrigue de Tchernobyl

20 Avril 2016, 16:20pm

Publié par Ciel Voilé

Le film de Chad Gracia : l'intrigue de Tchernobyl
Le film de Chad Gracia : l'intrigue de Tchernobyl

Publié le 16 avril 2016 par Tanker Enemy

http://www.tankerenemy.com/2016/04/il-complotto-di-chernobyl.html

Une nouvelle production cinématographique suggère que la catastrophe de Tchernobyl, qui a eu lieu en 1986, serait imputable non pas à une erreur humaine, mais à la présence d'un dispositif de chauffage ionosphèrique soviétique. Le thème des installations HAARP, nombreuses dans le monde, leur impact sur le climat et la biosphère en général est discuté en détail dans le notre film documentaire de 2015 : " Chemtrails, la guerre secrète". Rappelons simplement que la Fédération de Russie (ex-URSS), les États-Unis, la Chine, l'Union européenne et l'Australie disposent de chauffages ionosphériques utilisés en synergie pour dominer et dévaster les phénomènes atmosphériques et les biomes de la Terre, puis "accuser" les gaz à effet de serre et les modifications du soleil et les équilibres de notre planète.


A l'occasion du trentième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, le Festival international du journalisme à Pérouse (du 6 au 10 Avril 2016) a présenté en avant-première "L'intrigue de Tchernobyl", le film de Chad Gracia, lauréat du Grand Prix du Jury au Festival de Sundance en 2015.


Et si ce n'était pas un accident ? The Wonder Pictures présente un aperçu du film "L'intrigue de Tchernobyl - Le pivert russe", de Chad Gracia. Ce film, qui a remporté le Grand Prix du Jury au Festival de Sundance en 2015, trente ans après l'explosion du réacteur de Tchernobyl (Ukraine), apporte un nouvel éclairage sur les origines et les causes de la catastrophe.


Le film a remporté le prix Hera " Nouveau talent" pour le meilleur début, avec une première en italien, par Biografilm, en 2015. Le film "L'intrigue de Tchernobyl" est distribué dans les cinémas italiens de Wonder images à partir du 7 avril 2016.

"L'intrigue de Tchernobyl - Le pivert russe" (Ukraine, États-Unis, Royaume-Uni ) a été produit et réalisé par Chad Gracia. Il y a trente ans, l'accident de Tchernobyl a attiré l'inquiétude du monde entier sur les risques de l'énergie nucléaire. Aujourd'hui, il est encore le seul désastre nucléaire majeur officiellement reconnu comme causé par une erreur humaine. Et si ce n'en était pas une ?

Fedor, le héros de l'histoire, avait quatre ans en 1986. Quand il a choisi d'enquêter sur la catastrophe, il a découvert Duga, un énorme système d'antennes qui aurait interféré avec les communications occidentales et les aurait infiltré de propagande soviétique. Une structure qui ne fonctionnait pas et qui, peut-être, n'est pas étrangère à l'explosion du réacteur ...

Au milieu de la guerre civile ukrainienne, Fedor met en lumière une vérité dangereuse pour lui-même et ceux qui l'entourent, dans un thriller politique rythmé par le son perturbateur, chantant et menaçant de Duga, qui ressemble à tous égards à celui d'un pivert. [1]

[1] Il convient de préciser que les installations de type H.A.A.R.P se multiplient dans le monde entier : récemment, certains militants ont été en mesure d'enregistrer un signal du rythme inimitable qui rappelle un pivert (d'où le nom de Woodpecker pour les premiers systèmes soviétiques puis russes). Le signal de basse fréquence a été reçu par une configuration particulière impliquant l'équipement électronique suivant: un émetteur et un récepteur audio-vidéo sans fil, un récepteur satellite et un téléviseur avec connecteur tuner analogique péritel. L'émetteur audio-vidéo sans fil est connecté à la sortie de la boîte SCART par satellite, le récepteur sans fil est cependant relié à la prise péritel du téléviseur. Divers chercheurs ont observé une baisse de l'efficacité des transmissions sans fil, précisément pendant les jours où la couverture chimique du ciel est totale ou presque. Il est intéressant de noter que ce bruit de pivert atteint son intensité maximale sur la configuration électronique, et devient détectable par elle, trente minutes après la fin de la couverture chimique artificielle créée par des avions. Il est confirmé, même si c'est de manière empirique, que les traînées d'avions persistantes qui voilent le ciel, agissent comme un « miroir » pour refléter les ondes de basse fréquence vers le sol et vers la population avec des conséquences graves sur la santé et les équilibres biologiques et psychologiques, puisque ces émissions électromagnétiques, par exemple, interfèrent avec le sommeil paradoxal.
sources: - festivaldelgiornalismo.com - ningizhzidda.blogspot.it

Voir les commentaires

Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours

13 Avril 2016, 08:23am

Publié par Ciel Voilé

Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours

Le Ministère de l'Environnement de Nouvelle-Zélande demande à un chercheur enquêtant sur les aérosols atmosphériques de détruire un document qu'il lui a envoyé par erreur


Publié le 11 Avril, 2016 par Clare Swinney

https://chemtrailsnorthnz.wordpress.com/2016/04/11/atmospheric-aerosol-researcher-asked-to-destroy-document-sent-in-error-by-the-ministry-for-the-environment/


Une note interne a été envoyée par erreur par un employé du ministère de l'Environnement à un chercheur post-universitaire nommé Malcolm Scott de Canterbury. M. Scott, qui enquête sur les problèmes liés aux opérations d'aérosols atmosphériques en Nouvelle-Zélande, n'a pas réalisé l'importance du document de six pages, jusqu'à ce que quelqu'un l'appelle et lui demande de le détruire.


Le 11 mars 2016, M. Scott a reçu un appel téléphonique d'un membre du personnel de la Direction du climat pour l'informer que le mémo de 6 pages lui avait été envoyé par erreur et qu'ils voulaient qu'il le détruise. Malcolm a exigé que cette demande lui soit faite par écrit et plus tard dans l'après-midi il a reçu ce mail:

"Pouvez-vous s'il vous plaît confirmer par retour que vous avez détruit la note interne de 6 pages qui vous a été envoyée par inadvertance en vertu de la loi sur l'information officielle (EID). Il s'agit d'une erreur de notre part dont nous nous excusons."

La demande était surprenante, car la note interne faisait partie du matériel envoyé en réponse à ses questions, qui incluait la lettre affichée ci-dessous et datée du 29 février 2016. Toutefois, en examinant plus en détail la note interne, il a compris pourquoi le ministère de l'Environnement ne voulait pas qu'il la conserve.


Intitulée "Malcolm Scott 16-D-00142"et datée du 24 février 2016, la note interne répond aux questions de M. Scott soumises au ministère en vertu de la Loi sur l'information officielle, (EID) le 8 février 2016, concernant les opérations d'aérosols atmosphériques. Il n'est pas autorisé à la publier mais il la cite dans le présent article.


Sous la rubrique «Risques» la note mentionne que leur réponse à M. Scott est considérée comme « un risque faible » car : "Il n'y a pas beaucoup de "matériel" dans le champ d'application et ce qui est publié est seulement une liste de dates."


La note se réfère également à la perception du risque par rapport aux médias, ce qui indique que la dissimulation des opérations d'aérosols atmosphériques sur la conscience du public est importante pour le gouvernement. Il est écrit: " Les correspondants font souvent des demandes multiples, mais toutes les enquêtes ont prouvé qu'elles étaient à faible risque, attirant peu ou pas l'attention du public ou des médias."


M. Scott ajoute: "Il y a des références répétées à l'évaluation de la divulgation de l'information des risques, et il est évident que le personnel surveille activement l'attention du public et des médias par rapport aux opérations d'aérosols atmosphériques. Cela nous surprend car les fonctionnaires du ministère ont à maintes reprises nié toute connaissance des opérations d'aérosols atmosphériques et affirmé à plusieurs reprises qu'il n'y avait aucune preuve de ces opérations en Nouvelle-Zélande".


Inutile de préciser que la note interne fournit des informations importantes sur la politique du Ministère de l'environnement concernant les demandes d'informations EID au sujet des opérations d'aérosols atmosphériques. Elle suggère fortement qu'il existe l'ordre de nier que les opérations d'aérosols atmosphériques aient lieu, ce qui indique que le pouvoir ne respecte pas le droit du public à connaître les faits lorsque la Loi sur l'information officielle est appliquée.


Lorsque M. Scott a reçu la demande de détruire la note interne, nous avons consulté un certain nombre de personnes pour savoir ce qu'il pouvait faire, car il estime que le public a le droit de savoir. Nicky Hagar, journaliste d'investigation, qui a écrit " Pouvoir secret" et " Sales politiques" a conseillé: "Malcolm n'a aucune obligation de détruire ce mémo. Ils se sont trompés et ont envoyé un document interne. Ils le lui ont adressé. C'est leur problème. Il serait sans doute en droit de recevoir ce même document, s'il le demandait sous la Loi de protection des renseignements ( The Privacy Act)... "


Dans une lettre datée du 5 avril 2016, M. Scott a demandé la note en vertu de la Loi sur la protection des renseignements car ses demandes de recherche portent des références significatives quant à l'information sur lui-même. "J'ai aussi rappelé aux officiels et aux employés du ministère qu'ils ont la responsabilité d'agir dans l'intérêt public, de faire respecter la législation environnementale existante et de travailler avec d'autres autorités gouvernementales pour garantir l'application de la législation qui protège l'environnement." Il attend leur réponse.


M. Scott, qui est très préoccupé par cette question, a dit qu'il estime que le temps est venu pour le ministère de l'Environnement d'assumer ses responsabilités concernant les opérations de pulvérisation d'aérosols atmophériques en cours en Nouvelle-Zélande et de prouver qu'il a autorité sur l'environnement et qu'il le protège, comme l'attend le public.

La démocratie est minée par le refus d'accès à l'information. Une réforme des politiques du ministère est impérative pour protéger l'environnement et la santé des êtres humains et des autres espèces. Ceci est bien plus important que le maintien du secret. Les faits concernant les opérations d'aérosols atmosphériques doivent être divulgués.


Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours
Nouvelle-Zélande : politique de déni du Ministère de l'Environnement sur les opérations d'aérosols atmosphériques en cours

Voir les commentaires

La fibromyalgie, c'est l'aluminium, point final !

9 Avril 2016, 13:21pm

Publié par Michel Dogna

La fibromyalgie, c'est l'aluminium, point final !

rédigé le 14 mars 2014 - Michel Dogna

( Nous ne reproduisons que le début de l'article, la suite est à lire sur le site d'origine (lien ci-dessous)- Association Ciel voilé )

http://www.alternativesante.fr/fibromyalgie/la-fibromyalgie-c-est-l-aluminium-point-final

La fibromyalgie est en relation directe avec la myofascite à macrophage déclenchée par les adjuvants à l’aluminium des vaccins. Cet axe de recherche n'est pourtant pas exploré par la médecine officielle. Pas plus que deux nouvelles pistes qui mettent, elles aussi, en cause l'action délétère de certains médicaments comme les benzodiazépines (antidépresseurs) ou une classe extrèmement répandue d'antibiotiques.

Ce trouble douloureux aux multiples aspects n’est pas reconnu par la médecine en tant que maladie – ceci probablement pour deux raisons :

  • Parce que la médecine officielle est incapable de soigner la fibromyalgie,
  • Parce que cette même médecine en est souvent l’origine par le biais des vaccinations. Mais elle peut survenir aussi par accumulation au long cours d’aluminium alimentaire et même de l’eau du robinet.
Les symptômes possibles
  • douleurs aiguës terribles dans les grosses et petites articulations,
  • douleurs dorsales aiguës ainsi que dans les épaules et le cou,
  • crampes musculaires terribles surtout dans les mollets,
  • perte de sommeil,
  • perte de tonus,
  • baisse de la vue,
  • souvent prise de poids par rétention d’eau (mal mesurée par l'IMC),
  • déprime (on vous classe dans la dépression simple)
Beaucoup de spécialistes, mais une seule vérité

Dans le cadre de la médecine conventionnelle, chacun des spécialistes essaie de ramener les causes des troubles à son propre domaine, à sa propre spécialité, soit par opportunisme, soit par étroitesse de vue.

Chez les praticiens en médecine alternative, il y a également d'innombrables propositions pour soulager les symptômes de la fibromyalgie. Et je vous recommande de ne pas sauter sur la première proposition venue. Vous pourrez vous orienter dans ce domaine en faisant appel à un naturopathe qui vous conseillera.

Mais si vous souhaitez vous attaquer à la cause profonde de la fibromyalgie, suivez la piste de l'intoxication neurologique à l’aluminium !

Les faux diagnostics

Au niveau de la médecine conventionnelle, il y a souvent confusion entre la spondylarthrite ankylosante (SPA), la polyarthrite évolutive (PE) et la fibromialgie.

Dans la SPA, on souffre du dos et des grosses articulations. Une véritable SPA est formellement identifiée par le test HLA B27. Il est évident qu’une alimentation non polluante est indispensable pour que les fermentations intestinales ne détruisent pas la première barrière de défenses. Lorsqu’il n’y a pas de trace radiologique et que le test HLA est négatif, on la classe SPA séronégative. La SPA entraîne généralement une destruction des os du bas du dos assez rapide.

Dans la PE, on souffre des petites et grosses articulations mais pas du dos. Les articulations sont rouges et enflées. Il y a des déformations au contrôle radiologique au bout de 7 à 10 années. À noter que le test de discrimination au HLA B27 n’est pratiquement jamais effectué.

Dans la fibromyalgie, il n’y a pas de rougeurs articulaires, mais il y a gonflement de l’ensemble du corps et le tableau décrit plus haut sans destruction osseuse.
Les processus métaboliques

Rares sont ceux qui savent que l’aluminium piège et se lie avec l’indispensable ferritine.

Le taux de ferritine est toujours très bas chez tous les intoxiqués à l’aluminium. Il y a une chute de fer au niveau du foie, créant la fatigue chronique.

Mais il y a de plus, deux neurotransmetteurs d’une importance capitale qui sont piégés et neutralisés par l’aluminium : la sérotonine et l’acétylcholine.

La baisse de sérotonine se manifeste par une dépression importante, de gros troubles du sommeil, une baisse de sécrétion des endorphines entraînant une augmentation des douleurs, des troubles digestifs importants, des troubles de la mémoire, une mauvaise circulation.

• La baisse de l’acétylcholine entraîne une grande faiblesse musculaire. On n’arrive plus à monter les escaliers ni à lever les bras. Ensuite, on ne peut plus tenir debout.
Il y a en plus un risque d’atteinte grave au foie.

• Enfin, la thyroïde est perturbée par la pénétration de l’aluminium dans ses tissus qui aboutit le plus souvent à une hyperthyroïdie, mais parfois à une hypothyroïdie.

Les traitements de la fibromyalgie

Le protocole classique de la fibromyalgie : corticoïdes, antidépresseurs. L’aluminium est ignoré ! La dépollution encore plus….. Résultat catastrophique. On devient une épave !

Cinq actions sont nécessaires :

  • Soulager les douleurs (au choix ou en association)
    - Lavements au café (voir dans la cure Gerson)
    - 5-http (Griffonia simplicifolia) : Prendre 1 capsule à jeun au lever et au coucher estomac vide.
  • Restaurer les cellules nerveuses, qui sont essentiellement constituées de complexes lipidiques (l'une ou l'autre de ces huiles au choix ou en association) :
  • Huile de lin
  • Huile de périlla
  • Huile de colza
  • Huile de chanvre…
  • Mélanges riches en Omega 3

Prendre 5 cuil. à soupe par jour.

  • Manger sain. Il faut absolument adopter une alimentation hypotoxique ou, au moins, une alimentation bio pour ne pas ajouter du poison au poison.
  • Retrouver de l'énergie : lire notre article sur l'emploi du D-Ribose dans la fibromyalgie
  • Eliminer l’aluminium

Silice de prêle ou silicium organique

Prendre 3 bouchons par jour.

Nota : j’ai exposé dans un article concernant la maladie d’Alzheimer que suite à des études de laboratoires indépendants, la silice s’avère capable d’absorber et évacuer l’aluminium même celui qui a passé la barrière encéphalique.

Pour encore plus de précisions sur ces traitements lisez cet autre article

L'adjuvant aluminique et la myofasciite

A l’heure actuelle, l’adjuvant le plus fréquemment utilisé en médecine est l’aluminium. Suite à une injection de sels d’aluminium (comme pour la vaccination), des molécules sont libérées du fait de cette agression cellulaire, par exemple l’acide urique. De fortes concentrations d’acide urique sous forme de cristaux d’urate de monosodium sont phagocytées par les cellules résidentes et déstabilisent les fonctions des lysosomes.

Les adjuvants procurent aussi une protection physique contre les antigènes et contribuent à la translocation des antigènes vers les ganglions lymphatiques régionaux. Ceci va permettre en définitive une plus longue exposition du système immunitaire aux antigènes, une production et une activation accrue des cellules B et T, ainsi qu’une réaction plus forte.

Auparavant, on pensait que les adjuvants ne présentaient que peu ou pas de danger particulier. Malheureusement, des études sur des modèles animaux et des humains ont démontré la capacité qu’ont par eux- mêmes certains d’entre eux de déclencher la réponse auto-immune et des maladies dysimmunitaires.

La maladie post-vaccinale la plus étudiée est peut-être le syndrome de myofasciite à macrophages (MMF), pour lequel un lien de cause à effet a été clairement établi.

La MMF est une maladie du système immunitaire signalée pour la première fois en France par Gherardi et al (publication dans The Lancet)

Elle est provoquée par un dépôt d’aluminium, utilisé comme adjuvant dans différents vaccins, ce qui déclenche une maladie musculaire liée au système immunitaire. La MMF est caractérisée par des signes et des symptômes systémiques, ainsi que des lésions actives localisées sur le site de l’injection.

Les manifestations systémiques incluent myalgie, arthralgie, asthénie marquée, faiblesse musculaire, fatigue chronique, fièvre, et dans certains cas l’apparition d’une affection démyélinisante.Tous ces symptômes sont évidemment très proches de ceux qui caractérisent la fibromyalgie.

On a découvert que la lésion locale de la MMF résultait d’une persistance de l’adjuvant aluminique sur le site de l’injection plusieurs mois, voire jusqu’à 8 à 10 ans après la vaccination

Curieusement, il existe une certaine contradiction entre l’usage à grande échelle de l’hydroxyde d’aluminium et la rareté de la MMF. Cette incohérence a été résolue par les observations montrant que la MMF pourrait apparaître principalement chez les sujets génétiquement prédisposés porteurs du gène HLA - DRB1*01.

Cette relation a été décrite pour la première fois chez deux vraies soeurs jumelles diagnostiquées avec la MMF. De plus, ce même gène a été détecté chez 66% de 9 patients atteints de la MMF, contre 17% des 230 individus - contrôles, ce qui suggère un rapport de 9.8 (95% intervalle de certitude 2.0 - 62.2). Ceci corrobore l’idée selon laquelle, chez une minorité de patients génétiquement prédisposés, l’aluminium peut provoquer ce syndrome.

Cette limitation vaut pour la myofascite, mais cela vaut-il pour la fibromyalgie ?

Suite de l'article :

http://www.alternativesante.fr/fibromyalgie/la-fibromyalgie-c-est-l-aluminium-point-final

Voir les commentaires

Conférence sur la géo-ingénierie le 12 avril 2016 à Saint Denis

8 Avril 2016, 17:44pm

Sophie Chapelle

Sophie Chapelle

La géo-ingénierie ou comment utiliser des techniques stupides de manipulation du climat à grande échelle

Comment freiner l’augmentation des températures du globe ? Alors que l’accord sur le changement climatique discuté durant la COP21 au Bourget n’a rien donné, des projets de manipulation délibérée et à grande échelle du climat font leur entrée dans les arènes des négociations internationales. Ensemencement des océans avec des millions de tonnes de fer, pulvérisation d’aérosols soufrés dans la strato-sphère... Présentation de l’enquête en bande dessinée sur la géo-ingénierie réalisée par Sophie Chapelle et Sébastien Vassant publiée dans La Revue Dessinée : SOS TERRE

Sophie Chapelle, journaliste à Bastamag

David Servenay, conseiller éditorial de La Revue Dessinée

Mardi 12 Avril 2016 à 19 h 30

en présence de l'association Fondation Sciences Citoyennes.

La Dionyversité (Université Populaire de Saint-Denis) propose une conférence le Mardi 12 avril 2016 à 19h30 sur le thème de la géo-ingénierie.

Cette conférence s’articulera autour du reportage-BD « SOS Terre » paru dans le numéro 10 de La Revue Dessinée, réalisé par Sophie Chapelle et Sébastien Vassant.
David Servenay, conseiller éditorial de La Revue Dessinée, présentera La Revue Dessinée et son projet.

Sophie Chapelle, journaliste à Bastamag, interviendra sur le thème « Géo-ingénierie : ce que préparent les apprentis sorciers du climat ».

L’association Sciences Citoyennes sera également présente pour participer au débat en exposant au travers de ses fiches didactiques quelques exemples d’enjeux de la géo-ingénierie.

Cette conférence se déroulera à :
La Dionyversité
4 Place Langevin
93200 Saint
Denis

flyer :
http://sciencescitoyennes.org/wp-content/uploads/2016/04/Flyer-Ge%CC%81o-inge%CC%81nierie-12avril2016.pdf

Voir les commentaires

Les ennemis de l'humanité

2 Avril 2016, 05:44am

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>