Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Des composés métalliques toxiques ont été trouvés dans tous les échantillons de vaccins contre la COVID analysés par des scientifiques allemands

31 Août 2022, 11:54am

Des composés métalliques toxiques ont été trouvés dans tous les échantillons de vaccins contre la COVID analysés par des scientifiques allemands

Enrico Trigoso – Le 30 août 2022 – The Epochs Times

 

 

Un groupe de scientifiques allemands indépendants a trouvé des composants toxiques – principalement métalliques – dans tous les échantillons de vaccins contre la COVID-19 qu’ils ont analysés, « sans exception », en utilisant des techniques de mesure médicales et physiques modernes.

 

Le groupe de travail pour l’analyse des vaccins contre la COVID affirme que certains des éléments toxiques trouvés à l’intérieur des flacons de vaccins AstraZenecaPfizer et Moderna ne figuraient pas dans les listes d’ingrédients des fabricants.

 

Les éléments métalliques suivants ont été trouvés dans les vaccins :

  • Métaux alcalins : césium (Cs), potassium (K)

  • Métaux alcalino-terreux : calcium (Ca), baryum (Ba)

  • métaux de transition : cobalt (Co), fer (Fe), chrome (Cr), titane (Ti)

  • Métaux des terres rares : cérium (Ce), gadolinium (Gd)

  • Groupe minier/métal : aluminium (Al)

  • Groupe du carbone : silicium (Si) (en partie matériau de support/plaque)

  • Groupement oxygéné : soufre (S)

  •  

Ces substances, en outre, « sont visibles au microscope à fond noir sous la forme de structures distinctes et complexes de différentes tailles, ne peuvent que partiellement être expliquées comme le résultat de processus de cristallisation ou de décomposition, [and] ne peuvent être expliquées comme une contamination provenant du processus de fabrication », ont constaté les chercheurs.

 

Ils ont déclaré que les résultats étaient préliminaires.

Les conclusions « s’appuient sur le travail d’autres chercheurs de la communauté internationale qui ont décrit des résultats similaires, comme le Dr Young, le Dr Nagase, le Dr Botha, le Dr Flemming, le Dr Robert Wakeling et le Dr Noak », a déclaré au Epoch Times le Dr Janci Lindsay, docteur en toxicologie, qui n’a pas participé à l’étude.

 

« Le nombre et la cohérence des allégations de contamination, associés au silence inquiétant des organismes mondiaux de sécurité et de réglementation, sont troublants et laissent perplexe en termes de « transparence » et d’allégations continues de ces organismes selon lesquelles les vaccins génétiques sont sûrs », Mme Lindsay a ajouté.

 

 

 

Commenter cet article