Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

20 sénateurs LR exigent la fin immédiate du passe vaccinal : "Fin mars, début avril est inacceptable"

14 Février 2022, 17:38pm

20 sénateurs LR exigent la fin immédiate du passe vaccinal : "Fin mars, début avril est inacceptable"

 Publié le 13/02/2022 à 21:53 - Mise à jour à 21:56

 

Dans une tribune collective publiée ce dimanche 13 février dans Le Figaro, vingt sénateurs LR demandent la suspension immédiate du passe vaccinal : « Une levée possible du passe vaccinal fin mars-début avril n’est pas acceptable », martèlent-ils, estimant qu’il n’existe aucune raison justifiant son maintien.

D’emblée, les sénateurs sonnent la charge en soulignant que le passe vaccinal ne répond aucunement à un besoin sanitaire, mais purement et simplement à un calcul politique : « Après avoir mis les Français en liberté surveillée, le gouvernement voudrait être celui qui les libère, à quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle », dénoncent-ils.

Une accusation qui sera réitérée sans détour ultérieurement : « Le gouvernement doit arrêter d’« emmerder les Français » avec des mesures politiciennes dissimulées derrière des prétextes sanitaires. »

« Le passe vaccinal n’a aucun sens »

Point par point, les élus de droite dissèquent les arguments régulièrement mis en avant par l’exécutif. « Le passe vaccinal n’a aucun sens » si l’objectif du gouvernement est de limiter la circulation du virus, notent-ils, avant de souligner qu'« un test négatif serait bien plus efficace qu’une preuve de vaccination, puisque ni deux, ni trois, ni quatre doses n’empêchent d’être contaminé et contagieux ».

S’agissant de l’argument selon lequel le passe vaccinal serait nécessaire pour accroitre le taux de vaccination, les auteurs de la tribune jugent que « c’est une chimère de croire que les réticents à la vaccination d’hier seront les convaincus de demain. »

 
Commenter cet article
L
Après 2 ans de roupillon , il y en a 20 qui se réveillent , au secours de Valérie
Répondre