Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

petitions

Justice pour le docteur Labreze

9 Décembre 2022, 19:54pm

 Justice pour le docteur Labreze

NOTRE SOUTIEN CITOYEN, LE DERNIER REMPART DE LA DÉMOCRATIE…

 

Parce que, fidèle au serment d’Hippocrate, il a agi pour que nous puissions être soignés au mieux et décider librement du type de médecine dont nous souhaitons bénéficier, il est important que nous soyons aujourd’hui aux côtés du Docteur LABREZE.

Merci de signer et partager la pétitionde télécharger (et personnaliser) les lettres ci-dessous, en adressant en priorité le courrier au Président du Conseil d’état et de l’Ordre des médecins.

 

Nous pouvons également alerter nos députés et la presse, en les contactant directement, ou via les modèles de courrier également disponibles.

 

Le Docteur LABREZE doit retrouver sa place légitime auprès de ses patients et rester libre de continuer à faire entendre sa voix.


 

PÉTITION

 

42 mois de suspension pour avoir fait son devoir de médecin et de citoyen: soigner, et diffuser des informations validées qui auraient pu permettre de sauver 3 fois plus de patients gravement atteints par la COVID.

Parce qu’il a agi pour nous, nous lui devons d’être à ses côtés aujourd’hui face aux profondes injustices qu’il subit, et qui nous concernent tous.

Merci de signer et de diffuser largement la pétition ci-dessous.

https://justicepourledocteurlabreze.info/actions-citoyennes

 

 

 

Voir les commentaires

Pétition : Soutenons le sénateur Alain Houpert

8 Novembre 2022, 13:41pm

Pétition  : Soutenons le sénateur Alain Houpert

 

Auteur : Association Bon Sens

Destinataire(s) : Tous les Français

La pétition

Soutenons le sénateur Alain Houpert, privé d'exercice de la médecine temporairement avec sursis en étant "Coupable de courage".  Alain Houpert aurait d'ores et déjà décidé de faire appel. 

Soutenons la parole continente et sage de cet homme courageux, qui, dans l'exercice de son mandat de Sénateur, a apporté une critique étayée de la politique sanitaire menée par le gouvernement devant les élus de la Nation. Au-delà de la lourdeur sans pareille de cette décision, c'est la voix d'un représentant de la Nation que l'on essaie de contrôler ou de faire taire. 

La situation

Suite à trois plaintes déposées contre lui pour ses critiques de la politique sanitaire du gouvernement, la CDOM (chambre disciplinaire de l'ordre des médecins) de Bourgogne-Franche-Comté a sanctionné vendredi 4 novembre Alain Houpert, sénateur de Côte-d'Or (LR) et radiologue, d’une interdiction temporaire d'exercer la médecine. 

La première plainte a été déposée par le syndicat de l’Union française pour une médecine libre (présidé par le sulfureux médecin généraliste Jérôme Marty), la seconde par le Conseil départemental de Côte-d’Or de l’Ordre des médecins et quatre médecins, la troisième par le Conseil national de l’Ordre des médecins.

Dans chaque cas, la chambre disciplinaire a donné raison aux plaignants, lors d’une audience qui s’est déroulée le 10 octobre 2022. Le jugement vient d’être rendu public.

Celle-ci a justifié sa décision en dénonçant l'"attitude quasi irresponsable" du radiologue, dont les prises de positions médiatiques n’ont pu "que rajouter à la confusion médiatique de l'époque" et "décrédibiliser fortement les actions entreprises par les autorités sanitaires dans le cadre de la lutte contre une pandémie planétaire", estime la chambre disciplinaire.

Motifs des plaintes

Alain Houpert, Sénateur, dispose donc à ce titre d'un mandat de représentation du peuple, le conseil départemental de Côte-d'Or de l'ordre des médecins et le syndicat de l'Union française pour une médecine libre (UFML) lui reprochent de "diffuser par voie de presse et par publication sur les réseaux sociaux des informations erronées et non éprouvées scientifiquement. Alors que ce dernier dispose de la spécialité de médecin radiologue, il revendique un droit à la prescription d'un protocole de traitement dit précoce pour la Covid, qui ne repose sur aucune donnée acquise de la science médicale et n'émet aucune réserve sur cette initiative prétendument non éprouvée. Le Dr Houpert se livre par ailleurs à une critique systématique des tests dits PCR (Polymerase Chain reaction) qui ne permettraient pas d'estimer effectivement le nombre de « cas positifs » et sur le résultat desquels seraient néanmoins prises des « mesures liberticides » par le gouvernement français ; - dans le même temps, le Dr Houpert mène une campagne stigmatisant l'inutilité et l'inefficacité des vaccins mis à la disposition du public, et protégeant de la propagation du Covid."

Quant au Conseil national de l’Ordre des médecins, celui-ci attaque “l’intervention du Dr Houpert dans la vidéo intitulée Hold-up [au cours de laquelle il] remet en cause la gestion de la crise sanitaire par les pouvoirs publics et incite les professionnels de santé à ne pas suivre les recommandations relatives à la prise en charge des patients.“

De nombreux soutiens affluent


 

  • Xavier Azalbert, directeur de la publication de FranceSoir, a apporté son soutien “plein et entier“ au sénateur Alain Houpert face à cette “décision honteuse qui s’oppose au bon sens médical“, nous a-t-il confié.

  • "Le bon sens est désormais coupable par définition. Le serment d’Hippocrate devient, pour ceux qui choisissent de gagner du fric en baissant leur froc, sermon d’hypocrite", a réagi sur Twitter le journaliste de Sud Radio André Bercoff.https://twitter.com/andrebercoff/status/1588607003907493888?s=20&t=29O0GwuA-RHlfanATSCB3Q

  •  

  • "La Police de la Pensée a encore frappé", a dénoncé le chroniqueur Didier Maïsto. "Cette censure est dingue. Un danger pour nos libertés, rien d’autre", s'est alarmé l'éditorialiste Alexis Poulin. "La dictature en marche", a renchéri l'économiste Philippe Herlin. "Stupeur" pour le magistrat Charles Prats, qui s'interroge : "Une instance ordinale pourrait-elle donc museler un parlementaire de la Nation ?"

Au sein du monde politique, le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, Olivier Marleix, a apporté sur Twitter son "soutien amical" à Alain Houpert :

https://twitter.com/oliviermarleix/status/1588838117976449024?s=20&t=HcmzXfe31WkAuyvY8r8uOw

"Où est encore la liberté de pensée dans notre pays ?", s'est indigné pour sa part Gilles Platret, vice-président des Républicains : 

De son côté, la sénatrice LR Laurence Muller-Bronn a dénoncé une "société où le doute n'est plus permis" : "Il n’est absolument plus possible d’avoir une pensée raisonnée, de poser des arguments et des contre-arguments, de les étayer, de peser sa réflexion pour en définir une intime conviction. Non, il faut forcément suivre une ligne, une doxa, un évangile politique", a-t-elle fustigé. 


 

Même posture pour la sénatrice LR Sylviane Noël : "Drôle de démocratie qu'est devenue la France où il n'est plus possible d'exprimer autre chose que la doxa officielle...", a-t-elle déploré. "Tous les médecins parlementaires ont exprimé leurs positions concernant le Covid et il est le seul sanctionné. Pourquoi ?", s'est interrogé la sénatrice LR Sylvie Goy-Chavent, après avoir exprimé sa "solidarité totale""Notre collègue et ami A. Houpert est probablement coupable d’avoir raison trop tôt et d’avoir eu le courage de le dire !", lui a répondu la sénatrice LR Christine Bonfanti-Dossat.

Des marques de solidarité répercutées par Florian Philippot, président des patriotes, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, Gilbert Collard, eurodéputé Reconquête !, anciennement membre du Rassemblement national, ou encore Stéphane Ravier, sénateur Reconquête, également ancien cadre du RN.

Nous appelons donc les Français à se mobiliser en signant cette pétition en soutien au Sénateur Houpert et nous les invitons par ailleurs à la faire circuler auprès du plus grand nombre.

 


https://www.mesopinions.com/petition/politique/soutenons-senateur-alain-houpert-face-suspension/191571


 

Voir les commentaires

Sécession : vous aussi, signalez vos soupçons sur Ursula von der Leyen à la justice européenne ET française

31 Octobre 2022, 11:07am

Sécession : vous aussi, signalez vos soupçons sur Ursula von der Leyen à la justice européenne ET française
Sécession : vous aussi, signalez vos soupçons sur Ursula von der Leyen à la justice européenne ET française
  • 30 octobre 2022 – Le courrier des stratèges

 

Nous avons déjà documenté à plusieurs reprises les soupçons grandissants qui pèsent sur l'attitude anormale d'Ursula von der Leyen dans la négociation du méga-contrat d'achats de vaccins à Pfizer pour lutter contre le COVID. Il s'agit du plus important contrat jamais négocié et conclu par la Commission Européenne. Compte tenu des violations illégales de procédure par la Présidente de la Commission, nous vous proposons de signaler son comportement aux autorités judiciaires compétentes : au Procureur européen (déjà saisi, mais nous avons intérêt à la sensibiliser à l'intérêt du public pour une enquête loyale et diligente) et surtout au Procureur de la République de Paris, au titre de l'article 40 du Code de Procédure Pénale. Vous aussi, agissez pour libérer l'Europe de cette caste corrompue et incompétente : faites aux Procureurs compétents le signalement que Maud Marian a rédigé pour vous !

La suite

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/10/30/secession-vous-aussi-signalez-vos-soupcons-sur-ursula-von-der-leyen-a-la-justice-europeenne-et-francaise/

 

Voir les commentaires

Appel d'une électro sensible

16 Février 2022, 11:09am

Appel d'une électro sensible

Ai-je encore le droit d’exister ?

Une pétition de Danièle Bovin qui a un handicap appelé SICEM (Syndrome d’Intolérance aux Champs Electro Magnétiques)

 

Mme Carlach, Maire de la commune de Lanvénégen (Morbihan) vient d’engager des poursuites contre moi pour non-respect du PLU. J’ai 3 mois pour dégager du terrain dont j’ai fait l’acquisition en mai 2021, après 2 années passées en caravane sur des parkings publics en zone blanche.

J’y vis en mobile home, sans eau ni électricité.

J’ai un handicap appelé SICEM  reconnu par la médecine du Travail, le Service de Pathologies environnementales et professionnelles de l’Hôpital de Nantes, le médecin de la Sécurité Sociale, l’équipe médicale de la Maison de l’Autonomie du Morbihan et mon médecin traitant, 5 avis qui convergent.

Des examens médicaux ont démontré qu’exposée aux ondes numériques artificielles (wifi, DECT, antennes relais, CPL linky…)mon cœur palpite (holters 24 h), fait des extrasystoles nombreuses au risque de faire un AVC, des hémorragies de la face (et d’ailleurs sûrement…) des maux de tête, d’abdomen, et terribles insomnies.

Sur ce terrain nous avons mesuré 26 millivolts, puissance reconnue comme « acceptable » par les normes de baubiologie allemandes, la résolution 1815 du Conseil de l’Europe (2011), et le CRIIREM.

Il m’est impossible de vivre dans une zone peuplée et irradiée, trop de wifi, Bluetooth, CPL (Courant Porteur en Ligne), téléphones portables, tablettes et objets connectés, transformateurs électriques, lignes HT, MT, et BT, ondes radar, lignes ferroviaires, antennes relais…

J’ai demandé à Mme le Maire de délivrer un STECAL pour ce terrain, c’est-à-dire une autorisation temporaire de résidence en habitat nomade, pour raisons de santé, qui m’a été refusée.

Je suis une réfugiée environnementale et victime de MALTRAITANCE INSTITUTIONNELLE de la part de l’État. Car la loi Dalo voudrait que l’État me fournisse un logement adapté à mon handicap.

Et la loi Abeille dit qu’il faut baisser immédiatement les émissions d’ondes sur tout le territoire, interdire le wifi dans les lieux accueillant des enfants de moins de 3 ans, et informer la population des effets délétères des ondes électromagnétiques.

A ce jour, les « études » de l’ANSES ne reconnaissent pas le lien pourtant évident entre la cause et les symptômes, contrairement à tous les autres pays européens. 2 hôpitaux existent déjà en Suède et Grande Bretagne, cette pathologie est reconnue comme maladie professionnelle en Allemagne. Enfin c’est la France qui a le taux d’émission d’ondes le plus permissif de l’Europe.

Merci à vous de me soutenir dans mes démarches en signant cette pétition, car l’exclusion sociale dans laquelle je vis, comme tous les électro-hypersensibles, est INDIGNE de l’humain.

Vous en avez découvert des aspects avec les différents confinements, je suis confinée à vie, en mode « survie ».

À l’attention du Préfet du Morbihan, Mme la Secrétaire d’État au Handicap, M. le Premier Ministre, M. le Ministre de la Santé, M. le Président de la République.

 

24 janvier 2022

Voir les commentaires

Déremboursement de l’homéopathie : STOP à la casse des médecines naturelles !

13 Mai 2021, 16:45pm

Déremboursement de l’homéopathie : STOP à la casse des médecines naturelles !

Madame, Monsieur,   


 

Emmanuel Macron est-il en train de brader votre santé au profit des patrons de l’industrie pharmaceutique ?


 

Le 9 juillet 2019, un an JOUR POUR JOUR après sa réunion secrète avec le Club Dolder, le plus puissant lobby pharmaceutique mondial…


 

Emmanuel Macron a décidé de dérembourser l’homéopathie CONTRE l’avis de 74% des Français ! (1)


 

Au fil des mois, le plan du Président est de plus en plus clair : il CASSE les médecines naturelles pour donner à Big Pharma les pleins pouvoirs sur VOTRE santé.


 

PREUVE n°1 : Emmanuel Macron vient de dérembourser l’homéopathie contre l’avis de 74% des Français et malgré le fait que plusieurs millions d’entre nous avons demandé le maintien de ce remboursement à travers de nombreuses pétitions ! (2)


 

PREUVE n°2 : en juillet 2018, il a fait sauter des procédures de contrôle sur les nouveaux médicaments (3) 


 

PREUVE n°3 : il est en train de mener une guerre sans merci contre les huiles essentielles et les compléments alimentaires en préparant la restriction de leur utilisation (4).   


 

PREUVE n°4 : il veut faire la peau aux herboristes en bloquant leur reconnaissance officielle alors qu’il reste seulement 15 herboristeries dans toute la France contre 23’000 pharmacies !


 

À qui profite le crime ?


 

Certainement pas à vous ! Car demain, si vous ne faites rien…


 

Vous devrez payer plein pot pour vos soins homéopathiques…

Vous devrez prendre des médicaments pour lesquels les procédures de contrôle sont minimales…

Vous ne pourrez plus utiliser les huiles essentielles librement…

Vous ne pourrez plus vous soigner par les plantes…

ET SURTOUT : lorsque vous serez privé de toutes les médecines alternatives, votre santé et celle de vos proches sera entièrement soumise aux patrons des laboratoires pharmaceutiques !


 

Heureusement, tout n’est pas perdu :


 

Plus de 2 millions de personnes ont signé différentes pétitions pour réclamer le maintien du remboursement de l’homéopathie et la protection des médecines naturelles. Si nous continuons à nous mobiliser, nous finirons par gagner !

Le Sénateur Joël Labbé mène un combat vaillant pour que les herboristes fassent leur retour dans les rues de nos villes et nos villages.

Des milliers de thérapeutes passionnés, engagés et compétents font vivre les médecines naturelles et aident chaque jour des millions de malades qui ne trouvent pas de solutions satisfaisantes auprès des médecines classiques.


 

Mais pour affaiblir ce mouvement populaire, la gigantesque pieuvre pharmaceutique et ses lobbyistes manœuvrent en coulisses. Big Pharma dépense en effet chaque année plus de 20 MILLIONS d’euros pour influencer les administrations françaises et européennes. (5)  


 

C’est pourquoi VOUS DEVEZ vous poser cette question :


 

Voulez-vous que l’argent du lobby pharmaceutique prenne les décisions sur votre santé ? Ou préférez-vous le faire à leur place ?   


 

Si vous voulez décider vous-même, alors vous n’avez qu’un seul moyen… 


 

FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX en signant la grande pétition nationale contre la mise à mort des médecines naturelles ! 


 

Il faut faire BARRAGE contre le plan machiavélique des patrons de l’industrie pharmaceutique qui veulent tuer l’homéopathie, les médecines douces et nous imposer leur empire du médicament. 


 

Ils n’ont pas le droit de contrôler votre santé dans le but de faire grossir leurs profits encore et encore. 


 

Ils n’ont pas le droit de vous priver de toutes les possibilités que vous offrent les médecines naturelles pour vous soigner. Ces trésors de la nature vous appartiennent et vous devez vous battre pour votre droit à en profiter librement. 


 

Il s’agit de votre santé et de celle de millions d’autres Français


 

Certains sont, en ce moment même, gravement malades. Ne les abandonnez pas à leur sort. Demain, vous pourriez être à leur place.


 

C’est pour cela que je vous supplie de SIGNER MAINTENANT notre grande pétition nationale contre la mise à mort des médecines naturelles. 


 

En signant cette pétition, vous demandez solennellement au Président Macron de :


 

Renoncer au projet de déremboursement de l’homéopathieafin que les 20 millions de Français qui en ont besoin puissent continuer à se soigner ;

Garantir la liberté totale d’utilisation des huiles essentiellesafin que les Français puissent continuer à profiter de ces trésors de la nature reconnus depuis des générations ;

Reconnaitre officiellement le métier d’herboristeafin que les Français puissent bénéficier pleinement et en toute sécurité des possibilités nombreuses offertes par les plantes médicinales pour se soigner naturellement.  


 

SIGNEZ MAINTENANT cette pétition.


 

Je compte sur votre soutien : plus nous serons nombreux à faire entendre notre voix, plus nous avons de chances de gagner cette bataille cruciale pour notre santé.  


 

Jacques Legrand, Président de l’Alliance Internationale pour la Défense des Médecines Naturelles (AIDMN)  


 

 Sources :

(1) https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/07/09/l-homeopathie-va-etre-progressivement-deremboursee_5487417_3224.html

(2) http://www.leparisien.fr/societe/sante/homeopathie-74-des-francais-veulent-le-maintien-du-remboursement-08-11-2018-7938603.php

(3) https://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/le-gouvernement-cede-t-il-a-l-industriepharmaceutique_2845553.html

(4) http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/db0566e3b2a9ab8aac2a545f190d2795.pdf

(5) https://www.bastamag.net/webdocs/pharmapapers/l-argent-de-l-influence/lobbying-a-parisbruxelles-et-washington-l-enorme-puissance-de-feu-des-labos/

 

 


 

Voir les commentaires

Pétition : NON à la vaccination de nos enfants contre le COVID-19 !

2 Mai 2021, 19:22pm

Pétition : NON à la vaccination de nos enfants contre le COVID-19 !

Adressée à : Monsieur Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé

Vaccination de nos enfants : trop peu de recul et inutile

Selon Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée à l’Industrie, le sujet de la vaccination des enfants est actuellement sur la table et sera étudié sérieusement ces prochains mois. [1]

L’ambition du gouvernement est d’atteindre "l'immunité collective” le plus rapidement possible avec une telle mesure. 

Depuis le mois de janvier, plusieurs laboratoires ont débuté les essais sur des adolescents et des enfants. [2]

L’argument avancé par les promoteurs de cette idée est que les enfants seraient des « réservoirs » pour le COVID-19. [3] Généralement asymptomatiques, ils participeraient à la propagation du virus, notamment chez leurs parents et leurs grands-parents. 

Il s’agit ni plus ni moins d’une manipulation des données scientifiques dont nous disposons : plusieurs études montrent que le rôle des enfants dans la propagation du Covid est très faible. [4, 5]

Un article du journal de référence suisse, Le Temps, révélait ainsi en novembre dernier que si la charge virale des enfants pouvait atteindre celle des adultes… ils étaient cependant beaucoup moins contagieux : 

les différentes observations tendent à montrer que les enfants ne seraient pas des moteurs efficaces de la propagation du virus.[6]

De son côté, l’Agence européenne du médicament n’a donné aucune indication ou autorisation quant à la vaccination des enfants de moins de 16 ans. [7]

Les enfants ne sont pas une cible prioritaire.

Les enfants ne peuvent pas être une cible prioritaire pour la vaccination. 

Et ils ne doivent pas l’être. 

Il ne s’agit pas seulement d’une démarche mal étayée scientifiquement : il s’agit d’une mesure hasardeuse pour la santé des plus jeunes

Le manque de recul sur ces nouveaux vaccins aux essais cliniques précipités devrait nous faire réfléchir à deux fois. 

Quels sont les risques réels d’effets secondaires ? Quel sera l’impact dans 10 ou 20 ans sur la santé de nos enfants ? 

Rappelez-vous de la vaccination pour l’hépatite B au début des années 2000. Certains soignants qui ont été obligés de se faire vacciner sont actuellement en fauteuil roulant à cause de la sclérose en plaques. [8] 

Des études démontrent déjà de nombreux effets secondaires sur les vaccins, notamment des thromboses sur de jeunes adultes. [9]

Alors que la vaccination n’est ouverte que depuis 4 mois !

Nos enfants auront-ils également comme effet secondaire l’apparition de caillots sanguins ? A un si jeune âge ?

Un autre risque plus spécifique aux vaccins à ARN plane sur les personnes recevant des vaccins type Pfizer : là encore nous manquons gravement de recul sur les conséquences à long terme de l‘administration de ces thérapies géniques. [10]

Il est de notre devoir de rejeter la vaccination de nos enfants

Le risque de complications chez les enfants malades du Covid-19 est faible. C’est aux personnes qui risquent de contracter une forme grave de considérer la vaccination. 

Il en va de leur responsabilité personnelle

Depuis plus d’un an, nos enfants :

  1. Renoncent à une scolarité normale

  2. Sont privés de jouer avec leurs amis et de sorties culturelles

  3. Ne peuvent pas voir leurs grands-parents

Depuis trop longtemps, nos enfants sont privés de partages et de sociabilisation.

Et si, au lieu de sacrifier nos enfants, nous pensions à d’autres solutions pour nous sortir de cette crise qui dure déjà depuis plus d’un an ?

La vaccination n’est pas la réponse. Prenons aussi, par exemple, la voie des traitements.

Ensemble, fixons des limites au gouvernement. 

Il est inadmissible qu’il puisse nous pousser à faire vacciner nos enfants alors même que des risques non identifiés pour leur santé existent.

Il est urgent d’agir. 

Nos enfants ne sont pas des cobayes.  

Dans dix ans, dans vingt ans, nos enfants et adolescents, devenus adultes, pourront nous dire : 

Vous saviez que c’était risqué. 
Vous saviez que vous maniez des produits mal maîtrisés. 
Pourquoi avoir joué avec notre santé ?

Et ils auront raison

Nous demandons au gouvernement :

  1. de ne pas imposer la vaccination aux enfants

  2. de mener des études plus approfondies sur les effets secondaires des vaccins

  3. de continuer à chercher des solutions alternatives qui fonctionnent contre le Covid-19, notamment les traitements

Si vous aussi vous refusez catégoriquement la vaccination de nos enfants, signez et partagez cette pétition en masse !

Rodolphe Bacquet


 

 

 

Voir les commentaires

Pétition : nous voulons de l'air pur

19 Mars 2021, 21:50pm

Pétition : nous voulons de l'air pur
Protégez notre santé. Nous voulons de l'air pur, maintenant !

À la Commission européenne, au Conseil européen, au Parlement européen et aux dirigeants nationaux

Pétition

Nous appelons l'Union européenne à aligner pleinement, de toute urgence et de façon définitive les normes européennes relatives à la qualité de l'air sur les dernières données scientifiques disponibles, afin de protéger notre santé.

Les limites fixées par la réglementation de l'UE pour les polluants atmosphériques doivent s’appuyer sur des données scientifiques et être au moins aussi strictes que les lignes directrices de l'Organisation mondiale de la santé, régulièrement mises à jour.

Pourquoi est-ce important ?

Des milliers d’enfants marseillais ou d'Île-de-France sont en danger. La cause : leurs écoles et crèches sont situées dans des zones dont l’air est fortement pollué. Jouer dehors présente un grand risque pour leur santé [1].

La pollution atmosphérique cause de l'asthme, des cancers pédiatriques et des maladies infantiles chroniques [2]. Et elle entraîne des centaines de milliers de décès en Europe chaque année [3].

Les normes de qualité de l'air de l'UE sont censées nous protéger. Mais ne se fondant pas entièrement sur des données scientifiques, les seuils d'alerte en place sont beaucoup trop élevés [3]. Nous pensons donc que notre air est pur alors qu’il n’en est rien.

La semaine prochaine, le Parlement européen débattra de la révision des normes de qualité de l'air et votera à ce sujet. Et ce qui sera décidé pourrait changer radicalement la donne pour l'air que nos enfants, et nous-mêmes, respirons [4].

En amont du vote, les parlementaires européen·ne·s ne maîtrisant pas le sujet devront s'informer et les hésitant·e·s devront être convaincu·e·s. Nous devons pour cela signer massivement afin de démontrer à quel point les Européen·ne·s se soucient de l'air que nous respirons ! Signez !


 

Références :
  1. https://www.greenpeace.fr/espace-presse/marseille-58-ecoles-creches-cernees-pollution-de-lair

  2. https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/ambient-(outdoor)-air-quality-and-health

  3. https://www.env-health.org/issues/air-quality/ (en anglais)

  4. https://www.eea.europa.eu/publications/air-quality-in-europe-2020-report (en anglais)

https://act.wemove.eu/campaigns/qualite-air?utm_source=civimail-35916&utm_medium=email&utm_campaign=20210317_FR

 

Voir les commentaires

Pour sauver notre souveraineté alimentaire : luttons contre la privatisation des semences

4 Mars 2021, 11:13am

Pour sauver notre souveraineté alimentaire : luttons contre la privatisation des semences

 

 

La fin de notre souveraineté alimentaire

La crise du coronavirus a mis en lumière notre dépendance vis-à-vis de la mondialisation démontrant à quel point nos gouvernements successifs ont négligé les systèmes agro-alimentaires locaux !

Aujourd’hui et pour notre avenir il est plus que nécessaire de se réapproprier notre souveraineté alimentaire. Aujourd’hui les producteurs doivent avoir ENFIN le droit de se réapproprier leurs moyens de production, à commencer par les semences.

Aujourd’hui les semences représentent un business juteux, aux profits des grandes firmes internationales, toujours plus protégées par les législations. Et si vous, jardiniers, pensez échapper au système, vous vous trompez !

Les graines n’appartiennent plus à ceux qui nous nourrissent !(1)

Ces graines qui sont pourtant, ne l’oublions pas, le premier maillon de la chaîne alimentaire.

Aujourd’hui la nature ne nous appartient plus. La nature est devenue un bien privatisé par la grande industrie.

En effet, les deux tiers des semences vendues dans le monde appartiennent aujourd’hui à quatre multinationales : Bayer-Mosanto, Dow Dupont, Syngenta et Limagrain.

Ce que la nature nous offrait est aujourd’hui totalement privatisé et le vivant devient artificiel !

Une législation en faveur de la grande industrie (2)(3)

L’Union européenne, dans le but de privatiser et commercialiser le marché des semences entre les Etats, a recouru à deux premiers outils juridiques : le brevet qui concerne principalement les OGM et le Certificat d’Obtention Végétale (COV).

Pour obtenir ce certificat, il faut que les semences remplissent plusieurs conditions comme la distinction, l’homogénéité, la stabilité ou encore la productivité.

En France, pour avoir le droit de vendre des semences, il faut non seulement remplir ces conditions mais les entreprises doivent aussi être inscrites au catalogue officiel français des espèces et variétés de plantes cultivées en France.

Les paysans ou petits producteurs perdent ainsi le droit de commercialiser leurs propres semences au profit de grands groupes ayant la capacité de remplir ces critères et qui se partagent aujourd’hui le marché.

Par souci de rentabilité et de productivité, les semences sont de plus en plus modifiées et les végétaux issus des ces graines se retrouvent ainsi dans nos assiettes.

Il nous reste 25% de biodiversité à sauver, de toute urgence !

En 2009, Olivier de Schutter, Rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation, alertait déjà auprès de l’ONU. (4)

Selon lui, les semences commerciales sont une menace pour l’équilibre de notre planète. Ainsi, il estimait que 75% de l’agrobiodiversité, autrement dit des plantes cultivées, avait disparu “à cause de la domination de ces variétés uniformes.”

Malgré ce chiffre alarmant, 12 ans plus tard aucune mesure n’a été réellement prise.

On assiste à une perte de notre biodiversité, pourtant si importante pour la sécurité alimentaire mondiale.

Les graines sont un bien commun comme l’air ou le soleil : on ne doit pas le privatiser.

STOP aux dérives sanitaires et écologiques de la privatisation abusive des semences par les multinationales qui brevettent notre patrimoine commun.

Nous assistons à une perte des semences paysannes au profit des semences hybrides si bien qu’en 2019, 98% des variétés de tomates disponibles en grande surface étaient des espèces hybrides. (5)

Une perte de diversité destructrice pour notre biodiversité et nous-mêmes

Nous réclamons des semences libres ! Il faut défendre le droit fondamental de profiter librement de ce que la nature nous a donné et protéger législativement les semences paysannes.

Pour contribuer à la lutte,

 

Voir les commentaires

Ils osent imposer le masque aux enfants de 6 ans !

1 Novembre 2020, 13:14pm

Ils osent imposer le masque aux enfants de 6 ans !
Ils osent imposer le masque aux enfants de 6 ans !

 

Publié le 31 octobre 2020 - Nicole Delépine

 

Signez en masse la pétition d’une maman en colère : le masque à partir de 6 ans, grave maltraitance !

https://www.mesopinions.com/petition/enfants/port-masque-6-ans/112026

Maman en colère
Destinataire(s) : Olivier Véran (Ministre des Solidarités et de la Santé)
Jean Castex (Premier Ministre)
Jean-Michel Blanquer (Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse)

Ce cirque politico-médiatique n’en finit pas, alors que les français devant tant d’incohérences commence à comprendre la mascarade destinée à nous robotiser et accepter tout et n’importe quoi dont un vaccin hypothétique et un passeport vaccinal qu’ils aimeraient imposer.

Mais moutons un jour, lions le lendemain ou surlendemain. Ces préfets qui annulent les arrêtés d’ouverture des petits commerçants promulgués par des maires en réveil, sont bien imprudents. La colère accumulée ne prévient pas et le couvercle de la cocotte-minute va inéluctablement sauter si un gouvernement responsable ne reprend pas rapidement en mains les rennes.

Les humains ne sont pas des objets et le plan du grand reset bien huilé et programmé dans le rapport 9 de Ferguson, déjà avoué par Disney (comique de l’histoire…) n’a pas pris en compte la variabilité génétique de la nature humaine.

Une nouvelle fois, nous allons leur démontrer que les prévisions de Ferguson et autres prophètes statistiques ne marchent pas avec la nature humaine. Avant que leur grand chambardement ne soit au point et en marche forcée, les peuples sont en train de se lever. L’Italie chauffe chaque nuit et dans tout le pays et l’Espagne est en train de la rejoindre. Les manifestations en France sont encore timides mais répandues sur tout le territoire et surtout ce misérable reconfinement ne semble pas suivi. Il y a du monde partout dans les rues nous dit-on.

Les robots devaient se taire, mais certains réagissent et sont plus contagieux que leur petit virus raté qui n’a finalement pas tué autant de personnes que prévues.

Moins de morts, moins de peur, même si elle est encore là bien vivace. Mais les chiffres faux, les affirmations péremptoires d’un ministre contredit le lendemain par un autre finiront bien par éclairer les plus naïfs sur ce virus du Covid pas plus méchant que les grandes grippes antérieures (grippe asiatique et grippe de Hong Kong)

Alors pourquoi infliger aux enfants de primaire le port de ce masque dont nous avons déjà écrit et publié tous les dangers tant physiques que psychiques y compris chez les adolescents déjà maltraités que chez les adultes.

Signez, et transférez le message.

Les enfants, notre avenir, ont besoin de vous. Déjà tellement traumatisés par le confinement, la peur des parents dans leurs yeux, les grotesques interdictions de câlins avec les grands parents mais aussi avec leurs copains à l’école, les honteuses distanciations imposées dans certains écoles obéissantes et soumises à un ministre conscient de l’absence de nécessité des mesures dites sanitaires, mais lui aussi soumis, aux lobbys, aux syndicats, etc… N’est-il pas question de revenir sur l’hommage au professeur martyr, quinze jours seulement après l’horreur puis la décision de la cérémonie nationale à l’école. Soumission …

Commentaire d’un sapeur-pompier sur la pétition d’une maman en colère :

Je suis sapeur-pompier professionnel et infirmier anesthésiste de formation… Sur le terrain depuis plus de 20 ans… Mes connaissances… Et celles de mes collègues… Et les différents échanges avec des médecins. SAMU et dans les hôpitaux Des vrais…docteurs… Pas les professeurs tournesol qui défilent comme des majorettes sur tous ces plateaux télés médias à la solde du gouvernement ! Arrêtons cette frénésie absurde du tout sanitaire, le mensonge l’interprétation des chiffres la psychose quotidienne ! Oui il y a un virus ! Oui il y a une très forte tension hospitalière… Oui ce virus tue…. Mais il y a aussi près de 2000 morts par jour en France dont 200 rien que pour le tabac… Faut-il une attestation pour avoir le droit de fumer ? De boire de l’alcool ? Stop ! Dans de très nombreux pays les écoles ont réouvert depuis avril… Cela se saurait si les enfants avaient été malades… Et porteurs…. S’il y avait x fois plus de morts… Et pas que des personnes âgées de plus de 75 ans ou plus jeunes mais, déjà très affaiblies par des comorbidités multiples à savoir les profils types de ce virus ! Donc les enfants masqués à l’école on atteint plus le fond. On creuse dans la vase… À force on va trouver du pétrole ! Tellement on creuse dans l’idiotie son paroxysme absolu !

Comme il dit, on atteint le fond et chaque jour un peu plus…

 

La suite sur Riposte laïque

 

 

 

 

Voir les commentaires

Non au vaccin opbligatoire contre le coronavirus !

6 Octobre 2020, 06:43am

Non au vaccin opbligatoire contre le coronavirus !

https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-au-vaccin-obligatoire-coronavirus/

NON, NON et NON au vaccin obligatoire contre le coronavirus !

Madame, Monsieur,

D’après les chiffres officiels, le coronavirus, aujourd’hui, « fait désormais moins de morts que les accidents de la route » en Europe, en Asie et en Océanie. Il y a eu deux morts en trois mois en Nouvelle-Zélande !

Malgré cela, les médias continuent leur SAGA de la PEUR.

Puisqu’ils ne peuvent plus dire le nombre de morts pour impressionner les foules, ils parlent désormais du nombre de cas testés positifs.

Les chiffres sont toujours considérables mais cette fois ils portent sur des personnes qui, pour moitié, n’ont aucun symptôme, et pour l’autre moitié, ont des symptômes très faibles type rhume ou petite grippe, seule une toute petite minorité ayant des manifestations préoccupantes.

Le principal changement par rapport au mois de juin est l’augmentation phénoménale du nombre de tests. On teste désormais près d’un million de personnes par semaine rien qu’en France !

Fatalement, le volume des personnes officiellement touchées a monté aussi.

Et les médias usent et abusent de ces chiffres.

Le 8 septembre 2020, le journal 20 minutes affirme qu’en trois jours, la France “a connu 25 000 nouveaux cas”2. Ailleurs, on fait état d’une “explosion de cas en 24 heures en Italie”3 d’une “nouvelle explosion des cas en France”4 ou en Espagne5.

Chaque jour les enchères médiatiques montent tandis que la létalité reste au plus bas.

Les biens portants sont comptés comme malades

Mais la vérité est que la moitié de ces cas sont asymptomatiques.

C’est ainsi que le virevoltant joueur de foot, Kylian Mbappé, a marqué le but de la France contre la Suède en match amical le 5 septembre dernier.

Peu après le match, il a été testé positif au virus ! Il a donc contracté le virus avant la rencontre. Mais personne ne s’en est rendu compte à l’écran. Et lui non plus.

Hystérie médiatique

D’après le Pr Jean-François Toussaint, la pandémie de coronavirus est TERMINÉE depuis le mois de juin 20201.

Ce médecin est Directeur l’Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (IRMES) et Professeur de physiologie à l’Université Paris-Descartes.

Il a été conseiller du gouvernement durant de longues années en tant que membre du Haut Conseil de la Santé Publique.

C’est un membre éminent et respecté du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat.

Ce n’est pas le premier venu. C’est un homme du système, un ancien conseiller des gouvernements nationaux. Il ne saurait être accusé de complotisme.

Et pourtant, il l’a dit et répété sur LCI, l’épidémie est terminée et la 2e vague n’a pas eu lieu1.

La psychose continue

Et pourtant, le masque reste obligatoire partout, le coronavirus fait toujours, quotidiennement, la une des journaux et les rassemblements demeurent limités ou proscrits.

Pourquoi ?

Parce que les fabricants de vaccins, ainsi que les responsables politiques et médiatiques, ont décidé que vous DEVIEZ être vaccinés.

La Radio RTL, sur son site Internet, nous annonce le 8 septembre 2020 que :

Le port du masque va rester ancré dans le quotidien des Français pendant encore de longs mois jusqu’à la découverte d’un VACCIN contre le coronavirus.” 7

Les vaccins messianiques

Pour les journalistes, seule l’arrivée d’un vaccin rend caduque le port du masque !

Ils ajoutent :

Ce qui est sûr, c’est que les laboratoires n’auront pas de mal à trouver des volontaires prêts à tester le vaccin, où il faut qu’il y ait au minimum 30.000 personnes.”

Ils assènent ensuite :

Avec cette crise épidémique, des centaines de millions de personnes vont DEVOIR être vaccinées dans le monde.”

Une obligation morale qui pourrait devenir juridique

Par ce discours téléguidé, les médias veulent vous imposer l’idée qu’il n’y a pas d’échappatoire possible au vaccin.

C’est la seule planche de salut possible !

Et pour y répondre, les responsables politiques pourraient estimer qu’il faut rendre ce vaccin OBLIGATOIRE à toute la population en France et en Europe.

Cette situation est inacceptable.

Un vaccin fabriqué trop vite

Alors que les infectiologues considèrent qu’il faut au minimum cinq ans pour fabriquer un vaccin, celui contre le coronavirus n’aura pris que 18 ou 19 mois8 !

Et encore ! Les 5 ans dont on parle font référence au vaccin contre Ebola8, dont la production a été particulièrement rapide.

Il aura fallu 30 ans pour développer un vaccin rapide contre la grippe, 30 ans pour la varicelle et 16 ans pour le rotavirus…

Cette fois, il existe plus de 300 projets lancés dans ce que les journalistes appellent joyeusement “la COURSE au VACCIN” 9.

De nombreux effets secondaires

Sans grande surprise, ce travail bâclé produit des effets secondaires.

D’ores et déjà AstraZeneca, qui figurait parmi le peloton de tête des entreprises productrices de vaccin a dû suspendre ses études cliniques10.

L’une des personnes testées sur la dizaine de milliers de volontaires aurait développé une maladie inconnue attribuée au vaccin.

Peu d’informations officielles ont été divulguées sur ce phénomène. Mais la situation a été suffisamment grave pour déclencher une alerte10.

AstraZeneca est pourtant le partenaire industriel de l’Université d’Oxford.

C’est-à-dire plutôt une entreprise bien en vue parmi les start-ups, qui flairant la bonne affaire, se sont lancées à bride abattue dans cette course folle.

Bill Gates, plus grand financeur privé de l’OMS, via sa Fondation, a estimé qu’en vaccinant 7 milliards d’individus, il pourrait y avoir 700 000 cas d’effets secondaires graves !

Cette proportion de 1 sur 10 000, qui est considérable, correspond à ce qui s’est passé chez AstraZeneca…

Leurs études cliniques ont repris depuis, mais le doute autour de leur vaccin subsiste !

L’inquiétant vaccin de Moderna

Mais Bill Gates, soutient surtout le projet porté par MODERNA.

Cette “Biotech” a été massivement subventionnée par l’Etat américain :

26 millions de dollars11 par la “Defense Advanced Research Projects Agency”, une agence militaire américaine ;

483 millions de dollars viennent de la NIH, une agence de santé12

Elle fait partie, de surcroît, des 8 projets financés par la Fondation Bill et Melinda Gates13.

Pourtant, Moderna n’a JAMAIS auparavant développé un vaccin ou un médicament autorisé sur le marché.

En plus, pour gagner du temps, Moderna a directement commencé ses ESSAIS CLINIQUES sur des COBAYES HUMAINS sans passer par les essais sur les souris.

Notez également que Moderna est spécialisée dans les traitements à base d’ARN.

Son vaccin comprend des nanotechnologies susceptibles de changer le génome des personnes vaccinées.

D’après le Dr Andrew Kaufman, ce vaccin pourrait transformer les gens en OGM15 !
Les médecins indépendants sont très inquiets face à cette technologie14,15,16.

Ils se demandent comment Moderna a obtenu autant de passe-droits juridiques et financiers.

Ils se demandent si, ayant modifié votre génome, Moderna pourrait en réclamer la propriété à terme16.

L’absence totale de responsabilité des fabricants

Ces interrogations sont d’autant plus inquiétantes que les décideurs politiques ont d’ores et déjà acté l’irresponsabilité financière des fabricants de vaccins contre la Covid.

L’Union européenne a constitué un fonds pour rembourser les laboratoires pharmaceutiques en cas de procédures judiciaires intentées à l’encontre des fabricants17.

25 pays dans le monde ont promis à AstraZeneca de leur rembourser leurs déboires judiciaires en cas de problème. Le Royaume-Uni et les Etats-Unis en font partie18.

Imaginez un instant qu’on dise aux constructeurs automobiles : “faites vos voitures comme il vous plaira et s’il devait y avoir des problèmes de freins et des accidents de la route, nous vous rembourserons les procès que l’on pourrait vous intenter”.

Est-ce que l’on couvre le risque de salmonellose dans l’industrie agroalimentaire ?

Ce qui est permis à Big Pharma est inédit. Et invraisemblable !

C’est comme si un permis de BLESSER ou de TUER avait été remis à Big Pharma.

Si le vaccin est rendu obligatoire, ils n’auront plus seulement le droit de blesser mais l’obligation de le faire.

La fin du serment d’Hippocrate

La médecine occidentale jusque-là s’était toujours appuyée sur le principe fondateur “primum non nocere”, une formule latine qui veut dire “d’abord ne pas nuire”.

La règle de base pour un médecin était de ne pas rendre son patient PLUS malade qu’il n’était.

Si le vaccin OGM contre la Covid-19 est rendu obligatoire, l’ordre des choses aura été totalement inversé.

Le jackpot financier

Derrière ces manœuvres insupportables, il y a l’appât du gain.

Au vainqueur de la “course aux vaccins contre la Covid-19” est promis un marché considérable de 100 milliards d’euros, renouvelable à chaque épidémie !

400 millions de doses de vaccins ont déjà été commandées par l’Union européenne à AstraZeneca avant même de connaître les résultats des tests19 !

Non à la marche forcée vers le vaccin !

Tous les éléments sont donc réunis pour que les Etats obligent les citoyens à se faire vacciner.

Les médias ont créé la peur.

Big Pharma a fait un vaccin en quelques mois sans contrôle des Etats, sans aucun respect des procédures habituelles de validation des thérapeutiques.

Les responsables politiques ont créé des états d’urgence sanitaire donnant aux médecins et aux policiers des pouvoirs exorbitants.

Il ne manque plus que la vaccination obligatoire pour que l’opération soit réussie et qu’ils remportent la mise.

Aidez-moi à dire NON à ce plan

Signez notre grande pétition.

Faites-la signer autour de vous.

Diffusez ce message. Faites-le connaître à vos proches.

Dites-leur que ce vaccin a été fait trop vite. Que ce n’est pas normal que les fabricants n’aient AUCUN compte à rendre à personne.

Dites-leur avant qu’il ne soit trop tard.

Nous pouvons empêcher que ce vaccin ne soit rendu obligatoire à TOUT le monde.

Vous verrez qu’ils insisteront pour que les enfants soient vaccinés alors qu’ils ne sont absolument pas en danger.

Le coronavirus ne s’attaque pas aux enfants. Chez eux il passe comme un simple rhume.

Allez-vous laisser le Gouvernement imposer à TOUTE la population, dont les enfants, de recevoir un vaccin qui pourrait modifier le génome de chacun ?

Levez-vous !


 


 

Pétition : NON à la vaccination obligatoire contre le SARS COV-2 ou COVID 19


 

Monsieur le Président de la République,

Nous, citoyens libres de France et d’Europe, vous demandons expressément de ne PAS rendre obligatoire le vaccin contre le SARS Cov-2 ;

Attendu, en effet, que l’épidémie, d’un point de vue scientifique est terminée puisque le coronavirus ne cause pratiquement plus de morts, ce qui rend cette thérapeutique non nécessaire ;

Attendu, par ailleurs, que la deuxième vague que craignaient certains scientifiques et les médias, qui devait avoir lieu après le confinement, ou après la fête de la musique, ou durant l’été, n’a en fin de compte, jamais eu lieu ;

Attendu que l’Union européenne, avec le soutien de votre gouvernement, a décidé de rembourser intégralement les éventuels frais de justice liés aux poursuites que subiraient les fabricants de vaccins secondaires en cas d’effets secondaires ;

Attendu que cela revient à retirer à ces firmes toute forme de responsabilité par rapport à leur production ;

Attendu que les premières études cliniques ont déjà créé de graves effets secondaires ;

Attendu que les fabricants de vaccins n’ont même pas respecté les procédures habituelles de validation, préférant tester directement des êtres humains sans même tester des souris, ce qui s’était toujours fait auparavant ;

Attendu que les gagnants de la “course au vaccin” espèrent en tirer des profits considérables, que leur démarche ne respecte pas la moindre éthique ;

Attendu que les vaccins développés par les entreprises avec lesquelles les Etats-Unis ou l’Union européenne ont DÉJÀ contracté, Moderna et AstraZeneca notamment, sont des produits OGM qui mettent en péril le génome humain sans que nous n’ayons le recul nécessaire sur cette science nouvelle ;

Nous REFUSONS catégoriquement TOUTE obligation vaccinale liée au vaccin contre le SARS Cov-2 ou COVID-19.

Veuillez agréer l’expression de mes salutations distinguées.

Auteur : Augustin

 


 


 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>