Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Allemagne : comprendre 2020

17 Août 2020, 20:37pm

Voir les commentaires

Espagne : le franc parler d'un médecin

17 Août 2020, 19:25pm

Voir les commentaires

Lettre d'un médecin suédois à l'association médicale mondiale

16 Août 2020, 19:19pm

Lettre d'un médecin suédois à l'association médicale mondiale

 

Ci-dessous la traduction de la première partie (4/8 pages) de la lettre adressée par le Dr Jon Tallinger le 8 juillet 2020 à l'Association Médicale Mondiale, dont le siège social est en France. Il espérait leur aide, ne sachant pas qu'un scénario identique s'y déroulait. Le Dr Jon Tallinger a été contraint de quitter la Suède. Son compte FB a été clôturé.

En fin d'article le pdf de sa lettre en anglais et le pdf de la réponse de l'AMM le 17 juillet.

 

 

L'euthanasie illégale mise en œuvre via les stratégies officielles suédoises Covid-19, et les conséquences qui en découlent nécessitant une intervention urgente de l'AMM

 

Dr Jon Tallinger

Kristinebergsgatan 11

575 39 Eksjö Suède.

+46738092974

Dr.tallinger@gmail.com

www.drtallinger.se

 

8 juillet 2020

 

Dr Miguel R. Jorge (Président)

Dr David Barbe (Président élu)

Dr Andreas Rudkjøbing (Président du Comité d'éthique)

Tous les dirigeants et membres du Conseil de l'Association médicale mondiale

13, ch. du Levant

CIB - Bâtiment A

01210 Ferney-Voltaire

France

 

Directives officielles de la Suède concernant le Covid-19 et l'euthanasie forcée et illégale des personnes âgées vulnérables – compromission des médecins

 

Chers confrères, j'ai 50 ans, je suis spécialiste, i allmänmedicin (médecin généraliste en Suède à responsabilités spécifiques), qui lance un appel urgent à l'Association Médicale Mondiale pour qu'elle prenne officiellement contact avec le gouvernement suédois et le rende responsable devant mes confrères en Suède et dans le monde, concernant un manque d'éthique dans 4 domaines importants qui violent complètement le serment d'Hippocrate, la déclaration d'Helsinki et une déclaration adoptée lors de la 70ème Assemblée Générale de l'AMM en Géorgie en octobre 2019 contre l'euthanasie et le suicide médicalement assisté :

 

1/ Les directives officielles se concentrent spécifiquement sur les personnes âgées dans les maisons de retraite et leur refusent l'oxygène et les soins médicaux de base tels que l'envoi à l'hôpital, mais leur prescrivent à distance de la morphine et du Midazolam si elles sont infectées par le SRAS-CoV-2 sans examens réels tout en dissimulant des informations sur les directives officielles concernant les personnes âgées. Cela a pour conséquence de ne pas tenir compte des souhaits de leurs proches qui finissent par se retrouver dans l'angoisse de perdre leur(s) parent(s).

 

2/Interroger et insister pour rendre publiques les statistiques confidentielles et non disponibles au public suédois pendant cette période de la pandémie, ce qui affecte définitivement l'approche officielle de la Suède sur des questions telles que l'étendue de l'insuffisance d'équipement personnel de protection, l'insuffisance d'équipements médicaux, y compris de médicaments pour traiter la pneumonie, l'insuffisance de lits d'hôpitaux, l'achat de réactifs pour les tests Covid-19, et la rétention des journaux des personnes âgées dans les maisons de soins contenant des informations confirmant des décisions et des actions non éthiques tuant les personnes âgées.

 

3/Les stratégies officielles de la Suède sont justifiées par l'épidémiologiste d'État Anders Tegnell. Il s'est trompé à de trop nombreuses reprises en refusant de fournir les données scientifiques nécessaires pour justifier son approche expérimentale pendant des mois, et son schéma d'erreurs constantes pendant des mois m'a amené à me demander s'il comprend les responsabilités et l'éthique d'un épidémiologiste en santé publique. Je ne peux que conclure que l'approche officielle de la Suède oblige plus de 10 millions de vies en Suède à vivre un processus continu d'immunité collective sans vaccin.

 

4/ Les médecins suédois sont contraints d'obéir à des directives officielles allant à l'encontre de l'éthique médicale fondamentale en tant que médecins tout en ignorant officiellement la vie et les droits fondamentaux des patients et en infligeant des violations inhumaines des droits de l'homme, ou sont dénoncés puis pénalisés s'ils ne respectent pas ces directives officielles, alors que les créateurs de ces directives inhumaines ne sont toujours pas identifiés.

 

Depuis quelques jours après avoir rendu public ce dossier le 10 avril, je suis en congé officiel de mes fonctions médicales, afin d'essayer de recueillir le plus d'informations possible pour compléter ce à quoi j'ai été contraint de faire face dans les directives officielles qu'il m'a été donné d'exécuter. J'ai besoin de votre aide pour sauver des vies et sensibiliser à ces questions dont les médias suédois ou internationaux ne rendent pas suffisamment compte, car de nombreuses personnes vivant en Suède n'ont pas voix au chapitre sur ce sujet.

 

Après avoir rassemblé toutes les informations actuellement disponibles sur plusieurs questions, je suis obligé de remettre en question les récits officiels présentés par le gouvernement suédois, l'Agence suédoise de la santé publique (Folkhälsomyndigheten) et le Conseil national suédois de la santé et de la protection sociale (Socialstyrelsen).

 

Les grands médias suédois ont minimisé et éludé ces questions alors que j'ai fait de mon mieux pour soulever ces questions avec le gouvernement suédois et parler aux médias suédois, au cours des trois derniers mois. Ce n'est que récemment que les médias suédois ont commencé à rendre compte de manière plus détaillée du traitement inacceptable des personnes âgées dans les maisons de retraite.

 

Je joins plusieurs documents et plusieurs liens qui, je l'espère, seront utiles à l'AMM. N'hésitez pas à me demander de plus amples informations sur tout ce dont l'AMM a besoin pour traiter ces quatre questions.

 

L'annexe 1a est la directive officielle pour la région de Gävleborg, avec une traduction en anglais. 1b est le lien vers la vidéo officielle des autorités suédoises sur la façon de "planifier les soins" des patients atteints de Covid-19, où l'oxygène n'est pas du tout mentionné. Le lien 1c est une interview de l'infirmière Latifa Löfvenberg, qui a été citée dans des articles de la BBC & RT concernant ce qu'elle a vu sur le meurtre délibéré de personnes âgées dans des maisons de retraite et ce qu'elle a dû faire aux personnes âgées lorsqu'elle était employée dans une maison de retraite. 1d est le lien vers un article indiquant que 16 régions parmi les 22 régions de Suède ont des directives spéciales pour les personnes âgées, et que 9 de ces régions interdisent explicitement l'oxygène.

 

L'annexe 2a est un lien vers une lettre ouverte que j'ai écrite en mai, au sujet de l'euthanasie des personnes âgées en Suède. L'annexe 2b est un fichier de la lettre ouverte mise à jour et finalisée le 1er juin 2020, avec 60 références. Il est essentiel de saisir une période importante de ce qui se passait en Suède pendant une certaine période, ainsi que des données et des dates précises, tout en résumant les différents problèmes de la Suède tels que le manque d'équipement médical et d'autres nécessités vitales. Personne d'autre n'a résumé cela en anglais. Je compare également la Suède à deux autres pays qui ont mis en place un confinement, jusqu'à cette date. Ils ont des densités de population très différentes de celles de la Suède, mais des chiffres de population similaires, pour illustrer certaines conclusions, car de nombreux pays n'ont pas un nombre aussi élevé de ménages d'une seule personne et des densités de population aussi faibles que la Suède. L'un des pays est aujourd'hui un parfait exemple d'ouverture trop rapide en présence de Covid-19.

 

L'annexe 3 contient les directives du ministère de la santé du gouvernement indien, pour le traitement des patients atteints de Covid-19. Elles peuvent être comparées aux lignes directrices de l'approche officielle suédoise. Peut-être que l'AMM pourrait faire une comparaison officielle entre les pays pour les lignes directrices sur le Covid-19 et commencer par se concentrer sur les pays membres de l'UE, et les publier pour que le monde entier puisse les voir, puis insister également pour que les médecins et les gouvernements tiennent compte de ces comparaisons officielles ?

 

4a et 4b sont des liens vers des vidéos. L'une d'entre elles montre une femme de 55 ans privée d'oxygène dans un hôpital suédois, et moi discutant avec sa fille qui souhaite que cela soit rendu public. L'autre est une vidéo avec un collègue qui parle de Covid-19 et de son opinion sur la façon dont les personnes âgées sont traitées en Suède.

 

La politique suédoise en matière d'oxygène, qui prive généralement les gens d'une telle nécessité (en particulier lors d'une pandémie impliquant une maladie qui provoque des problèmes respiratoires majeurs), constitue une violation des droits de l'homme des personnes âgées et vulnérables, en particulier lorsque 3 grandes entreprises productrices d'oxygène ayant des capacités de fabrication opèrent en Suède, comme le précise ma lettre ouverte actualisée.

 

La lettre ouverte mise à jour soulève également l'étrangeté de l'approche officielle de la Suède, peu soucieuse des données, concernant le covid-19, comme les taux de tests terriblement bas pendant plus de 2 mois, principalement en raison des critères de test fortement restreints alors que le fondement de cette justification n'a pas encore été établi. Cela réduit le nombre officiel de décès dus à la covid-19, en particulier chez les personnes âgées. Ce faisant, il en résulte principalement une distorsion de la précision et de la proportion des statistiques relatives aux personnes âgées.

 

Je mentionne deux des personnes âgées dans la lettre, dont Eva Alinder qui s'est étouffée et n'a jamais été testée pour le Covid-19 malgré la demande de sa fille Catharina, de sorte qu'Eva ne sera pas incluse dans les statistiques officielles. Thomas Hoffman parle de la perte de sa mère Rita Hemsén dans une maison de retraite à cause des décisions prises à distance par téléphone par un médecin pour lui prescrire de la morphine et du Midazolam. Son journal écrit par elle dans ses 20 dernières heures indique qu'elle a reçu 4 injections de 0,5 ml de Midazolam à un dosage de 5 mg/ml. J'ai dit que prescrire des médicaments tels que la Morphine tout en refusant l'oxygénothérapie et les soins médicaux de base aux personnes âgées atteintes de Covid-19 risque fort d'entraîner leur mort.

 

Le professeur de médecine gériatrique Yngve Gustafson a également déclaré que dans les cliniques gériatriques, le taux de survie est de 70-80 %. Mais dans les maisons de retraite, où les patients atteints de Covid-19 reçoivent régulièrement des médicaments tels que la morphine et le midazolam qui inhibent les fonctions respiratoires, alors que l'oxygène et les soins médicaux de base sont refusés ? Ils vont très certainement mourir.

 

J'ai recueilli des témoignages, tout en faisant partie d'un groupe Facebook qui a recueilli plus de mille histoires d'adultes suédois ayant perdu leurs parents âgés dans des maisons de retraite dans différentes régions de la Suède. Leurs expériences comprennent toujours des facteurs communs tels que le fait que leur parent n'ait pas été envoyé à l'hôpital, l'absence de consentement éclairé des patients âgés ou de leurs proches, et les patients non informés, comme résumé dans le numéro 1.

 

Des articles de médias étrangers en anglais ont commencé à paraître dans les 8 derniers jours de juin 2020, rendant compte des détails de l'euthanasie illégale infligée aux personnes âgées en Suède. Je cite 4 liens (numérotés de 5 à 8 dans la liste de référence ci-dessous), à titre d'exemple.

 

"Les personnes âgées reçoivent régulièrement de la morphine et du midazolam, qui inhibent la respiration. C'est de l'euthanasie active, c'est le moins qu'on puisse dire", a déclaré le Dr Yngve Gustafson à Svenska Dagbladet.

 

"Les salles de soins intensifs étaient relativement vides. Les personnes âgées n'ont pas été amenées à l'hôpital - on leur donne des sédatifs mais pas d'oxygène ni de soins de base", a déclaré le Dr Cecilia Söderberg-Nauclér, de l'hôpital universitaire de Karolinska.

 

Folkhälsomyndigheten a violé la loi suédoise sur la protection contre les infections, mais jusqu'à aujourd'hui, personne n'a été tenu responsable ni censuré de manière appropriée pour des décisions telles que la restriction sévère des tests de Covid-19 pendant des mois. Si le gouvernement suédois et Folkhälsomyndigheten veulent justifier leur approche aberrante, la quantité et la qualité de données fiables sont nécessaires.

 

Au lieu de cela, ce que nous avons, ce sont des trous noirs majeurs pour l'information. Les autorités suédoises n'ont pas suivi les infections parmi les élèves, et les parents doivent s'assurer que leurs enfants vont à l'école sans exception, même si leur ménage peut avoir des proches dans les groupes à haut risque pour le Covid-19.

 

Au 4 juin, 90 % des personnes âgées qui sont officiellement décédées du Covid-19 en Suède ont péri dans des maisons de retraite, se sont vu prescrire des médicaments inhibiteurs des voies respiratoires tels que la morphine et le Midazolam alors qu'on leur refusait l'oxygène et l'accès aux hôpitaux. Elles n'ont pas été examinées par un médecin et leur niveau de saturation en oxygène n'a pas été mesuré. Le médecin prend ses décisions par téléphone.

 

Ma mère de 72 ans et ma grand-mère de 96 ans font également partie des vies que j'essaie de protéger. Je suis prêt à coopérer à toute action entreprise par l'AMM. Je vous prie d'aider les Suédois à sauver nos familles, en sauvant la vie de nos parents et de nos grands-parents.

 

En avril 2020, la Suède a enregistré son pire mois de décès en 27 ans, depuis 1993. En mai 2020, la Suède a enregistré un nombre de décès plus élevé que la Norvège, le Danemark et la Finlande réunis, atteignant 400 décès par million de personnes au 28 mai. Pendant 7 jours en mai, la Suède a eu le taux de mortalité par coronavirus le plus élevé au monde, avec 6,08 décès par million d'habitants. Si l'on compare la Suède à l'Australie, qui a mis en place un confinement et qui comptait 4 décès par million d'habitants au 28 mai, l'Australie devrait perdre au moins 9500 vies pour atteindre les 400 décès par million d'habitants de la Suède, et l'Australie compte plus de 25 millions d'habitants alors que la Suède en compte moins de la moitié (soit un peu plus de 10 millions d'habitants).

 

Au 1er juillet 2020, la Suède compte 523,71 décès par million d'habitants, ce qui la place au 5e rang mondial derrière la Belgique, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Espagne, tout en devançant nettement la France, qui occupe la 6e place avec 444,52 décès par million d'habitants. Au 24 juin, le directeur général de l'OMS, M. Tedros, a souligné la nécessité de l'oxygène pour aider les patients atteints de Covid-19, de nombreux pays luttant pour obtenir des concentrateurs d'oxygène, et pourtant rien dans les stratégies officielles de la Suède n'a changé aujourd'hui, bien que l'approvisionnement en oxygène ne soit pas un problème ici. Au 24 juin, 79% des décès officiels de Covid-19 en Suède sont survenus chez des personnes âgées dans des maisons de retraite.
 

 

Lettre en anglais de 8 pages adressée à l'AMM

Réponse en anglais de l'AMM du 17 juillet 2020

Voir les commentaires

Suède, été 2020

16 Août 2020, 18:02pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Covid-19 : quand la finance fait des paris sur les pandémies

14 Août 2020, 20:32pm

Vidéo Boursorama du 9 avril 2020

Voir les commentaires

Soutien à Gerhald Ulrich

14 Août 2020, 16:49pm

Voir les commentaires

Le Covid, prétexte à l'isolement des enfants de leur famille ?

14 Août 2020, 16:33pm

Voir les commentaires

Chanson d'une militante australienne : la 5G ne l'acceptez pas !

13 Août 2020, 21:50pm

Voir les commentaires

Dans l'ombre de la pandémie : la grande redistribution

13 Août 2020, 21:37pm

Voir les commentaires

Fenêtre sur un vaccin OGM

13 Août 2020, 21:36pm

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>